Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 19:10
Bon ben, depuis que le 'moi humain' a enfin accepté de s'aligner sur le divin et que le haut et le bas communiquent plus librement, ça c'est mis à bouger sérieusement.

Hier, la lumière s'est pointée toute la journée, et m'a clairement expliqué qu'on allait fonctionner différemment. Donc, au lieu que je me mêle de savoir quelles énergies ne vont pas et à réunifier, elle me bloque tous les accès et elle gère sans moi.

En résumé, je lui refile le contrôle de l'émotionnel, du mental et du corps et je profite du spectacle sans m'en mêler.
Elle me filtre les trucs que je n'ai pas à voir, et elle résout tout sans moi. Comme j'aime bien les commentaires, elle veut bien me signaler ce sur quoi elle travaille. Au lieu de me soucier du karma, elle me met en relation avec le haut pour savoir quel est le plan pour le reste de ma vie et ils me filent les infos au fur et à mesure. Dans tout ça, le moi humain profite du spectacle en contemplation et fait ce que le haut dit.

Franchement c'est super cool. Donc, toute la journée, elle a bossé sur le premier chakra. Le soir on attaqué le deuxième.
Je me suis pris un max de lumière dans tout le corps, mais cette fois beaucoup plus dense que d'habitude. J'ai fait pleins de rêves super bizarres.

Quand je me suis réveillé ce matin, la lumière était toujours là, et y'avait une colère qui sortait d'un de mes organes dans le ventre (je crois la vésicule biliaire). Elle m'a dit qu'elle bossait sur le système digestif et les règles de société aujourd'hui.

C'est le pied total.


PS:
En résumé, si vous avez la chance de ne pas avoir un mental disproportionné, un Ego de dingue et le karma de sorcier complètement siphonné qui va avec, comme moi, vous faites pas chier : abandonnez vous au divin, et laissez la lumière résoudre les problèmes sans plus vous poser de question. Pas besoin de savoir ce qu'elle fait et d'en être conscient, il suffit de lâcher prise. De toute façon, c'est ça ou les problèmes qui sortent vont se retourner contre vous si vous vous y accrochez. Quand tout le monde aura compris qu'il suffit de lâcher prise, ça sera fini. Je m'attends à 3 ans (voire plus) de n'importe quoi quand même. (Entre les gens qui disjonctent et flinguent les autres, et les peurs collectives, ça va être la foire, mais rien n'est au hasard : les gens font des trucs débiles en apparence, mais s’ils le font c'est que c'est le seul moyen de résoudre leur karma à partir du moment où ils ne le lâchent pas. Et bien évidemment, personne n'est flingué au hasard, y'a toujours du karma là derrière, mais bon, c'est une autre histoire.)

PPS:
Pour s'abandonner, il faut considérer comme une évidence que de toute façon votre part divine prend votre vie en main de manière parfaite, et ne plus s'en soucier. Si on doit travailler un truc en thérapie, c'est bien ce qui empêche de faire ça!

Bon ben, depuis que le 'moi humain' a enfin accepté de s'aligner sur le divin et que le haut et le bas communiquent plus librement, ça c'est mis à bouger sérieusement.

Hier, la lumière s'est pointée toute la journée, et m'a clairement expliqué qu'on allait fonctionner différemment. Donc, au lieu que je me mêle de savoir quelles énergies ne vont pas et à réunifier, elle me bloque tous les accès et elle gère sans moi.

En résumé, je lui refile le contrôle de l'émotionnel, du mental et du corps et je profite du spectacle sans m'en mêler.
Elle me filtre les trucs que je n'ai pas à voir, et elle résout tout sans moi. Comme j'aime bien les commentaires, elle veut bien me signaler ce sur quoi elle travaille. Au lieu de me soucier du karma, elle me met en relation avec le haut pour savoir quel est le plan pour le reste de ma vie et ils me filent les infos au fur et à mesure. Dans tout ça, le moi humain profite du spectacle en contemplation et fait ce que le haut dit.

Franchement c'est super cool. Donc, toute la journée, elle a bossé sur le premier chakra. Le soir on attaqué le deuxième.
Je me suis pris un max de lumière dans tout le corps, mais cette fois beaucoup plus dense que d'habitude. J'ai fait pleins de rêves super bizarres.

Quand je me suis réveillé ce matin, la lumière était toujours là, et y'avait une colère qui sortait d'un de mes organes dans le ventre (je crois la vésicule biliaire). Elle m'a dit qu'elle bossait sur le système digestif et les règles de société aujourd'hui.

C'est le pied total.


PS:
En résumé, si vous avez la chance de ne pas avoir un mental disproportionné, un Ego de dingue et le karma de sorcier complètement siphonné qui va avec, comme moi, vous faites pas chier : abandonnez vous au divin, et laissez la lumière résoudre les problèmes sans plus vous poser de question. Pas besoin de savoir ce qu'elle fait et d'en être conscient, il suffit de lâcher prise. De toute façon, c'est ça ou les problèmes qui sortent vont se retourner contre vous si vous vous y accrochez. Quand tout le monde aura compris qu'il suffit de lâcher prise, ça sera fini. Je m'attends à 3 ans (voire plus) de n'importe quoi quand même. (Entre les gens qui disjonctent et flinguent les autres, et les peurs collectives, ça va être la foire, mais rien n'est au hasard : les gens font des trucs débiles en apparence, mais s’ils le font c'est que c'est le seul moyen de résoudre leur karma à partir du moment où ils ne le lâchent pas. Et bien évidemment, personne n'est flingué au hasard, y'a toujours du karma là derrière, mais bon, c'est une autre histoire.)

PPS:
Pour s'abandonner, il faut considérer comme une évidence que de toute façon votre part divine prend votre vie en main de manière parfaite, et ne plus s'en soucier. Si on doit travailler un truc en thérapie, c'est bien ce qui empêche de faire ça!

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:49
Pour résumer simplement ce que j'ai trouvé* (parce que chacun doit bosser suivant son karma à son niveau).

Il y a eu deux courants majeurs de pensées, jusqu'à présent.

- Le communisme
En gros, on dit à chaque cellule du corps qu'elles doivent être les mêmes.
Une cellule d'intestin doit être pareille qu'une cellule de cerveau et ainsi de suite.
Un corps où toutes les cellules sont les mêmes est condamné à mourir, et il en va de même d'une société.
Tout est identique partout (à part quelque cellules cancéreuses** qui pompent toutes les ressources : les camarades du parti)

- Le capitalisme
En gros, chacun monnaye ce qu'il fait en fonction de la demande.
Mais pour augmenter la demande, certains hypnotisent toutes les cellules pour leur faire croire qu'elles ont besoin d'un truc dont elles n’ont pas besoin. Celui qui hypnotise le plus les autres a le plus de ressources.

Au final, ça fait que les cellules qui font leur boulot dans le corps sans perdre tout leur temps libre à hypnotiser les autres sont les plus mal loties, et celles qui ne servent à rien et ne font que brasser de l'air ont toutes les ressources.
Le corps est condamné à mourir à terme, et il en va de même de notre société.
( Encore une fois, on remarque pas mal de cellules cancéreuses**, mais là, y'a des métastases à tous niveaux et il semblerait que ça se généralise brusquement, toutes les cellules semblant devenir petit à petit cancéreuses (après tout elles ne sont pas plus cons que les autres non?). )


Le fonctionnement de l'univers :

Chaque petite cellule est une part unique, douée d'un talent et d'une fonction unique qui enrichit la collectivité.
Le système est conçu pour qu'elle ait tout ce dont elle a besoin et que ce qu'elle produit en échange tombe directement chez ceux qui en ont besoin. Sa durée de vie est limitée, pour laisser la place au changement et à la transformation constante qui est le fonctionnement normal.

Le seul moyen de trouver ce fonctionnement de manière collective, c'est que chaque cellule cesse d'en faire à sa tête ou d'écouter d'autres cellules, pour retrouver une connexion globale à tout l'organisme. Chacune pourra alors fonctionner parfaitement et être réellement comblée.

Il est évident que nous croyons être une chose que nous ne sommes pas, et certainement pas cette cellule.
Chacun doit faire l'expérience de tout ça par lui même de tout façon.

C'est une étape d'évolution à franchir, et personne ne peut la franchir pour un autre.

*
Tout le boulot consiste à enlever tout ce qui pourrait faire de nous une cellule cancéreuse.
Notre pouvoir personnel est simplement ce que nous produisons pour les autres, et suivant le type de cellule c'est différent pour chacun, et de toute façon chacune est unique. Détourner ce pouvoir pour usage personnel fait de nous une cellule cancéreuse.

**
Ce sont les cellules qui veulent accaparer toutes les ressources, commander à tout le corps et devenir immortelles.

PS:
La difficulté étant que la petite cellule a tellement peur d'être oubliée dans un coin qu'elle préfère devenir cancéreuse. Alors qu'il suffit de s'abandonner en haut pour être pris en charge par l'univers dans l'expérience en cours. Mais bon, les autres cellules disent que c'est pas ça la vérité, qu'il faut grappiller tout ce qu'on peu. Pas simple de s'abandonner avec une telle éducation...

PPS:
Normalement, un malade du cancer, on lui fait des injections de chimio et on l'irradie non?
Pourquoi on a peur d'une vaccination de masse mortelle et d'une guerre nucléaire? C'est pas le remède que l'homme applique au cancer ?  Ca m'étonnerait que le divin applique ce genre de remède.
Etrange tout ça, surement une coïncidence de plus.

Pour résumer simplement ce que j'ai trouvé* (parce que chacun doit bosser suivant son karma à son niveau).

Il y a eu deux courants majeurs de pensées, jusqu'à présent.

- Le communisme
En gros, on dit à chaque cellule du corps qu'elles doivent être les mêmes.
Une cellule d'intestin doit être pareille qu'une cellule de cerveau et ainsi de suite.
Un corps où toutes les cellules sont les mêmes est condamné à mourir, et il en va de même d'une société.
Tout est identique partout (à part quelque cellules cancéreuses** qui pompent toutes les ressources : les camarades du parti)

- Le capitalisme
En gros, chacun monnaye ce qu'il fait en fonction de la demande.
Mais pour augmenter la demande, certains hypnotisent toutes les cellules pour leur faire croire qu'elles ont besoin d'un truc dont elles n’ont pas besoin. Celui qui hypnotise le plus les autres a le plus de ressources.

Au final, ça fait que les cellules qui font leur boulot dans le corps sans perdre tout leur temps libre à hypnotiser les autres sont les plus mal loties, et celles qui ne servent à rien et ne font que brasser de l'air ont toutes les ressources.
Le corps est condamné à mourir à terme, et il en va de même de notre société.
( Encore une fois, on remarque pas mal de cellules cancéreuses**, mais là, y'a des métastases à tous niveaux et il semblerait que ça se généralise brusquement, toutes les cellules semblant devenir petit à petit cancéreuses (après tout elles ne sont pas plus cons que les autres non?). )


Le fonctionnement de l'univers :

Chaque petite cellule est une part unique, douée d'un talent et d'une fonction unique qui enrichit la collectivité.
Le système est conçu pour qu'elle ait tout ce dont elle a besoin et que ce qu'elle produit en échange tombe directement chez ceux qui en ont besoin. Sa durée de vie est limitée, pour laisser la place au changement et à la transformation constante qui est le fonctionnement normal.

Le seul moyen de trouver ce fonctionnement de manière collective, c'est que chaque cellule cesse d'en faire à sa tête ou d'écouter d'autres cellules, pour retrouver une connexion globale à tout l'organisme. Chacune pourra alors fonctionner parfaitement et être réellement comblée.

Il est évident que nous croyons être une chose que nous ne sommes pas, et certainement pas cette cellule.
Chacun doit faire l'expérience de tout ça par lui même de tout façon.

C'est une étape d'évolution à franchir, et personne ne peut la franchir pour un autre.

*
Tout le boulot consiste à enlever tout ce qui pourrait faire de nous une cellule cancéreuse.
Notre pouvoir personnel est simplement ce que nous produisons pour les autres, et suivant le type de cellule c'est différent pour chacun, et de toute façon chacune est unique. Détourner ce pouvoir pour usage personnel fait de nous une cellule cancéreuse.

**
Ce sont les cellules qui veulent accaparer toutes les ressources, commander à tout le corps et devenir immortelles.

PS:
La difficulté étant que la petite cellule a tellement peur d'être oubliée dans un coin qu'elle préfère devenir cancéreuse. Alors qu'il suffit de s'abandonner en haut pour être pris en charge par l'univers dans l'expérience en cours. Mais bon, les autres cellules disent que c'est pas ça la vérité, qu'il faut grappiller tout ce qu'on peu. Pas simple de s'abandonner avec une telle éducation...

PPS:
Normalement, un malade du cancer, on lui fait des injections de chimio et on l'irradie non?
Pourquoi on a peur d'une vaccination de masse mortelle et d'une guerre nucléaire? C'est pas le remède que l'homme applique au cancer ?  Ca m'étonnerait que le divin applique ce genre de remède.
Etrange tout ça, surement une coïncidence de plus.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 19:01
Hier, séance où a enfin été résolu mon problème de séparation haut / bas. Ce problème est la cause de ma mauvaise incarnation, de mon incapacité à intégrer la matière de la même manière que le subtil. Ca date de l'époque où j'étais bébé.

En résumé, mon 'moi humain' passe son temps à s'opposer aux niveaux divins, soit en essayant de contrôler ces niveaux (ce qui est peine perdue et ne provoque que des catastrophes pour peu qu'ils aient envie de s'amuser à me laisser faire), soit en essayant de tout faire lui même. C'est pas trop tôt que ce conflit se résolve enfin, c'est ce qui fait mon 'profil sorcier' ou pratiquant d'ésotérisme, que je suis en train de travailler activement à résoudre par l'abandon au divin.

Du coup, un certains nombres de conflits énergétiques sont résolus, et je me retrouve complètement paumé.
D'abord, je suis bien plus dans la matière. Ensuite, j'ai l'impression d'une fluidité entre le bas et le haut qui est assez dérangeante.  Quand tu es bossu toute ta vie, ça fait super drôle quand on te remet droit. Déjà qu'avant c'était pas clair, j'ai l'impression qu'il n'y a plus de séparation réelle entre le haut et le bas, l'intérieur et l'extérieur.

Il semble qu'enfin, l'Ego accepte de se laisser guider par le haut. Du coup, y'a encore plein de choses qui sautent sans que je m'en mêle. Ma perception est plus étendue, et je n'ai plus vraiment de crispations et de pensées (comme si je n'avais plus de tête).

Hier la lumière m'a refait une apparition alors que je marchais, mais au lieu d'apparaitre 'dans la tête' elle a pris toute la perception, ça a été très fugitif et a provoqué une intense jouissance avant de disparaitre.

J'ai beaucoup moins d'infos qui viennent sur les choses, ou plutôt elles sont là, mais je n'ai plus besoin de les percevoir je crois. Ca devait être une manière de se rassurer.

Bref, je ne sais plus trop où j'habite, et je laisse le nettoyage se faire.

Repost 0
Published by christophe - dans Séance
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 18:49
Un truc que j'ai débloqué ce week-end.
Tout le principe qui a consisté à rendre l'homme tordu et bossu (en montant son Ego singe contre le reste de lui même), a été fait pour permettre une illusion d'indépendance et de choix. Sans cet Ego, il n'y a pas de séparation, il y a juste l'unité. C'est à dire qu'on va toujours dans le sens de l'univers en unité et on ne cherche jamais à aller à contre courant.

Or, précisément, l'expérience humaine consiste à aller à contre courant en ayant une illusion de liberté. Donc, forcément, elle ne peut pas fonctionner sans Ego**. Mais que faire si on cherche à se réunifier et à réaligner nos différentes parts entre elles? Il faut encore pouvoir récupérer cette énergie du choix.

L'Ego est principalement constitué du mental, des habitudes et des énergies refoulées. Le mental fonctionne uniquement sur le principe de la peur et de la répétition face au danger. En réalité ce qu'on appelle le 'diable' est l'Ego au final. C'est lui qui va à contrecourant de l'univers.

Ce 'choix', en opposition avec le lâcher prise et l'abandon au divin est entièrement diabolisé. Ce qui le rend encore plus inaccessible sous une couche de peur. (C'est pour ça qu'on parle de la tentation du diable etc..)

Donc, il faut aller le chercher, le dédiaboliser et récupérer cette énergie.
Les gens 'possédés' ou 'fous'* sont les gens qui refusent ce choix, il laissent donc une part profonde prendre les commandes et se 'déresponsabilisent' inconsciemment. Cela leur permet de ne plus être 'maitre de leurs actes' et donc de ne pas assumer leur responsabilité. A un certain niveau, c'est une expérience de vie.

Le choix de l'abandon au divin est l'inverse : il consiste à accepter le fait d'avoir le choix en premier lieu. Ensuite, il consiste à s'abandonner au divin en conscience, c'est donc un choix fait consciemment et qu'on réaffirme à chaque instant (pas mentalement : c'est un choix qu'on 'fait' dans l'action).

Apprendre à évoluer vers la liberté passe par cette étape, qui consiste à faire le choix de l'évolution et de l'abandon aux parts les plus hautes en conscience.

*
En réalité c'est la même chose, et les fous que j'ai eu l'occasion de croiser véhiculent la même volonté de déresponsabilisation inconsciente. C'est le même principe que quelqu'un qui a oublié la soirée de la veille 'tellement il a bu'. En résumé, une part de lui préfère se déresponsabiliser. (Le monde que nous contemplons est notre création, il n'existe aucune énergie extérieure de la manière où nous l'entendons. Seulement nos propres énergies que nous diabolisons, transformons en ennemie. C'est tout. Donc on ne peut pas être 'possédé' si on ne le veut pas à un certain niveau. Et cette énergie soi disant extérieure, est en réalité totalement intérieure !)

**
Ce qui est pas mal pervers dans notre système, c'est que nous n'avons aucune liberté puisque nous obéissons de manière automatique à des égrégores qui ne sont pas du tout en accord avec l'univers. Alors que l'expérience de l'Ego est une expérience de liberté au départ. En résumé, notre Ego obéi à l'Ego d'un autre, mort depuis longtemps, et dont le courant de pensée est resté dans l'inconscient collectif sous forme d'un égrégore.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 19:10
Ce week-end, je me suis fait un petit tour dans la ville en me laissant guider au hasard. L'occasion de reconnecter de vieux karmas qui ont envie de sortir.

Comme je l'ai déjà expliqué, tout ce que nous rencontrons à l'extérieur, sans exception, est lié à notre karma. Sans karma, que de la lumière et une jouissance extatique et contemplative. Pour l'instant, je me tiens sur le pas de la porte d'un nouveau monde : il se présente sous la forme d'une œuvre d'art colorée. Les couleurs sont plus vives et dégagent une puissance jouissive, mais également il y a en plus des déclinaisons de couleurs. Ce qui donne une richesse très impressionnante à chaque chose que je vois.

C'est particulièrement plaisant de se laisser aller, car chaque image, aussi ridicule soit elle dans l'absolu, devient d'une richesse éblouissante, et le mental n'a plus de repère de fonctionnement réel. Par moments vient une pensée liée au lieu ou à une personne, qui accroche mon attention et me fait quitter ma quiétude: un karma ou quelque chose d'extérieur a reconnecté quelque chose d'intérieur. Je laisse alors la lumière dissoudre le karma en m'expliquant sa source (mais ça n'est pas toujours nécessaire d'avoir l'explication).

Il ne devait pas être loin de 10 heure, à un moment dans une rue du vieux port,  j'ai croisé une dame devant une porte. Apparemment une personne qui se rendait dans une truc chrétien quelconque situé à l'étage. Elle m'explique qu'elle a le vertige et besoin de quelqu'un pour l'aider à monter à l'étage. Ok, ma foi, pas de souci, au vu de mon karma avec les chrétiens je ne suis guère étonné de cette rencontre. Donc, elle prend mon bras, je l'aide à monter l'escalier et voilà. Normalement je ne supporte pas vraiment les contacts physiques (la contrepartie de mon toucher hyper sensible), et encore moins l'énergie des autres. Mais depuis quelque temps je fonctionne différemment : je laisse la lumière filtrer tout, et n'apparaissent que les énergies intéressantes pour mon évolution (donc à réunifier).

Or, l'énergie de cette dame me laisse une trainée douloureuse qui remonte jusqu'à l'intérieur du bras. Cette personne a reconnecté une énergie conflictuelle chez moi. Un truc avec lequel j'ai encore du mal. Bon, je laisse faire la lumière. (ben oui une énergie nous parait négative uniquement en rapport avec notre karma!)

Après cet intermède karmique, Je repars tranquille dans ma contemplation en action, et je m'assois à un café en face du port. Là encore, tout le brouhaha est paisible, et je suis tranquillement absorbé par la contemplation des couleurs, quand je perçois une conversation devant moi qui attire mon attention.

Je vais reconnecter deux énergies particulières de tyrannie au milieu de tout ça. Une dame 'féministe extrémiste' en train d'engueuler des ouvriers (ce qui reconnecte certains trucs à évacuer chez moi), et un couple d'ados amoureux en train de se regarder les yeux dans les yeux.

C'est la première fois que je vois cette énergie extérieurement : en fait c'est un mélange d'amour béat (c'est une énergie moins lumineuse que l'amour divin parce que duelle) et de feu (passion brûlante) avec des 'relents de cul' par dessus (ben oui quand même). Cette énergie contient sa propre souffrance en elle (puisque le feu va être brûlant dès qu'ils vont être séparés) et c'est mort avant d'avoir commencé, puisque les deux vont devoir renoncer à leur vie pour faire plaisir à l'autre, et ça va finir en vaisselle cassée (tout est déjà dans l'énergie de départ, même la séparation sanglante annoncée). C'est normal, y'a trop de feu là dedans pour que ça fonctionne.

Elle contemple sa part masculine dans les yeux de l'autre et lui contemple sa part féminine en elle. C'est ça l'erreur : ils projettent une part d'eux à l'extérieur, et mettent pour condition de devoir être en présence de l'autre pour être complets. Ca ne peut finir qu'en eau de boudin. C'est marrant parce que ça me rappelle mes amours d'ados, mais c'est super étonnant de le voir de l'extérieur avec mes perceptions actuelles.

Le couple divin n'a rien à voir : il faut avoir retrouvé sa part masculine et féminine en soi, et l'autre est un miroir qui nous aide à évoluer. Chacun est autonome par soi même, et on voit la déesse / dieu en l'autre en faisant l'amour et pas une simple partie de nos énergies qu'on aurait laissées en chemin. C'est sur que c'est pas simple de dé-fusionner pour mettre en place cet état. Mais c'est possible.

Voilà pour les faits marquants de cette balade.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 19:13
La première fois que j'ai compris qu'il y avait un truc énorme qui clochait, c'était encore au début de ma pratique (après l'ouverture du troisième œil ). J'allais régulièrement au cinéma situé sur la Canebière à l'époque. Un cinéma certes assez crade et carrément pas en très bon état, mais pas cher et donc idéal pour étudiant. Je crois que j'y allais bien une fois ou deux par semaine entre les cours à la fac à côté. En haut de la Canebière, il y avait le quartier des travelos et des prostituées par lequel je passais (c'était avant le tramway).

Chaque fois que j'y allais, tout était calme, parce que j'y allais en journée.

Ma problématique et celle de Pascal étaient très différentes à ce moment. Pascal souffrait d'un problème de violence chronique (ou plutôt de peur chronique) qui le rendait réceptif à la violence. Son don de clairvoyance était axé en ce sens. Une voyante lui a dit un jour, qu'il avait la vision du tueur psychopathe* : c'est à dire la capacité de jauger d'un coup d'œil les points forts et faiblesses de quelqu'un. En gros, dans notre jeunesse, sur une file en train de faire la queue pour entrer en boite, il savait immédiatement qui était armé ou pas, dangereux ou pas dangereux. Et je peux te dire que c'était impossible à deviner. (genre lui a un couteau planqué à tel endroit, lui va résister, lui va se barrer etc..)

Donc un jour, on décide d'aller ensemble au cinéma, sur mes horaires habituels.

Là, on croise plusieurs personnes, et brusquement je vois un type avec un flingue qui dépasse de sous la veste. Je crois que c'est la première fois que j'en vois un. Je vais pour le dire à Pascal, mais lui ne semble pas du tout étonné. Ah bon. Alors on continue. Je ne vois que des types à l'air patibulaire. Alors que d'habitude c'est plutôt calme. Bon, je me dis que ça doit être un jour particulier.

Arrivés au cinéma, on s'installe. En plein devant nous, deux types se lèvent et commencent à se battre à coups de poings et de pieds. C'est la première et dernière fois que j'ai vu ça.

Après tout ça, on ressort. Moi me disant intérieurement "putain quel bordel monstrueux aujourd'hui!" et Pascal à ce moment dit tranquillement "Eh bien, c'est bien calme aujourd'hui ici!" en toute sincérité. Au départ, je ne comprenais pas comment ça pouvait se passer, et je me suis dit que c'était le hasard.

Mais, avec le recul et en comprenant un peu mieux comment marchent les mondes subjectifs, c'est la première fois que j'ai pu faire l'expérience de l'irréalité du monde tel que nous le concevons. Dans nos expériences, n'apparait que ce qui correspond à notre karma.

Dans ce cas précis, l'expérience de violence du monde de Pascal et celle de calme de mon monde ont interagi entre elles (surement à cause du lien et du travail qu'on faisait ensemble). Rendant le monde de Pascal moins violent et le mien plus violent!

Donc, quand on dit qu'on ne rencontre que des choses qui correspondent à nous même et que l'expérience dépend des consciences qui contemple le monde, c'est très concret. Et on peut côtoyer de près des gens qui vivent une réalité totalement différente de la notre, sans même s'en apercevoir, tellement le mental a de capacité à faire abstraction des choses.

Il faut beaucoup de recul pour percevoir ça un peu plus objectivement.

* * *

Pascal a plus d'avance que moi sur la matière, et quand il s'abandonne dans l'action tout se résout tout seul, même dans des situations qui semble bordéliques. Et cette expérience de subjectivité du monde matériel il peut la faire régulièrement maintenant. Suivant son abandon au divin ou son karma, les jours sont totalement différents.

*
Ca ne veut pas dire que c'est un tueur psychopathe ou qu'il était violent physiquement. Mais bon, dans sa jeunesse ses dons de clairvoyances étaient déjà très efficaces, et il savait s'en servir pour tout ce qui intéresse un jeune. La drague (la clairvoyance est très utile), les études (il ne révisait que les sujets des épreuves à chaque fois), et la violence puisqu’il sortait tout le temps.
Donc, on peut dire qu'on était très différent. En fait, on peut dire qu'au départ nos problèmes étaient quasi opposés (moi en fuite de la matière et lui en fuite dans la matière!). Tout ça me parait presque irréel tellement nous avons évolué depuis. La notion d'amour inconditionnel était une légende pour nous au départ !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 09:57
Il y a presque 15 ans, je me rappelle, j'avais un bla bla incessant dans la tête. Fais ci, fais ça, il faut pas faire ci, il faut pas faire ça. C'était saoûlant, saoûlant. Culpabilisation, projets sans queue ni tête, peur de l'avenir, ça n'arrêtais pas.

Un jour j'en ai eu assez, et j'ai décidé de méditer. Ce calme, ce bien être, le pied total. Laisser passer toutes ces pensées, je crois que c'était un tel soulagement que je ne pouvais plus m'arrêter de méditer. Quatre heures par jour tous les soirs, pendant 6 mois, le jour à la fac, et le soir à méditer. Je n'attendais que ce moment de paix toute la journée.

Je me rappelle d'un week-end où j'ai médité 9 heures sans m'arrêter tellement c'était le pied, que tout ce merdier dans ma tête s'arrête enfin. Et puis, un soir, est arrivé la lumière.

A cette époque, les pensées étaient encore là, incessantes, mais moins contradictoires, plus rares aussi. Par la suite, alors que je travaillais sur moi avec Pascal, les pensées se sont faites de plus en plus rares, et entre les pensées, à chaque fois, apparaissait le silence et la lumière.

C'est devenu constant, même en ne méditant plus, ou plutôt je devrais dire que c'était tellement bien qu'à force, avec les années, je me suis mis à méditer constamment, quoi que je fasse. En marchant, en bossant, parfois même en parlant.

Et puis, les pensées se sont faites de plus en plus rares, la lumière et le silence de plus en plus présents et sont arrivées de nouvelles choses que je ne connaissais pas. Avant ma tête fonctionnait en circuit quasi fermé, à rabâcher les mêmes idées. Et là, il venait des nouveautés sans cesse. Chaque fois après le silence.

Je me suis aperçu qu'il y avait une deuxième couche de pensées plus profonde sous la première : celle qui fait la musique obsédante dans la tête qui ne te quitte pas de la journée parfois. Et puis, je me suis aperçu que chaque crispation de mon corps était également une nouvelle couche de pensées.

Avec le temps et le travail, les pensées sont devenues tellement rares qu'elles se sont arrêtées. Si je m'arrête dans le silence, il n'y a que le silence en moi et la lumière. Parfois se déclenchait encore la deuxième couche avec la musique, mais parfois seulement. Depuis trois jours, je me suis abandonné totalement à la lumière à ce niveau. Je ne cherche plus à résoudre quoi que ce soit par moi même, et laisse faire. Il n'y a plus que le silence de l'esprit. Les seuls mots qu'il y a dans ma tête, c'est si je veux traduire en images et mots les histoires sans fin du silence. Mais ça nécessite une action consciente de ma part. Et sinon il n'y a plus rien.

Il reste encore les crispations et le corps : c'est la prochaine étape d'abandon. Depuis que je rencontre l'observateur silencieux par moment, j'ai compris que je n'étais ni ce corps ni cet esprit. Je peux donc abandonner ce corps à la lumière également. Nous verrons.

Je pourrais écrire jusqu'à la fin des temps puisque dans ma tête il n'y a que le silence de la lumière. Ce blog ne contient que quelques une des infos que j'ai et qui semblent importantes à noter. Plus qu'à faire pareil avec le corps en mouvement (je ne fusionne physiquement avec la lumière qu'une fois allongé, et pas tout le temps).

PS:
La dernière fois, j'étais assis dans le jardin chez une copine. Parfaitement présent. J'étais empli de lumière et de silence (dans le corps et au delà), les fleurs du buisson d'en face étaient une jouissance à regarder par la puissance de leurs couleurs, et dans le silence sans formuler la moindre pensée, l'énergie du lieu me racontait sa fonction et ce qu'elle faisait, plus quelques histoires sur les habitants. C'était le pied total. Que de la lumière et du silence et un échange palpable avec l'univers, comme si j'étais une simple cellule en interaction harmonieuse avec le tout.

PPS:
Y'a encore du karma à lever, et le gros du boulot va se faire sur la matière et le corps d'après ce que j'ai compris maintenant.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 13:00
Donc, tout hier, la lumière a continué à bosser sur moi et à m'envoyer juste les infos de ce qu'elle fait. C'est pas mal, j'arrive de mieux en mieux à lâcher prise, même si ça résiste un peu. Cette nuit, j'ai dormi comme un bébé, entrecoupé de rêves d'événements totalement occultés de mon enfance, avec, semble t-il, une charge émotionnelle qui trainait dans le coin qui partait à chaque fois.

Le boulot est axé sur le roi des singes, principal obstacle au troisième chakra pour atteindre le quatrième. Il semble que l'énergie qui sert à créer le roi des singes, soit plus concrète que ce que j'imaginais. En réalité, c'est la volonté de domination, cette énergie est créée par la frustration de l'identité du deuxième chakra, donc par la frustration de l'autorité naturelle.

Donc, comme je disais, l'autorité naturelle si elle est laissée à sa juste place, sert à chacun à défendre son individualité illusoire. Cette étape est primordiale au deuxième chakra pour se structurer correctement.
Or, l'autorité naturelle est écrasée très tôt dans l'éducation. Ce qui la transforme en une énergie refoulée. (on en fait un monstre pour faire plaisir à maman, et on la fout dans un cachot en lui disant qu'elle ne doit plus sortir).

Ca provoque un méga dysfonctionnement à l'étage du dessus (on dirait que du coup elle est au troisième étage au lieu du deuxième). Comme tout truc qu'on se masque et qui est heurté à longueur de journée et obligé de se taire, sa puissance augmente de manière très importante suivant chacun. L'école, puis les études, ça fait en résumé 20 ans de frustration refoulée pour tout le monde. Parce que forcément, vu que le programme est standard et n'autorise pas de liberté, même le plus mou ou celui qui se masque le plus la vérité a développé une frustration importante pendant cette période.



Les plus studieux se disent qu'"après" si ils travaillent bien, ils feront ce qu'ils voudront, les plus rebelles sortent du système et se retrouvent plus ou moins marginalisés (jusqu'à ce qu'ils entrent éventuellement dans des systèmes parallèles). La plupart subissent plus ou moins de leur plein gré en attendant que ça se passe et en faisant le plus possible de jeux vidéos, de boums et de séances de fumettes alcoolisées pour oublier.*

Notre système ne comprenant officiellement pas pourquoi un être humain pourrait vouloir sa liberté, alors qu'on enchaine le petit singe et l'instruit pour son 'bien'. En réalité, on le formate pour le faire entrer dans un système d'égrégores, et on conçoit à un certain niveau que ce qui n'entre pas doit finir en déchet.

Quand il est bien formaté, le petit monstre s'est transformé en puissant démon de domination. Et puisqu'un roi des singes extérieur semble avoir le pouvoir de lui imposer des choses, alors lui aussi décide qu'il veut devenir le 'roi des singes' pour commander. Ce roi des singes va être puissamment enfermé chez la plupart des gens, parce qu'il y a trop d'interdits, de peurs pour pouvoir l'exprimer.

Mais il dégueule de tout le monde. Il suffit de regarder la queue au cinéma ou chez le boulanger. Tout le monde veut passer devant, tout le monde a peur de ne pas avoir sa place etc...

A la fin, le roi des singes est né chez tout le monde. Et ce singe inconscient est directement créateur de notre société. Pire encore, c'est à cause de sa présence chez nous tous que nous ne pouvons pas évoluer collectivement. Pourquoi, alors qu'on sait pertinemment que nos politiques nous mentent et nous mènent en bateau, n'arrive t’on pas collectivement à réagir? Parce que le système nous convient. C'est notre place dans le système qui ne nous convient pas.

  Parce qu'en réalité, tout le monde crève d'envie d'être le roi des singes à la place des roi des singes actuels, pour imposer à son tour sa vérité aux autres, pour les formater à son envie à LUI, et imposer ce qu'on lui a FAIT***. Du coup, personne ne veut faire changer la société, on veut juste être calife à la place du calife**.



Tant que ce roi des singes (l'Ego de son petit nom intime) n'est pas tout simplement regardé en face. Que la demie tonne de frustrations qu'il s'est prise dans la gueule n'est pas acceptée, et qu'on ne le laisse pas redevenir la gentille petite énergie d'autorité qui servait juste à dire 'voilà ce que je veux faire dans la vie moi!'**** et qu'on a empêché de s'exprimer chez tout le monde, notre Ego restera ce qu'il est, et notre monde, qui est juste le reflet de nous même, restera ce qu'il est également (ou pire, puisqu'on peut toujours faire pire).


*
Bien sur, après rien n'a changé. Les bonnes notes ont été remplacées par de l'argent. La vie est toujours aussi formatée, et on continue à se défouler en buvant, et pour les plus riches, en se barrant à l'autre bout du monde une semaine pour 6 mois de boulot chiant. Les plus riches de tous étant les plus désespérés. Parce qu'ils n'ont plus aucune illusion à quoi se raccrocher. (c'est pour ça qu'ils font des overdoses généralement, à moins qu'ils essayent de dominer le monde pour tuer le temps et se raccrocher à quelque chose).

**
Ce singe est présent chez TOUT LE MONDE, à moins d'avoir énormément évolué ou d'être un saint qui marche sur l'eau de naissance. Il est refoulé également chez TOUT LE MONDE. A un moment, il faut le dénouer et rendre à cette énergie sa juste place. Ce qui revient ni plus ni moins qu'à dissoudre l'Ego, et ça ne peut pas être fait autrement que par le divin, parce que ça nécessite de remplacer la volonté du singe par celle de l'univers.

***
Un de mes potes très dominant et qui ne travaille pas la spiritualité, m'a dit un jour très sérieusement que son rêve était de mettre  "une pile dans le cul des gens et une télécommande dans leurs têtes pour qu'ils arrêtent d'être aussi cons (comprendre de faire des trucs qui ne lui plaisent pas)". Il affirme haut et fort un truc que tout le monde pense tout bas en se le cachant soigneusement officiellement, nos politiques compris. Et il est où le cyborg? pas loin ça c'est sur.

****
A l'origine, cette énergie sert pour que chacun choisisse l'expérience qu'il est venu faire pour évoluer, point à la ligne. Cette énergie étant frustrée et transformée en roi des singes, elle crée plein de buts, d'histoires et de frustrations auxquelles elle se rattache, ce qui nous enferme en plus dans un cycle de réincarnations important, puisque nous laissons des morceaux d'histoires à guérir partout (des karmas).

PS:
Nous sommes au niveau d'évolution du troisième chakra et cherchons à passer au quatrième. (donc du niveau roi des animaux au niveau humain).Non, il n'y a pas eu d'erreur d'incarnation : si on est dans ce monde là c'est bien pour ça.

Tant que ce passage n'est pas réalisé nous renaitrons incessamment dans des mondes fonctionnant sur ce principe. Pour évoluer il faut régler le fond du pb une fois pour toute. La principale difficulté est que l'homme croit qu'il a une personnalité. En réalité il n'est par lui même qu'une somme d'énergie primordiale de frustration, dont le fer de lance est le roi des singes à notre niveau d'évolution.

Cette énergie primordiale doit être retransformée en ce qu'elle était et on doit remplacer l'énergie qui nous domine, par la volonté de l'univers. Voilà l'obstacle difficile de notre évolution : parce que le roi des singes ne veut pas lâcher sa 'domination' on lui en a trop fait depuis qu'il est né. Pourtant, si on s'en remet à l'univers, on verra que tout peu être guéri.

Et enfin, on pourra laisser cette société de singes frustrés derrière nous pour la remplacer par quelque chose de véritablement humain.
* * *
C'est tout simplement pour ça que dans l'état actuel des choses, le seul moyen d'obtenir un changement est une évolution de conscience collective, donc de chacun individuellement en profitant de l'augmentation du niveau vibratoire et des vrais problèmes qui sortent en masse. Et pas une action politique ou religieuse (institutionnelle) quelconque qui finirait forcément au niveau du roi des singes.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 13:20
Il existe donc deux parts de la divinité à réintégrer pour commencer à déverrouiller le cœur. La part liée à la matière et la mère est, comme on l'a vu, extrêmement verrouillée dans notre société. Elle nécessite d'avoir retrouvé l'innocence.  Inutile de dire que c'est mission impossible ou presque pour nous, sans un énorme travail. L'autre nécessite une ouverture du haut, qui est bien moins diabolisé. Ce qui facilite les choses, même si, sur la route, rôde le mental rigide qui intercepte et déforme les infos.

D'où la pléthore de clairvoyants plus ou moins poussés qui arrivent et qui vont arriver de plus en plus. Le petit souci, c'est qu'étant habitué à fonctionner au niveau du troisième chakra bancal et des institutions, chacun est tenté d'appliquer le système qu'il connait, en créant sa propre petite institution personnelle. Les pouvoirs qu'il acquiert lui permettant de voir un peu le bordel de la société actuelle, vont le renforcer dans l'idée qu'il peut dominer les autres (ou même qu'il doit le faire pour leur bien!). Chacun y va de ses prédictions plus ou moins terribles etc..

Ce faisant, il va entrer dans le système de fonctionnement appris dans la société. Assurer que sa vérité est la bonne, ceux qui sont à peu près proches sont des alliés, et les autres des ennemis à abattre. En fin de compte, il ne cherche qu'à devenir le roi des singes, et non pas un humain véritable.

Il faut comprendre que chacun doit guérir son propre monde subjectif en passant par son propre karma. Donc, rien n'est bon ni mauvais. Il existe pléthore de futurs potentiels, chacun est libre de suivre le sien.

Retrouver la connexion à la source doit être la priorité de ceux qui ouvrent le haut pour pouvoir assurer leur propre évolution.

Sinon ils finiront par trouver le roi des singes en eux et celui ci voudra forcément s'asseoir sur un trône.
Ce trône marquant la fin de leur propre évolution. (puisqu'ils ne pourraient pas dépasser le troisième chakra pour arriver au quatrième).

Travailler à nettoyer le bas est la priorité, et l'univers s'y attelle. Il veut nous faire évoluer, pas nous transformer en armée de rois des singes. A chacun de suivre comme il peut (ou de ne pas suivre s'il ne le veut pas).
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 13:09
Toutes les peurs qui sortent ou qui vont s'exprimer sont issues des choses renfermées dans les chakras 1 et 2.

Comment réintégrer une énergie diabolisée à titre individuel?

1) Il faut commencer par reconnaitre l'existence d'un problème qui se manifeste sous la forme d'une peur.
2) Il faut chercher à comprendre la source de cette peur, et la reconnaitre de manière individuelle.
3) Quand c'est fait, on peut réintégrer l'énergie qui était diabolisée.

Le système est simple. La liberté, par exemple, est diabolisée chez l'homme. Il la renferme dans son inconscient par l'éducation assurée par l'égrégore. Donc, quand il voit l'énergie de la liberté, l'homme ne voit qu'un monstre. Mais en réalité, c'est une part de lui qui veut le réintégrer. Donc, ce monstre va rester en périphérie, à attendre son heure pour se présenter à la personne sous forme d'expérience, ou de maladie collective. A ce moment, ce 'monstre' n'attend qu'une reconnaissance de ce qu'il est, et une déclaration d'amour (donc de fusion) de la personne. Si c'est fait, l'énergie redevient ce qu'elle est à l'origine : l'esprit de liberté, et elle peut fusionner et le réintégrer.

De manière collective, toutes sortes de peurs sont en train de sortir : c'est donc la première phase, ça veut dire qu'on ne peut plus réellement se les cacher totalement. Ensuite la deuxième phase va être de les comprendre et de les réintégrer sous leurs vraies formes pour chacune.

Plus ce travail ira vite, plus le niveau général augmentera et plus on s'élèvera.
C'est aussi simple que ça.

- Il est évident que la peur du cyborg (en réalité la mondialisation) est liée directement au deuxième chakra : un être dénué de sexualité, d'émotionnel et d'individualité qui se soumet à l'autorité aveuglément. Le fantasme secret, pas souvent avoué lors des campagnes électorales, de beaucoup de dirigeants.
- La peur du complot est une expression d'une évidence collective refoulée. Les dirigeants ne gèrent que leurs intérêts et ne se gênent pas pour nous empoisonner ou négliger la sécurité de tous par profit personnel.
C'est une évidence alimentaire, et collective qu'on refoule constamment; puisqu'il y a une espèce de confiance aveugle. Plus on va le nier plus on va en avoir peur.

Ces peurs là peuvent très bien s'incarner et devenir réalité si on refuse de les regarder en face, pour évoluer. (et d'une certaine manière, toutes l'ont fait dans des futurs potentiels!)

Je dirais que, par contre, on prête à nos dirigeants un cynisme, un pouvoir et une volonté qu'ils n'ont pas. Globalement, ils ressemblent plus à des grapilleurs à la petite semaine qui ne voient que leur propre intérêt. Les gros problèmes collectifs sont plutôt le fruit du bordel issu des égrégores (ou, autrement dit, de notre inconscient collectif à tous qui a enflé au fil des années et est au bord de l'explosion.)

Il semble que les énergies spirituelles qui bossent en ce moment réduisent leur influence petit à petit, ce qui provoque cette prise de conscience puisque l'hypnose du mental est réduite (ce qui fait sortir les peurs qu'on ne voyait pas) et il semble également que seules des peurs sortent de tout ça et pas réellement de catastrophe cataclysmique (ce qui aurait pu être le cas à d'autres époques), à cause de l'influence des énergies actuelles.

Tout dépend de notre avancement individuel à tous : ce qu'on ne règle pas à l'intérieur on le rencontrera forcément a l'extérieur.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article