Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 19:10
Une séance carrément très sympa. Mais avec le déblayage et l'accélération énergétique actuelle, c'est de mieux en mieux. Ma thérapeute est l'une des rare que je connaisse, capable de travailler à tous les niveaux, de l'humain au divin. Faut dire qu'elle a résolu un certain nombre de choses avec lesquelles je galère encore depuis longtemps. Ca n'est pas une sainte du tout ou un maitre quelconque mais c'est une excellente thérapeute.

Là, elle m'a fait sauter la compétition (encore un truc au niveau de l'embryon, c'est dingue le bordel qu'on se ramasse dans le ventre de la mère), et apparemment ça m'empêche d'être réellement qui je suis, donc c'est devenu trop problématique structurellement à l'heure actuelle. En fait, mon âme n’est pas vraiment venue pour être une bête de concours, et donc c'est contradictoire avec mon soi véritable.

J'ai résolu le problème en mettant tout dans le divin. Comme ça je ne suis en compétition avec personne. Ceux qui ne perçoivent pas au delà de la dualité et dans le sans forme, ne captent rien à ce que je raconte, et ceux qui sont dans le divin ne viennent pas m'emmerder, généralement ils trainent le cul assis sur un rocher quelque part. Mais comme je suis toujours en 'fuite' pour ne pas être en compétition avec les autres, je n'arrive pas à accéder à la plénitude. C'est à dire intégrer tous les niveaux en même temps.

Bon, ça a des avantages d'être au dernier étage, parce que, du coup, y'a personne pour m'emmerder, mais ce n'est pas trop le but de mon incarnation. Donc, elle m'a fait sauter ça, et l'effet a été des plus radicaux.

En fait, j'ai déjà expliqué que le premier et le dernier chakra, contrairement à ce que l'on croit, sont un seul chakra relié par le canal central. (en tout cas c'est ainsi que je les perçois.) En fait, ils sont totalement dépendants l'un de l'autre, puisque ils ne sont qu'un seul en fait. (le début et la fin sont un seul, et la séparation entre eux est illusoire, on retrouve ça à tous les niveaux : en résumé, le monde manifesté est un tour de passe-passe divin !).

Le lendemain de la séance, j'ai senti tout le merdier se décaler vers le bas (et je peux dire que ça fait drôle!).
D'un coup, au lieu d'avoir toute ma perception sur la tête (c'est comme ça depuis le départ, je sens extrêmement bien l'intérieur de ma tête), ma perception est descendue sur le cœur. Et accessoirement une anomalie énergétique extrêmement pénible que je me trimballe au niveau du premier chakra depuis des années (quand je dis que des fois vaut mieux ne pas sentir ses énergies, je sais de quoi je parle) a totalement disparu et le premier chakra est remplacé par de la lumière.

Le pied total. Depuis quelques jours, toutes les structures mentales erronées que j'ai créées pour la compétition (ce qui inclut une quantité de choses affolantes) sont en train de sauter. Du coup, je fais des rêves pas possible, c'est carrément marrant. Y'a des karmas d'autres vies qui remontent, y'a des scènes de cette vie avec leur explication, c'est carrément de la mise au point. Par contre, j'ai perdu pas mal de clarté d'esprit la journée. Mais apparemment c'est temporaire, juste le temps de virer tous les schémas erronés.  (quand mon mental se modifie radicalement, ça a tendance à me perturber pas mal.)

On va voir quand ça sera terminé, mais ça promet d'être intéressant. Du coup, par moments dans la journée, y'a des vagues d'amour pas possibles qui me prennent quand les énergies du haut et du bas sont correctes et que les fils se touchent au centre. (mais bon, ça passe je vous rassure). Alterné avec de la déprime pas possible et une confusion mentale importante. Normal quoi.

En réalité il semble que j'ai enfin la mère divine à sa place, mais il me manque encore le père divin en haut.
J'ai pas mal d'accès vers le haut parce que disons que j'ai imprimé moins de trucs du côté père, mais ce sont quand même des obstacles, donc faut nettoyer.

Repost 0
Published by christophe - dans Séance
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:10
L'une des difficultés auxquelles je suis confronté, concerne la perception de moi même. Avant, j'étais un corps comme tout le monde. Mon identification se limitait donc à mes sensations physiques.

Après l'éveil de kundalini, je me suis perçu comme une sphère d'énergie. C'est bien plus compliqué. Je me suis retrouvé être un océan d'énergies chaotiques, comme si je baignais constamment dans un océan sans fin, plein de courants contradictoires. Au départ, la limite de mon corps n'était pas claire, à cause de ma mauvaise incarnation. A ce moment, le problème a été résolu par la lumière : elle me baignait constamment, ce qui me permettait de me débarrasser de tout ce qui ne convenait pas.

Un des effets de l'incarnation (en plus de faire intégrer le film de la vie), a été de cloisonner les corps subtils. (qui m'apparaissent plutôt comme des couches isolantes coulissantes, placées en sphère).  Ca m'a donné une certaine 'intimité' énergétique.

Malgré cette perception de moi même et l'évidence qu'il n'y a aucune séparation entre mon corps et l'univers projeté que je contemple, mon mental s'est accroché à ces perceptions. Imaginez que, d'un coup, vous ne soyez plus clairement ce corps, mais que vous vous accrochiez à votre identité. Le mental s'est saisi de la perception intérieure de l'énergie. Je sens constamment le courant infini d'énergie qui me traverse, et je me suis accroché à certaines sensations énergétiques que j'ai identifiées comme étant 'moi'. (ce que tout le monde fait avec le corps physique en réalité).

Aujourd'hui, je sais que dans mon monde, les êtres multiples* qui y sont, sont à la fois des consciences indépendantes dans leur propre monde et moi même dans leur manifestation.  Je laisse le christ intérieur gérer toutes ces énergies, faire se manifester celles qui le doivent, ignorer les autres et réunifier ce qui doit l'être.

En un sens, nous sommes tous Un et tout est lié : rien n'a d'existence indépendante. Seuls le mental et l'émotionnel permettent cette croyance. (et c'est le but de l'incarnation!) Je me perçois comme un univers multidimensionnel** plein de courants d'énergie conscients par eux même et qui ont une existence cohérente avec la mienne. (un monde habité d'une multitude d'êtres en réalité dont ce que je suis vraiment est constitué).

Je me suis aperçu que ma 'saisie' mentale sur l'énergie est problématique (donc le fait que je m'accroche à elle pour me sentir exister dans ce flot). Parce que cette saisie contamine certaines énergies en leur donnant une forme qui n'est pas la leur.

Donc l'esprit divin me dit de 'lâcher' cette saisie pour entrer dans le Rien et cesser l'identification à l'énergie. C'est le prix à payer pour faire cesser le jeu de la réincarnation : cesser de s'identifier par le mental à des énergies qu'on contamine par nos croyances et à plus forte raison à un corps et un esprit.  A terme, devenir définitivement l'observateur silencieux immuable : l'esprit divin. Et contempler les corps et les esprits qui passent sans s'y attacher.

Bien sur ça va être une démarche très très longue, parce qu’un bond dans la vacuité, ce n'est pas simple. Si je pouvais tout lâcher d'un coup ça se ferait en un instant, mais là, je crois que 30 ans ça va être court.

*
Un avatar par exemple ne possède aucun courant : tout semble calme et immuable en lui, alors qu'un humain moyen est un océan déchainé.

**
Parfois, par l'énergie je perçois l'infini entre le devant et l'arrière de mon corps. Tout dépend du niveau dimensionnel où je perçois. Par le toucher je peux faire descendre ma perception au niveau des cellules ou des molécules, mais le résultat est plus perturbant encore (car au niveau des molécules il n'y a déjà plus de distinctions entre les différents objets et mon corps).

PS:
En fait, je sépare parfaitement les trois perceptions. C'est dû à ma structure mentale et une anomalie. En résumé je perçois mon corps, mon âme et mon esprit divin sur trois niveaux différents. La plupart du temps je suis plus dans l'énergie que le corps. Mais depuis quelque temps, je suis beaucoup mieux enraciné et parfaitement dans la matière en plus de l'énergie. Le sans forme vient par moment.

C'est un peu compliqué, pourtant ça m'a permis de conserver ma santé mentale toute ces années en séparant parfaitement les choses et ça ne sautera pas tant que j'en aurais besoin. En attendant je laisse le christ intérieur gérer mes énergies et convertir ce qui doit l'être en supprimant mes croyances, et j'essaie de lâcher ma perception de l'énergie pour la remplacer par le RIEN. Mais se sentir être le vide dans et au delà du corps même si c'est suprêmement agréable terrifie mon mental qui s'accroche à ces énergies contaminées comme un noyé à sa bouée.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 19:15
Hier soir, alors que j'attendais ma femme, j'en ai profité pour faire un tour sur le vieux port. Avant, je détestais la foule, je ne sortais jamais ou presque, et je n'appréciais vraiment rien de la vie. Aujourd'hui le seul fait de marcher en contemplant les couleurs du monde provoque une jouissance de la vie que je n'ai jamais trouvée avant, dans aucune de mes activités.

J'en profite donc pour écouter dans le silence l'esprit me raconter ce qui se dénoue en moi, et m'aider à avancer sur ma voie pendant que je contemple la foule et ses couleurs. C'est étrange, mais le silence de l'esprit est riche d'un enseignement qui est compris instantanément sans avoir réellement besoin de le formuler. Il est question d'abandonner toutes mes fuites* de la vie pour pouvoir évoluer maintenant : donc accepter d'être pleinement dans le monde manifesté.

Je rentre un peu dans le Rien. Dans cet endroit le bien être et la paix s'installent naturellement, et le moi humain peut se réaligner sur l'âme et sur l'esprit divin. Lorsque les trois sont alignés, l'énergie devient divine par sa nature, et je perçois le vide du monde en partie.

Ma propre forme semble vide, c'est étrange. Il n'y a plus vraiment de forme également. Mais il reste toujours l'identité*** qui refuse de s'en aller. Je suis sur la porte d'entrée de la pratique du Rien. Une sorte de méditation active sur la vacuité, de présence, je ne sais pas comment la nommer. Elle inclut la jouissance de la vie et la joie, car rien n'apporte plus de plénitude que cet état. Je perçois le niveau énergétique en train d'être modifié par le christ intérieur dans cet état. Parfois, un bla bla se reconnecte, puis passe à nouveau.

Le gros du boulot consiste maintenant à lâcher mes fausses images de la vérité d'après l'esprit.**
Et le christ intérieur s'y attaque à une vitesse ahurissante. Il faut dire que les karmas semblent innombrables.

Le cheminement dans le Rien est long, car à terme il semble que tout attachement duel doit avoir disparu. En tout cas, trouver la porte d'entrée de cet état semble permettre d'y travailler sérieusement.

La lumière m'a prévenu qu'il allait être question de nettoyer énormément de blessures de l'âme et de l'Ego pendant la nuit, et que ça se ferait sans que je le voie. Du coup, j'ai passé une nuit à dormir totalement inconsciemment, et je me suis réveillé crevé. Marrant.


*
Quand on fuit la vie, on va avoir tendance à perdre l'enracinement et à ne plus reconnecter l'instinct. On peut développer en compensation une perception par le haut plus poussée, mais tôt ou tard, on finira bloqué dans sa pratique.  Parler avec des êtres élevés de vérités universelles, même si on atteint un niveau de pratique ou on le peut, ne permet pas de les vivre. En réalité, nous sommes ici en processus de transformation de notre conscience, et ce processus passe par les deux connexions. L'homme se tient obligatoirement entre la terre et le ciel. On ne peut se tenir dans le rien sans être parfaitement présent au monde. Etrange contradiction. Dans cet état, la moindre action, aussi anodine soit elle, la moindre scène, devient l'expression de la jouissance de la vie et procure une sensation à nulle autre égale.

**
La seule vérité est celle de notre âme. Le monde n'est qu'une plage de sable sur laquelle nous dessinons des corps, des esprits et des histoires. Tout est notre création et le fruit de nos croyances. Une fois qu'on a compris que rien n'a d'importance et que seule la vérité de notre âme vaut la peine d'être vécue, on peut enfin réellement l'exprimer. En résumé, le haut est correct quand il n'est plus contaminé par la vérité des autres, mais qu'il exprime pleinement notre vérité : celle de l'âme et de l'esprit, pas de l'Ego. Tout simplement parce que l'Ego n'est qu'une construction temporaire (fruit de notre éducation et de vieilles croyances de vies innombrables) et certainement pas la réalité de ce que nous sommes. Il doit se laisser affiner et transformer par l'âme pour exprimer notre vérité dans ce monde relatif.

***
L'identité nous rassure, mais elle n'a aucune existence réelle. Quand je demande ce qui a une existence, il semble que ça soit l'âme et l'esprit divin. Mais comme l'âme ne peut être réellement comprise par le mental, il ne peut s'y attacher. Et l'esprit divin encore moins. Alors, il crée une identité humaine et s'y attache pour se donner l'illusion d'exister. Pas simple à démêler.

Il semble que l'attachement au corps soit réel également, bien que moins visible que l'attachement à l'identité, pour moi. D'après l'esprit, c'est quand on n'est plus attaché à son corps qu'on peut réellement l'aimer. Avant, on ne fait que le maltraiter : étrange contradiction encore. L'attachement de l'Ego est ainsi. Il maltraite ce à quoi il s'attache.

PS:
Cet état, une fois stabilisé entre le bas et le haut, doit permettre de dénouer réellement le cœur. Mais l'énergie de l'amour inconditionnel véritable, issue du cœur, ne peut être supportée à mon niveau de pratique, je crois que l'expérience de l'autre nuit est claire à ce sujet. Il faut donc réellement avoir avancé dans le nettoyage des énergies duelles pour commencer à y songer.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 19:18
Donc, depuis quelques jour c'est une déstructuration totale de tous mes repères. Hier, alors que la lumière continuait à bosser sur moi, j'ai compris qu'elle me mettait face à un choix. Soit je rentre dans une nouvelle vie pépère où je finis tranquillement pour les trente prochaines années, je n'évolue plus trop et je me réincarnerai plus tard pour continuer; soit je tente le grand chelem, je m'en remets pour trente ans d'évolution mais ça nécessite de réveiller des trucs que je n'ai pas envie de voir (donc de me rendre la totalité de mon énergie).  En résumé, on me propose de passer simplement en 4D pépère, ou de tenter la 5D mais avec un gros boulot.

Bon, quand on maronne dans l'Ego on a tendance à dire qu'on préférerais être peinard, mais bon, là, ma part du haut sans hésitation est partie pour tenter la 5D. Du coup, l'après midi s'est passée dans un cafouillage mental pas possible et un réveil de l'énergie du bas très importante. C'est là que je suis content d'avoir trouvé le Rien*, parce que ça permet de laisser le christ intérieur faire son boulot, sans trop s'emmerder.

Donc une avancée monumentale cette fois, sur la quantité importante de peurs que j'ai mises sur mon pouvoir personnel. Il s'agissait d'enlever les croyances et les karmas et de comprendre que le pouvoir non contaminé par le karma ne sert qu'à exprimer l'amour inconditionnel et la compassion.

Cette nuit, je me couche tranquillement dans la lumière. Au bout d'un moment, je suis emmené à un niveau totalement hallucinant. Je baigne dans un amour d'une puissance absolue. J'ai l'impression de me tenir dans un niveau spirituel très élevé, au paradis même je dirais. (pourtant c'est du manifesté et on est encore dans le spirituel*).

Le problème c'est que la puissance de l'amour qu'il y a là bas est telle, que c'est insupportable. Je ne sais pas si je dois hurler de jouissance ou de douleur. C'est plus que je ne peux en supporter. je suis resté peu de temps là bas, et puis ils m'ont fait redescendre à un niveau plus bas. C'est une des rares fois où j'ai eu peur de devenir complètement fou !  Toutes les énergies de tous mes corps subtils hurlaient à la foi de jouissance et de souffrance.***
Ce n'est pas possible à supporter pour un humain. Et encore, il parait que ce que j'ai perçu là ce n'était rien.

Ce que j'ai compris:
J'étais dans un niveau des terres spirituelles un peu plus élevé, et ils voulaient juste me montrer qu'il est impossible pour moi d'y entrer à l'heure actuelle. Donc en résumé, qu'il y a un boulot monumental à faire pour la 5D (niveau angélique). Quand on entre dans ces niveaux vibratoires, les parts de nous 'pures' entrent dans une jouissance totale, et les parts 'contaminées' par la dualité entrent dans une souffrance totale. Tant qu'il reste une seule part contaminée par la dualité il est impossible d'y entrer****.

Donc aujourd'hui, on continue le gros boulot de déblayage. Ca concerne les souffrances, les croyances qu'il faut en chier dans la vie etc... En fait une énergie contaminée exprime l'inverse de ce quelle est. (par exemple l'énergie qui dit qu'il faut en chier dans la vie quand elle est rétablie par le christ intérieur, s'avère être une énergie de jouissance ! Toutes les énergies, sans exception, quand elles sont pures sont positives. C'est notre karma et nos croyances qui les contaminent).

Je ne sais pas pour quoi j'ai signé, mais ça promet.

*
Etre dans le rien permet d'aligner son âme, son esprit divin et son moi humain. C'est un état parfait de guérison. Mais pas le but de l'évolution de la conscience ! A priori, l'état de Bouddha réalisé ne peut être trouvé qu'après un cheminement complet par le niveau humain véritable, puis angélique et archangélique. Autant dire que c'est utopique pour un type normal de croire le faire en une vie. Au mieux, atteindre le niveau humain véritable permet de se réincarner dans un monde un peu mieux, et le niveau angélique permet, a priori de s'affranchir de la réincarnation pour ce que j'en ai compris.  Mais c'est vrai qu'en ce moment, on est tellement aidé qu'on aurait tort de s'en priver.

**
Je comprends pourquoi je n'ai rien ramené de mes deux expériences dans le non manifesté, j'en serai revenu complètement fou. La part divine est sympa, elle censure quand je ne peux pas regarder.

***
L'amour inconditionnel que j'ai vu là bas transcende tout ce qu'on peut voir dans la dualité. Au mieux, ici, je n'en ai vu que des ersatz terriblement éloignés.

****
Du coup je comprends mieux les histoires de purgatoire et de paradis des chrétiens.

PS:
Je suis conscient de ces choses uniquement à cause de la nature de ma perception du monde. Plein de gens doivent le vivre la nuit et être mis face à ce choix, sans même s'en rendre compte! De toute façon je vois ces choses pour le fun, c'est mon âme et mon esprit divin qui prennent les décisions. Et c'est le mieux, de très loin, parce que, honnêtement, la part humaine est complètement dépassée par ces expériences.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 19:15
Donc hier, une journée où j'ai hésité entre l'énergie et le sans forme, à l'état de veille. En résumé, je me perçois comme une sphère d'énergie sans limite réelle émanée à partir de mon centre en temps normal.

Là, je suis passé à un niveau différent : j'ai réussi à lâcher prise une bonne part de la journée (même si ça a reconnecté à intervalles réguliers), ce qui fait que j'ai été pleinement dans mon centre mais également dans la perception de la vacuité au lieu de l'énergie.

C'est comme la perception de l'énergie (qui fait que je me perçois comme au delà du corps) mais ce que je sentais était le vide du monde. Ca se traduit par une jouissance paisible, et un sentiment de plénitude constant et sans objet. L'énergie, quand je la perçois émaner de mon centre, est divine et le christ intérieur fait le boulot de nettoyage de l'émotionnel et du mental quand je suis dans cet état de lâcher prise.

Si j'y porte attention, je sais ce qu'il répare, mais ça a tendance à reconnecter le karma et la souffrance (donc me faire retomber dans le mental et l'émotionnel), et c'est inutile parce que je retombe. Donc je laisse faire et pas besoin de m'en soucier. Il suffit de rester dans le rien et la jouissance du sans forme. C'est étendu même si je ne suis pas toute la scène que je vois en conscience, je me perçois comme une part de la scène elle même, plutôt que comme un corps en train de regarder une scène.

Cet état peut être retrouvé régulièrement et est extrêmement guérisseur au niveau de l'âme. Mais pour l'instant ce sont des expériences ponctuelles, et ça a tendance à sauter entre le rien (la vacuité, le vide?), l'énergie, et le mental et l'émotionnel* suivant ce qui est en traitement.

Le monde n'est qu'une œuvre d'art (une construction de lumière) sur laquelle le mental et l'émotionnel collectif et individuels plaquent des histoires sans queue ni tête. Dépasser le mental et l'émotionnel, c'est entrer dans la contemplation réelle de l'œuvre et de sa perfection divine.

A mon sens, c'est quand cet état est stabilisé qu'il est possible d'envisager de commencer l'amour inconditionnel et la compassion véritable. (et je n'en suis pas là!)

*
Il semble que le fait que je perçoive le sans forme, l'énergie et la matière de manière distincte sur trois niveaux, soit une étape transitoire et qu'à terme, tout doive fusionner dans la clarté d'esprit. C'est le brouillard mental qui provoque ça chez moi, mais c'est nécessaire pour l'instant (certains karmas doivent être réparés avant que je puisse fusionner les trois a priori mais je n'en sais pas plus).
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 19:10
Vendredi soir, une expérience plutôt brutale de déstructuration du mental et de l'émotionnel. Ca s'est traduit par des hauts et des bas et un peu de panique. Je me suis donc réfugié dans un pub avec une bière. Le seul endroit où je me sente en sécurité totalement. (ben oui, si j'étais chrétien je serais allé dans une église je crois). Avec une bière à la main dans un pub, moi je suis en communion avec ma part divine et en sécurité : c'est comme ça*.

Le samedi, je suis allé voir « inglorious bastards ». J'ai vu tout le film sur un point de vue au delà du mental et de l'émotionnel. C'est étrange parce que d'habitude je déteste le sang, (disons que je ne peux pas regarder une piqûre et encore moins quelqu'un se faire charcuter) et là, ça allait sans problème. Tous les personnages du film, de A à Z sont dingos : ils ne font que répéter en boucle leurs blessures émotionnelles et appliquer des schémas erronés. Tous sont des assassins en puissance, aucun n'est capable de la moindre miséricorde ou de reconnaitre que l'autre est identique à lui même : un humain qui tourne sur de l'émotionnel blessé et du mental incohérent. Pourtant l'expérience de chacun a un sens. (j'essaie de décrire mais il faut l'avoir vu ainsi pour comprendre.)

Ce qui m'est venu c'est que ça résumait notre expérience complète dans la dualité, et que c'est comme ça que les êtres plus évolués nous voyaient.  Mais qu'à part avoir de la compassion, on ne peut rien faire d'autre que d'attendre que l'humain évolue par lui même au cours de multiples vies et en adoptant de multiples points de vues.

C'est un peu le premier message que m'avait donné un archange. Il m'avait envoyé une image montrant des fous dans un asile psychiatrique avec une camisole de force. Chacun passait son temps à se taper la tête contre les murs ou à se mettre des baffes tout seul. Ce qui m'était venu à ce moment, c'est qu'on était tous sous ecstasy**, et qu'à part écouter notre part divine pour sortir du délire, on ne pouvait rien faire.


*
J'ai toujours dit qu'en choix de carrière, j'hésitais entre informaticien et moine trappiste.
Mais finalement j'ai choisi informaticien parce que je n'avais pas le foie (la foi!) assez solide à l'époque pour supporter des litres de bière. Aujourd'hui je n'ai plus aucun problème avec mon foie. Etrange, je suis plus vieux et j'engouffre pourtant... peut être que, finalement, le problème n'est pas l'aliment (j'ai résolu mon karma de manque de foi depuis) !

**
Le problème des thérapies et de l'aide des autres, c'est que ça ne peut être qu'une étape temporaire.
Tout simplement parce que les effet de la pilule d'ecstasy sont différents suivant les gens: certains se prennent pour des homards et d'autres pour des schtroumphs. La voie de remontée n'est pas le même, et communiquer c'est un peu périlleux. (mais je suppose que tout le monde s'est aperçu qu'au niveau grossier la communication était systématiquement un dialogue de sourds : c'est à cause de ces disparités. Seul le niveau subtil est utile dans la communication parce qu'il reconnecte des choses des deux côtés.)
La meilleure aide est celle des maitres, qui par leur seule présence permettent à l'autre de reconnecter un peu leur part divine. Donc, si on veut réellement aider les autres, la seule chose à faire c'est devenir un maitre le plus vite possible.

PS:

a)
Cette étape de l'Ego (singe pensant) est une nécessité pour passer de l'âme groupe (animal) à la relation au divin (humain véritable). Elle n'est pas inutile et certainement pas une souffrance gratuite. On peut voir l'humain un peu comme le chaos primordial de la construction du divin.

b)
Le problème n'est pas lié au mental et à l'émotionnel, mais plutôt au fait qu'ils ne sont pas utilisés convenablement au départ. Voyons un chat : sur le plan physique il est capable de passer de la passivité totale à une action extrême en un instant. Puis de repasser à la passivité totale. Il est dans l'utilisation correcte du corps physique.

Un humain, sur le plan mental et émotionnel, devrait fonctionner pareil : toute son énergie devrait être dans le spirituel, puis exploser pour exprimer une action, une émotion ou une pensée créatrice, et remonter instantanément dans le spirituel.

L'humain se comporte sur le plan mental et émotionnel comme un chat qui aurait Parkinson et Alzheimer, se comporterait au niveau physique. Le problème est que le mental et l'émotionnel dirigent à partir de leurs blessures karmiques. Il faut laisser le divin réparer, entrer dans le spirituel (ou l'esprit ou le rien ou la vacuité), et ensuite la part humaine peut être utilisée de manière correcte par la part divine. Au fur et à mesure du processus notre conscience s'éveille et passe dans le spirituel au lieu du mental et de l'émotionnel.

Ce qui fait qu'on peut vivre pleinement les pensées et les émotions au lieu d'être dirigé par elles. Et on laisse la part divine exprimer l'action, l'émotion et la pensée justes !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 19:22
Il est très clair que nous avons changé de sphère énergétique depuis quelques jours, tellement que c'est à se demander si on est sur la même planète.

Je le perçois comme une déstructuration extrêmement rapide de nos anciennes vies (je peux le voir facilement sur ma femme et sur Pascal, et également sur moi). Comme si on se débarrassait à vitesse grand V de tout ce qui a fait nos préoccupations dans la vie depuis la naissance.

C'est assez pénible et fatiguant parce que ça reconnecte très vite et très fortement de vieilles blessures émotionnelles et de vieilles manières de s'en protéger avant de les lâcher. Mais c'est carrément une accélération importante dûe au processus de transformation en cours.

J'ai toujours été à fond dans le mental, le troisième œil (donc l'inconscient collectif) et un pro de la fuite de la vie en tout genre (y compris aller regarder dans d'autres dimensions pour être sur de ne pas être ici).

D'un coup, les expériences que je fais me montrent la futilité et l'inutilité du mental et de l'émotionnel (ou du moins leur existence très relative), que l'inconscient collectif n'est qu'un ramassis de vieilleries qui tournent en boucle et que je n'ai rien à voir dans d'autres dimensions dans cette vie.

Je me retrouve ancré dans la matière à contempler mon monde manifesté devenir plus jouissif chaque jour, et non plus à percevoir ailleurs. Je ne vois plus rien sur les autres (ils semblent s'être transformés en œuvres d'art, reliés à un chaos mental et émotionnel qui ne m'intéresse plus du tout). Et mieux encore, je ressens à quel point ça ne sert à rien et à quel point personne n'a réellement besoin d'aide en ce moment. C'est étrange, mais on dirait que ceux qui sont prêts sont mis en phase d'évolution rapide, et les autres suivent leur chemin d'évolution normalement. Pas besoin d'en rajouter plus.

Je suis totalement occupé par ma transformation intérieure, qui consiste simplement à laisser faire ma part divine et à plus me soucier de rien. La quantité de choses qui partent est tellement importante, que je n'ai même plus l'envie de regarder. Je laisse faire en lâchant prise du mieux que je peux.

Je vais simplement continuer à utiliser mon journal, mais peut être moins détailler, vu que ça ne sert à rien dans l'absolu.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 19:07
Depuis ce matin, le christ intérieur s'est installé dans le canal central (en fait il a investi le coronal, s'est mis au centre de la tête et, par le canal central, a investi également le premier chakra).

Il a continué un boulot assez conséquent qui consiste en la dissolution de toutes mes croyances et la réparation des blessures émotionnelles. Ce matin, j'ai eu quelques images de souffrances qui sont remontées, et cet après midi, par moments, j'ai eu des infos sur la manière dont ma structure mentale a été construite, (c'est particulier à cause de ma nature autiste du départ). Et ça dé-constitue à tour de bras.

En réalité, je n'ai plus de but depuis un moment (en fait mon mental ne m'envoie plus de truc pour m'occuper à part les vieux schémas qui se déclenchent pour se faire nettoyer), du coup, je rentre dans la contemplation de plus en plus souvent. Et puis ça reconnecte un truc et c'est reparti pour le bla bla. Mais c'est un peu comme quand tu ressors un vieux jouet du placard : tu n'y crois plus vraiment, ça manque donc de consistance. Le fait de voir que la réalité n'a rien à voir avec la sphère mentale et émotionnelle, est assez étonnant également, parce que ça déstructure tous les repères de la personnalité humaine . A un moment, je me suis senti totalement vide (j'ai compris par le silence de l'esprit qu'ils avaient coupé une couche sous-jacente de pensée inconsciente que je ne perçois pas en temps normal. ). C'était flippant, je pouvais utiliser le mental mais quand j'essayais de penser en passant par le silence de l'esprit (donc le spirituel), et ensuite en traduisant en pensées (donc en mental) ) c'est comme si y'avait de l'écho dans une pièce vide. Etrange, étrange . Et puis c'est revenu

Donc par moments, je ne comprends plus rien, ou je ne reconnais pas mes doigts ou mon visage dans le miroir. Mais bon, ça passe vite. Pour l'instant, ce qui vient c'est de laisser faire sans me soucier de rien : de toute façon dès qu'on touche le mental j'ai du mal, alors toute la journée ça fait bizarre. J'ai compensé mon détachement de la matière par un fort attachement à ma structure mentale en fait, et passer sans transition à un fonctionnement purement spirituel ça va être long pour moi.

Heureusement que la lumière y va vraiment mollo, et que les désagréments ne durent pas parce que c'est vraiment étrange et flippant par instants.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 19:25
Globalement ce que j'en ai compris :

Toute l'énergie que nous rencontrons et notre monde manifesté ne sont que nous mêmes. Les autres sont une autre version du monde mais vivent chacun dans leur manifestation. C'est un peu comme des ordinateurs en réseau. Chaque ordinateur à son propre écran, son propre processeur pour gérer sa réalité, pourtant ils échangent des infos avec les autres, et partagent une réalité en commun de manière virtuelle si celle ci est compatible entre eux.

Le christ intérieur est la part la plus haute de ces énergies dans notre monde manifesté, il semble qu'il est au sommet de tout ce qu'on peut voir dans notre monde manifesté, et en a le plein contrôle. Il est le lien avec le père/mère, et la part non manifestée.

Au delà de la dualité, son rôle est de nous réunifier en redonnant leur aspect positif aux énergies que nous avons diabolisées.

Deux énergies très diabolisées.
- Le changement. Cette énergie est souvent perçue comme la mort ou des visions de mort : on l'a souvent rendue négative dans sa réalité. Peu de gens sont sereins face à la mort.
C'est une énergie positive : elle permet de changer!
- Le choix et la liberté. Cette énergie est perçue comme le diable (c'est le libre arbitre! un comble). Elle nous donne le choix simplement de ne pas aller dans le sens de l'univers. Pour évoluer, il faut commencer par l'accepter, l'aimer et l'utiliser pour faire le choix du divin en conscience ! Si on joue un rôle de 'saint' parce qu'on est névrosé en ce sens, on n'évolue pas. Ca reste un rôle, on n’a pas le choix.

Si on est clairvoyant, on a tendance à voir ces énergies sous forme de démons. Il faut alors laisser le christ intérieur intervenir, et rendre à cette énergie sa vraie forme, en nous guérissant de nos karmas et de nos fausses croyances. (je rappelle que c'est nous qui donnons une forme aux choses suivant nos croyances! Et en réalité tout est positif et a sa raison d'être !)

Quand on ne fait plus qu'un avec le christ intérieur, on accède à la maitrise en conscience de son monde manifesté, mais pas avant. Autant dire qu'il y a du boulot. Tout le travail consiste pour moi à lâcher prise au divin à longueur de journée et de le laisser dissoudre l'Ego sans arrêt.  Même si y'a encore des hauts et des bas pour l'instant.


PS:
Par exemple ; Lilith est la femme libre qui a le choix. On la perçoit comme un démon à causes des croyances collectives machistes, parce que l'homme a voulu castrer la femme et l'enfermer à la maison.  Mais en réalité, c'est une énergie de liberté. etc...

PPS:
La société est une croyance collective qui vit dans l'émotionnel et la sphère mentale. Si on la laisse intervenir dans notre vie, elle peut modifier notre monde (ce qu'on fait constamment en fait). La lâcher c'est accepter de se désolidariser de cet inconscient collectif pour rentrer dans un autre inconscient collectif en création (l'ascension par exemple qui est réelle et en création aujourd'hui) ou bien sa propre réalité à soi ! Il existe toutes les versions puisque c'est chaque conscience individuelle reliée aux autres qui crée le collectif.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 19:05
Hier soir, la soirée à très mal commencé. Un gros problème qui essaie de s'exprimer depuis le matin.
Ca me fait disjoncter tout le système énergétique (en résumé, je crame de partout). Au vu de mon manque de clarté, je finis par appeler Pascal. D'après lui, je résiste à une peur qui essaie de s'exprimer dans le ventre, et en retour, ça fait disjoncter tout le système derrière (y compris la tête!).

Donc, je vais me coucher (il est 20h00) et je pars en méditation/dodo. Je laisse la part divine reprendre les choses en main. Après un peu de galère, je finis enfin par lâcher prise. Immédiatement la lumière reprend le contrôle de l'énergie, et remet tout en ordre. Elle me vide petit à petit les karmas, peurs et problèmes cachés à ce niveau. L'énergie divine s'installe dans les chakras du bas petit à petit. Le premier chakra, ça va assez vite. Puis c'est passé au deuxième qui posait le plus de problèmes.

Il en est sorti une tonne. C'est lié à l'identité sexuelle. (quand j'étais petit, ma mère attendait deux filles jumelles, et a eu la surprise de voir débarquer un garçon dans le tas, je devais même m'appeler Sophie pour dire.) Le problème, c'est que c'est lié à l'intra utérin, donc super profond. Par dessus ça, s'est rajoutée une quantité pas possible de problèmes de société liés à l'identité sexuelle. C'est pire que la cata, pour retrouver l'homme divin et la femme divine y'a du boulot, faut lever des couches de castration mutuelles pas possible là dedans. (l'homme castre la femme et la prive de sa divinité, et la mère castre ses enfants pour faire bonne mesure, un grand moment de joie collective, décidément. Pour accepter le divin dans les deux, faut aller chercher profond).

Quand ça a été totalement fini, l'énergie divine était bien installée dans les deux premiers chakras et il devait être 23h00. Quand je dis qu'il en est sorti une tonne, je pèse mes mots. Heureusement que j'ai laissé faire le divin, ça n’aurait pas été gérable autrement de toute façon. A ce moment là, la jouissance est revenue. Passer du corps qui brûle entièrement, au plaisir de la sensation énergétique correcte et ensuite à la jouissance divine, c'est passer de l'enfer au paradis.

Ensuite, deuxième partie de la nuit où on s'attaque au troisième chakra et en partie au quatrième. Dans le troisième il faut lâcher complètement les illusions de la société. Et là, y'en a pire qu'un paquet. A un moment, alors que je profitais sereinement du boulot du christ intérieur et de la lumière sur moi (qui m'envoie des images ou des commentaires quand un truc s'en va), je commence à sentir mon esprit se dissoudre et le cœur   s'ouvrir. Ca provoque encore une réaction de panique*. Suite à l'échec du passage dans le non manifesté, la lumière commence à me faire sauter tous mes attachements (au mental entre autres)**. Y'en a un paquet là encore, dans le troisième chakra mais ailleurs également.

Ca a été le pied toute la nuit, et j'ai lâché une tonne de trucs à ce niveau. J'ai eu droit à trois ou quatre rêves sympas pour me détendre entre deux séances, et à un moment, il semble que je n'ai pas été lucide et que je sois passé dans le non manifesté. (celui que je n'arrive pas à voir encore).

Ce qui est marrant, c'est que ce matin je sens le divin présent dans les chakras du bas, et le christ intérieur est là, dans mon corps. Le thème du jour : on lâche la violence et les conflits. (déconnexion du reptilien et je ne sais pas quoi d'autre, cet aspect est, semble
t-il, connecté en permanence dans notre société, alors qu'il ne devrait l'être que dans certains cas de survie). Ce matin sur la route, j'ai eu droit à quelques explications supplémentaires.


*
Je ne peux pas décrire cette sensation mais elle est terrible pour moi. Comme si tout ton esprit se dissolvait dans le néant, et toi tu assistes impuissant à sa dislocation. En plus, tu ne peux plus être cohérent dans le mental (vu qu'il n’y en a plus) et dois passer obligatoirement dans le silence de l'esprit dès le départ. Ca fait assez peur quand même. Je sais qu'après, tout se dissout, même la conscience, mais je n'ai pas pu en ramener plus des deux fois où je m'y suis retrouvé par surprise. Il semble que cet endroit nécessite beaucoup de temps d'adaptation et d'évolution pour en ramener quelque chose de conscient. Mais en réalité c'est positif : je sens clairement la part divine non manifestée m'appeler à elle de l'autre côté. Mais la peur est encore trop forte, et la part non manifestée patiente. Elle m'a laissé du répit après deux essais en disant en silence qu'elle me rappellerait quand je serais prêt. Bon ben oui, je suis un cancre et après? Je débute dans le mystique, le non manifesté, ça me fait encore flipper !

**
On ne peut aimer inconditionnellement que ce à quoi on n’est plus attaché. Sinon on projette son Ego sur la chose ou l'être en question et on n’est plus capable de s'en libérer et de l'aimer réellement. (l'attachement s'exprime autant en amour duel qu'en haine. Ce qu'on déteste on s'y attache en réalité. La moindre trace d'Ego laissée à l'extérieur crée un attachement).
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article