Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 08:00
[ Je bosse la shakti ces temps ci, donc je m'excuse si mes textes sont agressifs par moments ou si d'un coup je m'exprime comme si je détenais la vérité universelle. Rien n'a changé, je ne suis pas plus intelligent qu'avant : seul souci la shakti me joue des tours, donc n'oubliez pas que ce que j'écris est subjectif et n'est que mon avis personnel et rien d'autre.  Par convention j'appelle l'énergie du haut lumière (puisque je la perçois ainsi) et l'énergie du bas, donc la shakti, feu (puisque je la perçois ainsi) ]

Depuis quelques jours je travaille à libérer le bas et le feu. J'ignore si le fait que j'ai déjà eu un éveil de kundalini y est pour quelque chose, mais dès que je lui ouvre un accès, l'énergie monte avec un débit de plus en plus fort que j'ai du mal à contrôler.  Autant la lumière ne vient que si je l'appelle, autant le feu veut monter de son propre chef tout le temps maintenant que Saï Baba m'a libéré le bas. Depuis que ça a commencé je ne parle plus avec aucun esprit. Sur le coup ça ne m'a pas choqué. (en fait je n'en ai pas envie.). Hier, j'ai essayé un peu de méditer pour faire du nettoyage, et des formes ont commencé à apparaitre dans le brouillard éthérique : mais impossible d'avoir la patience de laisser venir les visions. Donc j'essaye de méditer normalement, mais je m'arrête rapidement. Aucune patience ou envie d'attendre. Personne (esprit  quelconque) n'est venu me parler pendant la méditation, bizarre. Mais c'est vrai que je n'ai rien sollicité non plus. Je laisse courir.

Donc, hier, on va voir Pascal. Je me gare devant le portail. Je l'appelle pour qu'il m'ouvre et lui me répond, mais bizarrement je ne fais pas gaffe à la réponse (je me dis qu'il va venir m'ouvrir). On attend un bon moment, et puis finalement  il vient ouvrir en rigolant : il m'a dit de sonner à l'interphone et j'ai zappé car je croyais qu'il venait ouvrir.  Il me regarde assez bizarrement et me dit direct qu'il y a un truc qui cloche. Donc les filles décident d'aller faire les courses et on fait le point.

Maintenant on n’a plus besoin des runes ce n'est plus marrant, on laisse venir ce qui veut et on fait le tour des infos. Donc, en gros, Pascal me dit que je suis sur une pente glissante. Il lit peu mon blog, les bla-bla ne l'intéressent pas et généralement je lui fais des résumés. Mais il dit que les dernier textes, il a à peine regardé un mot que ça l'a immédiatement énervé. Idem pour le portail : je n'ai pas fait un geste que ça l'a rebuté. Pour lui y'a un problème et entre autres je n'écoute rien ni personne.

Effectivement c'est clair maintenant qu'il me le dit, sur le coup je me demande si je n'ai pas déconnecté le haut (ça peut arriver de bloquer les connexions) mais apparemment non. En fait l'explication arrive très vite : Pascal est très dominant (et l'a toujours été.). Moi j'ai toujours refoulé ma shakti donc j'ai toujours été très passif. Et là il sent ma shakti qui est de sortie, relativement hors de contrôle. (C'est pas comme au départ quand j'avais les bras en feu et les cornes sur la tête mais c'est pas loin).  Donc je lui explique grossièrement ce que c'est et je lui montre la photo de Saï Baba. Il adore le type immédiatement (comme moi quand je l'ai vu sur le site de Kadak : il m'a percuté immédiatement.).

En fait Pascal et moi avons le même problème de refoulement sur la shakti (même si Pascal l'exprime moins que moi.) En fait nous mangeons beaucoup tous les deux, nous dormons beaucoup etc.. Ce sont des problèmes que, malgré toutes les techniques possibles, nous n'avons jamais pu faire sauter. Donc voilà la réponse : ce n'est pas de l'Ego que viens le problème, mais bien du refoulement de cette énergie.

Maintenant que je vois qu'elle est trop de sortie, j'essaye de me calmer et je sens immédiatement des douleurs au coeur. Pascal me dit de ne pas bloquer : de la laisser monter librement mais de demander simplement à la lumière de l'enseigner tout le temps. Sans se poser plus de question. C'est vrai qu'aller au plus simple est encore le mieux. Lui en profite pour se relier à Saï Baba et libérer tout ce qu'il faut de son côté.

Pascal a un énorme avantage: il ne se pose aucune question et sait que le ciel exauce tout le temps ses demandes, donc il lui suffit de demander pour être servi. Et tout se joue en deux minutes là où il me faut des heures de tâtages. Ca a ses avantages et ses inconvénients, parce que, du coup, comme il ne se pose pas de question , il n'obtient pas forcément de réponse. Notre manière de fonctionner est assez complémentaire.

Donc du coup l'après midi s'est bien passée (avec une shakti sous  contrôle) et j'ai recommencé à entendre les esprits. A un moment le whisky que je buvais m'a même confirmé qu'il avait été fait avec amour et que j'allais me régaler ! Sympa non ?
* * *
Skyppi le grand(kan) gourou


















Qu'est il arrivé concrètement à Skyppi ou à n'importe quel marabout?
Nous sommes en constante interaction inconsciente avec notre environnement (donc à l'écoute de celui ci). Si la shakti monte hors de contrôle, elle transforme la personne en émetteur pur et dur, et du coup il n'est plus à l'écoute de rien ni personne. Il crée son propre monde sans aucune considération pour le reste. Comme la shakti lui donne du pouvoir et du charisme (vu qu'elle amplifie les chakras du bas) il attire d'autres personnes et constitue sa secte rapidement. Bien sur, lui ne s'intéresse qu'à l'argent au sexe et au pouvoir. Et il se sert. (et bonjour le karma.)

Donc attention à la shakti : il ne faut pas la refouler mais il faut la transmuter ! Sans shakti on est sans force et sans pouvoir, sans lumière on ne cherche qu'à s'approprier le monde sans retenue. Convertir cette force sans la brider est donc vraiment ce qu'il faut faire. Bon ben plus qu'à bosser dans la joie, et  n'oublie pas de trouver une "liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge réminiscent"

Je ne résiste pas parce que je me pisse dessus de rire à chaque fois devant ce sketch des inconnus, donc je mets le lien :   http://www.info-sectes.ch/video-skippy.htm

Moi je ne peux pas donner d'argent à skyppi, notre grand gourou Sarko m'a déjà tout pris cette année il parait qu'il faut des fonds pour reconstruire le temple du grand dieu argent (richnous). Mais alors?  On est tous dans la secte de skyppi, ça alors! Et je ne m'en étais même pas aperçu...

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 18:00
Je vais rajouter quelques précisions parce que ce sujet est vaste et qu'il peut être compris sur plein de niveaux, et, suivant le niveau où on se place et ce qu'on veut obtenir les conseils sont différents voire contradictoires.

1) Prédire l'avenir.
Impossible dans l'absolu : il n'existe qu'un éternel moment présent.
Le seul valide est le Moi du futur : mais il ne fait que tester des potentialités.
Il est totalement fiable : puisque c'est nous même !
(Idem pour le moi du passé si on veut revenir sur un événement passé)

2) Connaitre le schéma mental qui va générer le futur:
Ca c'est possible, parce que la plupart des gens sont dans leur Ego. Donc ils fonctionnent de manière répétitive.
(leurs relations avec les filles ou leur rapport à l'argent finit toujours pareil etc..)
A ce moment là il est facile de prévoir ce que va donner leur futur. Mais on ne peut tirer sur un autre que si soi même on n'a aucune idée arrêtée sur la question est si on n’a aucun schéma mental proche qui peut court-circuiter la réponse.
(si j'ai une vie sentimentale pourrie qui me fait souffrir, ce n'est pas la peine de prédire la vie sentimentale des autres : le résultat sera forcément altéré.)

A ce niveau qui est la voyance de base on peut travailler sur plusieurs plans :
Le corps émotionnel de l'autre.
Le corps mental de l'autre (inconscient et schémas mentaux)
Le corps spirituel de l'autre (subconscient et vies antérieures : karma)
Les voyants peuvent travailler sur différents niveaux.


3) Obtenir des informations globales et / ou créatives par channel ou communication directe avec des esprits.

On peut dans un premier temps passer par des intermédiaires : niveau télépathique avec différents esprits.
Bien sur plus on monte haut mieux c'est, si on peut il faut viser des esprits qui sont au delà de la dualité : archanges , anges ou saints réels. Leurs réponses sont fiables ils ne prennent jamais parti.
Ils peuvent répondre à des questions pratiques : est ce que je suis infesté par une entité, est ce que je peux résoudre tel problème etc..
Est ce que j'ai bien compris l'info que j'ai obtenue de plus haut etc..

Le Moi supérieur est seul juge et seule vérité absolue de notre monde.


4) Se connecter au Moi supérieur et accéder au non formulé avec lui.

C'est notre partie la plus haute et il détient la vérité absolue sur notre monde. Son but est de nous faire évoluer et les réponses qu'il donne sont en conséquence! Si vous demandez si un truc va être bien, il peut vous encourager à le faire alors que vous allez vous faire allumer : si ça vous fait évoluer il est toujours pour.
Dans tous les cas il est notre lien le plus haut avec l'esprit divin : c'est son messager à notre niveau.

Le problème est que lui s'exprime dans le silence et qu'on peut obtenir à son niveau des informations incompréhensibles ou informulables dans notre niveau de réalité.
D'ou l'intérêt de passer au niveau du dessous pour traduire les réponses ou obtenir des confirmations sur nos traductions.

Le moi supérieur peur recommander un esprit qui est fiable pour nous. (moi mes fées par exemple.)

Le but à terme est, bien sur, d'accéder au niveau de la conscience non manifestée, mais ça nécessite un niveau de conscience très élevé, et perso y'a pas moyen pour l'instant.  Si vous avez la possibilité de communiquer avec des esprits, faites toujours valider par le Moi supérieur ou par l'esprit qu'il vous a recommandé!

Je ne me suis pas amusé à parler avec des esprits tant que je n'ai pas été capable de communiquer avec le Moi supérieur et il valide toutes les infos que je reçois. Et même là il me reste des voiles et je ne peux pas savoir beaucoup de choses.

PS:  Si on écoute la première voix qui passe on peut se faire influencer et faire n'importe quoi très vite au départ, mieux vaut s'en remettre tout en haut quoi qu'il arrive et s'abstenir tant qu'on n’a pas beaucoup avancé sur soi!

PPS: Certains êtres très évolués peuvent ne pas être sortis encore de la dualité et il est donc très facile de se faire abuser par eux et de les prendre pour des anges ou archanges. Ce faisant ils peuvent essayer de nous influencer pour avantager un pôle de la dualité quelconque ce qui n'est pas forcément judicieux parfois !
Je ne citerai pas de nom : vu que je n'en ai pas  : un avertissement à retenir quand même.

Donc se rappeler des valeurs sures quand même (Jésus, Marie, Bouddha réalisé, anges , archanges etc..) et être capable de faire valider en cas de channeling perso ou de communication directe pour éviter les soucis !  Ne pas oublier que, quoi qu'il arrive notre Ego influe toujours un minimum sur le message parce que, par définition, il passe d'un niveau absolu sans forme à un niveau où nous devons lui donner une forme.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 19:25
Revenons plus de 10 ans en arrière. Alors que je commençais à jouer aux apprentis sorciers avec Pascal et que je n'avais pas vraiment renfermé ma shakti.

L'énergie montait n'importe comment et amplifiait les blocages partout. La douleur m'empêchait de la laisser réellement monter, et ensuite j'avais un corps énergétique complètement en vrac. Le seul moyen de nous équilibrer était encore d'aller se coucher dans l'herbe ou de suivre mon cours de yoga. (Ce qui remettait tout à peu près droit).

Donc alors qu'on découvre la voyance et le fait qu'il est possible réellement de prédire des choses (dans la limite de ce que j'ai expliqué sur la question), il s'avère très vite que Pascal est un surdoué à ce niveau.

Moi par contre j'ai bien du mal. En fait il se passe un truc étonnant.

J'ai un mental disproportionné à ce moment là : en fait j'ai une idée arrêtée sur tout. (Aujourd'hui ça a beaucoup sauté: mon Ego est très sombre, aigri et cynique. Je le laisse rarement s'exprimer)
Donc avant de faire un tirage y'a toujours les pensées incessantes dans ma tête qui me donnent une réponse, avant même de tirer un carte ou une rune. Et ensuite la carte ou la rune que je tire correspond à ma pensée.

Au départ je suis super content : je me trouve très fort. Mais il s'avère très vite que Pascal ne tire pas les même choses que moi et, qui plus est, après vérification, il a toujours raison.

Notre principale différence est claire: Pascal se fout de tout et moi j'ai une idée arrêtée sur tout.

Mais ce que je ne comprends pas c'est pourquoi je tire toujours ce qui me vient mentalement. A un moment ça devient presque ridicule.

Nous travaillons à un problème sur l'argent en pète névrose. Or, j'avais vraiment des blocages dans tous les sens à ce niveau. Donc, à chaque fois que je 'tirais' sur une question concernant l'argent je tombais sur la rune blanche. Tout le temps sans exception. Impossible de faire autrement. J'ai fini par renoncer et laisser Pascal faire seul les tirages.

A un moment je décide de changer de méthode. A force de voir Pascal faire les tirages de runes, je connais par coeur les chiffres et je peux déduire à quoi correspond le tirage. Je décide d'adapter le tirage à un truc indiscutable. Je décide de lire les numéros de plaque des voitures. C'est une convention que je prends.

Je ne vais pas entrer dans le détail vu que c'était une méthode de calcul très particulière. Par contre je donne une convention précise (pour le joker) : si les deux premiers chiffres de la voiture qui passent sont identiques, alors c'est l'équivalent de la rune blanche. Sinon après un calcul j'obtiens le numéro de la rune 'tirée'.

Donc je me pose une question, je regarde la première voiture qui passe devant moi ou que mon regard accroche, et je fais mon calcul. A chaque fois que je pose une question sur l'argent je tombe sur une voiture dont la plaque commence par deux chiffres.

Tout le temps. Et pas une ou deux fois : tout le temps pendant deux mois à raison de 10 tirages par jour. Dès que je pose une autre question, paf la voiture qui passe n'a pas les deux premiers chiffres identiques. Dès que je pose une question qui implique l'argent, ça repart. Hallucinant.

C'est à ce moment que j'ai compris que le support importe peu: tu peux lire dans les tripes d'un animal ou dans les oiseaux qui passent dans le ciel: c'est pareil !
Mais à ce moment là je ne comprends pas une chose: est ce que je suis tellement bon récepteur que lorsque j'ai envie de poser une question sur l'argent, c'est le moment où je devine qu'une voiture avec la plaque maudite est en train de passer? Ou est ce que je suis tellement bon émetteur que lorsque je pose une question sur l'argent ça provoque l'apparition d'une voiture avec la plaque qui commence par les deux mêmes chiffres?
Au final je n'ai pas tranché à ce moment.

Il faut comprendre que contrairement aux apparences, la première fois où j'ai compris que tout était une illusion, c'est vers 8 ans. J'ai vécu un état de conscience décalé au cours d'une discussion et il m'est apparu avec certitude que la vie était un rêve. Donc je sais que tout n’est qu’une illusion. Le pire c'est que cette expérience me le prouve encore plus. (je me plais à penser plutôt que tout est réel et notre création, à plus ou moins haut niveau : ce qui est pareil!)

Bien sur mon truc ne marche que sur des choses débiles et je n'en trouve aucune application concrète. De toute façon à ce moment, je préfère bosser le pète névrose et laisser le reste en suspens. Aujourd'hui j'ai un élément de réponse que je n'avais pas à l'époque. Mon erreur tout ce temps a été de croire qu'il y a un objet et un observateur. Moi qui pose une question et une voiture qui passe.

En fait la réponse est dans la non dualité, je suis à la fois moi et la voiture qui passe : donc la synchronisation est parfaite. Et il en va de même pour tout. Mais je ne peux en faire l'expérience concrète pour l'instant puisque je n'ai pas connu d'état d'éveil. Je peux juste l'intuiter et le constater.

Donc le voyant et le marabout sont les deux mêmes : est ce sa volonté qui crée l'événement? Ou bien est ce son intuition qui prédit un événement qui va arriver? c'est bonnet blanc / blanc bonnet.

Ps: bien sur savoir que tout est illusoire ou notre création ne sert à rien. On ne peut pas sortir de l'illusion comme ça. Pas le choix : il faut pratiquer.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 19:16
Indications sur les différents états de corps énergétiques suivant le niveau de pratique.
Voilà par curiosité les différents niveaux de corps énergétiques que j'ai pu voir par projection de conscience.
On m'autorise à le dire donc je le fais. C'est une observation subjective sur quelque chose de pas facile à comprendre parce que pas en 3D. Donc que chacun en tire ce qu'il veut.

Une personne ordinaire:
Ses chakras sont plus ou moins fermés, pas totalement bien sur mais c'est à peine ouvert, et c'est plein de blocages. Son corps est un chaos de courants et de noeuds de peur dans tous les sens.
Il y a une quantité de trucs différents pas possible et c'est presque incompréhensible.
Elle n'a ni lumière, ni feu. Le bas et le haut sont fermés. C'est clairement un citoyen ordinaire complètement perdu dans son Ego, sans accès important au moi supérieur ou à l'enfant intérieur.


Un pratiquant intermédiaire
(comme moi  )
La lumière est présente en haut et / ou le feu en bas.
Mais les chakras ne sont pas équivalents. Par exemple un pratiquant aura de la lumière dans le coronal, le troisième oeil; puis au niveau de la gorge jusqu'en bas ça va être différentes nuances plus ou moins bloquées, et en bas on va avoir, pour ceux qui l'ont ouvert, du feu sur le premier, le deuxième, voire le troisième chakra. Mais à ce niveau y'a encore beaucoup de crasse et la ligne des chakras n'est pas égale de haut en bas : ils ont tous une énergie différente et les peurs sont encore plus ou moins présentes. C'est moins coincé et chaotique que la personne ordinaire. Mais le corps reste un gros mäelstrom d'énergie : comme s’il y avait plein de courants chaotiques à l'intérieur.

Ceux qui ont de la lumière en haut semble être plutôt channel ou médium. (récepteurs)
Ceux qui ont du feu en bas semblent être plus 'sorcier'  dans l'âme. (émetteurs)
Mais ce n'est pas aussi tranché que ça. Une simple tendance.

A savoir :certains enfants sont ainsi de naissance (j'en ai observé pas mal par curiosité) !
On a un niveau de pratique qu'on emporte plus ou moins avec soi apparemment.

Un gourou réalisé.
(ils sont tous pareils : en tout cas ceux avec qui j'ai fusionné.)
Il n'y a plus aucune peur : l'énergie dans leur corps semble former un seul tout sans aucun courant.
Comme s’ils n'avaient pas de canaux : en fait comme l'énergie est totalement uniforme on ne distingue pas la quantité énorme de canaux du corps. C'est comme s’ils étaient un seul récipient rempli d'une seule énergie. Les chakras sont là et fonctionnent avec une énergie équivalente de haut en bas. Ce qui les distingue c'est le pourcentage de mélange lumière (Shiva) / feu (shakti).Il ne semble y avoir que ça en eux.
Par exemple Saï Baba a un mélange très shakti avec peu de Shiva et il est rempli de ça de haut en bas.
Amma a un mélange plus Shiva. je suppose donc que plus la shakti est importante dans le mélange, plus le gourou est axé sur le bas.

C'est la seule chose qui les distingue au niveau purement énergétique.

Plus aucune peur, et une uniformité du corps énergétique avec un mélange shakti / Shiva dont le dosage dépend du gourou!

Donc l'idée est comment passer d'un corps de pratiquant intermédiaire à celui d'un gourou réalisé?

Il faut commencer par uniformiser le mélange shakti / Shiva dans le canal central je pense : avec une uniformité du mélange de haut en bas: il ne s'agit pas que ce soit uniforme seulement au niveau du coeur mais bien partout : donc le canal central et les chakras doivent être d'un seul tenant.

Et ensuite c'est là que la méditation des Tibétains qui consiste à ramener tous les vents et les gouttes dans celui ci doit permettre d'obtenir une uniformité du reste du corps au lieu du lieu chaotique que je perçois chez tous les autres. (y compris moi.)

Bon à tester. Pour l'instant faut que je continue à décrasser le canal central.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 19:14
Ces derniers temps je bosse beaucoup sur le bas. Donc, suite aux différents décrassages que j'ai fait, il semble que je puisse enfin enlever mon blocage du deuxième chakra. J'ai été prévenu de le faire en y allant vraiment mollo. Apparemment ça va déchirer. Le boulot avec Saï Baba a l'air d'avoir porté ses fruits.

Je me suis aperçu hier que mon agressivité naturelle commençait à revenir. (j'ai une certaine agressivité qui s'exprime par des montées de feu très fortes.) Clairement ça correspond à la shakti. Mais à cause de certains barrages (karmiques) ça ne s'exprime pas ou très peu. Donc j'ai toujours été refoulé à ce niveau là.  Donc le blocage au deuxième chakra s'est mis à sauter doucement hier. (c'est comme si tu t'apercevais que tu crispes sans arrêt à ce niveau puis d'un coup la crispation saute.)

Immédiatement j'ai le flot de feu qui commence à monter du bas (un peu comme de la lave : c'est très chaud et puissant.). Le problème c'est que si au début c'est un filet, il augmente immédiatement de débit. C'est difficile de contrôler cette énergie.

J'essaye de me concentrer pour la faire passer dans le canal central, mais pas évident.
Voilà en tout cas la deuxième moitié de moi que j'ai refoulée : cette énergie qui monte se répand dans tout le corps je la sens fortement dans les deux bras. (quand ça arrive au niveau des épaules une partie monte et l'autre part sur les bras: ça fait des bras en feu plein de puissance) et le reste monte et passe par le chakra coronal: en fait ça bifurque sur les deux tubes qui bloquent tout le temps chez moi: ils sont au dessus des tempes et partent en diagonale: ça me fait deux cornes de démon en feu!

Marrant mais je comprend mieux la symbolique du démon. Pourquoi est ce que la shakti monte par ces deux tubes? aucune idée. Pourtant c'est bien là que ça bloquais avant chez moi et où l'archange a dit à pascal que je devais bosser le feu pour retrouver mes pleines capacités.

Bon pas d'empressement parce que c'est super pas facile de se contrôler avec ça.
Hier l'énergie m'a fait remonter plein de voiles émotionnels, et plein de soucis au niveau du troisième chakra principalement : volonté de domination etc..
Je les ai fait sauter un à un avec le moi du futur jusqu'à ce que les esprits me disent que je ne peux pas faire plus. (y'a une limite à ce qu'on peut faire sauter à la suite quand même.)

Voila le principal problème : cette énergie, lorsque je la fais monter est le pendant de la lumière. C'est clairement la vie à l'état brut, mais elle est puissance sans contrôle. Je réalise bien qu'elle est nécessaire, mais en même temps si je laisse faire c'est la cata assurée, elle essaie déjà d'échapper à mon contrôle :
elle augmente le débit sans arrêt.

Donc j'ai décidé d'appliquer textuellement l'idée suivante : Shiva (la lumière) doit instruire shakti (feu) pour qu'elle ne parte pas hors de contrôle. Donc je fais descendre la lumière par le canal central directement au premier chakra et l'énergie se mélange à ce niveau : pour que la lumière guide la shakti.

Et ça a marché! aussitôt j'ai commencé à sentir un début d'extase, le coeur s'est ouvert correctement et l'énergie de tous les chakras est devenue une espèce de jouissance divine. Au lieu d'avoir d'un côté Shiva et de l'autre shakti, je me suis trouvé avec un mélange. Attention : ce n'est pas très fort, juste assez contrôlé, mais c'est déjà plus jouissif que tout le reste et c'est bien la sensation du divin. En plus la sensation de feu disparaît et on est bien dans le canal central. Mon égocentrisme qui partait en vrille s'est envolé instantanément pour être remplacé par l'amour.

Seul souci : comment réussir cette fusion de manière constante? Parce que je suis obligé de me concentrer, sinon l'énergie part dans tous les sens. Quand je la fais monter par le canal central, ça décrasse pas mal. Du coup je me retrouve avec une quantité d'égocentrisme que je n'avais plus éprouvé depuis longtemps.(en gros ça soulève la merde cachée sous le tapis.) Donc je ne fais pas monter longtemps. Juste un petit peu pour décrasser et ainsi de suite.

Voilà, maintenant je peux faire monter le feu comme je fais descendre la lumière à volonté : merci Saï Baba!
(j'ai pas mal abusé de la connexion avec lui depuis deux jours.)

Y'a encore beaucoup de boulot pour que le canal central soit totalement dégagé, et que le mélange se fasse harmonieusement entre les deux énergies; donc que je puisse les laisser monter harmonieusement. Je vais utiliser le flot de feu pour finir de ramoner les 3 chakras du bas : et y'a du boulot.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 19:00
Lorsque la kundalini se réveille, elle n'a qu'une envie c'est s'élever.
C'est une énergie irrésistible, quand elle se déchaine on ne peut plus rien faire à part prier. (et ça marche curieusement d'après certains.) Quand elle veut s'élever il y a un moment précis où il faut la faire redescendre, sinon c'est terminé, plus rien ne peut l'arrêter ou la contrôler à part Dieu.

La kundalini (shakti) est une force brute qui essaie de tout brûler sur son passage : tout ce qui s'oppose à son accès en haut. En fait chez moi elle s'est élevée toujours en réponse à l'arrivée de la lumière. (shiva)

Au départ c'était difficile à gérer, d'abord la transformation totale de mon monde et ma perception des énergies très exacerbée qui a nécessité une adaptation importante. Notre société est un lieu impropre à la vie : elle nécessite une survie de tous les jours des corps énergétiques. Les champs électromagnétiques, les entités, les égrégores etc.. sont une pollution constante qui nous agresse sans cesse. Il m'a fallu également plus d'un an avant que mon cerveau arrête de disjoncter en comparant les images de l'ancien monde que j'avais en mémoire et les nouvelles que je voyais.

Accessoirement, au départ la kundalini voulait sans cesse s'élever à nouveau, et quand j'ai ressenti les douleurs qu'elle provoquait dans mon corps énergétique et les blocages qu'elle amplifiait, j'ai bien vite compris que cette voie allait me mener droit dans un mur. Peut être que si je n'avais pas eu autant conscience de mon corps énergétique je l'aurais laissé monter sans retenue et aujourd'hui je serais le marabout sorcier du coin, plein de maladies et probablement fou à lier.

Mais j'ai bifurqué immédiatement sur une purification du corps énergétique en m'en remettant à la lumière du haut. Et j'ai empêché la kundalini de monter.

Donc j'ai gardé le réflexe de laisser le bas en sommeil à cause de ça et de faire descendre l'énergie du haut en quantité.

Le résultat est que j'ai développé principalement la clairvoyance et que j'ai travaillé uniquement à la purification de mes corps subtils et à l'extension de ma conscience. Je suis au mieux un clairvoyant ou un channel moyen voir mauvais (puisque je  peux me connecter à n'importe quoi et appeler n'importe quel esprit, mais pas forcément accepter le message)

Pourtant cette voie est voulue et est une étape intermédiaire. Car cela est une moitié du boulot.
Et son principal intérêt à été le nettoyage (et l'est toujours.)
* * *

L'énergie du haut (père ou shiva) et l'énergie du bas (mère shakti) doivent s'unir à puissance égale dans le coeur pour moi.

Pour moi il sont en correspondance en nous avec le 'moi supérieur' et l'enfant intérieur. Le moi supérieur est la sagesse et l'énergie du ciel.
L'enfant intérieur est indocile, plein de force, il peut partir dans des colères incontrôlables, pourtant c'est également l'énergie créatrice et la joie de vivre.

S'en couper c'est se priver de notre pouvoir sur le monde. Et c'est précisément ce que nous faisons dans la société en refoulant l'enfant intérieur : ça fait une société de gens impuissants.

D'une certaine manière ça a été voulu d'après certains : par nous même par peur, par le gouvernement, les martiens, les illuminatis.. on s’en fout : on l'a accepté ça c'est sur. Mais si on l'a accepté alors on peut également décider de ne plus l'accepter aujourd'hui et laisser notre enfant intérieur s'exprimer à nouveau.
Donc refuser qu'on décide pour nous. Si on le fait on s'aperçoit que nos limites sont uniquement dans nos têtes et que c'est bien là qu'il faut aller nettoyer en premier.*

L'enfant est la part de nous qui sait que tout est possible et qu'elle peut tout faire.
Elle peut parler avec tout l'univers mais également créer n'importe quoi.
Si on la laisse s'exprimer alors on peut réellement tout faire.

Pascal a demandé un jour en haut comment faire pour créer sa réalité en conscience : donc matérialiser des objets etc.. On lui a répondu qu'il fallait revenir 'avant l'âge de raison'. Il s'agit bien de libérer l'enfant intérieur.

Bien sur comme je l'ai déjà assez expliqué c'est le moi supérieur qui dirige : si on laisse l'enfant intérieur hors de contrôle le résultat est un grand n'importe quoi qui peut aller loin (d'où le marabout maboul). Donc il faut un équilibre complet entre toutes ces forces. Et l'Ego doit vraiment être en retrait.

Il y a au moins trois conditions nécessaires :

1) Les chakras doivent être en état de laisser monter l'énergie même partiellement. (un trop gros blocage et le résultat peut être terrible)
2) L'énergie doit monter à puissance égale entre le haut et le bas.
3) Le canal central doit être ouvert : donc on doit être dans l'amour inconditionnel: sinon c'est cramage assuré.

Voila un point sur la question aujourd'hui d'après mon expérience.
C'est encore à travailler.
* * *

Mais la manière dont je nettoie est symptomatique de tout ça : ne pouvant faire monter l'énergie mère  à part égale je n'arrive pas équilibrer. Du coup je m'en remets à l'énergie d'en haut au lieu de laisser exprimer librement mon propre pouvoir et l'amour inconditionnel. Donc je channelise et fais le sanibroyeur à énergie : ça je n'y peux rien c'est hors de contrôle pour l'instant. Mais c'est bien pour ça que je bosse le bas : pour équilibrer.

Bien sur parler d'amour inconditionnel c'est facile à dire au repos, beaucoup moins à faire déjà même au repos, ça l'est moins encore quand tu te fais cramer la gueule. C'est bien ça la différence entre la théorie et la pratique.



* Je trouve le texte dans l'unité des religions intéressant sur la question: nous avons refoulé notre shakti sous prétexte qu'elle est mauvaise.

La puissance créatrice.

Alors qu'elle est mauvaise seulement si elle ne peut pas monter correctement en étant convertie par les autres chakras. D'où également le jugement sur Saï Baba puisqu'il est clair qu'il est axé sur la shakti (bonjour le corps).

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 18:57
Week end périlleux. Je suis allé manger avec un groupe d'amis dimanche. Au programme, repas, discussions anodines et balades. Un truc simple pour tous. Pas pour moi : je vais vous donner un aperçu des choses avec mes perceptions.

Donc ce sont de très bons amis de ma femme au départ, mais nous nous voyons très régulièrement depuis des années, donc, à force, disons que ce sont des amis de nous deux. Nous ne les avons pas vus depuis pas mal de temps.

* * *

Ce qui c'est passé pour une perception normale:
un groupe de huit bons amis se retrouvent avec leurs enfants respectifs. Week end sympa et détendu, tout le monde a l'air bien et a peu près en forme. Moi je suis plutôt tranquille, je ne parle pas beaucoup mais je participe et je balance une blague ou deux de temps en temps (j'aime bien rire et faire rire).

Je suis un type un peu mou : dès l'apéro je pique du nez. (alors qu'on est dimanche midi).
J'ai l'air un peu fatigué : faut croire que je suis surmené.

Voilà, mais tout le monde est habitué avec moi. Et à part moi tout le monde avait l'air d'aller plutôt bien et ça s'est très bien déroulé.

* * *
Ce qui c'est passé :

J'arrive et immédiatement le ton est donné. On dit bonjour à tout le monde. Comprenez bien, je ne cherche rien. Un coup d'oeil et voilà ce que je vois:

Un copain est bien avancé dans la somatisation physique. Sur le plan émotionnel il dérouille comme un fou. Ca promet. Une copine décroche le deuxième poste : apparemment elle travaille sur elle (l'autre est dans le refoulement) et elle veut lâcher des trucs en nettoyage. une autre copine a l'air d'avoir des choses à lâcher, mais c'est moins chaud.

Voilà, sur 8 adultes, y'en a au moins 3 qui sont dépressifs ou au bord de la dépression.
Pour la plupart des gens, ils vont tous bien.

On passe à table : le ton est donné.
Le copain se met à ma gauche.

En face de moi normalement c'est ma femme qui s'installe et la copine (va savoir pourquoi) demande à ma femme si elle peut se mettre en face de moi,  apparemment elle préfère la place. Pourquoi elle se met en face de moi? surement pas pour discuter, puisque on n’a pas plus discuté que ça. Et pourquoi elle se met pas à coté de ma femme alors que c'est une très bonne amie à elle et que ça l'oblige à aller a l'autre bout de la table ?

J'en prends plein la gueule : imaginez vous à poil dans le désert par une chaleur insupportable. C'est très chaud, le vent du désert vous pique : il contient du sable qui fouette et ça fait mal. Puis la seconde d'après vous êtes dans le pôle nord : cette fois c'est une vague de glace qui vous transperce.

Et ça alterne ainsi. Cette sensation n'est pas humaine . On ne peut pas supporter ça sur le corps physique. Les sensations énergétiques dépassent ce qu'on peut imaginer physiquement (pour moi en tout cas).

Pourtant il y a trois différences subtiles:
1) Le corps n'a pas de réflexe de survie : devant une telle situation le réflexe serait de courir ou de s'écarter.
2) Il y a une distance légère : difficile de dire laquelle mais elle est là. Une sorte de protection qui atténue.
3) Les corps subtils le supportent.

Pourtant la souffrance est là.
En fait je suis à l'intersection du corps émotionnel saturé du copain de gauche et de celui de la copine en face.

Si je ne suis pas en enfer je suis au purgatoire.

Aussitôt mon plexus solaire se met à tourner à plein régime : il est en train de tout récupérer pour l'envoyer à la terre. Ca fait une masse énorme d'énergie à ce niveau et cette masse m'empêche de respirer : c'est au cas où je sois encore trop confortablement installé.

Apparemment les deux ont de l'émotionnel à lâcher.
L'apéro se déroule normalement et dans un second temps je fais parler les gens: là, leur mots véhiculent une énergie importante (surtout lorsqu'ils sont en souffrance) qui est elle aussi récupérée par le plexus solaire.  Au passage j'entends le schéma inconscient erroné (celui qui réclame une rectification de la part de la personne), et il me vient un certain nombre de choses à dire. C'est totalement inconscient pour l'autre et à moitié pour moi; mais à un moment je sens que les mots anodins qui sont sortis ont touché la structure inconsciente.

Pour l'instant je suis en train d'assainir leur émotionnel et en deuxième j'attaque le mental.
Mais là, le copain de gauche n'est pas prêt à lâcher et la copine en face est déjà suivie correctement : donc ça ne sera pas de l'inconscient pour eux (je le sais simplement). Pour pouvoir gérer je respire lentement et j'accepte l'expérience (ce que je ne faisais pas avant et qui m'exténuait en un instant.) Je mets l'intention et la lumière descend sur moi.

C'est un mélange d'amour inconditionnel, de consolation, de joie de chaleur douce et aimante et plein d'autres choses. Ca rend possible de supporter l'expérience. Rien n'est au dessus de la lumière. C'est bien pour ça que je l'appelle souvent.

Aussitôt il devient plus simple de respirer.

Maintenant que je sais un peu plus comment nettoyer les autres, j'en profite pour servir de channel.
J'appelle l'archange Gabriel (c'est mon préféré.)

Lui va s'occuper des entités qui doivent être enlevées chez les gens qui le veulent bien dans l'assemblée.
Dans tout ce processus je respecte le libre arbitre. L'archange de toute façon n'intervient pas contre l'avis des autres. Donc je sens la lumière qui se répand sur moi et autour de moi sur l'assistance et je ne cherche pas plus.

Dans un deuxième temps j'appelle les ET positifs. Je leur demande de nettoyer les gens des ET négatifs et de retirer les implants. Une deuxième énergie se répand à partir de mon implant dans l'assemblée: elle est différente, bien moins élevée mais lumineuse quand même.

Les anges et archanges ne se mêlent pas des affaires entre êtres doués de libre arbitre.
Et les ET, quel que soit leur niveau d'évolution technique, dimensionnel ou leur forme sont des peuples au niveau de l'homme et dotés de libre arbitre apparemment. D'où la nécessité de passer par les ET positifs pour les gérer. (je me plais à imaginer une sorte de conseil galactique très avancé qui nettoie, un peu genre les asgard dans stargate : bon dans l'absolu peu importe : je ne perçois que  l'énergie sur l'assistance et l'implant qui pulse comme un malade.).

Je demande ensuite aux fantômes positifs qui m'accompagnent de s'occuper des morts qui veulent monter : c'est plus simple et il reste souvent des morts qui trainent. Les fantômes peuvent directement leur expliquer qu'ils sont morts et les convaincre de monter éventuellement. Dans un dernier temps je demande aux esprits de la nature qui sont le plus adaptés et qui le veulent d'accompagner ceux qui le désirent (inconsciemment bien sur.)

Au bout d'un heure de repas les choses se sont atténuées et je suis fatigué.
Moins qu'après l'apéro parce que la première vague d'émotionnel m'a épuisé.

Nous allons nous balader et c'est la troisième copine qui vient parler avec moi pendant le trajet. Elle m'a pas mal écouté, mais j'ai ramassé autre choses,  parce qu’à la fin mon plexus est bien chargé encore une fois. Heureusement tout ça part à la terre.

Lorsqu'on revient prendre le thé à 17h je commence enfin à respirer : l'atmosphère est bien plus propre et mon plexus ne réagit plus. Le nettoyage de tout le monde est terminé. Pour moi je peux commencer à respirer.

Je peux me centrer dans le coeur et laisser l'amour inconditionnel s'installer : il finit de convertir les dernier restes d'énergie qui se sont accumulés. L'amour convertit les autres énergies et assainit l'atmosphère énergétique.

Voilà bilan des courses une après midi fatigante, mais j'accepte de plus en plus mon rôle de nettoyeur.
Voila ce que donne le nettoyage d'une bande de personnes 'normales' : 13 entités renvoyées, 3 fantômes raccompagnés, 5 ET négatifs et 5 implants retirés, divers esprits de la nature casés chez ceux qui le voulaient bien pour aider les gens à avancer dans leur boulot sur eux même.

J'ai encore beaucoup de choses à accepter pour évoluer. Je n'ai pas accepté de voir les esprits mais uniquement accepté de fonctionner par l'énergie : c'est une sorte de protection.*

Je ne travaille pas le subconscient des autres : ça voudrait dire voir leurs karmas. Et soit le prendre sur moi, soit appeler des saints pour les aider à le couper (une option à envisager?) s’ils sont prêts.

Mais quand je vois Amma prendre quelqu'un dans ses bras, j'ai une vision bien différente de la plupart des gens. Parce que j'ai une idée, même vague, de ce que ça fait.
Quand j'imagine qu'en plus elle se prend le karma. Elle accepte vraiment d'aller en enfer pour l'amour des autres, mais bien évidemment la présence divine qui l'accompagne est sans commune mesure.

Moi pour l'instant je ne peux pas faire mieux que d'aller au purgatoire pour eux, et c'est déjà une avancée énorme.
Il faut comprendre que jusqu'à présent je n'avais pas le choix : mon corps énergétique laissait tout passer.
Mais généralement je m'enfuyais et allais passer l'après midi à faire la sieste dans un coin pour me remettre d'un petit nettoyage. Puis quand l'archange l'a réparé en géobiologie je me suis fermé : ça a été un plaisir et je n'ai plus nettoyé grand monde, sauf quand j'y pensais.

L'annonce de l'arrivée d'un enfant pour l'année à tout changé.
Je ne peux plus continuer à fonctionner ainsi: sans reconnaitre les autres et leurs souffrances. C'est un début en tout cas.

j'ignore dans quel mesure Saï Baba a influé sur ça : mais il semble que j'ai été complètement ouvert (alors que mon corps énergétique a l'air indemne), et j'ai accepté de nettoyer les autres en conscience et volontairement pour la première fois de ma vie. Au moins j'ai reconnu leurs souffrances et ai accepté de les faire passer avant mon bien être.

Nous verrons, je continue d'y travailler en tout cas.

Vraiment un week end épuisant.


* J'ai vu une fois un archange en vision dans l'éther : imaginez l'être le plus beau et le mieux proportionné qui soit.
c'est une oeuvre d'art vivante, dotée d'ailes multiples. C'est comme ça qu'il m'apparait en tout cas. Et voir un archange en vrai ça fait drôle. Aucun artiste n'a jamais pu lui rendre justice et je ne pense pas qu'un artiste humain le puisse.

Si je le voyais constamment dans une pièce que je nettoie je ne pourrais pas m'empêcher de le fixer l'air con.
Alors déjà que je passe pour un demi autiste..

Mais peut-être qu'un jour j'aurais l'enracinement nécessaire pour les voir à volonté. Et là ce serait vraiment le paradis sur terre.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 06:37
De manière générale voila ce qui a marché pour moi pour avancer vite :

1)  Fixer un but.

Remercier l'univers pour le but qu'on s'est fixé (on sait à l'avance que ça va être exaucé : donc au début ça nécessite un peu de foi, au bout d'un moment quand on s'est aperçu que ça marche tout le temps, c'est plus facile.)

En faisant ça on dit directement le résultat qu'on veut obtenir. Et le moi supérieur va créer toutes les expériences pour permettre d'arriver au résultat.

La règle de base est de se fixer un but et de ne jamais en changer
Si vous êtes à fond vous pouvez remercier l'univers de faire de vous un saint et ne plus changer de but.
Vous étonnez pas si on vous envoie des expériences à la pelle et qu'on vous oblige à regarder toutes vos peurs en face.

Mais pour des trucs plus basiques on peut le faire sur autre chose (meilleur boulot etc..)
Il ne s'agit pas de visualisation positive mais bien d'une utilisation concrète du paradoxe temporel et une application du double du futur et du passé.

2) Méditer pour chercher sa connexion en haut.

Le but est de percevoir le silence entre les pensées : donc d'arrêter le moulinage incessant du mental et surtout de se connecter au moi supérieur.
Quand c'est fait on peut arrêter de méditer et transférer ça dans l'action jusqu'à pouvoir dialoguer avec le moi supérieur dans un premier temps, puis ne faire qu'un avec lui dans un second.

3) Bosser à virer les schémas mentaux.

Le but est dans un premier temps d'uniformiser la personnalité inconsciente (moi) pour éviter les demandes contradictoires incessantes.
Ensuite de trouver le soi (personnalité subconsciente qui correspond a toutes nos vies) et aligner le 'moi' dessus.
Pour être cohérent avec sa vrai nature.

L'Ego doit au plus vite devenir serviteur du 'moi supérieur' si on l'a trouvé.
A terme j'imagine qu'on peut faire tout disparaître de l'Ego quand tout fusionne pour révéler l'esprit divin.

Bien sur toutes les méthodes qui marchent avec vous sont bonnes!

La technique de 'présence' décrite ici : http://evolutionspirituelle.over-blog.com/article-19419003.html même pratiquée de manière succinte, ça donne une idée du niveau d'endormissement quotidien que nous avons.


Voilà les conseils de base : le reste dépend de chacun et de ses aptitudes.
Si on voit les esprits autant travailler avec, si on procède autrement, eh bien autant faire avec ses dons naturels.

Voila juste un petit retour d'expérience sur la question.

PS : désolé Didier, mais ils n’ont pas voulu de moi aux écrivains compulsifs anonymes : il parait que mon cas est désespéré.
Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 03:54
Donc depuis le départ j'ai toujours eu un problème avec les saints ou les gourous. En fait les projections de conscience ne donnaient rien, puisque je me retrouvais souvent face à du vide. (mon mental censurait).

Après pas mal de travail pour me libérer de mes a priori négatifs sur la religion j'ai fini par réussir à me connecter à Amma. Ce qui équivaut à faire un câlin fusionnel géant avec elle. C'est très cool.

Par contre j'évite de le faire n'importe quand avec n'importe qui (je parle de saints ou de dieux quelconques) parce que ce n'est pas anodin. Donc pour l'instant je ne m'en suis pas soucié et n'ai plus essayé aucune connexion à un autre.

Donc Kadak a posté un message sur un gourou qui m'a de suite percuté. Puisque maintenant je sens clairement un truc au niveau du coeur quand je les regarde dans les yeux et si je laisse faire je me retrouve en liaison avec eux.

D'abord j'ai un peu laissé tombé, d'abord parce que le type a un air vulgaire et qu'il est très décrié. Ensuite parce que se connecter est un processus à double sens et qu'on ne sait jamais sur qui on va tomber. Amma c'est sur qu'on ne prend pas de risque avec elle, les autres je ne sais pas trop.

Je ne sais pas pourquoi j'ai eu quand même super envie d'essayer (puisque j'ai vu que Kadak disait qu'elle s'ouvrait à l'autre pour le laisser entrer et voir ce qu'il était.). La lumière m'a encouragé à le faire et mon arme secrète (le moi du futur) a confirmé que ça serait positif pour moi. (je reconnais que c'est pratique.)

Donc j'ai fait comme elle a dit : je me suis relié à lui et me suis totalement ouvert. Avec Amma, c'est plutôt moi qui suis 'entré' en elle : là c'est lui qui est entré en moi ! Il est passé direct par l'arrière de la tête et il s'est baladé sur les chakras en modifiant (ça ne me stresse plus depuis le temps que les anges ou esprits de la nature me font ça).

Aussitôt, alors qu'en ce moment je dérouille bien à cause de mon problème au deuxième chakra, le feu s'est amplifié à mort dans le nombril, le coeur s'est ouvert et ça s'est équilibré. L'énergie s'est mise en branle automatiquement comme si j'avais fait une super séance de méditation pour ouvrir le coeur en faisant fondre la goutte blanche à partir du feu du nombril. En plus son énergie est très bizarre (sur le coup je n'ai pas compris que c'était la fameuse shakti.)

Il s'est barré direct sans rien demander et le résultat à été très positif. C'est allé bien mieux du coté du deuxième chakra.

Donc j'ai été très étonné, parce que, quand on voit la tête de ce gars (et apparemment la vie qu'il mène d'après les autres) on s'attend à tout sauf un saint. Plutôt un gourou mégalo. Eh ben non : d'un point de vue énergétique il procède différemment d'Amma mais il aide bien quand même et il a clairement un corps énergétique exceptionnel.

L'explication de Kadak sur le pourquoi de son fonctionnement est très intéressante : je mets le lien :

http://clarte.skynetblogs.be/post/6627602/lhindouisme



* * *

Bon je met quelques photos de saints à commencer par sai baba :


J'aime bien celle la surtout la première ou il fait un peu "pervers pépére". Qui pourrait croire qu'un type comme ça ai un corps énergétique pareil et aide le premier inconnu qui se connecte à lui ! C'est pas être un saint ça !?

Mooji: (parsque lui il a vraiment beaucoup d'amour: moi sa me donne vraiment envie d'évoluer de voir des types comme ça.)























Amma (parsque c'est la première fois que j'ai pu expérimenter l'amour inconditionnel en fusionnant avec elle:)



PS: un gars sur le forum de lumière avait déjà parlé de Sai Baba. Ce qui m'a déplu c'est le côté exalté de ses propos : "Sai Baba est dieu incarné sur terre, les autres sont des faux et ne vous sauveront pas, abandonnez tout pour rejoindre Sai Baba" en résumé.
Donc, pour moi, il a clairement disjoncté.

Kadak dit que c'est à cause de la shakti du gars: certaines personnes apparemment réagissent mal ou sont complètement fascinées.

Je maintiens que les saints (ou gourous réalisés) sont très bien puisqu'ils nous aident et qu'ils font monter le niveau général. De là à tout plaquer pour aller chanter des hymnes chez eux, ce n'est pas pour moi.

Accessoirement la lumière est formelle : d'une manière ou d'une autre je devrai générer moi même ma propre shakti un jour (quand elle pourra monter sans me faire exploser) et pas m'en remettre à l'énergie des autres, fussent ils des saints.

( merci à Kadak dont j'ai allégrement pillé le site )

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 03:26
Nous sommes des êtres multi dimensionnels : c'est à dire que nous agissons sur plein de niveau simultanément sans même nous en apercevoir (d'où la notion d'inconscient et de subconscient.).

Quelqu'un qui marche dans la rue l'air de rien va constamment échanger énergétiquement avec son environnement, télépathiquement (encore une fois totalement inconsciemment pour la plupart des gens) avec tous les esprits du coin (y compris les inconscients des autres personnes) etc..

Une chose qui est moins comprise c'est que lorsqu'on pense à quelqu'un ou à un autre endroit une partie de nous s'y projette automatiquement. C'est un processus bien connu des voyageurs astraux.

Ce qui est moins connu c'est que nous le faisons constamment sans même nous en apercevoir. C'est pour ça que l'état de conscience est important : quelqu'un qui a des idées noires va se connecter directement au bas astral : là il va forcément être confronté à des choses qui entretiennent, voir qui font empirer sa mauvaise humeur.
Quelqu'un qui est dans l'amour ou la bonne humeur va se connecter plutôt en haut. Ce processus n'étant pas contrôlé il va souvent être embêtant. Bien que la plupart des gens soient protégé par leur incapacité à percevoir ce à quoi il se connecte : ce faisant au moins ils ne peuvent pas être influencés trop fortement.

Ce problème est typiquement ce qui fait que les gens qui ont des perceptions et de la peur se mettent à voir des choses effrayantes très vite : elle vont se connecter au bas astral, et là, les entités vont s'en donner à coeur joie.

Ce processus est conscient chez moi, c'est à dire que là où est mon état de conscience je suis connecté, et comme je perçois la connexion énergétique (au moins par le toucher, mais des fois avec l'audition et en dernier la vision) je suis toujours à plusieurs endroits à la fois : comme vous tous, mais moi c'est conscient c'est tout.

Un phénomène intéressant qui n'est pas toujours compris : comme nous sommes l'univers entier, ce qui nous parait un corps physique en 3D est en fait une multitude de corps multidimensionnels. Donc à un certain niveau nous sommes des univers miniatures. Suivant la manière de nous projeter 'dans les autres' nous pouvons les considérer eux même comme des univers à part entière.

Donc si des esprits de la nature (ou autres dont des fois des entités indésirables) vous accompagnent ils vont souvent être en train de 'fusionner' avec vous. Donc ils sont présents à l'intérieur de votre corps.
Un esprit de la nature va aller modifier des chakras, toucher des centres subtils à l'intérieur de nous.

Si on le perçoit c'est quelque chose de très intime. Nous avons tendance à faire pareil avec les autres : donc nous fusionnons souvent à des niveaux de consciences plus  haut. C'est quelque chose de très impressionnant au départ, parce qu'il faut comprendre que ce degré d'intimité dépasse tout ce qu'on peut imaginer.

Comme je l'ai expliqué au départ je n'avais pas de protection (un karma à dégager) ce qui faisait que je fusionnais systématiquement avec tout le monde dans la foule : ça veut dire, si on n’y prend pas garde, se ramasser outre toutes les entités, les douleurs et souffrances des autres (elles deviennent ma souffrance le temps de passer).

Après réparation, je peux maintenant me protéger et la plupart des gens le font. Mais malgré tout, nos corps ont de multiples portes d'entrées et nos conscience vont toujours avoir tendance à aller sur les autres.

Tout ça pour expliquer ce que je veux dire quand je parle de me 'connecter' avec un saint ou un esprit quelconque (ou un humain quelconque !). Ca veut dire devenir lui réellement : sentir ce qu'il sent et être son corps physique et énergétique. (quoi que moi c'est plutôt l'énergétique que le physique mon truc, le physique me demande un gros effort)

Donc c'est un outil très utile pour fusionner avec un saint en conscience n'importe où n'importe quand. Ca permet de savoir ce que c'est que d'être Amma (donc plein d'amour) ou d'être Sai Baba (donc plein de shakti).
C'est intéressant d'un point de vue de travail d'évolution. Ca permet un véritable échange avec le saint en question (surtout que j'ai l'impression que eux font des interventions automatiquement sans même y penser à l'intérieur des corps de ceux qui demandent).

On peut faire pareil avec n'importe qui ou n'importe quoi, tant que le mental ne censure pas.
Inutile de me demander, je ne décris pas ce que je vois (je me suis fait mettre une fessée par un saint une fois à cause de ça et on m'a clairement interdit de le faire) et je respecte la vie privée de tous (puisque c'est une règle de notre société).

Je ne décris que quand je suis autorisé à le faire et c'est uniquement sur des saints (parce que eux ont vraiment dépassé quelque chose.).

Je veux simplement décrire ce processus pour qu'il soit plus facile de comprendre comment nous interagissons réellement avec le monde qui nous entoure à un niveau plus haut.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article