Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:29
Je récapitule plus ou moins la manière dont nous avons travaillé avec Pascal, pour donner une idée générale.

I) Phase préliminaire.

Le travail, comme je l'ai déjà expliqué, s'articule sur deux points précis:

1) Trouver la connexion avec son Moi supérieur (ou christ intérieur, maitre intérieur, on peut l'appeler comme on veut.) Il est le messager de l'esprit divin et rien n'est au dessus de lui à notre niveau de réalité.
On trouve sa connexion à lui d’abord en le voulant et en mettant l'intention : il faut au moins avoir envie de se connecter en haut. (libre arbitre)
Ensuite toutes les méthodes de méditation qui permettent de moins cogiter et de chercher le silence entre les pensées permettent d'y arriver : c'est dans ce silence qu'il s'exprime, au départ inconsciemment puis de manière de plus en plus consciente.

Pascal a toujours eu cette connexion (certains l'ont de naissance, surement un souvenir d'une vie antérieure) et moi je l'ai trouvée lors de l'éveil de kundalini. Si on y accède on peut se faire guider efficacement pour notre évolution.
C'est ça que signifie pour moi 'devenir son propre prophète'.

2) Réduire la horde de 'petits moi' qui forment la personnalité pour cesser de faire des demandes contradictoires dans tous les sens. Plus on est unifié plus on va aller dans une seule direction et basculer d'une vie en 'mode réactif' qui tourne en rond à une vie dont on peut être co-créateur. Plus l'Ego est réduit, plus on a de marge de manoeuvre, en sachant qu'au départ même si on ne s'en aperçoit pas on démarre dans un état proche de celui d'un robot.

Je note une réponse que Pascal a voulu faire à Ben pour donner une idée de la nature de notre démarche en ce sens, peut être que c'est plus clair dit comme ça : (je mets la réponse publiquement parce que ça en aidera peut être d'autres, mais à l'origine c'est pour Ben)

"Lorsque qu'on a commencé à travailler sur nous avec Chistophe dans le milieu des années 90' on avait des tas et des tas de problèmes familles/perso au niveau humain, finance,(en fait sur tout) et personne pour nous aider à changer.
Ce n'est que bien après qu'on s'est aperçu qu'en fait, nous avions toujours tout eu à chaque niveau pour nous faire avancer. Avant de pouvoir le réaliser il a fallu s'accepter individuellement en reconnaissant nos réelles spécificités et schémas mentaux. Ne pas confondre avec le résultat d'une autoanalyse, ou même d'une psychanalyse. Nous sommes réellement rentrés dans les détails de nos personnalités avec le plus d'objectivité possible.
Au début avec les runes nous ne faisions qu'effleurer les problèmes et les séances étaient extrêmement lentes (5 heures environ) et douloureuses pour des résultats minimes. A force de confiance dans les résultats obtenus et de pratique une séance type entre nous durait 10 minutes max et révélait un problème, une solution acceptée dans le mental qui allait générer un changement important dans la vie au quotidien. Depuis quelques mois, c'est encore plus direct, il n'y plus de runes mais une reconnaissance d'un lien direct avec l'univers donc une acceptation encore plus grande. Et ce qui durait 10 minutes à résoudre ne prend plus que 2 minutes.
Tout cela pour dire que si on met de la volonté dans quelque chose, on obtient un résultat que ce soit dans un travail, amour, évolution....
Pour info, ce n'est pas ce que mes schémas mentaux de départ m'ont imprimé dans le cerveau, il a fallu beaucoup de travail pour expérimenter et enlever le côté fatalité de mon parcours...
Le deuxième point qui est susceptible de t'intéresser c'est comment aimer. Voilà un premier exercice de base que j'ai expérimenté.
Je ne sais pas comment tu fonctionnes dans ton mental, mais moi j'ai toujours eu des voix dans ma tête pour matérialiser des idées. Exemple si je marche dans la rue et je vois une feuille qui tombe d'un arbre, je vais certainement avoir une voix qui me dit "tiens une feuille qui tombe de l'arbre"
On peut penser que c'est idiot comme dialogue intérieur mais ça arrive tout seul.
Si je suis énervé la voix me dira "regarde la sale feuille de ce vieil arbre pourri" si je suis de bonne humeur, cela donnera "c'est magnifique cette feuille qui vole"
Cela est un élément qui prouve que c'est moi et non la feuille qui est important dans "mon" système.
Maintenant on se met à la place de l'arbre qui perd sa feuille. Est ce qu'il souffre de la perte de sa feuille ?  Nan .
Pourquoi, lorsque je suis énervé je ne lui veux pas de bien?
Pour simplifier, lui reste le même, et alors que je suis potentiellement capable de le trouver beau avec sa feuille qui "vole" je peux le détester car j'ai mal digéré un autre problème dans ma personnalité.
L'exercice réside en fait à s'interroger sur les raisons du "Non amour" lorsque l'on s'aperçoit de quelque chose d'anormal. Au départ c'est très difficile de s'apercevoir personnellement d'un dysfonctionnement car c'est dans les pensées et que les conséquences des pensées restent peu visibles, c'est déjà plus facile avec les mots (on peut se rendre compte si on fait fuir les gens autour de soi par exemple) et les actions qui ont des conséquences quasi immédiates.
Quel est le problème non digeste qui s'exprime dans mes pensées, mes mots, et éventuellement mes actions ? "

Bien sur, notre méthode était très spécifique et moins adaptée que plein d'autres qui sont accessibles publiquement aujourd'hui : chacun doit utiliser celle qu'il veut pour ça, encore une fois neurotraining, kinésiologie , sophrologie peuvent être des bonnes voies pour ça.

* * *

II) Descente de l'esprit dans la matière.

Le but de cette étape primordiale est de retrouver l'accès à l'esprit divin donc de s'affranchir du cycle des réincarnations : on peut dire que ce n'est pas rien et cette étape est longue et pas simple du tout. Plus on a avancé sur le préliminaire plus on peut avancer facilement.

Ce n'est qu'après avoir à peu près unifié l'inconscient qu'on peut attaquer l'accès au subconscient (qui est très dérangeant et nécessite un très bon enracinement), donc au karma et songer à travailler à faire descendre l'esprit dans la matière, ce qui commence par trouver l'amour inconditionnel.

Suivant ses affinités et le degré d'encrassage des chakras qui dépend entièrement de la voie de la personne, il est plus simple de suivre une voie mystique (7ème chakra) ou une voie de 'magicien' (6ème chakra.).
L'ouverture de ces deux chakras permet de se faire guider dans la deuxième phase, l'un par le divin directement avec une vision non duelle des choses, l'autre par des esprits et une vision duelle. Les deux permettent surtout de communiquer directement avec le Moi supérieur (de manière plus ou moins consciente au fil du temps.)

A la fin on doit arriver à une coordination de tous les chakras pour tout le monde, et de toute façon les voies se rejoignent forcément.

Se lancer dans l'utilisation de 'pouvoirs' quelconques sans aucun travail préliminaire sur soi même est risqué : autant donner un pistolet chargé à un enfant, les risques d'accidents sont importants et c'est là qu'on arrive à des déviations. (marabout, skippy etc..) Par contre en user et abuser pour sa propre évolution est une idée judicieuse.

Je renvoie également sur l'étude de Kadak sur les différentes religions pour une comparaison des voies et des méthodes 'religieuses' :  processus de la réalisation

Bien sur je sais qu'il existe également des écoles et des voies ésotériques bien que je n'en connaisse pas directement.

Donc il faut commencer par le départ, même si ça manque de fun.


Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 06:56
Bon ben voila, tout à été nettoyé jusqu'en haut à prioris, donc maintenant l'energie du bas peut monter sans entrave jusqu'au dessus du crane. Pour les chakras au dessus, le 8ème, 9ème etc.. on m'a dit que vu qu'ils sont tout neuf j'ai pas eu le temps de les encrasser avec du karma, donc c'est bon.

La shakti lorsqu'elle monte est une force assez puissante, elle est génante tant qu'il y a des blocages sur les trois chakras du bas : parsque sa remue des trucs très refoulés dans la société et assez dur à vivre. Passé le nétoyage des noeuds du bas c'est beaucoup plus facile à vivre.

Une montée de kundalini n'a rien à voir avec ça, ou plutot sa serait de la shakti complètement déchainé : un truc totalement irrésistible. La l'energie monte mais peu etre controlée.

Pour le nettoyage du haut, j'ai demandé à ce que le gourou le plus adapté me vire quelques voiles (parsque c'est lassant de pas entendre ce qu'on veut tout le temps.) et y'en a un qui s'est pointé directement dans la tête (c'est impressionnant parsque son énergie etait encore différente de celle d'amma et de sai baba) et il m'a remanié pleins de trucs. (c'est bizarre c'est comme si il tripotait des circuits dans tous les sens : assez marrant quand on est habitué, mais au départ c'est un peu flippant.)

Et encore une fois bingo : depuis je parle beaucoup plus librement avec les esprits. Sa s'améliore sans cesse.

Maintenant je bosse à me centrer sur le coeur à nouveau : j'ai pas mal laissé tombé à cause du travail sur le bas.

En fait ma voie est vraiment très druidique (plantes, pierres et esprits de la nature + lumière et esprits supérieurs).
Y'a pas de textes sacrés : le boss c'est la lumière et elle dit ce qu'il faut faire au moment ou il faut le faire. C'est très pratique. Donc du moment que c'est validé par en haut je part dans des expériences de manipulation énergétique potentiellement assez dangereuses. Mais à chaque fois sa se passe bien (normal si en haut on me dit de le faire c'est que c'est sans danger.)

Je ne suis pas sur que toutes les voies se pretent  à ça : beaucoup de gens réflechirais à deux fois avant de laisser un type entraperçu sur une photo modifier toutes les connexions énergétiques dans la tête, mais c'est ma voie qui veut ça : quand la lumière dis que c'est bon je fonce.

* * *

Voila donc maintenant il me reste des voiles mentals (c'est un blocage psy apparement) pour les esprits : j'entend toujours pas les noms et je bloque sur les informations compliqués.

Mais du coup ma fée m'a envoyée une image mentale d'un vue en 7 dimenssions  (je lui ai demandé pour voir ce que sa faisait et ce qu'elle voyait.). Bon ben en fait c'est super bizarre : c'est comme si à chaque pas tu changeais d'univers : un pas et tu es sur une plage de sable en plein soleil, un autre et tu es la nuit sous les étoiles, bon incompréhensible quoi (et encore je peut pas décrire plus,  parsque c'etait vraiment trop strange mais c'etait vraiment le chaos) Je pense que j'ai vu une projection en 3D d'une vue en 7D. Bon laisse tomber.

Apparement il ne suffit pas de percevoir dans les dimenssions du dessus, il faut une conscience adaptée. (quand j'etais dans la terre pure, sa me paraissait totalement naturel d'etre trois émanations de moi qui fonctionnais simultanément en parrallèle.)


Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 06:37
De manière générale voila ce qui a marché pour moi pour avancer vite :

1)  Fixer un but.

Remercier l'univers pour le but qu'on s'est fixé (on sait à l'avance que ça va être exaucé : donc au début ça nécessite un peu de foi, au bout d'un moment quand on s'est aperçu que ça marche tout le temps, c'est plus facile.)

En faisant ça on dit directement le résultat qu'on veut obtenir. Et le moi supérieur va créer toutes les expériences pour permettre d'arriver au résultat.

La règle de base est de se fixer un but et de ne jamais en changer
Si vous êtes à fond vous pouvez remercier l'univers de faire de vous un saint et ne plus changer de but.
Vous étonnez pas si on vous envoie des expériences à la pelle et qu'on vous oblige à regarder toutes vos peurs en face.

Mais pour des trucs plus basiques on peut le faire sur autre chose (meilleur boulot etc..)
Il ne s'agit pas de visualisation positive mais bien d'une utilisation concrète du paradoxe temporel et une application du double du futur et du passé.

2) Méditer pour chercher sa connexion en haut.

Le but est de percevoir le silence entre les pensées : donc d'arrêter le moulinage incessant du mental et surtout de se connecter au moi supérieur.
Quand c'est fait on peut arrêter de méditer et transférer ça dans l'action jusqu'à pouvoir dialoguer avec le moi supérieur dans un premier temps, puis ne faire qu'un avec lui dans un second.

3) Bosser à virer les schémas mentaux.

Le but est dans un premier temps d'uniformiser la personnalité inconsciente (moi) pour éviter les demandes contradictoires incessantes.
Ensuite de trouver le soi (personnalité subconsciente qui correspond a toutes nos vies) et aligner le 'moi' dessus.
Pour être cohérent avec sa vrai nature.

L'Ego doit au plus vite devenir serviteur du 'moi supérieur' si on l'a trouvé.
A terme j'imagine qu'on peut faire tout disparaître de l'Ego quand tout fusionne pour révéler l'esprit divin.

Bien sur toutes les méthodes qui marchent avec vous sont bonnes!

La technique de 'présence' décrite ici : http://evolutionspirituelle.over-blog.com/article-19419003.html même pratiquée de manière succinte, ça donne une idée du niveau d'endormissement quotidien que nous avons.


Voilà les conseils de base : le reste dépend de chacun et de ses aptitudes.
Si on voit les esprits autant travailler avec, si on procède autrement, eh bien autant faire avec ses dons naturels.

Voila juste un petit retour d'expérience sur la question.

PS : désolé Didier, mais ils n’ont pas voulu de moi aux écrivains compulsifs anonymes : il parait que mon cas est désespéré.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 18:49
Sa se passe plutot vers le haut pour moi:

5ème chakra : expression des choses, sens de la communication au sens large  : 'Connaissance morte'                  (verbale, écrite)

6ème chakra : connexion énergétique à l'univers et aux autres au sense large : 'Connaissance vivante manifestée'     (télépathie)

7ème chakra : connexion à la connaissance universelle                        : 'Connaissance absolue non manifestée" (unité, fusion)


Le fonctionnement 'normal' de tout ce système :

1) On accède à la connaissance absolue non manifestée.  (un truc pas vraiment exprimable)     => 7ème chakra
2) On fait entrer cette connaissance dans notre structure mentale ou celle de l'interlocuteur         => 6ème chakra
3) On exprime cette choses le plus clairement possible dans la structure mentale                         => 5ème chakra

Seul un saint fonctionne ainsi, parsque sans aucun blocage a aucun niveau (donc aucun voile),
il peut se réferer à n'importe quel sujet, obtenir la vérité absolue dessus. Puis faire entrer cette vérité dans la structure mentale de  l'interlocuteur (la vérité deviens relative mais exprimable dans le manifesté), puis exprimer clairement cette information avec le vocabulaire le plus adapté pour l'interlocuteur.

Notre société et notre éducation ne dépassent pas le 5ème chakra.
Nous sommes au stade de l'écrit et du parlé et de la connaissance 'morte'.
Les civilisations plus avancées dans les dimenssions (extra terrestres et autres) sont au stade télépathique qui dépasse le langage.
Le dernier stade c'est l'unité. (saints, anges, archanges) et dépasse la dualité.

Notre connaissance est 'morte' c'est à dire que nous récupérons des écrits et des notes fait par d'autres et les apprenons. En fait d'autres plus éclairés(génies, savant, saints) on eu accès à la connaissance absolue non manifesté, l'ont manifesté dans une structure mentale,  puis en on fait des écrits pour nous.

Mais le monde est 'vivant' et en transformation constant.
Cette connaissance est donc d'un certain point de vue 'morte'.
Ce qui est dit n'est pas une vérité absolue mais en plus de ça elle se base sur un état de l'univers qui est déja dépassé.

La difficulté de communication lié au 5ème chakra créé des quiproquos et des incompréhensions.

Je maintient qu'a terme nous devrions pouvoir passer au stade télépathique (sur du long terme ok) en accédant au troisième oeil. (puisque tout les etres plus évolués que nous maitrisent ce stade et il semble bien que nous l'ayons eu et perdu.)

Puis si le retour à l'unité est universel un jour, par le système de fusion et d'union.

Idéalement il faut que les trois chakras du haut aient un niveau égal d'ouverture et fonctionnent en collaboration.(sagesse : plus ou moins grande suivant l'ouverture des trois)

Un type avec juste un 5ème chakra qui fonctionne est un scientifique ou un politique moyen sans créativité.

Un type avec juste un 6ème ouvert vas tendre vers l'artiste ou le créatif plus ou moins compris (suivant l'ouverture du 5ème!) voir le voyant si sont 5ème chakra est correctement ouvert et le 6ème dépasse un certain stade.

Un type avec le 7ème chakra ouvert mais le 6ème et le 5ème défectueux correspond au type allumé qui clame des trucs incohérent avec des yeux de fou assis tout seul sur un rocher.


Seul le saint à les 3 ouverts donc un accès à la connaissance absolue et la capacité totale de la comprendre et de l'exprimer.

Lire des livres et acquérir des connaissance est intéréssant si on a assez d'intuition pour sentir les choses qui sont 'vivantes' dans les textes.

Sinon on risque de tomber dans la déviation du bachotage pur et dur et on rate l'essentiel de la connaissance.

Un dictionnaire ne contient pas la connaissance que je recherche.

Celle qu'il faut obtenir pour moi est la connaissance universelle et pour ça on en reviens toujours au même : lever tous les blocages des chakras.

PS : je sais j'ai dit que j'ecrirais plus pendant une semaine mais sa m'est sorti ce matin au reveil et depuis sa m'obsède alors je l'écris et ça me lache la grappe.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 19:48
Bon ben ça avance bien.

Pas pu dormir de la nuit : suite à un message anodin sur le site de kadak.
Ca a fait sortir un max de trucs occultés pour enfin livrer le gros vilain problème caché derrière, qui éclaire ma vie d'une nouvelle compréhension. (si si)

Je ne vais pas mentir : ça a fait mal, il ne voulait pas sortir celui là.

Le problème est sur la perception du monde en général pour moi : par sa nature ou son essence?
J'ai encore bien du mal à mettre tout ça à plat.

Je crois qu'on touche du doigt une certaine différence entre les mystiques et les magiciens, mais pas que ça.

Pourquoi je me retrouve sur des sites mystiques alors qu'au départ je suis totalement athée et qu'après tout je suis plutôt sur une vocation de magicien?

Suite à la malencontreuse rencontre avec un archange au cours d'une thérapie, je me suis retrouvé avec un chakra coronal débloqué. Je n'arrive pas à savoir si le coquin m'a fait un sale coup ou s’il m'a boosté. (bon ok il m'a boosté)

Résultat moi qui étais tout content dans mon monde fait d'énergies, et bien technique, (comme un ordi quoi) je commence à réaliser qu'il manque un truc. Après différentes thérapies je finis par comprendre ce qui me fascine dans la lumière des arbres : le goût du divin.

C'est la première fois de ma vie que je perçois un semblant de divin : un truc qui a un goût de pas assez, comme si on t'appâtais avec une odeur super alléchante mais pas possible de trouver d'où ça vient.

Tout le reste commence à sembler fade en comparaison.

Et finalement je comprends que mon désir véritable viens d'apparaitre (avant j'avais envie de plein de trucs), mais là, tout ça vient de s'effacer pour être remplacé par un truc qui m'est totalement étranger : l'envie d'une rencontre avec le divin. (en plus je sais juste que j'ai très envie mais je sais pas de quoi il s'agit)

Alors me voilà parti à la recherche du divin.
Je croise plein de trucs super divins en théorie : anges, saints etc.. mais impossible de sentir le divin dedans.
Moi je ne rencontre que de l'énergie qui vibre super haut. Mais c'est tout.

Y'a clairement un problème chez moi.
Puis je commence à essayer de voir ce que donnent les extase mystiques en usant et abusant du troisième oeil : transfert dans les corps de différents saints pour voir, mais rien à faire, c'est tout censuré.

Idem les photos de saints : eux ou ma boulangère c'est pareil pour moi, y'a rien.

Puis après encore plein de thérapies, de décrassages de chakra, de nettoyage de karmas, je commence enfin à toucher les choses du doigt.

Cette fois les corps des saints révèlent un peu plus leurs mystères : mais bon ça ne change pas grand chose. disons que je peux faire un câlin avec Amma sans faire la queue, et à partir de mon bureau : on va dire que c'est très pratique. Au moins l'amour inconditionnel est apparu.

Mais là encore y'a un truc qui cloche. C'est sur que c'est super, ça fait des sensations énergétiques, puis divines qui dépassent ce que j'ai connu. Et pourtant la lumière me dit que je suis juste en train de sortir la tête de la poubelle, pas plus.

J'avoue que je finis par me dire que tout le monde se prend la tête pour pas grand chose et que ça ne doit pas être si terrible que ça. (même si je reconnais que ça reste le truc le mieux que j'ai perçu dans ce bas monde)

Puis y'a plusieurs autres trucs qui me mettent la puce a l'oreille.

D'abord je ne comprends pas comment ma femme fait pour savoir ce que dit la nature tout le temps, sans aucune perception énergétique. Une autre remarque anodine me met la puce à l'oreille.

D'après ma femme quand elle regarde sa main trop longtemps, celle ci disparait et elle n'est plus là en tant que personne. Simplement là ou un truc du genre. Et qu'il lui arrive souvent d'être juste là sans rien d'autre.

Moi je ne disparais jamais, j'ai beau faire y'a pas moyen. J'ai juste fait l'expérience de ça une fois en tai chi mais c'est tout. Apparemment kadak dit qu'elle perçoit les choses sans notion duelle : sans rester ancrée sur son point de vue à elle. (ce qui semble une idée proche)

Donc il semblerait que le problème soit une différence entre le troisième oeil (6ème chakra) et le chakra coronal (7ème chakra).

Mais pas que.
Y'a aussi un autre souci.
Ma perception du monde rate quelque chose c'est clair maintenant.

Au départ je pensais que c'était dû à mes perceptions énergétiques, mais je m'aperçois que ce n'est pas ça : c'est l'inverse.

Je m'explique : je perçois un esprit sous forme d'énergie. C'est quelque chose 'de neutre'.
Il me parle en me transférant la connaissance et c'est moi qui ensuite doit traduire ce que j'ai compris des choses avec mes mots.  (même si l'esprit confirme que j'ai compris en se déplaçant.)

Mais cette manière de faire a dépouillé l'esprit de deux choses : sa forme qui en dit long sur lui et sa propre voix qui est importante également. D'une certaine manière je l'ai dépouillé de son essence et n'ai laissé que le fond de ce qu'il est. Mais ce n'est pas lui : c'est une moitié de lui que j'ai perçue, j'en ai raté l'essentiel.

Je ne comprends pas plusieurs trucs:
1) pourquoi je perçois par fusion d'esprit et pas la voix : alors que c'est plus facile.
2) Pourquoi je ne vois pas les esprits de la nature (au moins leur corps éthérique dans l'éther) alors que je perçois dans le plus haut éther des visions de la mémoire du monde.

L'explication est simple : c'est moi qui refuse de percevoir l'essence des autres. Une manière de les exclure, de créer un monde qui passe par moi et qui est rassurant : un peu comme dans le ventre de la mère quoi : je suis tout seul au milieu d'un tas d'énergies.

J'ai peur que là se cache le fond du comportement infantile que je dois lâcher.

Et cette perception vaut pour les gens en temps normal : je suis très peu physionomiste, je ne retiens aucun nom.
Pratique non? au moins y'a personne.

Bon ben voilà le fond du souci à régler. Est ce que c'est ça qui bloque le deuxième chakra? aucune idée.

Ca a fait mal mais au moins c'est sorti : plus qu'à lâcher tout ça.

Voila en tout cas ce que j'en ai compris pour l'instant.

(Merci à kadak  et a tous les autres pour l'échange sur son site.)

* * *

Je vais faire un break sur le blog le temps de faire le point, au moins une semaine je pense ça ne fera pas de mal y'a  besoin de décrasser.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 19:20
Le monde est un amas d'energie : jusque la je pense que tout le monde est plus ou moins d'accord.

Perception normale:
Nos 5 sens captent des choses dans cet océan d'energie.
Ces informations sont 'analysées' et servent à modéliser une image en 3D qui est notre monde.
Nous captons sur certaines fréquences et pas d'autres.
(l'oeil ne persois pas les infrarouges, l'oreille ne persois pas les ultrasons, 'la peau' ne peut pas toucher les champs magnétiques etc..)

Notre 'structure mentale' a créé cette modélisation du monde à la naissance et tout ce que nous avons accepté de voir, est inclus dedant avec des variantes dépendant de la personne. (certains sont myopes, d'autres sont sourd) mais globalement on est sur un échantillon 'commmun' a peut près comparable (encore que !).

La plupart des gens en sont à ce niveau de perception et leur monde est constitué uniquement de ce que les 5 sens usuels peuvent capter: donc un niveau énergétique précis en fait : ce que nous appelons le monde matériel.
Ils n'ont aucune perception évidente de la présence d'energie, et n'en connaissent que ce qu'on leur a dit a l'école.
(sauf quand ils mettent le doigt dans la prise)

D'un point de vue technique les gens sont absorbés par la contemplation de leur cinq sens, donc du monde matériel.

un chien, un autre homme, un arbre : c'est une énergie. Nos cinq sens en vérouille la présence par une modélisation : on peut le voir, le sentir, le toucher pour cela nous lui avons donné une 'forme' : celle ci est le pur fruit de notre modélisation et personne ne peut dire avec certitude que quelqu'un d'autre persois de la même manière: on sait tous qu'on voit un arbre vert et marron(puisque c'est une convention apprise qui désigne ce type d'energie),
mais sous quelle forme et comment pour chacun? impossible de savoir pour les autres.

3ème oeil:

L'ouverture du troisième oeil correspond à l'activation de certains centres 'subtils', certains disent qu'au point de vue physique, il correpond à l'activation de la glande pinéale.

Le 3ème oeil se met à capter les fréquences énergétiques que les organes ignorent en temps normal.
Il fait correspondre les nouvelles fréquences avec chacun des sens physiques (vue, audition, toucher, gout, adorat).

Cette perception se fait sur une nouvelle gamme totalement différente : on développe un nouveau sens du toucher que personne ne peut réellement concevoir sans l'avoir lui même développé (puisque il ne correpond pas au sens traditionnel).

Un nouvelle 'vue' de l'energie. (une seconde image du monde qu'on peut soliciter et fermer à loisir : elle voit l'energie pure et dure) Une nouvelle 'audition' des fréquences énergétique. (une audition de l'energie basé sur le niveau de fréquence et le débit.)
etc..

Normalement ces sens suplémentaires vont etre envoyé à la structure mentale et celle ci vas essayer petit à petit de les intégrer dans le monde 3D.
Au départ cette perception purement énergétique (qui est plus ou moins développé) ammène tellement de nouvelles informations qu'il est impossible pour le mental de savoir quoi en faire. (a quoi correspond cette nouvelle énergie? comment la modéliser? un sacré défis pour lui!)

C'est la que les accidents psychologiques arrivent : sur une structure mentale qui n'est pas assez travaillé, donc trop rigide (ce dont tout le monde est doté dans notre société ou tout est mis dans une 'case' et ou il n'y a pas de place réelle pour le 'neuf'), le mental peut commencer à montrer n'importe quoi.
C'est la que les gens se font taxer de schyzophrènes : ils 'hallucinent' dans leur structure mentale normale et perçoivent des choses qui n'ont aucun sens.

Mon avis:
sa arrive en fait si les corps supérieurs ne sont pas suffisament murs pour traduire l'information au mental.
(car la traduction de ces informations qui sont énormes se fait au niveau d'un corps supérieur qui mache les choses et les fait entrer dans la structure mentale, il y a un traducteur qui peut projeter des notions multidimensionnelles dans la vision 3D, si il ne marche pas encore ou partiellement et que l'info est envoyé : gros problème)

En temps normal, si l'ouverture n'a pas été involontaire et que la structure énergétique de la personne est près a l'accepter (donc des corps subtils suffisament travaillés: ça peut venir d'autre vies) la perception vas etre partielle à totale sur 1 à tous les 5 sens.

Ensuite au fil du temps, les corps subtils supérieurs vont se structurer pour traduire l'information de manière de plus en plus précise et propre, pour  que le mental puisse l'inclure dans la modélisation 3D conventionnelle.

---------
La dessus se greffes une multitude de variantes:

3ème oeil au moins partiellement ouvert à la naissance chez une personne : sa structure mentale vas etre construite en intégrant les informations subtiles suplémentaires suivant la manière dont elle est autorisé à se développer : donc suivant la structure mentale inconsciente familliale.

dans une famille de 'voyants' des gens vont peu etre pouvoir voir naturellement les morts : ce sont simplement des énergies différentes, qui ne sont pas perçues de manière classiques mais que telle famille accepte de voir (inconsciement bien sur !)

Dans une famille purement matérialiste ou la personne à un 3ème oeil ouvert, elle vas utiliser les infos pour développer un don qui soit accepté: sens de la finance, compréhension innée des mathématiques etc.. ces choix dépendent en fait beaucoup du but de l'incarnation de l'individu et est décidé à un niveau plus haut.

-----------

Sens énergétiques: (je peut simplement décrire la ou j'en suis)

Toucher:
Le toucher au sens large inclus la sensation de ce que je 'suis' : nous avons l'impression d'etre un corps parsque notre toucher ressent un corps, une jambe etc.. que se passe il si votre toucher se sent etre un chien ou un chat, ou si il se sent etre encore 'autre choses': le corps de quelqu'un d'autre par exemple?

C'est complet pour le sens du toucher: je persois tout dans toutes les dimenssions(et espace temps) dans la mesure de ce qui n'est pas censuré (ce qui vibre trop haut et pourrais me cramer, ce que mon mental ressent comme un danger pour sa santé etc..): donc sa fait tellement d'informations que sa se présente sous forme d'océan d'energie. je dois filtrer avec le mental pour isoler certaines choses.

C'est ce que persois 'être' : donc une espèce de chose informe reliée à tout par différents tubes d'energie et qui ne fait qu'un avec l'univers. je suis comme au centre d'une toile d'araignée d'energie et je persois les connexions qui se créé et échangent à tout instant avec l'environnement dans la mesure de ce que j'ai envie de voir et que je peut percevoir simultanément : je ne suis pas omnipotent je ne persois pas tout à la fois et ne peut pas accorder mon attention à tout.

Cette masse informe s'etendais à 10cm de mon corps au début puis sa n'a cessé de s'étendre de manière sphérique et aujourd'huis je suis bien en mal de dire ou sa s'arrete: je n'ai plus de notion de distance puisque cette conscience monte dans les dimenssions en s'éloignant.

Cette perception n'est pas totalement objective puisque elle filtre suivant ce que je peut accepter (c'est pas simple au début d'accepter d'etre bien plus que ce corps physique et d'etre une simple 'cellule' d'un monde plus grand dont on ne persois pas clairement la limite, mais c'est une sensation sans pareil et c'est frustrant quand le troisième oeil se ferme et que je me retrouve à nouveau uniquement dans le corps physique : cette sensation
de symbiose avec l'univers est ce qui est le plus dur à perdre)

La télépathie est quelque chose de concret: un tube d'energie me lie à autre chose et une énergie circule.

Cette perception des gens et de moi même fait que je persois facilement les fantomes et esprits : ils sont structurés pareil sauf pour ce qui est du corps physique, donc un homme mort, moi je persois toujours ses émotions et son mental et sont corps physique est remplacé par un autre corps plus éthérique et différent, il est plus la physiquement(d'ou sa disparition du monde normale pour ceux qui ne voit que cet aspect) mais il est toujours autant présent sur les autres plans et avec ses autres corps. Un lutin est structuré comme un humain, mais sont 'corps physique' est une structure plus maléable et situé dans un plan plus haut.(comme un fantome).

Cette perception inclu tout ce qu'on trouve dans le matériel à un niveau subtil : un cable électrique enterré dégage une énergie que je peut suivre facilement ; idem pour un cours d'eau etc.. c'est donc une extenssion très nette de la perception simple du monde que nous possédons.

Audition:
c'est plus la télépathie qui est bien développé chez moi, l'audition d'energie pure est pratique pour connaitre les arrivées d'energie nouvelles autour de moi (esprits, communications télépathiques par création d'un tube et transfert d'energie etc..), mais ça vas guère plus loins, et si je peut entendre des voix dans certains cas ces très rare et je prefere basculer sur d'autre modes de communication plus direct.

vision :
J'ai des images mentales plus ou moins nettes qui vont et viennent et qu'un autres esprit peut m'envoyer.
(ça facilite les compréhensions des fois). Je peut également décider de voir dans un endroit précis (mais je n'y arrive pas dans le monde physique : sa reste dans le subtil : c'est une extension de ma conscience. En théorie c'est possible dans le monde matériel : ma structure mentale ne le conçoit pas pour l'instant, c'est tout.)
Quand je sort d'un rêve je peut y retourner par vision (des fois involontairement ou en étant solicité par un esprit comme pour la fée du feu) et mon toucher énergétique me permet de faire l'inspection de la nature énergétique des choses que j'y ai rencontré. Encore faut il que j'ai l'idée de le faire avant d'oublier le rêve.(j'essaierais d'y penser la prochaine fois)

La seconde vue me montre un espèce de brouillard pour l'instant : elle n'est pas assez développée. Je sais que je peut voir dans l'éther et que je peut soliciter la vision de différents types d'energie, mais c'est tout.

Disons que si on est dans la matrice je persois a un niveau plus bas la structure sous jacente des choses: sans une interface aussi rigide que les 5 sens.

Cette perception énergétique peu etre interrompue à tout instant en fermant le troisième oeil et rétablie en le rouvant : c'est directement lié à lui.

* * *

Beaucoup de gens on un troisième oeil partiellement ouvert et leur mental traduit ce qu'il persois par des choses simples: intuitions subites,  sensation de froid en présence d'un fantome etc..

* * *

La perception du troisième oeil reste encore partielle et subjective : elle inclus juste un monde multidimenssionnel beaucoup plus vaste. Ce n'est pas une vision du monde 'réel' tel que définit dans la recherche de l'absolu ni un état d'éveil' tel que définit en zen.

C'est une perception du monde plus vaste dans la gamme d'energie, tout simplement.

L'avantage? communiquer consciemment avec l'univers au sens large pour qu'il nous enseigne ou nous aide n'est pas un atout négligeable.

* * *

Cette connexion à l'univers et cette manière de percevoir existe pour tous : ceux qui n'ont pas le troisième oeil ouvert ne le perçoivent pas consciemment, c'est la seule différence.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 07:31
Je refais un point sur la question.

En fait notre Ego est constitué d'une horde de petits moi indépendants.
chaque 'moi' a été créé à partir d'une peur.

Chaque fois qu'on met en lumière la peur qui a créé ce petit 'moi', il est réintégré et ne peut plus nous diriger inconsciemment.

En temps normal, l'Ego étant plein de 'réactions' préprogrammées, il va réagir automatiquement à toute situation de l'existence.

Ca fait des gens qui 'subissent' leur environnement et sont constamment en 'réaction' vis à vis de lui. Bien sur la programmation étant toujours la même, la vie va avoir tendance à tourner en boucle.

Notre société créé un fort Ego qui est ensuite très sollicité  : résultat nos journées sont quasi identiques de la naissance à la mort : tel heure tu te lèves, puis tu vas bosser, puis tu manges à telle heure. etc..
Le moi supérieur (intuition) est ignoré. Notre éducation fait que la majorité des gens préfèrent ignorer les évidences et leurs expériences pour s'en remettre à leur éducation préprogrammée ou à l'avis des autres (télévision).

Notre instinct (enfant intérieur) est refoulé et personne ne sait plus dans la société ce que la joie ou la 'jouissance' signifie : tout est fade et terne. (bien sur celui qui n'a pas connu même une petite extase mystique ou fait sortir une fois l'enfant intérieur pourrait croire que non, et que recevoir son chèque de fin de mois est le plus grand plaisir qu'il puisse avoir.. tout est relatif.)

De plus nous sommes esclaves du temps : tout le monde le dit (il n'y a pas le temps, le temps c'est de l'argent etc..).

Notre société est basée sur l'égocentrisme : on sollicite l'Ego sans arrêt et on le manipule de manière constante grâce principalement à la télévision. Publicité pour créer des besoins ou des envies, journal télévisé pour dire au citoyen ce qu'il doit savoir du monde, distractions plus ou moins violentes et perverses, sans compter un phénomène relativement récent : la virtualisation de la vie. Maintenant les gens vivent dans des vies virtuelles sur internet et autres médias (sims etc..).

Tout est conçu pour faire une horde de robots de la naissance à la mort :évidemment il est plus simple de gérer un pays de cette manière.

Mais voilà la question : notre nature implique elle ce genre de vie?
Cette manière de faire ne rend elle pas les gens suicidaires inconsciemment?
Ne sommes nous pas tout simplement en processus d'auto destruction?
* * *
Remettre les choses dans le bon ordre:

La porte d'entrée consiste à commencer par alléger l'Ego : supprimer un maximum de schémas, en commençant par ceux qui nous font souffrir ou provoquent des problèmes. Moins il y a de schémas, moins nous sommes en processus de 'réaction' et plus nous pouvons doucement nous éveiller à la réalité.

Commencer à décrocher nos téléphones portables de l'oreille et ouvrir les yeux sur notre monde au lieu de fonctionner de manière 'machinale'.

Si le moi supérieur reprend le contrôle on commence à être dans l'action et non plus dans la réaction : on deviens co-créateur de sa vie de manière de plus en plus consciente.
L'inattendu peu entrer dans notre vie, et il ne s'agit plus ici de subir des choses traumatisantes qui empêchent l'Ego d'effectuer sa journée préprogrammée bien 'huilée';  mais bien de participer à des expériences qui nous font évoluer réellement.

Si l'enfant intérieur sort, on réintègre le moment présent et la jouissance des choses.
Personne ne réalise à quel point l'Ego nous montre toujours la même chose, nous ne regardons plus les arbres, les gens , le ciel. On peut commencer à percevoir le monde de manière plus 'réelle', et le monde est en perpétuel changement : il n'est jamais figé, personne n'est deux fois identique, aucun arbre n'est toujours le même.

Ceci est un processus qui se fait petit à petit et permet doucement de sortir du 'rêve' répétitif où nous plonge l'Ego pour effleurer un peu plus la réalité qui, elle, est changement et transformation constants.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 19:23
Nous sommes tous des esprits immortels qui se perdent dans une expérience.

Comment peut on générer le monde que nous connaissons, si il n'existe qu'un éternel moment présent?
Nous sommes dotés de deux outils pour ça : un double du passé et un double du futur.

Le double du passé est une barrette mémoire qui contient notre histoire jusqu'a la nuit des temps et qui justifie notre existance complète en tant qu'esprit indépendant.

Le double du futur est une machine à explorer les potentialité qui vas s'assurer que les expériences que nous voulons vivres soient bien créés.

Il vas donc nous permettre de poser les causes d'une expérience future dans le présent ou le passé !
(La notion de temps linéaire est une notion de 3D, a partir des dimenssions au dessus le temps n'est plus linéaire apparement !)

Puisque nous sommes créateurs de la réalité, il faut qu'il y ai une cause pour qu'un évenement se créé.
Le moi du futur vas s'assurer que cette cause soit posée.

Que vas il se passer? Je veut faire l'expérience d'etre une victime ! (inconsciemment certes, parsque je suis pas maboul)

Le moi du futur vas s'assurer avec le moi du passé de créer un assassin ou de vérifier qu'un assassin vas bien croiser ma route pour faire de moi une victime.
(bien sur comme tout ceci est une collaboration, l'univers vas mettre en contact l'assassin avec  la victime: c'est mieu que l'anpe et bien plus efficace.)

Je veut etre un paladin tueur de démon.
Le moi du futur vas s'assurer qu'un démon s'égare chez nous pour que je puisse le tuer.

Je veut etre sauveur d'une belle jeune fille.
Le moi du futur vas s'assurer qu'une jeune fille soit dans la merde pour que je puisse la sauver.

Cause à effet : toujours.

Par la loi du karma, si je veut tuer un démon un jour, un démon devra me tuer un jour en retour.
Si je veut sauver une jeune fille, une jeune fille devra me sauver un jour (donc je devrais etre moi même dans la merde un jour.)

Tout dépend de l'état de conscience dans lequel les actions sont commandées !
La mort n'arretant pas la partie, on part avec notre karma et on vas vivre une nouvelle vie pour pouvoir continuer à solder, et c'est reparti.

C'est pour ça que tout doit etre fait par amour inconditionnel et pas pour faire plaisir à l'égo : sinon c'est du karma et ça peut continuer très longtemps comme ça!

A la fin la somme du tout est nulle !

* * *

Que se passe t-il si on veut sauver le monde? il faut créer un monde qui a besoin d'etre sauvé donc dans la merde !
De puissantes égrégores sont créés par nos pensées depuis très longtemps déja et elles continuent à nous affecter.

Celle du sauveur du monde n'en finis plus de provoquer des catastrophes pour justifier son existance d'une certaine manière.

Que se passe il quand on regarde bruce willis sauver la planète en se disant qu'on aimerais bien sauver la planète nous aussi? on créé un planète dans la merde.

Quand on a peur on nourrit des égrégores et des forces qui vont utiliser leur énergie pour générer des évenements de peur et pouvoir se nourrir encore plus.
Ces égrégore influent sur les pensées mondiales et la boucle est bouclée.

Le positionnement est fondamental et plus il est neutre au niveau égo (donc dans l'amour inconditionnel pour tous) mieu c'est, sinon c'est karma à gogo.

Que payons nous aujourd'huis? les énormes dettes karmiques des civilisations qui nous ont précédés et que nous avons occultés.(encore qu'il parais qu'un certain j. de nazareth aurait payé un gros tarif pour nous déja, histoire qu'on explose pas sous le poid de la dette.)

Nous sommes allés trop loins dans la séparation (égocentrisme) et nous approchons dangereusement du bas astral : l'univers est en train de rééquilibrer et cherche à nous faire remonter.
(union et solidarité)

Mais même si l'age d'or apparait par la force des choses, je ne suis pas sur que nous serons dans un monde supérieur ici bas : ça restera un monde intermédiaire.
Mais qui au lieu de tendre vers le bas astral, tendra vas le haut astral.


Comment vas se passer la transition : tout dépend du collectif. Et chaque pensée compte.

Après quel que soit le choix de l'inconscient collectif il n'empeche que l'inconscient individuel et le libre arbitre est toujours valable. Pourquoi y a il toujours des survivants dans les pires catastrophes? parsqu'il y en a toujours qui veulent rester et leur libre arbitre prime.

Choisir de mourrir ou vivre, c'est choisir de rester dans le coin ou de changer de crémerie.
Nos ames vont au niveau vibratoire qui leur correspond : si le coin commence à vibrer trop haut, beaucoup preferrons partir plutot qu'évoluer: les catastrophes servent à ça.

A un certain niveau c'est notre choix. Mais il est inconscient c'est pour ça que personne ne comprend.


Mon positionnement est simple : je considère que le monde est parfait et en processus d'évolution naturel(c'est une chose que j'ai pu constater trop de fois pour en douter maintenant ). je me contente de donner tout l'amour que je peut à tous quel que soit sa nature pour que chacun puisse faire ce qu'il veut dans ses choix d'évolution.

Suivre l'ascenssion de la planète permet de solder un maximum de karma très facilement, mais personne n'est obligé de partir d'ici en courant : nous avons créé cet endroit pour expérimenter et tout le monde n'est pas prêt à retourner à l'unité.

* * *

Pourquoi on a peur?
parsque l'égo lui vas mourrir et il s'accroche à sa routine.

Pourquoi à ton peur pour les autres?
Parsque on ne leur reconnais pas leur autorité d'esprit immortel doté de libre arbitre qui fait ses propres choix d'évolution. sa vaut pour tous : depuis le plus petit nourrisson jusqu'au plus vieux papi.

Notre société fonctionne totalement à l'envers des règles naturelles c'est pour ça qu'elle involue autant depuis tant d'années.

Le but est de recadrer quelques règles naturelles pour que chacun puisse faire ses choix en conscience.

Expérimentez par vous même : ceci n'est que le fruit de mon expérience et donc subjectif.

Sa n'est pas de la théorie : ce sont des choses que j'ai pu expérimenter sur moi et les autres un paquet de fois puisque je vois les inconscient depuis des années et que j'ai toujours constaté que la vie de la personne obéi toujours au contenu de son inconscient.

J'ai encore beaucoup de choses à apprendre sur les paradoxes temporels et le moi du futur et du passé : mais eux sont des réalités que j'utilise tous les jours.

* * *

Pour comprendre notre vie et les raisons de toutes nos expériences il faut revenir à la cause : et regarder dans l'inconscient. Le conscient n'est pas créateur à notre niveau, il faudrais devenir un saint pour ça!

Travailler à l'alléger de ses choix douteux améliore grandement notre quotidien et libére des expériences que nous ne souhaitons plus faire.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 19:12
Alors que nous parlons avec Pascal, je lui parle de la musique sur les lieux sacrés.

Je me demande si, d'une manière ou d'une autre, je ne devrais pas me mettre aux chants sacrés : j'ai toujours chanté juste bien que n'ayant pas beaucoup de voix.

Il me répond que ce n'est pas mon truc et ne le sera jamais : par contre je dois reprendre le violon.

Le violon n'est pas un épisode très gai de ma vie et j'avoue que a me fait mal d'entendre ça.

Mais Pascal, lui, me dit qu'ils ont toujours aimé quand je jouais du violon : parce que je jouais pour leur faire plaisir simplement.

Revenons sur mon karma difficile avec la musique.


* * *

Donc à cinq ans, mes parents nous ont fait donner des cours de piano à ma soeur, mon frère et moi. (j'ai une soeur jumelle et un frère qui a un an de plus que moi)

Je me rappelle encore de la scène : la dame joue la gamme et puis elle nous demande de nous retourner pour voir si nous reconnaissons les notes. Mon frère et ma soeur ne reconnaissent rien.

Pour moi il se passe une choses étrange : j'entends le son mais également le nom de la note. La note me dit son nom tout simplement. Donc c'est instantané : je connais tous les sons : ils me disent tous leurs noms

Aussitôt mes parents sont ravis : la prof leur annonce que j'ai un don avec la musique (un truc qu'on appelle : l'oreille absolue.). Ce don a été hérité de mon grand père qui jouait du violon et a toujours adoré cet instrument.
Le même grand père qui était toujours dans la lune et parlait de gnome curieusement.

Bien évidement à l'époque je n'ai aucune idée de ce que peut être la clairaudiance, mes parents pas plus que moi et les scientifiques encore moins. On sait juste que certaines personnes connaissent spontanément le nom des notes mais personne ne sait pourquoi.

Du coup, ni une ni deux, me voilà inscrit au cours de violon l'année d'après.
Dès le premier cours le prof annonce que je suis très doué et c'est parti pour la galère.

Ce n'est pas que je n'aime pas le violon ou la musique : mais très vite je m'aperçois qu'au conservatoire on n’est pas là pour nous apprendre à aimer les choses, mais plus pour nous faire marcher à la baguette et bosser.

Or, je suis réfractaire à cette méthode d'enseignement : je ne peux apprendre que dans le plaisir et la simplicité (la lumière l'a bien compris, elle.).
Je suis réfractaire à la notion de compétition (du moins disons qu'à cette époque je refoule cet aspect.)

Très vite je m'aperçois que je n'ai pas vraiment besoin de bosser : je ne fous rien et tous les ans j'ai les félicitations du jury. Le solfège c'est pareil : je suis imbattable sur les notes : normal elles me disent leur nom.

Au bout de 9 ans j'étais capable de prendre une dictée musicale sur 4 voix en seulement deux écoutes sur les notes.

Le rythme était plus poussif et nécessitait au moins 4 écoutes de plus : mais je n'ai jamais eu le sens du rythme : un problème vu en neurotraining bien plus tard d'ailleurs.
"on m'imposait un rythme qui n'était pas le mien" d'après elle : effectivement c'était réellement ça.

Il suffit que j'entende une fois un morceau pour pouvoir le rejouer sur mon violon : (du moins s’il est simple) je suis pas un surdoué de la musique non plus, faut pas abuser. Je suis juste doué.

L'impression générale : être passé à coté de mon enfance.

Toutes les semaines 3 heures de cours de violon, 2 heures de solfège et 3 heures d'orchestre.
En dehors de l'école je passais mon temps là bas et des examens à n'en plus finir tous les ans et des galas de fin d'année où je montais sur scène avec la peur au ventre, et les repas de famille où tout le monde voulait que je joue à la fin.. un enfer pour moi.

Pourquoi je n'ai pas arrêté: pour faire plaisir à ma mère : elle adorait le violon (ça lui rappelais les morceaux que son père lui jouait étant petite) et je n'avais pas le coeur de dire stop.

Puis vers 17 ans j'ai commencé à en avoir assez : le verdict a été clair, soit je me mettais à bosser sérieusement pour progresser dans la technique et devenir violoniste professionnel : ce qui est une voie qui ne me convenait pas du tout;  soit je laissais tomber. Le moi supérieur a décidé pour moi (étonnamment).

J'ai passé un examen catastrophique : rien n'allait, moi qui avais tous les ans les félicitations du jury je me retrouve recalé.  Aucune explication je n'ai rien fait de plus ou de moins que les autres années : mais ma prestation a été catastrophique.

Ce jour là je comprends que la coupe est pleine et le destin me permet de me libérer de ce fardeau.
Malgré les gros grincements de dents, mes parents finissent par accepter que j'arrête le conservatoire.

Cette année là je commence à prendre quelques cours avec une prof assez connue que j'ai rencontrée dans un stage.  (plus pour le plaisir : le deal avec ma mère pour ne pas complètement la décevoir.)

Elle reconnait que ma technique n'est pas terrible, mais j'ignore pourquoi elle trouve que j'ai un sens de la musique très poussé. Elle dis que pleins d'élèves bien plus avancés que moi (des futurs professionnels) ont une technique bien meilleure, et pourtant elle dit que quand je joue elle ressent vraiment quelque chose.. va savoir.

En tout cas elle me propose de donner des cours dans un centre culturel: une place que tous ses élèves se battent pour avoir et elle me file ce poste à moi. (pourquoi? vraiment aucune idée..)

Et me voilà à enseigner le violon à des enfants.

Honnêtement, au vu de mon passif je n'ai pas le coeur de les forcer à travailler et si nous nous entendons bien je ne suis pas sur qu'ils aient appris grand chose avec moi.

Pourtant c'est à cette époque que la musique me joue encore des tours.

Ceux qui n'ont pas essayé d'enseigner le violon à des débutants n'ont pas idée de ce que veut dire entendre un bruit qui te déchire de la tête au pied. C'est simplement insupportable.

A cette époque je commence à sortir en boite de nuit et je m'aperçois que je ne peux tout simplement pas supporter ces endroits. Le rythme me déchire de l'intérieur et je ne comprends pas que les autres ne le voient pas.
Mais j'ai envie de m'intégrer: si tu ne sors pas un minimum comment rencontrer des filles?

Je comprends qu'après m'avoir volé mon enfance, le violon va me voler ma jeunesse.

A ce moment je comprends brusquement ceci (étonnement) : les oreilles sont une porte ouverte vers notre intérieur.
Mais il est possible de fermer l'accès subtil qu'on laisse au son et nous sommes seuls à décider de ce qui nous affecte ou non.

Je décide donc de fermer.

Peu de temps après j'abandonne entièrement le violon. Ca fait plus de 14 ans maintenant et ça a été une libération. je ne m'intéresse plus à la musique et ne l'écoute même plus en fait. C'est un aspect de moi que j'ai refoulé.

Au fond d'une armoire traine le violon de mon grand père dont j'ai hérité.
Il a été cassé pendant son alzheimer et sa longue maladie avant sa mort. Ma grand mère l'a réparé et me l'a donné.

Bien que les violonistes ne parlent pas d'ésotérisme et n'en aient pas la moindre notion nous savons tous qu'un violon est vivant : que le bois dont il est fait est important : car l'âme de l'arbre qui l'a conçu vit en lui. (ce que la géobiologie m'a confirmé.)

Plus nous jouons avec lui plus le son se développe et plus l'âme du violon grandit (comme le sabre : il y a une notion d'égrégore par dessus).

Un violon dans un musée laissé longtemps sans jouer s'endort. (termes que les violonistes utilisent réellement!) et a besoin d'être réveillé. Un violoniste est prêt à tout donner pour récupérer son violon : c'est une partie de lui et un compagnon fidèle REELLEMENT et un grand violoniste ne peut réellement bien jouer sur un violon qui n'est pas le sien. (enfin beaucoup ne verraient pas la différence bien sur, mais lui la voit !)

Le violon de mon grand père ne sonne plus : son âme est éteinte il a été blessé et peut être qu'il ne pourra pas être à nouveau éveillé. Mais qui sait? au fond du bois l'esprit peut surement être ranimé, et peut être que lui pourra me parler de mon grand père puisqu'il a été son compagnon pendant tant d'années.

Peut être bien que, finalement, nous pourrons nous soutenir l'un l'autre, comme deux éclopés de la musique, pour réapprendre à l'aimer.

J'ai peur que la lumière ne me laisse pas le choix de toute façon.


PS :
L'échantillon de morceau sur le site du géobio est un truc que je n'avais pas entendu (en fait je n'ai pas eu la curiosité d'aller le voir même après le commentaire de kadak).
Effectivement il est très mauvais sur le plan musical (bien que ça ne vaille pas un enfant qui fait couiner un violon.)

Ce que nous avons fait durant le stage n'avait rien à voir : nous avons simplement psalmodié.

Et l'expérience était grandiose mais encore une fois je ne l'ai vécue que par le toucher : l'auditif est une chose que j'ai fermée, ce qui explique que j'entende si peu les voix en clairaudiance surement.
J'ai pu toucher le son tellement il était dense lors du rituel au milieu du vortex : vraiment magique : je comprends pourquoi certains disent qu'on doit pouvoir faire lever des objets rien qu'avec ça.

Bon de toute façon j'ai demandé et y'a aucun problème à ce niveau.
( Par contre j'imagine que le petit groupe qu'il a formé s'est amélioré sur la justesse, du moins j'espère !)
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 18:43
Donc depuis un moment on me dit que je dois bosser sur l'illusion de solidité du monde matériel et recentrer ma conscience sur le coeur.

J'ai une tendance à faire un rejet du monde matériel (ce n'est pas un scoop depuis le départ) c'est probablement pour ça que j'ai autant de facilité à me retrouver dans d'autres dimensions. Comme en même temps j'ai une peur panique de quitter mon corps physique je suis obligé d'être à plusieurs endroits en même temps au lieu de faire du voyage astral: je suppose que ça a été voulu dans ma structure mentale puisque rien n'est au hasard.
(sinon honnêtement depuis le temps j'aurais laissé mon corps là où il est et ne serais plus revenu à ce niveau de réalité.)

Donc du coup je travail plus en extension de conscience qu'en déplacement de conscience.

Revenons sur ce que je sais sur la matière:
Au début j'avais rencontré une amie de ma mère qui avait fait une expérience de montée de kundalini.
Je précise que cette femme ne connaissait rien à l'ésotérisme et ne pouvait pas avoir inventé ce qu'elle avait vu.

Elle m'a expliqué que pendant plusieurs mois lorsqu'elle touchait n'importe quel matériau elle sentait exactement de quoi la matière était constituée. Elle m'a dit qu'elle avait du mal à expliquer plus mais qu'elle avait compris depuis que la matière n'était qu'une combinaison des éléments primordiaux: (air, feu, eau, terre etc..) dans une certaine proportion, et il semblerait que c'était cette proportion qu'elle sentait; mais bon elle n’a pas pu expliquer davantage puisque c'est une expérience directe, dure à décrire apparemment.
Et elle n'a pas précisé s’il y avait plus d'éléments que les 4 primordiaux également. (une question plus intéressante que ce qu'on croit)

J'ai gardé cette info dans un coin de ma tête parce que je ne voyais pas à quoi ça pouvait me servir à ce moment là et puis ça me paraissait bizarre. Mais d'un autre coté je ne vois pas comment cette femme aurait pu inventer ça.

Depuis je me suis aperçu que beaucoup de gens parlent de ça en ésotérisme (ou dans les religions puisque le corps de gloire donnerait la maitrise de ces éléments) :  ce n'est donc pas une théorie, puisque je connais au moins quelqu'un qui a pu en faire l'expérience directe.

J'ai eu ma période ayurvéda : j'ai trouvé que la médecine indienne était particulièrement intéressante.
On trouve également cette idée d'éléments primordiaux qui composent nos corps et déterminent nos types de constitutions.

Assez intéressant et je confirme que je perçois ces éléments dans les corps subtils (disons au gout et à la texture) sur les gens où ils sont en forte proportion seulement pour l'instant. Je peux le déceler par comparaison aux corps subtils des esprits de la nature qui sont, eux, très marqués sur un élément.

Comme j'ai rejeté longtemps le monde matériel je ne me suis pas intéressé à la composition énergétique de ce monde jusqu'à présent. Mais en théorie je devrais pouvoir le ressentir comme les corps subtils : il suffit juste de lever le blocage mental qui censure et de pratiquer.

Je me suis aperçu par exemple que si je cherche des champignons dans la forêt : je peux déceler le type d'énergie d'un champignon de manière succinte en étant dessus. Ensuite en filtrant je devrais, en théorie, pouvoir me laisser guider au hasard dans la forêt par mon toucher pour trouver un champignon directement.

Dans les faits ça ne marche pas parce que je ne ressens pas très bien leur énergie en tant qu'élément matériel.
(j'ai obtenu bien plus de succès depuis, dans cet exercice, en suivant un elfe vers une plante précise par exemple : parce que l'elfe je peux le repérer facilement et lui me guide directement à mon but dans la forêt. La prochaine fois je demanderai à un lutin pour les champignons.)


Partant de cette constatation, et du fait que les grand dévas élémentaires contrôlent chacun un élément dans la nature , il apparait qu'ils ont une grande implication dans la création de la matière telle que nous la connaissons, et dans la création du monde matériel tout court.

Donc, ces dévas (les anciens dieux grecs et romains pour la plupart) ne doivent pas être négligés dans l'équation et détiennent probablement la clef de la matière.

Bien qu'il faille noter que l'élément qui relie le tout (ou qui se situe au dessous) est l'amour inconditionnel pour moi:
la nature profonde des choses. Mais à quel niveau la situer.. (est ce que c'est la part non manifestée qui est présente en tout au final? ou un élément supplémentaire plus subtil?)

C'est très clair en tout cas dans la terre pure, donc en cherchant sous les éléments on doit trouver cet élément primordial je pense.

Rappelez vous le film "le cinquième élément" de Luc Besson : à la fin le dernier élément est l'amour. (d'autres l'ont peut être appelé éther ou autre.. ma foi, à approfondir)

Comme personne n'invente rien mais puise dans l'invisible, il est bien probable qu'il y ait un fond de vérité à ce niveau dans ce film. (bon après, vu qu'on déforme les choses pour qu'elles entrent en 3D dans notre structure mentale rien n'est jamais sûr.  Mais je sens une vérité à ce niveau, et simplement en comparaison avec mon expérience de la terre pure ça parait logique.)
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article