Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 19:10
Ce week-end, je me suis fait un petit tour dans la ville en me laissant guider au hasard. L'occasion de reconnecter de vieux karmas qui ont envie de sortir.

Comme je l'ai déjà expliqué, tout ce que nous rencontrons à l'extérieur, sans exception, est lié à notre karma. Sans karma, que de la lumière et une jouissance extatique et contemplative. Pour l'instant, je me tiens sur le pas de la porte d'un nouveau monde : il se présente sous la forme d'une œuvre d'art colorée. Les couleurs sont plus vives et dégagent une puissance jouissive, mais également il y a en plus des déclinaisons de couleurs. Ce qui donne une richesse très impressionnante à chaque chose que je vois.

C'est particulièrement plaisant de se laisser aller, car chaque image, aussi ridicule soit elle dans l'absolu, devient d'une richesse éblouissante, et le mental n'a plus de repère de fonctionnement réel. Par moments vient une pensée liée au lieu ou à une personne, qui accroche mon attention et me fait quitter ma quiétude: un karma ou quelque chose d'extérieur a reconnecté quelque chose d'intérieur. Je laisse alors la lumière dissoudre le karma en m'expliquant sa source (mais ça n'est pas toujours nécessaire d'avoir l'explication).

Il ne devait pas être loin de 10 heure, à un moment dans une rue du vieux port,  j'ai croisé une dame devant une porte. Apparemment une personne qui se rendait dans une truc chrétien quelconque situé à l'étage. Elle m'explique qu'elle a le vertige et besoin de quelqu'un pour l'aider à monter à l'étage. Ok, ma foi, pas de souci, au vu de mon karma avec les chrétiens je ne suis guère étonné de cette rencontre. Donc, elle prend mon bras, je l'aide à monter l'escalier et voilà. Normalement je ne supporte pas vraiment les contacts physiques (la contrepartie de mon toucher hyper sensible), et encore moins l'énergie des autres. Mais depuis quelque temps je fonctionne différemment : je laisse la lumière filtrer tout, et n'apparaissent que les énergies intéressantes pour mon évolution (donc à réunifier).

Or, l'énergie de cette dame me laisse une trainée douloureuse qui remonte jusqu'à l'intérieur du bras. Cette personne a reconnecté une énergie conflictuelle chez moi. Un truc avec lequel j'ai encore du mal. Bon, je laisse faire la lumière. (ben oui une énergie nous parait négative uniquement en rapport avec notre karma!)

Après cet intermède karmique, Je repars tranquille dans ma contemplation en action, et je m'assois à un café en face du port. Là encore, tout le brouhaha est paisible, et je suis tranquillement absorbé par la contemplation des couleurs, quand je perçois une conversation devant moi qui attire mon attention.

Je vais reconnecter deux énergies particulières de tyrannie au milieu de tout ça. Une dame 'féministe extrémiste' en train d'engueuler des ouvriers (ce qui reconnecte certains trucs à évacuer chez moi), et un couple d'ados amoureux en train de se regarder les yeux dans les yeux.

C'est la première fois que je vois cette énergie extérieurement : en fait c'est un mélange d'amour béat (c'est une énergie moins lumineuse que l'amour divin parce que duelle) et de feu (passion brûlante) avec des 'relents de cul' par dessus (ben oui quand même). Cette énergie contient sa propre souffrance en elle (puisque le feu va être brûlant dès qu'ils vont être séparés) et c'est mort avant d'avoir commencé, puisque les deux vont devoir renoncer à leur vie pour faire plaisir à l'autre, et ça va finir en vaisselle cassée (tout est déjà dans l'énergie de départ, même la séparation sanglante annoncée). C'est normal, y'a trop de feu là dedans pour que ça fonctionne.

Elle contemple sa part masculine dans les yeux de l'autre et lui contemple sa part féminine en elle. C'est ça l'erreur : ils projettent une part d'eux à l'extérieur, et mettent pour condition de devoir être en présence de l'autre pour être complets. Ca ne peut finir qu'en eau de boudin. C'est marrant parce que ça me rappelle mes amours d'ados, mais c'est super étonnant de le voir de l'extérieur avec mes perceptions actuelles.

Le couple divin n'a rien à voir : il faut avoir retrouvé sa part masculine et féminine en soi, et l'autre est un miroir qui nous aide à évoluer. Chacun est autonome par soi même, et on voit la déesse / dieu en l'autre en faisant l'amour et pas une simple partie de nos énergies qu'on aurait laissées en chemin. C'est sur que c'est pas simple de dé-fusionner pour mettre en place cet état. Mais c'est possible.

Voilà pour les faits marquants de cette balade.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

lds 11/08/2009 17:46

Les deux dernières expériences me parlent. Cette façon de partager des petites expériences concrètes rend les choses plus claires, et plus compréhensibles (pour moi en tout cas).

christophe 12/08/2009 06:58


C'est vrai qu'au départ c'etait le but principal.

Mais je reçoit tellement d'infos que j'ai tendance à écrire aussi ce que j'ai. Il faut dire que sa me fait du bien d'écrire, sa met les choses à plat, pour moi, et sa me permet de tourner la page
sur un truc donné en résolution chez moi. C'est mon journal perso avant tout ici, donc chacun doit prendre ce qu'il veut.


kadak 11/08/2009 13:22

"Elle contemple sa part masculine dans les yeux de l'autre et lui contemple sa part fémnine en elle".Il y a aussi "chacun contemple une part de son ego dans les yeux de l'autre", c'est pour ça qu'ils ne vont pas s'entendre, ils ne sont pas avec l'autre, mais avec "je", c'est d'ailleurs pour cette raison que "l'autre" va devoir à un moment s'exprimer avec force, car il voit bien qu'il est nié.Et c'est clair qu'on voit déjà une grande part de souffrance dans ce besoin réciproque affiché (et souvent assez vampirique...)

Céliane 11/08/2009 11:30

bien vu, c'est vrai que l'illusion et la désillusion est ce que je travaille en ce moment,merci beaucoup je vois un peu mieux ou j'en suis ;-)

Céliane 11/08/2009 11:14

merci, oui je comprends et me dis que si l'on se rend compte que tout est cadeau dans la vie alors même durant ce temps ou l'on est a réunifier on a conscience que c'est parfait! Et déjà on pourrait donc se voir à l'extérieur comme perfection.Ca fait que l'on est plus a attendre qu'après un gros boulot on accède a un but ou tout serait harmonieux mais que c'est de suite que l'on y est parce que même ces accrochages, ces heurtages sont divinement agencés...

christophe 11/08/2009 11:21


Disons que chacun peu travailler comme il le sent, mais le but est de s'accepter tel qu'on est à l'heure actuelle sans s'illusionner non plus. Les choses deviennent vraiment parfaites en avançant
et en se réunifiant, mais il ne sert à rien de faire semblant qu'une chose est 'belle' pour nous alors qu'elle ne l'est pas dans notre perception à un moment donné.

Par exemple l'energie de la dame m'a paru dégoutante, simplement parsqu'elle a reconnecté la compassion! (N'ayant aucune compassion pour mes souffrances, je n'en ai pas pour les autres. Hors c'est
une erreur parsque souvent on grandit en choisissant des voies douloureuses, et c'est une expérience d'évolution. Et même si on grandit, la souffrance à un certain niveau est réelle.)

Si je faisait semblant que tout est pafait chez moi, je n'aurais pas pu réintégrer cette énergie la.



Céliane 11/08/2009 10:20

" un karma ou quelque chose d'extérieure a rencontré quelque chose intérieur"Il y a quelque temps j'ai fais un soin ou on m'a parlé de retrouver l'innocence divine. dans cette innocence au départ je me suis sentie sans protection, vulnérable comme un tout petit. Mais un peu plus tard j'ai compris que l'innocence c'était une page blanche et que c'était la meilleure des "protections" car rien de l'exterieur ne pourrait venir s'accrocher . Tout glisserait. C'est un peu ce que je comprend de ton expérience dans la rue au niveau des karmas.Une fois que tout est résolu, libéré, guéri en nous on se retrouve telle une page blanche et lumineuse et rien d'éxtérieur ne résonne avec des blessures et donc plus rien ne nous accroche.Lorsque l'on porte tout un passé non pardonné, non guéri c'est comme si l'on était des livres  se baladant avec toutes  pages écrites énergétiquement lisible par tous et si nous rencontrons sur d'autres pages un mot comme "brûler"et que sur la notre il y a "sorcière" il y aura une accroche et cela va déclancher des émotions, des troubles pour qu'on puisse lâcher un karma.En attendant que l'on retrouve cette lumière de l'innocence on peut bénir tous ces accrochage qui nous serve a y accèder...

christophe 11/08/2009 10:47


En réalité l'exterieur et l'intérieur c'est la même chose. Ce que nous percevons du monde est une projection issue de nous même. Si une part de nous à un problème, on la projette sous forme d'une
chose qui pose problème. Si tu es entièrement réunifié, il n'y a plus rien que toi même à contempler et tout est parfait. Pour en arriver la il y a du boulot.

En attendant effectivement, à chaque fois que quelque chose 'heurte' ou 'coince' c'est un indice d'une énergie à réunifier.

"Dans chaque problème se cache un cadeau" : l'occasion d'avancer vers la réunification:)