Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 03:20
Voila un pas très difficile à franchir pour moi malgré tout : mon Ego résiste comme un malade alors que j'ai toutes les capacités pour le faire depuis plus de 10 ans.

Mais au final il s'agit simplement de peur et surtout d'une illusion de contrôle sur les événements.

Le politiquement correct entre en jeu : déjà il est difficile de parler d'évolution spirituelle : mais bon là au mieux tu passes pour un philosophe au pire pour un type un peu allumé.

Si tu parles d'esprit c'est comme pour les anges et le reste : tu passes pour un bon taré à l'ancienne.

C'est un peu comme un acteur de film X : tu oses pas trop raconter ce que tu fais, donc tu ne peux réellement partager qu'avec les gens qui font pareil que toi.. sinon forcément on te regarde au pire comme si tu étais un démon et au mieux comme un paria de la société.

Sauf si tu es riche et célèbre auquel cas, ça peut passer : quand on est riche on n’est pas fou on est excentrique.
(regarde Rocco Siffredi et Paco Rabanne..)

Aucun membre de ma famille ne sait réellement ce que je fais depuis toutes ces années, et la seule chose que je leur ai dite quand j'ai parlé de mon éveil de kundalini à ce moment là est que je 'sentais' les énergies : ce qui est très loin de la réalité et veut tout dire et rien dire.

Mais bon tout ça c'est juste pour faire comme tout le monde : et une chose est sure; faire comme tous le monde ne semblant pas conduire directement à l'illumination autant y aller gaiement.

Cette étape de l'âme et du druide n'est pas possible à franchir sans que je la vive pleinement : Pascal est formel là dessus..  l'étape de l'esprit devra attendre de toute façon : sinon tout travail fait dessus serait voué à l'échec pour l'instant.

_______________________________

Commencer à accepter de parler avec les esprits, c'est accepter de reconnaitre l'existence non seulement des énergies multiples que nous côtoyons dans le grand océan, mais également leur reconnaitre l'existence d'une conscience. (tout a une conscience du plus petit atome au plus grand soleil : j'en ai déjà parlé il me semble.)

Il s'agit également de leur reconnaitre une existence et une valeur égale à la notre en tant que personnes. Est ce qu'un fantôme n'est plus un homme ? alors que tonton Harry qui était sympa vivant l'est tout autant mort et a toujours le même Ego : doit on lui dire : ça y est mon gars t'es mort alors maintenant tu n'as plus de corps donc tu es une chose et plus un être que je dois respecter?

Dois je dire pareil à un faune, un lutin , un gnome ? Leur parler c'est leur reconnaitre une existence en tant que personne.

C'est quelque chose que je sais depuis longtemps intuitivement mais là il s'agit ni plus ni moins d'accepter de parler directement avec toute la création en donnant un nom à chaque esprit.

On découpe et on met dans des boites pour structurer les perceptions énergétiques et apprendre à utiliser nos cinq sens dans l'invisible.

Cela nécessite de mettre le plus possible l'Ego de coté et de se mettre volontairement sous l'influence de tel ou tel esprit ; aucune pensée ne vient de nous : et là pour moi je dirais qu'on choisit la source de la pensée.

L'idéal étant de faire disparaitre au plus l'Ego pour regarder directement la lumière de l'esprit (au sens divin du terme: connexion avec Dieu, lumière dans la tête pour moi) et se placer complètement sous son influence à terme. Mais d'abord les 5 sens doivent pouvoir, à mon sens, être dirigés volontairement vers n'importe quel esprit (au sens non divin là) et on doit pouvoir fusionner et communiquer avec sans que le mental n’entre en jeu : tout le challenge est là pour moi aujourd'hui.

C'est poussif parce que bien qu'on le fasse tous inconsciemment tout le temps il est très difficile de le faire en conscience.

Lorsqu'une connexion avec un esprit vient spontanément (et moi ça vient vraiment tout le temps) la communication est limpide : je deviens énergétiquement l'esprit, ou bien je le sens physiquement, je l'entends de manière silencieuse ou verbale avec son énergie dans les oreilles, je peux ressentir son goût si j'y prends garde parfois et surtout je peux voir les images qu'il envoie si je laisse venir la vision spontanément. (ma fée de l'air me tire souvent la langue par exemple).
Par contre l'odorat est très faible pour moi dans le matériel et je ne sens pas plus les énergies par l'odeur : c'est le seul sens bloqué. (il faudra surement que je travaille dessus.).

Dans le cas d'une communication spontanée je ne choisis pas ma cible. Si je décide de choisir ma cible, immédiatement le mental entre en jeu et les choses deviennent vraiment plus compliquées.

Donc la méthode de base actuelle est la suivante : je me relie à un esprit. Je laisse venir spontanément tout ce qui veut par les 5 sens et j'engage la communication et me lâchant totalement. Quand c'est fini je demande à ma fée de confirmer ou d'infirmer si j'ai bien compris ou pas pour faire le tri.

Pour l'instant je ne peut pas faire mieux que ça, mais en m'entrainant je devrais vite progresser.

________________________________

Donc en fait sur une aire d'autoroute alors que je ma femme est allée prendre un café, j'en profite pour discuter avec les esprits de la nature qui m'accompagnent. En vrac : une fée de l'air, une fée de l'eau, un gnome, un elfe qui se pointe de temps en temps, un troll et plusieurs guides humains (fantômes positifs) font partie des esprits qui m'accompagnent tout le temps.

Alors que je discute avec mes fées : en fait j'en ai une sur chaque genou c'est plus simple, je sens une forme marcher sur ma jambe: c'est une énergie très forte.
En fait je la tâte : il s'agit d'un petit bonhomme de quelques centimètres qui s'est placé sur ma cuisse : il est juste là où je suis en train de tâter mes fées : donc il veut clairement être vu.

Je lui demande "tu es quoi toi?" et la réponse vient immédiatement dans ma tête "farfadet".
Honnêtement je sais ce qu'est un lutin, un leprechaun à la rigueur (à cause des films d'horreur à 2 balles) mais un farfadet pas trop d'idée. Apparemment il a profité qu'on était arrêté pour monter et il se joint à nous.

Au début je pensais que c'était juste un auto stoppeur (ça arrive souvent apparemment avec les esprits de la nature) mais il ne m'a plus lâché depuis.

Surtout depuis qu'il est là mon premier chakra s'est mis à avoir une activité énorme : en fait il est le pendant exact de mon chakra coronal; alors qu'il avait toujours une activité plus faible que lui jusqu'à présent.

Au retour de vacances alors que je regarde sur Internet pour voir à quoi correspond le farfadet : je vois une histoire d'or et d'arc en ciel. Et je percute de suite "argent"!

En fait je discute avec lui et apparemment le farfadet est bien là pour me réconcilier avec l'argent entre autres. (j'ai un problème avec l'argent : je le considère un peu comme diabolique, mais j'y peux pas grand chose c'est le karma familial: j'ai fixé l'inverse des autres : dans ma famille tout le monde a beaucoup d'argent. Ce qui fait que je m'y intéresse le moins possible et j'ai toujours ce qu'il me faut sans plus.)

Voilà ce que le farfadet me dit :
"L'argent est du pouvoir AVEC les autres au départ, car il ne peut avoir de valeur que si les autres lui en donnent aussi : il s'agit donc de quelque chose de positif qu'on peut partager pour créer dans la société. Mais comme toutes choses dans la dualité il a son pendant et les hommes en ont fait du pouvoir SUR les autres, en enlevant la vérité (en fait on rend les transactions opaques dans la société mais bon ceci est expliqué dans conversations avec Dieu également). Or, tout ce qui n'est pas joie, amour et vérité finit par dévier du divin".

Sinon les esprits sont tout de même bien sages de m'avoir envoyé un farfadet : car au final plus on veut monter haut et plus il faut s'enraciner bas. Si je décide de lâcher encore de l'Ego pour monter vers l'esprit alors il faut que mes racines entrent plus profondément dans la terre sinon le risque de folie est grand..

voici la définition d'un farfadet que j'ai trouvée sur Internet et apparemment le farfadet est d'accord avec (et ma fée de l'air est d'accord aussi).
"Les farfadets sont des esprits follets, proches des lutins et que l’on assimilent souvent, à tort, aux fées. Il se font voir ou entendre la nuit. La plupart du temps invisibles, ils se montrent parfois, notamment sous une apparence animale; d ’autres encore prennent la forme d ’un tourbillon qui bouleverse les récoltes. Forts malicieux ( ils frisent et emmêlent la crinière des chevaux et seraient à l ’origine de la crise de 1929) ils passent souvent pour bienveillants et serviables. Les farfadets sont les plus grands producteurs de pièces de monnaie. Leur magie permet d’assurer leur immortalité. "

____________________________

Concernant les arbres, les salades et autre animaux,  le fait de reconnaitre qu'ils ont un esprit et une existence en tant que personne ne veut pas dire qu'il ne faut plus couper de bois, d'herbe, manger de salade ou de viande : ça veut dire qu'il faut le faire en remerciant la nature et l'esprit du cadeau qu'il nous fait.

En gardant en tête que nous aussi un jour nous ferons cadeau de notre corps à la terre, au feu , à la mer ou à des animaux quelconques. Et nous ne ferons que rendre ce qui nous est donné tous les jours.
 
Les tribus soi disant "primitives" ont curieusement bien intégré ce fait.. on se demande vraiment qui est le primitif des fois. En réalité la nature est généreuse et l'arbre, l'animal ou la salade s'offrent en cadeau au niveau de l'esprit : il suffit simplement d'être reconnaissant, rien de plus : pensons à remercier l'esprit qui s'est offert en cadeau à chaque fois que nous mangeons : au final c'est pas grand chose et les esprits entendent tout..

______________________________

Pour terminer je dirais que communiquer avec les esprits est un exercice essentiel à mon sens et un préliminaire à la fusion complète avec l'esprit au sens divin du terme (en tout cas pour moi.).

Et de toute façon accepter le monde de l'invisible ouvre vraiment des horizons et permet de voir la magie en chaque chose car comme le dit Saint Exupéry : "on ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux"

C'est peut être ce coeur qui manque à la société d'aujourd'hui et que chacun de nous doit retrouver..
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 15:57
C'est un type qui est assis sur un rocher : un grand saint d'après tous les gars du village.

Alors joe qui en a assez de tourner en rond qui à fait plein de choses dans la vie et qui en à marre d'etre ici bas décide d'aller voir le maitre pour que celui ci lui enseigne la voie qui permet d'évoluer.

Il arrive et vois un gars assis sur un rocher en méditation et la il lui demande la chose qui lui tiens le plus à coeur : comment devenir un grand immortel, un saint comme lui (joe se rève pleins de pouvoir et se voit voler dans les cieux  parmis les étoiles à ce moment une sorte de demi dieu quoi).

Le type qui médite sur le rocher et que tout le monde appel un saint est bien emmerdé il teste pleins de techniques, il à plein de capacités qui sont apparus et dont il n'a que faire mais bon il est toujours assis sur un rocher et certainement pas en train de faire fusionner sa conscience avec tout l'univers ni en train de parcourir les cieux avec un corps de gloire alors il médite pour libérer encore un peu son égo.
Les gens n'ont pas compris qu'un saint n'est plus dans la dualité  mais bon il faudrait leur expliquer tellement de chose pour qu'il comprennent ça que c'est inutile d'essyer, en plus ça leur fait plaisir alors le soit disant 'maitre' laisse faire..

Le 'maitre' regarde le diciple et il voit un type qui viens lui demander l'immortalité pour son égo.
Un grand classique : c'est une stupidité pourtant ça peut être le début de la voie.
En réalité l'égo est la seule chose qui n'est pas immortelle chez cet homme : tout le reste l'est et il ne le sait pas. Il viens demander des pouvoirs qu'il possède déja.

En fait joe ne le sait pas mais ce qu'il demande c'est la possibilité d'utiliser son pouvoir réel en conscience et la libération de son égo pour pouvoir retrouver sa vraie nature.

Il faut en premier lieu que joe comprenne que c'est son égo le problème et que la chose qu'il veut rendre immortelle est justement celle qu'il faut tuer de son vivant.

Alors il vas lui montrer de différentes manières : lui expliquer qu'il vas mourrir quoi qu'il arrive ou bien lui faire faire des taches inutiles indéfiniment ou bien pleins d'autres trucs encore jusqu'a ce que joe comprenne.

Le but pour le 'maitre' est simplement d'aider l'autre à comprendre ceci :   la voie consiste simplement à trouver sa connexion avec l'esprit ou dieu (en tout cas se relier plus haut) pour pouvoir être guidé vers la porte de sortie de son égo. Après on lache l'illusion de controle de l'égo, on vit l'instant présent et l'esprit ou dieu met sur notre route toutes les expériences nécéssaires pour tout lacher lle plus vite possible.
L'égo de chacun etant unique, la voie est unique pour chacun.

La seule chose que le 'maitre' puisse faire est d'aider l'autre à voir ça : l'aider à trouver sa connexion avec le haut et puis le laisser se débrouiller ni plus ni moins.

Parsqu'il n'existe aucune recette magique de l'illumination ou de l'évolution spitiruelle : il s'agit d'une chose totalement différente suivant les personnes et une technique qui vas aider l'un à avancer risque de faire reculer un autre : seul l'esprit (dieu, son intuition appelons la comme on veut) peut indiquer à la personne la voie qu'elle doit prendre.

Parsqu'il existe certaines règles immuables  :

1) La seule chose qui ne change jamais c'est que tout change tout le temps. Le monde est en constant processus d'auto création et des voies qui sont valides aujourd'huis ne le seront plus demain et inversement : aucune recette miracle ne tiens donc la route.

2) Chaque égo est unique et possède sa propre porte de sortie. Un égo de schtroumph doit peut etre trouver simplement de la salsepareille pour sortir de l'illusion, et un égo de batman doit peu etre tuer le jocker..  c'est du cas pas cas : tout le monde est unique. Si le schtroumph par en quete du joker pour le tuer il a tout faux et si le joker mange de la salsepareille pour essayer de sortir de son égo c'est tout faux aussi.

Le 'maitre' assis sur le rocher est autant un éleve que celui qui viens de venir. Mais joe ne le sais pas. Et en fait si l'univers à mis le maitre sur la route de joe c'est pour lui montrer quelque chose que seul joe peut comprendre, si l'univers à mis joe sur la route du maitre c'est également pour  montrer au maitre quelque chose que seul lui peut comprendre. En fait les deux sont à la fois éleve et maitre et c'est toujours comme cela.

Ce 'maitre' sur le rocher c'est tout le monde : c'est un oiseau qui passe, c'est le moindre brin d'herbe :c 'est tout ce que l'univers met dans notre réalité car rien n'est au hasard. Mais la leçon que nous avons à apprendre nous seuls pouvons la trouver et la comprendre : car notre propre égo créé un monde trop personnel pour que qui que ce soit puisse réellement le comprendre à notre place.

Chacun possède ses propre problème mentaux qui sont souvent différent de l'autre. Le seul guide dans le méandre du mental est l'esprit et notre seul possibilité est de lacher l'égo.

L'égo etant strucutré différement pour chacun , chacun  possède une part de la vérité : le rayon de lumière qui filtre à travers son mental (y'a un trou la on sait pas pourquoi, mais les trous sont placés différement suivant les personnes) donc chacun dis pleins de stupidités lié à son égo : impossible d'y couper et pourtant possède aussi une part de vérité qui est unique pour lui. Multiplier les rencontres, permet de trouver cette part de lumière chez chacun : il faut simplement séparer l'égo de la personne et prendre la lumière qu'elle nous offre sans le savoir.

Après la voie dépend entièrement de la nature du rêve de chacun et personne ne peut faire l'économie du travail personnel d'évolution : ce n'est pas une voie qu'on peut vivre par procuration.

Notre seul maitre est le monde : car tout ce qui est inclus dans notre rêve à quelque chose à nous enseigner, il suffit simplement de laisser dieu nous guider.
Repost 0
Published by christophe - dans Réflections
commenter cet article
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 09:00
Bon ben voilà des vacances un peu loupées au sens conventionnel du terme (voire complètement ratées) mais plutôt réussies sur d'autres points.

______________________
Bains de foules..
Bon ben ce problème est vraiment résolu : je ne vois plus seulement la peur chez les gens, je vois maintenant l'amour en eux.. ça fait vraiment un bien fou.(en fait la peur est une couche qu'ils créent sur leur amour.)

Je peux enfin me prendre un bain de foule sans ramasser toutes les peurs des autres.

Je vois même l'amour dans les gens :  tout ce qu'ils font est fait par amour.
C'est vrai que c'est un tirage que nous avions fait avec Pascal mais bon on n’avait pas poussé plus loin vu qu'on était incapable de l'expérimenter directement.

Nous avions tiré ceci avec les runes : un voleur vole par amour. un assassin tue par amour.
Ben comment est ce possible ?

En fait l'énergie est par nature de l'amour, et nous la transformons en peur pour pouvoir créer la dualité.
Ensuite elle est transformée en choses plus grossières pour les besoins du jeu dans la dualité. Mais sa vraie nature est la, inchangée : c'est simplement de l'amour.

Je suis donc assez d'accord avec Deepak Chopra :
"Si ton ennemi te croise et t'insulte c'est un acte d'amour, disait Merlin. L'impulsion aimante venue du coeur de ton ennemi s'est transformée en haine en traversant le filtre de la mémoire. Des expériences passées peuvent dénaturer plus ou moins la manifestation de cet élan mais, ne t'y trompe pas, quelle que soit son expression, sa source demeure toujours l'amour."
La voie du magicien de Deepack Chopra.

Tout est lié aux même choses : amour dans tous les sens. C'est la seule chose qui intéresse tout le monde au fond. Même le pire des assassins ou des dictateurs (ceux là ont encore plus besoin d'amour!)

_____________

Donc nous voila à débarquer chez un type qui élève des chevaux. En théorie un gars proche de la nature.
Premier coup d'oeil y'a trois faunes en colère dans son jardin : c'est quand même assez rare donc il doit abuser et
deux chiens apathiques qui n'aboient même pas quand on arrive.

Ca commence fort.
Bon sinon le type est très sympa, il est hyper dominant et comme il considère qu'un chien qui aboie ça l'emmerde alors il interdit à ses chiens d'aboyer.
Il mène ses chevaux à la trique et c'est clair qu'il sait ce qu'il fait : un bon professionnel.
Mais bon niveau collaboration avec la nature : ça vaut bien le citadin moyen. En gros il exploite des chevaux comme il exploiterait un champ de maïs : c'est un dû , il l'a acheté, la chose est à lui donc il lui marche dessus. Il l'aime bien comme d'autres aiment leur voiture.

Il explique que son métier avant était éducateur dans les quartiers.. donc mener les autres à la trique il connait.
Il lui arrive même d'emmener des jeunes en réinsertion en ballade à cheval (8 types comme ça plus 8 chevaux à gérer lui tout seul c'est sur qu'il faut pouvoir gérer.)

Avant j'aurais dit directement que ce gars est un hyper dominant frustré qui ne peut pas vivre en ville parce qu'il ne supporte pas la moindre loi qui ne vient pas de lui et certainement pas par amour de la nature.

Mais bon maintenant je dirais : lui est persuadé de tout faire pour le bien des autres et par amour pour eux. Tu comprends, les chevaux il faut les mener comme ça c'est pour leur bien , pareil pour les chiens et les types en réinsertion. (là il se leurre plus ou moins).

Pourtant il nous explique avec des trémolos dans la voix que supporter des délinquants hyper agressifs qui t'insultent et ne respectent rien,  il veut bien le faire quand il vois un caïd de quartier faire un câlin à son cheval en pleurant à la fin de la randonnée : parce que pour lui il s'est passé quelque chose. C'est là qu'est le véritable amour en lui. Il n'a pas tort quand il explique que ces gens n'ont pas de repère et qu'il leur en donne et les aide..

Dans l'absolu quoi qu'il arrive il fait tout par amour, vraiment au fond. Comme tout le monde. C'est comme ça qu'est construit sont Ego et c'est surement l'expérience qu'il a à faire ici.

Pourtant le résultat est là : des animaux exploités, la nature étant considérée même par ces gens soit disant plus proche d'elle comme un truc sur lequel on doit marcher pour l'exploiter parce que c'est trop con pour se démerder en résumé.

L'homme est fou : c'est ça l'Ego on n’y peut rien, c'est notre nature.

Pourtant au fond nous ne nous intéressons qu'à l'amour : c'est la seule chose qu'on veut et qu'on recherche quelle que soit la forme qu'elle prend.

Et maintenant c'est assez transparent chez les gens pour moi. Je vois aussi leurs travers mais je vois leur amour caché derrière. C'est mieux parce qu'à force de ne voir que les problèmes des autres et que le noir en eux.. on finit par devenir carrément parano et faire du monde un cauchemar. Pourtant il est étonnant de constater que cette vision est une illusion et qu'il existe quelque chose de plus grand derrière.

Je m'essaye librement à me relier à tout le monde, maintenant ça ne me gêne plus.(forcément je perçois leurs peurs mais aussi leur amour alors c'est acceptable voire même agréable.)

J'ai fait un petit sondage sur la quantité de troisième oeil et de chakra coronal ouverts dans la foule (c'est le plus facile pour moi puisque la tête c'est ce que je sens le mieux et je peux le faire en passant à l'arrache sans y faire trop attention dirons nous..). Je passe dans la foule et je deviens toutes les personnes que je croise successivement : c'est assez marrant (mais je me cantonne au corps énergétique et à la tête, bien que j'ai constaté qu'en forçant un peu il est effectivement possible de sentir le corps physique. Peut être qu'on peut avec beaucoup d'entrainement voir par les yeux de l'autre aussi (ça serait cool à faire sur un aigle ou un dauphin, faudra que j'essaye plus tard.)

Pour ce qui est des gens c'est sur que c'est pas terrible. Presque tout le monde est fermé. J'ai trouvé quelques « troisième œil » ouverts, (deux en tout) et quelques chakras coronaux ouverts. Même une personne qui avait une lumière pas possible dans le troisième oeil (certains en plus d'être ouverts sont plein de lumières). Après savoir s’ils tournent dans le bon sens ou autre.. va savoir j'en sais rien : des gens ont tout qui est ouvert et pourtant ça veut pas dire que c'est bon pour eux j'imagine.

J'ai essayé sur les enfants : pareil tout le monde est fermé (mais c'est peut être normal pour les enfants.. j'en ai aucune idée.).
A part une petite fille au milieu d'un manège avec une lumière pas possible dans le chakra coronal.

(Certains en plus d'avoir les centres ouverts ont énormément de lumière dedans c'est vraiment super agréable.)

_____________________________

Sinon j'essaye de me lâcher complètement sur la clairaudiance.

C'est difficile parce qu’on reçoit beaucoup de choses extérieures à nous et là, le but est de se relier consciemment à quelque chose et de fusionner 'mentalement' avec.

C'est assez simple : en fait les choses ne viennent pas que par mot. On devient l'autre en quelque sorte et on partage une partie de ses connaissances inconscientes.

Deux gros problèmes à résoudre pour moi :

1) Quelle est la source. (pas si évident des fois)
Cela peut être résolu en vérifiant le type d'énergie que je reçois : certaines sont fort repérables (la lumière venant d'en haut entre autres) ainsi que ma fée préférée (je distingue facilement son énergie dans les oreilles je sais quand c'est elle qui parle donc.). Des esprits avec des textures d'énergies facilement reconnaissables.

2) Quel est le contenu?
Quand il vient directement des réflexions on peut trier dans le tas. (tu as des pensées qui s'imposent à toi : tu peux faire plus ou moins le lien, d'autre fois on te parle directement dans la tête).

Quand le transfert de connaissance est silencieux c'est autre chose : en fait on s'aperçoit après coup qu'on sait une chose qu'on ne savait pas avant. Mais ce n'est pas instantané. C'est mon problème le plus souvent.
Je me prend une tonne de lumière dans la tête.. et puis c'est tout. Ma communication avec la lumière est toujours silencieuse. La lumière arrive soit par le tube qui est posé au dessus du chakra coronal, soit par le troisième oeil.
Les autres sources d'énergies que je reçois dans la tête ne sont pas de la lumière : c'est autre chose.

Quelques minutes,  ou heures après avoir reçu de la lumière alors que je me pose une question sur une chose précise : paf pleins de trucs s'imposent à moi comme des évidences, alors qu'un instant avant je n'y aurais pas pensé ou j'aurais trouvé ça débile.
_____________________
Plongée sous marine.

Eh bien l'effet n'a pas du tout été celui escompté. (je n'avais pas plongé depuis mes 18 ans, donc avant ma montée de kundalini.)
Le simple fait d'être immergé dans l'eau et de sentir l'eau froide sur moi perturbe totalement mes perceptions.
En fait je redeviens un simple corps. Ca fait tellement longtemps que ça ne m'était plus arrivé (14 ans je crois) que je suis super étonné.

Ma conscience est entièrement transférée dans mon corps physique du coup et je ne fusionne pas avec l'eau : c'est très frustrant, surtout qu'en montagne mon corps énergétique était bien dilaté et je fusionnais vraiment loin avec la nature (jusqu'à plusieurs mètres librement).

Après quelques plongées je me suis habitué et mes perceptions sont revenues un petit peu, mais ça reste très léger : l'eau n'est pas mon élément. (comme l'air d'ailleurs, y'a rien à faire moi je suis un gars de la terre ferme.)

Je dirais ceci du coup : (parce que cette expérience m'a permis de tester la différence entre mes perceptions habituelles et mon corps normal que je n'avais plus senti depuis longtemps.)

En fait nous sommes une conscience (une vague sur un océan d'énergie : je me perçois et je perçois les autres comme ça, je ne comprends pas les gens qui me parlent de voler l'énergie de quelqu'un d'autre : y'a pas d'autre y'a juste un grand océan infini d'énergie avec des consciences au milieu et des formes qui vont et viennent et dont nous sommes apparemment créateurs.)

C'est comme dire à une méduse illusoire qu'elle vole l'eau de mer de la méduse illusoire d'à côté (les méduses sont creuses et c'est l'eau qui leur donne leur forme  : nous c'est pareil on est une forme illusoire creuse et c'est l'énergie infinie (Dieu pour moi) qui nous donne forme en nous traversant : la forme dépend de la manière de circuler de l'énergie.)

En fait la feinte est la suivante : notre conscience épouse de manière parfaite les limites du corps auquel nous sommes attachés (je dirais le corps que nous observons) . Ce qui crée l'illusion que nous sommes ce corps.
A partir du moment où la conscience s'étend au delà de ça, nous percevons clairement les échanges constants avec notre environnement et surtout le fait que nous n'avons pas d'existence en dehors de cette énergie. (qui, à mon sens, est du pur amour appelé Dieu, mais que nous transformons en utilisant notre pouvoir de la modeler à volonté : nous sommes bel et bien des esprits créateurs, des consciences immatérielles créatrices du monde à partir du corps de Dieu, ni plus ni moins.)
Après quand tu commences à voir que tu peux déplacer ta conscience pour devenir n'importe quelle autre méduse que tu croises dans l'océan, l'illusion de séparation prend encore un sacré coup dans l'aile.

Il faut noter encore un autre niveau : je suis très habitué à la communication énergétique avec les gens, et à partager leur pensées ou leur inconscient d'une manière ou d'une autre. Le fait qu'un esprit n'ait pas de corps ne change rien à ce fait et il est étonnant de trouver sur les morts le même comportement énergétique que sur les vivants suivant leur humeur ou ce qu'ils veulent. En plus les morts étant libérés plus ou moins du mental (mais pas de l'Ego ! étonnant non?) ils captent toutes nos pensées et peuvent exprimer ce qu'ils veulent très facilement si on est réceptif.

Donc encore une fois quand tu perçois ça la réalité prend un sacré coup dans l'aile.
Le fait de constater ponctuellement qu'on peut se trouver dépouillé de pensée (c'est très ponctuel pour moi mais ça arrive) et à la place, de fusionner avec la lumière ou un autre esprit, est étonnant : dans ce cas on crée nos phrases à partir des influences extérieures au lieu d'aller les chercher dans le truc préprogrammé appelé mental.

On mélange toute la journée les pensées issues de notre mental et celles soufflées par les esprits qu'on croise ou bien celles issues de Dieu, c'est étonnant de constater ça sur soi. Mais bon à expérimenter encore et il faudrait que j'ai le courage de lâcher encore plus d'Ego (la seule chose qui me retient est la peur de l'inconnu.)
_____________________________
Sirènes et fantômes.

Bon une fois revenu sur la terre ferme me voilà reparti pour travailler ma clairaudiance et mon toucher éthérique.
Faut bien s'amuser un peu.

Il y a une quantité d'esprits innombrables partout : tout a une conscience, le moindre brin d'herbe semble abriter un lutin, le moindre caillou un gnome. Les arbres contiennent tous des faunes et il y a une quantité inimaginable d'esprits autres par dessus : donc c'est pire que de la surpopulation.

Ils adorent l'amour : quand tu envois de l'amour à un jardin, tout le jardin deviens chaleureux, positif et plein de joie. Le moindre brin d'herbe voit son énergie modifiée pour intégrer la joie et l'amour, c'est impressionnant à expérimenter. Moi je me concentre, j'imagine que plein d'amour sort de moi (je sens l'amour : un peu comme quand tu es amoureux mais en plus diffus qui s'étend tout autour de moi : je me connecte au jardin et je visualise cette boule l'englober : je la sens m'englober en fait) et quand je sonde à nouveau le jardin avec le toucher éthérique il à complètement changé de nature émotionnelle : la nature est vraiment en joie elle émet une chaleur rayonnante. C'est quelque chose qu'il faut simplement penser à faire.

Ca vaut pour beaucoup d'esprits (sauf ceux qui sont perdus dans la peur : c'est comme les humains ni plus ni moins mais je reviendrais là dessus plus tard.) . En fait il suffit de trouver un peu d'amour en soi et tout semble possible : l'amour est la vraie nature du pouvoir. Dans la 4ème dimension c'est flagrant : c'est la base de l'énergie à mon sens : la vraie nature de Dieu.

Donc nous allons visiter un phare. Sur la route je trouve encore un arbre bizarre, mais je n'arrive pas à déterminer ce qui est dedans, je laisse courir y'a trop d'esprits partout et j'avoue que sortir mes mains pour tâter en public ça fait un peu con : faut que j'apprenne à tâter avec mon corps énergétique je pense, je vais songer à m'entrainer.

Il y a une chapelle sur le port face à la mer. Des fantômes en veux tu en voilà : y'en a une palanquée.
Je cherche les sirènes et j'en trouve trois en train de bronzer sur les rochers. (J'ai du vérifier en triangulant et en faisant pas mal le tour puisque je ne pouvais pas accéder à cet endroit.).
C'est là que je regrette de pas avoir encore assez de clairvoyance.. mais bon. Je me relie à elles : elles ont une énergie extrêmement bizarre. (difficile à dire : je suppose qu'elle sont très 'eau'. je m'en servirais de référentiel : tout comme mon dragon m'a permis de sentir une énergie très feu, et les dévas de la terre permettent de sentir ce qu'est le corps énergétique d'un roc.).
Après les corps énergétiques ne sont qu'une combinaison de ces éléments (certaines personnes sont très feu, d'autres très air , etc..) mais c'est assez bien expliqué en médecine chinoise et en ayurvéda. Disons que je  peux plus ou moins le constater sur le corps énergétique de quelqu'un qui est dans l'extrême.

Sinon ma femme prend des photos dans tous les sens pour essayer d'avoir les sirènes.(certains esprits peuvent accepter de se manifester sur des photos apparemment si on le leur demande avant : mais bon ça reste toujours très discret et il faut utiliser ses perceptions énergétiques pour vérifier.).

De retour à l'hôtel je vérifie sur les photos. Une seule avec une sirène pour moi mais il n'y a aucune manifestation.
Apparemment elles ne veulent pas être vues d'après ma fée.. va savoir.
Par contre y'a un caillou très bizarre que ma femme a pris plusieurs fois en photo sans faire exprès (c'est pour moi signe d'une intervention extérieure pour lui faire voir un truc : c'est comme ça que fonctionnent les esprits en nous influençant inconsciemment.)

Je regarde : il y a un gnome et à coté un fantôme. Je me relie au fantôme : il est déprimé mais par contre il cherche immédiatement à communiquer avec moi (je sens son énergie dans mes oreilles, je n'aime pas beaucoup ça mais bon les vivants déprimés sont pareils voire pire des fois alors..).
Je comprends qu'en fait il veut juste envoyer un message à quelqu'un avant de partir mais il n'a pas l'énergie pour le faire. (les fantômes n'ont plus de corps éthérique pour puiser de l'énergie dans l'environnement : seuls ceux qui ont atteint un certain niveau spirituel peuvent fonctionner dans la 4ème dimension en puisant directement l'énergie sur d'autres sources pour leurs opérations d'après ce que j'ai compris.)
Je compris qu'il a juste un message d'amour à envoyer à quelqu'un alors je lui envoie plein d'amour pour qu'il ait l'énergie de le faire.
Il devient immédiatement super positif et heureux et puis il s'en va. Je vérifie la photo (une photo fige un espace temps : il est bien là au moment de la photo.) Puis je visualise le moment présent en cherchant sur la photo: plus rien.
Ma fée me confirme qu'il est monté. Bon ben comme quoi quand ils veulent qu'on les aide ils trouvent toujours le moyen de nous le faire savoir au final.

S'occuper des fantômes n'est pas simple parce que, apparemment, il faut gérer au cas par cas. Il ne suffit pas de leur envoyer une boule d'amour et un tunnel de lumière la plupart du temps donc ben faut avoir la foi.

Mais bon si quelqu'un demande explicitement de l'aide comme ici c'est autre chose pour moi.
______________________
Une forêt négative.

C'est vrai que c'est assez marrant de voir que plein de coins hyper négatifs sont ouverts au tourisme librement, mais bon, au point où en est la population c'est pas pire que de traverser le centre ville à mon sens.

Donc me voilà à visiter une forêt de chênes lièges à coté d'un château.
A peine entré dans la forêt je me relie au lieu (en fait je me relie au gardien du lieu  c'est plus simple.)

C'est un deva de la terre : pas de doute j'ai l'impression d'être un roc avec deux bras comme des marteaux pilons (question puissance du corps énergétique même le vieux maitre de kung fu de mon école peut se rhabiller.)

Je me relie à lui : ça vient facilement je sens son énergie dans mes oreilles (pas de doute c'est lui qui envoie les infos.)

Il me prévient directement qu'il ne faut pas déranger le gardien du menhir parce qu'il est dangereux.
(y'a un menhir à voir dans le coin).

Bon ok. On va quand même voir le menhir. J'en profite pour sonder un peu la route : apparemment y'a  un portail fermé dans la forêt mais bon je ne m'en occupe pas j'ai pas envie de me frotter au gardien du lieu.

Après différents tours et détours on est perdus. Alors je demande à ma fée de m'indiquer le chemin.
Elle me dit qu'on est sur la bonne route alors que moi je suis persuadé que ce n'est pas le cas (mentalement j'entends : ça ne me parait pas logique de continuer).

Du coup je doute encore de mes perceptions (parler avec une fée même quand on peut la toucher moi j'avoue que j'ai encore du mal alors des fois je suis tenté d'ignorer mes perceptions juste pour faire comme tout le monde..)

Mais bon vu qu'on communique plutôt très bien par la pensée elle m'a entendu : "si c'est comme ça débrouille toi" c'est venu clairement.
Je cherche ma fée : elle est nulle part.. bon ben j'ai réussi à la vexer.

J'explique ça à ma femme qui prend sa défense "oui moi c'est pareil tu me fais toujours le coup, tu veux toujours avoir raison etc.. tu devrais t'excuser.".
Bon ok je m'excuse platement auprès de ma fée.
Et après moult excuses elle accepte de réapparaitre.

Après quelques minutes de marche on arrive directement sur le menhir. Donc elle avait clairement raison et moi tort (ça fait à peu près la cinquième fois qu'elle a raison et moi tort et que je ne la crois pas jusqu'a ce que j'arrive face à la preuve évidente, d'où son énervement.)

Au fait au passage je confirme que tous les faunes de la forêt sont négatifs, mais bon l'explication devient assez claire après quelques minutes de marche : la plupart des arbres ont l'écorce arrachée (chênes lièges : apparemment les types du château se servent directement sur eux) et ça leur plait pas du tout. J'ignore si ça leur fait mal ou pas, je suppose qu'ils sont surtout vexés que les choses se fassent sans leur accord et de manière aussi cavalière..

Donc je discute avec le gardien (mais je ne touche pas aux vortex suis pas fou et je m'y connais pas assez sur les vortex et leurs règles d'utilisation.) Apparemment c'est un deva de terre mais son émanation est moins puissante que celui de la forêt. Il est assez en colère : c'est une espèce de guerrier manifestement (il se présente comme un dieu de la guerre auquel les anciens habitants vouaient un culte.. mais bon après vérification avec ma fée il est un peu mythomane : c'est disons au mieux un dieu mineur qui a dû être vénéré par des celtes et encore..)

Apparemment il n’aime pas les gens qui gèrent le domaine et prend fait et cause pour les faunes. Ils détestent les humains. (c'est vrai que le château est peu reluisant, je n'ai pas eu la patience de faire un test complet dessus, mais il y a clairement une entité non humaine négative très puissante dessus : peut être qu'une secte quelconque a voué un culte à un soi disant Dieu qu'il aurait mieux valu laisser où il était,  mais bon c'est pas très reluisant tout ça.)

Je lui explique que même si le gars du château était super ouvert ça m'étonnerait qu'il m'écoute si j'allais lui expliquer qu'il serait peut être judicieux d'aller négocier avec les faunes avant d'arracher l'écorce de leur arbre.. donc que matériellement je ne peux pas grand chose pour lui. (soit le type est clairvoyant et bon ben il sait très bien ce qui se passe parce que ça pue à 100 km  la haine des humains qui transpire de la forêt, soit le type ne l'est pas et il va me regarder comme un allumé et ne fera rien de toute façon.)

Le deva m'insulte en me traitant de lopette etc.. assez sympa. Mais bon je suis pas dérangé vu que globalement il ne semble pas s'attaquer à moi et curieusement je n'ai aucune peur des esprits de la nature même en colère. (c'est peut être un tort qui se situe à mi chemin entre le fait que j'ai du mal à réaliser que je parle à de vraies forces de la nature qu'il vaut mieux éviter de trop énerver et le fait que je sois très sur de moi, peut être trop qui sait, et puis j'ai tellement bouffé du négatif dans ma vie que ça ne me stresse pas plus que ça.)
Je lui explique qu'à part donner de l'amour à la forêt je ne peux pas grand chose pour lui (apparemment les esprits de la nature font vraiment quelque chose avec l'amour qu'on leur envoie : c'est de l'énergie qui leur est très utile dans le plan du dessus: ce qui est logique puisque à mon sens c'est la véritable nature du pouvoir et de l'énergie.). Mais lui m'explique clairement que je peux me le mettre où je pense (ben faut dire qu'il garde un vortex alors forcément de l'énergie il en a sous la main.)

Je ne peux pas faire grand chose non plus pour les fantômes : apparemment il s'agit d'humains qui ont été piégés ici et ils servent de défouloir aux esprits. Pour ce que j'en ai compris (parce que lui se vantait beaucoup et j'ai du demander à ma fée de corriger ses mensonges) ils récupèrent les humains morts qui n'arrivent pas à monter et leur donnent un avant gout de l'enfer. (je suis content de ne pas voir directement la tête des gars, mais ils doivent en baver.)

J'envoie quand même des tunnels de lumière à tout le monde, apparemment ça plait pas trop au gardien, mais bon c'est sans effet : les types doivent être perdus dans un cauchemar auquel ils donnent foi. (comme quoi être vivant dans la 3ème ou mort dans la 4ème ça doit pas changer grand chose au final : si tu crois à un cauchemar tu vis un cauchemar, si tu crois à un paradis tu vis un paradis.)
J'envoie plein d'amour aux faunes : ça ne donne rien du tout ils sont toujours aussi hostiles.

De toute façon je crois que mon syndrome sauver le monde c'est vraiment envolé. Qui a tort ? les faunes qui se font exploiter et écorcher ? ou bien les fantômes qui se font aussi martyriser : mais bon après avoir passé leur vie à exploiter les faunes ?

Au final c'est un peu la conclusion à laquelle je suis arrivé : les gens , esprits ou autres créent leur propres conflits et cauchemars dans la dualité(3ème ou 4ème dimension sont dans la dualité indifféremment), choisir la voie du guerrier, de la vengeance ou de la colère ne donne rien de bon pour personne.

Mais l'amour est un choix qui doit être fait librement par les êtres quels qu'ils soient, s’ils ne le veulent pas c'est leur choix. Et si Dieu donne le libre arbitre et respecte leur choix qui suis je pour ne pas le respecter moi?

Et ces bouddhas qui ont forgé le corps de gloire depuis belle lurette et qui sont semble t-il innombrables? où sont ils et pourquoi n'interviennent ils pas si c'est si bien que ça de redresser tous les torts? il doit être facile de résoudre les problèmes du monde avec un corps de gloire non ?

La réponse à mon avis est simple et sera une fois de plus tirée du bouquin de Deepack Chopra vu que je commence à l'expérimenter de plus en plus :

"Renoncer à la dualité, refuser paradis et enfer. Merlin disait qu'au-delà du jeu des contraires se trouve un royaume de pure lumière, de pur être, de pur amour. Toute cette affaire de bien et de mal ! .. Cesse de courir après ton ombre et oublie cela."
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 07:33
YEEEEPEEEEE

Voila, dernier jour et ce soir je suis en vacances.

Je part 15 jours dans la nature sans pc, donc blog en vacance aussi !

Au programme randonné à cheval, un peu de montagne, et plongée sous marine.

depuis le temps que j'attendais ça..

Repost 0
Published by christophe
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 06:58
Après plusieurs séances de neurotraining, agapé thérapie,etc.. bien corsées pour commencer à accepter de voir et d'entendre dans la 4ème dimension (je vais appeler ainsi le monde des esprits parce que franchement c'est plus simple.), les résultats ne se font pas attendre. 
J'ai travaillé sur la peur de perte de contrôle, et la fuite de la réalité. 
Alors pour info, travailler à l'excès, faire des jeux vidéo toute la journée, faire du sport à outrance, ne voir que dans le plan du dessus : c'est une fuite de la réalité. 

C'est la spécialité des hommes de manière générale et je ne fais pas exception : je suis passé par toutes les phases explicitées ci dessus (oui même le travail à outrance dans une autre vie il y a 8 ans où je ne pensais qu'à faire carrière et où je bossais 100 heures par semaine.) 
Après j'ai eu ma phase kung fu tai chi pendant 3 ans : 15 heures de sport par semaine etc.. 
Donc elle me fait sauter la fuite de la réalité : résultat je réintegre la 3ème dimension.. avec la 4ème. (ben oui fuir la réalité c'est fuir ses perceptions). 
Bien sur l'effet est immédiat : le monde réel étant bien plus bizarre que les fuites en tout genre, me voilà en train de nager en plein brouillard éthérique.
Maintenant c'est comme quand je code : il y a un brouillard transparent partout avec quelques formes énergétiques qui vont et viennent de manière assez discrète, mais c'est parfaitement intégré avec la vision normale et ça marche en permanence bien que je n'arrive pas à filtrer pour l'instant. (je peux l'ignorer si je veux quand même, heureusement d'ailleurs.) 

Mais bon maintenant je suis équipé : quand je vois une forme même légère passer, paf je la tâte avec mon toucher éthérique pour faire le lien avec le sens du toucher. Pour l'instant ça n'est pas significatif à outrance mais ça commence à avancer. (en fait ma fée à tendance à me voleter autour tout le temps alors je la tâte souvent. L'ambassadeur elfe se pointe de temps en temps dans mon bureau, il me dit un truc (merci le pic énergétique dans les oreilles) et se barre. Je suppose qu'une des idées saugrenues qui me vient après est issue de lui.. 
Je commence à connaître l'énergie des elfes et des fées : elles ont une texture particulière. 
J'ai envoyé aux autres ma photo d'arbre tordu pour avoir la correction de mon tatage :
apparemment il y a bien un vortex (qui tourne à droite), intersection de deux lignes positives du réseau Hartmann ou un truc du genre.(ça je connais pas donc pas vu.)
Un faune dans l'arbre (mais bon y'en a partout dès que l'arbre est un peu grand.). Le gardien du vortex est la fée, par contre l'elfe n'est que de passage apparemment, mais bon il aime pas les paparazzi quand même on dirait. Il y a également une entité humaine négative (un fantôme quoi). Effectivement je n'avais pas checké les entités humaines négatives. 
Alors bon je décide d'essayer d'aider le fantôme (ça a été le chant du cygne de mon syndrome sauvons le monde je crois).
J'essaye de communiquer en le faisant déplacer (c'est lourdingue mais bon au moins c'est fiable pour moi.).
Résumé :
- Il veut bien discuter. Il ne veut pas monter, et il semble en colère ou triste: il émet la même énergie que les vivants dépressifs.
- Il pense que je peux l'aider (comment aucune idée.). Je demande à ma fée apparemment je peux : mais bon impossible de discuter.(avec oui et non c'est limité.) 
Bon ben du coup je demande à un de mes guides de voir ce qu'il veut (un des humain positifs que j'ai trouvé dans mon appart : apparemment y'a un ou plusieurs guides à moi; et celui qui est plein d'humour et me souffle toutes les conneries que je rajoute dans mes textes est apparemment celui qui m'a tâté de partout..franchement c'est malin au passage.).
J'essaye d'envoyer un ange : aucun résultat il veut toujours pas monter. (les anges et archanges ne se mêlent pas des affaires entre humains apparemment, c'est pour ça qu'un guide c'est plus simple pour négocier ce genre d'affaire.) 

Je lui envoie une grosse boule d'amour bien que je ne pense pas que ça l'aide. Bon je laisse courir je sais pas quoi faire de plus, c'est l'heure de la pause. 
Bon ben sur ce je vais m'acheter à manger. En sortant je vois un gros monsieur du coin de l'oeil sur ma droite dans la rue, je tourne la tête pour lui dire bonjour.. et je le vois plus. beu..
Je tâte par curiosité : c'est bien lui! mon fantôme. Je vois rien mais je le touche. 
Du coup ça fait tilt dans ma tête. Très souvent j'ai l'impression de voir quelqu'un du coin de l'oeil ou quelque chose : je tourne la tête et puis plus rien. Je me suis toujours dit que c'était parce que j'avais trop d'imagination. Mais maintenant je peux utiliser le toucher éthérique pour voir si il y a quelque chose et ça change tout. 
En fait je comprends pourquoi je refoule la clairvoyance: parce que du coin de l'oeil ce type aurait aussi bien pu être quelqu'un d'ordinaire. Si je me mets à voir les fantômes comme les gens normaux ça risque carrément de poser un petit souci de fonctionnement. 

Bon sur ce je reviens après m'être acheté à manger : plus personne. Je cherche mon fantôme : je le trouve plus.
Je demande à ma fée: apparemment il est monté. Le type savait pas qu'il était mort et c'est mon guide qui lui a expliqué pour qu'il accepte de monter. (je traduis mais bon j'ai du tâter ma fée dans tous les sens pendant
10 minutes pour déduire ça et je suis pas totalement sur, disons qu'il est plus là c'est le principal. )
Bon ben c'est le bordel : y'a de tout dans mon bureau et j'ai l'impression que ma fée me fait la tête. Soit je comprends rien soit y'a un truc. (en fait le soir à tête reposée je comprends que ma fée en a  marre de faire le pendule oui/non, elle est là pour m'apprendre à communiquer avec les esprits et j'ai tendance à m'en remettre à mon sens du toucher au lieu d'écouter : donc faut que je prenne la peine d'écouter maintenant sinon je vais avoir droit à la grève..)

J'en profite pour faire une petite remarque (je remonte entre autres ce qui a été dit en stage de géobiologie sur la question). Depuis que je me mets à toucher les esprits je m'aperçois qu'il y en a une quantité astronomique partout (et encore je me contente des esprits de la nature ,des esprits humains, des anges et archanges. si je rajoute les non humains je peux laisser tomber.). 
La quatrième dimension est sacrément habitée. 

Apparemment le plus gros problème vient des humains morts. Notre société est devenue tellement matérielle, elle refoule tellement son coté spirituel et nie tellement la mort que les âmes ont beaucoup de mal à monter. Une quantité astronomique finissent apparemment par s'agglutiner dans la 4ème dimension, soit parce qu'elles ne savent pas qu'elle sont mortes vu qu'elles nient l'existence d'une vie après la mort, soit parce qu’elles veulent se venger ou qu'elles veulent emmener leur compte en banque ou je ne sais quoi.. 
N'importe quel homme incarné peut faire monter un mort : il suffit de mettre l'intention (tu imagines un tunnel de lumière : ça le crée même si tu le vois pas et le mort monte s’il veut, ou bien tu appelles un ange : ils interviennent toujours du moment que le type veut monter.). 

Après on peut aussi essayer de raisonner un mort pour lui expliquer qu'il faut qu'il monte :parce que s’il traîne près d'une source d'énergie ou qu'il s'attache à quelqu'un ça peut durer vraiment longtemps. 
Vu que la 3ème dimension approche de plus en plus de la 4ème, beaucoup de gens commencent à voir ou ressentir même fugitivement les esprits ou les morts. 

Dans ce cas penser à ce réflexe simple (que nous serons tous content qu'on ait avec nous si un jour on se paume dans la 4ème dimension).

Un petit tunnel de lumière et hop. Après si le mort veut pas monter.. c'est son affaire. 
D'après le géobiologue le fait que nous ne respections plus les traditions de veillée des morts, le fait que certains prêtres manquent sérieusement de foi (d'après lui il lui est arrivé d'entrer dans des églises ou la quantité d'âmes qui n'arrivaient pas à monter était phénoménale : un paradoxe quand même, franchement le gars qui fait les offices devrait changer de métier..) 

Bon dans ce cas vaut mieux appeler un ange ou un archange pour faire un envoi groupé. 
Apparemment les esprits de la nature ne savent pas quoi faire avec nos morts : ils ne peuvent pas les obliger à monter et les anges et archanges ne vont pas contre le libre arbitre. Donc aider les morts qui traînent chez eux est apparemment un service qu'ils apprécient. 

Après on peut prendre son bâton de pèlerin pour aller expliquer à deux chevaliers qui se battent encore en plein milieu d'un vortex qu'ils sont morts et qu'il va peut être falloir songer à y aller.. mais bon faut être motivé là (surtout gare aux mauvais coups.. après faut mettre des rustines sur le corps éthérique et appeler une licorne pour le réparer..)
 
Vous croyez que j'ai fumé la moquette?  (j’avoue que moi aussi un peu ces derniers temps.)
Mais non il parait que c’est avant que je fuyais la réalité : quand je refusais de voir ça et que je bossais 100 heures par semaine. 
Ne vous inquiétez pas : un jour nous y serons forcément dans la 4ème dimension, et ce jour là si je suis paumé j’avoue que je serai bien content qu’un allumé m’envoie un tunnel de lumière, surtout si le prêtre est de mauvaise humeur à l’église.
 
Ps : pour ceux qui font tourner les tables : vous appelez simplement des entités non humaines qui ont envie de jouer.. et généralement quand elles ont fini de jouer les humains ne sont plus en très bon état.
En résumé c'est vraiment pas une bonne idée.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 19:15
Donc il est temps pour moi de lâcher encore un peu d'Ego : certaines choses ne m'amusent plus et cette illusion de contrôle il vas bien falloir la lâcher.

Bon ben on va essayer la méthode du géobiologue.

Je fais venir le moi du futur devant moi : je lui demande de vérifier que je puisse bien lâcher ce blocage mental sans crainte.
Il vérifie et dit oui (en se déplaçant c'est plus simple).
Je lui demande de poster sa réponse dans mon corps pour le moi du passé.

Le moi du passé et du futur ne peuvent pas se croiser apparemment, ils doivent communiquer par nous interposé.
Une histoire d'espace temps à laquelle je ne comprends rien.

sur ce je fais venir le moi du passé.
Je lui demande de lire l'info du moi du futur concernant la possibilité de lâcher le problème.

Il se déplace pour me dire qu'il peut le lâcher.

Je lui dis de le faire et de se mettre à un certain endroit quand c'est fini.

Il effectue bien l'opération : mon corps énergétique se modifie sans problème, c'est très bizarre.

Et voila je le remercie et il disparait.


Je me dis que c'est super simple, alors j'en fais plein comme ça.

Le lendemain j'ai mal au bide, somatisation dans tous les sens : je suis trop con j'ai oublié le contrecoup physique, ça avait l'air trop simple.

Bon ben on va laisser passer..


J'appelle Pascal et lui pose la question rituelle :
question : "j'ai fait un truc ça a marché ?" (il aime pas s'encombrer de détails et au moins il répond direct dans son intuition.)
réponse : "pas trop mal."

Ok bon ben va falloir améliorer mais on dirait que des trucs sont en train de lâcher.

Doit y avoir d'autres règles à appliquer.

-------------------------------------------

Tiens j'ai appris un truc marrant en mangeant avec mes parents hier soir.

On parlais de karma et je disais un truc du genre (sans insister parce que bon ils sont pas prêts à entendre certains trucs.) qu'on a plusieurs types de karma : le notre et une partie de celui de la famille qu'on accepte de prendre sur nous. (ça ferait partie de la négociation des âmes avant la naissance.)

Et la j'apprends un truc étrange :

Tout le monde arrête pas de me dire que je ressemble beaucoup à mon grand père maternel dans mes comportements.

Apparemment mon grand père maternel qui pour moi était pharmacien à Toulouse pendant la guerre, avait en fait été
pharmacien près des Pyrénées dans un village paumé dans la montagne.

Pendant la guerre, il n'avait plus rien pour approvisionner la pharmacie, alors il s'est improvisé herboriste en allant
cueillir des plantes dans la montagne pour faire des décoctions (alors que parait il, il ne connaissait pas le nom de la plus petite plante.)

Mes parents sont pétés de rire (ils sont médecins), pour ma mère il a eu un bol monstre : on comprend pas pourquoi mais ses décoctions soignaient bien les gens et il a aidé beaucoup de monde pendant la guerre.

Après la guerre il a vendu sa pharmacie pour aller faire fortune ailleurs en montant une affaire .. et s’est planté.

Mon grand père était un type très sympa amoureux de la montagne, et je me rappelle quand j'étais petit il trouvait jamais ses clefs.

Il arrêtait pas de me dire que "les gnomes" les lui cachaient pour jouer. Moi qui pensais qu'il blaguait.

En tout cas les gnomes se souviennent de lui et ils me disent d'aller m'installer à la montagne ..

Et forcément quand les esprits de la nature t'indiquent les bonnes plantes pas besoin de nom, mais bon inutile d'essayer d'expliquer ça à des médecins.

Dans ma famille il y a un karma étrange entre la médecine et l'argent; un truc par clair et il semblerait que j'ai accepté d'en prendre une partie.

------------------------------------------


j'ai décidé de lâcher :
----------------------------

mon syndrome de sauveur du monde (karma à évacuer dans cette vie pour moi et j'en croise trop ces temps ci : c'est un signe qui ne trompe pas pour moi.)
mon problème d'illusion de contrôle. (à mon avis c'est lié : il suffit juste de se rappeler que tout le monde est influencé par Dieu, moi également, et qu'il sait ce qu'il faut faire : du coup plus besoin de tenter de sauver le monde.)
plein d'autres trucs secondaires.

on va bien voir pour l'instant ça travaille à évacuer.

Après on va attaquer l'argent et la médecine parce que c'est pas clair.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 19:14
(mélange bordélique de tout ce qu'on à trouvé et recoupé pour expliquer le monde : ça vaut ce que ça vaut , mais ça se recoupe bien avec les accords toltèques)

Quand je parle de rève ici : je parle de notre vie éveillée le jour ! La nuit n'est pas mon rayon.

Pour comprendre un peu mieu la nature du monde, voici un point de tout ce que nous avons trouvé avec pascal.

Nous fonctionnons tous dans un rève personnel : nous sommes entièrement créateur de notre histoire.
Le rève du jour comparé au rève de la nuit possède quelques différences:

1) Il est constant (disons qu'il a une continuité entrecoupé de pauses dans d'autres endroits ou nous vivons également et que nous appellons sommeil.)
2) Il est collectif mais pas de la manière qu'on croit.
3) Il est solide : c'est du à la présence de certains voiles (ou règles dirons nous) et de la densité de la matière dans ce rève : la 3ème dimension est plus dense que la 4ème. (disons comme piste de départ mais à mon sens c'est une illusion aussi)

1) Constant : ben on est toujours le héros de l'histoire et les autres des personnages secondaire.. ça vas durer indéfiniment (le fait de mourrir ne posant pas de problèmes pour continuer l'histoire : on change juste de personnage en résumé.) sauf si on trouve la sortie : ce qui est plus ou moins le but du jeu mais ça ne vaut que quand on a tout finis, et bon ben tant qu'on s'amuse on a pas obligation de partir.

2) Collectif par groupes.
Notre rève est totalement indépendant de celui des autres, mais possède indéniablement des bases communes. : celles programmées dans l'inconscient.
Celle ci sont directement issues de la mère : qui est la base de l'inconscient individuel ainsi que de l'inconscient collectif : c'est le ciment de la famille, et de la société au sens large.

Donc le ciment de l'inconscient collectif est la notion de mère : sans lui chacun vivrait son propre rêve autonome de jour comme de nuit.
(tirage qu'on avait fait à une époque sur les runes et qui me parait très probable.)

Nous allons faire fusionner notre rève personnel avec celui des personnes qui font écho avec nous. Donc quand nous croisons quelqu'un qui correspond à une chose que nous voulons corriger, supprimer, ou bien ajouter dans notre inconscient : nous provoquons la rencontre avec une personne.(elle à besoin également de quelque chose chez nous : le monde est parfait et fonctionne beaucoup mieu que l'anpe pour faire correspondre les gens..)

Celle ci est également héroine de sont reve et ne nous voie que comme un personnage secondaire : qui plus est nous avons beau réver en commun nous vivons les choses de manière totalement différentes puisque les rèves sont personnels et restent hérmétiques.

Moi je suis un schtroumpf dans la camapgne, je cherche un truc commestible : dans l'inconscient collectif ça s'appelle un pizza.(moi je vois un champignon délicieux quand on parle de pizza)
Je suis avec un pote qui est tarzan dans la jungle, lui il veut aller chercher un truc commestible aussi qu'on appelle une pizza par convention.(lui il voit un régime de bannane pourries quand on parle de pizza)

Chez les schtroumpfs : tout se passe bien y'a pas de guerre. Je sort dans la rue : ben je croise que des gens sympas et les autres je ne les vois même pas.
Lui est dans une jungle hostile, d'habitude il se fait tout le temps attaquer sur le chemin : il croise des gens pas sympas..

Comment faire pour communiquer alors que je suis un schtroumpf et lui tarzan? Forcément on désigne les même choses en leur donnant un nom, mais ce qu'on persoi réellement est totalement différent. (comprenez vous la difficulté de communiquer et l'impossibilité de convaincre réellement quelqu'un de quoi que ce soit?
et pourquoi une pizza qui est bonne pour un est très mauvaise pour un autre?)

Si un type veut vivre un cauchemard : alors il le vit et le génere.
L'inconscient collectif vit un cauchemard. On part donc tous assez souvent d'un cauchemard.(on nous fait entrer dedant en créant notre structure mentale pendant la petite enfance.)

Quand il a compris qu'il peut vivre ce qu'il veut en guérissant la partie de lui qui génere le cauchemard, le rêveur peut améliorer son monde jusqu'a ce que dans son rêve il n'y ai plus que ce qui lui convient.

Si il se rêve guerrier, il rencontrera pleins d'ennemis (faut bien que quelqu'un lui donne la réplique non?)
Si il se rêve guérrisseur, il rencontrera pleins d'éclopés pour la même raison.
Si il se rêve sauveur du monde, il rencontrera pleins de gens qui ont besoin d'etres sauvés.


La notion de monde au sens large tel que nous le concevons, n'as à mon avis aucun sens : il s'agit de bulles de rêves totalement différents qui se recoupent entre elles avec des points apparement commun et pourtant totalement différents dans chaque rève.

Voila ce qu'est le monde pour moi au niveau le plus haut : une masse unique d'energie intelligente appelé dieu dans laquelle nous créons des bulles de rêves pour nous expérimenter.
Plus nous avançons plus nous gagnons du pouvoir conscient sur ce rêve jusqu'au jour ou nous expérimententons que nous somme dieu : ce jour la nous sommes libres d'exister en tant que dieu, et en même temps de visiter les rêves du monde à son gré. C'est le bouddha.(à mon sens)

J'ai pu tester de nombreuses manières différentes à quels point nous vivons dans des mondes différents : mais bon j'ai eu un indice: mon rêve personnel c'est totalement transformé brusquement; je ne pouvais pas nier son existance du coup : j'ai cherché dans ce sens dès le début.

"L'homme n'est pas un évenement isolé qui rêve d'un monde plus vaste : c'est l'univers tout entier qui rêve qu'il est un évenement isolé.
(je dirais même pleins d'evenements isolé vu qu'il est quand même infini et omnipotent !)"
Il est même dit clairement dans conversation avec dieu (tome3) que c'est la notion d'espace temps créé de toute pièce par nous qui nous permet de vivre simultanément toutes les expérience, donc si on rencontre quelqu'un on ne rencontre que soit même dans un autres espace temps.

Alors HO'OPONOPONO c'est plus compréhensibles maintenant? et les accords toltèques?

Quand vous guérissez le monde vous guérissez votre monde, il n'existe rien d'autre de toute façon à notre niveau : pas de monde au sens large (ou sous une forme qui est tellement différente de ce qu'on imagine que ça ne vaut pas la peine d'en parler tant qu'on est dans le rêve à mon sens .)

Chacun doit en faire l'expérience lui même de toute façon : puisque c'est plus ou moins le but de tout ça.

-------------------------------------------------
Note sur l'inconscient collectif : (s'agit il d'un rêve plus grand : d'une conscience plus grande qui essai de nous influencer constament : ou bien a t elle  juste été incluse au début dans la création de notre rêve alors nous lui donnons foi? peut etre un peu les deux.)

L'inconscient collectif vas constament essayer de nous faire retomber dans son délire cauchemardesque (le journal de 20h est fait pour ça entre autre.) mais en fait il s'agit de manipulation de masse.

Nous prétons tellement foi à ces choses qu'au final nous créons le monde ainsi : au bord de la destruction.

Il suffit simplement de ne pas se laisser influence par l'inconscient collectif et de vivre son propre rêve.
(nous ne pouvons le changer à notre niveau, mais nous pouvons choisir de ne pas être affectér par lui !
dixit conversation avec dieu également et j'avoue que je suis d'accord la dessus.)

Quand il y aura plus de rêveur qui rêves un paradis que d'autres qui rêvent un cauchemard l'inconscient collecrif aura surement  inversé la vapeur.

De toute façon chercher à modifier le comportement de l'inconscient collectif n'est pas souhaitable à mon sens : que chacun gère son monde à lui comme il l'entend.. tout autre choses finis de toute manière dans l'autre camps de la dualité : au début on veut toujours modifier les choses pour le bien des autres.

Mais qui somme nous pour juger les expériences qu'ils doivent vivre et qu'ils choisissent de vivre à un niveau plus haut?

C'est le syndrome du sauveur du monde qui au final génere lui même les conditions de son expérience.(un monde et des gens à sauver..)

Ce n'est que mon avis.
Repost 0
Published by christophe - dans Réflections
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 11:12
Bon ben me voila donc parti pour une nouvelle séance, après des vacances ou j'ai pas mal bossé sur moi.
C'est vrai que je commence à être de plus en plus autonome pour ce qui est de l'auto guérison, mais bon faut pas rêver on ne peut pas voir les vrai problèmes sur soit c'est un fait.

- "Alors vérdict : j'en suis ou de ce problème de mère?"
- " ok c'est bon presque totalement nétoyé."

- "pourquoi est ce que je n'arrive pas à voir plus que du brouillard énergétique avec quelques rares formes, et que je n'entend pas directement les voies en clairaudiance?"
- "vous avez peur de perdre le controle. (ça se recoupe encore avec le neurotraining)."

- "Je peut faire quoi alors pour dépasser ça?"
- "Comprenez une chose : vous n'avez jamais le contrôle. Et vous ne l'aurez jamais. Le controle c'est en haut qu'il est et on prend soins de vous de toute façon.
Tout est dans la peur : il suffit de simplement dépasser ça.
Tiens on a un message pour vous :

Demandez et vous recevrez
Frappez et on vous ouvrira
Tous ce que vous demanderez à mon père en mon nom il vous l'accordera"

- "En résumé je lache mes peurs, je saute un bon coup dans l'amour et c'est le passage direct vers le haut.
bon ok, ben je vais méditer la dessus en m'en remettant à dieu, puisque je n'ai aucun controle finalement."

Au final à quoi sert le libre arbitre ? A faire le choix entre la peur et l'amour, pas à se faire une vie à la carte apparement.

Donc choisissons l'amour, c'est la seule voie qui monte; le reste stagne en bas; même si sa nécéssite de lacher l'illusion de controle qu'il me reste sur les évenements.

_____________________________________________________________________________________
Au passage je crois que je peut enfin voir l'amour dans  les hommes.
La dernière fois je vois un type tout bariolé, l'air hyper aggressif dans une bagnole crillarde : mon premier réflexe aurait été de voir le noir en lui.. mais la je vois un gros bébé térrifié déguisé pour essayer de se rassurer parsqu'il est loin de sa maman. Je le vois même en train de faire un calin tout plein d'amour à sa mère. J'éprouve meme de l'amour et de la compassion pour lui.

C'est  donc bien ça : l'homme à peur de manquer d'amour. Il cherche la même chose que le faune, il est juste plus perdu dans l'illusion. Quand il aura compris qu'il ne cherche que ça tout ira beaucoup mieu.

Faudra que je m'en rappelle pour moi.

Bon allez méditons sur l'amour inconditionnel et ces trois phrases.
Repost 0
Published by christophe - dans Séance
commenter cet article
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 06:48
"La plus grande peur de l'homme c'est de réaliser qu'il est tout puissant."

C'est l'une des première remarque qu'il m'est venu sur le guérisseur.

Nous sommes créateurs de notre réalité : tout ce que nous rencontrons dedant qui est source de conflit ou de souffrance, en résumé qui ne nous convient plus nous avons tendance à vouloir le changer.

La plupart du temps nous allons chercher à l'extérieur une sollution : comment arrêter la pollution, comment faire pour éviter les inégalités etc..  Forcément nous sommes découragés face à ce qui nous parait être des obstacles insurmontables.

Ce que nous oublions c'est que le monde que nous voyons n'est que le reflet de nous même, et surtout que ce qui ne nous conviens plus n'est pas quelque chose que nous voulons changer à l'exterieur de nous mais bien en nous.

Je me rappelle d'un stagiaire en train de me faire tout un exposé sur les sociétés qui exploitent les autres, et qui se mettent plein d'argent dans les poches généralement dépensés en futilités à la une de la presse people au lieu d'aider les pauvres qui meurrent de faim à la une de paris match.

Sur ce je lui dis simplement
- "Mais le monde n'est que le reflet de ce que tu es toi : regrade objectivement sur l'argent que tu gagne à la fin du mois, combien te sert à acheter des futilités : habits de marques, jeux vidéo; et combien tu utilise pour aider les autres."
- Et la tout fier il me dit:
"Mais moi j'aide des oeuvres carritatives"
- "A bon tu leur donne combien?"(il gagne pas loins de 1500 euros par mois en gaches diverses et variés : il se démmerde plutot bien mais c'est vrai qu'il bosse énormément.)
- "5 euros par mois".
- "Et bien le reste du monde fait comme toi : il utilise toutes les richesse en futilité et pour se déculpabiliser il jette des miettes aux populations qu'il exploite lui même. Alors ne critique pas : le monde n'est que le reflet de nous même. "
- "Mais je n'y peut rien et je ne peut rien changer."
- "C'est faux : ça c'est ce qu'on veut te faire croire. Mais en réalité tu peut tout changer : il suffit simplement que tu change toi : nous avons bien plus de pouvoir sur les choses que nous l'imaginons; nous préférons simplement l'oublier parsque c'est ainsi qu'on nous a éduqué : dans la croyance de notre impuissance."

Bien sur il m'a regardé de manière assez mitigé, pourtant je reste persuadé que ce qui m'est venu ce jour la est totalement vrai : nous changer nous même c'est changer le monde.

_______________________________________________________________________________________
HO'OPONOPONO: "Responsabilité totale"
http://www.amourdelumiere.fr/dossier.php?cate=4&doss=101

Je copie le texte au cas ou le lien ne fonctionne plus :

________________________________________________________________________________________

par Joe Vitale

Il y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaii qui a guéri une salle complète de patients aliénés criminels — sans jamais voir aucun d’eux.
Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. À mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui même ? Comment même le meilleur maître de l’auto-amélioration pouvait-il guérir l’aliéné criminel?

Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire. Cependant, je l’ai entendue de nouveau un an plus tard. J’ai entendu dire que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé ho’oponopono.

Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit. Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage.

J’avait toujours compris que «responsabilité totale» signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais. Au-delà de ça, je n’y étais pour rien.

Je crois que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait — mais cela est faux.

Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale.

Image

Il s'appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute.
Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii.
Cette salle où ils gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse.
Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients.
Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite.
Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir.

«Après quelques mois, des patients à qui l’on avait dû mettre des entraves furent autorisés à marcher librement, m’a-t-il dit. D’autres, qui avaient dû être lourdement médicamentés commencèrent à abandonner leurs médicaments.
Et ceux qui n’avaient aucune chance d’être relâchés furent libérés.»
J’étais stupéfait.
«Pas seulement cela, poursuivit-il, le personnel commença à se plaire à venir travailler. L’absentéisme et le roulement du personnel prirent fin. Nous avons fini par avoir plus de personnel que nous en avions besoin parce que les patients étaient relâchés et que tout le personnel se présentait pour travailler. Aujourd’hui, cette salle est fermée.»

C'est là que je devais poser la question d'un million de dollars:
«Qu'est-ce que vous faisiez en vous-même qui amenait ces gens à changer?»

«Tout simplement, je guérissais la partie de moi qui les avait créés», a-t-il dit.
Je ne comprenais pas. Le Dr Len a expliqué que la responsabilité totale pour votre vie signifie que tout dans votre vie — simplement parce que c'est dans votre vie — est de votre responsabilité.
En un sens littéral, le monde entier est votre création.

Ouais. Cela est difficile à avaler. Être responsable de ce que j'ai dit ou fait est une chose. Être responsable de ce que chacun dans ma vie dit ou fait est une tout autre chose. Pourtant, la vérité, c'est que si vous assumez la complète responsabilité de votre vie, alors tout ce que vous voyez, entendez, goûtez, touchez ou expérimentez de quelque façon est de votre responsabilité parce que c'est dans votre vie.

Cela signifie que les activités terroristes, le président, l'économie — quoi que ce soit que vous expérimentez et que vous n'aimez pas —, c'est à vous qu'il revient de les guérir. Ils n'existent, pour ainsi dire, que comme des projections venant de l'intérieur de vous. Le problème n'est pas leur, il est vôtre et pour les changer, vous avez à vous changer.

Je sais que cela est difficile à saisir, sans parler que c'est difficile à accepter et à vivre pour de vrai. Le blâme est beaucoup plus facile que la responsabilité totale, mais à mesure que je parlais avec le Dr Len j'ai commencé à réaliser que la guérison pour lui et dans le ho'oponopono signifie s'aimer soi-même.
Si vous voulez améliorer votre vie, vous devez guérir votre vie. Si vous voulez guérir quelqu'un — même un criminel malade mental — vous le ferez en vous guérissant.

J'ai demandé au Dr Len comment il s'y prenait pour se guérir lui-même.
Qu'est-ce qu'il faisait, exactement, quand il regardait les dossiers de ces patients?

«Je faisais juste répéter "Je m'excuse" et "Je vous aime" encore et encore»,
a-t-il expliqué.
«C'est tout?» «C'est tout.»

Il se trouve que vous aimer vous-même est la plus merveilleuse façon de vous améliorer, et à mesure que vous vous améliorez, vous améliorez votre monde.
Laissez-moi vous donner un exemple rapide de la façon dont ça marche:
un jour, quelqu'un m'a envoyé un courriel qui m'a contrarié.
Auparavant, j'aurais traité la situation en travaillant sur mes points faibles émotionnels ou en essayant de raisonner avec la personne qui avait envoyé le message désagréable.
Cette fois-là, j'ai décidé d'essayer la méthode du Dr Len. Je répétais en silence
«Je m'excuse» et «Je vous aime»,
je ne le disais à personne en particulier.
J'évoquais simplement l'esprit d'amour pour guérir en moi ce qui avait créé la circonstance extérieure.
En dedans d'une heure j'ai reçu un courriel de la même personne.
Il s'excusait pour son message précédent.

Rappelez-vous que je n'avais pris aucune mesure extérieure pour obtenir ces excuses. Je ne lui avais même pas répondu.
Pourtant, en disant «Je t'aime», j'avais en quelque sorte guéri en moi ce qui le créait.

J'ai par la suite participé à un atelier de ho'oponopono animé par le Dr Len. Il a maintenant 70 ans, il est considéré comme un grand-père chaman et il est quelque peu solitaire.

Il a louangé mon livre The Attractor Factor. Il m'a dit qu'à mesure que je m'améliorerai la vibration de mon livre augmentera et que chacun le sentira quand il le lira. Bref, dans la mesure où je m'améliorerai, mes lecteurs s'amélioreront.

«Qu'en est-il des livres qui sont déjà vendus et qui se trouvent un peu partout (out there)?», ai-je demandé.
«Il ne sont pas "un peu partout"», a-t-il expliqué, m'étonnant encore une fois avec sa sagesse mystique. «Ils sont encore en vous.»
En résumé, il n'y a pas d'un peu partout.

Cela prendrait un livre entier pour expliquer cette technique avancée avec la profondeur qu'elle mérite. Qu'il suffise de dire que chaque fois que vous voulez améliorer quelque chose dans votre vie, il n'y a qu'une seule place où regarder:
en vous.

Quand vous regardez, faites-le avec amour.


* Ho'oponopono signifie rendre droit, rectifier, corriger. (Note de la traductrice)

_______________________________________________________________________________________
Repost 0
Published by christophe - dans Réflections
commenter cet article
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 06:42
Suite à différents tests avec Pascal, nous en arrivons aux conclusions suivantes:

- La dilatation du biochamp permet de tester si une nourriture est bonne pour nous : très efficace apparemment
C'est étonnant de voir à quel point la même nourriture va être bonne pour une personne et mauvaise pour une autre : nous sommes tous vraiment très différents à ce niveau également. On peut tester pour une autre personne si une nourriture va être bonne ou non, il suffit d'imaginer être la personne.
Si le biochamp se rétracte : la nourriture n'est pas bonne, sinon elle l'est et on peut même savoir à quel point suivant le niveau de dilatation du biochamp.
- Se connecter à une autre personne est très efficace pour la thérapeutique. Ce qui est étonnant c'est que moi je ne sens que le corps énergétique, alors que Pascal sent le corps physique.
Après s'être connecté à moi il en déduit que je respire extrêmement mal et me file des exercices physiques pour apprendre à respirer. (je suis bloqué de naissance à cause de tous les problèmes de karma sur la respiration, et si on attaque le physique c'est bon signe : c'est le corps qui lâche les problèmes en dernier.)

- Quand j'appelle un ange sur la table : il le sent bien lui aussi donc on a bien fait manifester une énergie.

Pourtant quelque chose me gêne encore dans ces histoires : et je reste persuadé que ces énergies qui sont sûrement réelles dans le plan astral, la 4ème dimension ou bien le plan des esprits, j'ignore comment l'appeler; ne sont que des manifestations que nous créons nous mêmes à un niveau plus haut. En gros je veux faire venir un dragon : non seulement il apparaît ; mais à un niveau plus haut je le crée et lui donne 'vie'.
Après tout nous sommes tous des esprits créatifs et nous donnons vie à ce à quoi nous croyons.(rappelons nous le démon que j'ai du réintégré!).
Pascal en est persuadé, et j'avoue que moi aussi. Donc s'arrêter à ce niveau est très restrictif.

Pour moi nous avons nous même été créés par quelqu'un qui a voulu croire en nous.
On trouve cette remarque dans la voie du magicien : "tout ce que tu regardes avec un oeil innocent tu lui donne vie".
C'est d'ailleurs à mon sens la réponse au koan zen
"quel bruit fait un arbre qui tombe dans la forêt si personne ne peut l'entendre ?"
La réponse est aucun, et l'arbre n'existe même pas à ce moment là : parce  que c'est la personne(l'esprit créatif) qui le contemple qui lui donne son existence. Si personne ne le contemple il ne peut exister.

Par convention appelons le 'plan': la 4ème dimension. (ou bien le plan astral je suppose).
Il est étonnant de voir à quel point ce plan est malléable et obéit aux sollicitations, et en même temps influe sur la 3ème dimension.

Enormément de gens sont influencés par des entités ou des esprits qui traînent sur eux : certains vont même arriver à être totalement contrôlés d'après le géobiologue. (ce qui ne m'étonne pas au passage). Bon après faut pas être parano non plus : seuls les fous ou les grands drogués peuvent arriver à ce résultat. Disons que si on ouvre les chakras sans contrôle ça peut arriver.

Les gens qui ont découvert l'existence de ce plan par hasard, alors qu'il était nié par les autres, sont sûrement ceux qui sont devenu les magiciens, sorciers ou guérisseurs du passé. Ayant compris l'énorme influence de ce plan sur la 3ème dimension, ils s'en sont servis soit pour aider les gens, soit pour les contrôler ou les manipuler.
Certains se sont même lancés dans la manipulation de masse (utilisation d'égrégores.)

C'est assez simple puisque un homme est une projection dans la 3ème dimension, contrôlé par l'esprit (au sens divin ici ) au moyen d'un moi supérieur, un mental et un instinct.
Si le mental et l'instinct se battent et que la connexion au moi supérieur est niée, au final ce qui l'influence est ce qui est issu de la 4ème dimension : égrégores, (ou croyances de l'inconscient collectif), entités diverses, esprits humains divers (morts de la famille). Je ne dis pas qu'il est forcément influencé de manière négative : mais au final c'est un pantin dont les fils sont secoués dans tous les sens par différentes sources.

Celui qui s'arrête à la 4ème dimension voit ces choses sur les autres et veut en tirer profit, mais il oublie juste qu'il est lui même sous influence, et on a beau avoir liquidé un maximum de problèmes du mental et s'être assuré de n'être influencé par aucun égrégore ou entité.. au final on reste manipulé. Disons qu'il vaut mieux avoir réglé les problèmes de compétition et de narcissisme avant d'en arriver la.

Pour moi la seule chose intéressante reste donc d'accepter comme unique influence la connexion à Dieu : car au moins on peut évoluer vers un plan au dessus.

Ce qui n'empêche pas de s'amuser avec la 4ème dimension, comme on le fait avec la 3ème: parce que communiquer avec différents esprits ouvre des horizons.. mais bon ça doit rester un passage intermédiaire à mon sens.

Après tout ces êtres de la 4ème dimension ont autant d'existence que nous, nos bagnoles, nos villes et nos entreprises : même si à un degré d'abstraction plus haut la 3ème et 4ème dimensions ne sont que des illusions.

Allons il est l'heure d'aller regarder mon patron avec un  oeil innocent, histoire qu'il ne cesse pas d'exister .. surtout quand c'est jour de paye faut pas abuser.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article