Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 19:10
Encore une fois, un week-end où la lutte pour lâcher le contrôle semble générale chez tout le monde. J'avoue que je ne fais pas exception. Nous sommes allés entre amis en Ardèche, deux nuits dans un gite perdu au fond de la montagne. Quelques jours en forêt qui m'ont fait du bien. Deux choses ont la particularité de m'enraciner assez bien : la présence d'une forêt, et, encore mieux, les quelques fois où j'ai jardiné pieds nus. Là, j'ai droit à une journée de feu après coup. Ca nettoie bien la connexion en bas. Va vraiment falloir que j'en vienne à prendre un jardin.

Ce week-end, hors de question de partir ailleurs que dans la matière (j'ai été pas mal prévenu), donc, je me contente de parler silencieusement avec l'esprit dans le cœur et de profiter du spectacle de la vie. Au début du week-end, j'ai quand même commencé à cogiter un peu, résultat, je me suis fracassé trois fois la tête en sortant de la yourte. Les premières fois c'était léger, la dernière fois je me suis vraiment explosé, et le message était clair : 'lâche la tête !'. Donc c'est assez bizarre d'être bien dans la matière, sans penser à rien, sans but juste à se laisser guider par la lumière dans le cœur.
Me voilà au niveau 1 de la spiritualité, puisque le but est l'amour inconditionnel. Et à ce niveau, ce n'est pas haut chez moi.

Donc, je me suis aperçu que, quoi que je fasse, ça ne change plus rien. Avant, j'avais des impératifs, des horaires, des planifications etc...Là en fait, par moments j'observe simplement une scène de vie en essayant d'apprendre à aimer inconditionnellement. C'est ça le jeu après tout, et toutes les scènes sont jolies. Je reçois toujours beaucoup d'informations de la lumière, qui essaye de m'éduquer sans arrêt en silence, en me montrant le sens caché des choses (uniquement ce qui me concerne et me fait évoluer). Inutile d'aller chercher des esprits ou d'élever son regard ailleurs pour écouter son cœur.

C'est amusant de voir à quel point l'Ego est programmé pour nous faire fuir cet aspect en créant des buts sans queue ni tête qui nous empêchent d'être ici, et d'apprendre dans le présent toute la journée. Guère étonnant que nous y passions une quantité monumentale de vies dans ce cas. En plus, les buts nous créent du karma, ça n’aide pas. Me faire aller voir dans d'autre dimensions est une manière de m'empêcher d'être ici pour mon Ego: une stratégie de fuite.

Donc, tout était sur le thème 'lâche le contrôle dans ta tête parce que tu ne l'as pas, et centre toi dans le cœur'. La yourte où on dormait était sur un pilotis fait à la main par le hippie du coin, et qui tenait véritablement par l'opération du saint esprit, les rambardes semblaient prêtes à lâcher à tout moment, et les fils électriques étaient à nu dans la forêt, à la merci du moindre rongeur. Pourtant tout s'est très bien passé à ce niveau.

Nous nous sommes systématiquement perdus en allant sur les lieux en pleine nature, même avec plusieurs cartes et un GPS (faut dire que les cascades ne sont pas super bien indiquées.) Premier jour, alors qu'on approche d'une cascade et que je me dis que c'est haut et que je n'aimerais pas tomber, il vient clairement : "ça non plus tu ne le contrôles pas avec ton mental : si tu dois tomber on te fera tomber". (vous avez remarqué comme on marche et utilise notre corps sans y penser, alors bonjour le manque de contrôle à ce niveau, donc autant laisser l'esprit prendre le pas dessus). Je sais simplement que je dois plonger les pieds dans la cascade, et après, aucune idée. Il vient "ton après midi est déjà planifié et ça non plus ce n'est pas ton mental qui décide". ok, ma foi.

Au bout de 5 minutes à la cascade, une copine fait un faux mouvement, tombe par terre et se casse le poignet. Je me propose de l'emmener aux urgences qui sont à l'autre bout du monde (15 minutes à pied jusqu'au parking et au moins 30 bornes dans des routes de montagnes pour trouver l'hôpital le plus proche) pendant que les autres restent là.

Disons que quand j'essaie d'expliquer que pour moi maintenant, peu importe la scène, ça n'est pas forcément compris. Rester un après midi à regarder une cascade ou rouler en voiture dans un terrain de montagne et attendre 3 heures aux urgences c'est pareil. Mais malgré tout il semble que ça devait se passer comme ça. Du coup, j'ai pu amener la copine aux urgences, j'ai appris pas mal de choses sur la route, et elle avait pas mal de messages à recevoir sur les raisons de sa chute et d'autres choses qui la concernent. Généralement, dans ce genre de cas, c'est pas un hasard si je me retrouve seul avec quelqu'un et je ne fais que lui dire ce que son propre esprit divin me donne comme infos pour elle.

Par moments, je ne sais pas trop si je suis la scène complète ou un individu. Celui qui importe est l'observateur, car c'est ce que nous sommes réellement et c'est lui qui expérimente. J'avoue que je le surprends par moments, en me sentant être la scène complète et apprendre de tous les acteurs, mais la lumière me dit de ne pas chercher à le voir de force, sinon le mental pourrait s'en saisir et créer un observateur artificiel.

Donc, pour l'instant ça va ça vient, et je ne cherche surtout pas à voir quoi que ce soit. Comme d'habitude quoi. 'Lâcher le contrôle' est la leçon collective que tout le monde reçoit à l'heure actuelle en la vivant différemment suivant son monde, c'est ce que j'observe chez tout le monde en tout cas. Bien sur, ça provoque beaucoup de peurs, et forcément, les gens sont pas mal en vrac. Ou cela mènera t-il? Alors là...


PS:
Il faut comprendre que lorsque je suis dans le silence de l'esprit, je reçois beaucoup plus d'informations bien plus pertinentes que tout ce que j'aurais pu cogiter, mais ça se fait silencieusement et instantanément simplement. Si je devais formuler en pensées tout ce que je perçois j'y passerais la journée, sans compter un nombre important de choses que je ne saurais même pas formuler.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 20:01
Donc depuis deux jours je suis mis face à des situations qui touchent la notion de 'controle' des choses.
En réalité c'est assez bizarre, je suis comme coincé entre deux états : sa vas, sa viens en gros.

Par moment l'illogisme des situations semble me rendre fou furieux (c'est extrèmement chiant de voir le sens plus profond et le non sens d'une action et d'etre face à des gens qui ne le comprennent jamais). A d'autres ma vision se décalle et il n'y a plus de problème : c'est juste une scène de vie qui n'a pas d'autre but que d'exister par elle même.

Au final je finis par comprendre que si on cherche une logique et un sens caché aux choses, c'est pour essayer de controler, une fois de plus.Et c'est ça qu'il faut lacher. Le monde n'a pas été conçu pour etre logique au sens ou notre mental limité le conçoi, c'est une pièce de théatre, pas un jeu d'échec.

Tout se résumé à ça : controle et on le retrouve à tous les niveaux, depuis les plus 'impies' qui essaient de controler la population jusqu'au plus 'pieux' qui essaient de controler l'evolution et l'illumination a coup de règles religieuses, spirituelles, ésotériques ou autres.

Au fond les mondes sont nos créations et les règles sont nos croyances.Si on croit qu'il faut faire une vie de pénitant pour aller dans un monde spirituel sa deviens notre réalité.La foi qu'on met dans quelque chose le créé au plus haut niveau, c'est tout.

Il s'agit donc de nettoyer nos système de croyances 'exigus' pour pouvoir avancer dans ce qu'on est venu réaliser. Le but reste simplement d'expérimenter l'amour inconditionnel, qu'on le fasse en vendant des pains au chocolats ou en récitant des mantras c'est pareil.

L'illusion de controle du mental doit etre laché pour pouvoir retrouver la confiance en la vie et la création.

PS:
En résumé le travail de désincarnation et de nettoyage des peurs et des croyances à bien commencé et bas son plein.
Sa vas durer encore pas mal de temps. Le monde deviens plus maléable que jamais et les croyances créent en masse, bien plus vite qu'avant.Peu importe comment c'est perçu. Quand on est des puces sur un chien qui décide d'aller se laver dans la rivière, qu'on crie 'youpi je vais prendre un bain' ou bien 'o mon dieu je vais me noyer', sa change rien , on vas juste prendre un bain, sa c'est la seule réalité objective. Sa change pas grand chose à la vie de puce, a part qu'il faut s'accrocher un peu plus aux poils de la bête.

Tiens, sa me fait penser qu'il faut que je travaille mon ancrage moi...

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 19:05
Ces temps ci, on parle beaucoup de faux prophètes qui viennent annoncer n'importe quoi. Donc, en résumé, si on va sur le site de tel ou tel channel, il nous annonce plein de messages confidentiels issus de tel ou tel grand saint. Et puis, il précise bien que lui, il transmet un vrai message, et qu'il faut se méfier parce que y'a d'autres méchants prophètes qui, eux, transmettent le mauvais message de Mikael ou machin truc de l'espace.

Je trouve tout cela plutôt encourageant. Ca veut dire que les gens trouvent de plus en plus leur connexion en haut. Le reste est une simple erreur de jeunesse.

En réalité, la plupart des gens sont sincères. Ils ne savent simplement pas qu'ils ne vivent pas dans le même monde subjectif que les autres, tout simplement. Et que certaines énergies qu'ils perçoivent sous une forme précise ne sont pas perçues du tout, ou pas perçues de la même manière par les autres. Le message qu'ils ont reçu a été déformé par leur structure mentale et leur Ego, et donc, forcément, il contient une part d'interprétation importante (surtout qu'il est issu d'un niveau dimensionnel incompréhensible pour notre mental la plupart du temps). Ceux qui sont en souffrance ont des messages souvent plus 'glauques' que ceux qui vivent dans un monde plus serein. Logique.

Au final, si on monte à un niveau suffisamment haut, on s'aperçoit qu'on ne parle qu'à la même énergie (la lumière, ou Dieu si l’on préfère) et que c'est elle qui crée nos mondes à notre demande pour que nous puissions y vivre nos expériences. En réalité, peu importe l'excuse ou l'interlocuteur : nous ne parlons qu'à Dieu, et seul l'esprit divin crée notre monde comme nous le souhaitons au fond.

Donc, ce qui importe, c'est ce qui fait écho à votre propre vérité. Si le message de l'archange Tartempion délivré au prophète truc fait écho chez vous, rien ne vous empêche de demander à l'archange Tartempion en question de faire pour vous ce qu'il y a écrit dans le texte, si ça parait sympa. Sinon, vous pouvez décider de passer votre tour.
Les notions de 4ème dimension ou autres sont subjectives et n'ont aucun sens dans l'absolu, l'idée est juste de dire que nous retournons à l'unité (peu importe la forme que prend cette expérience dans votre monde subjectif) et qu'au final nous sommes en train d'affronter toutes nos peurs pour lâcher du lest.

Regardez les messages plus ou moins sombres de toutes sortes, ou même le journal de 20h , toutes les peurs inconscientes sont en train de ressortir dans les messages.
(pandémie, catastrophes naturelle, peur d'être contrôlé par les autres, peur d'être robotisé et de ne plus pouvoir retourner à l'unité  etc... C'est X files qui ressort de sous le tapis : la vérité était ailleurs, oui elle était refoulée dans l'inconscient tout simplement.). Au final, c'est la seule peur de l'Ego qui s'exprime sous une infinité de visages : peur de perdre le contrôle sur tout ce qui l'entoure. (contrôle qu'il n'a jamais eu !)

Ces peurs ne sont que des peurs, charge à chacun de comprendre leur message profond et de les laisser passer. Si elles plaisent à suffisamment de gens, leur esprit divin peut très bien les réaliser après tout. C'est leur expérience.

Au final, ce n'est que ma vérité, et elle ne vaut que pour moi, et comme dit Bach dans le "messie récalcitrant » :
"Le faux prophète est celui qui essaie d'imposer sa vérité aux autres." tout simplement.

Une erreur de jeunesse qui passera quand les peurs collectives auront été évacuées.

*
La conscience immobile c'est un peu comme un miroir magique où l'esprit divin se regarde. L'extérieur y reflète l'intérieur... ou du moins une partie qui l'intéresse. En résumé, quand on se tient dans l'absolu, on est d'un coté du miroir, et si on se penche dessus on entre dans l'histoire. L'histoire n'est que le reflet de ce que nous voulons expérimenter. Une construction de lumière. Le miroir magique est vide et il se remplit de ce que l'esprit y met, et le manifeste en lui donnant vie et forme... et après on dira que la vie n’est pas magique!

Bien sur, nous sommes le miroir vide qu'on remplit, en plus du reste ... à expérimenter davantage pour moi.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 05:55
Hier, j'avais neuro training le matin. En attendant ma séance, je me suis retrouvé à partir dans la ville d'à côté, où j'ai passé une partie de mon enfance. Avant d'avoir compris ce que je faisais, je me suis retrouvé à marcher sur le trajet que je faisais quand j'avais peu être 5 ans, pour rentrer de l'école.  Déjà qu'avant je ne réfléchissais pas, alors là, je me suis carrément laissé guidé. J'ai demandé en haut ce que je faisais là, et ils m'ont répondu que c'était pour lâcher des choses. Ma foi.

Arrivé devant la maison qu'on habitait à l'époque (il y a bien 30 ans maintenant), j'ai simplement cherché une énergie intéressante pour moi. Là, je lui ai demandé si elle se rappelait de moi. L'image qui m'est venue immédiatement est celle d'un papillon né le matin à 8h, qui partirait vivre sa vie de papillon, puis reviendrait à 11h demander à une pierre sous laquelle il a grandi si elle se rappelle de lui avec plein de nostalgie. Sans compter que, depuis le matin, des papillons elle en a vu passer un paquet. Elle m'a dit que ça lui faisait plaisir quand même, mais bon...

L'idée était de comprendre la futilité de nos vies, l'inconstances des choses, à quel point ce à quoi nous donnons de l'importance n'en a pas pour l'univers. Nous ne sommes que de passage et personne ne se souviendra de nous et de ce que nous avons fait, simplement parce que c'est dénué d'importance. En fin de compte, je suis reparti en réalisant à quel point je pouvais lâcher ma mémoire parce qu'elle ne servait à rien. C'est typique de l'homme de vouloir se souvenir et laisser une trace.

En repartant, je suis passé devant un vieux monument aux morts plein de noms oubliés et j'ai réalisé encore plus à quel point nos vies, en temps que telles, étaient futiles. La lumière m'a dit que ce qui importait n'était pas qui nous étions et ce que nous avions réalisé, mais plutôt l'expérience que nous faisions de nous même. Parce que, au fond, l'univers peut très bien tourner sans le souvenir d'un être aussi insignifiant, mais, quelle que soit l'insignifiance d'un être, son expérience l'enrichit. Pas la mémoire de ce qu'il a fait, mais l'expérience vécue dans le moment présent, en réalité. Peu importe l'action que nous réalisons, si elle réussit ou non, aux yeux de notre Ego, aux yeux de l'univers, ce qui importe, c'est l'expérience de nous même que nous faisons dans cette action. L'Ego s'attache à des résultats, l'univers ne s'intéresse qu'aux expériences que nous sommes venus vivre.

" C'est en suivant le chemin de notre bonheur que nous recevons l'enseignement pour lequel nous avons choisi cette vie...."
"Voici une épreuve pour découvrir si ta mission sur Terre est terminée: Si tu es vivant, c'est qu'elle ne l'est pas."

le messie récalcitrant de Richard Bach.


PS :
Au passage, un site que j'ai trouvé très intéressant sur le livre de Richard Bach  :
http://www.amour.ro/spiritualite/guide-du-messie.php

PPS:
L'Ego ne doit pas disparaître, car sans lui nous ne pouvons vivre une expérience relative dans le temps linéaire, il doit juste être serviteur de l'esprit et être façonné par lui pour que nous puissions vivre l'expérience que nous sommes venus faire.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 05:39

Ce matin, en allant au boulot, je me suis aperçu de choses totalement bizarres. En fait, je me suis mis à 'jouir' des couleurs! C'est à dire que je ne vois pas le monde différemment, mais d'un coup les couleurs de n'importe quoi dans la rue se sont mises à être perçues différemment. Comme si des choses auxquelles je n'avais pas accès avant, étaient libérées.
Je ne m'étais jamais aperçu à quel point la couleur du soleil en plein jour est terne, comparée à la lumière divine. (ben oui, je n'avais jamais fait la différence entre les couleurs avant.). Ce n'est pas que le soleil ne soit pas beau, mais la lumière dans ma tête est bien plus brillante, c'est assez marrant que je ne l'aie jamais remarqué avant. (sauf pour la lumière reflétée par les arbres qui est aussi belle, mais ce matin je ne la percevais pas.)

Bref, la lumière m'a expliqué que l'Ego pouvait couper plein de choses subtiles que nous ne percevions même pas dans notre perception du monde. Il le fait pour nous protéger, mais bon, là c'est vraiment lourdingue. En tout cas, j'ai été vraiment étrange, mais impossible à ce moment de mettre le doigt sur ce qui se passait : plus de planning, plus d'impératif, juste à faire les choses que je fais habituellement en jouissant des couleurs du monde.

Entre midi et deux j'ai décidé de méditer, parce que, curieusement, je n'avais pas faim (ce qui est très rare). Je me suis retrouvé dans un état encore plus bizarre : en fait, je n'étais plus mon corps physique, je n'étais même plus de l'énergie, mais à la place j'étais une chose immuable et immobile en train de regarder un amas d'énergie consciente (mes corps subtils) et un tas d'énergie mentale (mon esprit). En fait, ça fait longtemps que les pensées passent et sont rares dans ma tête, pour être remplacées par le silence de l'esprit, mais là, en plus, il n'y avait plus ni la forme de mon corps (qui est une pensée), ni aucune crispation, puisque plus aucune identification au corps, plus aucune sensation énergétique puisque plus aucune identification à l'énergie : juste un calme immense, vide de tout, comme si on avait brusquement coupé l'agitation du monde.

J'en suis revenu complètement chamboulé. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai passé l'après midi en crise après ça.
Sur le coup je n'ai rien compris : c'est comme si tout se bloquait en moi (blocage sur les trois gouttes principalement : le ventre, le coeur et le sommet de la tête pleins de blocages énergétiques).

Puis, sans raison, alors que je reprenais mon boulot, je me retrouve dans un état de jouissance mystique : plein de lumière et tout qui se dénoue alors que je n'ai rien essayé de faire. A nouveau, je me demande ce qui se passe et c'est la crise : tout se bloque. Je ne cherche plus rien et à nouveau paf: de la lumière partout comme si j'étais en train de méditer à fond alors que je ne fais rien de spécial. Et un calme et une jouissance que je n'ai jamais sans méditer, et que je trouve à l'était de veille sans rien chercher..

Finalement j'ai appelé Pascal pour qu'il voie les infos qu'il recevait et j'ai enfin compris le pourquoi du comment de tout ça. En réalité, l'Ego a été vaincu il y a deux jours, quand je me suis abandonné au divin. Ca a enclenché tout un processus que je n'ai pas compris et dont je vois les conséquences simplement maintenant.

Si l'Ego rend son tablier une seule fois et s'avoue vaincu une seule fois, alors c'est la fin d'une étape majeure : celle du but. Si, pour une raison ou une autre on en vient à s'abandonner* au divin, alors c'est une voie sans retour. L'Ego abandonne la partie et même s’il peut s'exprimer, il devient définitivement serviteur du divin.
S'ensuit une transformation des croyances profondes : c'est à dire au niveau du corps causal, qui fait disparaitre tous les buts (autres que de suivre le divin). Couper la tête et ouvrir le cœur donne l'accès à la conscience immobile : l'observateur silencieux que nous sommes.

Ca n'est ni une réalisation, ni l'illumination, ni un truc avec tambour et trompette : c'est la fin de quelque chose, et le début d'une autre qui se fait simplement comme ça. La fin de la lutte de l'Ego et le début de l'abandon au divin. C'est la clef qui ouvre l'accès au monde non manifesté et permet de passer une étape d'évolution. Plein de gens peuvent avoir vécu cette étape dans un moment de souffrance intense ou autre sans être passés par des phases mystiques ou magiques. Simplement un moment où tout lâche et ou on entre réellement dans le non duel** et le sans but.

Avant, avoir un but débloquait les énergies et permettait d'évoluer, maintenant c'est un retournement complet des valeurs : c'est être sans but qui ouvre au divin. Et maintenant il suffit de s'abandonner et de se laisser guider et nettoyer par le divin pour atteindre l'union avec Dieu. C'est tout ce qui reste. (apparemment ils sont en train de nettoyer le corps causal maintenant. Mais il n'y a pas à s'en soucier.)

*
S'abandonner est un état d'abandon total. Il n'y a plus ni supplique, ni demande, ni cri ni larme, ni espoir de quoi que ce soit d'autre que se remettre totalement corps et âme dans le divin. Quand je dis que l'énergie était mise en place par le divin dans mes corps énergétiques et que mon corps physique semblait bouger tout seul après ça, ça donne une idée de l'abandon que ça implique. Et ça ne peut être trouvé que lorsque l'Ego rend son tablier face à une situation où il est totalement dépassé.

**
J'ai fait des recherches sur internet pour comprendre cette conscience immobile (qui est une étape avant l'esprit divin et le non manifesté, et que j'ai été bien surpris de trouver sur ma route je dois dire.)
Voilà un lien qui explique le même genre d'expérience.
http://eveilimpersonnel.blogspot.com/2009/06/cest-une-semence-de-dieu-douglas.html

Comprenez que c'est une étape qu'il faut avoir passée, et avant, il faut que l'Ego ait rendu son tablier : sinon ça ne sert à rien d'entrer dans le sans but et ça empêche d'évoluer : chaque chose en son temps.

Bon, je vais devoir m'habituer à plus avoir de but (j'avais bien compris que ce n’était pas normal que je n'arrive plus à planifier ma journée pourtant...)

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 06:44
Hier alors que je rentre du boulot je discute avec la lumière sur mes perceptions. J'ai une manière de percevoir le monde étrange et qui se fait sur trois niveaux : une première qui est le monde matériel je suppose comme tout le monde, une deuxième qui est le monde 'énergétique' et une troisième qui est le sans forme mais dont je ne persois presque rien : seulement par moment quand quelque chose de fort bouge chez moi.

Je lui explique que j'ai très peur de lacher l'illusion du monde matériel tout simplement parsque j'ai l'impression que je perdrais pied. En fait c'est mon égo qui me dit ça,  la lumière m'explique direct que de toute façon c'est l'esprit divin qui s'occupe de moi et tant qu'il le fera je ne perdrait pas pied. L'égo est un menteur une fois de plus : il me fait retenir de l'ancien sous pretexte que sa me protège mais c'est faux.

En résumé ma vision du monde matériel est une illusion. La vision du monde énergétique est également une illusion, seule la vision du monde sans forme n'en est pas une, mais je n'en ai presque rien parsqu'il y a une illusion de vide mise dessus par l'égo. A partir du moment ou je lache l'illusion de controle et ou je m'en remet au divin pour me guider, il commence à déconstituer 'la saisie' faite par l'égo sur mes perceptions. Il me préviens donc que petit à petit ma vision éronnée du monde (donc le monde subjectif que je persois) vas etre deconstitué pour etre remplacé par le monde objectif. Il semble que sa soit un processus a long terme qui vas se faire en douceur.

Cela nécéssite de complètement déconstituer l'égo et le controle qu'il a mis sur mon monde pour entrer dans la perception des choses par le divin.

Ma principale peur à ce moment à été de me dire que je ne pourrai plus interragir avec les autres, mais en fait c'est une illusion de plus d'après la lumière : nous vivons tous dans des mondes très différents, et même si mes perceptions changent totalement, vu que je suis le seul à voir le monde ainsi sa ne changera rien pour interragir avec les autres. Accésoirement ce qui nous permet d'interragir entre nous est l'esprit divin, sinon nous ne pourrions même pas communiquer tellement nos mondes sont dissemblables parfois.  Il permet de regrouper les 'mondes' similaires par grapes et affinités, et sans la notion de mère il n'y aurait aucune construction commune de toute façon.

On vas voir on sa vas mener, mais lacher le controle c'est accepter de lacher le monde subjectif et l'égo apparement, rien de moins.

J'ai déja passé la nuit dans la lumière a perdre tous mes repères, et ce matin les choses me paraissent bizarres (c'est ma manière de prévoir et de plannifier qui semble s'etre envolée, je n'arrive plus à prévoir ma journée commeje le fait tous les matins. la lumière m'a dit qu'ils menverrait le planning au fur et à mesure et que j'ai pas à m'en soucier.) Aujourd'huis ils vont m'aider à voir la beauté qui m'entoure :  apparement l'égo la soustrait systématiquement de mon monde à mon inssu d'après la lumière . Etrange, on verra bien.

PS:
Quand je me couche je part direct en énergie pure, je sens un peu mon corps physique au départ mais je suis simplement de l'energie sans limite ni distance (en fait je persois une distance infinie entre le devant de ma poitrine et mon dos par exemple : c'est extrèmement étrange, comme si il y  avait un univers entier dans mon centre.). Hier c'etait orgasmique : je n'etait que de la lumière et de la jouissance et en plus ils m'ont débloqué des pointes du corronal qui étaient étriqués et bloqués (controle de l'égo.) Pas mal de s'abandonner au divin. J'ai eu moins peur quand mes repères du monde on sauté (au départ sa provoque une peur panique, mais maintenant sa vas de mieu en mieu; disons tant qu'ils me débranchent pas tout d'un coup ! Parsque la le choc est tel que je n'y comprend rien et n'en ramène rien alors...)

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 19:25
Ce matin, alors que différentes choses sur lesquelles je me sens impuissant me font réfléchir, j'ai un appel de Pascal. Il me dit qu'il a le dos bloqué(il a fait sauter le bébé avant hier avec sa méthode à lui) . Il a des remontées de scènes de sa vie où il a été violent face à ce qu'il considérait comme des injustices, ou bien où il s'est écrasé et où il aurait voulu intervenir. En résumé, c'est pareil que moi, dit autrement : des moments où il s'est senti impuissant.

Ce qui me vient immédiatement, c'est que c'est notre 'volonté de contrôle' sur le monde provoqué par l'Ego le problème. (son dos est bloqué par son Ego qui veut 'contrôler') Quand l'Ego réagit, nous allons vouloir intervenir de différentes manières dans des situations où nous voulons nous battre contre une 'injustice'.

Mais au final, c'est peine perdue. Cela revient à se battre contre un moulin à vent, et c'est simplement ça qu'il faut lâcher : l'illusion de contrôle. En résumé, dans le monde manifesté, nous voyons apparaitre des événements et des expériences qui sont en quelque sorte des 'remous' provoqués par notre Ego sur différentes vies. Face à ces événements, en réagissant avec notre Ego, nous provoquons encore plus de remous et nous créons par effet boomerang de nouveaux événements qui vont agiter encore plus les choses en retour, renforcer encore plus notre volonté de contrôle et donc notre Ego, par peur.

En réalité, c'est comme dans des sables mouvants : plus on s'agite, plus on s'enfonce. Ce qu'il faut, c'est lâcher la volonté de contrôle, s'aligner sur le divin et entrer dans l'action juste. Dans ce cas, l'expérience pourra se dérouler comme elle doit l'être pour que cesse le 'remous' (en résumé, l'événement est un contrecoup d'autre chose qui doit avoir lieu et qui va remettre l'univers en ordre si on le laisse faire sans agiter encore plus les choses).

Si on veut que cesse l'agitation extérieur et intérieure, dénuée de réalité en dehors de celle que nous lui donnons, il faut s'aligner sur le divin et lâcher l'Ego. Cesser la séparation et retrouver l'unité.  On pourrait croire que je dis qu'il faut cesser toute  action : c'est faux. Il faut entrer dans l'action juste : celle qui suit le mouvement de l'univers et ne crée pas de remous supplémentaires à 'contrecourant'. Extérieurement, une personne ne verra pas forcément la différence, pourtant elle est flagrante à un certain niveau de pratique.

Il s'agit de cesser de jouer au 'sorcier' qui veut contrôler son monde (même s’il croit que c'est pour le bien des autres) et qui, au final, crée des remous  supplémentaires et accentue la séparation, pour commencer à entrer dans le divin et s'aligner avec l'univers.

En ce moment, j'utilise encore à moitié le double du futur et l'autre moitié du temps je m'en remets à mon esprit divin pour résoudre des blocages et lâcher l'Ego. L'abandon au divin donne exactement le même résultat en plus rapide. Il y a juste l'illusion de contrôle en moins et l'alignement sur l'univers en plus.

PS:
Au fond, quoi qu'on fasse et quoi qu'on crée (inconsciemment ou non) dans notre réalité, c'est le fruit de notre esprit divin. Peu importe l'apparence extérieure que ça prend ou la croyance que l'on calque dessus.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 19:04
Sa fait un moment que la lumière essaye de me faire toucher du doigt que je tiens quand même énormément à mon mental (ben oui quoi sa rassures). Dès qu'ils me le font partir en vrille ou que je sens qu'il m'abandonne complètement c'est la panique. Du coup je suis obligé de me réfugier dans le coeur pour trouver un repère.
Il ne s'agit pas de pensée, mais de sentir sa structure mentale commencer à disparaitre ou pire encore disparaitre complètement (et la c'est direct dans le non manifesté, a mon niveau de pratique j'en ramène rien ou presque).

Bon du coup à force, j'ai décidé de bosser à le faire évoluer. Alors en fait, le mental est très lié à l'égo (c'est son outil de prédilection pour figer une réalité). Et tout ça est très lié au bébé. J'en suis très dépendant comme tout un chacun. En résumé dans notre société nous utilisons trop le cerveau gauche : nous sommes donc complètement enfermé dans un 'monde virtuel' créé par notre éducation avec très peu d'ouverture sur l'exterieur. Si on vas trop dans le cerveau droit : sa fait des gens qui sont dans le divin mais incapable d'interragir avec la réalité des autres.

Il s'agit bien de faire évoluer le mental étriqué de la 'tête' vers un supramental axé sur l'esprit divin et le coeur.

Même si j'arrive a etre bien centré sur le coeur par moments sa repart toujours sur la tête au bout d'un moment. C'est du à un certains nombres de problèmes. Donc j'ai commencé à faire sauter les problèmes (dans la mesure ou c'est possible ).

Sa a commencé par dégager les références karmiques que j'ai. Donc les sorciers et les hommes de pouvoirs en général. Ils ont été pris comme référence pour moi.

Il faut comprendre que le sorcier, le politique, l'homme de pouvoir sont simplement en train d'exprimer la frustrations du bébé blessé. Comme ils ont beaucoup d'energie dans le premier chakra et qu'elle se disperse n'importe comment a partir de la, ils sont dans une logique d'absorbtion et de domination du monde qui les entoure. Le niveau 1 de l'évolution en résumé. Sa fait un énorme égo, et une volonté de domination et de destruction de ce qui nous résiste très forte. Si sa monte au deuxième de traviol et au troisième encore plus de traviol sa fait des politiques ou des dirigeants.*

Il y a plusieurs stratégies à ce niveau : la plupart des gens coupent simplement le jus et lachent leur connexion à la terre pour éviter de tomber dans ces travers. (donc des blocages karmiques qui coupent l'enracinement sont souvent lié a des vies de sorcier ou de gourou quelconques, ou au moins une forme de protection pour ne pas tomber dans des excès négatifs contre les autres.).

D'autres ne coupent pas et partent dans des vies de domination sous quelque forme que ce soit. C'est ceux qui couperont dans les vies d'après (quand ils auront morflé leur méga retour de karma). On comprend qu'étant dirigé par ce genre de personnes notre monde soit dans l'état qu'il est a l'heure actuelle.

Donc j'ai commencé par faire sauter toutes les références karmiques à ces gens. Sa a été long.

Ensuite autre soucis : la peur de  'perdre' le mental (donc la tête).
C'est une peur qui semble typique des occidentaux, bien que j'avoue que j'ai du mal à savoir pour les indiens ou autres peuples peut etre plus accés cerveau droit. (surement le fait de vivre dans un milieu moins facile et moins "aseptisé").

Sa recoupe le problème du bébé qui se coupe de l'instinct. On explique que l'instinct c'est rétrograde et 'animal'. Donc qu'en gros si on accepte son instinct on accepte d'etre un arriéré.

Hors c'est faux, pour transcender le mental il faut accepter d'intégrer également son instinct. C'est quelque chose qui a été déja dis de plein de manière (entre autre avec l'enfant intérieur) mais il semble bien que c'est une barrière majeure à ce niveau la. En fait c'est ce qui fait que nous tenons tant à notre 'monde matériel' modélisé par le mental et notre 'intelligence' artificielle du cerveau gauche. Un truc qu'il faut dépasser pour accepter de transcender notre état.

Comme dit pascal, "au pire tu deviens con, et tu seras pas plus malheureux".
Mais de manière contradictoire, il faut bien comprendre que c'est notre mental accés cerveau gauche qui nous limite et nous rend 'con' en réalité, nous empéchant de découvrir cette fameuse pauvreté en esprit qui ressemble pas mal à une reliance à "l'intelligence universelle" , bien différente de notre pauvre reliance à "l'intelligence artificielle" du cerveau gauche.

Une dernière précision : en fait le mental à un coté 'père' et un coté 'mère' qui masque l'accès au divin.
Le coté mère coupe de l'instinct et est lié a la gestion de l'intérieur.
Le coté père coupe de la foi et est lié à la gestion de l'exterieur ( il remplace le sentiment de sécurité lié au divin et la foi en l'univers par la sécurité artificielle de l'argent des 'diplomes' et de la matérialité en général).

En résumé cette peur de perdre l'intelligence artificielle du mental doit sauter pour pouvoir aller plus loins et il faut penser à couper les deux aspects. (avec la méthode de son choix).

Je m'y suis collé avec le double du futur et je m'y suis repris à plusieurs fois. (le coté mère provoquais la panique, et le coté père sa faisait du brouillard dans la tête). On vas voir ce que sa débloque.

*
Ces gens essayent de dominer pour avoir une illusion de pouvoir sur le monde qui les entoure. Chose qu'ils n'auront jamais par ces moyens. (tout simplement parsque le monde manifesté n'est qu'un endroit ou on subit des causes, je l'ai déja expliqué).Leur fantasme idéal etant de faire un monde de cyborgs lobotimisés afin d'avoir l'impression de tout controler. Bien sur c'est un fantasme, même si on était une bande de borgs(cf les cyborgs de la 'ruche' de start trek) on finirait toujours par tomber sur le capitaine picard au coin d'un astéroid... (pas la marque de surgelé, c'est le capitaine de l'enterprise dans un des saisons).
En bref c'est pas possible de mettre le monde complètement en bouteille, même en lobotomisant totalement les masses. Encore que sa peu etre une expérience que l'univers s'amuse à nous laisser jouer.

Je sais plus qui a dit que la démocratie, c'est pourri mais c'est ce qu'il y a de moins mauvais. C'est plutot vrai,  tout simplement parsque au niveau d'évolution de l'homme actuel on peu pas faire mieu.D'ici quelques centaines d'année, on pourra peu etre envisager un monde ou tous participent a la société activement et réellement. Mais il vas falloir en guérir des 'bébés blessés' et en ouvrir des coeurs, avant d'en arriver la.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 19:15
Hier soir je vais me coucher, et à peine au lit je discute avec la lumière. Elle m'explique qu'on va faire évoluer (enfin!) ma notion d'identité correctement.

Il s'agit de 'guérir' le bébé qui a grandi de travers en rectifiant les principaux problèmes à la base. Je le mets parce que, à mon avis, ça frappe pratiquement tout le monde sous une forme ou une autre. (je le redis : il ne s'agit pas de charger les parents, c'est la nature de notre société et de notre monde qui créent ces déformations, on n'y peut pas grand chose.)

La technique s'est passée en utilisant le double du futur à ma manière (qui est particulière et pompe un max d'énergie) mais ça aurait aussi bien pu être fait par l'archange ou de toute autre manière. Disons que c'est mon profil qui fait que je passe par des méthodes pseudo 'magiques' plutôt que totalement 'spirituelles' mais ça ne change rien.

Premier problème du bébé : son instinct qui est détourné par l'éducation. En résumé, le bébé sait au départ quand il a faim, soif etc... Comme il ne peut pas communiquer avec les parents (qui sont pas télépathes dans notre monde, aux dernières nouvelles), eux réagissent de manière décalée. Ils le nourrissent quand il n’a pas faim, et ne le nourrissent pas quand c'est le cas etc...

Le bébé finit par ne plus se fier à son instinct, puisqu’il apprend des parents. Son instinct est donc détruit dès ce niveau. Il s'agit donc de faire sauter tout ce qui a détruit la confiance du bébé dans son instinct à ce moment là.

Ensuite, la deuxième étape est de faire retrouver le 'désir' véritable du bébé. Dans notre société les désirs sont très fortement 'pervers' dans le sens où on fait tout de manière détournée. (On mange pour compenser quelque chose et non pas pour manger etc...) Puisque très tôt le bébé comprend que ses désirs doivent être contrôlés et ne sont pas acceptables en l'état. Il s'agit donc de faire sauter tout ce qui a détourné l'enfant de ses désirs véritables.

Ensuite, vient le 'contrôle'. Toujours dans son conditionnement de l'éducation l'enfant apprend à ne plus écouter son corps et cherche à se contrôler constamment. Or, le corps sait très bien ce qui est bon pour lui et l'énergie circule à peu près dans les bons canaux au départ si elle n'est pas constamment 'contrôlée' par l'Ego.(le karma joue quand même à ce niveau). Il s'agit donc de faire sauter la tentative de contrôle systématique du corps.
Il y en a eu d'autres, mais ils me sont plus spécifiques je pense, et je ne m'en souviens plus.

Résultat, je me suis retrouvé à cramer dans tous les sens. En plus, la peur panique s'est mise de la partie, alors que mon mental perd pied (c'est une sensation extrêmement désagréable, et ce n'est pas la première fois que j'y ai droit). Au milieu de la panique, j'ai entendu quelque chose du genre 'abandon au divin'.

Du coup, pour la première fois je me suis totalement abandonné en laissant au divin le soin de régler la circulation énergétique et de réparer ce qui avait besoin de l'être, sans chercher à manipuler les choses par moi même. Faut dire que, pour que mon seul espoir me paraisse dans les mains de Dieu, il m'en faut. Et ils ont fait exprès de me faire paniquer pour obtenir ce résultat.

En quelques secondes, je me suis retrouvé dans un état de bien être sans précédent. En abandonnant toutes les fonctions du corps au divin, j'ai trouvé un état que je ne pense pas avoir connu de mon vivant avant : c'est comme si les mouvements, la respiration se faisaient spontanément et naturellement sans aucune tension d'aucune sorte.

C'est presque comme si les bras ou les jambes se déplaçaient tout seul sans faire usage des muscles ou de la gravité. Un état que je n'ai jamais ressenti avant. je ne crois pas avoir eu une respiration aussi libre et profonde et j'ai eu un sentiment de liberté 'énergétique' sans précédent, au lieu du chaos de courants que je ressens en temps normal. Ca met dans un état de bien être et de sérénité inégalé également.

Ca a été plutôt une réussite, et du coup, je n'ai pas beaucoup dormi et pas mal profité de cet état à la place cette nuit.
Ce matin, je me suis aperçu que c'est moins évident à faire dans l'action, pourtant je sens que le travail de fond a été fait et que le cœur et le corps sont beaucoup plus libres qu'avant. Je vais m'entrainer.

Du coup, se centrer dans le cœur prend tout son sens, et ça se fait pratiquement sans effort.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 06:30
Lorsque nous descendons dans la matière à partir de l'espri divin, c'est sous des formes multiples simultanément dans différents espaces temps. Cela permet à l'esprit de se livrer simultanément à différentes expériences de lui même sur la base d'une simple intention (il envoi une pat de lui faire l'expérience de la joie par exemple et cela créé plusieurs ames qui se divisent en plusieurs corps et qui vont faire cette expérience sous toute ces formes, y compris dans la dualité. Ce qui veut dire que pour expérimenter la joie on vas expérimenter la tristesse également).

De son niveau l'esprit divin vas utiliser des 'peurs' et des 'attirances' (pole positif et négatif) pour jalonner le chemin de chacune des ses émanations. Sans ces jalons il ne reste rien et on reviens dans l'absolu : ces jalons créent une expérience dans le temps linéaire et sont donc une nécéssité. Quand on débloque une 'peur' on trouve une expérience issue d'une autre émanation qui lui est liée (on appelle ça un karma) simplement parsque l'esprit à bloqué un accès à une émanation durant une certaine période,  parsque cet accès à été testé par une autre émanation (on appelle sa une vie antérieure). Quand on teste quelque chose avec une émanation on teste aussi l'inverse avec une autre dans la dualité (action / réaction). Le karma c'est ça au niveau de l'esprit divin. (Il semble que l'ensemble des actions de toutes les émanations doivent s'annuler entre elles à la fin, mais c'est une autre histoire. *)

Ces formes multiples vont s'illusionner quand à leur autonomie et leur existance indépendante. S la conscience redescent au niveau de ces émanations elle vas même pouvoir oublier d'ou elles est issue (donc qu'en fait elle est le chef d'orchestre de tout ça.) L'intéret de déchoir à ce niveau est surement de pousser l'expérience à son paroxysme et d'influencer d'avantage la matière. (c'est pour ça qu'un bouddha peu faire le sacrifice de descendre à ce niveau : pour aider la matière à s'élever  et aider les autres à remonter.).

Le risque est donc de s'oublier dans le niveau ou on est descendu et de ne plus arriver à remonter. C'est bien évidement ce qui se passe pour la plupart des consciences. On est descendu à un niveau assez bas en passant par différentes strates. Plus on se rappelle d'ou on est issu, plus on peut remonter haut à la mort.

Quelqu'un qui c'est totalement oublié en mourrant deviendra un fantome dans la dimension du dessus(ether), et il n'aura qu'une vue d'ensemble sur sa vie précédente, il peut meme partir en quete d'une famille pour se réincarner à partir de la et donc vivre chacune des inombrables vies une à une. Si il se rappelle un peu plus ou qu'il est aidé il peut remonter au niveau spirituel (tunnel de lumière). La il aura une vue globale sur son ame, mais il devra encore s'incarner pour vivre des vies.

Il est possible de remonter de plus en plus haut jusqu'a avoir une vue globale dans des part de moins en moins 'manifesté'. Si on remonte au niveau de l'esprit divin, alors on est remonté en haut de l'expérience du monde manifesté et on peu voir d'un coup toutes les incarnations qui ont été créé. A partir de l'esprit divin on peu encore remonter pas mal jusqu'a la source mais c'est encore autre chose.

Le fait de remonter plus ou moins haut ne veut pas dire qu'on a vécu plus ou moins de vie : le nombre d'émanations est identique. Suivant le niveau ou on se fait piéger on peut etre obligé de se les vivres de manière linéaires ou non, c'est ça la différence.

Voila pourquoi les bouddhistes s'entrainent à voir la claire lumière(la source sous sa forme la moins déformée possible). C'est pour remonter tout en haut a la mort tout simplement, en profitant du moment ou la conscience passe dans la vacuité lors de la désincarnation. Au final c'est un peu la conclusion de 'l'étrange histoire de benjamin burton' : "On peu etre ce qu'on veut, mais a la fin il faut lacher prise, simplement".

Un avatar part de tout en haut, il s'incarne dans la matière, et quand il a finis il remonte tout en haut. Simple non?
Nous sommes tous constitué de ces couches multiples : celle de L'humain (émotionnel/mental),  magicien (ether / energie), du saint (spirituel), du nagual, de l'esprit divin et du grand UN (on pourrait découper encore plus surement).

Suivant ce qu'on voit sur soit et chez les autres, on peut remonter à ce niveau. Par exemple je perçois parfaitement le magicien chez les autres et moi même(energie), le saint par moment (au dela de la dualité),  le nagual sur moi même uniquement  en méditant. Si a l'état de veille on voit dieu en tout alors on a de bonne chance de remonter tout en haut. (encore faut il que cette vue soit permanente). Cela peut correspondre à différentes visions de lumière, plus ou moins contaminés jusqu'a la claire lumière. Remonter au dela du cycle des réincarnations est déja suffisant pour pouvoir travailler au retour à la source sereinement, sans prendre le risque de se perdre à nouveau.

Donc au final l'incarnation c'est un saut à l'elastique, on part de tout en haut, on se jette tout en bas et le plus dur n'est pas de descendre, mais de remonter le plus vite possible. Bizarre le jeu divin, non?

*En résumé il semblerais que dans la conscience immobile si une force est créé pour aller à droite, une inverse doit etre créé pour aller à gauche et la somme des deux doit etre nulle. C'est un truc pour créer à partir du vide sans troubler l'immobilité du 'vide'. A approfondir un jour.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article