Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 19:15
Aujourd'hui, une journée où je me lève super raide et, semble t-il assez déprimé. Je demande ce qui se passe, en résumé, il est prévu une grosse journée de changements pour moi. Donc, on me fait sortir plein de choses qui doivent évoluer. Mais là on va procéder un peu différemment, ça passe par le physique également.

En résumé, si c'est l’Ego qui contrôle une partie du corps il y a une rigidité très forte au niveau musculaire. Et un blocage  énergétique important qui fait comme une masse qui enferme le muscle. On est raide sur cette partie du corps.
Si c'est l'esprit, c'est souple et sans tension, mais il existe une présence énergétique constante qui circule harmonieusement dans le membre. Et là, le geste est sur et sans effort. (une chose connue des pratiquants d'art martiaux : le coup est parti semble t-il sans force ni effort, et pourtant, l'autre s'effondre immédiatement.)

Donc là, ça a été du non stop.
Je travaille avec l'esprit divin et les doubles. Une méthode très personnelle. Mais là l'esprit m'a prévenu qu'aujourd'hui c'était la fête du slip, et que je pouvais modifier plein de trucs.

En résumé, apparait une tension énergétique ou physique d'un coup. L'esprit m'explique le sens symboliquement (je mets juste une phrase qui vient mais qui déroule tout le reste dans ma compréhension) Je mets mon intention pour faire intervenir le double qui va, soit donner l'instruction de faire sauter, soit prévoir une expérience pour plus tard, c'est l'esprit divin qui valide le boulot du double et qui donne les autres instructions pour équilibrer le travail. (sinon c'est comme un mikado, tu touches un truc énergétiquement et un autre truc s'effondre, seul le divin peut gérer ça.)
Ensuite le passé lâche les blocages qu'il a mis. Je m'abandonne au divin, et la lumière, à partir du cœur, rétablit l'équilibre général sans que je ne m'en mêle. Et on continue comme ça en boucle. Je fais ça depuis un moment, mais c'est rare que je puisse modifier autant de choses d'un coup. Toucher la tête est ce qui me stresse le plus, parce que mon système de compréhension du monde peu devenir flou d'un coup, mais en se centrant dans le cœur c'est possible de le faire. Il suffit d'avoir la foi et de ne plus accorder autant d'attention au mental, et à la place, écouter le cœur  complètement. Généralement la clarté d'esprit revient après.

Les modifications sont instantanées énergétiquement et physiquement (au niveau des tensions musculaires ou des blocages du squelette).

En résumé, ce que j'ai pu faire sauter et ce que ça exprime:

- Rigidité de la nuque (pour moi à ce moment): rigidité de perception des autres. Acceptation de tous (donc abandon du racisme) au niveau le plus profond.
( accepter l'assassin, le fou, le dictateur, le tortionnaire nazi, le pire des démons etc...) pour ce qu'il exprime de nous tous, et son utilité dans la matière.

- Rigidité des épaules : incapacité à manifester par ses actions ce que l'on est (pour moi à ce moment).

- Commencer à intégrer le "doppleganger" pour réparer le troisième chakra et permettre de copier le "comportement" des autres. Une manière très pratique de communiquer
(je dirais même l'ultime étape du troisième chakra).  En résumé, le doppleganger copie le contenant de l'autre et peut donc le mimer et appliquer ses codes de communication à la perfection.
C'est le complémentaire du voyant, qui lui, a accès au contenu de l'autre (et pas au contenant). La manière la plus simple que j'ai de le définir.

- Une brûlure au premier chakra à réparer:
"Accepter d'écouter l'enfant" car lui connait toutes nos peurs liées à la matière et au monde matériel. (ça a débloqué simultanément le premier et le dernier chakra :
des points précis qui bloquaient). En résumé, c'est lui qui sait pour tout ce qui touche au monde manifesté et à ses règles profondes de fonctionnement.
(C'est l'instinct, et dans sa forme simplifiée c'est la survie dans le monde, dans sa forme évoluée, c'est la connaissance expérientielle du monde manifesté au niveau le plus dense).

- Un blocage au cœur : "la peur de ne pas être assez aimant et aimé."

- Une tension au niveau du ventre: "la peur de ne pas savoir manifester au sens large une intention dans la matière".

- Blocage au dessous du cœur . Lâcher l'assassin en puissance . (le pouvoir de destruction des autres, qui est la manifestation d'une peur de ne pouvoir aimer et accepter)
L'assassin bloque l'accès au non manifesté. Y renoncer c'est renoncer à son pouvoir de violence sur les autres (qui est illusoire en un sens, mais le mental est tellement rassuré quand il tient un flingue chargé, même si ce flingue est subtil.).

- La peur de ne pas savoir communiquer et donc de ne pas être intégré (ou peur d'être taxé de fou, ou d’être réellement fou). (6ème chakra) ça bloque le centre exact de la tête par une espèce de brouillard.
C'est lui qui limite énormément mes perceptions et leur intégration. Une fois libéré, il y a un point brillant à la place. Cette peur verrouillait, entre autres, le cœur en contrecoup.

- Blocage de la respiration. Volonté de contrôle sur la vie et la mort. A débloqué entièrement ma respiration intercostale sur le coup.

Voila entre autres.. parce qu’il y'en a eu un paquet.
Le but étant clairement de finir d'intégrer l'humain et la matière au lieu de traîner sur le bord de la route.

Donc, si c'est pas un chantier ça !
Je me sens comment dire, comme carrément bizarre après, en plus je ne reconnais plus mon corps énergétique, mais ce n'est pas grave je suis habitué. Accessoirement, ça n'empêche pas d'intégrer le corps physique complètement, et plus de le fuir. Le corps est un outil d'évolution, et si nous sommes dans la densité c'est pour en faire usage.

Bon, pour l'instant, c'est une pause, l'esprit dit qu'il ne sert à rien de se presser et qu'il fera évoluer dès que certaines expériences auront été intégrées. On verra, mais en tout cas c'est la première fois que tout se chamboule à un tel niveau.

PS:
Dans le monde, les histoires créent les relations de causes à effets; et sont en réalité sans fondement autre que d'être nos créations; ce qu'on y inclut en terme de 'forme' est également un outil d'évolution.
Ma bagnole, mon argent , mon corps physique, énergétique, mon mental, ma manière de voir le monde : ce sont des constructions qu'on peut modifier à loisir à partir de l'esprit divin, bien sur, ça nécessite d'accepter de le laisser prendre toutes les décisions. (le fameux abandon au divin et centrage dans le cœur ).Ils n'ont aucune existence par eux mêmes et il est inutile de s'y attacher. On s'en sert juste pour expérimenter. Ce sont des seaux et des pelles dans le bac à sable... Mais ils ne sont ni ce que nous sommes, ni même une pale imitation de ce que nous cherchons à devenir par l'expérience. Ils ont leur utilité à un moment donné, mais il faut savoir les laisser quand ils n'ont plus d'usage.
Petit à petit, le subtil et la matière semblent fusionner entre eux sans aucune différence de fonctionnement. En tout cas le corps physique répond de plus en plus comme les corps subtils.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 06:40
Le problème tourne un peu en rond depuis plusieurs jours.

En résumé, mon approche des choses semble s'être pas mal modifiée, un peu comme si mon jeu avait changé. Ca fait x temps que je joue au jeu de l'avoir, des buts et des histoires, et brusquement, je me retrouve devant des scènes sans rapport les unes avec les autres (sauf si je le crée avec mon mental : mais cette création n'est plus implicite comme avant!), et un corps énergétique qui se bloque dès que j'essaie d'entreprendre quelque chose.

En résumé, avant je jouais à empiler des cubes dans le bac à sable de l'évolution, et brusquement on me met un nouveau jeu à côté avec, semble t-il, un mode d'emploi très simple "S'abandonner au divin". Et je suis devant mon nouveau jeu, à ne pas trop savoir par quel bout le prendre. Ce n'est pas simple de s'abandonner entièrement tout le temps, et à tous les niveaux quand on sort direct du jeu d'avant. Pourtant, ce nouveau jeu sera terminé quand j'y arriverai, et pas avant manifestement.

Donc avant, l'énergie de mon corps obéissait au doigt et à l'œil, ce qui m'a obligé à énormément surveiller mes pensées pendant des années, pour éviter de me mettre en vrac. Maintenant, si j'essaie de contrôler, tout bloque, et si je m'abandonne, en quelques secondes je me retrouve dans l'état d'amour et de joie sans objet. En résumé, avant je devais agir consciemment sur mon corps énergétique pour trouver cet état, et maintenant c'est quand je n'agis plus qu'il se met en place tout seul. Le voyage en Irlande a énormément débloqué le bas, et quand je m'abandonne, la lumière et le feu montent en force du bas et la lumière descend du haut. On dirait que le mélange entre le haut et le bas est harmonieux maintenant. C'est identique au niveau physique. Dès que j'ai le moindre but ou blocage, je me retrouve avec des douleurs ou des choses qui bloquent. Si je m'abandonne, tout se rétablit instantanément.

J'ai plus de mal pour le mouvement et pour les informations. Si je m'abandonne, le geste juste se déroule, mais c'est le moins évident pour moi. Sinon tout bloque.  Si j'essaie de penser avec ma tête, ça bloque encore, et, en plus, je me cogne la tête régulièrement (le message à chaque fois est le même : lâche la tête pour trouver l'intelligence du cœur).
Ce qui a tout son sens si on peut écouter le silence de l'esprit dans le cœur. Mais là, il s'agit de le laisser guider les actions, les gestes et les pensées. Bref, un jeu qui va m'occuper pendant pas mal de temps, parce qu'il faut entièrement se rééduquer. Mais vu que toute autre action bloque, ça facilite grandement les choses. Pas le choix tout simplement.

Hier, j'ai pu faire sauter des blocages important sur mes perceptions. En fait, j'ai tendance à bloquer pas mal dans la journée les infos que je reçois, simplement par peur . Mais ça n'est plus compatible avec le nouveau jeu. Du coup, j'ai pu en faire sauter un max.

Hier soir, j'ai passé la soirée avec des visions plus poussées encore que d'habitude. Ca me permet de faire un point sur la question. J'ai trois types de visions différents qui arrivent de manière incessante si j'utilise mon troisième œil . (je ne sais toujours pas diriger ma vision vers un truc précis, puisque je n'ai jamais essayé. En résumé, je laisse toujours venir ce qui veut.)

Je peux l'utiliser les yeux ouverts à tout moment avec la seconde vue ou les yeux fermés, ce qui est plus simple quand même.

1) Des formes naissent spontanément du brouillard et créent des visions assez étranges, un peu comme une œuvre d'art en mouvement perpétuel. C'est souvent très beau et les formes sont très clairement définies. C'est un premier niveau de vision en arrière plan.
2) Simultanément apparaissent des visions qui vont et viennent, de gens que je ne reconnais pas, en train de faire diverses actions. C'est sans fin, et le décor change tout le temps. Ces visions apparaissent régulièrement et sont presque aussi claires que la vue normale, comme si tu regardais un truc avec les deux yeux ouverts. (mais c'est identique les yeux fermés).
3) Des visions apparaissent sans forme. C'est à dire que je ne perçois par aucun sens ! Pourtant j'ai la 'vision' complète comme si je venais de regarder un petit film mais sans savoir par quel sens j'ai bien pu le regarder. Je sais juste que je l'ai, et j'ai tout le film d'un coup.

Ces trois niveaux de visions sont simultanés : le premier tout le temps, le deuxième par intermittence, toutes les trente secondes environ, une scène différente apparaît, et le troisième, une ou deux fois par ci par là.

Etrange, étrange. On verra si ça s'approfondit avec le temps et si j'apprends un jour à diriger ma vue. On va désamorcer tous les blocages que l'Ego a construit dans ma vie. Pas le choix si je veux avancer sur mon nouveau jeu.

PS:
Si, pour apprendre aux enfants, on leur lit des contes et leur donne des jeux, pour nous faire évoluer on nous fait vivre des histoires et jouer. Surement un des intérêts du monde manifesté. En résumé, les histoires dans lesquelles nous nous incarnons nous font grandir. Mais vient un moment où on passe à un nouveau jeu. Surement le fameux jeu où il suffit "d'être simplement" dans mon cas.  Au moins, je n'ai pas le choix, va falloir y jouer maintenant. Tout ceci semble être un processus au fond. En attendant, je continue à raconter mes 'histoires' puisque, qui sait, elles aident peut être les autres à grandir. Accessoirement, ce sont les instructions que je reçois, alors...
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 07:12
Le dernier jour nous l'avons passé dans un hotel très classe ou j'ai trouvé une chambre pas trop cher sur internet. C'est vrai que je n'aurais pas eu l'idée d'aller dans un hotel comme celui la spontanément, mais avec les reservations sur internet qui sortent les meilleurs prix en fonction des périodes on a parfois des surprises. Journée détendue ou on a pu faire un peu le point. Il est clair que depuis un an les choses ont beaucoup évolué. Je me rapelle que partir plus de deux jours de chez moi me filait un stress pas possible et que je ne supportait tout simplement pas quand les choses n'etaient pas entièrement planifiés à l'avance.

La on part sur un coup de tête en se laissant guider et laissant les choses couler. Plus aucun stress, plus aucun doute et tout se déroule tranquillement sans se poser de questions. Sa valait le coup de bosser sur soi quand même, ne serait ce que pour arriver à ce niveau de sérénité.

C'est intéréssant de percevoir le monde par une vision plus haute (les choses sont contradictoires en spiritualité : plus on accepte d'etre ici dans la matière en lachant prise, plus la vision devient large et claire sur les parties plus hautes, et non plus étriquée et mélangée dans une espèce de bouillasse mélant énergie et sans forme.) Le passage au bout de l'ile m'a beaucoup enraciné et à clairement fait un boulot de nettoyage important, du coup je peut surprendre mon ame profiter du 'jeu' de la vie de manière assez claire ce dernier jour.

En fait pour l'ame, tous les gens dans notre réalité sont importants, et tous les moments sont précieux. Ni plus ni moins. Pas un instant ou elle ne profite du spectacle et n'aprenne des scènes de vie. Parfois comme j'écoute le silence de l'esprit j'ai conscience de la leçon qu'elle tire des choses les plus anodine. Et en fin de compte elle joui vraiment de tout, même des moments qui paraitraient chiant à mourrir. La vie est une succession d'expériences sans fin pour nos parts les plus hautes.

J'ai eu droit à pas mal de leçons sur la notion de 'serviteur / maitre' qui est présente constament dans notre société et le pourquoi de nos comportements 'infantiles' en matière de sociabilité. Il semble que nous soyons a un niveau très bas. Mais c'est logique puisque l'égo est à son pic le plus haut.

Au final le monde n'est que le reflet de ce que nous sommes, et le changer passe par accepter d'évoluer nous même individuellement et par contrecoup collectivement.


Dans notre monde à nous
Le soleil est partout
Dans chacun de nous
Même si ce monde est fou
Pas à notre goût
Il est fait pour nous, par nous

Notre monde à nous (les charts).

J'aime bien les artistes qui écoutent bien en haut, mais après tout c'est peu etre ça la définition d'un artiste...

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 19:11
Après un repas au pub, nous voila partis à pas d'heure à la recherche d'une maison d'hôte pour dormir. Après quelques kilomètres et la fatigue aidant, nous voyons une affiche au bord de la route: chambre d'hôtes 45 euros pour une espèce de relais château. Nous décidons de nous arrêter.

Immédiatement on est dans l'ambiance : il y a une espèce de tour médiévale assez grande (le château en fait), et une assez belle maison à côté. Un beau jardin bien entretenu avec des chevaux et des chiens. Endroit assez classe, mais carrément lugubre. Il y a un arbre plein de corbeaux qui croassent juste à côté de la tour. Franchement, on dirait que c'est sorti d'un film. L'endroit est clairement négatif, mais pas plus dangereux que ça, a priori, suivant mon ressenti.

On part à la recherche du propriétaire des lieux, et on tombe sur une veille dame bourrée comme un coing. La châtelaine, qui semble seule, n'attendait manifestement personne et noyait son attente dans le whisky ou un truc du genre. Elle est carrément ravie de voir arriver des gens, et nous voilà partis pour une scène totalement surréaliste. La voilà en train de faire du rentre dedans à tous les mâles du groupe  (nous sommes trois). Elle part direct dans son délire et nous demande, entre deux chansons faites en français (apparemment elle a été chanteuse amateur et adore les Français) si nous voulons visiter la tour.

Au point où on en est, on dit oui, et c'est parti pour la visite. Franchement, c'est un endroit plutôt authentique, qu'elle a entièrement rénové elle même. Une salle de banquet, des chambres, et différents étages, avec une salle de bal tout en haut du donjon. Différents accès taillés dans la pierre pour les domestiques. Petit château, mais vraiment très sympa comme endroit. Mais bon, à dix heures du soir alors que tu n'as qu'une envie, c'est dormir, c'est sur que ce n'est pas terrible, mais l'endroit vaut le coup.

La visite dure un bon moment, pendant lequel elle continue à draguer ouvertement notre fermier du groupe (qui, semble-il, lui a beaucoup plus, le coquin!).Quand elle demande nos métiers, elle semble satisfaite par tout le monde : un herboriste (c'est plus simple pour jp), un fermier, deux thérapeutes, une vendeuse, mais apparemment moi quand je dis informaticien, ça rentre moins dans son délire médiéval. Elle décide donc que je suis pécheur (faut dire qu'avec mon pull en laine acheté à Dublin et ma barbe de plusieurs jours, après avoir bu plusieurs verres de whisky je dois faire pêcheur). 'you fisherman'. Ok ma foi.

Donc, à tous les étages, elle nous a poussé la chansonnette non sans essayer de danser avec notre fermier dans la salle de bal. C'est un moment sympa où je regrette presque qu'une part de moi ait accès toujours à l'aspect caché et négatif des choses. Parce que, au final, la scène était sympa et comique, bien qu'un peu lourde, et c'est un moment qu'on ne peut que vivre de manière improvisée.

Alors que je monte en premier les escaliers suintants qui mènent à l'avant dernier étage et qu'elle me suit de près, elle me regarde avec un sourire un peu triste et en même temps gai de poivrot dépressif, elle lance "fisherman look, I'm the ghost of the castle!" en remuant stupidement les bras. Elle l'a voulu comique à un certain niveau, mais c'est le moment où je perçois clairement qu'une part d'elle a totalement conscience de ce qu'elle est et de ce qui se passe. Parce que c'est une excellente définition de ce qu'elle est.

Il n'y a rien de plus terrible que de voir quelqu'un qui, à un certain niveau, a conscience de ce qu'elle est, et d'être en quelque sorte damnée par sa propre inertie, son incapacité à dépasser un certain état d'être. Cette femme va devoir peut être vivre ainsi dans la solitude à faire son show à tous les gens qui passent pour essayer de faire valoir son Ego, en essayant d'exercer un pouvoir émoussé sur des gens qui n'en ont rien à faire. Jusqu'au jour où elle comprendra la futilité et les limites de l'argent et du pouvoir sur les autres, et à quel point ils enferment dans une dépendance. Au fond, c'est le tyran qui dépend de ses sujets et non l'inverse. Ce jour là, elle pourra peut être mourir tout simplement, pour passer à autre chose, puisque la leçon sera apprise.

Au final, nous ressentons tous à un certain niveau, le côté sordide de la situation malgré le côté comique (une des stagiaires était tellement indisposée par la présence de cette dame qu'elle a préféré rester en bas). Il faut dire qu'elle est accompagnée par des trucs qui ne volent pas très haut : des trucs liés à la volonté de pouvoir sur les autres d'après jp.
C'est clair qu'elle essaie de nous contrôler tout le temps c'est presque ridicule 'you sing', 'you go there', 'you fisherman' etc..

Une fois redescendu du château, nous demandons à voir les chambres, parce que même si le château est beau, personne ne se sent d'aller y dormir (il faut comprendre qu'on redoute tous plus ou moins de dormir dans des endroits négatifs, de peur de croiser des trucs supers par nets toute la nuit). On a laissé une lumière allumée tout en haut du donjon, mais personne ne se sent d'y remonter pour l'éteindre, et la châtelaine est trop bourrée de toute façon. L'air de rien, il s'est déjà écoulé une bonne heure.

Donc, on rentre dans la maison, qui, bien qu'un peu veille, est très grande, il y a des portraits d'elle sur tous les murs et sous tous les angles. Des peintures faites à la main d'elle, étant jeune. Elle était asse jolie. Dans l'une, elle est représentée en noir avec une espèce d'aura bizarre et un teint blafard de vampire. C'est surréaliste. On se demande un peu si c'est du lard ou du cochon quand même parce qu'elle fait vraiment super sordide (genre psychopathe), on s'attend presque à voir Igor, de la famille Adams, sortir d'un coin. Il y a même la table du petit déjeuner déjà prête avec le bon nombre de convives (6 en tout). C'est tordant. Pour moi il n'y a aucun danger physique. Le problème est simplement lié à une veille volonté de pouvoir familial qu'elle n'a pas su dépasser d'après le ressenti de jp.

Au final, elle nous fait visiter toutes les chambres, ce qui prend encore pas mal de temps, et finalement on se décide à négocier le prix. Elle dit que les chambres sont à 45 euros par personne. Sic, on a mal lu le panneau. Mais en même temps, elle n'a pas d'autres clients, on est tous crevés, elle est complètement bourrée. Je nous vois partis pour dormir dans la voiture. Quand on lui dit qu'on croyais que c'était 45 euros par chambre elle s'énerve un peu: 'you ridiculous!' 'you ridiculous!'. Mais bon, elle finit par accepter 'ok, because i love French' (merci notre fermier qui a payé de sa personne dans la salle de bal).

Jp paye, et quand une stagiaire essaie de lui tendre un billet la vieille se jette dessus en essayant de lui arracher 'it's mine!' 'it's mine'. Carrément surréaliste. Une des amies de la châtelaine (une voisine apparemment) vient voir si ça se passe bien. Il faut dire qu'elle doit savoir que la dame est un peu excentrique, et c'est sur que bourré comme elle est, on ne sait jamais. Mais finalement elle s'en va, rassurée en voyant qu'on n’a pas l'air bien méchants et on va tous dormir.
(Enfin, moi et ma femme qui étions dans une chambre à part, parce qu’elle a apparemment pas lâché aussi facilement notre fermier et jp, qui s'en sont tirés en faisant croire qu'ils étaient homos et vivaient ensemble apparemment, mais je n'ai pas tous les détails!)

J'ai fait des rêves liés au pouvoir toute la nuit. J'ai dû faire sauter des vieux 'trucs' qui en ont profité pour sortir. C'est clairement une leçon qui m'a été donnée (nous voyons chez les autres les problèmes qui font écho chez nous!). Il faut dire que le point de Dingle connecte le feu de la terre qui est fortement lié à la notion de pouvoir sur la matière, et à celle de sorcier. Il y a là un avertissement, et clairement si on veut le retrouver réellement, il faut lâcher l'Ego et la volonté de contrôle. C'est une sécurité en quelque sorte de déconnecter le bas tant qu'on est dans un pic d'Ego. Ma femme a trouvé la vieille dame belle à sa manière dans l'expérience qu'elle vit. Mais elle trouve toujours le beau en tout, et le pire, c'est qu'elle a raison.

Chacun a trouvé une leçon différente sur différents niveaux à cette rencontre, mais ce n'est pas pour rien qu'elle a conclu le séjour. Le lendemain nous sommes partis très tôt pour l'aéroport sans demander notre reste. (de peur qu'en dessaoulant elle nous lâche les chiens sûrement!).

Au final, alors qu'on fait un dernier débriefing à l'aéroport, il s'avère que tout le monde a été très marqué par cette rencontre inattendue. Mais la conclusion est toujours la même dans les stages : ambiance détendue et très sympa, où tout le monde peut parler ouvertement de ses perceptions sans se prendre la tête, et où on fait les choses en rigolant bien. Jp est impressionnant pour la forme: le dernier couché, le premier levé, et il a conduit tout le long. On a du un peu gueuler pour s'arrêter aux pubs quand même, histoire de faire quelques poses Guinness, mais on a eu gain de cause !

A la fin, on était tous sur les rotules sauf lui, bien qu'on ait dormi dans la voiture. Donc, un super stage où j'ai l'impression d'avoir compilé un mois d'expériences en deux jours et qui fait bien bouger. Ma femme s'est bien éclatée également, et repart avec une demie tonne de photos et de souvenirs. Donc, encore une fois, le double du futur est de très bon conseil!

Bientôt l'ile de Pâques peut être...

PS:
Photos :
http://manuka.canalblog.com/archives/2009/06/26/14218364.html
Diaporama:
http://manuka.canalblog.com/albums/irlande__ballaghmore_castle/index.html

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 06:50
Direction un cercle de pierre situé à deux heures de route.
Encore une fois, l'endroit est la propriété d'un fermier, et il y a plein de vaches et de veaux au milieu des pierres. Cet endroit est circulaire et contient une multitude de pierres formant un grand cercle, avec plusieurs grands arbres qui ont poussé en plein sur certaines pierres. Visuellement c'est assez étonnant.

Il semble que cet endroit soit lié au temps également. A nouveau, on retrouve le même cycle (décidément c'était assez présent durant ce voyage). Deux arbres encadrent les deux premières pierres qui marquent la vacuité (ou le RIEN si on préfère). Puis, en face exactement, se trouvent les pierres qui correspondent au présent (puisque nous sommes en milieu de cycle). Chaque pierre du passé délivre une information sur une étape à partir de la vacuité. Ce qui est lié au solstice est l'ouverture du demi cercle du futur, qui n'est apparemment pas activé en dehors de cette période. On peut donc, en se collant à la pierre et en réceptionnant les énergies qui en montent, obtenir des informations sur le futur. Chacun est allé voir ce qu'il voulait et ce qu'il en tirait.

La première énergie qui m'a attiré très fortement, est celle d'un arbre situé presque en fin de cycle. Il balançait tellement que l'énergie des pierres manquaient d'intérêt en comparaison. J'ai passé un peu de temps à échanger, et il semble qu'il avait quelques infos pour moi, entre autres un avertissement sur l'enracinement (ce qui n'est guère étonnant). Ensuite, j'ai fait un tour de chaque pierre pour en ressentir l'énergie qui variait énormément de l'une à l'autre.

L'une des pierres qui m'a attiré le plus était située dans le passé. Ce qui m'est venu est une notion d'impulsion. En résumé, en arrivant en milieu de cycle le temps s'accélère et les dimensions se rapprochent fortement pour permettre l'impulsion de remontée vers la vacuité. Mais il semble qu'ensuite, le temps se ralentisse à nouveau, et que les dimensions ne soient plus autant accessibles entre elles. La pierre du passé contenait les causes de cette vie actuelle (pour moi) et donc "l'impulsion" qui me permet de vivre mon présent. Intéressant de se coller à la pierre pour recevoir des informations conscientes et inconscientes pour plus tard,sur la nature de ces causes.(l'énergie nous marque et permet d'accéder aux infos dont nous avons besoin en temps et en heure).

J'avoue que je suis passé assez vite sur les autres pierres, et au final je me suis retrouvé à discuter avec un autre stagiaire, accoudé nonchalamment à une des pierres. Jp en passant m'a fait remarquer qu'il y avait comme un problème, et sur le coup je n'ai rien compris à ce qu'il disait (ça arrive quand les infos bloquent et que je ne veux pas entendre un truc).
En fait, j'ai réalisé que j'étais accoudé sur la pierre qui marque la vacuité, mais pas la première, la deuxième pierre. En résumé on en revient au même : je me tiens sur la pierre de départ et une part de moi n'a pas envie de faire le cycle et s'y tient toujours. Il a fini par dire que ça serait judicieux d'aller me coller aux pierres du présent et aux quelques autres du futur. Ce que j'ai fini par faire.

Au fond, l'info intéressante était d'accepter de s'enraciner dans notre phase temporelle, puisque, de toute façon, on doit faire le cycle.

Voilà quelques autres infos que j'ai eues (et qui n'engagent que moi) :
Le cycle passant de la vacuité au sommet de l'Ego, puis de l'Ego à la vacuité peut se réaliser en un nombre indéfini de vies. (une vie si on fait le cycle comme un avatar en une fois, et une quasi infinité si on est très feignant et qu'on avance à petits pas). Mais en fin de compte, c'est un cycle qui suit des étapes précises et qu'on est obligé de suivre. Impossible de reculer et impossible de ne pas avancer. Donc, au fond, tout le monde se retrouvera dans la vacuité* à la fin.
Si tout le cycle est créé il n'est pas forcément vécu en conscience en totalité : on pourrait très bien choisir de s'incarner aux moments du cycle qui sont à expérimenter pour nous.

Jp qui est plus terre à terre que moi (encore que!) est allé checker le futur immédiat, et il semble que l'Ego va connaitre un pic énorme sur les années qui viennent. En résumé, les gens ont du mal à lâcher collectivement.
Ca correspond à peu près aux infos que j'ai eues sur la remontée des peurs et le nettoyage collectif au moins sur les trois prochaines années. Disons qu'à chaque fois qu'on avance fortement, il y a toujours une très forte résistance de l'Ego en contrecoup et il n'abandonne pas la lutte avant d'avoir tout donné. J'ai peur qu'au niveau collectif ça soit encore assez marqué pendant pas mal d'années.

L'homme n'a, semble t-il, pas très envie d'évoluer. Pourtant il devra le faire bon gré, mal gré, puisque la roue du temps ne s'arrête pas. Plus les gens traineront plus ça sera douloureux simplement. Mais bon, au fond, tout le monde arrivera au même endroit.

Voilà quelques infos en vrac obtenues sur le site. Mais encore une fois, chacun en reçoit les infos qui l'intéressent et on repart souvent avec des informations pour plus tard.

Jp en a profité pour parler avec le fermier qui, semble t-il, avait une énergie assez sympa. Surement un hasard s’il est le gardien de ce lieu.

En tout cas, une fois tout cela terminé, et après deux jours à nous faire nettoyer, enraciner et à recevoir des infos dans tous les sens, on n’en mène pas large. C'est très éprouvant physiquement l'air de rien.

Donc, on repart direction Dublin puisque l'avion est prévu pour le lendemain pour tout le monde (sauf ma femme et moi qui restons un jour de plus.) Le soir, nous roulons à la recherche d'un chambre d'hôte pour la nuit, et ça sera la dernière rencontre du voyage.

*
La vacuité ou le RIEN est plus, semble-il, une notion de Nirvana.

PS:
Quel intérêt de faire ce cycle puisque nous partons d'un endroit pour y retourner? Pas grand chose si ce n'est de se connaitre en s'expérimentant totalement pour culminer au point le plus haut avant de retourner à la vacuité.


"Tu as commencé dans l'innocence et ainsi finiras-tu. Mais cette fois l'innocence est différente, parce que tu as acquis une connaissance intégrale..."
"Chacun de vous commence par l'amour, traverse luttes, passions et souffrances pour retrouver enfin l'amour"
La voie du magicien de Deepach Chopra.

PPS:

Photo:
http://manuka.canalblog.com/archives/2009/06/26/14214149.html

Diaporama complet:
http://manuka.canalblog.com/albums/irlande__grange_stone_circle__lough_gur/index.html

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 06:20
Le soir, après pas mal d'heures de route, nous arrivons dans un village en bord de mer. Nous trouvons une maison d'hôte qui veut bien nous accueillir. Après un repas au pub, direction le lit. Le matin, lever 7 heures, direction le bord de mer.

Après une visite un peu touristique de différents lieux sur la petite route qui slalome en bord de falaise, arrêt à un point précis situé en bout de péninsule. Chacun y cherche ce qu'il veut, avec pour mission de se retrouver en bout de l'ile pour y ressentir une énergie très particulière.

Dès l'arrivée je repère immédiatement l'énergie très étrange situé au bout de l'ile. Faire un voyage en Irlande et cinq heures de route, cela nécessite d'être motivé, et faut vraiment aller voir un truc plutôt exceptionnel. Et c'est clairement le cas. Sur la route, j'ai croisé une énergie de la nature assez puissante, que je qualifierais de féérique, même s’il semble qu'elle ait été vénérée par les Vikings sous une forme de 'Dieu'. Alors que je qualifierais cette énergie de féminine (au sens le plus fondamental du terme). Mais bon, peu importe.

Autant les non terrestres ce n'est pas mon truc, autant les énergies de la nature et des fées me sont très agréables.
J'ai eu l'occasion de passer un peu de temps avec elle/lui et de discuter avec un lutin qui passait par là (non, pas un léprechaun a priori ). L'idée se situe toujours autour de la perception de l'énergie sous forme d'unité, ou bien d'accepter de faire des cases dedans pour percevoir les différents êtres sur leurs différents niveaux.
(ce qui inclut les humains, mais bon, c'est une autre affaire, j'ai quand même la vision normale de la matière pour ça comme tout le monde.). Mon problème de "noms" est également lié au fait que je n'accepte pas de nommer les choses inconsciemment (donc de séparer). Au début était le verbe, et chaque chose fut nommée ou un truc du genre. Sinon ben, y'a un grand brouillard énergétique ou le grand UN manifesté si on préfère.

En résumé : le monde matériel est la création de nos croyances collectives, ni plus ni moins. Dans l'absolu il n'existe que la vacuité.  Apparait l'énergie et le monde manifesté où chaque élément suit un cycle (illusoire en un sens puisque dans l'absolu n'existe que le 'Rien'), mais qui permet de s'expérimenter.

Ce cycle inclut différentes étapes, et on peut trouver des êtres sur différents niveaux. La structure mentale manifeste un monde solide pour nous, et il semble que chacun, suivant l'endroit où il se trouve en terme de dimension, y expérimente le monde à sa manière. Nous sommes actuellement au plus bas dans la matière et au sommet de l'Ego, juste dans la boucle qui doit commencer à nous ramener à l'unité. A partir de l'énergie on peut discuter avec des êtres situés sur différentes étapes, mais encore faut il accepter de les nommer et de percevoir dans ces plans.

En un sens, tout est notre création (disons au niveau le plus haut). Si je me pose la question de savoir si Christophe existe et parle avec un lutin qui est sa création, le lutin peut se poser légitimement la même question, comme il ne s'est pas privé de me le faire remarquer, assez judicieusement. L'observateur silencieux est plutôt le contenant et le créateur des deux, puisque, ni Christophe, ni le lutin n'a d'existence en dehors de ce que l'esprit divin crée. Ils sont des outils d'expérimentation auxquels on peut s'identifier. Mon travail consistant à accepter les différents niveaux et à revenir plus sur la matière et l'incarnation, j'évite de transférer ma conscience dans d'autres êtres ces derniers temps. Mais le simple fait de pouvoir le faire en dit long sur la nature réelle des choses.

Devant un paysage aussi beau, on ne peut qu'accepter que, au fond, le monde manifesté  vaut le coup, même si la période où nous sommes n'est pas la plus simple à vivre; puisqu'elle marque le sommet de l'égocentrisme et de la séparation pour ce cycle.

Une fois mon petit tour fini, j'ai retrouvé les autres à un endroit précis où il y avait une énergie très puissante à expérimenter. Mais il semble que je n'ai pas le droit d'en parler dans le détail !

Pour reprendre les propos de jp :
"C'est, entre autres, un ancien lieu de culte Viking, avec un lien très fort avec l'ile de Pâques.  Travail sur le feu de la terre (en lien avec la naissance)"

Ensuite, alors que les touristes arrivaient en masse et que les cars se garaient un peu partout sur la petite route, nous nous sommes dirigés vers une colline en face où une énergie non terrestre intéressante se trouvait.

Impossible de la déceler de l'extérieur (jp s'est fait guider pour la trouver), mais une fois installé à un endroit précis, grosse montée d'énergie le long de la colonne. Apparemment ces énergies non terrestres me posent également problème, il semble qu'il soit trop tôt pour m'en soucier dans l'immédiat.

Finalement, nous avons trouvé un petit restaurant en bas de la falaise, et direction le dernier lieu prévu.

PS:

Photos de la péninsule :
http://manuka.canalblog.com/archives/2009/06/26/14210648.html
Diaporama:
http://manuka.canalblog.com/albums/irlande__dingle/index.html

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 19:23
A peine finie la visite de Tara, et après un brunch pris dans le pub du coin, nous voilà partis sur un nouveau lieu : visite de tertres au sommet d'une colline.

Une petite mise au point intéressante: les lieux, quels qu'ils soient, sont multidimensionnels, et leurs fonctions peuvent varier suivant les moments de l'année. Il ne s'agit pas de constructions simples faites par des chamanes amateurs, mais bien de créations multi dimensionnelles et multi espace temps, dont la fonction transcende la notion de temps linéaire (comme certaines églises). Nous ne sommes pas face à des 'vestiges' du passé, mais face à des points de connexions fait pour s'ouvrir à des moments précis du temps, et dont l'utilité est très contemporaine. Ce n'est pas pour rien que certains lieux s'ouvrent particulièrement en ce moment. Bien souvent certains lieux sacrés et églises, si ce n'est tous et toutes ont été construits sur inspirations d'archanges, de non terrestres et d'autres civilisations plus avancées qui nous aident à évoluer. Mais bon, c'est une autre histoire...

Donc, quand on arrive sur un lieu, suivant ce qu'on cherche on peut trouver des choses sur plein de niveaux.
Sur le tertre, le niveau qui nous intéresse est assez proche et éthérique. Le gardien est un sorcier (un fantôme) et l'un des tertres nous intéresse pour son utilisation dans la purifications des éléments et d'autres choses subtiles.
Encore une fois, nous nous laissons guider par le gardien du lieu et nos propres guides histoire de savoir où aller, et dans quel sens faire la visite. Tous les points ne sont pas sans danger s’ils ont mal utilisés, certains ont été détournés au fil du temps et il faut une certaine assurance et pas mal de recul sur la communication avec ses guides et les gardiens des lieux pour se lancer à ce niveau là.

Les tertres étaient recouvert à l'origine mais ceux là ont été mis à jour. En résumé, la forme intérieure est généralement celle d'une croix, et il y a différentes cases où on se met en laissant faire les énergies qui s'y trouvent. Il peut être nécessaire d'activer le lieu pour en faire usage (c'est le gardien qui s'en occupe s’il est ok).

En résumé nous sommes tous passés (y compris ma femme qui s'y est collée) à chaque point, en laissant faire le nettoyage. Ca commençait par un couloir d'entrée qui avait un effet important sur les jambes. C'était un travail sur les éléments entre autres, puisque j'ai eu droit à quelques types de visions liés à la purification des éléments. Nous sommes restés assez longtemps à chaque point énergétique. C'était épuisant, mais avec un effet de nettoyage certain.

Le dernier tertre était debout et gardé par un paysan. Il nous a laissé entrer après avoir un peu discuté (puisque la visite était libre). A l'intérieur, 3 points énergétiques situés dans 3 alcôves différentes, avec des effets étranges, permettant, entre autres de tester différents types d'incarnations. En tout cas, je suis sorti de l'un d'entre eux avec la vision périphérique en moins, un peu comme si j'avais beaucoup bu. C'est passé dans l'après midi.

Ensuite, après un trajet à travers moult champs verts et moutons, nous sommes arrivés à la colline d'après. Enormément de tertres et de points énergétiques différents à cet endroit. Nous avons fait court, mais il semble qu'il y avait une construction énergétique bizarre à la fonction mal définie qui voit la rencontre d'une énergie montante et d'une énergie descendante.

Sous trois arbres, un endroit envahi par le coté obscur où on peut refaire la fameuse scène de la guerre des étoiles sur la planète de Yoda. En résumé, on y affronte ses peurs.

Citation du film:
Luc  : "Qui y a t-il là bas?"
Yoda : "Ce que tu y amèneras"
On n'en a pas fait usage, je crois que je les ai déjà assez affrontés en ce qui me concerne.

Le point que nous avons utilisé était encore un tertre, mais, cette fois, composé de 7 cases, plus l'entrée. Une fonction qui varie suivant les dates, mais qui, au solstice, permettait de travailler sur un 'cycle temporel'.

Intéressant de tester énergétiquement chaque étape. En résumé on commence dans la vacuité ou le 'rien' : qui correspond au départ. On descend dans l'Ego jusqu'au paroxysme qui correspond aux trois première étapes, puis on remonte en lâchant l'Ego à partir de la quatrième étape en s'en remettant au divin, pour arriver au point maximal de clarté qui correspond au point juste avant la vacuité. Et on boucle la boucle en retournant dans la vacuité.

Il est intéressant de vivre des choses énergétiquement sur ces étapes, d'une certaine manière, et chacun en ramène les informations qui l'intéresse ou ce qu'il en peut. Chacun doit le vivre, et c'est pour ça que ces tertres ont été créés entre autres. (puisque leur fonction varie suivant les moments de l'année semble t-il). Des point 'initiatiques' en quelque sorte.

Voilà donc pour la première journée qui était plutôt chargée. Ensuite, direction la voiture et 5 heures de routes pour l'étape du soir, située pratiquement a l'autre bout de l'Irlande; histoire de rejoindre le deuxième point important prévu pour le lendemain.

PS:
Photos :
http://manuka.canalblog.com/archives/2009/06/26/14208448.html

Diaporama complet :  loughcrew passage tombs
http://manuka.canalblog.com/albums/irlande__loughcrew_passage_tombs/index.html
(idem que précédement, juste des cailloux, des moutons et de la verdure...)

Ces coquins de chef avait tendance à se faire enterrer sur les lieux sacrés... mais sa n'est pas forcément l'usage de départ du lieu...

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 19:04
Donc, le soir du premier jour, après réception d'un Jean Pierre et de trois autres stagiaires plutôt motivés, nous voilà partis pour le marathon qui va durer 2 jours complets. Et avec Jean Pierre, Dieu sait que les journées de stage sont TRES longues.

Après différents déboires, nous parvenons à louer une voiture pour six, et direction le premier hôtel. Couché à 22h et lever prévu le lendemain à 5h30 pour essayer d'être rapidement sur les lieux, histoire de profiter du solstice.

Le lendemain matin, Jean Pierre prévient qu'"on" lui a dit qu'il fallait faire un petit tour par Tara, parce qu'il y avait quelques énergies à croiser et des choses à voir avant d'aller sur le premier lieu prévu au programme. Donc, nous voilà partis sur les lieux. A peine arrivés, première surprise : il y a déjà pas  mal de monde. Des gens qui dorment dans leur voiture, des irlandais qui sont déjà en train de commencer la journée à la bière dans un coin.

En Irlande, aucun lieu n'est public, tout appartient à des fermiers. La plupart du temps, les moutons et les vaches sont lâchés librement au milieu des champs qui contiennent les ruines de lieux sacrés, et si les lieux sont entretenus, il faut parfois laisser une légère contribution pour y accéder. Ce n'est pas le cas ici. Nous trouvons même des irlandais encore fin saoûl de la veille en train de déambuler parmi les tertres, et d'autres, couchés à même le sol à côté des lieux énergétiques. Quand je dis que l'enfant intérieur est puissamment connecté en Irlande...

Il s'avère qu'il fait froid et que le temps est pluvieux, pas idéal pour les sensations énergétiques. Mais je m'aperçois assez vite qu'avec l'entrainement je parviens à utiliser mes capacités de perception normalement, même en plein vent. La première énergie qui nous concerne est une liaison assez étonnante : une énergie liée aux Lémuriens. Les non terrestres et autres civilisations, ce n'est pas mon truc comme je l'ai déjà souvent dit, et je préfère les éviter quand je peux. Mais bon, c'était l'occasion de profiter de points de connexions 'espace/temps' particuliers, pour ressentir leurs énergies, et avoir des informations sur eux. Deuxième énergie en périphérie du lieu sacré : une énergie liée aux Atlantes. Energie étrange que celle des Atlantes. Un peu comme un loukoum : douceâtre et tiède. Mais pas désagréable non plus. Ressentir certaines énergies et savoir les catégoriser peut être utile pour les reconnaitre plus tard. Disons que c'est l'occasion de mettre des énergies très particulières dans des cases pour un usage ultérieur.

Principale information intéressante d'après Jean Pierre (quelques infos partielles de ce que j'en ai compris): il semblerait que les Atlantes et les Lémuriens aient été contemporains. Les atlantes ont choisis d'évoluer par "l'extérieur" et l'utilisation d'une science très avancée (qui inclut des implants dans les corps subtils), qui, au final, les a presque totalement détruit, mais a permis à certains d'ascensionner quand même. Les Lémuriens ont choisi d'évoluer par "l'intérieur" et par l'utilisation de leur propre pouvoir interne. Ils ont ascensionné également.

Au final, quel que soit le choix d'évolution, ceux qui voulaient évoluer y sont parvenus et se sont retrouvés au même endroit. Une fois parvenus dans les dimensions du dessus, ils ont pu accepter que leur voies respectives menaient au même point et entrer dans "l'amour". Bon voilà pour la petite histoire, juste l'info intéressante à mon sens, j'avoue que le détail et les débats espaces temps, ne m'intéresse pas, je laisse ça aux passionnés.


Sinon, le lieu n'avait manifestement rien à nous offrir à ce moment par lui même (dixit le gardien), nous ne l'avons donc pas ouvert, et nous avons simplement fait le tour en slalomant entre les moutons et en discutant avec quelques irlandais pas très frais, mais très sympathiques au demeurant. Nous sommes passés devant une source sacrée en repartant pour y boire un coup. L'occasion de voir que cette source travaille sur le foie. Je suis toujours dans un brouillard d'énergie virevoltant avec la seconde vue, et l'info intéressante est : la vision est lié au foie, et les problèmes de foie, liés au problèmes de FOI tout court.

Un truc que j'ai déjà pas mal vu. Donc, en résumé, de manière contradictoire je n'accepte pas de voir les niveaux de séparation dans l'énergie à cause de mon manque de FOI dans ce qui m'a amené ici. Je suis toujours sur une perception de l'unité dans l'énergie et jamais sur une acceptation des différentes dimensions et créations que nous y faisons. Comme si une partie de moi se tenait toujours dans l'unité et ne voulait pas redescendre.

Ca a un certain avantage, mais il faut pouvoir unifier tous les niveaux, pas se tenir dans un coin en refusant les autres aspects.

PS:
Je mets un lien vers le site de ma femme, où il y a quelques photos http://manuka.canalblog.com/

Tara vu par ma femme:
http://manuka.canalblog.com/archives/2009/06/25/14200503.html

Diaporama du site de tara : http://manuka.canalblog.com/albums/irlande__site_de_tara/slideshow/index.html

(Par principe pas d'humain sur les photos accessible grand public, juste de l'animalier et des sites. Question de droit d'image entre autre sur les gens qui pourraient etre photographiés, certes un peu bourré et pas à leur avantage sur les lieux.. )
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 06:39
Donc, suite à un mini stage organisé par Jean Pierre* en Irlande, et après une négociation serrée avec ma femme (qui veut bien que j'y aille si elle se glisse dans les bagages!), il est convenu de partir quelques jours pour faire le tour de quelques lieux énergétiques.

Comme d'habitude, c'est le double du futur qui tranche : apparemment il dit que ça va être bien, en plus ça fait un moment que je sens que ça va bouger au solstice. Une notion d'ancrage et d'enracinement dans une nouvelle manière de vivre. Disons que, jusqu'à présent, il a été question de lâcher l'ancien, là, il s'agit d'entrer dans du neuf.

Depuis quelques temps j'ai compris pourquoi il faut développer les niveaux 'humains' et intermédiaires, plutôt que l'unité pure et dure, et pourquoi l'énergie que j'incarne a eu besoin de passer par ici. A priori, je suis ici pour deux choses: faire l'expérience de la solidarité sous différentes formes, et retrouver mon 'pouvoir'. Or, je ne vois pas très bien comment vivre la solidarité en étant à l'unité (pour ça il faut plutôt jouer le jeu de la séparation et de la multiplicité).  Pour le pouvoir, il s'agit de retrouver sa capacité à aimer, mais également de réparer la connexion en bas complètement. L'Irlande semble un bon lieu pour travailler là dessus. Voilà les tâches à réaliser avant la 'retraite'. Ca parait réalisable. De toute façon, je me laisse tranquillement guider et profite simplement des choses maintenant.

Au final, notre esprit divin choisit carrément bien les espaces temps et les expériences qu'il crée dans notre réalité, en fonction de ce qu'il veut nous faire vivre.

Donc, me voilà parti avec ma femme et son appareil photo puisque c'était le deal. Elle va se contenter de faire des photos de nature et de jouer la touriste. Voyage organisé avec Ryanair pour 350 euros l'aller retour à deux, au lieu de 1200 euros pour air france. Dur de trouver mieux.

Le voyage s'est très bien passé, et même si tout est payant sur le vol et qu'il faut payer son café, ça reste très intéressant. Au final, pareil voir mieux qu'avec air france. Accessoirement, on a pris juste un bagage à main pour aller plus vite, ce qui nous oblige à y aller avec un minimum d'affaires.

Première impression en débarquant : un remue ménage énergétique important. On ne réalise plus avec nos moyens de transport super rapides à quel point on peut se déplacer vite d'un point à un autre et à quel point la différence d'énergie est perturbante pour nous. L'extérieur reconnecte l'intérieur : changer de lieu ou plus encore de pays, oblige à connecter des régions intérieures que nous laissons en friche. Ce qui provoque un énorme remous à l'arrivée, et pas mal de fatigue.

L'Irlande est le pays de la 'naissance' (entre autres) en terme énergétique pour la planète, et c'est un lieu qui reconnecte fortement l'enfant intérieur et l'instinct. Pas étonnant que le coin ait été fréquenté par des Vikings, et que les Irlandais croient aux elfes et aux leprechauns bien plus que nous. L'enfant intérieur est très fortement présent là bas.

L'occasion de lui enlever quelques chaînes dès le premier jour, pour le laisser s'exprimer.  La première journée a été poussive : visite de Dublin qui est une belle ville, mais au fond, ma femme et moi nous n'aimons pas trop visiter les villes. Notre truc ça reste la nature. Donc un peu de shopping et un petit tour de la ville qui s'est terminé par une sieste sur un banc sous le regard étonné des passants. Je n'ai jamais vu autant de pubs au mettre carré, sans compter le quartier 'temple bar' qui en est bourré. On alterne les églises et les pubs quoi. Un bon coin finalement. C'est quand même une belle ville.

Au final, une bonne entrée en matière avec comme point culminant, la visite d'un pub très sympa où j'ai pu boire mes premières Guinness. Le soir, direction l'aéroport pour réceptionner Jean Pierre et les autres stagiaires, histoire de rentrer dans le vif du sujet.

* cf sont site, esprits de la nature : http://www.esprit-de-la-nature.fr/

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 18:10
Hier apéro au boulot, une fois n'est pas coutume comme on dit.

J'en suis revenu un peu bourré, mais surtout pour la première fois incapable d'entendre quoi que ce soit.Rien, nada.
Je crois qu'aussi loins que je me souvienne j'ai jamais été aussi seul. d'habitude la lumière me raconte tellement de choses que je ne sait pas quoi en faire.Mais la, que dale.

Finalement, arrivé à la maison j'appelle pascal, qui a eu semble il un problème similaire (mais dans la matière). En gros je refuse d'ecouter alors je coupe les connexions. En fait je suis en train de faire une méga crise vu que la lumière est en train de démonter toutes mes croyances profondes depuis quelques temps.Et la manifestement y'a des trucs que j'ai pas envie d'entendre alors j'ai coupé. Comme sa sert à rien, au final j'ai accepté de reconnecter.

La lumière à passé la nuit à démonter toutes mes croyances profondes sur le sens de la vie. (j'ai pas mal de religieu qui s'accrochait au fond du panier entre autre). On créé des mondes, on entre dedant pour les vivres et point à la ligne.  On fait ce qu'on veut ou on veut. Si on veut jouer au bouddha on peu sans problème, pas besoin d'en chier pendant 20 millions de vies pour ça. Même ceux qui se perdent dans l'état intermédiaire le fond parsqu'ils le veulent bien à plus haut niveau. Et ce n'est pas une question de mérite, vu que les vies sont simultannées du point de vue de l'esprit.

Si on veut s'éloigner de la source on créé des trucs plus bas pour aller dedant (par exemple des cyborgs).
Si on doit remonter on se reconnecte à nos racines et on remonte.(en ce moment on fait un grand écart pour remonter au spirituel) Bien sur sa fait bien chier l'égo, qui lui aimerais etre le méritant qui en a chié toute sa vie(ou de préference dans des vies antérieures) pour pouvoir avoir un truc que les autres ont pas (ou bien simplement parsqu'il essaye de nous faire fuir de l'expérience en cour, ce qui est un peu ma spécialité).Mais c'est une réaction et un comportement bien humain tout ça. Et pas la réalité de l'univers. Du plus grand au plus petit chacun à son role à jouer dans le plan de l'univers, et personne ne fait les choses contre son gré (au niveau de l'ame et de l'esprit s'entend).

Au fond il suffit de lacher prise et de se laisser guider par le divin. Tu imagine bien que si l'esprit divin nous guide de notre vivant il le fait aussi quand on est mort. Et ça je peut te dire que si y'a un truc que je vois dans tous les sens chez tout le monde depuis plus de 10 ans c'est bien ça. Qu'ils soient des vivants, des morts ou des saints, c'est pareil. Personne n'est laissé dans un coin à moisir et envoyé dans un truc pourri qu'il a pas choisi. C'est seulement avec notre égo qu'on croit ça.

Tout le monde fait ce qu'il veut et a la vie qu'il veut au niveau de l'ame (pas de l'égo).L'ame, elle, veut expérimenter chacun de ses aspects et aider les autres a s'expérimenter. C'est tout.

Encore une fois que chacun expérimente par lui même.

PS:
Le fait que j'ai le troisième oeil et le coronnal ouvert, me permet de me connecter en haut et de voir beaucoup de choses cachés, point à la ligne. Sa fait pas de moi quelqu'un d'évolué par lui même. Sa fait juste que même quand j'ai pas envie d'entendre des trucs que la lumière veut me balancer je suis parfois obligé d'écouter pour avancer. Dans l'absolu je me tiens toujours entre un état ou je veut plus rien, et celui ou mon égo tente de résister en s'attachant à des croyances. Mais que peu il faire fasse à l'esprit et la lumière? A part la laisser me configurer pour que ma vie soit l'expérience que je suis venu réaliser ici, pas grand chose.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article