Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 19:09
Le premier maitre spirituel que nous avions rencontré il y a plusieurs années, nous avais parlé d'une technique permettant de développer le controle de la réalité consciemment. C'est à dire de manifester son intention plus fortement dans la réalité pour créer les evenements voulus en conscience.

La technique consiste à développer un centre énergétique situé à la base du cou, appelé le 'collier de bouddha'.
Il s'agissait d'un exercice simple très proche du qi qong à faire tourné vers le nord (hors jour d'orage, vas savoir pourquoi) et qui consistait en des respirations particulière incluant des mouvements de la tête précis.

Nous avions pratiqué un petit peu, et puis finalement nous avions laissé tombé. D'abord parsqu'au vu de l'état de notre structure mentale sur laquelle nous travaillions à baton rompus à l'époque, il semblait clair que si nous avions pu créer les évenements de nos vies en conscience même partiellement, sa aurait été la catastrophe. (trop de directives contradictoires, et de colère à faire sauter à ce moment la.)

Accésoirement pascal tirait avec les runes que c'etait inutile dans l'immédiat. Du coup j'ai laissé tombé, inutile de dire que j'ai complètement oublié cette technique (c'etait y'a plus de 10 ans) et de toute façon je me risquerais pas à l'énoncer partiellement.

Depuis qu'en neurotraining elle m'a levée la peur d'utiliser mes capacités et que les maitres m'obligent de plus en plus à dépasser ma vision duelle des choses et à agir moi même,  ils m'ont fait pas mal sauter de blocages au niveau de ce centre et je peut le ressentir. Donc il semblerait qu'a terme il soit activé plus ou moins chez tout le monde quand nous seront prêt.

Honnètement j'etais près à reléguer cette histoire de collier de bouddha dans la catégorie légende, et je m'en suis rappelé uniquement depuis que je ressent ça. Donc il existe bien et c'est lui qui permet à notre Intention de prendre effet.

Et dans le passé ceux qui voulaient retrouver leur pouvoir sur le monde, travaillaient à développer ce centre dans différentes société secrètes et temples. Mais le niveau vibratoire de la planète etait largement plus bas qu'aujourd'huis et le résultat surement largement inférieur à ce que tout le monde obtient maintenant sans pratiquer et sans même s'en apercevoir.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 19:10
Donc comme je l'avais dit j'ai eu droit à un gros boulot sur la structure mentale hier. C'etait assez marrant parsque suivant ce qu'ils touchent, les trucs n'ont plus le même sens, des choses qui te paraissent positives deviennent négatives etc.. Le truc c'est que le mental est le conteur de l'histoire. Si tu l'enleve, ben y'a plus d'histoire. Si tu le modifie tu vois plus du tout les choses pareil (tu change l'histoire).

La le boulot consiste à faire évoluer le mental d'un fonctionnement très duel vers un fonctionnement plus unifié (donc propice à la 5ème dimension).  Le boulot était pas plaisant, mais bon j'en ai occulté la plus grande partie.  Toucher la structure mentale fait fluctuer pas mal la vision du monde, donc tu peut plus rien croire à ce que tu ressent ou vois : tu es obligé d'avoir la foi simplement. En gros tu part du principe que tu t'en remet à dieu à fond et que tu vas ressortir de la pas trop fou de préférence (comprendre capable d'intéragir à peu près avec les autres) , vu qu'il y a plus moyen de réfléchir correctement.

A un moment entre deux accalmies et truc pas trop occulté, j'ai noté qu'il y a un petit blocage sur une pointe du coronnal qui me gène de temps en temps : c'est pas méchant mais bon, tant qu'a faire j'ai demandé à quoi sa servait. Alors que je discutait avec une des fameuse non terrestre blonde pour savoir ce qu'elle pensait du boulot sur ma petite cervelle, l'un de mes maitres dit "tiens regarde pourquoi on te le vire pas", et il me l'a viré.

Aussitot la non terrestre est devenu négative et une espèce de terreur monumentale associé à une haine pas possible sont remontées: mes mains se sont mis à trembler de colère tellement de choses sortait, et franchement fasse à la non terrestre j'avais l'impression de me tenir face au diable en personne, c'est parti en live complet.
Du coup ils m'ont remis le blocage et tout est rentré dans l'ordre.

En résumé ils m'ont expliqué que ce blocage la cachait une peur et une colère importante contre les femmes en général qui est lié à l'inconscient collectif et qui remonte très loins dans le passé de l'humanité. Sa tombe bien ils me l'ont montré parsqu'ils me l'ont viré : c'est un processus qui a duré toute la fin de la journée et la nuit. J'ai préféré
occuler, mais ils m'ont quand même raconté.

Voila toute l'histoire, sa touche une structure fondamentale de notre fonctionnement et quelque chose qui doit à mon sens impérativement évoluer pour sortir de cette dimension et monter dans la 5ème. Voila ce que j'en ai compris : mais c'est pour le  fun parsque c'est traité chez tout le monde sans forcément le savoir réellement.
Accésoiremnet le sujet à déja été abordé dans pas mal de livres.

Nous sommes à l'origine relié au père par le haut(dieu, la part masculine associé à la connaissance) et à la mère par le bas(la déesse, la part féminine associée à la vie brute.) Pour une raison inconnue à un moment donné les femmes ont pris le pouvoir et on renié dieu et glorifié la déesse. Donc, l'homme à vraiment été dominé par la femme il y a des milliers d'annés; par des espèces de femmes amazones qui ayant renié la part masculine on renié la connaissance et sont restés primaires à un certain niveau, mais en accord avec la nature et la vie.

Pour reprendre le pouvoir, les hommes on inventé le diable. Avec lui est arrivé la notion de mensonge. La notion qu'il existe un etre capable de se faire passer pour la déesse et nous mentir. Ils ont réussi petit à petit à inverser le processus et ont remplacé la déesse par le diable, pour finalement se reconnecter à dieu par le haut (en temps que sauveur qui nous protege du diable).

Au final c'est la que nous sommes arrivés dans la domination des hommes : ce qui a marqué le retour de la connaissance, avec en même temps un éloignement de la vie. Une sorte de reniement qui culmine aujourd'huis dans un processus d'autodestrution avancé. Nous exprimons ce conflit profond avec la vie aujourd'huis de plein de manières, et à tous les niveaux. Autodestruction profondes de nous même et de notre planète, perte de l'amour au plus profond de la société. Même nos enfant sont de plus en plus allergiques à la nature : donc à la vie elle même ! Notre force de vie est de plus en plus faible et nous coupons complètement nos racines pour finalement arriver à une société ou l'homme n'est plus qu'un robot sans force qui doit s'en remettre à l'exterieur pour compenser la vie qu'il refuse de laisser couler en lui. La connaissance est la mais elle remplace la vie au lieu de s'intégrer hormonieusement avec elle : des machines pour se déplacer, pour parler etc.. bientot a ce rythme il ne restera plus rien de nous.

C'est bien ça le problème lié à la shakti : on la considère comme le diable alors que c'est la déesse ! Nous avons créé un menteur et au final nous n'autorisons plus la force de vie à monter en nous par le bas et la diabolisons, c'est la punition dont nous sommes nous même les auteurs.

Il est plus que temps d'intégrer à la fois dieu et la déesse et de réaliser que le diable n'existe pas mais est notre création ! Intégrer à la fois la connaissance et la vie dynamique elle même.

Nous sommes à la fois dieu et la déesse en nous, et exterieurement nous revetons un des deux aspect : male et femelle. Il est plus que temps de nous réconcilier à la fois à l'interieur et à l'exterieur : de réconcilier dieu et la déesse en nous et de finir enfin la guerre des sexes.

Ceci fait parti du processus de l'ascension : virer le diable que nous avons créé de toute pièce et remettre la déesse à sa place (sans virer dieu le père cette fois ci) et parvenir enfin à etre complet.

Car sans la déesse : par d'amour et de vie possible et sans le père, pas de structure et de connaissance.
Les deux mélés dans le coeur sont l'energie divine créatrice.

PS : Cette notion de diable et de dieu le père sauveur sont directement créateurs des religions et de la notion que notre vie ici est une punition et non pas un choix que nous avons fait.
En réalité dieu (père-mère) nous aime inconditionnellement et nous laisse créer les histoires que nous voulons comme nous le voulons. C'est aussi simple que ça. A un moment nous avons été une majorité à en avoir marre de vivre cette histoire qui part un peu en vrille et qui de toute façon vas se prendre un mur, alors on a décidé de changer.   C'est ça l'ascension. Les choses sont relativement simples au final.

PPS:  Concernant la shakti je rajoute une précision : l'energie monte par le premier chakra et suivant ce que nous voulons effectuer vas s'arreter au bon étage. Nétoyer de bas en haut permet de la faire circuler librement par le canal central. Il suffit ensuite de la positionner au bon étage.
Si on doit survivre dans la nature mieu vaut qu'elle soit au premier étage,
Si on veut du sexe il faut monter au deuxième et si on est sencé diriger une armée mieu vaut la faire monter au troisième étage.
Le soucis dans la vie de tous les jours en dehors de toute considération spirituelle, c'est quand elle n'est pas au bon étage au bon moment principalement, ou qu'elle ne peut pas occuper correctement un étage suite à différents problèmes structurels. Sa finis en harcèlement sexuel au bureau si elle est bloqué au deuxième au lieu d'aller au troisième, en tyrannie si le troisième est déréglé etc..
Bien sur, assez peu de gens utilisent correctement leur shakti dans notre société et encore moins librement : nous sommes éduqués pour la renfermer. Donc la plupart du temps les comportements sont refoulés et complètement pervers au lieu d'etre l'action juste au moment juste.

PPPS :  bien sur la structure mentale n'est pas dans le corps physique mais situé bien plus haut, sinon la mort équivaudrait à l'illumination.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 18:59
Bon, voilà ce que j'en ai compris.(donc ça vaut ce que ça vaut).

En fait on est tous en train de créer un corps de lumière. Ca fait partie du processus d'évolution actuel de l'humanité.
Il est créé en faisant descendre l'esprit dans la matière et en chassant toutes les peurs de tous les corps (y compris physique).  Donc c'est un processus très lourd quand même. Et très long.

Ce corps est un intermédiaire avant le corps illusoire impur (pour les bouddhistes) qui a été rajouté parce que nous avons changé de phase et entamons un retour à l'unité. Il n'a pas les mêmes capacités dans le sens où il est fait pour fonctionner avec les mêmes 'pouvoirs' mais à partir de la cinquième dimension uniquement. Ce qui implique que la terre elle même doit avoir atteint complètement la cinquième dimension pour qu'il soit pleinement fonctionnel. Alors que le corps illusoire impur doit pouvoir fonctionner en 3D également.

Dans l'absolu, ça ne change rien sauf que ceux qui suivent le mouvement jusqu'en cinquième dimension pourront continuer tranquillement leur évolution sans s'emmerder à se réincarner. (ce qui est lourd honnêtement, parce qu'il faut tout réapprendre à chaque fois, même si on nous laisse notre niveau d'évolution a priori.)

Donc, ça serait parti pour faire une vraie ascension à la « stargate » dans les années qui viennent (surement pas mal d'années quand même.) Bon ben là, je demande à voir parce que c'est space. Des fois on me dit de ces trucs.

Le corps de lumière par contre, même en faisant l'autruche, je ne peux pas nier qu'il est là en train d'être créé, vu que je me fais le processus en direct live. Idem pour la quatrième dimension : je veux bien croire que je soit super doué et que les chamanes du passé aient été des handicapés, mais bon, faut pas pousser, y'a des limites même à mon orgueil.

Je reste fidèle à mon fonctionnement basique : je crois uniquement ce dont je fais l'expérience directe.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 18:53
Avant hier, alors que je rentre chez moi après le boulot, un des mes maitres intervient "Attention, on va te faire remonter des peurs occultées." Ah bon.

Du coup, j'ai passé la soirée et une partie de la nuit en crise d'angoisse. Pas très cool. Je me suis retrouvé au trente sixième dessous en deux minutes, et comme mon niveau vibratoire a suivi je me suis retrouvé en train de nager au milieu d'entités diverses et variées, à sursauter au moindre truc qui me frôle : je déteste ça depuis que je me suis fait allumer. Je reconnais qu'elles ne se sont pas attaquées à moi, et que les maitres m'avaient prévenu que personne ne me ferait de mal. Mais quand tu sens une forme glaciale et piquante pleine de tentacules qui te rentre dans le corps c'est pas top. Faut dire qu'elles n’y peuvent rien : c'est moi qui suis descendu à leur niveau d'existence et pas l'inverse d'une certaine manière.

Mais bon, pour moi là, c'était un peu « fear factor » : dans une fosse pleine de tarentules, alors même si le dresseur te dit qu'elles ne mordent pas, ça stress un max quand elle te marchent dessus.

Du coup je n'ai pas passé une soirée super cool, mais énormément de peurs sont remontées. La lumière m'a tout expliqué point par point : chaque peur une par une, et ça a été long. Au final une soirée super pas terrible, mais je reconnais que le lendemain tout avait disparu. Mais vraiment disparu.

C'est à dire, imagine tu as une peur panique des araignées par exemple. Quand tu évoques le souvenir d'une araignée tu sens une peur ou un frisson remonter. Quand tu en vois une, tu paniques. Là, on te fait passer la nuit avec des araignées. le lendemain tu évoques l'image d'une araignée et, au lieu de la peur, tu rencontres le vide : y'a plus rien. C'est parti.

Nous sommes dans la quatrième dimension en ce moment : réellement je veux dire. Telle qu'elle est définie par le new-âge du moins. C'est à dire que les choses sont beaucoup plus fluides qu'avant : il suffit que j'évoque l'idée d'un esprit pour qu'il vienne à moi maintenant. Il n'y a presque plus de distance entres les dimensions. On est très loin du chamane qui était obligé de fumer un super pétard et de faire une transe à coups de tambour pour contacter les esprits : là, on nage dedans.

Par contre, du coup, nos peurs se manifestent très vite et presque instantanément : bien plus qu'avant. Sur le plan éthérique elles apparaissent à la moindre sollicitation et dans la matière elles se manifestent en quelques jours. Normal, nous les appelons à nous et c'est le principe de la quatrième dimension.

C'est une phase dans laquelle on nous fait tous lâcher beaucoup de peurs : c'est une nécessité pour dépasser ce niveau. Donc c'est très inconfortable, et si heureusement les gens le vivent pour la plupart inconsciemment (puisqu'ils n'ont pas conscience de leurs peurs profondes en fait) ça reste pas évident du tout.

Par contre, en fait nous n'avons rien à craindre réellement, parce que nous sommes très proches de la cinquième dimension et des esprits supérieurs qui nous protègent pas mal du coup : il y a juste nos peurs à regarder.

Le truc donc, c'est que la cinquième dimension est là aussi : celle de l'unité et de la paix. Du coup le lendemain après ma séance « fear factor », je ronfle au bureau à l'heure de la pause (je précise, parce qu'on est à Marseille mais quand même...).

Méditer et dormir c'est pareil pour moi maintenant : je reste conscient en sommeil léger, et même en rêve: ça devient plus de la projection de conscience ou des visions tout en étant assis qu'autre chose. Par contre il y a une différence énorme : avant, quand je faisais ça, mes corps subtils se détachaient de mon corps : une partie de ma conscience restait dedans, une autre partait en vision ou discussion avec un esprit quelconque et une petite part restait dans mon corps paralysé.

Maintenant, c'est comme si mon corps physique et mes corps subtils étaient d'un seul tenant : il n'y a plus de séparation et si le taux vibratoire de mes corps subtils augmente, mon corps physique a tendance à suivre aussi : je sens l'énergie circuler dans mes cellules et 'le père' présent en lui aussi. Comme si, il n'y avait plus de séparation entre les corps. C'est très étrange. La paix s'installe immédiatement : mais une paix mêlée de joie qui dépasse tout ce que j'ai connu jusqu'à présent.

Donc, on navigue entre les extrêmes : on lâche des peurs et là c'est direct au trente sixième dessous à cause de la quatrième dimension qui est très proche, ou bien on monte un peu de niveau vibratoire et on est direct dans la cinquième et la paix de l'esprit.

Très étonnant ce grand écart énergétique. Ca sera comme ça tant qu'on n’aura pas lâché toutes nos peurs sans exceptions d'après les maitres, et y'a du boulot.

PS : il n'est pas nécessaire de vivre les choses en conscience, et en fait, à force de me faire lâcher des trucs, ils m'ont fait lâcher ce qui fait que j'essaie de tout superviser depuis un moment. Du coup maintenant je me centre dans le coeur, et ils bloquent ma vision du reste et font le boulot : très pratique et ça va beaucoup mieux.
Je peux lâcher les peurs sans m'en soucier et en me centrant sur le coeur et la cinquième dimension : c'est carrément mieux. Hier ils m'ont viré pleins de trucs sur les chakras du bas, là ils bossent sur le haut d'après ce qu'ils m'ont dit (j'ai plein de comportements infantiles qui sont remontés d'ailleurs, c'est marrant) et après il parait qu'il va  y avoir un gros chantier sur le coeur.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 19:10
En ce moment, c'est un gros boulot pour lâcher du 'vieux'.
Toute la journée, mes maitres me font voir des trucs qui ne vont pas. Ils me crament un coup là où ça bloque : apparemment ils trouvent que c'est super pratique parce que c'est très explicite et je réagis de suite, faut dire que la clairaudiance quand ils disent un truc qui ne convient pas, j'ai tendance à fermer. Maintenant que j'ai compris l'intérêt des brûlures ça va mieux, et c'est vrai que, suivant l'endroit, je fais le lien assez facilement: du coup j'ai une image mentale qui vient avec la nature du comportement erroné, et ils le dégagent. C'est super long parce qu’il y a un paquet de trucs, totalement bizarres des fois. Il m'arrive des énergies bizarres de partout, mais ce sont eux qui contrôlent à chaque fois.  Bref c'est le chantier sur moi en ce moment.

Je parle beaucoup avec la lumière et l'énergie jaillit de plus en plus souvent du coeur. Je ne contrôle pas vraiment mais j'ai tendance à m'en servir pour résoudre les problèmes, c'est très efficace. Un peu comme le double du futur mais en mieux. J'ai un truc qui cloche: je m'en remets au père, je laisse l'énergie jaillir du centre et ça résout le truc assez vite, ou bien j'ai droit à l'explication.  Les maitres m'encouragent à faire appel au père tout le temps et à résoudre les choses moi même en passant par le coeur.

Les 'maitres' respectent tout le monde pour une raison simple: à leur niveau de conscience, ils sont toute la création manifestée incarnée. Donc, ils m'encouragent à comprendre et à voir l'utilité de tout un chacun.
Si je parle de quelqu'un (ou de quelque chose) ils considèrent que je parle obligatoirement d'eux, du coup je ne peux pas médire de quoi que ce soit, et je suis obligé de tout respecter.

Le plus gros du boulot est dans le lâcher prise. Voilà ce que j'ai compris de tout ça pour l'instant: A l'origine nous sommes issus de la source (du père) notre énergie descend pour exprimer une expérience, elle va passer du spirituel au mental, à l'émotionnel puis dans le matériel pour exprimer une chose quelconque. Cette énergie, une fois qu'elle s'est exprimée (sous forme d'émotion, d'action ou d'expérience) devrait remonter directement en haut.

Or, ce n'est pas ce qu'elle fait : là où elle arrive, nous la 'saisissons'. c'est à dire que nous bloquons et que nous n'arrivons pas à la laisser remonter. Du coup elle va s'incruster là où elle est arrivée : ça va faire des choses stagnantes dans le corps émotionnel, un schéma mental qui va nous prendre la tête ou un karma qui va s'incruster dans le corps spirituel.  A force, nous restons bien bloqués à ce niveau là, sur plusieurs vies, et finissons par oublier la source d'où nous sommes issus.

Donc là où ils me font le plus la guerre, c'est sur tout ce qui risque de se ré-incruster en bas : ils essaient de m'apprendre à lâcher tout : émotions, mental , spirituel. Il est question de laisser les choses s'exprimer puisque je suis là pour vivre une expérience, mais de ne surtout pas les laisser s'incruster et de les laisser remonter immédiatement. Idem pour le mental : à chaque fois que j'essaie de prévoir un truc, ils me disent 'demande au père et laisse venir'. Pas facile avec notre éducation. Mais c'est le seul moyen de ne pas faire de mental à tout va. Et j'ai beau avoir bien vu que le mental prévoit toujours de travers et que le double du futur sait tout, et le 'père' encore plus; c'est dur dur de lâcher mon éducation. Voila c'est l'idée général du travail actuel. Autant dire qu'il y a vraiment du boulot.

Sinon le débit d'énergie c'est pas encore ça, mais je n'y peux rien, je suis trop sensible et dès que ça part en extase mystique j'ai du mal à supporter. En plus, les canaux sont encore pas mal en rénovation, et mieux vaut y aller tranquille.

Bon bref c'est le bordel et je suis un peu paumé, mais bon, ça finira bien par s'arrêter tout ce chantier.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 18:55
Un matin, je m'aperçois qu'une de mes plantes va mal. Elle émet une détresse émotionnelle très forte et le lutin qui s'en occupe a l'air dans le même état. En l'observant de plus près je vois qu'en fait, certaines de ses tiges sont fanées et recouvertes d'une espèce de mousse blanche.

Inutile de dire que je ne m'y connais toujours pas en plantes : non seulement je ne connais pas le nom 'humain' que les scientifiques leur donnent, mais, en plus, je connais encore moins les maladies qui peuvent les affecter. Sur le coup, je me dis que je vais aller chercher sur internet pour voir si je trouve une info sur cette plante, et les maladies qui l'affectent.

"Surtout pas : Ne commence pas à faire n'importe quoi!" C'est ma fée de l'air qui vient de débarquer : elle se manifeste de temps en temps, surtout quand je suis sur le point de faire une connerie généralement.

(bon ok je fais quoi alors?)
"Il faut faire comme sur un humain : en premier comprendre pourquoi elle est malade : ce qu'elle veut exprimer.
Quand tu auras compris le fond du problème, tu cherches un moyen de le résoudre. Quand c'est fait, tu peux t'attaquer à l'aide à la guérison physique."

Bon, ben du coup, je demande à la plante ce qui ne va pas. Ca y est je suis psy pour plante : mais il faut savoir qu'elles ont de l'émotionnel et un esprit avec lequel on peut discuter par télépathie assez simplement. Pour peu qu'on soit motivé pour leur parler, bien sur. Télépathe nous le somme tous : chez la grosse majorité des gens, c'est simplement inconscient et très filtré par le mental, donc il en passe juste des bribes de discours bien souvent, qui sont confondus avec des ressentis ou les pensées de la personne elle même. Par contre inconsciemment tout le monde comprend.

En fait la plante m'explique son problème : elle est désespérée parce qu'on lui a promis, il y a un moment, qu'elle aurait un pot plus grand pour grandir. Le sien est trop petit, et elle se sent en quelque sorte trahie et délaissée. Surtout que le pot a été acheté et qu'il traine depuis quinze jours dans l'entrée. Du coup je comprends qu'elle somatise pour attirer l'attention : comme n'importe quel humain. Donc je décide de m'en occuper le matin même, et la plante qui a perçu mes pensées commence à se calmer immédiatement.

Je demande au lutin qui s'en occupe si le fait de changer de pot suffit pour la soigner, il me répond qu'ensuite il suffira de couper le bout des tiges qui ont la mousse blanche, mettre mon intention sur elle en envoyant de l'amour, et que tout devrait rentrer dans l'ordre. Après vérification avec le double du futur ça semble ok. Je pose le nouveau pot à coté de la plante en lui disant que je reviens pour la rempoter : aussitôt je capte une de ses pensées assez bizarre : elle est train de calculer sa nouvelle taille en fonction du pot, j'ai presque l'impression qu'elle est en train de calibrer sont corps éthérique pour qu'il fasse la taille adaptée, mais bon, c'est un peu bizarre, alors je laisse tomber.

Donc, je pars acheter un peu de terre pour rempoter, et, une fois au magasin, je remarque plusieurs plantes différentes qui me plaisent bien. Je décide d'en prendre une pour la ramener. Au dernier moment, je doute, et alors que je commence à me rabattre sur une autre plante à coté, ma fée intervient encore. "laisse celle là, c'est un autre qui va l'acheter, elle ne part pas avec toi : c'est prévu."

(ah bon. Eh ben, moi je croyais que c'était plutôt nous qui choisissions les plantes nous mêmes, et vous faites quoi si quelqu'un prend une plante qu'il ne doit pas?) "Ca ne peut pas arriver : même si vous faites semblant de ne rien entendre, vous entendez tout, et personne ne prend une plante qui ne lui est pas destinée si les fées font bien leur boulot."

Bon ma foi ok. Du coup, je récupère la première plante que j'ai vue. Elle semble assez contente.
"j'espère qu'il fait bon chez toi et que tu as un grand jardin!" (c'est la plante qui a parlé)

(Ben tu sais, chez moi c'est plutôt un appartement, alors j'ai peur que ça soit mal barré.)
"ah bon? moi on m'avait promis un grand espace!"
Sur ce, la fée intervient et parle à la plante: "laisse tomber c'est prévu, tu verras"

Sur le coup je ne relève pas, et je laisse la fée se débrouiller avec la plante. Bon, sur ce, j'arrive chez moi et j’explique le problème à ma femme, qui se charge de rempoter la plante (c'est elle qui lui avait promis un plus grand pot en fait.)

Une fois l'opération terminée vient la question de savoir où on va mettre la nouvelle plante. Sur le balcon ou dans la maison? En fait j'avais complètement oublié le balcon : du coup on la met sur un bac attaché à la rambarde: de là, elle a une vue imprenable sur la colline et toutes les autres plantes, et elle est ravie. En fait elle voulait juste percevoir du grand espace.

De là où elle est, on voit même le gardien de la nature du coin (un femme titan avec une émanation immense, assez sympa. Elle est principalement liée à l'air je crois). Voilà, ça fait plusieurs semaines et la plante va très bien : elle n'a plus rechuté et semble guérie; apparemment son pot lui convient.

PS : les minéraux ont une conscience autant que les plantes, pensez y quand vous croisez une pierre. Elles ont un émotionnel et une capacité télépathique également. Les pierres, semble t-il, nous enseignent et enseignent notre corps au niveau structurel : d'où leurs effets thérapeutiques variés sur nous suivant leur nature. Bon, encore un aspect à approfondir plus tard.

PPS : C'est vrai que j'ai tendance à ne pas souvent parler avec la nature en général, faut dire qu'il y a tellement de monde entre toutes les dimensions, sans compter les communications inconscientes des humains, qu'il est difficile d'accorder du temps à tous. Donc j'ai tendance à filtrer et quand les lutins ne sont pas contents, ils me le font savoir généralement. Au passage mon problème de communication a été résolu, je ne suis plus dissonant avec eux, ça devait être temporaire. C'est un aspect de moi qui finira bien par s'exprimer pleinement un jour ou l'autre de toute façon, et j'ai beaucoup de choses à apprendre.

Je me dis qu’il a du y avoir une erreur de casting : j'aurais été comme un poisson dans l'eau dans une tribu quelconque,  à parler aux morts, à m'occuper des esprits des lieux et à demander aux doubles du futur des chasseurs si la chasse sera bonne... un peu de peinture, de folklore et de transes pour faire plaisir au client, et hop, un boulot vite fait bien fait auquel personne ne comprend rien à part toi. Remarque, des fois je me dis qu'informaticien, ce n'est pas si éloigné finalement.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 18:48
Donc, le soir en rentrant chez moi et en réfléchissant au traitement qu'ont subit mes épaules et à sa signification, je m'aperçois soudain que je suis très tendu. J'ai beau faire, j'ai les épaules très coincées et remontées : complètement crispées quoi.

Bon ben, je ne me démonte pas, je demande directement à mes épaules ce qui se passe. Elles me répondent : "on ne va pas y arriver".

(on ne va pas y arriver à quoi?)
"A assimiler tout ça avant que le bébé n’arrive."

(?? euh ben moi je n'ai jamais dit qu'il fallait tout assimiler avant qu'il arrive.)
"Si tu l'as dit!"

Et, à ce moment, je m'aperçois qu'elles ont parfaitement raison : une part de moi dont je n'avais pas conscience a décidé qu'il fallait que je devienne parfait avant que le bébé arrive. Mais en fait c'est complètement débile.

Un de mes maitres intervient :
"Si un enfant vient, c'est qu'il t'a choisi en conscience, en sachant ce que tu es; et tu seras parfait pour lui."

Mes épaules se sont complètement décrispées. Du coup, je réalise qu'en fait, j'ai tout mon temps, et que je peux prendre le reste de ma vie pour apprendre à dépasser la dualité et même vingt vies de plus s’il le faut.

"Tu ne peux pas mettre plus de temps que moi pour comprendre. Pourtant tu y arriveras obligatoirement : la preuve est que nous y sommes arrivés nous. Ne te presse pas, et cesse de mettre un poids inutile sur tes épaules en essayant de devenir ci ou d'avoir ça.  C'est typiquement ce qui nuit à l'instant présent et empêche ton enfant intérieur de s'exprimer. A peine nous t'avons retiré tout le poids que tu t'étais inutilement mis, que tu t'es empressé d'en mettre un autre.

Tu n'as rien à faire, à prouver ou démontrer : ton existence seule est une bénédiction en tant que telle, et comble le père et nous tous au delà de ce que tu imagines. Un jour tu verras le monde à partir de notre niveau et tu comprendras à quel point le moindre d'entre nous, du plus petit brin d'herbe au plus grand archange participe à notre gloire à tous. Ne sois pas pressé, tu y arriveras en son temps.

D'une certaine manière tu y es déjà arrivé puisque le temps est une chose très relative de là où je suis. Et, qui sait?  Peut être bien que tu te tiens déjà avec nous là haut..."

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 18:47
Hier, alors que je sors de plusieurs discussions un peu étranges avec mes maitres sur différents sujets, je sens brusquement une douleur au niveau du dos. Je sens clairement qu'un truc négatif s'est collé sur moi et je sens que je commence à me 'vider' de ma substance éthérique au niveau des épaules, c'est carrément désagréable.

Aussitôt je demande à mes 'maitres' ce qui se passe. "on travaille sur toi : laisse faire il y en a pour quelques heures."

(vous m'avez collé une espèce d'entité ou je ne sais pas quoi : c'est un truc négatif ça! Ça ne va pas non?)
"Négatif, positif c'est un point de vue. T'as des trucs en trop au niveau des épaules, et celui qui est sur ton dos s'est gentiment proposé de t'en débarrasser à notre demande. Moi je trouve que tu devrais plutôt le remercier."

(Remercier une espèce de démon ou de larve éthérique?)
"Bien évidement, il est en train de t'aider : il remplit parfaitement la tâche que le père lui a confiée, comme celui qui a détruit une bonne part de tes corps subtils. Il a fait du bon boulot, il nous a évité de tout détruire nous même pour reconstruire après. Tu remarqueras qu'il a fait des frappes chirurgicales. Mais bon y'avais pas beaucoup de trucs à garder faut dire ce qui est."

(...)

"Tu diabolises tout ce qui te retire des choses, c'est typique. Tout ce qui t'enlève une chose est négatif, tout ce qui t'en apporte te parait positif. Tu préfères exploser à force de te prendre de l'énergie céleste, plutôt que de te faire retirer un gramme par une entité. Pourtant le monde est parfait : le poids que tu portes sur tes épaules et qui t’empêche de grandir est une nourriture pour lui : il est parfait et a été créé parfait par le père. Tu n'as simplement pas compris sa fonction et son utilité pour toi. S’il se colle sur toi, c'est pour t'aider à changer ou pour t'indiquer qu'une part de toi veut évoluer. Rien de plus.

Tu es immobiliste : voila ton problème. Tu es figé dans une forme et tu refuses de la laisser se modifier suivant les besoins. Voilà ce qui te retient prisonnier à ce niveau de réalité et t'empêche de nous rejoindre. Ce que tu diabolises le plus et te fait le plus peur est simplement tout ce qui pourrait te forcer à changer: c'est pour ça que tu
as peur de la mort qui te retire une forme et que tu souffres à la naissance qui t'en crée une nouvelle qui va t'obliger à évoluer.

Figé, immobilisé dans la matière, alors que ta vraie nature est fluidité.

Ce que tu appelles gain ou perte n'a aucun sens : tu changes de forme et ce qui n'est plus utile s'en va, ce dont tu as besoin arrive; et c'est ainsi à chaque instant. Transformation et changement constant, voila ce que tu es réellement."
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 18:45
(La discussion se passe en silence, j'utilise donc des phrases et des mots issus de moi pour essayer de traduire les conversations)

J'ai pas mal de discussion avec les 'maitres' ces temps ci. Alors qu'hier matin je me pose une question concernant toutes les théories de complots gouvernementaux, diaboliques, et autres qui pullulent un peu partout sur le Net, j'ai leur réponse immédiatement:

"Tu te déresponsabilises"

(mais moi je n'y peux rien si nos gouvernements sont là et font n'importe quoi.)
"Pourquoi y a t-il des gouvernements à ton avis? Pourquoi remettez vous votre pouvoir entre les mains des autres?
C'est simplement pour ne pas vous responsabiliser. C'est un comportement infantile. Vous vous coupez en morceau, vous mettez toutes les responsabilités sur une partie de vous, et cette partie devient responsable de tout. Si elle fait une chose qui vous convient vous la portez aux nues, si elle fait une chose qui ne vous plait pas vous la diabolisez. Et vous marchez comme ça pour tout : aucune responsabilité, aucune implication.

Bien sur, l'extérieur n'est que le reflet de votre intérieur : et vous procédez exactement pareil à l'intérieur de vous.
Vous vous coupez en morceaux, et une part de vous devient bouc émissaire, vous créez le diable de toutes pièces à partir d'une part de vous. Mon addiction à la bouffe, à ci ou ça. Mais il n'y a pas de diable en vous : il y a juste une part de vous à qui vous donnez ce rôle et une autre qui joue la 'vertu'. Une qui a le mauvais rôle et un autre qui sert de référence.

Responsabilité totale : c'est le premier pas en dehors de la dualité. Tu es responsable de tout ce qui te touche de près ou de loin à l'intérieur ou à l'extérieur. Responsable ici ne veut pas dire que tu dois te fustiger pour quelque chose qui arrive qui ne 'semble' pas convenir: ça veut dire que si quelque chose entre dans ta réalité alors tu l'y as invité. Si tu veux le changer tu peux le faire puisque tu as conscience de l'y avoir invité!

Ca veut dire accepter son propre pouvoir. En avoir conscience te redonne le pouvoir de le changer, te détacher et te déresponsabiliser te prive de ce pouvoir.

Mais avant de changer une chose, encore faut il comprendre réellement à quoi elle sert et si réellement elle n'a pas d'intérêt et mérite d'être changée. Souvent des choses qui paraissent mauvaises sont des messages cachés ou ont une raison que tu ne peux découvrir que bien plus tard.

Une chose est sure : nul ne mérite d'être diabolisé et rien n'arrive au hasard, trouve les causes cachées et les raisons profondes, et ensuite tu pourras changer les choses qui ne conviennent plus lorsque les messages cachés auront été révélés. Lorsque l'intérieur aura changé, l'extérieur suivra naturellement."
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 19:10
Je reviens sur une phrase qu'on m'a donné en thérapie il y a un moment et que je trouvais bien mystérieuse
(qui est issue de la bible il me semble?)

"Demandez et vous recevrez
Frappez et on vous ouvrira
Tous ce que vous demanderez à mon père en mon nom il vous l'accordera"

Il semble qu'au départ on soit obligé de passer par notre christ intérieur pour communiquer avec le père (moi supérieur?) D'ou la phrase "Tous ce que vous demanderez à mon père en mon nom ".

Puis à un moment on peut déplacer la conscience au niveau du christ intérieur et communiquer directement avec le père. C'est la que viens le long apprentissage permettant de devenir soit même un fils, pour dépasser le besoin de vivre les choses par l'intermédiaire d'une réincarnation.

Le fils est la forme manifesté qui passe la commande, le père est la forme non manifesté qui créé pour le fils : les deux sont un aspect du grand UN. Nous sommes tous les aspects multiples, mais pour devenir clairement le 'fils' il faut lacher beaucoup d'idée préconçues sur notre nature qui nest pas figée, mais changeante; et sur la dualité.

C'est un apprentissage long qui passe par la perte de tous les repères, et les fils disent eux même que le chemin vers le père est 'long' ensuite  (pour peu qu'on considère les choses en terme de temps, ce qui est faux à leur niveau de conscience).

Parler avec les 'maitres' est étonnant et leur vision est tellement éloignée de la mienne que j'ai du mal à m'y faire. Pourtant elle est moins 'déformée' puisqu'ils sont plus proche du père. Et ils me disent que ce que je persois d'eux est faux : c'est une modélisation que je me fais d'etres qui ont tellement dépassé mon niveau de compréhension que je suis obligé de leur donner une forme pour les comprendres. Mais à un certain niveau ils acceptent de revétir une part de ce qu'ils ont été avant d'évoluer pour se rapprocher de mon niveau de compréhension. C'est le niveau le plus bas auquel ils acceptent de redescendre, et le plus haut auquel je soit capable d'acceder à l'heure actuelle.

Tous ont conscience d'etre le même et pourtant ils revetent des aspects différents : certains sont issues de religions (celles qu'ils pratiquaient avant d'évoluer à cet état de conscience), d'autres n'ont eu aucune technique particulière, et on simplement suivis leur chemin d'évolution :  mais pour eux c'est la même chose et ils ne font pas de différence. Il y en a issu de l'islam, du christianisme, du bouddhisme, chamanisme, d'autres choses que je ne connais pas,  certains ne sont pas humains au départ et donc pas issus de religions connues pour nous, d'autres sont issus de l'occultisme etc...

Il semble qu'ils aient pour but de me permettre de faires les expériences nécéssaires pour dépasser ma vision 'duelle' des choses et devenir créateur de mes expériences 'en conscience'. Je suis obligé de faire transiter les choses par mon niveau de compréhension ce qui reste quoi qu'il arrive limité et déformé.

J'avoue que je suis un peu perdu, comme si on mettait un coup de pied dans toutes mes certitudes et que je devais réaprendre tout du départ. je crois que je suis encore plus paumé que la fois ou le lutin à commencé à me parler : parsque lui me paraissait etre à un niveau plus proche. Eux me paraissent complètement hors de portée, même si ils semblent prendre le temps pour m'expliquer les choses de manière à peu près compréhensible. C'est un peu comme passer de la maternelle au CP : non seulement tu t'aperçois que tu comprend rien mais en plus tu as l'impression qu'on attend énormément de choses de toi. J'imagine que je vais m'habituer petit à petit, mais je sais vraiment pas ou je vais.


Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article