Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 19:04
Bon, en ce moment je me tiens donc entre deux mondes, celui des singes pensants, avec leurs buts, leurs histoires, leur relation dominant / dominé. Et le monde des humains, qui se tient dans la contemplation et sa relation personnelle au divin, n'est plus lié aux histoires et n'a aucune nécessité d'un rapport de domination sur les autres.

Le plus gros écueil est notre rapport dominant / dominé aux autres. C'est donc le dysfonctionnement de l'identité qui en est la cause principale. Cette énergie est plus ou moins défaillante chez tout le monde. On nie le pouvoir de la personne sur sa réalité. (donc sa possibilité de faire des choix sur son monde et de le créer en conscience). Cette énergie est donc transformée en la nécessité de dominer ou être dominé par les autres pour pouvoir vivre son monde tel qu'on le désire, ce qui est directement cause du monde actuel. (où les gens, soit se soumettent à un mode de pensée en espérant qu'il leur permette de vivre un peu leur vérité, soit essayent d'imposer leur vérité au monde entier en créant un mode de pensée.)

C'est ce mensonge qui doit être réparé pour que chacun puisse passer d'un état à l'autre. Il suffit d'expérimenter que le monde est notre création et obéit à nos règles, chaque monde étant la création de chacun et coexistant avec celui des autres dans la mesure de leur compatibilité. Le point commun majeur pour nous tous étant le rapport à la mère, bien qu'il existe des différence énormes entre nos mondes.

Cela nécessite d'enlever tous les mensonges que nous avons mis par dessus notre identité, avant de pouvoir enfin avoir un rapport serein aux autres qui ne soit pas empli d'une volonté de les dominer ou d'être dominé. Une fois qu'on est un humain, on n’a plus besoin d'imposer sa vérité aux autres et on peut les autoriser à être ce qu'ils veulent puisqu'on a compris également que c'est notre intention qui crée notre monde et que rien ne peut arriver sans notre volonté (certes inconsciente) à l'intérieur de celui ci. Cela nécessite de s'abandonner à notre part divine et la laisser mener notre vie au sens large, car sinon c'est forcément l'Ego singe qui prend les commandes. C'est la condition nécessaire pour passer du singe pensant à l'humain (donc de la 3D à la 4D pour ceux qui veulent le voir comme ça.)

Je peux dire que ça nettoie sec, mais que, malgré tout, c'est chaud, et c'est idem pour Pascal en ce moment. A mon avis on n’est pas les seuls à être confrontés à cette transition à l'heure actuelle.

Lâcher prise et laisser faire, ce qu'on lâche à l'intérieur ne se manifeste pas à l'extérieur. L'énergie planétaire est si puissante en ce moment, que si on résiste, on risque de devoir réellement vivre nos karmas en accéléré. Perso je préfère éviter et régler ça avant que ça ne se manifeste au vu de la gueule de mes karmas.


PS:
a) C'est ce nettoyage qui commence à faire disjoncter les gens à l'heure actuelle et qui va nécessiter quelques années pour que tout le monde se mette à niveau.

b) Ca fait que si on s'en remet à notre part divine et qu'on lâche le mental, le monde devient carrément paradisiaque et divin. Dès qu'on reconnecte le mental et qu'on se remet à faire bla bla dans la tête, c'est le retour au royaume infernal des singes. Ca fait un peu des allers retours en ce moment.

c) Bien sur, tout ceci (la montée vibratoire) est le résultat d'une croyance collective. Mais vu que ça a déjà affaibli la sphère mentale et que, de plus en plus de gens retrouvent leur lien avec le divin (inconsciemment*) ça ne va faire que s'amplifier maintenant. En plus, les mouvements planétaires, à mon avis c'est assez profond dans l'inconscient collectif. Si on en est à dépasser cette croyance là, alors la transition actuelle est transparente, c'est qu'on est déjà presque un saint.

*C'est marrant parce que depuis un an maintenant, souvent j'ai des infos silencieuses, et je les entends (déformées différemment) dans la bouche d'autres personnes qui pensent que l'idée leur est venue spontanément. C'est encore plus fragrant sur les gens spirituels (et les curés entre autres!). J'ai assisté à un baptême où le curé balançait un sermon qui reprenait texto une info que j'avais reçue par la lumière la veille. Super marrant.  Tout le monde est de plus en plus connecté en haut et synchro, même si, pour l'instant, le plus voyant est la peur collective et le vidage de karmas. On verra bien ou ça va tout ça.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 19:06
Faut croire que la lumière a bouffé du lion. En ce moment, c'est levée de karmas à gogo. Faut dire qu'il parait que j'ai pris beaucoup de retard (sur le plan qu'a prévu le haut apparemment) à cause de mon Ego qui résiste depuis longtemps. Alors c'est rattrapage express. Entre autres, le boulot sur la matière est le plus gros, parce que j'avoue que je n'ai jamais été aussi bien incarné qu'en ce moment. La seconde vue, le monde des esprits, c'est totalement interdit pour l'instant, la lumière est formelle là dessus.

Donc, la dernière fois, alors que j'allais m'acheter à manger au boulot, je suis passé dans l'allée de platanes à côté du travail. Je ne sais pas trop sur quoi la lumière a bossé toute la matinée, mais le monde a pris encore un aspect étrange, plus fin, plus précis. Comme si tu voyais en haute résolution d'un seul coup. C'est pas les couleurs, c'est la finesse des formes (j'essaye d'expliquer mais c'est assez bizarre à chaque fois quand ça change de forme).

D'un coup, la part 'ville' du paysage (et pourtant on est en plein centre ville) s'est encore atténuée* les arbres se sont mis à prendre une place énorme et j'ai eu l'impression d'être en pleine forêt. Avec une espèce d'air frais, une énergie de forêt et l'essence même de la forêt dans laquelle je baignais. Le pied, j'adore cet état, c'est comme rentrer à la maison après un million d'année d'errements pour moi (je ne peux pas décrire mieux). C'est un peu magique : un endroit où tu passes deux fois par jour minimum, qui devient une forêt alors que c'est le même endroit en plein centre ville. En plus, dans ces moments tu deviens extrêmement conscient**.

Puis, ça s'est dissipé et j'ai à nouveau été plein de lumière, avec la vue du monde en finesse et en couleur. (les arbres reflètent la lumière divine également dans ces moments). J'ai l'impression d'être un bébé en création dans le ventre de l'univers. La lumière est présente partout en moi et autour, avec une densité et une intensité qu'elle n'a jamais eue avant. J'ai également l'impression d'être dans les bras du père/mère (mais là, c'est sans forme, donc difficile à décrire). La sensation est très différente de la forêt, plus divine. Comme si la forêt parlait à l'âme, et la lumière à l'esprit divin.

En ce moment j'ai un nouveau maitre. Il se présente sous une forme d'émanation de lumière*** à très haute fréquence qui se pointe parfois, et il essaye de m'enseigner les rudiments du comportement humain véritable avec les autres. On verra bien.

*
Depuis l'éveil de kundalini, le végétal a pris une importance énorme dans ma vision. Même en plein centre ville j'ai toujours l'impression d'être dans une forêt où on a coulé du béton. Comme si l'homme était une croûte de béton temporaire sur un lieu naturel et que la nature se fondait entièrement dans la ville. Pas facile à décrire.

**
J'ai l'impression que même l'arbre le plus petit contient l'essence de la forêt toute entière en lui si on est dans un état où on peut le percevoir.

***
C'est différent du père/mère dans lequel je baigne constamment en ce moment, lui est un fils, et il essaye de m'apprendre à devenir un humain même si ce n'est pas simple pour un singe comme moi. (la compassion etc.. ce n'est pas mon fort comme je l'ai déjà expliqué, mais tous les maitres que la lumière m'a donnés m'ont toujours énormément fait avancer. Je suis donc assez confiant.)
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 19:20
La semaine dernière, je suis allé chez mes parents, toute la famille se retrouvais la bas.
Rien de tel qu'un petit tour dans la maison de son enfance pour reconnecter une demi tonne de blocages.

C'etait très sympas, tout c'est très bien passé (faut dire que j'ai un tantinnet bossé la question, donc le passif que j'ai vis à vis de la famille est largment nettoyé.).  Avant de partir on se réunis dans le salon pour manger une glace, et la bing ! Sa bloque dans tous les sens à la limite du malaise. J'ai du sortir de la pour pas me sentir mal. Je lache prise et laisse faire. Pas facile, la reconnection a été violente (j'ai le crane qui me fait mal, sa bloque dans tous les sens). Je me décontracte, laisse la lumière reprendre le controle du mental et sa vas beaucoup mieu.

Sur le coup je réalise que la pièce, est celle ou j'ai utilisé mon premier ordinateur, rammené par mon père un jour ou je devait avoir 10 ans. Et c'est précisément le moment ou j'ai basculé à 100% dans la sphère mental. Il semblerait que sa a été reconnecté et que la lumière a fait ressortir toutes les souffrances qui m'ont obligé à basculer dans ce mode à ce moment la. Apparement sa a été résolu dans la nuit.

Le lendemain j'ai eu une sensation de calme étrange. Comme si toute ta vie tu avait un bruit de fond et puis brusquement il dégage. En fait je ne suis plus connecté en permanence à l'inconscient collectif. Sa file une impression de sérénité sans nom. On imagine pas le bordel qui traine dans le mental planétaire, particulièrement en ce moment. Si tu es relié à lui tu as l'impression sous jacente constante que c'est la fin du monde et qu'un truc terrible vas arriver. Dès que tu déconnecte y'a plus que la perfection de la matière et la lumière.

En réalité l'humanité est profondément tiré par le bas à cause de son bagage inconscient collectif qui vie encore dans la sphère mentale (donc sous forme d'égrégore) et passe son temps à l'obliger à vivre son passé en boucle (karma collectif si on veut). C'est comme si nos mentals persos etaient reliés (inconsciemment) a un super ordi programmé pour balancer des virus toutes les secondes. Si tu te déconnecte de ce merdier tu t'aperçois que sa n'a aucune réalité.

Je vais essayer d'expliquer simplement.
Notre monde réel (donc celui que Nous cotoyons physiquement tous les jours) n'a rien à voir avec les constructions mentales que nous avons créé autour. ( les nouvelles du monde de pleins de pays, que pour la plupart nous ne connaissons même pas, la bourse, les suppositions etc...).  En résumé on est solicité par des choses virtuelles toute la journée au niveau inconscient, et se faisant on les fait pénétrer inconsciemment dans notre réalité, de manière plus ou moins groupée; et cela influe sur notre expérience en la tirant profondément vers le bas. En résumé le mental collectif a l'heure actuel est dans le même état qu'une décheterie débordée depuis bien longtemps. Si on peu s'en déconnecter sa évite de se trainer un méga boulet.

Je peut me reconnecter a loisir, mais j'ai pas trop envie. Je prefere me relier à la lumière : dans l'inconscient collectif, y'a des milliers d'années de n'importe quoi qui se bouscules. Si j'ai besoin d'une info, je prefere passer par tout en haut.

Sa évite de laisser sa réalité se faire influencer par du n'importe quoi et de me faire agresser un beau matin par un trader iranien atteint de la grippe H1 avec une ceinture d'explosif atomique autour du torse.

PS:
a) En résumé, quand on a réussi à réaliser que nos histoires sont notre création, on peu également réaliser si on trouve à quel moment on s'est laissé embarqué par l'inconscient collectif, qu'on vie les histoires collectives des autres, alors qu'elles ne sont pas à nous. Déja assez de boulot de réparer ses propres histoires (karma) donc autant laisser le spirituel et ceux qui l'ont choisi de néttoyer le karma collectif. (beaucoup de peoples incarnent un karma collectif, très marrant à voir).

Notre réalité est notre consctruction et se créé en fonction de nos croyances, sortir de l'inconscient collectif est pas plus mal pour eviter de se laisser influencer par n'importe quoi.

A prioris il y a un gros travail de néttoyage à laisser faire à la lumière pour que je puisse me reconnecter la dedans sans etre affecté par tout le merdier. A voir donc.

b)
Pour ceux qui ont le même problème d'etre connecté à tout en télépathie:
1) Commencer par demander à la part du haut de filtrer. Déja sa soulage un max et sa évite de tout entendre tout le temps.
2) Demandez lui de trouver l'evenement qui a provoqué cette fuite dans le mental et qui vous a donné cette capacité, pour désamorcer la peur situté derrière et permettre de se connecter/ déconnecter à volonté et pas d'y etre piégé constament.

c)
Tout ceci est un cheminement, je conçoit que sa puisse etre du chinois pour beaucoup.
Il faut au moins avoir réalisé l'irréalité de nos propres histoires, la subjectivité du monde et le fait que nous le créons à chaque seconde pour bien comprendre tout ça. Un cheminement, donc.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 13:32
Hier donc, la lumière a continué de bosser sur moi toute la matinée. A midi, au lieu de faire la sieste ou d'aller acheter à manger, j'ai eu envie de sortir. Alors je suis parti au hasard en contemplant le monde.

Un truc important que je n'ai peut être pas mentionné : dans ma réalité, les voitures qui ont des couleurs hyper tranchées et les fleurs sont devenues terriblement belles (comme les couleurs sont plus puissantes, c'est le contraste qui est le plus jouissif à voir), au point que les voir provoque une jouissance dans le cœur la plupart du temps.

Ce qui a terriblement changé ce sont les hommes également. D'abord la plupart du temps, je ne vois plus rien sur eux, et ils sont juste des œuvres d'art vivantes (comme les fleurs).Par moments, y'a une différence et un jugement qui peut se reconnecter mais moins puissant qu'avant. (une jolie fille ou une vieille fille édentée ou un vieux clodo c'est tous des œuvres d'art en résumé).

Comme j'ai des couleurs en plus, le dégradé de la peau des gens est très marqué, ce qui fait que pour moi maintenant, chacun à une couleur unique ! Ca a surement toujours été le cas, mais avant, j'avais des blancs, des jaunes et des noirs plus ou moins bronzés quand je regardais d'un coup d'œil, point barre. Maintenant, comme y'a beaucoup plus de teintes, ça me saute aux yeux : je vois la différence de couleur de chacun. Pas un n'a la même couleur que l'autre et je le perçois d'un coup d'œil dans la foule : c'est comme si tout le monde était unique. C'est très joli une foule de gens maintenant.

J'ai trouvé un resto perdu dans un coin où je ne vais jamais, et j'ai eu envie d'y entrer. Alors je suis entré.
Je vois une cour assez sympa, un type qui me rappelle étrangement le maitre de kung fu de l'école où j'étais (en plus sec et plus grand). (je perçois immédiatement que c'est un type dominant, et le proprio manifestement. Le fait que j'ai reconnecté un truc sur lui veut bien dire qu'un karma se présente.)

Donc, il m'explique que le resto viens de changer, que c'est un snack où chacun se sert et ensuite va s'installer pour manger. Ok, j'y suis, je me laisse guider. Je charge le plateau avec trois malheureux trucs (mais bio apparemment) et me retrouve avec la note la plus salée que j'ai jamais eue. Pas étonnant encore une fois.

Je vais m'installer dans un coin et commence à manger. Au début c'est super peinard. Je n'ai pas de pensée, donc la seule chose que je peux faire en étant assis seul à table, c'est de contempler la belle couleur des légumes, et puis de profiter du repas. A peine j'ai mis la fourchette dans la bouche que c'est parti : bla bla bla dans la tête et presque aucun goût. (j'ai un sens du goût très peu développé). Ok, y'a du karma à bosser là. Je laisse faire la lumière qui nettoie en lâchant prise. Un peu pénible mais j'ai réussi assez facilement quand même. y'a un décalage évident entre la nourriture et la communication sociale chez moi, avec en plus, un rapport aux autres et à l'argent particulier, je n'ai pas eu plus de détails y'avait trop de trucs à lâcher et je n'ai plus envie de m'emmerder avec les détails.

En repartant, je suis resté bouche bée devant la beauté ... d'un caniveau! Mon cerveau à bloqué un instant. Ca arrive quand le monde change aussi fortement et qu'il essaie de faire le lien entre les images de caniveaux d'avant et celles de maintenant.  Je n'avais jamais vu que les caniveaux étaient aussi beau à Marseille, et en réalité, au vu de la réaction de mon mental, ils devaient bien ne pas l'être la fois d'avant !

PS:
J'ai un karma, entre autres, qui disait que le dominé ne mangeait pas en regardant le dominant manger. Surement le souvenir d'une vie de paysan affamé quelconque. Marrant que j'ai trouvé un resto où le dominant m'a regardé manger pendant le repas :) Bon, c'était un des trucs, entre autres, qui m'est venu au passage.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 19:10
Bon ben, depuis que le 'moi humain' a enfin accepté de s'aligner sur le divin et que le haut et le bas communiquent plus librement, ça c'est mis à bouger sérieusement.

Hier, la lumière s'est pointée toute la journée, et m'a clairement expliqué qu'on allait fonctionner différemment. Donc, au lieu que je me mêle de savoir quelles énergies ne vont pas et à réunifier, elle me bloque tous les accès et elle gère sans moi.

En résumé, je lui refile le contrôle de l'émotionnel, du mental et du corps et je profite du spectacle sans m'en mêler.
Elle me filtre les trucs que je n'ai pas à voir, et elle résout tout sans moi. Comme j'aime bien les commentaires, elle veut bien me signaler ce sur quoi elle travaille. Au lieu de me soucier du karma, elle me met en relation avec le haut pour savoir quel est le plan pour le reste de ma vie et ils me filent les infos au fur et à mesure. Dans tout ça, le moi humain profite du spectacle en contemplation et fait ce que le haut dit.

Franchement c'est super cool. Donc, toute la journée, elle a bossé sur le premier chakra. Le soir on attaqué le deuxième.
Je me suis pris un max de lumière dans tout le corps, mais cette fois beaucoup plus dense que d'habitude. J'ai fait pleins de rêves super bizarres.

Quand je me suis réveillé ce matin, la lumière était toujours là, et y'avait une colère qui sortait d'un de mes organes dans le ventre (je crois la vésicule biliaire). Elle m'a dit qu'elle bossait sur le système digestif et les règles de société aujourd'hui.

C'est le pied total.


PS:
En résumé, si vous avez la chance de ne pas avoir un mental disproportionné, un Ego de dingue et le karma de sorcier complètement siphonné qui va avec, comme moi, vous faites pas chier : abandonnez vous au divin, et laissez la lumière résoudre les problèmes sans plus vous poser de question. Pas besoin de savoir ce qu'elle fait et d'en être conscient, il suffit de lâcher prise. De toute façon, c'est ça ou les problèmes qui sortent vont se retourner contre vous si vous vous y accrochez. Quand tout le monde aura compris qu'il suffit de lâcher prise, ça sera fini. Je m'attends à 3 ans (voire plus) de n'importe quoi quand même. (Entre les gens qui disjonctent et flinguent les autres, et les peurs collectives, ça va être la foire, mais rien n'est au hasard : les gens font des trucs débiles en apparence, mais s’ils le font c'est que c'est le seul moyen de résoudre leur karma à partir du moment où ils ne le lâchent pas. Et bien évidemment, personne n'est flingué au hasard, y'a toujours du karma là derrière, mais bon, c'est une autre histoire.)

PPS:
Pour s'abandonner, il faut considérer comme une évidence que de toute façon votre part divine prend votre vie en main de manière parfaite, et ne plus s'en soucier. Si on doit travailler un truc en thérapie, c'est bien ce qui empêche de faire ça!

Bon ben, depuis que le 'moi humain' a enfin accepté de s'aligner sur le divin et que le haut et le bas communiquent plus librement, ça c'est mis à bouger sérieusement.

Hier, la lumière s'est pointée toute la journée, et m'a clairement expliqué qu'on allait fonctionner différemment. Donc, au lieu que je me mêle de savoir quelles énergies ne vont pas et à réunifier, elle me bloque tous les accès et elle gère sans moi.

En résumé, je lui refile le contrôle de l'émotionnel, du mental et du corps et je profite du spectacle sans m'en mêler.
Elle me filtre les trucs que je n'ai pas à voir, et elle résout tout sans moi. Comme j'aime bien les commentaires, elle veut bien me signaler ce sur quoi elle travaille. Au lieu de me soucier du karma, elle me met en relation avec le haut pour savoir quel est le plan pour le reste de ma vie et ils me filent les infos au fur et à mesure. Dans tout ça, le moi humain profite du spectacle en contemplation et fait ce que le haut dit.

Franchement c'est super cool. Donc, toute la journée, elle a bossé sur le premier chakra. Le soir on attaqué le deuxième.
Je me suis pris un max de lumière dans tout le corps, mais cette fois beaucoup plus dense que d'habitude. J'ai fait pleins de rêves super bizarres.

Quand je me suis réveillé ce matin, la lumière était toujours là, et y'avait une colère qui sortait d'un de mes organes dans le ventre (je crois la vésicule biliaire). Elle m'a dit qu'elle bossait sur le système digestif et les règles de société aujourd'hui.

C'est le pied total.


PS:
En résumé, si vous avez la chance de ne pas avoir un mental disproportionné, un Ego de dingue et le karma de sorcier complètement siphonné qui va avec, comme moi, vous faites pas chier : abandonnez vous au divin, et laissez la lumière résoudre les problèmes sans plus vous poser de question. Pas besoin de savoir ce qu'elle fait et d'en être conscient, il suffit de lâcher prise. De toute façon, c'est ça ou les problèmes qui sortent vont se retourner contre vous si vous vous y accrochez. Quand tout le monde aura compris qu'il suffit de lâcher prise, ça sera fini. Je m'attends à 3 ans (voire plus) de n'importe quoi quand même. (Entre les gens qui disjonctent et flinguent les autres, et les peurs collectives, ça va être la foire, mais rien n'est au hasard : les gens font des trucs débiles en apparence, mais s’ils le font c'est que c'est le seul moyen de résoudre leur karma à partir du moment où ils ne le lâchent pas. Et bien évidemment, personne n'est flingué au hasard, y'a toujours du karma là derrière, mais bon, c'est une autre histoire.)

PPS:
Pour s'abandonner, il faut considérer comme une évidence que de toute façon votre part divine prend votre vie en main de manière parfaite, et ne plus s'en soucier. Si on doit travailler un truc en thérapie, c'est bien ce qui empêche de faire ça!

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 18:49
Pour résumer simplement ce que j'ai trouvé* (parce que chacun doit bosser suivant son karma à son niveau).

Il y a eu deux courants majeurs de pensées, jusqu'à présent.

- Le communisme
En gros, on dit à chaque cellule du corps qu'elles doivent être les mêmes.
Une cellule d'intestin doit être pareille qu'une cellule de cerveau et ainsi de suite.
Un corps où toutes les cellules sont les mêmes est condamné à mourir, et il en va de même d'une société.
Tout est identique partout (à part quelque cellules cancéreuses** qui pompent toutes les ressources : les camarades du parti)

- Le capitalisme
En gros, chacun monnaye ce qu'il fait en fonction de la demande.
Mais pour augmenter la demande, certains hypnotisent toutes les cellules pour leur faire croire qu'elles ont besoin d'un truc dont elles n’ont pas besoin. Celui qui hypnotise le plus les autres a le plus de ressources.

Au final, ça fait que les cellules qui font leur boulot dans le corps sans perdre tout leur temps libre à hypnotiser les autres sont les plus mal loties, et celles qui ne servent à rien et ne font que brasser de l'air ont toutes les ressources.
Le corps est condamné à mourir à terme, et il en va de même de notre société.
( Encore une fois, on remarque pas mal de cellules cancéreuses**, mais là, y'a des métastases à tous niveaux et il semblerait que ça se généralise brusquement, toutes les cellules semblant devenir petit à petit cancéreuses (après tout elles ne sont pas plus cons que les autres non?). )


Le fonctionnement de l'univers :

Chaque petite cellule est une part unique, douée d'un talent et d'une fonction unique qui enrichit la collectivité.
Le système est conçu pour qu'elle ait tout ce dont elle a besoin et que ce qu'elle produit en échange tombe directement chez ceux qui en ont besoin. Sa durée de vie est limitée, pour laisser la place au changement et à la transformation constante qui est le fonctionnement normal.

Le seul moyen de trouver ce fonctionnement de manière collective, c'est que chaque cellule cesse d'en faire à sa tête ou d'écouter d'autres cellules, pour retrouver une connexion globale à tout l'organisme. Chacune pourra alors fonctionner parfaitement et être réellement comblée.

Il est évident que nous croyons être une chose que nous ne sommes pas, et certainement pas cette cellule.
Chacun doit faire l'expérience de tout ça par lui même de tout façon.

C'est une étape d'évolution à franchir, et personne ne peut la franchir pour un autre.

*
Tout le boulot consiste à enlever tout ce qui pourrait faire de nous une cellule cancéreuse.
Notre pouvoir personnel est simplement ce que nous produisons pour les autres, et suivant le type de cellule c'est différent pour chacun, et de toute façon chacune est unique. Détourner ce pouvoir pour usage personnel fait de nous une cellule cancéreuse.

**
Ce sont les cellules qui veulent accaparer toutes les ressources, commander à tout le corps et devenir immortelles.

PS:
La difficulté étant que la petite cellule a tellement peur d'être oubliée dans un coin qu'elle préfère devenir cancéreuse. Alors qu'il suffit de s'abandonner en haut pour être pris en charge par l'univers dans l'expérience en cours. Mais bon, les autres cellules disent que c'est pas ça la vérité, qu'il faut grappiller tout ce qu'on peu. Pas simple de s'abandonner avec une telle éducation...

PPS:
Normalement, un malade du cancer, on lui fait des injections de chimio et on l'irradie non?
Pourquoi on a peur d'une vaccination de masse mortelle et d'une guerre nucléaire? C'est pas le remède que l'homme applique au cancer ?  Ca m'étonnerait que le divin applique ce genre de remède.
Etrange tout ça, surement une coïncidence de plus.

Pour résumer simplement ce que j'ai trouvé* (parce que chacun doit bosser suivant son karma à son niveau).

Il y a eu deux courants majeurs de pensées, jusqu'à présent.

- Le communisme
En gros, on dit à chaque cellule du corps qu'elles doivent être les mêmes.
Une cellule d'intestin doit être pareille qu'une cellule de cerveau et ainsi de suite.
Un corps où toutes les cellules sont les mêmes est condamné à mourir, et il en va de même d'une société.
Tout est identique partout (à part quelque cellules cancéreuses** qui pompent toutes les ressources : les camarades du parti)

- Le capitalisme
En gros, chacun monnaye ce qu'il fait en fonction de la demande.
Mais pour augmenter la demande, certains hypnotisent toutes les cellules pour leur faire croire qu'elles ont besoin d'un truc dont elles n’ont pas besoin. Celui qui hypnotise le plus les autres a le plus de ressources.

Au final, ça fait que les cellules qui font leur boulot dans le corps sans perdre tout leur temps libre à hypnotiser les autres sont les plus mal loties, et celles qui ne servent à rien et ne font que brasser de l'air ont toutes les ressources.
Le corps est condamné à mourir à terme, et il en va de même de notre société.
( Encore une fois, on remarque pas mal de cellules cancéreuses**, mais là, y'a des métastases à tous niveaux et il semblerait que ça se généralise brusquement, toutes les cellules semblant devenir petit à petit cancéreuses (après tout elles ne sont pas plus cons que les autres non?). )


Le fonctionnement de l'univers :

Chaque petite cellule est une part unique, douée d'un talent et d'une fonction unique qui enrichit la collectivité.
Le système est conçu pour qu'elle ait tout ce dont elle a besoin et que ce qu'elle produit en échange tombe directement chez ceux qui en ont besoin. Sa durée de vie est limitée, pour laisser la place au changement et à la transformation constante qui est le fonctionnement normal.

Le seul moyen de trouver ce fonctionnement de manière collective, c'est que chaque cellule cesse d'en faire à sa tête ou d'écouter d'autres cellules, pour retrouver une connexion globale à tout l'organisme. Chacune pourra alors fonctionner parfaitement et être réellement comblée.

Il est évident que nous croyons être une chose que nous ne sommes pas, et certainement pas cette cellule.
Chacun doit faire l'expérience de tout ça par lui même de tout façon.

C'est une étape d'évolution à franchir, et personne ne peut la franchir pour un autre.

*
Tout le boulot consiste à enlever tout ce qui pourrait faire de nous une cellule cancéreuse.
Notre pouvoir personnel est simplement ce que nous produisons pour les autres, et suivant le type de cellule c'est différent pour chacun, et de toute façon chacune est unique. Détourner ce pouvoir pour usage personnel fait de nous une cellule cancéreuse.

**
Ce sont les cellules qui veulent accaparer toutes les ressources, commander à tout le corps et devenir immortelles.

PS:
La difficulté étant que la petite cellule a tellement peur d'être oubliée dans un coin qu'elle préfère devenir cancéreuse. Alors qu'il suffit de s'abandonner en haut pour être pris en charge par l'univers dans l'expérience en cours. Mais bon, les autres cellules disent que c'est pas ça la vérité, qu'il faut grappiller tout ce qu'on peu. Pas simple de s'abandonner avec une telle éducation...

PPS:
Normalement, un malade du cancer, on lui fait des injections de chimio et on l'irradie non?
Pourquoi on a peur d'une vaccination de masse mortelle et d'une guerre nucléaire? C'est pas le remède que l'homme applique au cancer ?  Ca m'étonnerait que le divin applique ce genre de remède.
Etrange tout ça, surement une coïncidence de plus.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 18:49
Un truc que j'ai débloqué ce week-end.
Tout le principe qui a consisté à rendre l'homme tordu et bossu (en montant son Ego singe contre le reste de lui même), a été fait pour permettre une illusion d'indépendance et de choix. Sans cet Ego, il n'y a pas de séparation, il y a juste l'unité. C'est à dire qu'on va toujours dans le sens de l'univers en unité et on ne cherche jamais à aller à contre courant.

Or, précisément, l'expérience humaine consiste à aller à contre courant en ayant une illusion de liberté. Donc, forcément, elle ne peut pas fonctionner sans Ego**. Mais que faire si on cherche à se réunifier et à réaligner nos différentes parts entre elles? Il faut encore pouvoir récupérer cette énergie du choix.

L'Ego est principalement constitué du mental, des habitudes et des énergies refoulées. Le mental fonctionne uniquement sur le principe de la peur et de la répétition face au danger. En réalité ce qu'on appelle le 'diable' est l'Ego au final. C'est lui qui va à contrecourant de l'univers.

Ce 'choix', en opposition avec le lâcher prise et l'abandon au divin est entièrement diabolisé. Ce qui le rend encore plus inaccessible sous une couche de peur. (C'est pour ça qu'on parle de la tentation du diable etc..)

Donc, il faut aller le chercher, le dédiaboliser et récupérer cette énergie.
Les gens 'possédés' ou 'fous'* sont les gens qui refusent ce choix, il laissent donc une part profonde prendre les commandes et se 'déresponsabilisent' inconsciemment. Cela leur permet de ne plus être 'maitre de leurs actes' et donc de ne pas assumer leur responsabilité. A un certain niveau, c'est une expérience de vie.

Le choix de l'abandon au divin est l'inverse : il consiste à accepter le fait d'avoir le choix en premier lieu. Ensuite, il consiste à s'abandonner au divin en conscience, c'est donc un choix fait consciemment et qu'on réaffirme à chaque instant (pas mentalement : c'est un choix qu'on 'fait' dans l'action).

Apprendre à évoluer vers la liberté passe par cette étape, qui consiste à faire le choix de l'évolution et de l'abandon aux parts les plus hautes en conscience.

*
En réalité c'est la même chose, et les fous que j'ai eu l'occasion de croiser véhiculent la même volonté de déresponsabilisation inconsciente. C'est le même principe que quelqu'un qui a oublié la soirée de la veille 'tellement il a bu'. En résumé, une part de lui préfère se déresponsabiliser. (Le monde que nous contemplons est notre création, il n'existe aucune énergie extérieure de la manière où nous l'entendons. Seulement nos propres énergies que nous diabolisons, transformons en ennemie. C'est tout. Donc on ne peut pas être 'possédé' si on ne le veut pas à un certain niveau. Et cette énergie soi disant extérieure, est en réalité totalement intérieure !)

**
Ce qui est pas mal pervers dans notre système, c'est que nous n'avons aucune liberté puisque nous obéissons de manière automatique à des égrégores qui ne sont pas du tout en accord avec l'univers. Alors que l'expérience de l'Ego est une expérience de liberté au départ. En résumé, notre Ego obéi à l'Ego d'un autre, mort depuis longtemps, et dont le courant de pensée est resté dans l'inconscient collectif sous forme d'un égrégore.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 19:10
Ce week-end, je me suis fait un petit tour dans la ville en me laissant guider au hasard. L'occasion de reconnecter de vieux karmas qui ont envie de sortir.

Comme je l'ai déjà expliqué, tout ce que nous rencontrons à l'extérieur, sans exception, est lié à notre karma. Sans karma, que de la lumière et une jouissance extatique et contemplative. Pour l'instant, je me tiens sur le pas de la porte d'un nouveau monde : il se présente sous la forme d'une œuvre d'art colorée. Les couleurs sont plus vives et dégagent une puissance jouissive, mais également il y a en plus des déclinaisons de couleurs. Ce qui donne une richesse très impressionnante à chaque chose que je vois.

C'est particulièrement plaisant de se laisser aller, car chaque image, aussi ridicule soit elle dans l'absolu, devient d'une richesse éblouissante, et le mental n'a plus de repère de fonctionnement réel. Par moments vient une pensée liée au lieu ou à une personne, qui accroche mon attention et me fait quitter ma quiétude: un karma ou quelque chose d'extérieur a reconnecté quelque chose d'intérieur. Je laisse alors la lumière dissoudre le karma en m'expliquant sa source (mais ça n'est pas toujours nécessaire d'avoir l'explication).

Il ne devait pas être loin de 10 heure, à un moment dans une rue du vieux port,  j'ai croisé une dame devant une porte. Apparemment une personne qui se rendait dans une truc chrétien quelconque situé à l'étage. Elle m'explique qu'elle a le vertige et besoin de quelqu'un pour l'aider à monter à l'étage. Ok, ma foi, pas de souci, au vu de mon karma avec les chrétiens je ne suis guère étonné de cette rencontre. Donc, elle prend mon bras, je l'aide à monter l'escalier et voilà. Normalement je ne supporte pas vraiment les contacts physiques (la contrepartie de mon toucher hyper sensible), et encore moins l'énergie des autres. Mais depuis quelque temps je fonctionne différemment : je laisse la lumière filtrer tout, et n'apparaissent que les énergies intéressantes pour mon évolution (donc à réunifier).

Or, l'énergie de cette dame me laisse une trainée douloureuse qui remonte jusqu'à l'intérieur du bras. Cette personne a reconnecté une énergie conflictuelle chez moi. Un truc avec lequel j'ai encore du mal. Bon, je laisse faire la lumière. (ben oui une énergie nous parait négative uniquement en rapport avec notre karma!)

Après cet intermède karmique, Je repars tranquille dans ma contemplation en action, et je m'assois à un café en face du port. Là encore, tout le brouhaha est paisible, et je suis tranquillement absorbé par la contemplation des couleurs, quand je perçois une conversation devant moi qui attire mon attention.

Je vais reconnecter deux énergies particulières de tyrannie au milieu de tout ça. Une dame 'féministe extrémiste' en train d'engueuler des ouvriers (ce qui reconnecte certains trucs à évacuer chez moi), et un couple d'ados amoureux en train de se regarder les yeux dans les yeux.

C'est la première fois que je vois cette énergie extérieurement : en fait c'est un mélange d'amour béat (c'est une énergie moins lumineuse que l'amour divin parce que duelle) et de feu (passion brûlante) avec des 'relents de cul' par dessus (ben oui quand même). Cette énergie contient sa propre souffrance en elle (puisque le feu va être brûlant dès qu'ils vont être séparés) et c'est mort avant d'avoir commencé, puisque les deux vont devoir renoncer à leur vie pour faire plaisir à l'autre, et ça va finir en vaisselle cassée (tout est déjà dans l'énergie de départ, même la séparation sanglante annoncée). C'est normal, y'a trop de feu là dedans pour que ça fonctionne.

Elle contemple sa part masculine dans les yeux de l'autre et lui contemple sa part féminine en elle. C'est ça l'erreur : ils projettent une part d'eux à l'extérieur, et mettent pour condition de devoir être en présence de l'autre pour être complets. Ca ne peut finir qu'en eau de boudin. C'est marrant parce que ça me rappelle mes amours d'ados, mais c'est super étonnant de le voir de l'extérieur avec mes perceptions actuelles.

Le couple divin n'a rien à voir : il faut avoir retrouvé sa part masculine et féminine en soi, et l'autre est un miroir qui nous aide à évoluer. Chacun est autonome par soi même, et on voit la déesse / dieu en l'autre en faisant l'amour et pas une simple partie de nos énergies qu'on aurait laissées en chemin. C'est sur que c'est pas simple de dé-fusionner pour mettre en place cet état. Mais c'est possible.

Voilà pour les faits marquants de cette balade.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 19:13
La première fois que j'ai compris qu'il y avait un truc énorme qui clochait, c'était encore au début de ma pratique (après l'ouverture du troisième œil ). J'allais régulièrement au cinéma situé sur la Canebière à l'époque. Un cinéma certes assez crade et carrément pas en très bon état, mais pas cher et donc idéal pour étudiant. Je crois que j'y allais bien une fois ou deux par semaine entre les cours à la fac à côté. En haut de la Canebière, il y avait le quartier des travelos et des prostituées par lequel je passais (c'était avant le tramway).

Chaque fois que j'y allais, tout était calme, parce que j'y allais en journée.

Ma problématique et celle de Pascal étaient très différentes à ce moment. Pascal souffrait d'un problème de violence chronique (ou plutôt de peur chronique) qui le rendait réceptif à la violence. Son don de clairvoyance était axé en ce sens. Une voyante lui a dit un jour, qu'il avait la vision du tueur psychopathe* : c'est à dire la capacité de jauger d'un coup d'œil les points forts et faiblesses de quelqu'un. En gros, dans notre jeunesse, sur une file en train de faire la queue pour entrer en boite, il savait immédiatement qui était armé ou pas, dangereux ou pas dangereux. Et je peux te dire que c'était impossible à deviner. (genre lui a un couteau planqué à tel endroit, lui va résister, lui va se barrer etc..)

Donc un jour, on décide d'aller ensemble au cinéma, sur mes horaires habituels.

Là, on croise plusieurs personnes, et brusquement je vois un type avec un flingue qui dépasse de sous la veste. Je crois que c'est la première fois que j'en vois un. Je vais pour le dire à Pascal, mais lui ne semble pas du tout étonné. Ah bon. Alors on continue. Je ne vois que des types à l'air patibulaire. Alors que d'habitude c'est plutôt calme. Bon, je me dis que ça doit être un jour particulier.

Arrivés au cinéma, on s'installe. En plein devant nous, deux types se lèvent et commencent à se battre à coups de poings et de pieds. C'est la première et dernière fois que j'ai vu ça.

Après tout ça, on ressort. Moi me disant intérieurement "putain quel bordel monstrueux aujourd'hui!" et Pascal à ce moment dit tranquillement "Eh bien, c'est bien calme aujourd'hui ici!" en toute sincérité. Au départ, je ne comprenais pas comment ça pouvait se passer, et je me suis dit que c'était le hasard.

Mais, avec le recul et en comprenant un peu mieux comment marchent les mondes subjectifs, c'est la première fois que j'ai pu faire l'expérience de l'irréalité du monde tel que nous le concevons. Dans nos expériences, n'apparait que ce qui correspond à notre karma.

Dans ce cas précis, l'expérience de violence du monde de Pascal et celle de calme de mon monde ont interagi entre elles (surement à cause du lien et du travail qu'on faisait ensemble). Rendant le monde de Pascal moins violent et le mien plus violent!

Donc, quand on dit qu'on ne rencontre que des choses qui correspondent à nous même et que l'expérience dépend des consciences qui contemple le monde, c'est très concret. Et on peut côtoyer de près des gens qui vivent une réalité totalement différente de la notre, sans même s'en apercevoir, tellement le mental a de capacité à faire abstraction des choses.

Il faut beaucoup de recul pour percevoir ça un peu plus objectivement.

* * *

Pascal a plus d'avance que moi sur la matière, et quand il s'abandonne dans l'action tout se résout tout seul, même dans des situations qui semble bordéliques. Et cette expérience de subjectivité du monde matériel il peut la faire régulièrement maintenant. Suivant son abandon au divin ou son karma, les jours sont totalement différents.

*
Ca ne veut pas dire que c'est un tueur psychopathe ou qu'il était violent physiquement. Mais bon, dans sa jeunesse ses dons de clairvoyances étaient déjà très efficaces, et il savait s'en servir pour tout ce qui intéresse un jeune. La drague (la clairvoyance est très utile), les études (il ne révisait que les sujets des épreuves à chaque fois), et la violence puisqu’il sortait tout le temps.
Donc, on peut dire qu'on était très différent. En fait, on peut dire qu'au départ nos problèmes étaient quasi opposés (moi en fuite de la matière et lui en fuite dans la matière!). Tout ça me parait presque irréel tellement nous avons évolué depuis. La notion d'amour inconditionnel était une légende pour nous au départ !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 09:57
Il y a presque 15 ans, je me rappelle, j'avais un bla bla incessant dans la tête. Fais ci, fais ça, il faut pas faire ci, il faut pas faire ça. C'était saoûlant, saoûlant. Culpabilisation, projets sans queue ni tête, peur de l'avenir, ça n'arrêtais pas.

Un jour j'en ai eu assez, et j'ai décidé de méditer. Ce calme, ce bien être, le pied total. Laisser passer toutes ces pensées, je crois que c'était un tel soulagement que je ne pouvais plus m'arrêter de méditer. Quatre heures par jour tous les soirs, pendant 6 mois, le jour à la fac, et le soir à méditer. Je n'attendais que ce moment de paix toute la journée.

Je me rappelle d'un week-end où j'ai médité 9 heures sans m'arrêter tellement c'était le pied, que tout ce merdier dans ma tête s'arrête enfin. Et puis, un soir, est arrivé la lumière.

A cette époque, les pensées étaient encore là, incessantes, mais moins contradictoires, plus rares aussi. Par la suite, alors que je travaillais sur moi avec Pascal, les pensées se sont faites de plus en plus rares, et entre les pensées, à chaque fois, apparaissait le silence et la lumière.

C'est devenu constant, même en ne méditant plus, ou plutôt je devrais dire que c'était tellement bien qu'à force, avec les années, je me suis mis à méditer constamment, quoi que je fasse. En marchant, en bossant, parfois même en parlant.

Et puis, les pensées se sont faites de plus en plus rares, la lumière et le silence de plus en plus présents et sont arrivées de nouvelles choses que je ne connaissais pas. Avant ma tête fonctionnait en circuit quasi fermé, à rabâcher les mêmes idées. Et là, il venait des nouveautés sans cesse. Chaque fois après le silence.

Je me suis aperçu qu'il y avait une deuxième couche de pensées plus profonde sous la première : celle qui fait la musique obsédante dans la tête qui ne te quitte pas de la journée parfois. Et puis, je me suis aperçu que chaque crispation de mon corps était également une nouvelle couche de pensées.

Avec le temps et le travail, les pensées sont devenues tellement rares qu'elles se sont arrêtées. Si je m'arrête dans le silence, il n'y a que le silence en moi et la lumière. Parfois se déclenchait encore la deuxième couche avec la musique, mais parfois seulement. Depuis trois jours, je me suis abandonné totalement à la lumière à ce niveau. Je ne cherche plus à résoudre quoi que ce soit par moi même, et laisse faire. Il n'y a plus que le silence de l'esprit. Les seuls mots qu'il y a dans ma tête, c'est si je veux traduire en images et mots les histoires sans fin du silence. Mais ça nécessite une action consciente de ma part. Et sinon il n'y a plus rien.

Il reste encore les crispations et le corps : c'est la prochaine étape d'abandon. Depuis que je rencontre l'observateur silencieux par moment, j'ai compris que je n'étais ni ce corps ni cet esprit. Je peux donc abandonner ce corps à la lumière également. Nous verrons.

Je pourrais écrire jusqu'à la fin des temps puisque dans ma tête il n'y a que le silence de la lumière. Ce blog ne contient que quelques une des infos que j'ai et qui semblent importantes à noter. Plus qu'à faire pareil avec le corps en mouvement (je ne fusionne physiquement avec la lumière qu'une fois allongé, et pas tout le temps).

PS:
La dernière fois, j'étais assis dans le jardin chez une copine. Parfaitement présent. J'étais empli de lumière et de silence (dans le corps et au delà), les fleurs du buisson d'en face étaient une jouissance à regarder par la puissance de leurs couleurs, et dans le silence sans formuler la moindre pensée, l'énergie du lieu me racontait sa fonction et ce qu'elle faisait, plus quelques histoires sur les habitants. C'était le pied total. Que de la lumière et du silence et un échange palpable avec l'univers, comme si j'étais une simple cellule en interaction harmonieuse avec le tout.

PPS:
Y'a encore du karma à lever, et le gros du boulot va se faire sur la matière et le corps d'après ce que j'ai compris maintenant.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article