Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 11:24
Me voilà donc parti chez ma prof de yoga pour y rencontrer le fameux maitre.
Je suis à la fois excité et un peu méfiant.

Je crois que je m'attends presque à trouver un vieux type tout maigre, incrusté sur un bout de rocher avec une barbe qui descend jusqu'à ses pieds.

Première impression : je suis déçu!  C'est un type tout à fait normal.
La cinquantaine, plutôt en forme mais sans plus : le type totalement anodin.

Il s'assoit avec une autre personne (un des ses élèves semble-t-il) et me dit de raconter mon histoire.
A cette époque j'ai une vingtaine d'années et ces types sont bien plus âgés que moi.
J'ai un peu l'impression de passer un oral.

Mais bon, je raconte donc mon expérience en n'omettant aucun détail.
Lui ne dit absolument rien et m'écoute jusqu'au bout.

Lorsque j'ai fini, il me confirme que j'ai bien eu une expérience de montée de la kundalini. La dessus il me demande ce que ca me ferait de savoir que rien de ce qu'on dit à l'église n'existe et que rien n'est ce qu'on croit.
Que dans les couvents les prêtres dessinent des cartes de France et ne font certainement pas de la rétention sexuelle, et que c'est pas eux qui pourront expliquer le monde réel et encore moins Dieu.

C'est dit de manière provocante, mais c'est une sorte de test je suppose.
A ce moment je lui dis la vérité et lui explique clairement que je m'en moque, que l'univers peut être constitué de ce qu'il veut et que la seule chose qui m'intéresse est d'expérimenter.

A ce moment il me répond que j'ai le bon état d'esprit, que de par son expérience les gens qui deviennent fous suite à ce genre d'expérience sont ceux qui ont le plus d'idées arrêtées sur ces choses (entre autres les gens très religieux) et qu'avec cet état d'esprit j'ai une bonne chance de conserver ma santé mentale et de pouvoir réellement évoluer.

Sur ce, il me propose de  venir le rencontrer une autre fois afin de lui poser toutes les questions qui m'intéressent pour qu'il me réponde en fonction de son expérience.

Je suis aux anges, je n'en attendais pas autant : non seulement il n'a pas le profil d'un chef de secte quelconque (c'est un peu ce qui me faisait peur au début) mais en plus il est prêt à répondre à toutes mes questions.

Que demander de plus? J'organise donc un deuxième rendez vous pour le rencontrer chez lui avec pascal.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 10:54
C'est en voyant à quel point Pascal est doué pour le tirage de runes qu'il me vient une idée : si, au lieu de faire des tirages sur l'avenir, nous faisions des tirages sur le passé?

Cela nous permettrait de retrouver le fameux événement source recherché en psychanalyse bien plus vite et même si la personne l'a énormément occulté.

A ce moment le jeux de runes va faire partie intégrante de nos séances. Les débuts sont malgré tout poussifs : lorsque Pascal lit les runes il ne voit que des bribes de choses, et surtout il est incapable de se rappeler les mots. Il dit les choses et les oublie instantanément.

Nous nous organisons et donc lui effectue le tirage sur l'événement voulu et moi je colle les morceaux et en fais quelque chose de logique. C'est tellement bien que notre pète névrose gagne une efficacité démesurée.

Nous sommes capables en quelques heures de faire "sauter" de mauvais schémas inconscients que nous mettions des jours à traiter avant.

A cette époque nous décidons que la méthode est mûre pour être testée sur quelqu'un d'autre que nous.
A ce moment Pascal me parle d'une de ses amies qui, pense t-il, a besoin d'aide et serait un sujet idéal pour expérimenter avec nous.

Celle ci est tout d'abord assez réticente devant notre manière de faire, mais, très vite, devant les résultats obtenus elle semble convaincue.  Pascal me dit alors que cette fille est faite pour moi et que nous nous marierons ensemble et nous entendrons parfaitement bien.

Plusieurs années après nous vivons ensembles et nous sommes toujours aussi amoureux et nous entendons parfaitement bien après plus de 10 ans de vie commune : c'est vraiment cool d'avoir un pote voyant !

A cette époque, je fréquente donc assidument un cours de yoga, toujours pour essayer tant bien que mal de rééquilibrer mon énergie.

A force de pète névrose je m'équilibre de plus en plus, même si c'est au prix de la perte de certaines sensations.
Je ne sens plus le goût des gens. Cette capacité à disparu, mais je contrôle beaucoup  mieux mes sensations énergétiques et je peux pratiquement les ignorer si je le souhaite. Une nécessité vitale pour vivre dans notre société.

Car comment expliquer à un copain que son canapé est vraiment trop pourri énergétiquement et que je peux pas rester dessus tellement il me brûle ? pas vraiment simple.

A cette époque, ma mère qui est bavarde comme une pie a encore parlé d'énergie, mais cette fois à la prof de yoga.

Apparemment celle ci connait quelqu'un qui est expert en techniques ésotériques en tous genres et qui veut bien me rencontrer pour écouter mon témoignage et voir si j'ai bien eu une expérience authentique de kundalini.
Ces choses se disent sous le manteau et à voix basse après le cours comme si on parlait de choses sales ou taboues. C'est tordant.

Enfin je m'en moque , je vais enfin rencontrer ce qui est pour moi un maitre véritable et je suis sur qu'il répondra enfin à toutes mes questions!


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 10:29
Je franchis donc la porte de la boutique sans trop savoir à quoi m'attendre.

Je suis accueilli par une femme d'une cinquantaine d'années très gentille, couverte de la tête au pied de pierres, talismans et grigris divers et variés. Elle m'installe avec un grand sourire dans un cabinet remplis de signes cabalistiques et de cartes, runes et objets divers.

Le cauchemar incarné d'un psychanalyste.

Ma mère m'a toujours mis en garde contre ces personnes. Elle sait très bien ,  elle ,que c'est juste un truc psychologique, et elle est bien placé pour le savoir : "tu comprends tu vois le problème des gens, tu leur dis ce qu'ils veulent savoir et après tu les fais revenir en leur soutirant un maximum d'argent".

C'est donc assez amusé et pas trop convaincu que je commence la séance.
Celle ci se déroule bien et en gros la personne m'a bel et bien dit tout ce que je voulais entendre à ce moment là bien que je n'ai pas ouvert la bouche.

Je suis bien placé pour le savoir car je suis en plein pète névrose alors je connais bien la carte de mon mental.
Elle me dit que je suis plein de colère, que je ne communique avec personne. Que je suis en quête spirituelle mais que les choses que je veux réaliser aujourd'hui sont utopiques au vu de mon état d'esprit et de ma manière de faire. Pourtant à force de travail sur moi, je finirai par atteindre la paix de l'esprit et toutes les choses les plus spirituelles que je souhaite réaliser, je les ferai y compris illumination et tout le reste.

Comprenez bien : son don est réel en ce sens qu'elle lit à travers moi comme un livre ouvert. Mais elle ne sort que ce que mon mental contient, mes phantasmes avec. Je suis pourtant assez étonné par son jeu de cartes et la capacité qu'il semble avoir à augmenter son intuition.

Je décide donc de m'atteler à comprendre la voyance. Au passage je propose à Pascal d'aller jeter un oeil chez cette personne pour voir ce qu'il peut tirer de cette expérience.

Voila ce que j'en comprends après avoir écumé mon rayon ésotérique préféré à la Fnac(a l'époque Internet n'existe pas).

Apparemment la voyance consiste à passer un accord avec son inconscient.
On considère que tel symbole a telle signification pour lui, puis on tire totalement au hasard, et la l'inconscient (qui pour une raison que je ne comprends pas à ce moment là semble être tout puissant) sort les symboles correspondant à ce qu'il veut dire.

Plus on a d'affinités avec un support, plus on passe de temps à nouer la relation avec son inconscient et plus ce qu'on tire est non altéré par le mental. Les rituels divers, attendre la pleine lune, toutes ces choses ne sont que des conventions choisies, des accords que nous passons avec nous même pour être surs d'être au plus dans notre intuition et pas dans nos phantasmes.

Inutile de dire que cet exercice ne peut pas être réalisé par n'importe qui.
Je réalise bien vite que je ne suis pas doué du tout pour cela : en effet j'ai une idée arrêtée sur tout.
Alors je tire mon idée sur toutes les choses où je désire faire une voyance. Je ne suis pas capable de faire taire mon mental pour réceptionner quelque chose d'autre que mon propre avis.
Par contre je suis très fort pour tirer exactement la carte que je veux !
Mais c'est exactement le contraire de la voyance.

Il s'avère que Pascal est étrangement doué pour cela. Cela n'est guère étonnant : il se fiche de tout et n'attend aucun résultat. En plus en allant chez la voyante il est tombé amoureux instantanément du jeux de runes et s'en est fait une panoplie. Il tire sur tout et n'importe quoi avec une facilité déconcertante.

Pour moi le futur n'est pas écrit.
Mais de toutes les expérience que j'ai faites à ce moment là, je déduis la théorie suivante: nous avons pleins pouvoirs, mais nous laissons toutes les décisions être prises par notre inconscient.

Celui ci fait des choix basés uniquement sur nos frustrations dont nous ignorons normalement tout.
Ce qui explique que nous ne comprenons pas que nous générons notre futur, mais rien ne se fait sans notre approbation inconsciente.

Mais un voyant lui lit dans votre tête comme dans un livre (un bon voyant j'entends).
Il peut donc à partir de ce que contient votre inconscient prédire globalement de quoi vous allez faire votre futur.
C'est pourquoi cela marche.

Or,  si une personne travaille à se libérer de ses frustrations elle va forcément changer la manière dont elle génère son futur. En ce sens une prédiction catastrophique peut être évitée en enlevant simplement de la tête la raison que nous avons de générer cette expérience.

Mais à cette époque ce n'est que théorique et je sous estime encore la puissance avec laquelle nous créons notre réalité. Je vais m'apercevoir que les choses sont encore plus poussés que cela et que notre pouvoir réel n'a vraiment aucune limite.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 07:11
Suite à nos diverses expériences sur l'énergie, je mets au point la théorie suivante sur le fonctionnement de notre corps : L'inconscient contient notre mental. Il crée l'émotionnel. L'émotionnel crée la circulation énergétique. La circulation énergétique crée le corps.

C'est simplifié, sûrement pas vraiment juste; mais il me semble que le meilleur moyen d'avoir un effet concret sur l'énergie (et surtout sa mauvaise circulation dans notre corps) reste de travailler sur l'inconscient.
En effet, le yoga ou autres techniques peuvent réguler le flux d'énergie, mais pas modifier la façon dont celle-ci circule dans notre corps. Pour moi, chaque blocage d'énergie est un problème psychologique qu'il faut résoudre.

Nous décidons donc de mettre une technique au point.
Ma mère est passionnée de psychologie et adore nous réciter tous les cours qu'elle lit pendant les repas. Donc en quelques années de repas à la maison, j'ai fini par avoir des notions de base.

À ce moment là, elle est en psychanalyse et ne cesse d'en vanter les vertus. Il semblerait que tu t'allonges, tu parles et les lapsus de ton inconscient font remonter un événement passé, qui est source d'un problème actuel.
Lorsque cet événement qui était inconscient devient conscient, le problème est résolu. Mais apparemment, c'est très long car il faut attendre que le problème remonte tout seul.

Et si nous faisions remonter le problème directement ? En obligeant la personne à le regarder en face ?
Je vous rappelle que je vois facilement les problèmes des gens, et je me dis que si on assoit une personne qu'on lui dit son problème en boucle jusqu'a ce que le mécanisme de défense cède, probablement on pourrait l'en libérer.

Aussitôt dit aussitôt fait et avec Pascal nous nous lançons dans des expériences à tout va.
Armés d'une bonne dose de résolution nous attaquons à bras le corps. Pascal fait les frais de notre première tentative et je viens juste après.

Je ne saurais dire aujourd'hui sur quels problèmes nous avons travaillé tellement ils étaient nombreux. Mais une séance se déroulait toujours de la même manière. Le sujet sur lequel on travaille s'assoit et l'autre le fait parler pour noter les endroits où son discours devient incohérent, ou bien ou il s'énerve ou encore se met à pleurer. (Le moment où l'inconscient se met en processus de défense)
Une fois ce point trouvé, on répète la chose en boucle jusqu'à ce qu'il la comprenne. (Ce qui est très long!)
Mais au bout d'un moment, la résistance cède. On lui fait alors écrire sur un bout de papier et il doit se le relire tous les jours. Et ça fonctionne !

En plus, on ne peut pas se tromper, car lorsqu'on a bien trouvé la cause du problème, la personne est incapable de s'en rappeler sans faire un gros effort pendant plusieurs jours. Mais lorsque c'est fait, une montagne semble s'enlever des épaules.
Malheureusement, il y a plusieurs problèmes. D’abord c'est très long, et ensuite c'est très douloureux (psychologiquement parlant). Par ailleurs, nous n'avons aucune idée du nombre de problèmes qu'il va falloir sortir avant de nous rééquilibrer entièrement.
Mais peu importe, nous nous y mettons à fond comme d'habitude, et très vite ce procédé devient routinier.

Un jour à la même époque, je passe par hasard devant la boutique d'une voyante.
Après tout, nous n'en sommes plus à une expérience près ? Alors pourquoi ne pas essayer?

Cette décision va changer notre vie.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 06:25
À ce moment, nous nous lançons dans toutes sortes d'expériences sur l'énergie. Cette période va s'étendre sur plusieurs mois.

Le but pour nous est de savoir comment s'en servir pour obtenir des effets concrets.
Nous écumons tous les bouquins de magie divers et variés disponibles dans toutes sortes de librairies ésotériques.

Il s'avère pour moi que toutes ces techniques "magiques" contiennent principalement deux points communs:
- Premièrement, elles consistent à se placer dans un état d'esprit particulier afin de faciliter la concentration et de permettre d'avoir le moins d'interaction possible avec le mental (rituels, accessoires etc.)
- Deuxièmement, elles invitent à concentrer toute sa pensée sur une seule action afin d'y envoyer un maximum d'énergie. Puis de s'en détourner brusquement.

Je ne doute pas qu'appliquées correctement (ou dans des circonstances propices à la structure mentale du sujet en question), ces techniques aient des effets réels.
Seulement, je doute sérieusement qu'un quidam moyen affublé d'une structure mentale disproportionnée (telle que fournie par notre société) et doué d'un niveau de concentration mentale normal soit capable d'arriver consciemment à quelque chose de concret.

Et malheureusement, Pascal et moi n'échappons pas à la règle. Encore que lui soit bien plus doué que moi.
Mais je m'aperçois bien vite que je suis incapable de concentrer mon énergie plus de quelques secondes sur une action précise et que je la disperse plutôt un peu partout.

Qui plus est, nos tentatives diverses et variées ne parviennent qu'a déséquilibrer complètement notre énergie et nous nous retrouvons avec des sensations abominables, des blocages dans tous les sens. Une vraie catastrophe. Pourtant, nous ne nous décourageons pas, quand nous sommes trop en vrac, nous faisons un petit tour dans la nature pour nous re-stabiliser un peu, et puis c'est reparti pour un tour.

Globalement, nous nous amusons bien, mais les résultats concrets sont presque inexistants si ce n'est que nous sommes de plus en plus déséquilibrés.
Je me rappelle Pascal obligé de rentrer en catastrophe d'un week-end de ski en s'apercevant que les douleurs provoquées par les blocages énergétiques dans les têtes devenaient catastrophiques en altitude.
Ou bien d'une journée où, suite à une expérience dont je ne me rappelle plus la teneur, il se met à "voir l'avenir" dans les yeux des gens. Cela ne durera qu'une journée, accessoirement il est complètement saoul, pourtant il touche particulièrement juste. Ce jour là, il me prévient que mon foie est mon point faible et qu'il ne faut surtout pas que je boive trop de vin sinon dans quelques années ça sera une crise de foie monumentale. Comme je suis et ai toujours été en bonne santé ça n'a pas vraiment de sens pour moi, mais bon je préfère calmer le vin. Quelques années plus tard je fais une crise de foie monumentale : pendant trois mois je n'ai pu manger que de la salade. Il avait oublié de me préciser d'arrêter aussi le chocolat.
Je me rappelle avoir vu sa petite copine du moment blêmir et mettre des lunettes noires toute la journée. Il faut dire que nous avions tous appris à respecter l'intuition de Pascal depuis pas mal de temps à cette époque, et cela ne l'amuse pas du tout que son copain lise en elle comme dans un livre!

À ce moment, je reprends le yoga, et surprise! Après une séance de "haute magie blanche" avec Pascal, particulièrement dévastatrice pour mon équilibre (je crois que j'ai l'impression à ce moment là que mes dents veulent quitter ma bouche et la sensation de corde autour de mon cou semble plus forte et catastrophique que jamais) je me rends à mon cours de yoga.

Je fais les exercices semble t-il "banaux" habituels. Et lorsque je sors : presque plus rien. Mon énergie a été parfaitement rééquilibrée.

C'est à ce moment que je comprends qu'avec Pascal nous essayons de réinventer la roue. En effet, ces techniques qui manipulent l'énergie (yoga, arts martiaux et autres) existent depuis plus de 3000 ans. De nombreuses générations de maitres dont la clairvoyance de l'énergie était bien plus poussée que la notre, ont déjà étudié la question dans tous les sens.
Et les exercices divers et variés en apparence banaux qu'ils ont mis au point permettent réellement un effet concret sur l'énergie. Énergie ayant, qui plus est, un effet équilibrant.

À ce moment, je comprends que nous prenons la mauvaise direction, car même si nous avions 3000 ans devant nous pour réinventer tout cela je n'en vois pas l'intérêt. Autant utiliser le travail déjà effectué par les autres.

Le coup d'estocade finale est donné pour notre carrière de "magiciens" le jour où nous décidons de nous lancer dans une expérience totalement anodine. Pascal me bombarde d'énergie la main et j'essaye de faire pareil sur la sienne. J'ignore quel est le but sinon de nous amuser. L'énergie enfle, enfle devient de plus en plus forte et c'est particulièrement amusant. Seulement voilà, je ne suis vraiment pas doué pour ça.
Pour projeter de l'énergie, il faudrait que je visualise ma cible, or je visualise ma main en train d'envoyer de l'énergie. Comme l'énergie suit ma pensée, je concentre l'énergie dans ma main. Pascal, qui a compris le processus, balance lui aussi de l'énergie dans ma main. Je sens ma main devenir un vrai concentré bouillonnant.
Et brusquement je ressens une très vive brulure au niveau de la paume. Nous arrêtons tout brusquement.
Cette "brulure énergétique" va me faire très mal pendant deux jours, et au bout de ce laps de temps je vois apparaitre une cicatrice sur ma main à l'endroit exact où la brûlure a eu lieu.

Je comprends alors que les expériences que nous faisons sont vraiment dangereuses, parce que les canaux qui conduisent l'énergie dans notre corps peuvent surcharger et brûler, comme de simples fils électriques.

Pour moi, Il vaut mieux diriger nos recherches sur quelque chose de moins dangereux.
Dorénavant, notre travail prendra une autre direction.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 05:16
Le meilleur moyen de tester si quelqu'un ressent les mêmes choses que moi, c'est de recueillir des témoignages.

Après tout, vu le nombre de livres écrits sur le sujet, j'en déduis que cela doit arriver beaucoup plus souvent qu'on ne le pense.

Alors je commence à faire parler les gens autour de moi. Et là, surprise ! Après quelques minutes de réticence, je m'aperçois que tout le monde a quelque chose à raconter.
Cela part de la simple expérience de prescience, à la projection hors du corps en passant par des sensations énergétiques.
Jusqu'à mon père (lui qui est totalement hermétique à cela) qui m'explique les cas étranges qu'il traitait lorsqu'il était interne aux hôpitaux de Dakar : là-bas les marabouts ne font rire personne.

À ce moment, je raconte une petite partie de mes expériences à ma mère (une version édulcorée et très censurée des faits).

Surprise ! Quelques jours après, elle me fait rencontrer une de ses amies qui a eu exactement la même chose.
Cette personne est soulagée de me parler, elle m'explique qu'elle avait peur d'être folle (tiens donc!) et qu'elle n'a jamais osé en parler avant. C'est en entendant ma mère lui parler de moi qu'elle a voulu me rencontrer pour partager avec moi son expérience.
C'était suite à une fausse couche. Elle me dit qu'elle a senti l'énergie s'élever d'un coup en pleine rue.
Elle décrit les symptômes très caractéristiques.
Apparemment, pendant plus d'un mois, les lumières s'allumaient systématiquement quand elle rentrait dans une pièce et elle m'explique qu'en touchant n'importe quel élément elle comprenait la structure réelle dont la matière était constituée. (Elle ne peut pas expliquer d'avantage)
Apparemment, l'énergie, en montant, a fait remonter plein de problèmes psychologiques, mais elle a préféré tout refouler et ça a fini par disparaitre.

Je comprends alors l'intérêt de ces montées d'énergie: apparemment, les blocages deviennent plus forts parce que la Kundalini cherche à nous en débarrasser pour monter librement vers le haut. C'est donc bien un travail de purification de l'égo qui est nécessaire et c'est donc bien par là que je vais chercher.

À cette époque, j'en parle à mon amis Pascal. Il est très ouvert sur la question : il a eu une petite amie qui voyait les morts et faisait des voyages astraux, et dont la belle-mère pouvait vous paralyser d'un regard, alors les trucs bizarres, il connait. (pas pratique comme petite amie quand même)

Qui plus est, il sent les énergies de la même manière que moi, en tout cas quand je projette de l'énergie sur lui il le sent et inversement. On trouve même tous les points de la pièce où l'énergie monte du sol sans se tromper : preuve que nous percevons bien la même chose.

J’ai enfin trouvé quelqu'un avec qui expérimenter. À cette époque, c'est un jeu et nous décidons de tout essayer.
Nous sommes totalement différents : moi je suis un informaticien solitaire et lui est plutôt du type extraverti, qui connait tout le monde à la fac, qui change de copine toute les semaines et qui fait du sport à haut niveau. Il est difficile de trouver deux personnes plus opposées.

J'explique donc à Pascal tout ce que j'ai lu dans les livres, mon expérience personnelle pour faire monter l'énergie et nous nous livrons à toute sortes d'expériences plus ou moins débiles de manière totalement inconsciente sans nous soucier qu'elles soient dangereuses ou non, comme seuls des gens d'une vingtaine d'années peuvent le faire.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 04:53
Donc à cette époque, alors que je consulte mon psy, je tente d'expérimenter tout ce que cet état peut m'apporter.

Première découverte : l'énergie est totalement à mes ordres. Il suffit que je fixe un point ou que je pense à quelque chose pour sentir un flot énorme d'énergie me traverser et foncer vers le point ou la chose en question.
C'est comme si je commandais à un torrent instantanément.
Je pose une attention sur la chaleur en bas de ma colonne vertébrale et l'énergie s'élance directement jusqu'à ma tête en brulant. C'est la sensation la plus jouissive que je connaisse : une sensation de puissance absolue, mon environnement semble être totalement à mes ordres.

Seulement voilà : je n'arrive pas à faire le lien entre cette énergie et des faits du monde matériel. C'est comme si les deux étaient totalement déconnectés. L'énergie que je vais accumuler dans ma main semble faire une boule que je peux palper, sentir,  déplacer; et pourtant elle n'existe pas pour la matière. Un objet mis au milieu l'ignore totalement.

Les gens se servent constamment de cette énergie mais ne s'en rendent pas compte et ne semblent pas en sentir le moindre effet. Une personne qui passe à côté de vous sans vous regarder va pourtant systématiquement fusionner avec vous : preuve que vous attirez toujours l'attention, et je dirais même de manière fort inconvenante pour notre société coincée. (Elle vous inspecte littéralement et vous sonde de l'intérieur en quelque sorte : c'est plus fort que tous les rapports sexuels possibles)

Les dépressifs sont difficilement supportables : ils émettent une énergie brûlante et collante et douloureuse jusqu'a plusieurs mètres. Une manière d'appeler au secours, je pense.

Les filles on un goût totalement différent de celui des garçons. Une personne en manque de sexe dégage une énergie sexuelle qu'on reçoit à plusieurs mètres de distance.
C'est super marrant et agréable et totalement indécent. Les gens doivent bien le sentir inconsciemment.

Je dirais donc que l'énergie sexuelle a tendance à se charger, et qu’à un moment elle doit être déchargée : soit vers le haut soit vers le bas.
Vers le bas c'est un rapport sexuel et cela libère et nettoie énormément à l'intérieur.
Vers le haut et l'énergie s'élève et monte jusqu'au sommet du crâne mais c'est plus désagréable qu'autre chose car cela rend les blocages encore plus fort.

L'énergie sexuelle semble être la pile atomique qui nous fait tourner.
Extrêmement bizarre quand on sait à quel point on refoule le sexe dans nos sociétés.
Mais bon, au moins je comprends pourquoi certaines religions prônent l'abstinence : en fait elles veulent faire monter l'énergie vers le haut.
Une grave erreur pour tout le monde, je pense : car cela ne fait qu'amplifier les problèmes déjà existant : il y a trop de blocages. Bien sûr il y a peut être des gens n’ayant aucun blocage qui peuvent s'y risquer : à cette époque je me dis que j'aimerais bien en rencontrer.

Les villes sont des dépotoirs énergétiques : un simple passage en centre ville et je me trouve plein de choses dégoutantes qui collent à moi et dont je mets des heures à me débarrasser.
La nature est, au contraire, une vraie féérie : à coté d'un arbre, mon énergie se rééquilibre et semble récupérer sa stabilité. Se coucher dans l'herbe quelques minutes rééquilibre le flot d'énergie dans mon corps et la terre me débarrasse de toutes les choses bizarres que j'ai accumulées. Une symbiose parfaite, semble t-il.

Comment, lorsqu'on a senti cela, peut on encore se sentir séparé de notre mère la terre ou croire un instant que la nature est hostile? (et c'est un informaticien pas écolo pour un sou qui vous dit ça!) Le seul endroit hostile c'est nos villes pleines de champs électromagnétiques poisseux et dégoutants qui se collent à nous et sont bien difficiles à déloger.

À ce moment je découvre les grosses contreparties de mon état: je sens tous les blocages de l'énergie à l'intérieur de mon corps. Ces sensations sont extrêmement désagréables et, qui plus est, beaucoup plus fortes que des sensations physiques.

Par exemple, je n'arrive pas à ouvrir la bouche pour parler (c'est un trait de mon caractère) et énergétiquement j'ai l'impression constante d'avoir une corde autour du coup que quelqu'un serre toute la journée.
Par moment, ma tête semble totalement se déformer comme si mes dents poussaient dans ma bouche et je suis obligé de me toucher pour vérifier qu'elle n'est pas en train de se tortiller dans tous les sens.

J'ai plein de points douloureux : c'est comme un poids ou un blocage parfois, même en dehors de mon corps.
Plus je fais monter d'énergie, plus les blocages semblent devenir douloureux et forts.
C'est extrêmement gênant, et pourtant il y a une distance étrange d’avec ces sensations. Quand je traverse une zone qui brûle pourtant aussi fort que si je mettais la main au dessus d'un feu, ma main n'a pas la réaction de retrait qu'elle aurait sur une sensation physique.

Chose encore plus étonnante: au cours de la journée je sens au niveau de mes oreilles l'énergie des autres.
Par moment, je sens le goût de quelqu'un que je connais comme si il m'envoyait de l’énergie.
Par recoupement avec le reste, j'en déduis que c'est quelqu'un en train de penser à moi. Au goût, je sais qui c'est, et à la texture de l'énergie (forte/faible piquante ou non etc., je peux même savoir si elle est énervée ou contente ou autre… c'est très marrant).

Nous sommes donc tous constamment reliés les uns avec les autres, nous qui nous croyons seuls c'est vraiment incroyable.

Mais tout cela j'aimerais bien le partager : comment expérimenter réellement si je n'ai l'avis de personne à ce sujet ?

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 04:12
La question est : où trouver des réponses? Qui pourra m'expliquer ce qui m'arrive maintenant?

À ce moment, je me souviens qu'à la Fnac, il y a un rayon de livres bizarres devant lesquels je suis toujours passé en rigolant: le rayon ésotérique.
 
Il y a toutes sortes de bouquins de gens plus ou moins allumés sur les anges, les ovnis et j'en passe.
Avant, mon avis sur ces choses étaient bien arrêté : ces livres sont le fruit de la folie ou bien de charlatans qui essaient de soutirer de l'argent aux autres en les escroquant (c'est l'avis de mes parents) et il ne m'est jamais venu à l'esprit qu'ils contiennent autre chose que des affabulations.

Mais là, je me jette sur le rayon et je me mets à lire. Je dévore littéralement tous les livres.
Or, il y a une capacité que j'ai toujours eue jusqu'à présent. C'est un don de famille en quelque sorte que possède ma mère.

Elle a toujours eu la réputation d'être fine psychologue : elle comprend très facilement les problèmes des autres. J'ai toujours eu cette capacité moi aussi, mais depuis quelques temps, c'est carrément devenu délirant.
 
En fait, quand les gens parlent, j’entends la phrase, et aussi une phrase cachée dans la phrase. Je m'explique :
J'entends en fait le schéma mental caché derrière la phrase que dit la personne : l'élément de programmation de son cerveau qui fait que la personne dit telle phrase à tel moment.

Il est donc très facile pour moi de comprendre les problèmes des autres. Pire encore, si je mets le doigt sur le problème véritable derrière la phrase,  la personne en face de moi a une réaction très bizarre : elle s'énerve brusquement ou bien part en pleurs ou bien fait semblant de ne pas avoir entendu; mais systématiquement elle a une réaction de rejet face à la nature de son vrai problème.

J'en déduis que son inconscient la protège.

Je suis passionné d’informatique, et j'ai compris depuis longtemps que les gens sont programmés à leur insu : ils font et disent des choses pour une raison très précise; à cause d'une ligne de code inscrite dans leur tête. Et comme tout bon programme, quand on essaie de l'effacer, il se protège automatiquement.
La personne n'en a pas la moindre idée, et il est très facile de la faire disjoncter en touchant son problème du doigt.

Qui plus est, elle fait totalement abstraction de sa réaction et quelques instants après, elle a tout oublié. Elle se rappelle seulement que j'ai été méchant ou désagréable avec elle, mais elle ne sait plus pourquoi.  Je possède maintenant la même capacité en lisant un texte.

Je sais exactement quel est le problème de l'auteur, pourquoi il dit telle phrase à tel moment et je peux distinguer parfaitement la forme du fond, les faits objectifs des rajouts faits par la personne.
C'est un outil extrêmement efficace.

Je dévore un tas de livres, et je suis capable, en faisant des recoupements, de trouver les points communs objectifs cachés derrière les mots.

J'en déduis après une après-midi de recherche que mon expérience bizarre s'appelle la montée de Kundalini.
Les gens qui le décrivent utilisent des mots précis et je peux distinguer facilement les expériences authentiques des simples copies de texte en me référant à ma propre expérience.

Ainsi nous avons tous en commun la sensation énorme d'énergie qui monte de bas en haut. Les bruits dans les oreilles. Les sensations énergétiques.

Et après, les effets semblent différents pour chacun.

C'est très étonnant. Accessoirement, chacun y va de sa religion : les chrétiens ont vu des anges, les fans de science-fiction des ovnis, et les athées ne voient que de l'énergie.

Normal après tout, nous rapportons tous notre expérience à partir du référentiel que nous possédons.
Mais apparemment, tout le monde a en commun de ne pas comprendre réellement à quoi ça correspond, ni d'avoir jamais pu en faire vraiment quelque chose.

Moi je décide que, non seulement je vais comprendre pourquoi c'est arrivé, mais qu'en plus je vais l'utiliser pour faire quelque chose.

Quoi ? À ce moment je n'en ai pas la moindre idée.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 03:42
Me voilà donc parti chez le psychologue.

Un type plutôt banal, calé dans son fauteuil avec une montre en face de lui.
Ambiance calme et détendue.

"Bonjour, je vous écoute, qu'est ce qui vous amène chez moi?"

Et là, un barrage cède en moi et je me mets à parler. Je lâche tout : je lui explique tout sous tous les angles.
Lui me regarde stoïquement, sans bouger un sourcil. Et la séance se passe en un clin d'œil : je déballe vraiment tout.

Il faut dire que je n'ai osé en parler avec personne jusqu'à présent : c'est trop bizarre.

Et chez le psychologue, moi je suis comme à la confession devant le curé : je peux tout dire et tout raconter, c'est comme ça.

La séance se passe, et mon psy n'a même pas levé un sourcil d'étonnement. Il me regarde toujours de manière aussi neutre et ne place pas un mot.

Au bout d'une demi-heure, il me dit que la séance est finie, je fais un chèque, je prends rendez-vous pour la prochaine fois et voilà.
 
Je vais faire plus d'une vingtaine de séances toutes pratiquement identiques.

Pendant ces séances je vais raconter toutes les expériences, les recoupements et les tests que je suis en train de faire sur mes nouvelles perceptions. Sans aucun tabou, et lui ne va pas lever un sourcil.

Un jour, me voilà en train de lui expliquer comment j'ai compris que les pensées ne venaient absolument pas de nos têtes mais n'étaient que des choses qui passaient et que nous attrapions au passage.

En effet lorsque j'ai très envie de dire quelque chose, quelqu'un d'autre le dit brusquement autour de moi : donc je constate 5 fois par jour que j'ai une pensée en commun avec quelqu'un.

Il semblerait donc que nous partagions les pensées sans le savoir et je vais même jusqu'a élaborer une théorie qui me passe par la tête à ce moment là : nos esprits sont des postes radios et nous nous branchons sur une fréquence suivant notre humeur.

Pour une raison que j'ignore j'ai tendance à me brancher sur la fréquence des gens que je rencontre (peut être par mimétisme inconscient) ce qui fait que je partage certaines pensées. Le seul indice étant que j'ai très envie de les dire quand elles ne viennent pas de moi. Or, je suis quelqu'un qui ne parle pas, limite muet alors quand j'ai envie de dire quelque chose je sais bien que ce n'est pas normal pour moi.

Brusquement en plein milieu d'une phrase je m'arrête et je lui dis : "d'ailleurs je ne crois pas être schizophrène."
Pourquoi j'ai dit ca? Aucune idée, en plus ça tombe vraiment comme un cheveu sur la soupe au milieu du reste.

Et là, mon psy ouvre de grands yeux, me regarde comme si j'étais un extra terrestre et d'un coup lui qui n'a pas ouvert la bouche pendant vingt séances se lâche.
"Heu je ne veux pas rajouter à votre histoire mais c'est exactement ce que j'étais en train de penser...”

Il m'explique qu'il a beau le tourner dans tous les sens pour lui je ne suis pas malade mental.
Je ne suis ni schizophrène, ni mythomane ni tout plein d'autre noms de maladies psychiatrique bizarres et il m'explique à chaque fois pour quelles raisons.

Il conclut en disant que de toute façon je n'ai aucun problème, alors si je dis que je sens les énergies, et que je fais tout plein de choses bizarres et bien ma foi, ça doit être vrai. Mais en gros, il ne peut rien pour moi.

Ca sera ma dernière séance.

Je crois qu'en allant chez le psy j'attendais une phrase réconfortante comme : "vous êtes fou, tenez je vous donne des pilules, et tout rentrera dans l'ordre tranquillement."

Seulement voilà, si je ne suis pas fou, alors il y a un gros problème.
Ca veut dire que tout ce que je vis est vrai, que l'école et la société passent à côté d'un truc énorme et que tout ce qui faisait ma vie jusqu’à présent s'avère erroné. Je comprends alors qu'il va falloir que je me débrouille seul pour comprendre ce qui m'arrive.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 18:58
Le lendemain matin, je me réveille avec une sensation étrange.

Je n'ai plus la sensation de brûler, mais j'entends toujours cette chute d'eau lointaine qui se met à rugir dès que j'y porte attention.

Je suis toujours traversé par un flot continu d'énergie, et mes sensations du toucher sont étendues au-delà de mon corps : je sens tous les objets situés jusqu'à 10 cm de moi, comme si je les touchais! Comme si les contours de mon corps, pourtant bien définis jusque là, avaient été remplacés par un fondu enchaîné avec mon environnement.
Je me lève en attendant que cela se dissipe, mais il n'en est rien : au contraire, en traversant ma chambre, la sensation se transforme.

J'ai plus que jamais l'impression d'être une méduse qui parcourt un océan en étant traversé par l'eau dans laquelle elle navigue. Et cette eau n'est pas toujours propre. Suivant les endroits où je suis dans la pièce ça brûle, c'est froid ça pique, ça a même un goût très étrange.

Je sens le goût de mon environnement par la peau et même au delà de ma peau.
Cette sensation est tellement plus forte que les sensations physiques normales, que la sensation de mes pieds sur le sol parait faible en comparaison.

Je m'habille tant bien que mal en me décidant à aller suivre mes cours.
Après tout, ça va peut être passer en prenant l'air. Je sors dehors et là, les bras m'en tombent ; le monde s'est complètement transformé pendant la nuit. Les arbres, qui n'avaient jamais attiré mon attention jusque là, ressemblent à des diamants multicolores qui brillent au soleil. Je ne me rappelle pas avoir vu les couleurs ainsi avant, ni une lumière aussi intense dans le ciel.

Je reste stupidement la bouche ouverte en regardant une rue banale que j'ai contemplée toute ma vie, complètement transformée.

Mon cerveau disjoncte littéralement : il reconnait bien l'endroit, mais il me crie que ça n'est plus le même.
C'est comme passer d'un vieil écran de télévision minable aux couleurs éteintes à un écran géant haute définition.
Et puis, cette sensation d'énergie qui pique et brûle me glace littéralement suivant les endroits du trottoir, et puis ce bruit dans mes oreilles qui va et qui vient.

D'un coup, quelqu'un me traverse littéralement !
En fait, il vient de passer à plus de deux mètres de moi, mais j'ai senti clairement son goût : celui de son énergie.

C'est la chose la plus intime que j'ai pu ressentir avec quelqu'un.
Nous avons littéralement fusionné pendant quelques instants et j'ai senti son énergie fusionner avec moi et m'emplir entièrement de son goût.

C'est fou, j'ai l'impression de boire les gens que je croise comme si nous nous traversions littéralement.
Je ne rêve pas pourtant: je crois même que je n'ai jamais été aussi éveillé de ma vie.
Et là, la peur me saisit vraiment.

Si j'avais eu une éducation religieuse quelconque, je crois que je serais tombé à genoux en criant que la grâce m'a touché.

Seulement voilà, il n'en est rien, et pour moi, il n'y a qu'une explication possible : je viens de devenir complètement fou. À qui en parler, comment faire?

Après tout, si je suis fou on va me donner des cachets et ça ira mieux.
C'est la seule manière de gérer cette situation à ce moment là.

N'ayant pas de prêtre ou de dieu vers lequel me tourner, je fais ce que tout bon citoyen doit faire : je vais consulter un psy afin qu'il me confirme bien que je suis fou.

Ca n'est pas possible autrement, si le monde était vraiment aussi beau les gens le sauraient et on me l'aurait dit non?

Alors un seul choix : direction le psychologue et lui pourra me dire quoi faire.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article