Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 06:51
(Recherche et recoupements pour travail sur soi ultérieur..)
Nous sommes constitués de ces 3 choses. :
Un corps : nous le voyons tous les jours dans le miroir.
Un mental : il nous sert à peu près toute la journée et est sollicité par tout et n'importe quoi dans notre société.
Une âme (une conscience) : c'est quoi ca? personne ne sait, ma foi, mais il parait que c'est fourni dans le paquetage de base..

Aujourd'hui dans notre société seul compte le mental : regarde à quel point tout s'adresse uniquement à l'égo.
A l'école on le travaille pratiquement tout la journée sous tous les angles, pour une heure de sport en moyenne par semaine pour la population..  Toutes les émissions de télé s'adressent à lui : les séries télévisées, la télé réalité, le journal télévisé.

Notre mental est tellement surdimensionné et sollicité qu'il prend le pas sur tout dans notre vie.
Tellement que les gens finissent pas oublier ou négliger leur corps.
Alors leur âme n'en parlons pas.

Or, nous sommes un peu comme notre voiture : si on néglige, les pneus, le moteur ou la direction ça pose un gros problème. Si on met du sucre et du lait dans le réservoir au lieu d'essence, elle avance pas.
Résultat aujourd'hui dans notre société nous somme des Ferrari dont on remplirait le réservoir d'avoine, alors faut pas s'étonner si tout le monde descend pour pousser au lieu de foncer à 200kms à l'heure.

- Le corps : il devrait être sollicité au moins une heure par jour, sinon il tombe en morceaux d'une manière ou d'une autre. A vous de trouver ce qui vous convient.(marcher, courir, musculation, etc.. peu importe tant qu'on ne tombe pas dans les excès.)

- Le mental : lui est tellement sollicité tout la journée qu'il vaut mieux le laisser au repos le plus possible.
Il ne doit servir qu'à communiquer et à stocker les informations utiles.

- L'âme : c'est elle qui devrait être sollicitée le plus possible dans la journée, or elle ne l'est jamais. (Généralement elle doit s'incruster puisqu'on la néglige) .

Quelques indices sur l'âme :
- L'âme est le silence entre les pensées : nous sommes conscient de notre âme quand nous nous contentons d'exister au lieu de penser.
L'âme c'est l'intuition et la connaissance incarnées. (je ne savais pas que je savais avant de faire ou de dire)
La technique de présence nous permet de la ressentir, idem pour la méditation.
Du moment qu'on sort des pensées (qui ne sont que le mental) on entre dans l'âme.
On peut aussi l'écouter simplement en observant le monde qui nous entoure : elle nous envoit constamment des signes sous forme de coïncidences.
Il semblerait que ce n'est pas le corps qui contient l'âme, mais l'âme qui contient le corps.
Il faut regarder le monde de manière innocente: comme si on voyait tout pour la première fois car sinon c'est le mental qui prend effet (toute action connue sollicite la mémoire et le mental) et lui nous empêche de voir la réalité.
(Nous projetons au lieu d'être réceptif).

Le mental et le corps sont des constructions temporaires, seule l'âme est permanente.
C'est elle qui doit donner la direction de votre vie..
En partant sur des constructions purement mentales, notre vie ne peut être qu'une simple répétition de nos frustrations; rien ne peut évoluer.

Voila comment fonctionne un homme d'aujourd'hui:
Le mental décide de tout et n'importe quoi : il le fait courir de désir en désir (bien alimenté par la société) et le fait
tout le temps fuir le présent en l'occupant à avoir des regrets du passé et peur de l'avenir. regarde le regard creux des gens dans la rue : ils ne sont jamais là et marchent comme des fantômes.
Son corps est très négligé et nourri à partir du désir du mental et non pas de ses besoins réels.
Son âme est vue comme le hasard ou le caprice du destin qui parfois génère des circonstances malheureuses et parfois de la chance. (Cette notion de malheur et de chance ne dépendant que du jugement du mental)
Il a extrêmement peur de mourir (le mental sait qu'il ne survivra pas au final)

Voila comment doit fonctionner normalement un homme:
L'âme donne le ton :c'est elle qui sait ce que vous êtes venu faire ici; et qui crée les expériences dans notre réalité.
(la chance et le hasard n'existent pas : nous sommes les créateurs de notre histoire)
Le mental suit, il fournit ses capacités de stockage et  de communication .
Le corps permet l'action dans le monde matériel.

Le challenge est donc de redevenir un homme normal !

Repost 0
Published by christophe - dans recherche
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 06:36
Nous utilisons également les runes pour connaitre le fonctionnement des choses dans l'absolu.
Nous avons voulu savoir à un moment donné comment naissait le mental afin de savoir si il est possible de s'en débarrasser (!) ou pour essayer de trouver d'autres méthodes de le traiter.

Ce tirage à été particulièrement difficile à faire et a duré plusieurs heures pendant lesquels nous avons sévèrement somatisé (tremblements, stress, oubli de ce que nous faisions etc..)
C'est normal nous nous sommes attaqués vraiment au fondement et il se défend!

Voilà ce qu'en disent les runes :

A l'origine nous sommes des dieux tout puissants (!)
- Le bébé relié par le cordon ombilical dans le ventre de sa mère peut donc effectivement se considérer tout puissant: après tout le ventre de sa mère est son univers et il est totalement en sécurité et croit tout contrôler.
Un esprit non incarné vivant dans le plan astral et dont la moindre volonté prend forme (comme dans les rêves conscients) correspond aussi à cette définition.
Mais rappelez vous : le monde est parfait et tout correspond toujours : donc ces deux manières de dire les choses sont similaires.

- A la naissance le bébé est brusquement privé de son pouvoir : il n'est plus alimenté par le cordon ombilical; il a froid et lui qui était entouré d'amour se retrouve seul et a peur.
A ce moment il se raccroche à la seule chose qu'il connaisse : sa mère.
C'est la première frustration qui crée le tronc de l'arbre : la peur de perdre l'amour de la mère.

Et tout notre mental va être construit autour de cette première frustration.

- Il semble qu'il soit impossible de se débarrasser du mental (ou de l'égo).
Pourquoi ? tout simplement parce que sans lui notre monde que nous connaissons n'existe pas : c'est lui qui le modélise.

C'est à cette période que je commence à comprendre certaines choses.
Jusqu'a présent je pensais qu'il suffisait de démanteler la structure mentale pour atteindre ce qu'il y a derrière (l'intuition , le soi, l'âme, la conscience) mais je réalise que c'est une mauvaise méthode.

Faire cela ne génèrerait qu'un légume. Ce qu'il faut c'est juste débarrasser le mental de tout ce qui n'est pas dans notre but de vie pour éviter au maximum qu'il ne crée des choses parasites dans notre réalité ou bien qu'il contienne des demandes contradictoires.

Au contraire, nous devons non pas chercher à détruire quelque chose chez nous; mais bien à nous rééquilibrer pour fonctionner correctement.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 07:58
A ce moment là, notre qualité de vie c'est déjà énormément améliorée.
La néo-psychanalyse m'a libéré de la plupart de mes problèmes et je n'ai plus de blocage énergétique
dans le corps (à part quelques récalcitrants dans la tête).

Donc globalement c'est une réussite. Pourtant je continue à vouloir travailler car je suis obsédé par la paix
de l'esprit; et je dois bien reconnaitre que je n'y suis pas encore.
Pascal de son côté, semble avoir le même avis que moi.

Je prend donc rendez vous pour une séance de neuro-training.
Il y a plus de deux mois d'attente ce qui, pour moi, est un gage de qualité.

Le "jour j" je suis donc reçu par la praticienne.
Son bureau ressemble à un cabinet médical tout ce qu'il y a de plus classique.. sans les odeurs de médicaments.
Elle commence par me faire dresser tout mon arbre généalogique ainsi que les maladies familiales et la séance commence.

J'ai du mal à me retenir de rire, car j'avoue que je ne comprends rien à ce qu'elle fait.
Elle me soulève les mains, me tapote la tête dit un tas de choses qui n'ont ni queue ni tête.
Elle me fait penser à une chamane : il ne lui manque que des plumes sur la tête.

Pourtant je n'ai pas envie de rire longtemps.
Je m'aperçois très vite qu'après chacune de ses actions l'énergie dans mon corps semble circuler différemment.

Elle essaie de m'expliquer tout ce qu'elle fait mais en fait je suis tellement perturbé par le traitement
que je ne comprends rien. Au final elle va me débloquer rapidement plusieurs problèmes importants.

Je remarque qu'elle semble utiliser un mélange de toutes les techniques existantes : yi king, lecture des mains(!),
élixir de fleurs, rotations oculaires etc..

En fait il semble que le neuro-training consiste bien à libérer des schémas mentaux obsolètes et le travail consiste aussi à rééduquer le cerveau et lui montrant que sa manière de gérer les situations n'est plus bon.

Ainsi elle va, par exemple, montrer que lorsqu'on se trouve dans une situation donnée, l'estomac ou le foie ne vont plus fonctionner correctement. Elle va corriger le fonctionnement du corps dans cette situation pour que nous puissions la gérer.

Très intéressant et très efficace.
A ce moment je prend un maximum de rendez vous (un par mois) pour pouvoir avancer et donne l'adresse à Pascal pour qu'il essaye.
Il est aussi emballé que moi et finalement nous voila tous abonnés à la kinésiologie (nous envoyons également nos anciens cobayes)

Je suis très content d'avoir trouvé une technique qui marche aussi bien que les runes, et comme la praticienne n'a pas les même schémas mentaux que nous, elle peut nous traiter moi et Pascal.

Il est vrai que j'ai eu des retours plus mitigés d'autres personnes sur le neuro training.
Mais je pense que le souci de ces personnes est qu'elles ne savent pas sur quelle partie d'elle même elles doivent travailler. (ces personnes ne font pas de néo-psychanalyse).
Utiliser une technique comme la néo-psychanalyse permet de savoir quels problèmes nous devons traiter, et la combinaison des deux est très efficace.

Je réalise une chose : apparemment cette technique a été inventée en même temps que la notre.
Or, tout le monde dit que nous avons changé d'ère (nous sommes en tain d'entrer dans l'ère du verseau je crois) et  même mon professeur de tai chi dit que la terre cherche à s'élever spirituellement et que, ce faisant, elle nous tire derrière elle.

Il semblerait donc que toutes ces techniques qui apparaissent et surtout fonctionnent ne pouvaient pas exister
20 ans en arrière puisque c'est l'élévation de la terre qui provoque leur apparition.
C'est une théorie intéressante et j'avoue que je ne vois pas d'autre explication.

Après tout Internet est apparu pour le grand public pratiquement en 2000, et c'est l'outil de communication le plus efficace qui existe à l'heure actuelle : Or, l'ère du verseau est aussi l'ère de la communication.

"il y a un temps pour tout sur la terre et sous le ciel,  le sage sait le respecter; le malin sait en profiter"

Alors profitons en et nettoyons tous les problèmes tant que c'est possible !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 16:00
Nous voila donc dans l'impossibilité d'avancer sur notre travail de nettoyage du mental.

C'est très frustrant et pendant quelque temps nous nous absorbons donc dans les réalités quotidiennes comme tout le monde sans plus trop nous soucier des runes.

C'est Pascal qui, finalement, va décider d'essayer la méthode chez les autres. Il a pleins d'amis qui ont des problèmes apparemment insolubles et il se propose de les aider avec la néo-psychanalyse.

Certains sont intéressés, d'autres moins; mais tous sont étonnés de la justesse des tirages de Pascal sur leur vie courante.

Pascal propose donc que le samedi après midi, nous commencions de recevoir des gens chez moi afin de voir si la méthode qui ne peut plus nous aider, peut aider d'autres personnes.

Travailler sur les problèmes des autres est épuisant : Pascal et moi sommes habitués à nous parler mutuellement de manière très dure (et nos cobayes aussi !); mais les gens ne sont pas prêts à cela.

Nous sommes donc obligés de choisir très soigneusement les mots pour éviter de trop les brusquer. Nous qui sommes habitués à couper nos problèmes à la hache, commençons à affiner la méthode et sortons le scalpel.

Il s'avère qu'en fait la méthode de "cassage de l'égo" peut être évitée et qu'il n'est absolument pas nécessaire de provoquer de la souffrance chez les autres pour résoudre leurs problèmes. Il suffit de choisir les mots avec les runes : celles ci permettent de formuler les phrases de manière à toucher l'inconscient du sujet sans provoquer la réaction de défense démesurée.

Nous allons recevoir pas mal de monde chez moi durant une assez longue période : y compris un ami étudiant  très cartésien qui, après avoir vu l'efficacité de la méthode sur lui se propose d'observer les séances afin de voir s’il peut comprendre comment tout cela marche de manière plus scientifique.

C'est très long malgré tout et c'est épuisant de travailler sur les autres.
A ce moment là Pascal est suffisamment efficace pour effectuer des tirages sans moi et surtout je finis par constater que je gène plus qu'autre chose. En effet je vois le problème mais je ne peux pas choisir les mots qui ne feront pas de mal à la personne et il semble donc que je rallonge les séances et provoque des souffrances inutiles.

Je finis donc par laisser la méthode entièrement aux mains de Pascal, car son don de voyance est tellement développé maintenant qu'il est imbattable sur la "néo-psychanalyse".

Pourtant, ces séances faites sur beaucoup de personnes différentes m'ont enfin permis de comprendre un des fondement de l'univers : "Le monde est parfait".
Car lorsqu'on regarde ce qu'il y a dans l'inconscient des gens ; on s'aperçoit que leur vie et les événements (mêmes douloureux) qu'il vivent correspondent exactement aux besoins de leurs schémas. Eux ne comprennent pas parce que, par définition, ils ne voient pas leur structure mentale : donc ils considèrent la vie comme injuste et difficile.
Pourtant je comprends à ce moment que l'univers entier est à notre service et ne fait qu'exaucer nos souhaits  inconscients tout en faisant cohabiter les désidératas de tout le monde de manière totalement magistrale.

Les objectifs pour moi sont donc d'épurer au maximum les schémas mentaux qui ne correspondent plus à nos choix de vie et surtout de rendre ce processus de création de notre réalité conscient.

Après six mois de pratique de cette méthode sur les autres, j'entends par hasard parler par quelqu'un d'une nouvelle technique particulièrement efficace capable de générer des résultats saisissants . Il s'agit d'une variante de la kinésiologie appelée "neuro-training".

Je reprend espoir et décide de tester la méthode.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 15:51
Après des années de travail sur nous et sur quelques autres personnes, cobayes "volontaires" nous avons finis par modéliser une idée générale du fonctionnement du mental en fonction de nos expériences.

Il semblerait que toute frustration dans la vie soit provoquée par la peur de perdre de l'amour. Face à cette peur, la personne va chercher inconsciemment à se protéger en copiant la manière de faire de quelqu'un de son entourage. Cette manière de faire va être désormais sa structure de référence dans la situation donnée et chaque fois qu'elle rencontrera cette situation elle fera appel au  schéma mental automatiquement pour y réagir.

Ces schémas vont avoir tendance à se structurer en arbre. Il semble que chacun génère une branche sur laquelle poussent des sous-schémas et ainsi de suite.

Lorsqu'on s'attaque au mental avec n'importe quel système (par exemple psychanalyse, hypnose ou autre) on attaque forcément par les feuilles de l'arbres : ce sont les schémas les plus faibles qui lâchent en premier. Les schémas les plus profond qui touchent au comportement inconscient général sont bien plus longs à atteindre.

C'est pourquoi par des méthodes de psychologie classiques on a peu de chance d'arriver à quelque chose: on s'attaquera à des sous-problèmes périphériques sans jamais atteindre une vrai portion de la structure. Ou alors au bout de trente ans de travail quotidien..

Plus on travaille sur soi, plus on descend  profond et plus les bienfaits obtenus sont énormes : parce qu'ils touchent des points fondamentaux de notre comportement. L'intérêt des runes est d'attaquer directement une structure fondamentale de l'arbre pour faire tomber toute une branche d'un seul coup.

Il semble également que ce que nous appelons la personnalité n'est rien d'autre que cet ensemble de frustrations qui s'expriment à tour de rôle.
Il s'agit d'une horde de petits "Moi" qui se disputent les commandes du corps; un peu comme un bataillon de fêtards qui se disputeraient le micro dans un concours de karaoké.
C'est  également la voix que nous entendons dans notre tête : les pensées qui nous traversent sont simplement générées par la frustration qui a le contrôle au "temps t".

Suivant la situation , c'est le schéma mental le plus fort qui prend le contrôle et qui se fait entendre; avant de se faire voler le micro par un autre dès que le contexte change.

On ne peut pas le voir sur nous car nous avons tendance à nous croire "seul" dans notre tête.
Pourtant quand on observe quelqu'un d'autre on va s'apercevoir que ses comportements sont totalement différents suivant le contexte. On en joue d'ailleurs pour manipuler les gens : je sais que lorsque je veux quelque chose de mon père je vais dans son cabinet médical et que dans son bureau il m'accordera tout .
Alors que si je lui demande la même chose dans une autre situation je n'obtiendrai rien : ce n'est pas réellement au même "moi" que je m'adresserais dans ce cas.

Les questions soulevées par cet état de fait sont les suivantes : est-il possible qu'il y ait quelque chose en dehors de ses petits "moi" ou bien est ce que nous ne sommes, au final, que la somme de nos frustrations?

A ce moment, avec Pascal nous rencontrons un problème de taille : il semblerait que nous ayons des structures profondes très semblables sur lesquelles il est donc impossible de travailler puisque le schéma est plus ou moins commun à nous deux. Or, on ne peut être objectif sur un problème qui touche notre propre structure mentale : nous voilà donc dans une impasse.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 10:09
Nous nous mettons donc à la tâche et, armés du jeu de runes de Pascal nous essayons de nous libérer d'un maximum de problèmes psychologiques.

La méthode s'est énormément améliorée. Nous la nommons "néopsychanalyse".
Nous réalisons qu'en fait, le cerveau cherche constamment à se libérer de structures obsolètes. Il suffit pour cela d'observer le quotidien. Si quelques chose est particulièrement énervant dans la journée ou bien se présente plusieurs fois à nous en quelques jours; alors c'est qu'il y a un problème dont notre mental veut se débarrasser.

Nous le traitons avec les runes et en quelques jours il disparait.

La méthode s'améliore encore lorsque nous réalisons que les runes sont capables de déterminer elles mêmes le problème que nous voulons traiter en priorité. Il n'est plus nécessaire que nous sachions sur quoi travailler  , et elles ne se trompent jamais !

Cette période de travail va durer plusieurs années et être entrecoupée d'expériences diverses.
Nous avons fini nos études et avons chacun un métier et un conjoint.
Pourtant, nous débarrasser de tous nos problèmes avec les runes occupe pas mal de notre temps libre.

En effet, notre crédo est très simple : nous faisons de manière prioritaire toutes les expériences qui nous bloquent.
Si quelqu'un n'aime pas communiquer; alors on le force à communiquer. S’il n'aime pas être contredit, alors on le contredit tout le temps. C'est une sorte de "cassage de l'égo". Le but est de faire réaliser à l'autre à quel point il n'est pas objectif sur tel ou tel sujet.

Nous allons pousser les choses assez loin: moi qui suis autodidacte et ne supporte pas la théorie; je vais même jusqu'à repasser un master après plusieurs années dans le milieu du travail; pour réaliser que je peux le faire et que ça n'est pas un problème.

En fait nous regardons toutes nos peurs en face . C'est dur; mais quand c'est fait elles disparaissent.

A un moment donné nous avons tellement travaillé (je crois que je totalise pas loin de 150 schémas mentaux traités avec les runes et Pascal au moins autant) que nous avons une idée assez claire du fonctionnement du mental.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 09:52
Je pratique également la technique de "présence" pendant quelque temps.

C'est très dur et je ne parviens pas réellement à maintenir mon attention sur plus de quelques points.
Je suis encore trop distrait par mon mental et les frustrations qu'il me génère au quotidien.
En fait une trop grande part de mon attention est absorbée par des bêtises et je manque de concentration.

Il est horriblement difficile de ne pas visualiser lorsqu'on essaie de ressentir une extrémité. En plus au bout de quelques points de présence on a l'impression de se rigidifier (en fait on se crispe).

Je m'aperçois également que pour expérimenter la présence il faut cesser d'accorder l'attention aux pensées.
C'est comme de la méditation faite au quotidien: on laisse passer les pensées pour utiliser toute son attention à percevoir et a conserver les impressions venant de plusieurs extrémités.
C'est très difficile : la moindre distraction absorbe l'attention sur autre chose et on perd ses points de présence, sans même s'en apercevoir.

Mais lorsqu'on est "présent" même sur quelques points, on perçoit les choses totalement différemment.
Je me rappelle d'une tentative  au cinéma par exemple.
En étant "présent", je suis un type assis dans une salle entourés d'autres personnes qui mangent diverses friandises et en train de regarder une toile blanche tendue devant nous sur lesquels des images en 2D défilent avec un bruit pas possible qui nous cassent les oreilles. Je m'ennuie à mourir au bout de 10 minutes, car en étant réellement "présent" dans la salle, je ne peux pas me faire absorber par l'histoire du film.

Je réalise donc qu'en temps normal, lorsque je regarde un film, je me laisse vraiment absorber , en fait je deviens l'histoire du film d'une certaine manière. Tellement que lorsque le film s'arrête et que les lumières s'allument je suis tout surpris de me retrouver Christophe, assis dans un fauteuil de cinéma.

Cette expérience évidente que tout le monde a plus ou moins fait  tend à prouver la véracité sur notre nature de conscience qui se laisse absorber par l'objet qu'elle observe. Quand le film s'arrête nous revenons sur l'objet que nous observions avant (ici pour moi Christophe). Et quand Christophe s'arrêtera (mourra) je reviendrai alors surement sur l'objet que j'observais avant ? A voir ..

Je me rappelle aussi d'une fois où, ayant trop bu, je traverse la ville comme un fantôme. J'ai l'impression réellement d'être un fantôme et que je rêve ma vie en marchant. En fait le monde est devenu aussi distant qu'un rêve.
L'alcool et les stupéfiants provoquent des décalages de conscience d'après le maitre spirituel.

Au final ces histoires de présence finissent par me poser différents problèmes : entre autre par moment la réalité devient tellement proche du rêve et je perd certaines notions de sécurité élémentaires.

Accessoirement  je n'ai pas assez de concentration pour tenir plusieurs points de présence. Je suis trop distrait par mon mental.

Nous décidons donc avec Pascal d'arrêter là les expériences pour nous concentrer sur le moyen le plus sur de retrouver toute notre énergie : nous débarrasser des éléments obsolètes de notre structure mentale.

Un seul moyen : faire du "pète névrose" tant et plus.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 09:24
Nous voila repartis avec Pascal dans toute une série d'expériences, non pas sur l'énergie cette fois ci, mais sur la manière dont nous percevons le monde qui nous entoure.

Les expériences ont été aussi diverses que variées et je me rappelle entre autre d'un jeûne de plusieurs jours que nous décidons de faire juste pour voir ce que cela provoque.
Après plusieurs jours, alors que nous sommes en voiture dans les Alpes, je m'aperçois que les champs sont pleins de bouts de nems ! En fait j'ai tellement faim que je vois de la nourriture partout !
Mon cerveau confond réellement les bottes de pailles présentes dans les champs avec des nems, en fait il me montre carrément des bouts de nems, je sens leur odeur, j'ai leur gout dans la bouche. Idem pour la montagne qui ressemble à un énorme gâteau et il va en être de même pendant tout le trajet.
Nous nous apercevons alors que, quoi que nous disions, tout se réfère à la nourriture. Nous sommes incapables de parler d'autre chose. A chaque fois je pars sur un autre sujet de conversation en précisant bien que nous ne devons plus en parler, et bing au bout de deux phrases nous revoilà en train de parler de tous les plats que nous avons mangés et de la meilleur manière de les cuisiner.

Au final ces expériences anodines que tout le monde a plus ou moins fait une fois dans sa vie (du moins j'ose le croire!) permettent juste de toucher du doigt une évidence : le monde en 3D que nous percevons n'est qu'une image générée par notre cerveau y compris les sensations diverses, et suivant son humeur du moment il ajoute / retire interprète les choses différemment.

Cela parait évident, même aux scientifiques.
En effet pour la science nous percevons par des capteurs (yeux / oreilles / bouche / toucher etc..) tout un tas d'informations et c'est notre cerveau qui trie le tout et le modélise pour nous sous forme d'un monde en 3D.
Dire cela ou dire que le monde que nous percevons n'est qu'une illusion parce qu'il existe un monde réel filtré par notre mental (ou notre égo) est totalement la même chose.

Tout le monde est d'accord la dessus, pourtant c'est une évidence que nous oublions tous constamment. Sinon pourquoi aurais-je été surpris de me mettre à ressentir les énergies, à voir le monde beaucoup plus beau suite à l'éveil de kundalini ? N'est ce pas simplement ma structure mentale qui a décidé de ne plus filtrer certaines informations?
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 13:40
 Je viens avec Pascal, bien décidé à lui poser les questions qui me tiennent à coeur.
Sa maison est tout ce qu'il y a de plus banal : et il exerce la profession totalement anodine de professeur de mathématiques.
Cette fois je m'installe bien décidé à lui poser mes questions.

- "Que veux tu savoir" demande - t - il?
- "Quel est le secret de la mort ? où va t’on quand on meurt? que devient-on ?" ( autant commencer par quelque chose d'intéressant. )
-  "Christophe (c'est moi) ira sous terre et sera dévoré par des asticots et on n’entendra plus parler de lui, et c'est très bien comme ça.."  il me balance ça tranquillement sans sourciller.
Et ben, et c'est ca le maitre spirituel ! J'imagine à ce moment ces gens qui étaient prêts à escalader l'Himalaya pour trouver un vieux maitre au fond d'une grotte en train de s'entendre ça ! Tu dois avoir sacrément envie de lui en mettre une ...enfin, moi j'ai juste fait 10 kms en voiture !

Et là il continue :
-  "Tu poses les mauvaises questions !"
"La question est : qui es tu ? es-tu Christophe ou quelque chose qui se prend pour Christophe ? là est la vraie question."
 "Tu ne vois pas le monde tel qu'il est, ce que tu vois est juste une illusion générée par ton mental."
" Mais il existe un monde réel, un monde objectif. Et c'est ce monde objectif qu'il faut expérimenter."

-  "Mais que sommes nous réellement?"

- "Tu es une conscience de quelque chose. Ce qui t'induit en erreur c'est que tu as tendance à te confondre avec l'objet que tu observes (en l'occurrence ici Christophe). Mais ta vraie nature est totalement différente.
ça ne sert à rien de te l'expliquer; il faut l'expérimenter !"

- "Comment l'expérimenter ?"

- "Il existe tout un tas de techniques différentes, mais je vais t'en expliquer une : la technique de présence."
"En fait c'est très simple : tu as l'impression d'être présent dans la pièce, mais moi je te dis que ce n'est pas le cas.
En fait tu es très peu présent. Par exemple de quoi as tu conscience? De ta jambe qui pend du tabouret? de ma voix qui te parle?"

- Il le dit et effectivement je m'aperçois qu'à part son image et sa voix qui parle je ne suis conscient de rien dans la pièce. je visualise ma jambe à ce moment là.

- "Tu vois ! tu as visualisé ta jambe. Mais ce n'est pas ça qu'il faut faire. Ressens les sensations qui en viennent sans juger, sans projeter ton intention. Les asiatiques savent cela : il ne faut pas visualiser ta jambe. C'est un exercice très difficile pour un occidental, mais tu dois juste ressentir les sensations qui en viennent (le contact avec le jean , avec ta chaise) mais sans juger car sinon tu projettes ta jambe; tu ne la ressens pas."
" Et c'est précisément ce que tu fais toute la journée : tu t'attends à voir quelque chose et tu le projettes."
"Maintenant je vais t'expliquer autre chose : si tu es capable de ressentir 7 points différents de présence dans ton corps sans juger et sans projeter; des points excentrés, alors ton mental ne pourra plus maintenir l'illusion et tu basculeras dans le monde objectif."
"Mais c'est très difficile à réaliser car tu vas t'apercevoir que dès que tu possèdes un point de présence et que tu essaies d'en percevoir un deuxième; le premier disparait. Et pourtant tu dois pouvoir y arriver avec énormément d'entrainement. Le seul fait d'être présent sur quelques points te permettra d'expérimenter à quel point tu passes ta journée comme un somnambule, sans jamais être présent ici et maintenant."
"Tu dois percevoir sans te crisper. Car les crispations sont des pensées!"
"Tu peux également voir sans projeter : et entendre sans juger. Tu verras alors que ce que tu perçois avec tes yeux et tes oreilles est totalement différent; et ce que tu vois et entends en temps normal n'est qu'une projection de ton mental."
"Cette méthode a été inventée par les Taoïstes; car ils se sont posés exactement les même questions que toi il y a des milliers d'années: et eux ont fait plus que trouver la réponse : ils l'ont expérimentée. Alors à toi d'expérimenter."

- "Mais quel est ce monde objectif ? qui y a t-il à voir ? En avez vous fait l'expérience ?"

- "Cela je ne peux pas te le dire car dans le cas contraire ton mental t'abuserait et te ferait voir ce que je t'aurais décrit. Tu dois donc le découvrir seul. Et oui j'en ai fait l'expérience."
"Je vais te donner quelques indices : dans le monde objectif  les questions de vie et de mort ne se posent plus car le temps et l'espace n'existent pas. Le monde objectif est constamment en mouvement contrairement au monde subjectif que te montre ton mental. Et tu verras les gens passer devant toi avec leur petit monde illusoire autour de la tête. Sache qu'il existe de vrais magiciens capable d'altérer la réalité telle que tu la perçois : ce sont simplement des gens qui voient le monde tel qu'il est et non tel qui parait et comme leur contemporains se contentent de dormir ils peuvent altérer le monde illusoire que ceux ci voient."

Cette personne va nous expliquer encore énormément de techniques différentes dont je ne retiendrais pas la moitié. (déjà tout ce que je me rappelle tiendrait sur un chapitre complet de livre)

Plusieurs questions me viennent : pourquoi nous explique-t-il aussi ouvertement des techniques qui non seulement ont l'air bien plus sérieuses que tout ce que j'ai lu mais bien plus authentiques?
Tout simplement parce que le monde obéit à certaines règles et je retiendrais ces 3 points de nos entretiens:

1) "Il faut donner pour recevoir ." (et c'est précisément ce qu'il fait à ce moment)
2) "Le monde est parfait, mais tu dois expérimenter cela par toi même!"
3) "C'est quand on n’attend plus les choses qu'elles arrivent."

Il conclut en disant ceci :
"Trouvez ce que vous recherchez réellement dans la vie et expérimentez le. Moi je voulais savoir où on va quand on dort  : cette question m'obsède depuis que je suis petit. J'ai trouvé la réponse, je l'ai expérimentée !"
"Mais sachez que toutes les techniques sont dangereuses et peuvent conduire à la mort ou à la folie, mais ça n'est pas une raison pour ne pas expérimenter; au contraire expérimentez tant et plus; car pour évoluer vite il faut vivre cent  vies en une, il faut faire toutes les expériences : à vous de faire ce que vous souhaitez.
Si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter ma porte est toujours ouverte pour vous aider."

Je ne le reverrais plus après ça: pour une raison très simple . Il m'en a tellement dit que je ne suis pas sur d'avoir assez d'une vie pour essayer tout ce qu'il ma expliqué..

Accessoirement je comprends que je dois créer moi même ma propre voie avec Pascal : il me l'a assez expliqué, car chacune de nos constructions mentales est unique et possède sa propre porte de sortie : c'est à chacun de la trouver.

Alors nous allons faire ce qu'il nous a conseillé et continuer à expérimenter.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 11:24
Me voilà donc parti chez ma prof de yoga pour y rencontrer le fameux maitre.
Je suis à la fois excité et un peu méfiant.

Je crois que je m'attends presque à trouver un vieux type tout maigre, incrusté sur un bout de rocher avec une barbe qui descend jusqu'à ses pieds.

Première impression : je suis déçu!  C'est un type tout à fait normal.
La cinquantaine, plutôt en forme mais sans plus : le type totalement anodin.

Il s'assoit avec une autre personne (un des ses élèves semble-t-il) et me dit de raconter mon histoire.
A cette époque j'ai une vingtaine d'années et ces types sont bien plus âgés que moi.
J'ai un peu l'impression de passer un oral.

Mais bon, je raconte donc mon expérience en n'omettant aucun détail.
Lui ne dit absolument rien et m'écoute jusqu'au bout.

Lorsque j'ai fini, il me confirme que j'ai bien eu une expérience de montée de la kundalini. La dessus il me demande ce que ca me ferait de savoir que rien de ce qu'on dit à l'église n'existe et que rien n'est ce qu'on croit.
Que dans les couvents les prêtres dessinent des cartes de France et ne font certainement pas de la rétention sexuelle, et que c'est pas eux qui pourront expliquer le monde réel et encore moins Dieu.

C'est dit de manière provocante, mais c'est une sorte de test je suppose.
A ce moment je lui dis la vérité et lui explique clairement que je m'en moque, que l'univers peut être constitué de ce qu'il veut et que la seule chose qui m'intéresse est d'expérimenter.

A ce moment il me répond que j'ai le bon état d'esprit, que de par son expérience les gens qui deviennent fous suite à ce genre d'expérience sont ceux qui ont le plus d'idées arrêtées sur ces choses (entre autres les gens très religieux) et qu'avec cet état d'esprit j'ai une bonne chance de conserver ma santé mentale et de pouvoir réellement évoluer.

Sur ce, il me propose de  venir le rencontrer une autre fois afin de lui poser toutes les questions qui m'intéressent pour qu'il me réponde en fonction de son expérience.

Je suis aux anges, je n'en attendais pas autant : non seulement il n'a pas le profil d'un chef de secte quelconque (c'est un peu ce qui me faisait peur au début) mais en plus il est prêt à répondre à toutes mes questions.

Que demander de plus? J'organise donc un deuxième rendez vous pour le rencontrer chez lui avec pascal.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article