Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 19:15
Bon ben, je lâche pas mal de trucs encore en ce moment. Je l'écris parce que, à mon avis, c'est un problème qui est collectif en bonne part.

J'ai bossé sur le premier chakra : est remontée une envie suicidaire importante (c'est refoulé mais ça perturbe la connexion à la terre). Apparemment, le problème est lié à l'abandon par la mère divine.

Voilà le problème : dans notre société on refoule la mère divine complètement.

On dit à la mère humaine qu'il faut qu'elle remplace la mère divine : donc, elle doit donner de l'amour inconditionnel à tout le monde, être omnipotente dans la famille et tout solutionner. Concrètement, ça ne marche pas du tout. Parce qu’une mère humaine reste humaine, et ne peut certainement pas être omnipotente et faire ce qu'on attend d'elle. Accessoirement, on lui demande de tout abandonner pour la famille, et de ne vivre qu'à travers ce rôle là, ce qui est impossible.  Ca fait des femmes mises en situations insupportables, et qu'on empêche de vivre leur vie. (avec toutes les déviances plus ou moins déclarées ouvertement, mais qu'on retrouve absolument dans tous les pays, au moins au niveau inconscient!)

La femme, à la fois placée sur un piédestal (Marie), et en même temps l'esclave de tout le monde : puisque tout le monde attend après elle. Cela fait des familles où les enfants sont frustrés et émotionnellement instables (puisque, forcément, la mère humaine ne va pas aller alimenter leur premier chakra et s'occuper d'eux à chaque instant). Sans compter quand la mère 'craque' (donc, entre dans la colère) ce qui provoque ensuite des peurs inconscientes fortes, et un blocage du bas plus ou moins important.

En tout cas ce dysfonctionnement une fois remonté au deuxième chakra ajoute un problème plus ou moins déclaré. C'est que si la mère 'humaine' est limitée, on ne peut la partager, il va donc être difficile de construire correctement sa relation à l'autre en sachant que le premier autre qu'on côtoie (frère et soeur) est concurrent direct d'une chose qui est limitée (l'attention de la mère). Ca fait des relations qui sont, soit très perturbées, soit complètement conflictuelles et en compétition, voire les deux.

Une fois arrivé au troisième chakra, tout ce système déjà fortement perverti va encore structurer des conflits, mais cette fois, en groupe. Puisque le troisième chakra structure la relation au groupe. Or, ce n'est pas le but du troisième chakra du tout!

Le troisième chakra est fait pour permettre de regrouper entre elles les énergies compatibles : pas pour qu'elles se battent (pour l'amour de la mère et la survie encore : donc le lait maternel!) avec les autres groupes, mais pour que les mêmes affinités puissent travailler en synergie. Nous ne vibrons pas aux mêmes fréquences et n'avons pas les mêmes besoins, pourtant chaque groupe est important et amène quelque chose d'unique.

Voilà un point sur le bas : je ne rentre pas dans le détail de tous les blocages qui sont remontés, mais c'est un problème qu'on retrouve nettement au niveau collectif.

Retrouver le rôle de la mère divine en se reconnectant à la déesse, et laisser la mère humaine à son rôle 'humain' simplement est une urgence aujourd'hui. Ca permet d'éliminer une bonne part des déviances des chakra du bas, et sur des enfants éduqués correctement, on pourrait éliminer définitivement ces problèmes de perversité.

Transformer 'le diable' est nécessaire, en lui rendant sa forme réelle: le dieu Pan qui régit le minéral et le végétal et est un avatar de Dieu. Pas un être mauvais. Sinon ça bloque aussi les deux premiers chakras.

                                                              * * *

On a le même problème au niveau du chakra coronal, avec la relation au père humain qui est mis à la place du père divin. Du coup, on attend du père qu'il ait réponse à tous les problèmes extérieurs, et qu'il ait la vérité absolue et la puissance absolue. C'est impossible. L'homme est mis également dans une situation qu'il n'a pas les moyens d'assumer. (C'est moins en souffrance dans notre société, à cause de la domination par l'homme depuis pas mal d'années, pourtant ce problème est bien là.)

Concrètement, ça fait des enfants émotionnellement instables, (une fois de plus!) incapables de trouver leur connexion au père divin. Chez beaucoup, ça bloque le coronal et on trouve la 'peur' de la colère divine : qui est un transfert de la colère du père humain. Qui, forcément, est bien moins patient et aimant que le père divin.

Donc, tout ça contribue à faire une société d'êtres émotionnellement instables, qui contaminent à leur tour leurs enfants, en bloquant leur connexion au père et à la mère divins. Il est plus que temps que chacun retrouve son rôle, que le père et la mère n'aient qu'à assumer leur rôle 'humain' et qu'on laisse le divin faire son boulot.

                                                       * * *

Ces connexions au divin par le haut (père) et le bas (mère) sont à double sens : on envoie et on reçoit.
On pose des questions, et on obtient des réponses, on rend en bas ce que l'on n’utilise plus (en passant par Gaïa au passage), et si on a besoin d'une modification ou d'éléments pour le corps, on peut l'obtenir par en haut et en bas.
(corps physique plutôt en bas, corps plus éthérés plutôt en haut)

Les énergies de la mère sont plus proches de la matière, et celle du père sont plus proches de la source.
Les deux sont un aspect du divin.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

léa 11/05/2009 05:00

Bonjour Christophe, et merci pour ton récit. Pourrais tu me dire comment tu nommerais la mère divine? Penses tu que la faire connaître à un enfant puisse l'aider à avoir moins peur de perdre l'amour de sa mère humaine?

christophe 11/05/2009 06:29


Nommer n'est pas mon truc :) (principalement parsque les gens se réferent souvent à la même énergie sous différents non et donnent le même nom à différents énergies! et le mental s'accroche trop
aux noms).

Pour ce qui est de l'éducation c'est une question qui sera surement étudié par plein d'autres, je suppose que j'aurais beaucoup de réponse la dessus quand j'aurais moi même pu adopter. Mais pour
l'instant c'est un sujet qui est bloqué pour moi.
Il ne faut pas non plus culpabiliser, notre société est comme elle est et vas tranquillement évoluer.
 
Pour le reste, je suppose que tout dépend de l'enfant et de la manière d'ammener les choses, puisque chaque cas est particulier.


lds 29/04/2009 21:34

C'est l'androgynie donc qui réalise cette union. Si ceci est l'objectif, quel est le sens du couple ? Ou bien peut on former un couple androgyne ?

christophe 30/04/2009 07:03


Et bien réintégrer les deux parts est important.
Le couple divin est formé par des gens qui s'aident à évoluer mutuellement.
Avant tout chacun doit réintégrer les deux poles (masculin/féminin) en lui et ensuite seulement on peut atteindre l'équilibre dans le couple.
Faire l'amour sert à atteindre l'illumination pour incarner dieu sur terre (donc faire un enfant relié naturellement au divin, si cette composante manque sa fait un enfant émotionnellement
dépendant, donc relié aux parents à la place).
L'éducation par dessus en rajoute une couche.


marion 29/04/2009 19:55

C'est marrant parce que les parents ont la même attente par rapport à leurs enfants : qu'ils soient parfaits. Et ce, de façon insconciente. Et les parents arrivent à grandir quand ils acceptent enfin que leurs enfants sont des êtres séparés et différents d'eux-même

christophe 30/04/2009 06:57


Et cette perfection est très différente et variable suivant les parents :)


Muriel+Isabelle 29/04/2009 00:40

Ah! bien bien ! Je suis pour ma part ravie que ce sujet soit abordé avec autant de recul. On en revient finalement à cette notion de "double connexion", la fusion Père/Mère "accouchant" du Christ Intérieur, la conscience conscientisée. La Mère étant représentée plus ou moins à tors par Gaïa (qui est une entité à part entière) elle doit être avant tout l'expression de la matière, laquelle n'est pas uniquement terrestre ! Mais là je risque d'élargir un peu trop le débat...J'en suis aussi arrivée à cette conclusion concernant le transfert affectif des parents terrestres au Père Mère Divins, nous sommes des humains conditionnés avec cette fameuse dualité, expérimentée jusqu'à la différence même entre les humains, le sexe, différence appliquée à pratiquement toutes les espèces vivantes animales. Seuls les minéraux ont totalement fusionné leur deux polarités à un point tel qu'on ne peut plus même deviner qu'il y ai pu avoir deux polarités en eux. Certaines espèces animales sont également délivrées de cette dualité en étant qualifiées d'androgynes. Bref, tout ça pour dire que cette unification de l'être dual terrestre est dans son être divin, qui lui, a totalement fusionné les deux polarités. La bonne nouvelle c'est qu'au niveau humain terrestre, certaines personnes entament ce processus de réunification des deux polarités masuclin/féminin.Sur ce mon cher ami, je te souhaite une excellente nuit ! Bises, MI

christophe 29/04/2009 07:01


Et bien en fait nous l'entamons tous :)
Puisque c'est cette réunification qui ouvre le coeur précisément et qui nous permet de trouver les deux polarités en nous (au lieu de les chercher à l'extérieur dans un partenaire sur lequel on
projette l'image du père ou de la mère.)