Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 18:47
Un soir comme les autres, me voilà donc à 20h dans ma chambre, prêt à méditer.

Le train-train habituel reprend, mais c'est vrai qu’il faut beaucoup moins de temps pour entrer en méditation profonde.

L'engourdissement s'installe.
Puis la sensation de flottement avec cette accélération habituelle.

Je suis là sur mon lit, les yeux grands ouverts et en même temps je suis ballotté sur cet océan invisible tout en fonçant à une vitesse vertigineuse.

Les larmes ont presque fini de sécher, quand soudain quelque chose de bizarre se passe : je distingue une lumière très forte quelque part au-dessus de moi.

Je tourne mes deux yeux vers l'endroit d'où semble venir la lumière : un point en plein milieu du front. Je louche un peu pour y parvenir.

Et d'un coup, c'est l'explosion : j'ai l'impression d'avoir été branché sur une centrale nucléaire.

Un jour, lorsque j'étais jeune, j'ai mis les doigts dans la prise : j'ai reçu une sacrée châtaigne.

La sensation physique n'était rien, comparée à celle que je ressens maintenant.

C’est comme si d'un coup un courant électrique d'une puissance indescriptible avait jailli de mon bas-ventre pour s'élancer vers le sommet de mon crâne.

J'ai l'impression de brûler vif, tout en étant traversé par un courant qui devrait m'anéantir sur place, et pourtant la sensation dépasse tous les plaisirs que j'ai connus avant.

C'est plus que sexuel et plus que toute jouissance qu'on puisse ressentir.
Un bruit assourdissant et bienfaisant, comme celui d'un torrent emplit mes oreilles.

Je suis une prise électrique qu'on a enfin branchée : je sens à l'intérieur (et à l'extérieur!) de moi toute une série de câbles petit et grand avec des ramifications infinies qui conduisent naturellement ce courant et il me traverse tout en entier et au-delà …

Une sensation totalement surréaliste, surtout que je suis toujours bien là , allongé sur mon lit ; mais la sensation est tellement plus forte qu'une sensation physique qu'elle prend le pas sur tout le reste.

J'ai l'impression d'être comme ces méduses qui ne sont constituées que de l'eau qu'elles traversent : je suis un corps creux traversé entièrement par un flot d'énergie surpuissant qui me donne vie.

Curieusement, je n'ai pas peur.
Cette sensation dure un temps totalement indéfini et je m'en délecte jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Beaucoup plus tard quand la sensation de brûler vif semble s'apaiser un peu je crois que je finis par m'endormir.
Je suis un peu inquiet quand même, mais bon, il sera plus facile de comprendre tout ceci à la lumière du jour.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 19:24
Il y a donc plus d'une dizaine d'années, lors d'une période assez difficile de ma vie, je me suis mis à méditer.

J'avais appris une méditation simple lors de cours de yoga : cela consistait simplement à se coucher et à fixer un point au plafond en laissant passer les pensées. Je cogitais trop à l’époque, et cette méthode m'a semblé parfaite pour me détendre. Je me suis donc installé et ai commencé à méditer.

La plupart des gens sont incapables de rester éveillés plus de 5 minutes dans cette position : généralement un concert de ronflements suit le début de la méditation dans un cours de yoga classique.
Mais moi je suis incapable de m'endormir sur le dos : je ne dors que sur le ventre.

L'idée est de fixer un point en ne pensant à rien et en attendant le sommeil, pour surprendre la frontière où on bascule de la réalité dans le rêve.

Donc je commence à fixer mon point et à laisser passer les pensées.

- Au bout de 10 minutes, le corps commence à s'engourdir et la vision se trouble.

- Au bout de 30 minutes, le bien être est total : la tête commence à être vraiment vide et la sensation d'engourdissement arrive.

Des sensations bizarres arrivent. À chaque nouvelle sensation, une légère crispation de peur interrompt le processus et il faut recommencer. Mais à chaque fois, on s'habitue et petit à petit on reconnait les sensations et on n'y prête plus attention.

- Au bout d'une heure, le corps est paralysé, une lumière dorée semble émaner de toutes choses, sans compter des troubles bizarres de la vision. Mais on est toujours pleinement éveillé et conscient de notre environnement.
À ce moment là, les larmes coulent toutes seules et on est incapable de les essuyer mais c’est très libérateur.

-Au bout d'une heure et demie, on atteint un état qui dépasse le simple plaisir : c'est une espèce de trip ou l'esprit est libre de toute tension, le corps n'existe plus, on est une espèce de chose informe qui flotte dans un océan invisible. On a l'impression de flotter et en même temps d'accélérer. Le plaisir est total.

- Au bout de 3 heures, on approche vraiment du sommeil : les larmes ont séché depuis longtemps sur les joues et là le rêve éveillé commence : le point se transforme en papillon ou bien les meubles se mettent à voler.

On est si près du réveil que ces rêves éveillés semble aussi réels que la vie de tous les jours : mais la moindre tentative pour bouger met fin à tout et vous renvoie de l'autre coté de la frontière.
C'est une expérience assez intéressante qui fait fortement relativiser la réalité que nous contemplons tous les jours.

Voila, j'arrête de méditer, il s'est écoulé 4 heures.
Eh oui, à cette époque, je m'aperçois que je suis capable de méditer 4 heures sans la moindre difficulté.

Et le plaisir est tel qu'il doit approcher celui d'un trip à la drogue. Je n'ai jamais fumé de cigarette et encore moins de pétard donc j'ai du mal à avoir une idée, mais en gros on a tout le plaisir de la cuite (la phase de montée lors des premiers verres ou on est euphorique) sans aucun effet secondaire et en 1000 fois plus fort.

La notion d'extase mystique prend tout son sens lorsqu'on a expérimenté cet état.
Accessoirement, on obtient énormément d'effet secondaire bénéfiques : du bien être au quotidien, un regain d'énergie, des capacités de réflexion accrues.
Et il n'y a aucun effet d'accoutumance, même pas psychologique. Il faut méditer au moins une heure pour avoir les effets, alors la motivation à intérêt d'y être.
Bien qu'avec la pratique, le délai pour obtenir des effets secondaires intéressants se réduit de plus en plus.

Tous les soirs, je montais dans ma chambre à 20 heures pour aller soi-disant me coucher et je méditais jusqu'à minuit.

Cela a duré 6 mois, jusqu'à ce qu'un événement étonnant survienne.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 19:20
Avant, je faisais, me semble-t-il, comme tout le monde : je croyais plus ou moins ce qu'on me disait à l'école et à la télé. On me disait : ta vie va être de bosser pour avoir de bonnes notes, puis bosser pour avoir de l'argent, puis enfin tu seras à la retraite et tu te reposeras …

Dieu et la religion n'existent pas, ce sont seulement des superstitions (mes parents sont athées)
Pas terrible comme vie mais bon ok, je vous crois.

Vous êtes mes professeurs, mes parents ; vous savez ce qui est bon pour  moi.

Il y a plus de 10 ans, suite à une longue période de méditation faite en toute innocence (l'énergie, l'ésotérisme, un autre but que bosser dans la vie n'existe pas disait mon papa, mais tu peux méditer pour te déstresser c'est reconnu par la médecine moderne disait maman) le monde s'est brusquement transformé. Je me suis aperçu alors que peut-être finalement ce qu'on me disait à la télé n'était pas la vérité ; peut être que mes parents ne savaient pas vraiment, et qu'il était peut-être temps de chercher seul le but réel de ma vie.

C'est à cette époque que nous avons commencé à expérimenter avec mon pote Pascal.
Pourquoi à deux ? Nous avons des visions complètement différentes : si je m'embarque dans un fantasme personnel, il me ramène dans le monde réel (plutôt abruptement) et inversement, car il est tellement facile de voir les problèmes des autres et tellement impossible de voir les siens ; alors autant travailler à deux : tu me dis mes problèmes tu m'aides à les régler et inversement.

Nous ne jugeons rien, ne crachons sur rien et nous expérimentons tout ce que notre intuition juge acceptable. Ca marche, super on voit comment l'intégrer à nos buts et on continue. Cela ne marche pas on arrête et on passe à autre chose.

Quel ne fut pas notre étonnement de trouver dans un bouquin une bonne part des idées que nous appliquons quotidiennement depuis 10 ans. (Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsh)
Ce blog est une occasion pour moi de faire le point et de résumer tout ce que nous avons appris et expérimenté depuis ces dernières années. Ainsi que de continuer à avancer.
 

J'ai découpé en deux catégories :

 

Exercice simples pour travailler l'éveil au réel et commentaires sur les exercices
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article