Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 13:09
Toutes les peurs qui sortent ou qui vont s'exprimer sont issues des choses renfermées dans les chakras 1 et 2.

Comment réintégrer une énergie diabolisée à titre individuel?

1) Il faut commencer par reconnaitre l'existence d'un problème qui se manifeste sous la forme d'une peur.
2) Il faut chercher à comprendre la source de cette peur, et la reconnaitre de manière individuelle.
3) Quand c'est fait, on peut réintégrer l'énergie qui était diabolisée.

Le système est simple. La liberté, par exemple, est diabolisée chez l'homme. Il la renferme dans son inconscient par l'éducation assurée par l'égrégore. Donc, quand il voit l'énergie de la liberté, l'homme ne voit qu'un monstre. Mais en réalité, c'est une part de lui qui veut le réintégrer. Donc, ce monstre va rester en périphérie, à attendre son heure pour se présenter à la personne sous forme d'expérience, ou de maladie collective. A ce moment, ce 'monstre' n'attend qu'une reconnaissance de ce qu'il est, et une déclaration d'amour (donc de fusion) de la personne. Si c'est fait, l'énergie redevient ce qu'elle est à l'origine : l'esprit de liberté, et elle peut fusionner et le réintégrer.

De manière collective, toutes sortes de peurs sont en train de sortir : c'est donc la première phase, ça veut dire qu'on ne peut plus réellement se les cacher totalement. Ensuite la deuxième phase va être de les comprendre et de les réintégrer sous leurs vraies formes pour chacune.

Plus ce travail ira vite, plus le niveau général augmentera et plus on s'élèvera.
C'est aussi simple que ça.

- Il est évident que la peur du cyborg (en réalité la mondialisation) est liée directement au deuxième chakra : un être dénué de sexualité, d'émotionnel et d'individualité qui se soumet à l'autorité aveuglément. Le fantasme secret, pas souvent avoué lors des campagnes électorales, de beaucoup de dirigeants.
- La peur du complot est une expression d'une évidence collective refoulée. Les dirigeants ne gèrent que leurs intérêts et ne se gênent pas pour nous empoisonner ou négliger la sécurité de tous par profit personnel.
C'est une évidence alimentaire, et collective qu'on refoule constamment; puisqu'il y a une espèce de confiance aveugle. Plus on va le nier plus on va en avoir peur.

Ces peurs là peuvent très bien s'incarner et devenir réalité si on refuse de les regarder en face, pour évoluer. (et d'une certaine manière, toutes l'ont fait dans des futurs potentiels!)

Je dirais que, par contre, on prête à nos dirigeants un cynisme, un pouvoir et une volonté qu'ils n'ont pas. Globalement, ils ressemblent plus à des grapilleurs à la petite semaine qui ne voient que leur propre intérêt. Les gros problèmes collectifs sont plutôt le fruit du bordel issu des égrégores (ou, autrement dit, de notre inconscient collectif à tous qui a enflé au fil des années et est au bord de l'explosion.)

Il semble que les énergies spirituelles qui bossent en ce moment réduisent leur influence petit à petit, ce qui provoque cette prise de conscience puisque l'hypnose du mental est réduite (ce qui fait sortir les peurs qu'on ne voyait pas) et il semble également que seules des peurs sortent de tout ça et pas réellement de catastrophe cataclysmique (ce qui aurait pu être le cas à d'autres époques), à cause de l'influence des énergies actuelles.

Tout dépend de notre avancement individuel à tous : ce qu'on ne règle pas à l'intérieur on le rencontrera forcément a l'extérieur.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 12:59
Par dessus ça, va apparaitre le troisième chakra qui a la particularité d'amener la notion de communauté.
En réalité, cet aspect sert à gérer les groupes divers, et en théorie, un troisième chakra harmonieux permet une communication facile entre différents types d'identités.

Mais ce niveau est lui aussi complètement tordu, puisqu'il est déjà au dessus d'un système complètement bancal (chakra1 et chakra2).

L'homme n'ayant pas de sécurité à cause de ses crises de terreurs primordiales incompréhensibles (chakra1), étant dépendant et incapable de s'assumer et de créer une identité harmonieuse (chakra2), va chercher la sécurité à travers le groupe. Etant composé d'êtres totalement dominés et de quelques autres totalement dominants, il va renier sa propre perception de la réalité pour se laisser dominer par celle d'un autre, ou inversement s'il est dominant, essayer d'imposer son monde subjectif aux autres. Ceci est censé le rassurer et lui donner une impression de sécurité concernant le monde qui l'entoure. Il est sur que les peurs incompréhensibles tapies dans la nuit (énergies diabolisées des chakras1 et 2) ne viendront plus le déranger s’il suit bien les règles.

Ces groupes fonctionnent donc avec des règles spécifiques. Au départ, ils dépendent de la personnalité de celui qui le crée, mais avec les règles et la rigidité mentale qui en découlent (seul moyen de renfermer tout le bordel du bas dans la marmite pour donner une illusion de sécurité au dominé, adhérent du groupe); va prendre forme un égrégore. Cet égrégore est ce qu'on pourrait appeler l'inconscient collectif du groupe, à un certain niveau, c'est un être qui finit par prendre sa propre indépendance.

Il va continuer à exprimer la logique qui lui a donné naissance à partir de l'Ego du dominant qui en est à l'origine, et de ceux qui vont suivre. Plus il va contenir de dominés, plus il va avoir d'énergie mentale qu'il va utiliser à son tour, pour recruter de nouveaux dominés ou manipuler le groupe. Petit à petit, c'est l'égrégore lui même qui devient maitre des choses, et plus personne ne sait vraiment à quoi on se réfère, à part un truc désincarné.

La France c'est quoi? un pays? mais c'est quoi un pays si ce n'est une construction mentale sans réalité objective? Dans le mental par contre, c'est un être qui influence un groupe, et ainsi de suite sur les institutions de tout ordre. Le gouvernement c'est quoi? Si c'était juste le président on le saurait : c'est un truc plus ou moins désincarné, et le chef n'en est que le représentant en fait.

Comment, l'homme dominé accepte-il de censurer sont monde personnel pour entrer dans le monde collectif? Il peu faire cette prouesse grace au mental* détourné par son éducation. Les institutions savent qu'il est très important d'assurer une bonne éducation pour bien maintenir les enfants de demains sous la domination.

Ce qui empêche l'homme actuel de sortir de cet état:
1) Le groupe lui permet de se cacher les peurs du chakra1 et du chakra2
2) Les égrégores qui finissent par gérer le monde à leur manière, pour empêcher l'homme moyen de sortir du club, vont amplifier ses peurs, en créant des règles qui le frustrent. Mais du coup, la source de la peur gagne encore en pouvoir, donc il y a un équilibre très délicat et bancal entre la puissance de la peur qui renferme l'homme, et qui en même temps lui donne l'impression que le groupe ne peut plus le protéger et ne gère pas ses intérêts.


*
Le mental, à l'origine, est un outil, il est juste complètement bancal chez nous, à cause du bon soin des institutions qui le déglinguent à la naissance chez tout le monde.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 09:32
Hier, gros boulot sur ce niveau et celui du dessus. Je vais commencer par quelques trucs en vrac, remontés dessus pendant que la lumière bossait à me les remettre d'aplomb.

Ce chakra de la sexualité a d'autres fonctions primordiales dont on parle peu:

1) La notion de liberté et d'aventurier lui sont liées.
C'est la même chose que pour un chat : c'est la volonté de reproduction profonde qui donne à l'humain sa capacité à quitter sa vie et à partir en quête d'aventures ou de nouveauté pour fonder son foyer. Il en découle directement l'esprit de liberté et d'aventure.

2) La notion d'identité et d'autorité.
En faisant apparaitre la notion d'autorité, ce chakra permet, pour la première fois, la création d'une identité. L'autorité sert à conserver l'intégrité de cette identité par rapport à l'autre, alors qu'il s'agit malgré tout de quelque chose d'embryonnaire et d'illusoire (quand on sait que notre 'personnalité' est juste la somme d'énergies qui se mêlent sans cesse).

3) Il y a une notion de sacré liée à la sexualité (j'ai déjà expliqué qu'elle sert à fusionner pour retrouver l'unité), c'est donc un outil fondamental de connexion avec la source.

Or, il apparait qu'il y a un dysfonctionnement collectif important à ce niveau. Toutes les règles gérant le sexe et la sexualité ont créé une éducation qui castre les enfants à la naissance, de manière collective.

C'est à dire que le dérèglement empêche l'enfant d'assumer sa liberté et son esprit d'aventure, et en fait un mouton incapable de s'échapper d'une quelconque autorité. La destruction de l'identité profonde qui en résulte, provoque la création du mouton dans un pourcentage extrêmement élevé de la population ( le dominé complet devant l'autorité ) ou bien dans un pourcentage faible l'inverse : la création d'un dominant (donc soit un dirigeant sous quelque forme que ce soit, soit quelqu'un qui va défier toute autorité).

Donc, ces dysfonctionnement profonds créent le terreau qui a permis de faire l'homme moyen d'aujourd'hui: incapable de prendre une décision par lui même (en dehors de la télé ou des politiques), juste bon à râler pour exprimer sa frustration, mais totalement incapable de faire son baluchon pour aller vivre sous d'autres cieux ou de tenir tête à ses politiques.

L'homme d'aujourd'hui est un gros matou castré qui mange des croquettes et court après des souris en plastique en ayant une illusion de liberté. La seule chose qui lui fait peur est qu'on lui retire ses croquettes ou qu'on lui cache sa souris en plastique (et c'est un informaticien qui le dit!).

En contrepartie, s'expriment des perversités de tout ordre (domination par le sexe pour compenser sous diverses formes détournées : internet ou autres), et perversions de tout ordre de notre société de refoulés. Si on sait que la plupart des gens ont un premier chakra déjà perturbé parce qu'ils diabolisent le niveau reptilien (et donc paradoxalement le reconnectent par moment dans des états de colère et de peur importantes), ça donne une idée de la folie collective de l'humanité d'aujourd'hui.

Le deuxième chakra gère l'émotionnel : il est donc normal que l'émotionnel soit complètement en vrac chez toute l'humanité.

Les institutions (égrégores) ont fait des règles sur la sexualité pour limiter, soi-disant  le coté 'diabolique': le despotisme, et la sexualité perverse. Or, comme je l'expliquais, c'est l'inverse, ce sont les règles qui créent ces trois choses puisque nous transformons des énergies qui ne sont à l'origine que l'énergie primordiale du sacré, de l'autorité (donc de l'identité) et de la liberté. Ces institutions sont des usines à créer des frustrés castrés.

Pas étonnant que ça bouge légèrement, on est une marmite au bord de l'explosion (le couvercle étant le mental rigide). Ce sont ces énergies là qu'on est en train de nous réveiller au niveau collectif, il n'est guère étonnant que les peurs commencent à enfler, que les gens soient en vrac; et ça ne va faire qu'empirer jusqu'à ce que ces énergies soient libérées et retransformées au lieu d'être diabolisées.

Donc, ce deuxième chakra a besoin d'un énorme travail chez tout le monde, et il est clair qu'à part passer par le divin, je ne vois pas de solution suffisamment radicale, au vu des dégâts. Mais par les temps qui courent, tout est possible.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 09:58
Hier finalement, bonne journée, le matin a été poussif avec les alternances habituelles où j'ai l'info du travail en cours, une souffrance puis une libération avec la lumière et ainsi de suite. (J'ai totalement changé ma manière de faire : je m'en remets en haut pour travailler sur moi, du coup, la lumière agit constamment sur moi au lieu que j'essaie de contrôler l'énergie moi même.)

J'ai eu quelques trucs marrant, je les écrits pour le fun parce que ça vaut ce que ça vaut, c'était une explication de ce qui était libéré exprimé pour que je le comprenne.

La violence (): (c'était une vision et des infos sans forme, alors j'explique ce que je peux).
Cet aspect reconnecte le chaos primordial, au moment où les particules partent dans tous les sens sans savoir où est leur place. Comme elles partent dans tous les sens, elles se collisionnent les unes avec les autres, ça provoque des changements de cap et des transformations. (on ne peut pas détruire l'énergie, on peut juste la transformer). C'est cet aspect qui se reconnecte quand on ne sait plus où est sa place dans une situation/vie ou bien si on croit que quelque chose se tient à notre place. Les égrégores se servent beaucoup de cet aspect contre nous. La solution : s'en remettre à l'univers. Dans le chaos apparent, chaque particule va toujours là où elle doit aller et elle ne collisionne pas si elle laisse faire l'univers. (sauf si ça provoque une transformation salutaire qui peut la remettre sur orbite). S'en remettre à Dieu et comprendre que le plan est parfait, et rien ne peut arriver de fâcheux si on se laisse guider, alors que si on suit son Ego, forcément bonjour les collisions dans le bordel du chaos primordial.*

Le reptilien: (idem)
M'est venue l'image d'un Dieu serpent entouré de gardiens. Les gardiens sont mi homme / mi reptile.
Ils remplissent leur rôle, qui sert à garder la kundalini enfermée à la base, et permettre la création du monde manifesté. Ces gardiens n'ont rien de mauvais, sans eux nous n'existons pas, inutile donc de les diaboliser.
(m'est venue aussi l'image suivante: le cercle de pierre.) La première et la dernière pierre sont connectées : la kundalini fait la jonction entre les deux, ce qui veut dire qu'elle se tient à la fois à l'origine et à la fin, et en même temps, pour rejoindre la première pierre, elle fait le tour de tout le champ de pierres qui symbolise l'illusion du monde manifesté. C'est l'énergie primordiale de séparation et le peuple reptilien en est le gardien. On reconnecte l'énergie primitive du gardien uniquement si on la renie et n'accepte pas son utilité (ce qui provoque les karmas de violence du premier chakra). Quand les gardiens sont aimés et acceptés pour leur utilité, on comprend qu'ils sont des alliés, et de toute façon ils libèrent la kundalini quand le haut le demande au moment juste.

Il y a eu énormément d'autres choses, mais bon, j'ai laissé faire et j'imagine que chacun doit le percevoir à sa manière.


Le soir, je suis allé faire mes courses. J'ai été encore bluffé par la puissance des couleurs (dans un magasin, j'ai l'impression d'être devant une explosion de couleurs constantes). Au moment ou je prenais du coca, une canette est tombée et m'a explosé à la figure, j'ai été recouvert de coca de la tête aux pieds. Il m'est venu un rire de joie que je n'ai jamais ressenti jusque là. Le rire le plus spontané et libre de toute ma vie, l'impression de me retrouver aspergé de coca alors que je ne m'y attendais pas de la tête aux pieds était le jeu le plus marrant auquel j'ai jamais joué. Jamais je n'ai été aussi librement heureux et spontané, même pas à 5 ans. Une dame qui me regardait en imaginant que j'allais partir en jurons, s'est mise à rire du même rire spontané et joyeux en voyant ma réaction.

La veille, j'aurais pesté, ou je me serais dis que mon tee-shirt est foutu, ou je me serais senti un peu con. Mais là, plus rien, plus de honte, plus de blocage, plus que la joie spontanée. Le pied total. En haut, ils m'ont dit que c'était juste pour me montrer le résultat du boulot de la journée. Boulot clairement bien plus efficace quand je laisse la lumière me transformer sans m'en soucier.


Le soir, j'ai essayé de chercher pourquoi la souffrance avait lieu au moment de la libération.
A priori, c'est lié au mental.

Nous avons tous la même : pour nous mentir sur l'état de notre monde, nous laissons le mental tout saisir.
Quand nous sommes enfant nous voyons bien que rien ne va, mais l'éducation nous force à le renfermer, je l'ai déjà expliqué. On crée alors la rigidité mentale pour être d'accord avec les parents et ne pas perdre leur amour.

Cette rigidité peut être dé-constituée en virant les croyances profondes sur le père. Dès que cette rigidité a sauté, il n'est plus nécessaire de saisir les karmas, et la lumière peut les transformer directement.

Du coup, maintenant, elle me raconte juste ce qu'elle fait et je suis dans un état de jouissance léger permanent. Par moments y'a des pics de joie et de jouissance, et puis ça redevient un bien être constant.

Ce matin elle bosse sur le sacré et la liberté. (Chakra 2!)

*
Cette peur là est la mère de pratiquement toutes nos peurs. C'est elle qui a fait que nous avons remis notre pouvoir entre les mains des égrégores. Tout le monde l'exprime constamment partout en ce moment. L'autre est vu comme un électron libre qui peut nous percuter à tout instant et prendre notre place à chaque instant.
Bien sur, ce n'est pas conscient chez les gens, mais c'est exprimé dans chaque acte du quotidien, aussi anodin soit il.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 09:12
Bon, ça a été le thème du week-end, et ça a commencé dès vendredi soir. D'après ce que je comprends, le but est de me permettre de reconnecter l'âme en nettoyant des fausses croyances importantes.

Ca c'est traduit par une soirée mouvementée où les énergies du feu partaient complètement en vrille (limite à brûler les canaux autour). Le seul moyen de régler ça, est l'abandon au divin.

Concrètement : le feu commence à me brûler, le reflexe à ce moment, pour moi, est d'agir sur l'énergie par moi même. (dévier le feu ailleurs, etc...) Ou bien demander le karma qui s'est reconnecté (dans ce cas ce n’était ni plus ni moins que la volonté de domination absolue), et appliquer une technique quelconque pour le lâcher.
Mais là, je suis face à la volonté de domination, et si j'essaye de la résoudre en contrôlant les choses moi même, je ne fais que reporter le problème à plus tard.

Dans ce cas, la solution de l'abandon est difficile : cela consiste à abandonner toute tentative de contrôle sur ces énergies, et de laisser Dieu s'en charger. Aussitôt, chez moi, c'est comme si quelque chose qui saisit constamment les énergies qui virevoltent autour de moi, se centrait dans le cœur et lâchait son contrôle.

La brûlure augmente, et c'est comme s'abandonner à un adversaire qui s'attaque à toi, c'est extrêmement difficile.
Mais passé quelques secondes, apparait de la lumière partout à l'intérieur, les énergies s'apaisent immédiatement.

Passées quelques secondes de plus, l'extase commence à s'installer : à la place de la brûlure, la lumière provoque une jouissance, et les énergies changent complètement leur parcours. Ca a duré toute la soirée comme ça, en extase, à laisser la lumière refaire les connexions.

Tout le week-end a été très pénible, parce que j'ai alterné la reconnexion avec des choses douloureuses, le mental qui saisit tout et semble m'immobiliser dans la souffrance, jusqu'au lâcher prise et l'extase. Et une alternance de tout ça.

A la fin du week-end, à la place du feu dans le premier chakra, j'ai de la lumière et du divin comme dans tête.

Mais il y a encore beaucoup de karmas à nettoyer, et je laisse faire.

PS:
Notre source d'énergie primordiale du bas est toujours dysfonctionnelle. Soit les gens s'en servent pour exprimer des perversions, soit ils la refoulent complètement. En réalité, c'est une simple centrale d'énergie, et elle a la puissance dont nous avons besoin pour remplir notre rôle. En résumé, l'homme est un être qui fait relais avec certaines énergies sur la planète, et s’il se laisse aller à son rôle naturel, tout est en ordre parfait. Le souci est que nous dévions ces énergies constamment à cause du karma.

PPS:
Le but de l'abandon au divin est de court-circuiter l'étape intermédiaire où le mental se met sur le chemin de notre âme et tente de prendre le contrôle. C'est douloureux, flippant au départ parce que le mental veut lutter, mais si on abandonne la lutte, le divin s'installe et résout tout sans que nous ayons à nous en soucier. J'en suis au départ, et ça alterne forcément les moments de résistances et d'abandon, de souffrance et d'extase. Plus le temps passe, plus le karma se résout, et plus l'extase s'installe et moins la souffrance est longue. Comme nous reconnectons sans arrêt des karmas, ça peut se travailler dans la vie de tous les jours sans problème, même s’il faut déjà maitriser la méditation en mouvement.

PPPS:
Dans le week-end ma vision de plein de choses sur la violence et la mort entre autres, a changé. La violence est une image que nous projetons sur quelque chose qui n'a rien à voir, mais je suis incapable de l'exprimer avec des mots pour l'instant. (un apprentissage primordial de l'âme)
Nous projetons une image terrible sur la mort (cadavres, zombies mort vivants etc..)
En fait, la mort c'est l'énergie du changement et de la transformation (donc l'ennemie du mental). Ce faisant, elle a été profondément diabolisée. Quand je vois une tête de mort, avant j'avais une peur profonde qui se connectait, maintenant je ne vois qu'un symbole de changement (comme un serpent qui laisserait sa peau derrière lui après sa mue). Quand je voyais un zombie (en dessein parce que ça, je n'en ai jamais vu sauf dans le métro), une peur profonde se reconnectait. Maintenant je ne vois qu'un être qui refuse de changer. Un fantasme du mental, parce que, de toute façon, le changement constant est la seule chose qui ne change jamais dans l'univers.

Ce matin, d'après ce que j'ai compris, c'est le niveau reptilien qui est connecté, je laisse faire le divin et on verra bien.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 19:10
Hier, gros boulot pour faire sauter le système de croyance de la société.

Il existe de très nombreux points collectifs, qui, à mon avis, vont sauter à terme, mais un des plus gros à lâcher, est la croyance en l'existence du passé comme quelque chose d'objectif, et au futur comme quelque chose se créant à l'identique du passé. (c'est un des nœuds du cœur).

Nos réactions sont animales car pré-programmées. Nous partons du principe qu'il existe un passé qui nous a appris des choses, et que le futur va se passer de la même manière que le passé. En fait, seul l'animal vit avec des réactions pré-programmées issues de son passé de type 'Pavlov'.

L'humain véritable se tient dans le présent, et fonctionne à partir de sa connexion à la source et à l'univers, ce faisant, il n'a nul besoin de se référer à des réactions passées, mais il agit spontanément à partir du cœur qui synchronise le tout, car il est lui même en constante évolution, et son monde manifesté évolue constamment, ce faisant, il ne peut pas agir deux fois pareil. Il est donc nécessaire de dégager tout notre ancien système de croyance.

La conséquence directe de notre ancien système de fonctionnement, est que nous nous attachons aux choses, aux objets, aux gens, aux événements, au lieu de les vivre ! C'est à dire que nous collectionnons des choses dont nous ne jouissons pas, simplement pour pouvoir rester dans notre passé. (être sur qu'elles seront encore là).On préfère une relation pourrie avec quelqu'un qui nous fait chier, plutôt que de vivre sereinement et de jouir d'une relation avec quelqu'un dans le présent, même si cette personne ne fait que passer. On préfère passer notre journée comme des zombies à courir bosser pour répéter la même chose, plutôt que de prendre la peine de jouir de la vision du monde quelle que soit la situation vécue.

Notre système ancien fait que nous nous attachons à tout et ne jouissons de rien, le nouveau système consiste à ne plus s'attacher à rien et à jouir de tout.


Ces énergies sont là et sont en train de se mettre en place, ça va forcément obliger tout le monde à se repositionner sur les années qui viennent, alors autant être averti.

Nous avons l'illusion d'être des individus pensants, mais l'homme actuel n'est qu'un chaos d'énergies contradictoires qui le ballotent dans un sens ou un autre, avec un  modèle mental qui tente, tant bien que mal, de donner une cohérence au tout (notre soi disant personnalité).  Il est proposé aujourd'hui de faire évoluer ce chaos vers quelque chose de plus grand relié au tout, pour continuer notre évolution. C'est une nouvelle phase d'évolution collective et on ne peut que suivre de toute façon. ( ou bien sauter de la planète en marche, ce qui laisse peu de choix à part la mort).

Ca fait un an que j'ai une demie heure de marche pour aller au boulot et une autre demie heure pour en revenir.
Depuis un an, il n'est pas un jour où ce que j'ai vu en y allant ait été identique.

Ce matin, les couleurs sont encore redevenues très puissantes, et certaines provoquent même une extase dans le cœur rien que de les voir. J'ai demandé, et il semble que ce soit possible de nettoyer les sons, les odeurs, le goût et le toucher de la même manière au fur et à mesure de l'évolution. Ca vaut le coup parce que rien ne provoque plus de jouissance que la vision du monde quand les sens sont nettoyés.

Je crois qu'avant de l'expérimenter je n'aurais pas pu imaginer que ça soit possible.

PS:
Ce qui est important pour chacun, c'est de retrouver sa connexion en haut en s'abandonnant au divin, ça va se faire de plus en plus facilement au fur et à mesure que les choses bougent. Les gens ne s'en aperçoivent pas mais sont de plus en plus synchronisés, et ça va aller de plus en plus loin jusqu'à ce qu'on ait atteint le niveau humain. Plus de groupe, juste des êtres en relation harmonieuse, exprimant chacun leur diversité, comme un corps saint, et non plus une société qui se comporte comme un corps cancéreux, en guerre interne constante.

PPS:
Ce n'est pas un truc qui vient pour plus tard, c'est un truc qui se passe maintenant sous les yeux de tout le monde.
On n’en voit que le coté négatif parce que ça nous force à évoluer et que lâcher du karma, de l'émotionnel ou du mental c'est douloureux, surtout quand on ne comprend pas. Mais c'est en cours pour tout le monde, ça se fait sous forme de maladie et d'expérience s'il le faut, mais ça s'évacue.

PPPS: Je n'ai pas dit que c'était facile, parce que j'en chie un peu là, pour lâcher les croyances collectives !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 00:00
En ce moment, je fais sauter tout ce qui traine sur les chakras du bas. En gros, la lumière me dit une phrase clef, derrière j'ai l'histoire sans forme c'est instantané et ça va très vite, j'utilise le double pour le faire sauter et ainsi de suite.

Ca commence à être au point pour le karma. Je n'ai pas honte de mes perversions, ce qui aide bien, du coup, je peux travailler sur moi même et entendre ce que dit l'archange sur la question. J'en ai fait sauter une trentaine en tout en deux jours. C'est pas rien. Au milieu il y avait énormément de croyances collectives.

A chaque fois mon équilibre énergétique change totalement, je laisse le divin me rééquilibrer correctement et on continue. Le soir en rentrant, non seulement mon monde manifesté est différent (mais bon je suis habitué à ce qu'il change tout le temps), mais en même temps mes concepts ont changé. C'est à dire que j'accède à plein d'infos que je n'avais pas avant, et ma vision de certaines choses n'a plus rien à voir. C'est bizarre quand son propre mental change à une telle vitesse.

Hier soir, en rentrant du boulot, un truc très étrange est arrivé brusquement sur la route : j'ai eu une sorte de réveil.
C'est à dire que je me suis réveillé comme dans un rêve lucide, sauf que ce n’était pas un rêve lucide, mais ma journée normale. Ca a duré toute la soirée. Quand tu perds l'enracinement, tu perds la conscience de toi même : le monde devient comme un rêve, mais toi même deviens moins conscient.

Là, c'est l'inverse : comme si je devenais très conscient, et le monde lui même ne semble pas plus réel qu'un rêve.
C'est l'effet exact que fait le réveil dans certains rêves lucides pour moi, mais transposé sur le monde manifesté éveillé.

Sur le coup c'est assez flippant, parce que je suis habitué à toutes sortes de transformations du monde manifesté mais pas à celle là. Heureusement, je peux parler avec la lumière pour savoir exactement de quoi il retourne.

A priori, le but de mon boulot actuel est de retrouver l'innocence, car seules les innocents retrouvent leur pouvoir sur la matière complètement. Pour l'instant, c'est un tout petit pas en dehors de ma modélisation de la matière. (il m'est venu également quelque chose comme "nettoyer le subtil").

Le soir en me couchant, au lieu de recevoir la lumière par le haut, la lumière est montée par le bas.
Au lieu d'avoir un soleil blanc dans la tête, j'ai eu droit à un soleil rouge. Ce n'est pas la première fois, mais c'était assez saisissant parce que c'était avec une plus grande puissance que d'habitude, et aussi fort que quand la lumière descend d'en haut.

S’il faut que l'humanité retrouve son innocence pour évoluer, ce n'est pas gagné. Mais bon, une chose est sure, si moi qui suis pourri jusqu'à l'os j'y arrive un jour, alors il y a de l'espoir pour tout le monde !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 19:38
Une fois, par curiosité, j'ai demandé à mon archange préféré ce qu'il pensait de nos pratiques sexuelles.
C'est venu instantanément sans forme. Je vais essayer de le définir. En gros, ça disait qu'ils en faisaient autant un drame que pour moi de savoir si les fourmis se touchent les antennes ou si elles se frottent les pattes pour se reproduire. En résumé, le truc qui peut nous paraitre le plus pervers ne lui fait ni chaud ni froid, et ça vaut pour n'importe quel ange. Idem pour n'importe quel saint.

La sexualité, telle que nous la percevons, n'est que la projection dans la matière de quelque chose qui se définit sur les autres niveaux, comme une fusion. Une manière pour nous de refaire UN à nouveau et de contacter la source directement.  Accessoirement, c'est lors de ce processus d'unité que nous pouvons procréer. Mais cela n'a rien à voir avec la jouissance de l'unité elle même. C'est son principal intérêt et tout le monde trouve la 'sexualité' très bien, sorti du niveau humain.

Le fait de ne jouir que par un organe est dû à la limitation de notre forme et de la matière, mais en réalité, on peut prendre son pied avec tout ses corps subtils et au delà. Donc, en résumé, la religieuse qui se marie véritablement avec Dieu fait vraiment l'amour avec Dieu. L'extase mystique est son expression la plus poussée : la fusion avec la source qui procure un état que personne ne peut imaginer dans la matière. Je peux te dire qu'à côté, les mecs peuvent aller se rhabiller, donc pas besoin d'avoir pitié ! (c'est même elle qui devrait avoir pitié de nous).

Si tu demandes à n'importe quel ange de fusionner avec toi, il le fait avec plaisir, sans que ça pose le moindre problème.
Bien sur ce n'est pas le truc qu'on imagine, il s'agit de ne faire qu'un avec lui. (Cela passe par le canal central pour obtenir l'extase).

Pour les pauvres humains qui sont réduit à fusionner de manière limitée avec leur organes sexuels, il est évident que ça ne peut que provoquer une immense compassion de la part des êtres d'autres dimensions. Parce qu’au fond, on prive l'humain du peu de choses qui lui permettraient de se rappeler qu'il fait UN avec les autres et la source.


Le seul côté pervers de la sexualité, bien humain, est le fait que nous nous en servons pour dominer l'autre.
Donc, en interdisant ou en réglementant la sexualité d'un autre, nous sommes dans la perversion*.

Pour finir, rappelons que le corps de jouissance est un des trois corps du Bouddha que nous sommes amenés à développer par l'enfant intérieur et l'énergie du bas. Et le plaisir n'a rien de pervers, à part dans les croyances que nous entretenons sur le sujet.

La seule perversion est dans la domination des autres que nous en faisons.**.
Normalement, on fait l'amour simplement pour fusionner avec l'autre et retrouver la divinité en nous.***
La reproduction en est la conséquence, mais pas forcément le but.

(En ce moment je bosse sur l'énergie du bas et la jouissance, donc ça promet.)

*
Les institutions religieuses sont causes de perversions par exemple puisqu'on interdit la sexualité humaine en dehors de règles. Ce faisant, on castre l'humanité. C'est une manière très profonde de la dominer et de l'empêcher de s'élever en fin de compte.
(encore une fois je distingue institution religieuse et la voie d'évolution d'une religion elle même).

**
Toutes les perversions sexuelles reconnues et les 'bienséances' sexuelles sont une forme de domination, donc perverses.
Quelqu'un qui se masturbe devant un ordi a juste besoin de dominer les autres, mais peur ou interdiction de le faire. Ce faisant, il détourne encore plus sa sexualité et se coupe encore plus du divin en elle.
C'est sur la notion de domination sur les autres qu'il faut qu'il bosse, et pas sur la sexualité elle même. (chakra2)

On peut très bien se masturber en travaillant à ouvrir le canal central. Une fusion avec un ange est intéressante à ce niveau également (ou tout autre esprit doué de sexualité comme une fée. Mais attention à la jalousie des fées, elles ont un sale caractère, mais sont assez libérées. Mieux vaut quand même ne pas s'y frotter.). La notion d'éjaculer ou non, et de rétention me parait un peu con. (perso je n'ai jamais fait, et j’ai toujours eu des montées de kundalini quand ça les chante en haut).

Essayer de retrouver le divin dans la sexualité, que ce soit en masturbation si on n’a pas de partenaire, ou avec son partenaire, est primordial.

***
Après c'est une affaire de goût, mais avoir un seul partenaire et percevoir la déesse (ou le Dieu) multidimensionnel en lui (elle) est une manière intéressante d'évoluer. Ca nettoie particulièrement bien les karmas sur la route du canal central de faire l'amour dans ces conditions. Ca a des contrecoups mais il faut les laisser s'en aller (on vide vraiment son passif karmique à ce niveau).

PS:
Il existe une polémique sur le fait de devoir faire de la rétention ou non.
Abuser n'est pas une bonne idée (c'est à dire ejaculer à outrance), faire de la rétention à tout prix au point de renier sa sexualité n'est pas une bonne idée non plus. Tout dépend principalement de ses croyances et de sa pratique. Chacun doit faire comme il le sent et rester raisonnable.  L'idée est juste de dire que la masturbation en soi n'est pas un problème.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 19:11
Week end en famille assez sympas, à la maison de campagne de mes beaux parents en pleine nature.
J'aime bien cet endroit, en fait un lieu idéal puisque l'energie qui y est reconnecte le coeur et l'humain.
"L'esprit du coeur" est le thème énergétique du lieu. 

Dans le fond, sa résume bien l'esprit de mes beaux parents. C'est un peu le camp des romanichels chez eux, mais tout le monde est accepté qui qu'il soit.Quel que soit ta compétence ou ce que tu soit, tu peu faire ce que tu veut tout est toujours accepté. Par exemple sa dérange personne que je soit clairvoyant, même si certains ne s'interessent pas à ces choses la, et d'autres en on un peu peur. Tout le monde l'accepte simplement.

Je pourrais etre joueur de pipo corse ou basque, sa aurait été accepté pareil.Il m'a fallu longtemps pour comprendre que cette manière d'accepter la diversité et le talent unique, même inutile en apparence ou bizarre de chacun sans juger, en acceptant ce qu'il apporte d'enrichissant à tous, est le niveau humain véritable.

Après pour le reste ils ont leur problèmes comme toute le monde, c'est pas des saints loins de la. Mais cet aspect est assez étonnant.

Y'a un petit bois autour de la maison avec pas mal d'elfes.

Le guardien du lieu est situé à 200 mètres de la maison : c'est un etre spirituel lié au feu. Le feu dans la nature est un élément très puissant, il est lié à l'alchimie de l'évolution spirituelle, et les esprits du feu sont intéréssants pour évoluer, mais bien sur ils sont à double tranchant. Parsque le feu de la connaissance brule.

Celui la en tout cas enseigne à un niveau non humain à prioris.Un truc qui me dépasse, mais il voulais bien m'enseigner un peu la joie si je voulais (au sens du corps de jouissance).D'ailleurs à coté y'avais une présence de non terrestres très évolués (niveau angélique). Je suppose qu'ils se faisaient enseigner.Il traine le fantome d'une veille dame dans la maison, mais je peu pas l'aider et elle a à apprendre la ou elle est à prioris.(elle n'a pas l'air malheurese au demeurant).

Si on persois le monde à un niveau multidimensionnel c'est impressionnant de voir à quel point la planète est vaste et abrite des formes de vies que nous ne concevons pas.L'homme a le niveau d'évolution d'une fourmis situé a coté d'un aéroport qui ne réalise même pas que des etres de tout horizons se croisent à coté de lui toute la journée sans même le regarder tellement il est insignifiant.Eux même ne se voient pas forcément tous entre eux, chacun est occupé dans sa dimension.C'est pour ça que les morts, les esprits de la nature, les non terrestres de tout ordre, les etres spirituels, et les humains dans la 3D ne se voient pas entre eux. Nous sommes immatériels les uns pour les autres parsque pas sur les même fréquences. Les plus évolués persoivent dans les dimenssions du dessous.L'homme peu ravager la troisième dimension, sa n'affectera pas la quatrième plus que ça par exemple.L'inverse n'est pas forcément vrai.*

Par l'energie on persois tout ce qu'on veut, et on ne tiens pas compte des mondes subjectif des uns et des autres.

Mais j'avoue que j'etait plus occupé par la matière ce week end.

Le soir on a sorti les lits pour dormir dehors dans la forêt en regardant le ciel étoilé, pour surprendre les étoiles filantes.C'etait super sympas, j'aime beaucoup l'energie des arbres.

J'ai discuté un peu avec les étoiles, mais elles commençaient à me raconter des trucs qui remettent trop en question ce que j'en ai appris**. Comme je suis pas astronome, j'ai pas embrayé sur la question. J'imagine qu'un astronome clairvoyant aura toutes les réponses qui l'interessent un jour.

En plus les étoiles sont assez éloignées de ma nature, d'autres seront beaucoup plus à l'aise avec.

Le challenge à terme est de nous unifier sur cet aspect multidimensionnel. Y'a du boulot je te raconte pas.
Même moi j'y vais à reculons, et puis le monde est trop vaste. Accésoirement je suis incarné ici pour apprendre de la matière en priorité.On verra le reste plus tard.

*
En se basant sur un référentiel mathématique on comprend mieu.
En 2D par exemple le monde se résume à un plan.
Si on passe en 3D le monde est immense en comparaison.

Si le monde 2D est ravagé sur une dimension finie, sa fera juste un carré ravagé dans un monde tridimensionnel immense. En résumé il ne s'en apercevrons pas.
Mais si on ravage le monde 3D, le plan 2D est ravagé avec.

Et ainsi de suite en montant en dimenssions.

**
Une histoire que chaque étoile est la même planète décliné sur un autre espace temps et une autre potentialité.
Concrètement en regardant le ciel on regarde notre futur et notre passé décliné sur de multiples possibilités.
C'est pour ça que l'influence des étoiles créé ce que nous sommes actuellement : parsque nous sommes le fruit de notre passé et de notre futur (qui sont UN parsque le temps est cyclique).
Bon j'ai laissé tombé quand s'en est arrivé la, le ciel étoilé raconte des trucs trop bizarres pour moi.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 19:14
L'énergie se caractérise par deux aspects divins : l'aspect père et l'aspect mère.
Père : lumière par le haut,  Moi supérieur, vérité
Mère : feu par le bas, enfant intérieur, jouissance.
La combinaison des deux dans le canal central dénoue le cœur et fait évoluer notre monde manifesté.

Le rapport à la mère humaine doit être transcendé pour exprimer la mère divine et faire monter le feu de la terre.
Le rapport au père humain doit être transcendé pour exprimer le père divin et faire descendre la lumière.
(les clairvoyants qui ne voient pas la lumière ont un rapport avec leur père humain problématique, et ceux qui ne perçoivent pas le feu de la terre ont un rapport à la mère humaine problématique.
Pour les autres, ça affecte leur intuition (père) ou leur vitalité directement (mère).

L'énergie qui monte par le bas va être l'expression de la vie dans la matière. Suivant notre karma, elle va pouvoir monter librement ou non. Et suivant les situations, elle va aller au bon niveau ou rester bloquée ailleurs.

Elle passe son temps à s'arrêter à un des chakras (souvent le bas). Tant que nous sommes des êtres incomplets et dans cette perception animale du monde, il faut apprendre à faire avec.

Chakra 1 : à ce niveau nous allons exprimer la survie. (dévorer l'autre pour assurer sa subsistance.)
En cas de karma : Quelqu'un qui est ramené à ce niveau peut tomber dans des instincts de violence très puissants.
Utilisation : Parfois, la survie est cependant la réponse 'juste' sur le moment.

Chakra 2 : à ce niveau nous allons exprimer la domination ou la sexualité basique.
En cas de karma : On peut avoir des besoins de domination/soumission et des perversions violentes en cas de blocage à ce niveau.
Utilisation : Parfois pour une bonne partie de 'jambes en l'air' être à ce niveau est la réponse 'juste'. (si on ne cherche pas plus dans le sexe sur le moment)

Chakra 3 : à ce niveau nous allons exprimer l'animalité et la domination par les groupes d'influence.
En cas de karma : rapport aux groupes conflictuels / guerre, racisme etc...
Utilisation : si on doit diriger un groupe ou s'intégrer dans un groupe quelconque, c'est utile (surtout au niveau humain actuel).


C'est le niveau humain standard et notre société est enlisée toute la journée là dedans.
Les Américains sont ci ou ça, les Iraniens vont faire ci ou ça, les blanc ou les noirs sont ci ou ça etc...
Les religions sont également engluées à ce niveau basique. Pour évoluer, chacun doit trouver sa propre connexion au divin au lieu de faire le concours de la meilleure religion.

Chaque groupe est, tour à tour, victime, bourreau et sauveur : c'est un cercle vicieux à dépasser absolument.
Le dépasser, c'est accepter comme seul maitre l'univers (donc trouver sa propre connexion en haut et la laisser nous diriger) et s'unifier pour reconnaitre chaque autre partie comme un membre du tout, au lieu de projeter son karma dessus et de le rendre 'négatif'.

Chakra 4  : niveau de l'humain à mi-chemin entre le ciel et la terre et au milieu du cycle.
Utilisation : chaque humain a en lui le potentiel du tout, mais exprime dans sa vie un talent individuel précis unique en rapport avec tous les autres*.  Le lien avec la source et le divin permet d'entamer l'évolution à ce niveau là au lieu de rester prisonnier du mental et de se soumettre à tel ou tel égrégore (ou courant de pensée si on préfère).
Karmas : Impossibilité d'aimer inconditionnellement. (c'est noué chez presque tout le monde au départ, puisque c'est globalement notre niveau d'évolution à atteindre)

Le but du jeu est d'arriver au chakra 4 pour commencer à le dénouer. Logiquement, la plupart du temps, l'énergie monte et redescend, plus il monte d'énergie, plus un blocage va s'exprimer avec puissance. En gros, une pulsion meurtrière du premier chakra avec beaucoup d'énergie ça peut faire du dégât. Si ça reste avec peu d'énergie ça peut ne pas faire trop mal : d'où le réflexe de couper la connexion du bas, qui malheureusement a des effets pervers pire encore. (en faisant basculer l'humain dans la non vie et l'évitement de la matière, lui enlevant la possibilité d'évoluer).

Il est donc important d'affronter ses karmas en ce moment, et on nous les fait ressortir pour nous aider à les résoudre. (Un truc qui s'exprime n'est plus inconscient et s'en va quand on l'a accepté, sous forme de maladie ou d'expérience, peu importe).


*
La notion d'une cellule développée harmonieusement dans un corps, la cellule peut être potentiellement tout au départ, mais elle choisit d'exprimer une spécialisation unique dans la matière, Chaque autre cellule étant vue comme une spécialisation précise nécessaire pour le corps, même si elle est totalement différente et n'est pas souhaitable à côtoyer directement parfois. Par exemple, une cellule de l'estomac n'a pas de raison de côtoyer une cellule du cerveau, le fait qu'elle se côtoient pourrait être problématique; mais chacune est unique et sert le tout.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article