Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 06:34
Je travaille sur cette notion, donc voilà les infos que j'ai pour l'instant:
Rappelons nous qu'à l'origine, nous partons de l'unité (nous sommes tous UN). Nous somme 'déchus' du paradis pour pouvoir commencer à nous créer en conscience par nous même. Pour cela, nous suivons différentes étapes:

1er chakra: Niveau de la survie et du rejet de l'autre. (niveau minéral).
En résumé, ça serait l'unité la plus fondamentale. Tout doit être UN et toute tentative de ne plus l'être doit être éradiquée d'une certaine manière. D'où le conflit pour réintégrer les parts séparées.
L'autre est concurrent direct de la nourriture, du terrain et des ressources, il ne peut y avoir confrontation sans essayer de "l'absorber" d'une manière ou d'une autre. C'est l'étape basique de la vie qui veut s'exprimer et veut tout s'accaparer.

2ème chakra : Niveau de l'individu et du rapport dominant/dominé. (niveau végétal).
A ce niveau, l'autre est reconnu (l'individu apparait pour la première fois) comme pouvant coexister sur le territoire, mais avec une notion de partage basé sur la domination. L'autre nous domine, et nous obéissons à ses propres règles, ou bien nous le dominons, et lui imposons nos règles. C'est le niveau de la sexualité dans son expression la plus simple. (un baiseur et un baisé au sens large).

3ème chakra: Niveau du clan ou des tribus (niveau animal).
A ce niveau, on coexiste sous forme de clan, en coopération avec d'autres clans. Les animaux sont dirigés par des 'âmes groupes' qui les font évoluer plus ou moins harmonieusement. On trouve globalement un rapport prédateur / proie et les règles d'un groupe s'appliquent à tout le groupe (à cause du principe de l'âme groupe donc).

Niveau de l'humain dans son animalité.
Pourquoi l'humain est là? Aucune idée. Certains disent qu'on l'a forcé à régresser ou que c'est son libre arbitre qui l'a amené ici. Peu importe.

Globalement, l'humain fonctionne encore en groupe, mais de manière plus subtile. Ne possédant plus "d'âme groupe" il a été amené à créer son propre système en les remplaçant par  des égrégores (formes pensées). En résumé, les égrégores lui servent d'âme groupe, et il entre dans une quantité monumentale de clubs qui se font plus ou moins la guerre entre eux.
Le fonctionnement est pervers parce que l'humain ne peut pas obéir aveuglément à son égrégore vu qu'il a le libre arbitre, et il est conscient profondément qu'un truc ne va pas. Alors, il collectionne les clubs et obéit à pleins d'égrégores en espérant que l'un d'eux le remettra sur la voie. Bien sur c'est une illusion, puisque son niveau véritable transcende la notion de groupe, et il doit se débrouiller pour réparer son histoire et trouver la sortie de ce niveau.
Concrètement il y a 3 grandes tendances dans les groupes : victime, bourreau et sauveur.
Chacun va tourner sur ces trois aspects jusqu'à pouvoir les dépasser.

Un homme est dans plein de groupes à la fois : je suis catholique, ingénieur, homme /femme, français / autre etc...
En résumé, il collectionne les clubs.

4ème chakra:  Niveau de l'individu solidaire de l'univers. Le niveau humain.
A ce niveau l'individu est pleinement réalisé par lui même mais en parfaite synchronisation avec l'univers qui l'entoure.

C'est le niveau que le nettoyage actuel va nous amener à atteindre en nous forçant à réparer notre histoire et à quitter nos 'clubs' d'égrégores respectifs.

Chez tout le monde il faut nettoyer les niveaux du bas et c'est seulement une fois que le feu de la terre peu dénouer le cœur qu'on a une chance de ne plus basculer sur les travers anciens.

La solution n'est pas de refouler cette énergie (car cette énergie est celle de la vie elle même!), mais de dégager le passage jusqu'en haut en réparant toutes les perversités que notre mode de vie non adapté à créées.

Nous allons affronter ces peurs refoulées en masse sur les années qui viennent. Si elles sortent, c'est qu'elles sont en train d'être guéries et elles le seront assez vit, à cause de la conjonction. Mais nous devrons les accepter et les regarder.

Ca n'est que mon point de vue, une fois encore.

Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 19:13
En ce moment les choses paraissent à la fois simples et compliqués.
Parsque le mental s'accroche quand même et essait d'empécher les transformations (c'est son boulot en fait, on l'a programmé comme ça au départ pour nous faire vivre toujours la même chose).

Je me trouve par moment en contemplation simple du monde à jouir du seul présent et de sa vision.La lumière me dit simplement ce qui est prévu globalement dans la journée.

Une part de moi voudrait plannifier ou inventer un moyen de réaliser ce qu'on me demande, mais je n'y arrive plus : simplement parsque sa n'as pas de sens, et je le sais. Le mental essai d'extrapoler sur des choses ou il n'a aucun controle, il ne peut donc rien faire de concret réellement.

Donc un état un peu instable à hésiter entre l'ancien système et le nouveau. Le mental qui s'invite constament pour faire comme avant et qui arrive comme un cheveu sur la soupe en bloquant tout et en apportant rien.

Par moment un schémas mental se déclenche dans une situation et je me trouve fasse à des peurs dénués de raisons A certains moments je suis tenté d'agir moi même pour chercher le problème, en méttant ma volonté.

A la racine du cou se tiens un centre énergie qui permet d'imposer sa volonté aux choses. Le 'collier de bouddha'. Je l'ai toujours plus ou moins eu (vies antérieurs encore), mais un karma m'a toujours interdit d'imposer ma volonté aux autres. Depuis que ce karma à sauté, le feu de la terre a tendance à monter en puissance très fortement et je sens sa brulure autour du cou quand je veut agir sur une énergie quelconque.

Mais si je laisse faire la brulure s'intenfie et les blocages deviennent multiples à tous les niveaux. Alors je lache prise et je laisse les parties plus hautes s'en charger, en résumé je renonce à ma propre volonté pour laisser la volonté divine s'en charger.

A ce moment la lumière descend du haut et m'entoure le cou de manière paisible, le soulagement de la brulure est immédiat  et tout semble se dénouer seul et sans effort à tous les niveaux et dans tous le corps.

La lumière est une puissance a la fois irrésistible et d'une douceur infinie qui dirige harmonieusement le feu de la terre. L'intention se transforme en quelque chose de parfait qui n'est plus ma volonté.Tous les blocages qui apparaissaient dans tous les sens quand j'essayais d'agir par moi même se fluidifient et s'en vont et la lumière m'envahi entièrement et résoud tout.

Doucement je passe de celui qui veut controler la vie à celui qui lache prise et s'en remet au divin.
C'est encore poussif mais sa s'installe.

PS:
Le troisième chakra est en chantier constament en ce moment et les choses changent doucement.

Y'a du boulot, c'est sur.

PPS:
Quand le mental arrive c'est comme quand tu as le reflexe de cligner de l'oeil.
Imagine que toute ta vie tu as cligné des yeux quand une poussière arrive dans ton oeil, et d'un coup les poussières te font plus rien : ton oeil est blindé et au contraire fermer l'oeil te fait tomber.
Avant de désaprendre le réflexe de fermer l'oeil, y'en a pour un moment, c'est à la fois frustrant et chiant.
Mais petit à petit sa viens.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 19:15
Nous sommes en train de vivre la transition d'un monde a l'autre.

Le monde centré dans la tête.

Dans le monde mental, on a des buts, on lutte, on est dépressif, on éprouve des joies et des victoires temporaires, gachés bien vite par le besoin de plus, on veut ci ou ça qu'on a pas, on doute, on sait pas etc...
On est jamais content de ce qu'on a , on en veut toujours plus pour etre encore plus mal etc..

On accumule des biens mais il en manque toujours.
On accumule du savoir mais on sait jamais assez.

Ici on est un etre isolé qui se regroupe par affinité par clan pour lutter contre un monde hostile composé d'autres clans et survivre. (D'ou des etres positif et des etres négatifs)

La mort nous conduit à continuer à regretter des choses et à revenir pour finir tel truc qui aurait pu nous ammener telle chose etc.. C'est apparement sans fin.


Le monde centré dans le coeur.

N'existent que la vérité, la jouissance et la perception du monde dans sa beauté manifestée innée.(avec un niveau de déformation plus ou moins grand au fur et à mesure de l'évolution)
L'information juste est toujours à disposition.
L'univers est abondant et fournis systématiquement ce dont nous avons besoin.

Ici on est une cellule unique et parfaite d'un monde infinie ou chaque pièce agit en synchronisation parfaite avec les autres. (tout est positif à terme, simplement chacun est à sa juste place.)

Quel est la différence entre ces deux mondes? Un simple point de vue.
Mais un point de vue, c'est important car notre vision est créatrice.

Le passage de l'un à l'autre n'est pas en option car cette augmentation du niveau vibratoire est une co création de chaque conscience multidimensionnelle.

Mais cette transition d'un monde mental de lutte illusoire, à un monde de paix contemplative n'est pas si simple.

* * *

Concrètement sa marche comment?
Le niveau vibratoire de la planète augmente, nos énergies suivent la montée vibratoire.
Les part de nous qui vibrent trop bas sont rejetés par l'ensemble de notre structure et deviennent visibles. (peurs, karmas etc..)

Nous passons donc en purge de ces parts, et cela se traduit par des maladies ou des expériences, donc ces parts la s'expriment très fortement pour s'évacuer. Si la quantité de choses à vider deviens trop importante pour l'individu sa provoque la rupture d'une manière ou d'une autre.

A prioris tout est fait pour que l'augmentation soit gérée collectivement de manière juste, le libre arbitre faisant fluctuer malgrés tout assez les montées vibratoires. Pour l'occasion toutes les dimensions sont très proches, le temps accéléré, et avec une connexion même limitée tout le monde peu accéder facilement à des informations par le haut, agir sur la matière par le bas et son intention, et commencer à entrer dans la contemplation du monde réel par le coeur quand ces deux énergies traversent le canal central.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 19:12
Depuis hier, alors que la 'jouissance de la vie' s'est débloquée par le bas, je m'aperçois que j'ai constamment une espèce de jouissance en moi (comme si la vie était jouissive par elle même).

C'est extrêmement bizarre. Quand je pense qu'au départ, je ne prenais plaisir à rien, et là, c'est carrément le pied sans objet. Comme si tu venais de prendre ton pied et étais extrêmement satisfait après le repas du siècle ou le coup du siècle, mais constant. Une jouissance dans tout le corps tout la journée.

Tu m'étonnes qu'ils aient tous des airs satisfaits les avatars, si c'est que le début et qu'après tu prends une extase rien qu'à exister, c'est pas étonnant.

Quand je vois l'axe de progression que j'ai en ce moment, voilà ce que ça donne.

Le travail se fait sous trois aspects :
- Le moi supérieur est lié à la vérité et l'énergie du haut apporte l'accès à cet aspect de plus en plus fortement avec le temps puisque j'obtiens des informations spontanément sur énormément de choses.
En théorie, on doit pouvoir atteindre le niveau où on peut parler n'importe quelle langue ou tenir un discours sur n'importe quel métier sans effort, donc je suis très loin du compte, mais il y a clairement quelque chose en développement à ce niveau.
- L'enfant intérieur ou l'instinct est lié à la joie et la jouissance, et plus il se développe, plus la jouissance des choses devient spontanée. Ca n'est pas une extase mystique constante non plus, mais le résultat est quand même affolant, tellement que la vie me parait de plus en plus jouissive.
- Le monde manifesté lié à la structure mentale devient de plus en plus malléable et sa forme dépend directement de l'ouverture des chakras. Il est lié à l'amour inconditionnel et à l'ouverture du cœur.

Il me semble avoir vu quelque part que les bouddhistes parlent de trois corps de Bouddha: corps de jouissance, corps de vérité et corps de manifestation. (un truc du genre). Je ne peux que faire le rapprochement avec ces trois aspects.  On dirait que la lumière crée réellement ces trois corps et que le moi supérieur, l'enfant intérieur et la structure mentale sont des graines qui se développent petit à petit.

C'est comme si on était des graines en train de devenir adulte, et que l'Ego soit la crise d'adolescence.
Après tout, tout le monde fait sa crise d'adolescence tôt ou tard et finit par la dépasser...

PS:
Juste un truc qui m'est venu également  (et qui n'engage toujours que moi):
Nous sommes en train de passer de l'adolescence du monde à la maturité de manière collective et ça passe par une grosse crise d'adolescence.

Au passage, l'énergie de l'Amérique est "l'adolescence de l'humanité", il n'est donc guère étonnant qu'elle ait dominé le monde pendant longtemps, mais qu'aujourd'hui ça change.
L'aspect positif (c'est les indiens qui le symbolisent le mieux) : découverte de la liberté et aspect initiatique de la vie.
L'aspect négatif (c'est les cowboys qui le symbolisent le mieux):  comprennent rien à la vie et croient avoir tout compris (ce qui est typique à 20 ans, je m'en rappelle encore pour moi)
    pensent juste à tirer sur tout ce qui bouge, et à tirer tout ce qui bouge tout court.
    L'image est le plus important, et beaucoup sont en crise et dépressifs, donc énormes.
    L'avenir? C'est quoi? M'en fous je vais me suicider à coups de pop corn, et après je fous le feu à la baraque.

En fin de compte des problèmes classiques d'adolescent quoi.
En résumé, notre planète c'est une maison où une bande d'ados en crise ont pris le pouvoir. Faut pas s'étonner que ça soit le Bronx...
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 06:30
En spiritualité il y a une règle de base : ce que tu veux, tu ne l'obtiens jamais, ou, dit autrement, "c'est quand on n’attend plus les choses qu'elles arrivent.".

C'est à dire que si on cherche à obtenir un résultat ou quelque chose de précis, ça ne vient jamais. Il faut donc se mettre en position réceptive pour obtenir quelque chose. Mon blog saute du coq à l'âne tout le temps : c'est simplement parce que je laisse venir ce qui veut, et, tous les jours, il vient des choses différentes pour avancer. Quand je cherche à viser quelque chose de précis je n'obtiens rien du tout. Quand je m'y attends le moins tout arrive.

Une bonne technique reste de mettre son intention pour évoluer, et puis de ne plus se soucier de rien. Laisser venir les intuitions et faire ce qui vient. (il ne s'agit pas de ne rien faire : il faut avoir mis son intention et être à l'écoute de sa journée!)

Hier, je me suis dit que ça serait bien de travailler l'ouverture du cœur  (parce que j'en avais envie) pour voir si le monde peut devenir une œuvre d'art encore plus grande, et tester les limites. (quand j'ouvre le cœur, le monde passe en mode « bisounours » : tout devient plus coloré et prend la forme d'une œuvre d'art, et plus le cœur s'ouvre, plus il se rajoute de nuances de couleurs, et plus le monde prend un air stylisé), donc j'ai trouvé intéressant de travailler là dessus.

Direct dans ma cuisine je me suis fait engueuler par un elfe (je n'aime pas quand ils me dégomment les oreilles comme ça), qui m'a dit que ça serait bien que je m'intéresse aux forêts. Ok, pas vraiment le même registre.

Je n'ai pas écouté et je me suis dit que j'allais travailler le cœur. Résultat, rien de particulier dans la journée si ce n'est une grande confusion. En fait, en essayant d'obtenir quelque chose de précis, non seulement je ne l'ai pas obtenu, mais en plus, j'ai bloqué mon travail de la journée (apparemment, en haut, ils avaient décidé que ça allait être autre chose.)

Le soir en me couchant, j'ai décidé de lâcher prise. Du coup, j'ai eu une montée d'énergie monumentale et ça a fait sauter un problème lié à l'enfant intérieur. En résumé, ça a fait sauter un blocage qui m'empêche de "jouir du monde" . Résultat, j'ai obtenu 35 ans de jouissance en deux minutes. J'ai failli disjoncter !

Donc, montée d'énergie du bas, heureusement que mon boulot préliminaire l'a dirigé dans le canal central correctement, parce que, vue la quantité, j'aurais cramé. Ca m'a fait sauter plein d'autres choses dans la foulée.

Donc le message est clair : boulot sur le bas et la matière en passant par les forêts (qui sont les lieux qui m'enracinent le plus et où j'ai différents karmas à résoudre.). Comment je vais y aller, je n'en ai aucune idée, mais à un moment va falloir y aller. Bon, ça viendra en son temps.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 19:10
Beaucoup de boulot ce week end. Cette fois j'ai essayé de ne pas utiliser les doubles et de laisser directement la lumière résoudre le problème et tous les karmas liés. Sa a été poussif au départ de me laisser aller, mais finalement sa marche aussi bien.

Par contre j'ai encore besoin de vérifier la nature du problème, donc j'ai eu droit à un axe de travail particulier (sur les schémas mentaux).Je décris quelques trucs en fonction de mon expérience perso : encore une fois c'est pour qu'on comprenne mon axe de boulot qui est purement pratique, la théorie c'est pas mon truc.

La tête est l'endroit que je sens le mieu de très loins, donc je ressent son contenu sur plusieurs niveaux dimensionnels, y compris proches de la matière,alors queles autres endroits du corps sont ressentis sur des niveaux hauts ou bas la plupart du temps, donc l'intérieur semble de dimension infinie et je peut pas localiser avec précision les gouttes, même si je les sens physiquement. Je peut ressentir l'humeur des organnes par exemple ou ce qu'ils ont à dire (ils sont conscient également), mais si un méridien est douloureux, je peut pas le localiser en trois dimensions.C'est comme si je percevais un espace infini entre le devant et l'arrière du bras par exemple parsque je persois l'intérieur sur un niveau dimensionnel beaucoup plus haut. Bon j'essai de décrire mais c'est pas super clair forcément.

Donc, en fait le cerveau fonctionne comme une espèce de machine à créer des connexions, donc il est en mouvement constant a l'intérieur de la tête et créé sans cesse des connexion dans tous les sens.Ces mouvements peuvent se faire grace à la respiration craniène : c'est à dire que le crane n'est pas d'un seul tenant mais constitué d'os qui peuvent coulisser entre eux.Si un schéma mental empèche une connexion, sa vas provoquer un blocage de la respiration craniène et le cerveau ne peu plus bouger pour créer cette connexion particulière. Concrètement sa se traduit par une douleur énergétique sur le point précis, et un blocage de la respiration craniène à un endroit précis.

Par exemple pour le blocage sur le végétal, si je vois un végétal, paf le cerveau essaye de connecter quelque chose, et sa bloque : résultat une douleur au niveau de la tempe droite. Si je regarde plus de végétal sa disparait etc..

Donc c'est un peu comme le feu : c'est un message très clair pour localiser un point précis qui pose problème :  la douleur est une information très rapide et très précise, tout simplement.

J'ai passé la journée avec des blocages dans la tête qui se déplaçaient au fur et à mesure que je faisait sauter le schéma défaillant. L'avantage de méthodes que je pratique est que le résultat est immédiat : donc si le problème est résolu sa se voit de suite.

C'etait des schémas d'évitement de la matière mis en place en conséquence du gros karma que j'ai fais sauter sur l'energie végétale : donc tous ces schémas mentaux sont devenus obsolètes.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 06:41
Donc, comme chaque fois quand le feu de la terre monte, je me retrouve avec un jet de flamme qui me traverse de bas en haut. C'est très chaud, mais sa ne brule pas saufs aux points ou il y a un problèmes.

C'est comme les montées de kundalini: sa fait comme si tu était assis sur une pile atomique et qu'on t'envoyait une grosse pression d'energie dans le corps. Sa fait bien ressortir toutes les défaillances du système énergétique.

Donc quand c'est en dehors du canal central sa me brule, dans le cas contraire je sent juste la tension énergétique et la puissance de l'energie. La apparement le plus gros problème était localisé à la base du cou. Donc c'est très pénible parsque très douloureux : comme si toute la gorge était en train de bruler, donc c'est pas un truc que tu peu remettre à plus tard. Impossible de résoudre le problème par l'energie, j'ai du me résigner à attaquer tous les karmas un par un pour lever les blocages (toujours les doubles).

Sa m'a pris deux heures : j'ai compté a peu près 15 karmas différents de toute sortes qui restreignaient le débit au niveau du cou. Donc l'energie sortait la au lieu de traverser la tête pour sortir en haut. Sur un petit débit sa passait, mais sur un plus gros le blocage au cou restraignait trop le passage.

Au fur et à mesure que les blocages sautaient la brulure se déplaçait autour du cou au départ, et puis vers le sommet de la tête après. J'avoue que c'est super pratique et bon maintenant sa me stress plus autant qu'avant.  Une fois tout sa terminé sa m'a plus brulé et il n'y a eu que la puissance de l'energie qui monte vers le haut.

Beaucoup de boulot sur le karma ce week end, mais forcément quand l'équilibre énergétique du corps se modifie de manière importante, sa fait ressortir de nouveaux problèmes à résoudre (des cannaux pas ou mal utilisés jusqu'a présent qui ont besoin d'etre nettoyés).


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 19:22
Hier, gros boulot là dessus. J'en ai profité pour régler mes comptes avec le père, parce que y'en avait qui voulait sortir.

Faut dire que, quand tu vois les vies de merde que je me suis farcies y'a de quoi ne pas être content. Disons que je refoule également la nature de mon énergie, ce qui n’aide pas à évoluer. (esprit des arbres). Elle se caractérise par le niveau végétal, est liée aux forêts de manière importante (pas seulement celles de la planète), et est plutôt dominante.

Evidemment, comme elle est refoulée, le deuxième chakra était celui qui était carrément absent au départ (y'avait des tubes à la place pour fonctionner a minima quand même), maintenant j'en ai un, c'est déjà pas mal. Mes plus grosses peurs sont liées à la respiration (je n'ai pas de problème physique, mais la respiration est le truc qui chie le plus quand je bosse un karma, j'ai toujours l'impression de plus pouvoir respirer.) Mes plus grosses barrières karmiques servaient à m'interdire de dominer. Je me suis retrouvé limite interdit de la matière, et à vivre pratiquement que dans la sphère mentale. Heureusement, comme c'est le lot de l'humain moyen aujourd'hui, ça ne m'a pas empêché totalement d'avoir une existence sociale, mais bon, ça en dit long sur notre état actuel.

Quand j'en ai discuté avec la lumière, elle m'a dit que l'énergie que j'incarne voulait voir, entre autres à quoi elle servait pour les humains, donc une vie d'humain en étant limité sur tout ça juste pour voir (parce que privé, ce n'est pas possible). Ca me fait plaisir, parce que bonjour l'enfer sur terre dans la première partie de ma vie. Mais je ne peux pas en vouloir à la lumière, vu que ce n'est pas elle qui a choisi, et qu'elle est venue me chercher pour me sortir de là.

Bon bref, j'ai fini par lâcher la demie tonne de rancœur bloquante sur la lumière, les anges et autres. Et j'ai fini par accepter également, qu'incarner une énergie des arbres, ce n'est pas incarner un suppôt du diable (contrairement à la croyance profonde implantée par l'institution catho). Bref, je me suis réconcilié avec la lumière et avec le feu de la terre. Je te dis pas la demie tonne d'énergie de feu qui me traverse de bas en haut en ce moment. Va falloir apprendre à la canaliser correctement.

Donc, je confirme ce qui est une évidence : sans végétal et énergie du deuxième chakra : pas de sexe, pas d'air, pas de nature et pas d'incarnation. Bref, à part robot je ne vois pas trop d'option, c'est bien de s'en rappeler de temps en temps.

PS:
Il y a deux manières d'évoluer. Soit on n’a pas d'Ego ou presque, et on le lâche complètement pour servir les autres, quand on réalise qu'incarner l'énergie de la lumière parmi les hommes est le plus grand cadeau qu'on puisse faire aux autres. Soit on a un très très gros Ego, et on le lâche complètement quand on réalise qu'incarner l'énergie de la lumière est le plus grand cadeau qu'on puisse se faire à soi même. Un extrême ou l'autre mène au même endroit. Etre merdouillasse au milieu ce n'est pas le bon choix.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 19:21
Donc, avec Pascal la dernière fois, on a profité d'un passage dans notre temple favori (le pub du coin) pour faire sauter un problème commun. C'était marrant, parce que Pascal pouvait avoir une moitié des infos et moi l'autre, puisque notre problème était quasi identique, mais ne s'exprimait pas de la même manière. A deux, on a pu le faire sauter.

Je précise que j'utilise la technique des doubles, et Pascal demande en haut et ça saute direct. La différence entre nous deux est simple : il a une foi absolue à ce niveau, et je résiste encore un peu, donc j'ai besoin d'une illusion de contrôle. Mais on a encore besoin d'identifier le problème la plupart du temps, ce qui, à terme, devrait sauter.

En fait, plus on avance plus on s'aperçoit que tout se résume à avoir la foi et à s'en remettre 'au père'. Le seul truc, c'est que le mental fait un bon écran, c'est pour ça qu'au départ, un individu moyen ne peut pas lâcher directement et doit commencer par des thérapies et du travail préliminaire.

Le rapport avec les autres est pas mal abordé chez moi, et ma vision subjective des gens est à géométrie variable maintenant. Comme avec les arbres, ils sont totalement différents dans le monde manifesté suivant l'ouverture des centres (le cœur, suivant son ouverture, change tout à ce niveau), ils ne brillent pas encore, mais à ce rythme, ça ne devrait pas tarder!

En fait, ils se présentent avec une couleur et une forme qui varient dans ma perception profonde. Mercredi au ciné, j'ai eu droit à une déconnexion totale des projections émotionnelles sur les gens, c'était très sympa. Au lieu de me retrouver avec des jugements de valeurs systématiques quand je regarde quelqu'un, il n'y avait rien que la réalité: une œuvre unique, dotée d'une forme, d'une couleur, d'une essence unique par elle même. Chacune est subtilement différente, et voir l'assemblage de toutes ces personnes en foule était fabuleux, comme si chacune faisait ressortir la perfection de l'autre par contraste. (il n'y avait plus de notion liée au sexe ou à l'individu, de quelque manière que ce soit). Et c'était un plaisir de les regarder simplement.

La déconstruction de mon rapport aux autres a commencé pendant le film et a duré une partie de la soirée. (la lumière descend par le haut, et j'ai eu droit à un gros travail sur le plexus entre autres). Du coup, mes genoux me portaient à peine en sortant et semblaient sur le point de se coincer à chaque mouvement (un truc déconnecté énergétiquement pendant le film). (genoux = je - nous, eh oui! A garder à l'esprit en cas de blessure et de problème à ce niveau : ça exprime souvent un problème de relation aux autres.)

Ca c'est réglé dans la soirée, et le lendemain c'est redevenu normal. Les projections émotionnelles sont revenues en partie, mais c'est moins virulent qu'avant, et les gens sont toujours des œuvres d'arts, donc c'est assez marrant. J'ignore le travail exact que la lumière a fait, et je ne suis pas intervenu dedans ou presque. Ce qui est un exploit pour moi. Comprenez moi : si vous sentez un truc en train de vous tripoter de partout et que ça modifie votre vision du monde et votre corps, c'est stressant, même si c'est de la lumière agréable. Heureusement, j'ai de plus en plus la foi, mais bon.

Le pub et le ciné sont mes lieux de prédilection pour évoluer. C'est comme ça quand la méditation en mouvement devient constante, et que ça devient une manière de vivre. Si on y croit, Dieu est au ciné et dans la bière. Et pour la bière, Dieu sait que j'y crois !

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 19:45
Pour réexpliquer, nous sommes accompagnés par deux émanations principales qui créent notre vie actuelle :
- le double du passé qui contient la mémoire de notre vie jusqu'à la nuit des temps et est créateur de notre présent.
- le double du futur qui teste toutes les potentialités et choisit la plus adaptée pour notre évolution à chaque instant.

Ces doubles peuvent être accédés consciemment pour bosser sur soi, mais ça nécessite d'être clairvoyant (donc de voir ou toucher les esprits).

Une Technique simple, c'est une technique pour les personnes qui ne perçoivent rien.

On peut faire le soir avant de se coucher le vide (pour virer la série de télé sanguinolente de notre tête entre autres), et faire le point sur ses désidératas et ce qui pose problème dans nos vies. Ensuite on se couche en demandant au double du futur de chercher une potentialité pour gérer ça. Si on la foi, on demande à Dieu (ou celui de son choix) d'aider le double à trouver la solution aux problèmes, on remercie et on n'y pense plus.

Le double du futur cherchera la meilleure potentialité. Le résultat sera forcément totalement dépendant des choix de l'âme, et si on n’est pas clairvoyant c'est dur de vérifier. Mais avec la foi on obtient forcément des résultats. Vous remarquerez que ça ressemble beaucoup à la prière du soir des différentes religions. Ce n'est pas pour rien. Ces prières permettaient (entre autres) d'accéder aux doubles.


Ma méthode qui est très personnelle et plutôt pour les clairvoyants plus avancés

Donc : tu demandes au double du futur de faire sauter tous les problèmes que l'esprit divin juge utile pour ton évolution (et en même temps ceux que tu veux, en demandant à l'esprit divin de valider s’il pense que c'est judicieux) : tu fais tout ça en une phrase . Ensuite tu attends que ça soit fini, quelques minutes suffisent généralement.

Et là, tu demandes au double du passé de lâcher tous les blocages validés par le double du futur en accord avec l'esprit divin. (tu laisses finir)

Si on peut communiquer avec les doubles et en haut pour savoir ce qui c'est passé c'est d'autant mieux.
Idem si on sent les énergies, on s'aperçoit que l'effet du double du futur est immédiat. Mais lâcher le blocage avec le passé est important. Il est impératif de tout faire valider par son esprit divin ou par Dieu de la manière qui convient !

Du coup, ça mélange l'utilisation du double (qui est au niveau de l'âme, donc du choix) et de l'esprit divin (qui est créateur).

Au final, une fois qu'on a compris le principe, avec assez d'intuition on peut trouver la méthode qui nous convient, sachant que ces doubles peuvent être constamment appelés. (il y a des accès temporels constants).
Repost 0
Published by christophe - dans techniques
commenter cet article