Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 18:50
Ce que veut l'Ego ne devient jamais réalité. L'Ego n'en serait de toute façon jamais satisfait.
Se soucier de ce que veut son Ego revient à écouter un dépressif insatisfait chronique, dénué de pouvoir autre que nous prendre la tête, et qui n'a aucun espoir de guérison.

Le moi supérieur est celui qui crée les événements dans notre vie, c'est lui la nature du pouvoir créateur en nous.
Mais il ne négocie pas avec qui que ce soit : il nous fait avancer sur notre chemin de vie qui est simplement une suite d'expériences qui nous amènent un peu plus près de nous, expérimenter en tant que Dieu incarné. Tant que nous sommes incapables d'avancer en conscience il s'en charge.

Le seul moment où il nous rendra le pouvoir sera celui ou nous aurons fusionné avec l'esprit divin.
En attendant nous n'avons et n'aurons aucun pouvoir conscient d'altération directe de la réalité : nous sommes donc condamnés à avancer dans le monde qu'il a créé pour nous, et plus nous vivons d'expériences et guérissons de parts de nous même, plus ce monde s'améliore.

Si on l'écoute, les choses deviennent plus simples et du coup on peut avancer de concert avec lui. Qui plus est, au lieu de répéter vingt fois les mêmes expériences jusqu'à ce qu'on comprenne (ce qui est le cas d'énormément de gens), on peut assimiler les choses à une vitesse record, et faire se succéder à la chaine des expériences qui nous font évoluer rapidement; même si elles sont douloureuses.

C'est le sens de la phrase "Trouvez ce que vous souhaitez réellement dans la vie et faites en l'expérience."
Parce que le moi supérieur nous fait faire les choses que nous voulons réellement.

Commencer à se mettre en accord avec lui peut donc passer par cette première étape.

* * *

La mécanique du désir.

Le désir est souvent vu comme quelque chose de 'mauvais', un truc qui nous maintient dans l'illusion.

Mais en fait le désir n'est pas une chose mauvaise en soi. C'est un puissant moteur, c'est même le seul qui nous pousse à avancer. Sans lui nous resterions toujours au même point.

Il faut simplement comprendre que ce désir va revêtir différents visages et changer de formes au fur et à mesure que nous le satisfaisons au niveau essentiel: c’est à dire que nous répondons au désir fondamental qui est en nous. (celui donné par le moi supérieur et pas celui de l'Ego)

Un jour, après avoir suffisamment expérimenté, même un athée chronique désabusé comme moi, finit par comprendre que son plus grand désir est de faire l'expérience d'une rencontre et d'une fusion directe avec Dieu.

Mais il s'agit d'un processus. A une époque, un ordinateur était ma vision la plus grande de Dieu et tous mes désirs tournaient autour de cela. Puis avoir un bon boulot a été mon désir le plus grandiose et ainsi de suite.

Si on part du principe qu'on va attendre d'être à la retraite ou d'avoir atteint tel ou tel niveau pour faire les expériences que nous souhaitons, nous ne sommes pas prêts d’évoluer. Si nous attendons de n'avoir plus aucun désir pour évoluer c'est pareil.

Ces choses se font simultanément, car le désir est un puissant moteur sur la voie et il faut savoir l'utiliser.

Une religieuse sincère dans un couvent, un moine isolé sur un rocher ne sont pas des gens qui n'ont plus de désir. Ce sont des gens dont le désir de divin est devenu tellement fort que plus rien d'autre n'a d'importance à leurs yeux.

* * *

Tout revient donc à savoir distinguer ce que nous voulons réellement dans la vie, et cela est toujours en rapport avec le moi supérieur. Quand c'est fait il faut en faire l'expérience directe. Puis recommencer encore et encore.

Le but n'est pas de faire la course : tout le monde n'en est pas au point où il veut faire directement l'expérience du divin dans cette vie. Et bien sur il faut jouir des choses : car cela aussi est notre nature. Si nous avons un désir et le satisfaisons il ne faut pas oublier de s'en délecter. L'enfant intérieur est celui qui nous permet de connaitre la joie et la jouissance.

La vie devient vraiment intéressante quand on revient dans notre vraie nature et qu'on accepte que tout cela est un jeu organisé par nous tous pour nous faire évoluer.

Au lieu d'essayer de satisfaire un Ego qui nous maintient dans une situation de souffrances et d'insatisfaction constantes.  Jusqu'à ce que l'enfant intérieur en ait assez et nous rende malade pour qu'on l'entende, ou que le moi supérieur, lassé de nous voir nous enliser dans des métiers ou des vies dont nous ne voulons plus, crée une expérience de rupture pour nous faire avancer.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 19:08
Les maladies sont l'expression de l'enfant intérieur : la partie liée à l'instinct.  (mère)
Les expériences de la vie sont l'expression du moi supérieur : la partie liée à la connexion à l'esprit divin  (père)

L'Ego est la programmation mentale qui a commencé dès la naissance et a construit la horde de petits 'moi' qui forment notre personnalité: des réactions de fonctionnements automatiques face à des événements précis de la vie. Cela part des choses les plus basiques (rapport à la nourriture) jusqu'aux choses les plus abstraites.

Les trois sont naturellement déséquilibrés dans la société. L'instinct est refoulé, le moi supérieur nié; donc les expériences de la vie et les maladies sont vues comme des choses aléatoires et plus ou moins impossible à éviter.

L'Ego est considéré comme seul ayant un intérêt et tout s'adresse à lui dans notre société, et est conçu pour le manipuler.

Dans tout ça l'homme n'est plus grand chose d'autre qu'un robot condamné à faire ce pour quoi il a été éduqué, sans espoir de devenir autre chose.

La plupart des gens acceptent leur sort qui semble être de répéter indéfiniment les mêmes choses en attendant la mort, en se résignant à être malade et en priant pour ne pas trop l'être et en se réjouissant quand les malheurs ne les atteignent pas trop et frappent leurs voisins.

L'homme est dépressif au fond et son âme est malade. Personne n'est réellement sain d'esprit ni heureux dans notre société. Du dernier des clodos au premier chef d'état tous sont en souffrance et ne connaissent pas la paix.

La qualité de vie de notre société est celle de nos publicités : de la poudre aux yeux qui masque un produit bien souvent frelaté et sans intérêt.

Comment casser ce cercle ?

----------------
Alléger l'Ego.

L'inconscient (crée =>) pensées (crée =>) émotionnel (crée =>) circulation énergétique (crée =>) corps physique.
(causal)                 (mental)          (émotionnel)            (ethérique)                    
 
En attaquant l'inconscient on s'attaque à éliminer un à un les petits 'moi' : à chaque fois une des chaînes qui nous entravent tombe.

Ce n'est pas un travail rapide, mais il apporte un réel soulagement; même s’il oblige à regarder ses peurs en face.
Pour cela toutes les thérapies sont bonnes.

On réalise de plus en plus ce qui est la réalité de notre être : nous somme conçus pour connaitre la paix et la béatitude constante, et si nous ne les connaissons pas c'est simplement à cause d'un masque posé dessus.

Ce masque nous fait croire que l'accès à cette béatitude est lié à un événement ou un état particulier.

Or, plus on avance plus on s'aperçoit qu'en réalité cette béatitude n'est pas générée par les événements, mais présente dès le départ en nous. L'Ego la masque complètement et nous en laisse entrapercevoir quelques reflets lorsque nous répondons à ses attentes.

Donc nous finissons par être entièrement conditionné par les événements puisque nous voulons revoir à nouveau ce reflet de bonheur. (quand j'achète une nouvelle voiture, quand j'ai une promo au boulot etc..)

Tout cela est un mensonge. Cet état est notre dû et nous est masqué par l'Ego : il n'est donc pas celui qui nous récompense, mais celui qui nous prive de la béatitude.

--------------
Dénouer le coeur et ouvrir la vision intérieure.

Lorsque l'on a compris cela, le but est de parvenir à ne plus lâcher cet état de béatitude en dissolvant tout ce qui est pourrait être perturbateur.

Si on a suffisamment travaillé, le moi supérieur doit avoir repris les commandes et au lieu d'être victime des événements, nous participons activement à des expériences de vies qui nous rapprochent un peu plus de la liberté, l'enfant intérieur peut s'exprimer : nous sommes de moins en moins malade, et quand nous le sommes nous comprenons le message : ce qui nous rapproche également encore du but et permet de guérir plus vite.

L'Ego doit être devenu un serviteur à ce niveau (plus ou moins). Il ne sert qu'à générer le monde matériel et rien d'autre. Le moi supérieur est le maitre.

La vision intérieure (3ème oeil) permet d'avancer encore plus vite en devenant son propre thérapeute.
La guidance et l'aide des esprits deviennent précieuses à ce niveau.


C'est là que le feu du nombril entre en jeu, et que le centrage dans le coeur devient important.

La conscience centrée dans le coeur dénoue petit à petit l'accès à la source d'amour inconditionnel en nous et la fait jaillir.  Nous en sommes les premiers affectés constamment.

Le but est de faire grandir la lumière en nous jusqu'à ce qu'elle nous apparaisse dénuée de tout artifice dualiste : donc lié à un événement , action , ou état quelconque du monde matériel.

La clef qui consiste à dénouer le coeur passe par trois choses apparemment : amour, joie, vérité. (c'est ce qu'on me dit)

En théorie :
Quand le coeur est dénoué le moi supérieur, l'enfant intérieur, et l'Ego fusionnent pour révéler l'esprit divin.
Il n'existe  plus de maladie (enfant intérieur), plus d'expériences (moi supérieur), plus de forme matérielle (Ego)

Nous serions donc libéré de la roue des réincarnations.

---------------------------------------
Troisième oeil et schizophrénie

Que se passe t il quand on ouvre sa vision intérieur avant d'avoir commencé à travaillé l'inconscient ?
On se retrouve face à ses peurs 'matérialisées' dans la réalité. (puisqu'on va voir dans le bas astral et que les entités jouent sur nos peurs pour se nourrir de nos pulsions)

D'où le diagnostic de 'schizophrénie' fréquemment fait par les psys.

Attention : il existe vraiment des schizophrènes, tous ne sont pas des apprentis sorciers ayant ouverr le troisième oeil; mais il faut bien comprendre que quelqu'un qui ouvre le troisième oeil de manière inattendue va forcément
commencer par voir ses propres peurs, d'où le risque de confusion de diagnostic. Et au vu du rapprochement des plans, et des facilité d'évolutions actuelles sur la planète; sans compter le niveau vibratoire plus élevé des jeunes qui s'incarnent:  ces phénomènes sont, et seront, de plus en plus fréquents.

Il est donc fortement conseillé de ne pas faire usage de ses capacités avant d'avoir suffisamment nettoyé l'inconscient : au moins des peurs les plus flagrantes, sous peine de se retrouver avec des réels soucis mentaux au bout d'un temps. (possession par les entités cette fois : et là, on n’est vraiment plus seul dans sa tête..).

Il faut bien comprendre que l'oeil intérieur révèle les choses subtiles du monde, qui ne sont que le reflet de notre intérieur (puisque nous sommes l'univers entier) Si nous ne l'avons pas nettoyé les visions peuvent être plus ou moins terribles.

Sans compter la perturbation que peut provoquer le fait de commencer à voir la réalité de notre société et de nos concitoyens. Chose qui est normalement fermée à la plupart des gens.


Il est donc particulièrement important à ce niveau de commencer par travailler à nettoyer l'inconscient.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 19:10
Lorsque l'on travaille un certains temps sur soi, on finit par s'apercevoir que nous avons plusieurs corps.
Physique, éthérique,  émotionnel, mental, causal , christique , atmique etc.. (pour  avoir une idée ou classer de manière arbitraire puisqu’en fait dans la réalité ça semble un peu différent.)

Chaque corps interagissant avec les autres.
Chaque problème à un niveau se répercute obligatoirement sur tous les autres niveaux.

Avec un peu d'opportunisme et d'ouverture d'esprit on va s'apercevoir que, suivant les problèmes que l'on veut résoudre, il est plus ou moins simple de travailler par le biais de tel ou tel corps.

Si l’on veut résoudre un problème physique, certaines fois il sera plus facile de résoudre d'abord le problème 'psy' qui en est la cause, et ensuite, de s'attaquer au physique.

Exemple : une verrue qui sort sur un coup de stress. Si tu brûles la verrue et que tu ne résous pas le stress, ne t'étonne pas si, quand tu l'as brûlée sur la main droite elle ressort sur la main gauche. C'est plus simple de résoudre le stress : ce qui entrainera une disparition de la verrue ou, au moins, permettra qu'en la brûlant elle ne ressorte pas ailleurs.

Maintenant, comprenant que nous sommes l'univers tout entier et que notre modèle de fonctionnement est identique à celui du monde. (microcosme, macrocosme; ce qui est en haut est comme ce qui en bas etc..)

Le monde matériel est l'équivalent du corps physique : les autres corps correspondent à d'autres dimensions ou sphères d'influences.

Notre société fonctionne de manière purement matérielle : quand elle veut résoudre un problème elle va essayer de le résoudre ici et maintenant dans le monde matériel. Elle ne va pas tenir compte des autres dimensions qui, elles, 'n'existent pas'.

Résultat aucun problème n'est réellement traité.

Si on comprend que le corps matériel est en bout de chaine et donc la conséquence des autres corps, il faut comprendre que le monde matériel est également en bout de chaine et donc la conséquence des autres dimensions.

Cela a été expliqué de manière symbolique de toutes les manières possibles et imaginables dans la mythologie. Les humains n'étant que 'des pions' pour les dieux et des créatures d'autres dimensions.

Tout ceci a été occulté et considéré comme faux par le matérialisme qui a considéré l'inexistence de ces aspects puisqu’il ne les voyait pas. Pourtant c'est très vrai.

Avec la clairvoyance on s'aperçoit à quel point les gens qui se croient maitres de leur décisions ne sont que les jouets de manipulations diverses et variées (égrégores, programmations de l'Ego, esprits, entités etc..).
Personne n'agit réellement ni ne prend la moindre décision seul. Il est influencé dans tous les sens sans même s'en apercevoir. Tellement qu'en s'en apercevant la seule chose qu'on peut faire au final c'est choisir à quelle influence on se soumet en conscience : rien de plus. (Dieu étant encore la plus élevée).

Le monde matériel n'est que le reflet d'autres dimensions 'plus élevées' et si les choses se passent mal ou sont chamboulées ici c'est le reflet de problèmes situés à d'autres endroits.

Accepter de voir dans d'autres dimensions, de communiquer avec des esprits souvent plus évolués que nous; c'est se donner les moyens d'attaquer les problèmes de notre monde à la source et de les résoudre à tous les niveaux.

Il ne s'agit ni plus ni moins que d'accepter que le monde que nous considérons comme étant purement construit en 3D, est en fait, bien plus vaste que cela et que la réponse à tel ou tel problème peut se trouver tout d'abord dans une dimension plus évoluée, pour qu'ensuite le problème se 'purge' et se résolve naturellement dans le monde matériel.

Quand on résout un problème chez le psy, on a le contrecoup physique et ensuite le problème est réglé.

Quand le chamane, ou le prêtre à l'époque appelait tel ou tel dieu ou tel esprit, il contactait une dimension plus élevée et aidait à résoudre le problème à un niveau plus haut et donc plus malléable. Puis par effet 'de synchronisation' le problème se résolvait à terme dans le monde matériel.

Quand le prêtre ou le chamane avait la vision d'un problème dans le monde des esprits ou d'un conflit il savait que par ce système de 'synchronisation' le problème apparaitrait également à terme dans notre monde.

Il ne s'agit pas d'une croyance ou d'un 'truc primitif'. Les primitifs sont ceux qui ne tiennent pas compte des niveaux subtils du monde : ce faisant ils deviennent les jouets d'influences externes et ne peuvent résoudre leurs problèmes.

Il faut comprendre que chaque dimension, comme chaque 'corps subtil', a son importance, et chaque être de chaque dimension a, à la fois son domaine d'influence, ses capacités, et ses impossibilités.
Rien n'est inutile dans le monde parce qu'il est conçu parfait : et du plus petit brin d'herbe, de la plus minable entité du bas astral jusqu'au plus grand archange chacun a sa place et sa fonction qui est unique.

Si la minable entité du bas astral disparait alors l'archange disparait avec.
Que se passe t-il quand les éboueurs font la grève dans la ville? Que se passerait il si leur fonction disparaissait simplement? à terme ça serait la fin de la ville. C'est aussi simple que ça.

Pourquoi un esprit de la nature aurait il besoin d'un humain?
Parce que nous pouvons agir dans notre monde sur des choses auxquelles ils n'ont pas accès, parce que notre libre arbitre nous donne accès à des prises de décisions qu'ils n'ont pas le droit de prendre (ils ne peuvent faire monter les morts, et plein d'autres choses).

Pourquoi un humain aurait il besoin d'un esprit de la nature?
Parce que l'humain naïf qui croit que son radis pousse tout seul pendant qu'il dort la nuit devrait réaliser que sans l'énergie subtile qui s'en occupe à un niveau plus haut y'a pas de radis.

Pourquoi les humains ont ils besoin des entités?
Parce que, sans elles, il n'y a pas de tentations obscures et donc, pas de libre arbitre.

Pourquoi les entités ont elles besoin des humains?
Faut bien qu'elles mangent et elles se nourrissent de nos basses pulsions.

Pourquoi un humain aurait il besoin d'un archange?
Pour soulager sa souffrance et le guider dans son évolution.

Pourquoi un archange a t-il besoin d'un humain?
Parce que si un humain ne lui demande pas, l'archange n'a pas le droit d'intervenir en vertu du libre arbitre.
etc..

Il s'agit donc d'une COLLABORATION.

Notre univers multidimensionnel collabore à tous les niveaux tout comme les cellules de notre corps collaborent entre elles, tout comme les organes collaborent entre eux. L'estomac, le foie le cerveau et l'anus ne fonctionnent pas au même niveau, sont totalement étrangers en apparence et pourtant ils sont totalement interdépendants.

En entrant dans le matérialisme nous avons lancé les bases d'un refus de collaboration généralisé. Une sorte de cancer de l'univers. Ce faisant, soit il se passe n'importe quoi à notre insu et nous ne pouvons que découvrir les conséquences des choses, soit nous sommes manipulés dans tous les sens puisque nous refusons de voir, et pas par des trucs qui ont l'intérêt général de l'univers en tête.

Retrouver la spiritualité, c'est retrouver la capacité à communiquer avec le subtil et, ce faisant, permettre, en collaborant avec des dimensions plus hautes, de guérir notre monde.

-----------------------------
PS:
Pour ceux qui disent que les esprits ne sont que de l'énergie consciente je réponds : bien sur et vous aussi.
Pour ceux qui disent qu'ils n'ont aucune existence intrinsèque je réponds : bien sur et vous aussi.
Pensez à le dire aux impôts la prochaine fois qu'ils vous réclameront de l'argent.
Vous verrez que la prison n'a aucune existence intrinsèque elle aussi, mais que cette non existence intrinsèque est bien désagréable quand même.

Bien sur si vous êtes un Bouddha ne tenez pas compte de cette remarque.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 19:12
En ce moment le matin je fais toujours mon nétoyage de tous les corps subtils.
Je me met sur mon nuage, je monte le plus haut possible.

Ceci augmente les vibrations de mes corps subtils jusqu'a ce que l'energie deviennent 'liquide' et éthérée tellement elle vibre vite. Et je laisse la lumière descendre pour nétoyer tous mes corps en même temps.

A ce moment les sens commencent à disparaitre petit à petit, (en premier la vue, ensuite le corps physique devient éthéré jusqu'a presque disparaitre : donc plus de sensations et surtout de notion de 'forme physique', et en dernier le son reste : pour l'instant j'arrive pas encore à le laisser passer.)

Ce qui est étonnant en se positionnant dans la lumière, c'est que par contradiction le corps physique semble lourd, douloureux et inconfortable quand on le laisse revenir. On voit apparaitre pleins de douleurs auquels on ne fait pas attention normalement (entre autre les tensions musculaires).

Donc ce matin au lieu de laisser mon corps disparaitre, au moment ou il me semblait éthérée, donc aussi maléable que mes corps subtils; j'ai demandé à la lumière de dénouer toutes les tensions musculaires comme si c'etait un corps subtil. Et etonnament ça à marché. Alors que d'habitude je cloisonnais le 'physique' et l'energétique.

Mais en fait j'ai compris que la lumière me demande de lacher mon illusion de 'solidité' du monde matériel et d''appartenance' à mon corps matériel. Donc pour ça elle me fait centrer dans le coeur : puisque seule la lumière émanant du centre est réelle et que tout le reste en est un reflet.

Donc je me centre dans le coeur et positionne ma conscience par rapport à la lumière qui en émanne et plus par rapport au corps.

En gros je suis en train de transposer mon exercice de nétoyage et de fusion avec la lumière que je faisait uniquement en méditation dans "l'action" de tous les jours.

Pourquoi je fais ça? Ben j'en sais rien. si la lumière me dit de faire un truc je le fais. On verra ou sa mène.
C'est peut etre préliminaire à autre chose.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 18:52
Bon j'ai fait une séance de neurotraining pour travailler à libérer le côté 'mère', en gros la connexion
énergétique par le bas. (après avoir bossé sur le côté père.)

C'est très déstabilisant et ça fait ressortir une partie de moi très refoulée.
Donc pour l'instant j'encaisse.

---------------------
Quelques trucs marrants que m’a raconté Pascal.
----------------------

Ce week-end il était à un enterrement dans une église. Bien sur tout le monde pleure etc.. (normal)

Pascal qui s'ennuie en profite pour discuter avec un peu tout, à commencer par l'invitée d'honneur de la cérémonie, c'est à dire la morte.

Apparemment elle n'a pas l'air dérangée et semble occupée à regarder son enterrement.
Elle lui dit simplement que là, tout de suite, ce qui lui manque c'est de manger des fraises.. ma foi.

Mais bon elle n’a pas l'air de vouloir monter. Effectivement ça doit être assez marrant de lire dans les pensées des gens qui assistent à ton enterrement : au moins tu connais les sentiments de tout le monde à ton égard.(les fantômes ont un accès télépathique direct apparemment)
Quand tu n'es pas clairvoyant et pas trop habitué c'est sur que ça doit bien faire marrer.*

Pascal lui dit simplement que si un jour elle veut monter et qu'elle ne trouve pas la lumière elle n’a qu'à venir lui demander. Ce en quoi elle le remercie vivement.


----------------------

Sinon un matin il trouve sa voiture cassée apparemment.
Alors il demande en haut ce que ça signifie.

Réponse : "C'est pour attirer ton attention sur la différence entre le pilote et la voiture. Toi tu crois être la voiture (ton corps) mais en fait tu es le pilote. La voiture est limitée et ne peut pas faire grand chose. Le pilote (l'esprit) peut tout faire. une voiture quand elle est cassée, le pilote en change, simplement."

En résumé le but est qu'il commence à dissocier ses perceptions de son propre corps. Donc il doit ressentir tous les objets qu’il croise comme s’ils étaient lui. Pas évident.

Enfin c'est ce que j'en ai compris quand il a essayé de m'expliquer parce que c'est toujours pareil : en haut ils t'envoient les infos de manière directe et non formulée, et en plus c'est conçu pour que tu comprennes directement tout avec ta structure mentale; donc c'est vraiment l'idéal. Dès que tu essaies de l'expliquer c'est une autre histoire.
Parce qu’il faut déjà que toi tu arrives à le formuler et que l'autre l'entende avec sa structure mentale différente.

Résultat c'est toujours le téléphone arabe. Mieux vaut expérimenter directement.

------------------------

Mais c'est vrai que l'identification que nous faisons aux cinq sens, à commencer par le sens du toucher (et donc la sensation de notre corps) font énormément pour nous maintenir dans l'illusion. Et avec un peu d'entrainement on peut commencer doucement à étendre ou déplacer sa conscience ailleurs.

Bon faut y aller tranquille, mais ça vient; même si ce n'est pas évident quand on n’est pas habitué et qu'on n’a aucun repère. Avec des perceptions énergétiques c'est plus simple parce qu’on a un truc auquel se raccrocher. Mais en réalité on peut le faire sans ça. Faut juste s'habituer doucement, quitte à imaginer au début.

Parce qu’en réalité on le fait tout le temps, mais on ne s'en aperçoit pas : on est trop focalisé sur le corps et les cinq sens.

-------------------
*
(Quand t'es clairvoyant c'est l'inverse, des fois tu préfères fermer parce que c'est trop chiant de voir toujours ce que les autres pensent ou font, surtout que généralement quand ça t'intéresse tu ne sais pas vraiment et que quand tu t'en fous t'es au courant de pleins de trucs que tu préférerais ne pas savoir. A la fin tu es tellement blasé que tu te fous de tout.)
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 19:00
Une suite de textes qu'on m'a fait suivre par mail et qui contiennent différentes lettres du christ obtenus par un channel apparement.

Chacun doit y trouver ce qu'il veut en fonction de ses convictions , mais je trouve qu'il y a des choses fort intéréssantes la dedant.



Bien sur je n'émet aucun avis la dessus : que chacun se fasse sa propre opinion.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 19:03
Voilà un extrait de ce que j'ai trouvé sur un site :

"Le plan éthérique n'est pas un monde parallèle et sans rapport avec le nôtre. En effet, la tradition de l'hermétisme chrétien nous enseigne que le monde matériel dans lequel nous évoluons n'est pas monolithique. Il est en réalité composé de sept états vibratoires différents. Ainsi, nous distinguons, de l'état vibratoire le plus dense, à celui le plus subtil : l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux, puis l'éther chimique, l'éther vital, l'éther lumière et l'éther réflecteur.
La tradition hermétique nous apprend que les quatre plans éthériques jouent un rôle particulièrement déterminant au sein de la nature. En effet, c'est par leur intermédiaire que toute forme matérielle, solide, liquide ou gazeuse, peut être vitalisée. Plus précisément encore, l'éther chimique est responsable des fonctions d'assimilation et d'excrétion, l'éther vital est nécessaire aux fonctions de reproduction, l'éther lumière est intimement lié aux fonctions sensorielles alors que l'éther réflecteur est associé aux fonctions de mémorisation."


J'ignore si cette manière de modéliser est totalement exacte.
Après questions à mes esprits dans ce référentiel : je vois dans l'éther lumineux et l'éther gazeux mais pas les deux premiers éthers.
Ce qui explique que je ne vois pas réellement les esprits de la nature pour l'instant.

Pourquoi ? Mystère!


    les esprits de la terre (éther chimique)
    les esprits des eaux (éther vital),
    les esprits de l'air (éther lumière),
    les esprits du feu (éther réflecteur).

Bon ce sont des pistes parce que je ne sais pas si c'est juste et ma clairvoyance reste limitée et embryonnaire à ce niveau.

------------------

Je comprends aussi ceci : la part la plus élevée de nous même perçoit dans le silence et sans aucun des 5 sens.
La communication par connaissance directe est plus proche de la nature de l'esprit divin.

Là où commence le son, nous commençons à approcher du matériel.(au début était le verbe)
Ensuite se formulent les pensées et ces pensées descendent du subtil au matériel pour donner vie à l'expérience du monde tel que nous le connaissons.

Ces pensées forment la cause de notre incarnation : "le corps causal". Et nous construisons tout en chaine jusqu'au corps physique pour matérialiser les expériences.
Cette structure 'causale' est l'origine de l'Ego : il est totalement impossible de descendre plus bas dans le matériel sans Ego.

C'est pour ça que, quel que soit le maitre, s’il est incarné alors il a un Ego. Aucun ne peut l'avoir dépassé sinon par définition il n'est plus incarné.
Pour devenir un maitre, la seule chose que nous pouvons faire est laisser le moi supérieur 'affiner' notre Ego pour le forger à l'image exacte de l'expérience qu'il a à vivre.

Inversement, le processus pour retrouver l'esprit divin consiste à remonter ce monde manifesté et matérialisé pour revenir jusqu'à la source de lumière dont nous sommes issus.
En libérant cette expérience de toute chose manifestée (donc tout sens ou concept ou même notion de temps qui précède forcément l'apparition du verbe)

Lorsque cette expérience est faite notre conscience est remontée à un niveau assez haut pour contrôler tout le processus volontairement, au lieu de le subir inconsciemment.

C'est pour ça qu'à un moment ça passe par un passage du formel au non formel. Au fur et à mesure qu'on monte en vibration on doit percevoir sans forme.
A mon sens c'est ça l'expérience du voyage dans le spirituel et les terres pures.

Cet aspect est bien plus agréable et il est difficile de concevoir le bien être et la toute puissance de la présence dans la lumière.
La puissance dans le transfert direct de connaissance est également sans égal.

Donc il est très douloureux à ce niveau d'évolution d'accepter de se recréer un Ego, qui sera forcément source de souffrance pour pouvoir descendre à notre niveau.
Surtout que le monde matériel est forcément duel et relatif. Et qu'il implique non seulement la souffrance mais aussi le risque de se perdre dedans à cause du karma.

Donc 'un prophète' comme Jésus est un sacré kamikaze. Respect.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 15:26
Je cherche des renseignements sur les terres pures ces derniers temps, histoire de comprendre leurs significations:

Voilà ce que j'ai trouvé sur un site parlant de bouddhisme :

"Lorsqu’un être, grâce au double entraînement (entraînement à la compassion et entraînement à la sagesse), arrive à se libérer du 4ème voile, le voile du karma, il accède à la 1ère terre pure (ou champ pur) de Bouddha. En réalisant que la nature de l’esprit est la vacuité, il est devenu un arya bodhisattva, c’est à dire un être sublime. Dès ce moment, il est assuré de ne plus rechuter dans le samsara et en particulier dans les mondes inférieurs. Les terres pures sont créées par l’esprit des Bouddhas, et sont donc des lieux exempts de peine et de souffrance, extrêmement propices aux pratiques spirituelles.. "

Apparemment à l'intérieur des terres pures il existe différents niveaux de réincarnation, de la 1ère terre jusqu'à la 10ème terre.

Plutôt cohérent tout ça, non?

Apparemment d'après ce que j'ai trouvé en cherchant sur différentes religions, si on suit l'expérience de la dualité alors on se réincarne perpétuellement entre différents niveaux de conscience qui vont des enfers au monde des dieux (bas astral au haut astral dit autrement.)

La vie dans les enfers étant peu adaptée au développement de la compassion et de la sagesse (on s'en doute un peu au vu du profil du gnome et du troll) et la vie dans le haut astral étant également peu adaptée aux deux.
(puisque les dieux vivent dans des plaisirs constants et ont des vies extrêmement longues bien que non éternelles : ce que toutes les mythologies ont déjà bien démontré. Ils n'ont a priori aucune envie de s'embêter à faire des recherches spirituelles.

Le 'problème' étant qu'on passe l'éternité à faire des allers-retours entre le haut et le bas.

Bien sur il s'agit d'expériences et il faut les avoir toutes vécues pour avoir envie de s'élever j'imagine : seul l'esprit divin peut décider.

Au final nous retournerons tous à l'unité quoi qu'il arrive, donc tout cela part d'un choix purement consenti de l'esprit divin.

On retrouve également ce commentaire dans la voie du magicien:

"Renoncer à la dualité, refuser paradis et enfer. Merlin disait qu'au delà du jeu des contraires se trouve un royaume de pur être, de pure lumière, de pur amour. Toute cette affaire de bien et de mal !.. cesse de courir après ton ombre et oublie cela... Nous avons la liberté de choisir de nous enchainer pour toujours au cycle du plaisir et de la peine. Mais nous sommes également libre d'en sortir et de faire cesser notre souffrance..."

Donc chercher à s'élever au dessus de cela nécessite de chercher à créer la première terre pure.

Ce qui pour moi équivaut à développer son corps spirituel jusqu'à ce qu'il soit suffisamment puissant pour atteindre la conscience christique. Il faut nettoyer le corps causal : ce qui nettoie le karma.

Ce développement progressif du corps spirituel correspondant aux dix terres pures des Bouddhas.

Bien sur tout le truc, c'est de lâcher tout le karma pour créer au moins la première terre pure : il semble qu'ensuite on puisse travailler à s'élever à partir de là.

On sait qu'on arrive au corps spirituel simplement quand le 'je' disparait et que le 'nous' le remplace. Nous commençons alors à voir la dualité s'effacer tout doucement.

Je précise que certains disent que l'élévation de la planète amène naturellement ce nettoyage de karma et essaie de nous amener tous au développement du corps spirituel : c'est pour ça que tous ces processus sont très expliqués en ce moment et que nous sommes très aidés dans le nettoyage.

Nous verrons bien ou cela mène..
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 10:58
Donc, tous les matins; je fais une quête de vision.

Je monte le plus haut possible (donc mon corps énergétique monte sur la fréquence la plus haute.)
Je visualise une source issue de Dieu (donc de la lumière) qui jaillit et qui nettoie tous mes corps un par un.

Cette énergie est de tellement haute fréquence, qu'elle est 'liquide' : elle dissout les énergies de plus basses fréquences restées dans mes corps énergétiques en les transmutant : c'est à dire qu'elle augmente leurs fréquences à elles et du coup elles peuvent circuler et se débloquer.

Les énergies 'basses fréquences' ont tendance à s’accrocher et à circuler difficilement, alors que celles de hautes fréquences circulent librement et rapidement : plus la fréquence de l' énergie dans le corps augmente, plus l'énergie circule librement et rapidement, plus nous pouvons en canaliser en quantité et donc plus nous sommes en bonne santé. On trouve ce principe dans les arts martiaux : si l'énergie circule plus vite et mieux on se blesse moins souvent et en cas de blessure on se remet plus vite.

Les pratiquants de haut niveau ont une énergie qui circule très vite et qui est très puissante (je le sais j'ai testé leurs corps). Accessoirement ils peuvent la canaliser à partir du hara, et lorsque l' énergie jaillit librement le coup porte à coup sur et sans effort (dixit Pascal qui est plus sur la voie du guerrier et qui teste les différents effets de l'énergie dans les arts martiaux.)

Donc le but reste d'augmenter notre propre vibration pour que notre énergie se renforce, gagne en puissance et circule mieux. Sachant que tout ce à quoi nous accordons de l'attention nous le faisons croître dans la lumière, être conscient et 'présent' dans ses corps énergétiques suffit à obtenir cet effet.

L'amour inconditionnel est concrètement l'énergie la plus subtile et la plus puissante : c'est en réalité la nature même de l'énergie, elle est consciente et c'est la vraie nature de Dieu. Elle est partout dans le moindre vide : car il n'y a que Dieu en tout. On peut l'expérimenter de plus en plus avec l'entrainement. Canaliser l'énergie de plus en plus haut dans son propre corps nous permet de nous élever vers Dieu : l'énergie 'non manifestée' qui sous-tend toute la création.

Lorsque l'on voit un objet et un sujet : il y a l'objet, le sujet observé et le vide entre les deux : la part non manifestée de Dieu est ce vide : c'est l'énergie la plus puissante et de plus haute fréquence en réalité, et elle est consciente.

Plus on monte plus on peut voir cette part non manifestée en tout et plus la dualité s'estompe (c'est à dire plus le 'je' disparait et plus le 'nous' s'impose ) : puisque nous devenons de plus en plus conscients de ce que nous appelons le vide entre les choses (vacuité? qui est en fait quelque chose de très concret)  qui n'est en fait que de l'amour inconditionnel conscient : c'est à dire Dieu lui même.

L'énergie est consciente, la science en découvrant la physique quantique et le fait que tout n'est qu'énergie fait un grand pas dans le bon sens. Il lui reste un pas presque infranchissable pour elle : accepter que l'énergie est consciente et que la moindre parcelle de vide contient toute l'intelligence universelle, c'est à dire Dieu lui même.

Lorsque cette chose sera comprise elle pourra grandir. Son principal obstacle : cela revient à accepter l'existence de Dieu, or la science s'est construite entièrement en niant Dieu. Puisque c'était sa méthode pour ravir le pouvoir aux prêtres .

Espérons que des scientifiques 'éclairés' parviendront à franchir ce pas et à dépasser le jugement de leurs confrères.

Lorsque quelqu'un peut faire le lien entre cette énergie non manifestée et l'énergie manifestée,  et qu'il est capable de la canaliser par son coeur, plus rien ne lui est impossible et il est un saint capable de transformer cette part de 'vide' en n'importe quoi.

Cette énergie se manifeste par l'aspect père (sagesse et intelligence créative : goutte blanche) et l'aspect mère (don d'amour, guérison et croissance, goutte rouge). Il semble qu'il faille intégrer les deux aspects pour pouvoir l'employer.




tableau de la miséricorde divine, de Sainte Faustine
(que j'ai honteusement taxé sur le site de kadak : je le trouve très inspirant comme tableau.)
(Ps : dis moi si tu veux que je le vire.)

Bien évidement si le vide est l'énergie de Dieu la plus subtile : donc sa part non manifestée, la matière est une énergie plus grossière , mais tout autant Dieu : donc sa part manifestée. Conclusion il n'existe que Dieu en tout et partout et nous sommes tous le grand UN : un être unique.

Tout l'art est de monter assez haut en fréquence pour être conscient de cette énergie non manifestée en tout.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 19:29
Nous sommes des consciences : des êtres spirituels.

Au départ nous sommes, pour la plupart, prisonniers de nos 'sens' ordinaires. Souvent depuis plusieurs vies.
Les cinq sens sont très limités et n'acceptent de nous montrer que ce que l'éducation tient pour acquis.
Notre mental est donc fortement créateur du monde en 3D auquel nous nous référons et qui, bien souvent, est notre seule réalité.

Ceux ci nous trompent et nous font très fortement identifier à un corps physique et au peu de réalité que nous pouvons percevoir à partir de lui.

L'ouverture des sens subtils "énergétiques" permet de commencer à percevoir le monde 'réel' de manière plus claire. La plupart du temps ces sens sont partiels (un ou plusieurs des cinq sens sont actifs) et nous obtenons des informations directement liées à notre mental puisque l'Ego va censurer les choses.

On s'aperçoit alors qu'on est à la fois ici et ailleurs : on a à la fois une vision 'normale' du monde par les 5 sens, par dessus laquelle se rajoute une vision subtile bien plus vaste. Tellement vaste qu'on ne sait pas où percevoir au départ.

Ces sens perçoivent à travers le temps, l'espace et les dimensions suivant la liberté que notre Ego lui laisse.
C'est pour ça que les passionnés d'ovni vont se tourner vers les extra-terrestres naturellement, les religieux vers les anges et les saints, et les occultistes vers les esprits. Pourtant tous existent réellement.

Nous pouvons faire l'expérience de déplacement de conscience ou d'extension de celle ci.*


Bien sur notre mental menant la danse, nous sommes incapables de faire quoi que ce soit d'autant d'informations à la fois. Nous allons donc souvent nous en servir de manière très limitée.

Mais ces sens suffisent à s'apercevoir de notre nature spirituelle. Plus nous nettoyons nos perceptions plus nous intégrons le monde de manière multi dimensionnelle.

Il n'est donc guère étonnant que quelqu'un qui a peur voit le monde de manière terrible : il ne verra que cet aspect puisque son Ego le fait plonger à ce niveau. (c'est ce qui m'est arrivé au départ).

La personne vit ici et maintenant avec les autres, et pourtant elle est enfer. C'est ce qui arrive à ceux qui embrassent la voie de la peur. Leur punition est ici et ils en sont les créateurs : dans la peur qui les accompagnent au quotidien, peur des autres d'eux même etc..
Plus on a accès à sa conscience dans ces cas plus on est précipité en enfer: parce que plus on accède à d'autre plans et d'autres entités.

Pourtant on s'aperçoit que si ceux qui suivent la voie de la peur sont précipités en enfer sur terre; ceux qui suivent la voie de l'amour sont amenés au paradis réellement, puisque plus la peur nous quitte plus nous percevons le monde 'normal' de manière positive et heureuse.

Quand nous commençons à accéder à la dimension spirituelle, c'est là que le monde commence réellement à se transformer. Tout semble environné d'une lueur dorée, et tout ce qu'on perçoit à partir de cet aspect respire l'amour et rayonne de lumière. Nous comprenons bien mieux le pourquoi des expériences et nous pouvons prendre du recul sur la dualité.

Au dessus de la perception du monde par les cinq sens ordinaires et les cinq sens énergétiques; il existe encore une vision supérieure : bien plus  réelle à mon avis. C'est la perception de l'esprit. J'ai pu y accéder de manière très partielle quelques fois. L'esprit perçoit différemment: pas par des sens et sa vision est bien plus grande. Mais impossible à décrire. Et encore moins à comprendre par le mental.

Tout ceci est un processus : petit à petit la conscience s'élargit et appréhende le monde de manière plus réelle.

Il est intéressant d'intégrer tous nos aspects simultanément car nous existons réellement sur tous ces plans en même temps, et si nous sommes ici c'est pour vivre une expérience. Autant donc la vivre pleinement.

Et puis c'est sympa de se sentir à la fois un corps physique, un corps énergétique relié avec l'univers entier et un être de lumière pur qui rayonne dans le monde.

*
Personnellement je me tiens toujours à deux endroits à la fois et je suis incapable de laisser mon corps physique sans aucune conscience à l'intérieur;  tout comme je suis incapable d'être entièrement dans mon corps physique. C'est ainsi depuis ma naissance donc pas trop gênant pour moi tant que ma deuxième 'conscience' n'est pas perdue dans des espèces de limbes : le truc qui m'a hanté longtemps et qui faisait partie de mon problème à m'incarner complètement.
Ca me donne juste l'aspect 'dans la lune' assez souvent puisque je fais souvent plusieurs choses en même temps et que, n'étant pas omnipotent, mon mental a du mal à suivre des fois. Tout ça c'est un mystère qu'il faudra que j'élucide un jour. Peut être que je suis simplement venu ici en trainant tellement les pieds que je n'ai jamais pu me résoudre à être totalement incarné. Du coup je suis habitué à ce que ma conscience habite un de mes corps subtils souvent en déplacement en plus du corps matériel .. va savoir..
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article