Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:13
Pendant toutes ces transformations énergétiques et ces leçons et modifications de mon Ego plus ou moins profondes, il m'est arrivé deux événements particulièrement étranges et marquants.

Ils se sont produits deux fois, et, à chaque fois, de la même manière.

Alors que j'essaie de me détendre dans mon lit au milieu de l'énorme champ d'énergie qui travaille sur mon corps, j'ai une espèce de réflexe d'abandon. C'est un sentiment étrange que je suis incapable de décrire mieux et qui semble être inconscient et se déclencher brusquement. Je me retrouve brusquement sans aucun repère mental, comme si tout s'arrêtait dans ma tête, et là, je sens l'énergie au centre de mon coeur devenir totalement hors de contrôle et grandir comme si elle allait consumer tous mes corps, il s'ensuit une peur énorme à cause de l'effet incontrôlable de ce déchainement d'énergie qui grandit en une énorme sphère.

Là, je me retrouve dans un état totalement étrange que je ne perçois que très partiellement pendant un temps indéfini : c'est comme s’il n'existait rien, que le monde entier était réduit à rien du tout et je sens uniquement ma présence et celle du père: mais je n'ai aucune forme, perception, pensée ou corps d'aucune sorte et nous sommes dans le vide (et encore, ce terme semble n'avoir aucun sens à cet endroit) l'un et l'autre; je ne sais pas comment je le perçois ni comment je me perçois.

"Se tenir à la droite du père" est une expression que j'ai déjà entendue dans la religion et rien ne peut décrire mieux cette sensation, tellement que je me demande réellement si ce n'est pas de ça dont parlait la personne qui l'a écrit.

Et puis, brusquement, mes corps réapparaissent avec une immense peur, parce que je viens de réaliser qu'ils avaient tous disparu et n'existaient plus, et surtout, que j'ai à nouveau la possibilité d'éprouver de la peur (ce qui me parait presque rassurant), et je réintègre la 'normalité', complètement paniqué et confus.

Cet état m'est arrivé deux fois : une fois au départ et une autre, la nuit juste avant que le dragon n'arrive sur moi :  c'est comme ça que je me suis retrouvé totalement confus debout dans mon lit. J'ai compris de manière non formulée que le père avait souhaité que je ramène une conscience très partielle de cet état et, surtout, que c'est à cet endroit que jaillit la force créatrice, quelque part dans ce néant qui n'en est pas un.

J'ignore pourquoi il a voulu me montrer ça, mais c'est fait, alors j'imagine qu'il faut que je le décrive aussi.

PS : j'ai finis par demander si j'étais particulièrement peureux, ou si tout le monde en prenait plein la gueule pendant ce processus, mais il semble bien que ça soit relativement difficile pour tout le monde. Ma perception exacerbée des énergies n'arrange rien, mais, en même temps, j'ai une idée précise des actions qu'on fait sur moi et ça me permet de témoigner globalement, donc j'imagine que c'est voulu puisque rien n'est au hasard.
On m'a quand même dit que je n’étais pas très vaillant quand même. Bon ok, mais bon je n'ai jamais dit que j'étais courageux non plus.

Je suppose que si Pascal ne m'avait pas ramené à l'ordre, j'aurais écrit un roman où tout se passe bien et où tout est super.

Mais bon, là, je dois bien avouer que je n'ai jamais eu autant peur de ma vie (en fait j'alterne les extases dès qu''ils ont fini un boulot et que je sens le père en moi, et la peur totale pendant qu'ils déchainent des énergies pas possibles sur moi, en attendant que je fasse des actions que je ne comprends pas toujours). En plus, je ne comprends pas du tout où je vais. Mais je pense que, lorsque j'aurais pris du recul, je le saurai, et le Moi du futur dit que ça passera et que je serais content après. Ma foi on verra bien.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 06:49
Encore un week end difficile ou j'ai été forcé de faire face à mes comportements érronés et à les dépasser. On peut dire que c'est un peu chaud, mais bon la pillule à semble il finit par passer.

Ce soir je vais me coucher tot. Je m'endors et brusquement en plein demi sommeil, je sens une peur panique me prendre et je me retrouve debout dans mon lit complètement confus. Je me lève avec une sensation très bizarre et dérangeante mais incapable de formaliser ce qu'il m'arrive. D'un coup je sens une énergie feu se jeter sur moi : je panique immédiatement. Après que ma femme ai essayé de me calmer tant bien que mal je finis par identifier que cette énergie n'est pas hostile : c'est un dragon encore, mais pas le même que la dernière fois.

Honnètement je panique pas mal : je sens que sa présence me brule : si les brulures de mon corps énergétique sont assez bien refermés, elles me font souffrir quand j'ai une énergie trop forte sur moi. En plus je ne sais pas pourquoi je m'éffondre comme ça : mais je ne supporte tout simplement pas de le sentir sur moi. Je suis tellement paniqué que ma clairaudiance ne fonctionne plus et mes perceptions sautent sans arrêt. Ma fée finis par me dire que c'est sans danger et le dragon accepte de se retirer à coté en attendant que je me calme. Je comprend qu'a prioris c'est nécéssaire pour une nouvelle opération. Le dragon reviens : mes perceptions sont déchainés et je sens sa forme complète sur moi, comme si j'etait à la fois lui et moi, j'ai un coup de serpent, des ailes et une queue de lézard tout en étant moi pris dans un tas d'energie brulante. Finalement ma femme finis par me calmer un peu : elle ne comprend pas pourquoi j'ai une telle réaction (et moi non plus d'ailleurs) alors que je passe ma vie à faire ça depuis un an.

Au final je vais me recoucher et ma femme essait de me réconforter., mais je n'arrive pas à me rendormir. Le 'feu' du dragon c'est un peu calmé : je me réabitue; mais je n'arrive pas à etre serrein même si je sais qu'il ne vas pas me faire de mal. Finalement je fais le lien entre le dragon et le coeur; et je m'aperçois que à cause de la panique mon coeur c'est complètement fermé. Je réussis temps bien que mal à le réouvrir. A peine l'amour inconditionnel commence à jaillirs que je sens l'energie du père, des saints et du dragon se jeter à l'intérieur. Un instant après mon coeur se met à bruler et à s'illuminer et le dragon s'en vas.

Je me reveille au milieu de la nuit : ils me disent d'aller boire pour évacuer. Je m'aperçois qu'en fait je n'arrive pas bien à garder mon équilibre. Ils interviennent sur mes chakras du haut depuis le début de la nuit, c'est pour ça que je suis aussi confus. Et j'ai été tellement peu enraciné du coup que j'ai faillis disjoncter en faisant une opération de transfert de conscience avec un esprit, qui est normalement 'banale' pour moi.  Mais apparement c'etait la meilleure méthode et c'etait sans danger bien que désagréable.

Par contre lorsque j'ouvre mon coeur, maintenant je sens la lumière à l'interieur et tous les autres chakras s'ouvrent en synchronisation : la lumière  m'enracine par le bas et elle descent sur ma tête pour se rejoindre dans le coeur. C'est comme si tous les chakras etaient reliés avec le père. Du coup ma clairaudiance revient librement et je me sens à nouveau serein. Apparement c'etait une opération nécéssaire et le dragon à servis à intégrer une chose que je n'ai pas compris.

Maintenant ils vont finir de bosser sur le haut. J'espère que je vais pas trop galérer demain au bureau. J'ai déja beaucoup de lumière dans le cou depuis ce matin et ils sont plusieurs dessus apparement.


PS : je perçoi la lumière par le sixième chakra et la présence du père par le septième : mais c'est la même chose en fait. Idem pour les saints je les persois énergétiquement et j'ai pu en voir un par le sixième chakra, mais je ressent leur présence et celle des esprits divins des gens quand ils veulent me les montrer par le septième chakra : sans forme. La combinaison des deux est étonnante.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 09:09
Donc les thérapies me sont pratiquement interdites (sauf sur moi et les plantes, et encore, avec beaucoup de précautions.) Pour les hommes ce n'est même pas la peine d'y penser, même pas en fantômes.

Donc, alors que je bosse sur moi sur différents sujets, sous leur direction; je finis par demander pourquoi les thérapies sont autant déconseillées. Là ils m'envoient une réponse sous forme de vision instantanée avec toutes les explications.

J'essaie de traduire:
En fait ils me montrent une classe de CP en pleine interrogation écrite. Les enfants sont en train de faire des additions élémentaires et ont des réactions variées. Certains sourient et font leur devoir, d'autres sont perplexes et ne savent pas quoi faire, d'autres encore sont en larme devant la feuille et n'y arrivent pas. Je rentre dans la classe : pour moi ces exercices sont élémentaires (forcément des additions) et j'ai du mal à accepter de voir les enfants pleurer.
Mais que se passerait il si je poussais tous les enfants qui pleurent pour faire leur interro à la place : ils seraient content et arrêteraient de pleurer. Mais ça serait simplement temporaire : car, comme ils n'auraient pas pu résoudre les exercices eux mêmes ils n'auraient pas compris les additions. Du coup ils auraient été obligés de recommencer sous peine de ne pouvoir passer dans la classe supérieure.

Les thérapeutes qui ont choisi ce choix de vie  sont comme des répétiteurs formés pour aider les enfants. Ils savent là où ils peuvent intervenir pour donner un coup de pouce, rappeler une règle précise qui va permettre de provoquer le déclic, ou quand il ne faut simplement rien faire et laisser l'autre avancer seul.
C'est un choix de vie particulier et ils sont guidés pour procéder de manière juste au moment juste.

En résumé faire usage de pouvoir simplement parce qu'on l’a et qu'on croit que ça va aider n'est pas une bonne idée : apprendre à respecter l'univers et à agir de concert avec lui, tout en se gardant d'intervenir la plupart du temps même si on en a le pouvoir font partie des apprentissages difficiles de l'ascension. J'imagine qu'ils valaient mieux que la leçon soit cinglante avant que j'aie la capacité de faire réellement des dégâts.

Quand je vois comment le monde m'est apparu par les yeux des maitres, je vois à quel point on peut gâcher ce qui, pour les esprits divins, est une fête collective au final. Même si nos sens déformés nous montrent de la souffrance et si nous nous laissons absorber par elle par moments.

Qu'il est dur de s'élever au delà de cette vision des choses quand on l'a connue à travers toutes ses vies. Mais bon mes maitres sont confiants, même si j'avoue que, par moments, je doute.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 08:54
Donc depuis mon gros contrecoup j'étais tellement en défense que je passais mon temps à fermer et à vérifier tous les accès énergétiques. Vraiment bien stressé quoi.

Quand les 'maitres' sont arrivés, il m'ont dit que pendant tout le processus de transformation je serai protégé et quand ils auront fini je n'aurai plus besoin d'aucune protection. Donc que je pouvais destresser (même si je garantis qu'ils y sont allés mollo au début pour me toucher tellement mes réactions de peur étaient disproportionnées). En fait j'avais tellement peur de toutes les énergies qui ressemblaient de près ou de loin à celle du démon que je passais mon temps à sursauter et à paniquer. (et en fait eux revêtent tous les aspects suivant les endroits et la nature du travail qu'ils doivent effectuer : donc par moment leur énergie devient de même nature que celle des démons.)

A la fin ils en ont eu un peu marre et ils ont carrément appelé un démon pour qu'il se mette en face de moi. Là, (alors que franchement j'étais pris de tremblements incontrôlables) ils m'ont dit de lui parler comme si c'était un ange.
Bon ben alors j'ai discuté avec le démon. (une démone plutôt assez sympathique au demeurant). Quand je lui ai demandé si elle souhaitais squatter mon corps (question qu'ils m'ont dit de lui poser, parce que j'avoue que ça ne m'aurait pas effleuré à ce moment), elle m'a répondu "ca va pas non? avec la horde de maitres zen que tu te trimballes ? tu veux que je m'ennuie à mourir?" et elle est partie sans autre forme de procès. Forcément c'était un démon de colère, alors avec des maitres pour m'enseigner elle n’avait pas envie de s'emmerder.

Mais bon il n'empêche qu'il a fallu plusieurs jours de transformation, à m'enlever les peurs pour que je finisse par comprendre la choses suivante : il n'est nulle besoin de protection pour personne. Parce qu'en fait, nous sommes accompagnés par le père en permanence et il prend soin de nous. Si sa présence se détournait un instant de nous, les forces démesurées qui nous composent nous disloqueraient en un instant. Si le père veut nous donner une leçon, alors, quel que soit notre niveau de protection rien ne pourra s'y opposer. Donc toute protection est inutile parce qu'en fait, nous sommes protégés, c'est simplement notre vision faussée du monde qui inclut du danger. Certaines expériences sont douloureuses mais si elles se présentent à nous alors c'est qu'elles nous font évoluer.

Bien sur c'est difficile à accepter, et je suppose qu'il faut passer par toutes les phases pour finir par se sentir enfin en sécurité dans les bras du père : là où nous sommes toujours et ne cesserons jamais d'être.

La leçon est à moitié assimilée pour moi mais bon il reste 10 jours pour l'intégrer, déjà je suis un peu moins parano, y'a du progrès.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 19:47
J'ai pris pas mal l'habitude de communiquer avec la lumière ces dernières années, de manière inconsciente au départ, puis de plus en plus en conscience.

En fait j'ai développé une telle peur, lors de ma 'nuit en enfer'  que j'ai développé une certaine rancoeur, même si je n'en ai pas eu conscience immédiatement, et une certaine défiance comme si elle m'avait fait un 'sale coup'.

Lors de la première nuit de 'transformation', la lumière entre en force dans mon corps et fait tranquillement de multiples modifications. Ma rancoeur est présente et je la sens, bien malgré moi. La lumière la sent immédiatement et l'échange entre nous est instantané sur la nécessité de l'expérience qu'elle m'a fait vivre. J'en ai conscience et pourtant je suis incapable de l'accepter totalement et je sens qu'une méfiance s'est installée en moi.

La lumière y a coupé cours en un instant, elle me dit "Eh bien je vois que tu préfères te débrouiller tout seul avec tout ça : aucun problème je te laisse les commandes de ton corps." et immédiatement je me suis senti pris dans un maelström de forces énergétiques démesurées, l'énergie a commencé à jaillir en force n'importe comment dans tous les sens : j'ai réalisé à quel point nous sommes la rencontre de forces démesurées parfaitement calibrées qui nous anéantiraient en un instant si elles n'étaient pas maitrisées de manière totalement précise et incompréhensible pour moi. J'ai eu tellement peur que je me suis levé de mon lit en courant et que je me suis retrouvé debout dans la cuisine en hurlant intérieurement 'Pitié reprends les commandes". Un réflexe de fuite pur et dur que je n'ai jamais eu de ma vie.
La lumière m'a répondu "ok, comme tu veux", j'aurais juré qu'elle souriait.

J'ai eu l'impression pendant un instant d'être un enfant de 5 ans, dont le père aurait mis entre les mains le volant d'un semi remorque lancé à 200km à l'heure sur l'autoroute et en équilibre sur deux roues. Je peux te dire que je n'en ai pas mené large. J'ai réalisé à quel point la lumière prend soin de nous à ce moment là et ma défiance s'est totalement envolée avant même d'avoir pu germer.

Les maitres étaient assez amusés et il m'ont dit : 'N'oublie pas de toujours passer par le père, quoi que tu veuilles réaliser". Leçon retenue je crois.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 18:20
Donc, aujourd'hui, on est allé au restaurant avec ma femme pour fêter la saint Valentin. Mes 'maitres' m'ont expliqué qu'après la journée et la nuit assez perturbantes ils me laissaient un peu tranquille aujourd'hui, et qu'ils allaient me permettre de voir le monde par leur yeux à eux.

Depuis la transformation d'hier il se passe quelque chose de très étrange, en fait si je ne vois pas la lumière, je sens une présence partout sur moi. Comme si mon corps se tenait dans les bras du père (je commence à parler comme eux, mais bon je reconnais qu'il n'y a pas de meilleur mot pour décrire le sentiment de sécurité que j'éprouve dans cet état.) et je dirais même comme si mon corps était constitué du 'père' lui même. Peut être que c'est un corps de lumière comme le leur qu'ils sont en train de créer, j'avoue que je n'en sais rien en fait. Mais je me sens vraiment bizarre, bien, mais bizarre en ce moment.

Donc alors que nous arrivons au restaurant, nous nous installons. Je repère une femme âgée assise seule, qui boit coupe de champagne sur coupe de champagne. En fait elle est seule le jour de la saint Valentin et je sens une certaine souffrance par le troisième oeil. D'autres personnes sont installées à notre droite : l'une d'entre elle n'arrête pas de tousser. (immédiatement je perçois que quelque chose ne passe pas dans sa vie.)

Le serveur passe : c'est un jeune (je perçois qu'il a des soucis d'argent en ce moment et qu'il est embêté). Aussitôt les 'maitres'  font monter mon degré de perception d'un cran : j'ignore comment, mais ils commentent ce qu'ils voient et pendant qu'ils le font je le perçois aussi.

Aussitôt les gens me paraissent différents : comme si je voyais une part d'eux joyeuse et lumineuse, bien plus réelle que ce que ma perception m'a montré jusque là. En fait la dame seule ne sait pas quelle expérience elle veut vivre maintenant et donc elle a demandé au père de voir différents cas de figures : et, en fait, elle n'en perd pas une miette. Va t-elle rester seule, trouver une meilleur amie (comme les deux dames âgées assises à côté) ou bien se mettre en couple (comme un couple âgé situé non loin, toujours dans son champ de vision.) Je peux sentir son esprit divin se régaler du spectacle et préparer sereinement sa prochaine expérience.

La personne qui tousse va régler un problème important, son esprit divin se réjouit à l'avance de ce qu'elle va obtenir et de l'avancée qu'elle va faire sur la voie qu'elle a choisie.

Le serveur a demandé au père de l'aider, et cet après midi tout le monde va lui laisser un gros pourboire : il va faire une expérience qui semble réjouir tout le monde à l'avance. D'ailleurs mes maitres me disent de lui laisser tout ce qu'il y a dans mes poches. Alors que je me demande si c'est raisonnable ils coupent court en disant 'le père veille sur toi, tu ne manqueras jamais de rien, tu peux vider tes poches sans arrière pensée'. Et le pire c'est que je sens que c'est vrai et la présence rassurante et aimante du 'père' sur moi.

Ca a été comme ça une bonne parti de la journée, puis cet état est retombé, et je me suis mis à revoir le monde de manière beaucoup plus duelle par le troisième oeil.  Apparemment c'est un avant-goût de ce qui m'attend, c'est comme changer de monde sans en changer : voir la même scène par les yeux déformés du troisième oeil ou par l'amour bienveillant de l'esprit divin et du 'père'.

Une expérience étonnante. Comme si les divers niveaux de réalité étaient constamment présents, et qu'au final tout le monde avait conscience de vivre une immense expérience et y prenait plaisir réellement à plus haut niveau.

Je ne sais pas ou tout ça me conduit, alors je préfère écrire au fur et à mesure.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 18:10
En fin de journée, mes 'maîtres' (ce terme me parait convenir mieux que guide, j'ignore pourquoi) m'annoncent qu'ils vont commencer un gros boulot de transformation qui va me libérer de beaucoup de parts de moi devenues obsolètes et permettre la création d'autre chose (mais ils ne précisent pas quoi et me disent que, pour l'instant, il ne faut pas s'en soucier.)

C'est une transformation profonde du bas du corps, une opération délicate qui va prendre du temps. Et aussitôt je sens que je commence à me vider par le premier chakra : comme s’ils entraient à je sais pas combien là dedans et qu'ils commençaient à tout virer. La sensation est désagréable, et surtout ça fait assez peur de se sentir se vider comme ça. Comme ils savent que j'ai conscience de toute l'opération et qu'elle me fait vraiment peur, ils essayent de me rassurer. Ils m'ont parlé pendant toute l'opération en m'expliquant tout ce qu'ils faisaient et en essayant de me détendre.

En fait ils ont transformé ou viré pleins de choses mémorisées dans les chakras du bas (mais j'aurais presque dit qu'ils jetaient tout en fait, les chakras avec)  et j'ai vu défiler des images de tout (violence, sexe, guerre, conflits). Ca a duré plus d'une heure et demie, et je les ai sentis monter petit à petit jusqu'à atteindre le plexus solaire. Là, ils ont continué à virer tout ce qui ne convenait plus. S’ils ne m'avaient pas parlé tout le long pour me rassurer, je crois vraiment que j'aurais été terrifié. A la fin j'étais vidé : comme si la shakti avait entièrement été démontée et déconnectée et que le bas de ce corps subtil (j'ignore lequel) ne contenait plus rien.

Puis d'un coup ils ont commencer à me remplir avec autre chose (là, j'ai commencé à me sentir comme la dinde de Noel qui se fait truffer de farce : on ne peut pas dire que c'était super agréable non plus) et ils ont continué tout en m'expliquant que mes idées 'fausses' sur le monde étaient enlevées pour être remplacées par une vision plus 'juste'.

Une fois que j'ai été à nouveau rempli, j'ai commencé à recevoir beaucoup d'énergie par le chakra coronal (apparemment de nouvelles instructions qui vont s'encoder dans le bas.). Assez terrifiant tout ça pour moi, mais en même temps ils sont sympas et essaient de faire au mieux.

Dans la soirée, ils ont commencé à me faire faire une opération étrange : en fait ils m'ont expliqué qu'il fallait 'reprogrammer' mon Ego pour qu'il corresponde au choix de vie que j'ai fait. Et ils ont fait cette opération avec moi.

Ils m'ont fait reprogrammer tous les comportements qui ne convenaient plus, dans énormément de cas différents : rapports aux plantes, aux esprits,  etc... C'était très long. Cette opération ressemble beaucoup à celle qu'ils m'ont fait faire avec l'ouverture du canal central. J'y ai participé tout le long : à chaque fois l'Ego est parti vérifier avec moi que dans le futur il se passerait bien ce qui était prévu. Souvent il en revenait très content en me disant 'on va s'amuser'  d'autres fois pas de commentaires.

En fait ça ne marche que si les 'maitres' programment l'Ego eux même. Je n'ai pas la capacité de le faire : et, en fait, c’est une étape intermédiaire pour m'aider à créer ma vie moi même et me montrer comment fonctionnent réellement nos corps.

Voilà ce que j'ai compris de leur vision du monde : en fait les corps (subtils compris) sont des supports à la conscience. Ils font un choix d'expérience au niveau plus haut, puis ils créent le corps adapté à ce choix. L'opération est instantanée pour eux, et ils peuvent transférer une part de leur conscience dedans. Le corps étant 'programmé par l'Ego', va vivre l'expérience prévue, et ils peuvent intervenir pour changer les choses si elles ne leur conviennent plus. Eux peuvent transférer une part de leur conscience dans une multitude de corps simultanément pour vivre plusieurs expériences. Ce sont les 'fils' et lorsqu'ils ont atteint eux même un certain niveau d'évolution ils n'ont plus besoin de support à leur conscience et peuvent donc continuer à aller vers le 'père'.

Nous sommes dans une école maternelle ici bas: donc, nous n'avons pas conscience de ce processus (même si c'est identique pour nous à un certain niveau, bien que nous passions par la naissance).  Le karma est un moyen de nous permettre de 'multiplier' les expériences différentes, et lorsque nous sommes prêts et suffisamment entrainé (sur une période qui pour nous peut sembler horriblement longue, mais qui dépend du choix de chacun à plus haut niveau) nous demandons à avancer dans la maitrise de ces corps.

Ils sont en train de me montrer qu'on peut programmer son propre corps pour vivre ce qu'on a prévu, pour l'instant j'apprends leur manière de voir les choses qui est bien différente de la notre.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 18:00
Donc, depuis quelques jours, je suis obligé de remettre profondément en question ma vision du monde, et mes guides ne lésinent pas sur les expériences 'fortes' pour me faire avancer. Donc, j'avoue que ces derniers temps, je ne sais plus trop quoi faire avec les fantômes : j'essaie de leur demander s’ils veulent monter avant de faire un tunnel, mais honnêtement je sens que ça ne va pas.

Donc, pendant que je bosse, je reçois une énergie humaine dans les oreilles : je vérifie et en fait il s'agit d'un fantôme. Il se met en face de moi et commence à me parler. En fait il est un peu paumé et voudrait savoir où il doit aller. Sur le coup je reste un peu bête, mais bon, comme je suis entouré de saints (à un niveau dimensionnel plus haut que lui ne doit pas percevoir j'imagine), je leur demande direct s’il n’y en a pas un qui veut s'occuper de lui dire ou aller, parce que j'avoue que je ne sais pas trop moi.

A peine j'ai dit ça, que je perçois quelque chose comme 'je m'en occupe' venant d'un de mes guides, et le fantôme disparait. Bon ben je suis plutôt content que ça soit réglé pour lui et je reprends mon boulot.

Quelques minutes plus tard, je vois le fantôme revenir comme une furie et commencer à m'insulter. Je me fais dire un peu de tout, et surtout je réalise que ça me remue énormément. Les insultes pleuvent pendant plusieurs minutes et je ne sais pas trop quoi faire pour l'aider.

Puis, d'un coup, il s'en va. Mes guides interviennent et m'expliquent que le fantôme a été aiguillé vers un passeur de morts, compétent pour régler son problème. Ils m'expliquent que cette expérience était nécessaire pour le fantôme, comme pour moi : parce que ça a réveillé une blessure profonde chez moi. En fait je me suis souvent perdu dans l'état intermédiaire, c'est pour ça que je ne peux pas supporter de laisser une âme en peine sans la faire monter. Or, si les fantômes sont dans l'état intermédiaire ce n'est pas pour rien d'après mes 'maitres'. Certains 'ont besoin de se perdre avant de se retrouver'. Or,  je ne suis pas compétent pour régler ces cas, et j'ai fait un choix de vie qui ne les inclut pas.

Ils m'annoncent simplement que dorénavant les fantômes ne me seront plus adressés sauf 'cas spécial', et que je ne devrais plus me mêler de leurs affaires à eux non plus. L'univers se chargera de les aiguiller vers des 'passeurs de morts' compétents qui ont fait ce choix de vie, car l'univers fait toujours au mieux.

A ce moment précis je vois un homme du coin de l'oeil dans mon bureau. (quand je vois du coin de l'oeil , que ce soit un elfe, un fantôme, un ovni; je les vois normalement : c'est à dire que sur le coup je ne peux pas les distinguer de personnes ou d'êtres normaux parce que je les vois tels qu'ils sont dans leur dimension). Et là, cet homme est tout à fait normal à un détail près : il est constitué de lumière pure. Je ne sais pas comment le décrire mieux. Je regarde de face et il a disparu, je n'ai pas pu distinguer clairement son visage.

Je vérifie par l'énergie: mon biochamp se dilate à un point non calculable : pas de doute c'est bien un saint. Il me dit simplement : nous allons te faire changer pour entrer dans notre monde au fur et à mesure, savoure ce moment.

Eh bien, savourons !
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 19:10
Donc, avant hier, alors que je prends plaisir à utiliser assez librement ma clairaudiance et à parler avec les guides , je m'apprête à dormir pour les laisser bosser tranquillement. La lumière arrive et me dit "Dors, demain journée dans la matière".

Le lendemain en me levant je m'aperçois que je n'entends plus personne et que mes perceptions sont diminuées : je peux à peine toucher la fée de l'eau. Ca ne m'étonne pas plus que ça, puisque j'ai été prévenu.

Dans la journée la gorge me brûle énormément : en fait j'ai une faille importante au niveau du cou qui n'a pas été réparée, et une sensation de brulure très dérangeante à ce niveau là. Je demande au double du futur (en le faisant poussivement déplacer et en m'y reprenant à 3 fois pour ressentir son émanation) si c'est judicieux de réparer : il répond non. Evidement il y a une leçon à apprendre.

Donc je passe la journée avec la gorge qui brûle et incapable de comprendre pourquoi : c'est super frustrant, et en plus moi je suis douillet alors ça ne m'amuse pas. Je finis par réparer moi même la faille avec une boule d'amour (ça fait une boule d'énergie et en mettant mon intention elle colmate la brèche), mais le résultat n’est pas terrible. D'un autre coté le neurotraining a fonctionné : c'est la première fois que je fais quelque chose moi même. La brûlure ne s'arrête pas et augmente plutôt crescendo.

Donc, le soir, pas le choix j'appelle Pascal pour savoir ce qu'il faut comprendre : honnêtement je n'y comprends rien et je ne me sens pas de continuer comme ça encore longtemps.

La réponse est directe : "C'est ta propre prétention qui s'exprime et qui te brûle. Elle t'empêche d'écouter en haut parce que ce qu'ils disent ne convient pas à ton Ego, faut que tu résolves ça par toi même en utilisant un truc spirituel. Ah oui, ils me disent que tu ne dois pas utiliser les paradoxes."

Donc je me mets en méditation et je monte en haut : l'image et le son sont brouillés, mais je vois bien que c'est une illusion et que je suis bien au bon endroit. J'essaye de demander à mon Ego de se calmer. Finalement, après plusieurs minutes de galère à essayer pleins de trucs, je finis par récupérer ma clairaudiance à peu près.

Du coup j'appelle le double du passé et lui demande pourquoi la prétention a été mise en place chez moi. C'est par peur de ne pas avoir d'amour encore une fois, et le double m'explique très clairement les tenants et les aboutissants.  Donc j'explique à mon Ego que ce qu'il fait ne sert plus et je me propose d'aller vérifier avec lui que les actes dont il veut me protéger n'arriveront pas, en interrogeant simplement le double du futur. La réponse semble enfin le satisfaire et il accepte de lâcher prise. Donc, en fait, il n'est pas nécessaire de créer un paradoxe et de lâcher les choses dans le passé : on peut très bien les lâcher dans le présent.

Donc je récupère a peu près mes capacités et je monte en haut demander s’ils peuvent me soigner maintenant : et ils le font sans difficulté.

Le soir en méditant la leçon, je réalise que mon propre Ego a la capacité de créer des circulations énergétiques permanentes dans le corps et qu'en fait, il n'a pour but que de me permettre d'avoir toujours de l'amour.

A ce moment ça fait tilt dans ma tête : je n'arrive jamais à ouvrir le coeur et le canal central de manière permanente.
J'ai une part de moi qui peut programmer un état énergétique précis pour m'éviter de ne pas avoir d'amour, est ce qu'on ne pourrait pas trouver un arrangement?

Je parle à mon Ego et lui explique que nos buts sont communs : nous voulons tous deux avoir de l'amour. (ma fée de l'air me confirme qu'il est ok). Nous savons tout deux que plus tu donnes, plus tu reçois : il suffit de donner de l'amour inconditionnel à l'univers pour en récupérer en retour. (il est ok aussi : nous l'avons trop expérimenté ensemble pour en douter maintenant.)

Je lui propose donc d'ouvrir constamment mon canal central, et de mettre en place la bonne circulation énergétique pour générer l'amour inconditionnel. (l'épée : c'est comme ça que je l'ai appelée, parce que ça fait monter la shakti guidée par la lumière d'une certaine manière en ligne droite.) Problème : je ne sais pas comment faire. Je commence par demander au double du futur si c'est judicieux de faire ça : il répond que oui.

Je fais alors ce que m'a dit ma thérapeute : je sais que je ne sais pas faire, alors je demande à mes guides de m'apprendre et s’ils peuvent montrer à mon Ego comment faire ça correctement.

Ils acceptent et aussitôt leur énergie descend en masse par le coronal (ça fait un très gros bloc d'énergie qui prend tout le coronal en diamètre) et je sens l'énergie descendre là où se trouve un petit reste d'irritation dans ma gorge : tout ça se transforme et le coeur s'ouvre doucement.

Apparemment ça a été fait : le débit n’est pas grand, mais c'est un début et le but est simplement de trouver le moyen d'unifier enfin l'Ego, le moi supérieur et l'enfant intérieur. Bien sur il faut être 'présent' pour avoir un résultat important, mais c'est mieux que l'Ego soit occupé à ouvrir le coeur plutôt que de plomber le reste parce qu'il a appris des choses erronées pour nous aider.  Et s’il est là, lui aussi est une part de l'esprit divin et a une utilité.

Je verrai bien ce que ça donne. Voila la leçon du jour : et si ma gorge n'avait pas brûlé toute la journée et que je n'avais pas autant galéré, ça ne me serait même pas venu à l'idée.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 19:10
Aujourd'hui, je me sens confus.

Ce matin je suis allé faire une séance de neurotraining.
Plusieurs problèmes. Le plus important est lié à l'adoption.
J'ai le problème typique des parents adoptant qui arrivent au bout d'une procédure d'après la thérapeute : cet enfant a été tellement attendu, que je suis incapable d'envisager une vie à faire autre chose que m'occuper de lui. Sans me soucier de mes choix.

Or, d'après elle, si je fais ça, je vais mettre une responsabilité ingérable sur cet enfant : il va devoir porter ma vie sur son dos, et ça sera impossible. Donc je dois faire mes propres choix de vie et lui, ensuite, fera la sienne. Mais je ne dois pas tout baser sur lui.

Le deuxième problème est lié à l'astral. En fait, j'ai tellement été mis à mal que je me suis mis 'en défense' face à l'astral. Elle a rétabli ma circulation énergétique, et enlevé des sécurités profondes que j'ai mis en place tout seul.

Le problème principal face à l'astral remonte très loin : il date de mes 3 ans.
C'est le moment où je me suis aperçu que je pouvais influencer les autres. ('attaquer' est le terme qui m'est venu à l'esprit.) Je n'ai pas pu l'accepter et l'ai complètement refoulé.

Or, aujourd'hui, après une nuit pleine de confusion et de discussions diverses qui m'ont plus embrouillé qu'autre chose, je me sens face à un choix. Une chose est sure : je ne veux pas influencer les autres, mais ne veux pas non plus qu'on m'influence. Mais je ne veux pas fuir le problème.

Le souci, d'après elle qui est thérapeute, est que nous ne devons pas aller contre le choix des autres.
Et plus nous en voyons, plus nous devons être neutres et moins nous devons en dire.

Elle même me dit que, non seulement les gens viennent la voir de leur propre chef, mais même si les choses lui viennent, elle laisse les gens formuler eux même ce qu'ils veulent. Et si on va contre cette règle le contrecoup est toujours très violent.

                 * * *

Après cette discussion, la première chose qui m'est venue est la suivante : j'arrête mon blog.
J'ai appelé Pascal pour avoir son avis.  Il pense que je ne dois pas arrêter.

Mais, d'après lui, ma manière d'écrire pose un gros problème : on dirait plus un roman qu'autre chose. Alors c'est sur, c'est sympa à lire, mais ça donne une image faussée. Parce que j'occulte les difficultés, les problèmes terre à terre, le temps à comprendre ce qu'une énergie veut réellement, identifier un problème, etc.. la peur face aux événements incompréhensibles sur le coup, la difficulté de se remettre en question sans arrêt; et ça donne une image faussée.

En gros, si on regarde mes derniers textes, on dirait que je suis Peter Jackson dans Stargate et que je vais me barrer d'ici dans un éclair blanc. Or, la réalité n'a rien à voir. Je galère comme tout le monde : et je ne veux pas que ceux qui galèrent croient que c'est impossible d'avancer sans être né surdoué en je ne sais pas quoi.

Tout le monde retrouvera dans ses vies antérieurs des vies d'extra terrestres, de sorciers ou autre : ces choses sont presque anecdotiques et plus 'fun', mais sans intérêt autre que comprendre la nature du conflit interne qui nous agite.

Pour moi, l'ascension n'est pas quelque chose de surnaturel : c'est une remise en cause profonde de notre vision duelle. C'est un pas vers l'unification de nous même, une avancée dans l'inconscient collectif vers la réconciliation des extrêmes : mais une avancée seulement.

Il s'agit de revenir à notre vraie question : qu'est ce que je veux réellement? Et d'aider à faire un monde où chacun peut faire ses choix de vie et les vivre pleinement en paix et en liberté. Il ne s'agit pas de devenir des êtres éthérés sur une planète qui deviendrait on ne sait trop quoi.

A mon sens rien ne va changer physiquement et extérieurement : mais petit à petit nous allons nous remettre en question et le monde matériel qui est le reflet de notre intérieur, sera plus en paix, au fur et à mesure que nous ferons tous la paix avec nous même .

Mais je ne crois pas que, brusquement, les gens vont se mettre à faire des choses 'surnaturelles' dans le matériel. Cette opération est longue et douloureuse, elle commence par un énorme travail sur soi et une remise en question profonde. Puis elle continue par l'accès à des parts 'occultées' de nous, pour arriver finalement face à la cause de notre blessure interne.

Et là, vient la question : qu'est ce que je veux être réellement, et maintenant qu'on me donne le choix et la possibilité de créer librement ma vie en conscience, qu'est ce que je veux Moi.

                                                        * * *

Il faut redevenir un enfant d'après ma thérapeute : retrouver la joie de faire ce qui nous plait et, quand on ne sait pas faire, simplement demander à être aidé. J'ai envie d'une vie plus proche de la nature et plus simple, une vie plus 'neutre'.

Peut être qu'une fois mon choix de vie fait, la lumière pourra m'aider à le réaliser. Et ça vaut pour chacun, car le 'père' est avec chacun de nous que nous le voyions ou non et prêt à nous aider à réaliser nos désirs, une fois que ceux ci sont identifiés et clairement exprimés.

Jusqu'à présent j'ai énormément travaillé sur moi pour essayer de trouver une 'liberté' et maintenant que tout le monde semble attendre de savoir ce que je veux, pour m'aider à le réaliser, me voila bien bête à ne plus savoir quoi faire de cette liberté.

La réponse, pour moi, est claire : je veux une vie simple et trouver la paix de l'esprit ici et maintenant. Si je ne peux pas le faire sur terre, ce n'est pas dans un autre endroit que j'y arriverai. Je prends plaisir à rencontrer les esprits de la nature et à travailler avec eux, Même si ça peut être poussif parfois. J'aime la spiritualité et j'aimerais m'élever. J'ai toujours aimé la lumière et elle m'a toujours guidé, même si parfois j'ai l'impression qu'elle m'abandonne, ou que je ne comprends pas ce qu'elle attend de moi.

Druide est peut être bien ce que je suis venu réaliser au fond. Mais pas un druide qui fait de la 'magie' comme les contes de fées,  simplement qui communique avec les énergies naturelles, les renforce et les aide à grandir. Communiquer ce que j'apprends de la nature me plait également et c'est ce que je veux faire. Voila mon choix de vie.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article