Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 06:11
En fait, j'ai pas mal progressé sur l'enracinement depuis le stage de géobiologie.

Il semblerait donc bien que le premier et le dernier chakra soient d'un seul tenant : c'est un tube qui nous traverse de bas en haut. Son comportement est assez étrange : en fait, le premier chakra contient une part préhensible (comme une troisième jambe en résumé) qui peut s'allonger à volonté pour aller dans la terre, et le septième (qui semble être l'autre bout qui traverse tout le corps en fait) a la même part préhensible qui peut monter vers le haut de manière symétrique.

Plus cette extension descend bas, plus on est enraciné, d'ailleurs elle plonge dans le sol en partie. C'est très concret si on sent ses chakras et très marrant pour s'enraciner.

Au niveau du premier chakra j'ai également plusieurs tubes (ça, par contre, je ne suis pas sur que tout le monde en ait). La différence entre les tubes et les chakras est importante. Les tubes, c'est l'équivalent de ce que l'on a au bout des mains : c'est extrêmement sensible et c'est, en résumé, une connexion préhensible à n'importe quoi.
Un tube de cet ordre n'a pas de limite de distance de connexion. C'est terriblement désagréable parce que tout ce qu'il touche te traverse de l'intérieur, alors je n'aime pas trop m'en servir. (ceux là sont, comment dire, assez mal placés).

En fait, je me suis aperçu que je n'utilisais ni le premier chakra correctement (je n'étais jamais enraciné ou presque, donc, en gros, la part préhensible ne sortait jamais), ni ces tubes correctement. Un des non terrestres, rencontré sur un site me l'a connecté correctement à l'Intra terre, histoire que je sache où aller voir avec. Et c'est pas mal. Ca fait monter du feu dans le corps et ça file pas mal de pèche. Je comprends mieux pourquoi j'ai toujours une source d'approvisionnement en énergie, avec tous les tubes que j'ai en plus. Au passage, tout le monde a une multitude de ces 'tubes' au niveau du coronal. Ils sont connectés chacun à des choses différentes. Mais quoi? alors là, je n'ai pas fait l'inventaire. Certains peuvent être coincés si on a des karmas à régler avec ce qu'il y a à l'autre bout.

Il me reste à corriger un problème lié à l'eau au niveau des pieds, et à terminer de me reconnecter correctement à Gaïa. Dès que j'aurais retrouvé le pole positif, normalement je pourrai à nouveau être connecté en permanence avec un des tubes du bas.

PS:
Il se peut que cette connexion soit squattée par des entités, mais apparemment c'est pour nous indiquer que nous sommes mal enracinés. Couper entièrement l'enracinement est un bon moyen d'attirer notre attention sur ce point. Généralement, dès qu'on a pris conscience du problème, il suffit de lui demander de s'en aller. Si on a un doute, on peut demander à un archange de nettoyer cet endroit, c'est encore le mieux.

PPS:
Plus le travail avance, plus des choses qui étaient négatives deviennent positives. En fait, dans l'absolu rien n'est négatif, mais il n'est pas judicieux de rencontrer certaines races ET et certaines autres tant qu'on n’a pas réglé son passif karmique avec eux. Parfois ils sont négatifs simplement parce qu'il est trop tôt pour discuter avec. A la fin, j'imagine que tout doit être positif. Finalement, les notions de bien et de mal sont extrêmement relatives.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 19:02
j'évacue des trucs super bizarre, et il y a des points de vues étranges qui remontent.Dans ces cas la je ne sais pas si je vide un comportement éronné d'une autre vie, d'un autre incarné de la même énergie ou juste une bizarrerie qui c'est mise dans le subconscient; peu importe au final, l'important c'est que sa s'en aille. Retenir l'expérience pour l'ame, et laisser partir les choses. (un peu comme une psychanalise de l'ame...)

Le monde matériel est constitué d'effets.  Quel que soit la volonté de pouvoir ou de puissance qu'on puisse désirer à cet endroit, au final on ne peut que 'réagir' au choses. Du plus grand roi au plus petit serviteur, chacun est condanné à subir. Il n'y a et n'y aura aucun pouvoir réel. Ce endroit est fait pour 'jouir' des choses et les voir se manifester, pas pour créer réellement des choses en consciences.

Le magicien qui découvre le monde des choix (ame) et plus tard le monde des causes (esprit) eleve sont regard à un endroit ou tout trouve son explication, mais il retourne également vers la source de la création des évenements. Si sa volonté d'exercer son pouvoir est grande, c'est à cet endroit que vas apparaitre le sorcier.

Car si on est suffisament clair et qu'on accède assez haut, il est possible de placer une Intention très haut, cette intention vas descendre petit à petit dans la matière jusqu'a ce qu'elle se manifeste sous une forme ou un autre. La plupart du temps tout le monde fait cela inconsciement car c'est l'esprit divin de chacun qui choisi.

Par jeu l'esprit divin peu laisser choisir l'égo de la personne incarnée. C'est la que la magie 'noire' apparait. Quelle est la différence? Aucune d'un point de vue structurel, la seule différence est dans l'intention qui l'a créé : est ce une Intention en accord avec la source, ou est ce un choix de l'ego qui n'est pas en accord avec elle.

Tout est la.
Un choix de l'ego différent de la source joue le jeu du pole négatif (donc de la séparation). Il est autorisé dans la dualité parsqu'il permet de maintenir l'existance d'une distance avec la source et donc l'existance du monde manifesté lui même.

Un choix motivé par la Source joue le jeu du pole positif (donc du retour à l'unité). Il permet de faire revenir un peu les choses vers la source quand elles se sont trop éloignés. En conséquence le sorcier(ou tout autre nom que vous voudrez lui donner) est nécéssaire d'un certain point de vue, c'est bien pour ça que l'esprit divin l'exauce.

Le problème est que plus l'intention a été placée haut, plus les conséquences dans la matière, même si elles sont décalés dans le temps seront importantes. Plus le retour de karma sera important. Mieu vaut etre le dirigeant qui appuie sur le bouton de la bombe nucléaire, car lui ne fait que manifester l'effet d'une cause située plus haut, que d'etre le sorcier qui maudit, parsque lui vas se prendre un maximum de karma, puisque son intention vas créer énormément d'évenements.

Retrouver une vie de sorcier provoque plusieurs couches de réactions. D'abord beaucoup de colère, surtout si on a fait beaucoup de mal puisque par la loi du karma le mal que nous faisons nous est retourné. Et lorsqu'on a pu l'expérimenter en retour et mesuré l'empleur de ce qu'on a généré, il est difficile de ne pas se juger. Car au fond si on interviens contre les autres, c'est par amour pour quelqu'un ou quelque chose, mais exprimé avec de la peur.
Puis l'impression d'avoir été trahi par dieu : car après tout il nous a donné le pouvoir de faire les choses et nous a laissé l'exercer, pour pouvoir jouer à ce jeu du monde manifesté.

Au final ces deux roles ont été voulu et il n'y aucun jugement d'aucune sorte en dehors de l'égo. Car cette colère contre dieu, viens du fait que nous croyons qu'il nous juge pour cela.

Pourtant si on monte suffisament haut, au niveau de l'esprit divin, on s'aperçoi qu'au fond, personne n'est forcé à rien et qu'il s'agit plus de volontée de jouer et de créer du neuf. La source propose qu'on crée un nouveau monde, les esprits divins qui vont le créer choisissent d'entrer dans la polarité négative et il vont permettre de provoquer cet eclatement (le big bang) qui vas créer le monde manifesté.

C'est bien pour ça que les anges et archanges (qui se tiennent dans l'absolu) aident tout le monde sans distinction. Car personne ne peut etre taxé de bon ou mauvais dans l'absolu.

Ces deux polarités sont nécéssaire pour créer le manifesté, et comme il n'y a pas de jaloux, tout le monde alterne les roles dans l'un ou l'autre camp sans exception. Il n'y a pas de 'virtueux' ou de 'mauvais'. Pour jouer au gendarme et au voleur il faut bien que quelqu'un se dévoue à jouer le voleur, donc c'est un tour chacun.

Au fond psychanaliser son 'ame' c'est un peu comme une psychanalise classique. Sauf qu'au lieu d'en vouloir aux parents on en veut à dieu. Et que le psychanaliste est l'esprit divin. Bizarre bizarre.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 06:58
Bon ben depuis la semaine dernière le pole positif bosse sur moi. C'est donc assez bizarre, je sais qu'ils sont la, mais je sais pas ce qu'ils font. Mes perceptions sont plus limités et j'essaye d'etre plus dans la matière, et sa marche pas mal. Mais par moment sa vas, sa viens.

Par contre par moment j'évacue des quantités pas possibles de trucs, d'un seul coup. C'est étrange comme manière de faire, mais bon.

Le thème du week end:
"Les lieux à l'extérieurs permettent de reconnecter des éléments à l'intérieur."
Aller dans un nouveau (ou ancien) lieu est donc un moyen de se reconnecter à des vieux trucs, eventuellement pour les évacuer.

Samedi en famille à monaco.
Je n'ai pas aimé l'endroit. Etre la bas c'est un peu comme etre sur un autre espace temps. On dirait que l'endroit résiste au passage du temps. Sa n'est pas étonnant que cet endroit soit resté indépendant à l'époque ou toutes les principautés s'unifiaient, et la bas j'ai eu l'impression d'avoir régréssé de 25 ans.
Je n'ai jamais senti autant de vieilles énergie incrustées qu'a cet endroit pour l'instant. Je sais par le géobio que le temps ne s'écoule pas pareil partout et qu'il existe des anomalies suivant les lieux (voir certains lieux ou les gens peuvent carrément disparaitre parsque le temps ne s'écoule pas du tout comme ailleurs.)
La on dirait un truc du genre, mais bon plutot un ralentissement naturel de l'évolution, plutot que l'oeuvre d'un esprit sur la zone. Le lieu m'a un peu fait penser à OSS 117. "Le monde à changé, par lui!".
Mais c'etait peu etre lié au lieu lui même, puisqu'on etait au niveau du casino. Peu etre que tout n'est pas pareil la bas. C'est un peu flou pour l'instant. Mais c'etait l'endroit idéal pour  lacher des vielleries justement. (entre autre des vieilles histoires du grand père à régler sur place).
Et puis le repas au Louis XV etait très réussi, on vas pas cracher dans la soupe...

Dimanche dans un marais en camargue.

Sa me ressemble pas du tout, mais bon j'ai senti qu'il fallait y aller quand même.
Sinon j'ai été prévenu qu'il n'y avait aucun esprit intéréssant pour moi sur la zone, et qu'il fallait simplement laisser faire et évacuer. C'est ce que j'ai fait et franchement j'ai laché un max de trucs dans la journée. "De veilles énergies stagnantes", apparement de veilles rancoeurs qui se transformaient en colère en massérant, un peu comme l'eau des marais. De toute façon intérieur / extérieur c'est idem, et depuis que mon 'point de vue' sur le monde a changé je m'intéresse aux lieux, aux énergies globales qui sont présentes entre autre.
Je ne vais pas plus loins pour l'instant, tous les lieux ne sont pas sans danger et je préfere suivre le géobio dans des lieux qu'il a déja néttoyé plutot que de risquer de tomber sur de vieux reste de magie noire ou autre trucs pas compatibles avec moi. Mieu vaut rester dans la matière quand on est un touriste.
Mais au final j'ai rencontré un  problème,  je n'arrive toujours pas à parler avec les végétaux et avec les humains en même temps. J'ai l'impression d'hésiter, c'est comme se tenir à la limite de deux mondes et de ne pas arriver à mettre un pied dans l'un ou l'autre.
Sa évoluera, quand j'aurais reconnecté le positif j'imagine que je pourrais entrer à nouveau de plein pied dans la nature, et à force d'évacuer je vais bien réussir à mélanger les différents règnes entres eux.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 07:48
En ce moment 'ils' bossent sur moi et sa semble toucher au refoulement de la voyance. Apparement j'exprime un karma famillial. Il semble qu'il y ai eu un certain nombre de voyants qui n'ont pas eu le droit de s'exprimer chez mes ancètres.

En résumé depuis mon enfance, je peut me connecter insconsciemment à ce qui m'intéresse. Donc autant dire que si j'avais pu l'utiliser a ma guise je pouvait avoir réponse à tout mes questions sans problème. D'un certain point de vue c'est ce qui se passe : tu as besoin de savoir tel ou tel truc, tu te connecte à l'esprit le plus adapté pour qu'il t'enseigne au moins inconsciemment. Sa m'a donné la réputation d'etre 'doué en tout'. Le soucis que j'ai rencontré moi même très tot est le suivant : comment expliquer que tu sait un truc spontanément de manière irrationnelle alors que tout le monde attend que tu l'ai soit appris dans un bouquin, soit que tu puisse expliquer logiquement comment tu le sait. Pas simple.

Il semble que sa ai structuré énormément de blocage inconscient qui filtrent la connaissance. Donc beaucoup de choses restent à la limite du conscient. Le deuxième effet le plus étonnant est que j'ai du coup développé une structure mentale capable d'expliquer simplement et rationnellement des infos obtenus par voyance.

C'etait le seul moyen d'utiliser mon cerveau correctement : franchement quand on a accès à toute cette connaissance c'est con de s'emmerder à apprendre dans un bouquin, donc j'avais envie de m'en servir mais en même temps besoin de le dissimuler sous couvert de logique pour pas etre taxé de 'voyance'.

Avec le temps et le déblayage des blocages j'ai accès à de plus en plus de chose et j'ai accès aussi a la connaissance pure par moment.

Cette couche de blocage est très fine et il suffit que je boive une bière pour débloquer. Du coup généralement le soir à l'apéro je comprend spontanément le pourquoi et le comment des choses et la plupart des leçons qu'on m'a enseigné à plus haut niveau et que je n'avais pas forcément compris dans la journée.

Ces temps ci sa c'est mis a bouger assez fort et la dernière fois en buvant deux bière, je me suis retrouvé border line. Mon esprit c'est mis à recevoir des informations sur absolument tout ce que je regardais et il etait presque impossible de le limiter. J'ai senti que la folie etait pas loins. C'est infernal quand tu peut pas controler la quantité d'infos qui arrivent, j'ai qu'un esprit humain je peut pas encaisser. A prioris ils ont voulu juste me montrer pourquoi ils filtraient les choses et que je ne pouvais pas y accéder directement; et pour qu'elle raison il n'est pas forcément souhaitable d'avoir 'réponse à tout'.

En ce moment c'est en train d'etre restructuré pour etre plus propre. Parsque en fait sa serait plus simple d'avoir accès pleinement au infos dont j'ai besoin et que celles la, plutot que des accès ponctuels à des informations dont je n'ai rien à foutre. Sans compter que j'ai toujours un problème avec les noms. Mais à prioris sa nécéssite de faire sauter ce problème famillial et de faire fonctionner ma cervelle différement.

Savoir tout sur tout ne fait pas parti de l'expérience humaine, donc c'est hors de question également. (dites vous que c'est notre état naturel de tout savoir sur tout et qu'on limite pour pouvoir fonctionner ici justement.)

On verra bien ce que sa donnera.

PS:
C'est un peu la caverne de platon.
Une fois qu'on a compris qu'on pouvais aller voir le soleil dehors, mais qu'en même temps on a un truc à faire dans la grotte, comment fonctionner? Il est hors de question que je me laisse enchainer complètement au fond de la caverne a délirer avec les autres en regardant des reflets et hors de question que je retourne a l'air libre, sinon je pourrais pas changer. Je fais quoi moi? A part aller me coller dans un coin ou je vois un peu la lumière du jour je sais pas trop. Question existencielle. Bon je les laisse finir de bosser, je suppose que les réponses viendrons.

PPS:
Si on veut plus utiliser de mental il faut passer sur le non manifesté, donc ceux qui le font vraiment sont sur un rocher et ne peuvent plus interragir avec leur contemporains. C'est sur que c'est pas ma voie. Pas simple tout ça.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 19:01
Bon, depuis le début de la semaine, y'a eu changement de casting, et le boulot est clairement axé sur un passage du négatif au positif sur moi. Du coup, j'ai une armada de trucs positifs qui ont débarqué. Ils m'ont fait un peu décoller, mais apparemment, mon ancrage a tenu le choc.  Bon ben, ils ne fonctionnent pas du tout comme l'autre pôle, et j'en profite pour partager ce que j'ai appris d'eux pour l'instant. C'est toujours l'archange qui supervise.

Au début, ça a été frustrant, parce qu'en fait, ils me parlent très peu des choses qu'ils traitent. Donc, j'ai cru qu'ils ne faisaient rien. J'avais juste l'armada de lumière sur moi, mais personne qui ne dit rien ou qui me fait remarquer un truc. Ils ont même diminué mes perceptions. (en gros, ils me mettent de la lumière partout, alors que l'autre pôle me faisait brûler les endroits où y'avait un truc à rectifier, passée la sensation désagréable, c'est très pratique pour savoir ce qu'il faut chercher).

Ma patronne me demande un truc lundi matin, et changement de ton. D'habitude, 'on' me dit direct ce qui cloche, et ça me prend un temps fou pour formuler les choses de manière directement 'entendable' pour elle. Là, ils m'ont pas dit son problème, mais m'ont donné des questions à lui poser pour qu'elle finisse par trouver le problème toute seule. Plus du tout pareil. C'est beaucoup moins douloureux pour la personne.

Idem sur moi au bout de deux jours, d'un coup, ils m'ont dit de remercier mes anciens blocages,  ils m'ont rendu perceptible tout un tas de trucs gluants et brûlants qui me collaient dessus. Je les ai salués sympathiquement et franchement, ils m'ont salués gentiment en me souhaitant bonne chance avant de partir. C'était des 'entités' diverses et variées qui bloquaient l'accès à des choses qu'il ne fallait pas que je voie.

Et y'en a un max qui sont parties d'un coup, ça a été aussi rapide que de travailler par le pôle de la négativité, mais sans en chier pendant deux jours, et sans me faire cramer. Une autre manière de faire.

En fait, voilà une des différences majeures entre la manière de faire du pôle positif et la manière de faire du pôle négatif:

Le pole négatif travaille en partant du bas (limite de la matière), il te met face au problème en force, et le choc fait bouger les autres niveaux en contrecoup. C'est douloureux, et pas forcément simple, mais ça dégage le problème, et parfois c'est le seul moyen.

Le pôle positif travaille en partant du haut (limite du non manifesté), et il nettoie en descendant petit à petit dans la matière, en bossant à partir d'une source que tu ne regardes pas. Du coup, quand il arrive en bas, tu as changé et lâché plein de trucs, mais sans t'en apercevoir réellement.

La différence fait que le négatif est visible immédiatement, alors que le positif travaille dans le silence.
Mais au final, ils font le même boulot dans le même temps.

C'est bien ce que disait maitre yoda dans la guerre des étoiles:
"Le coté obscur : plus rapide, plus facile, plus séduisant... pas plus puissant."

La notion de 'plus facile' impliquant d'aimer les coups de fouets (quand tu vois la tronche crispée des Sidths ça en dit long).

PS:
La notion de bien et de mal est très surfaite et n'a souvent rien à voir avec la réalité : c'est du mental et de l'Ego qui juge. Dans la réalité, il s'agit d'un pôle de l'attraction et d'un pôle de la séparation. Donc, deux manière distinctes d'évoluer. Bien des gens qui croient faire le 'bien' ne font que provoquer des séparations, et servent le pôle négatif sans s'en rendre compte...
Et sans ces deux polarités, nous serions toujours dans l'unité, donc, encore une fois, cette expérience est voulue. Le pôle négatif est nécessaire autant que le positif.

PPS:
Inutile de préciser que c'est le pôle positif qui travaille à nous faire ascensionner en ce moment.
Du coup, le boulot se fait du subtil vers la matière, et seuls ceux qui regardent en haut peuvent voir les changements en cours. Les autres se contentent de changer doucement sans même s'en apercevoir, et un jour on se réveillera dans un monde différent sans même en être choqué. Le pôle négatif aurait provoqué une destruction en masse dans la matière, puis fait évoluer les âmes en passant du bas vers le haut. Au final le travail est le même, seule la méthode change.

Bon ok, y'a beaucoup de puristes qui aiment la méthode positive, on se demande bien pourquoi.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 19:29
A prioris pour évoluer, le plus sur moyen est dans un premier lieu de comprendre ce qu'on fait la et quelle est notre voie, et dans un second de réintégrer le fonctionnement normal de ce que nous sommes.c'est ce que j'entend par 'intégrer l'humain'.Ce qui nous sépare de la source est notre dysfonctionnement mental constant (voulu encore une fois pour une expérience).Le résoudre est une étape d'évolution importante.

Si on démolit une bagnole, faut pas s'attendre a ce qu'elle roule bien.
L'homme est une ferrarie dans laquelle on met du coca et qu'on pousse ensuite sur l'autoroute.

Ce que je cherche à faire c'est à remettre la voiture en marche en réintégrant les aspects normaux et en arretant de mettre du coca dedant, et en mettant plutot de l'essence.Après il sera peu etre possible de faire un bout de route cohérent avec.

* * *

Le niveau humain consiste à mettre une INTENTION et à entreprendre une ACTION dans la matière, et ensuite de profiter du spéctacle.

Si on regarde au niveau énergétique autant envoyer un chimpanzé dans le cockpit d'un airbuss en plein vol : c'est pas compréhensible pour l'humain, même 300 vies ne permettent pas d'utiliser cet endroit consciemment correctement : en plus c'est pas en 3D, au pire on croit faire un truc et on met le bordel. La plupart du temps l'ame empeche de faire n'importe quoi, mais pour faire une expérience on peut nous laisser le champ libre, et la bonne chance!

Si on regarde aux différents niveaux au dessus sa deviens de plus en plus complexe et de toute façon ingérable.
Idem, ces niveaux sont sous controle, mais pour nous faire voir la réalité il est possible que l'esprit s'amuse à nous laisser un peu de marge de manoeuvre,
et la c'est même pas la peine d'y penser.

* * *

L'humain à un micro pour passer commande, un écouteur pour entendre l'univers, et un bras pour manifester une action. Ensuite tous les niveaux très complexes du dessus sont à son service pour manifester son intention dans la matière, mais sa conscience humaine limitée n'a pas à s'en soucier.(c'est pour ça qu'elle a été limitée! Pour qu'elle n'ai pas à se soucier de ça et qu'elle profite du spéctacle!)

Son seul problème : le micro est plein de parasites et il à les deux mains dans la glue, son écouteur est parasité également. Donc résoudre le babillage du mental c'est redonner la clarté à l'écouteur. Apprendre à mettre son INTENTION c'est réaprendre à utiliser le micro. Intégrer l'humain c'est accepter son pouvoir sur la matière, et retirer ses deux mains de la glue.

Ensuite il suffit de se laisser guider (encore faut il régler le micro sur la source), pas la peine de monter en haut voir ce qu'ils font, avec notre pauvre conscience on peut rien capter. (ou alors on peut faire uniquement des expériences limités, pas facilement intégrable ensuite).

* * *

Une fois qu'on est correctement aligné, on se soucie de la matière, on fait confiance aux partie supérieurs (donc à son propre esprit divin) pour gérer le reste. On écoute l'esprit et on se laisse guider par lui. C'est ça la vraie FOI : la confiance absolue en la vie elle même.

Bon comme je disais, c'est ma voie et elle est peu etre particulière, accésoirement nous n'avons pas tous les même but.

* * *

Passer par l'humain permet à l'energie que j'incarne de changer. Elle en a clairement marre de la dualité et veut s'élever, mais c'est pas possible apparement sans passer justement par cette expérience de l'humain. (et d'autres plus étranges simultanément).

Il semble que ce week end m'ai également pas mal permis de commencer le deuil de mon ancien état, je vais pouvoir songer à structurer du neuf bientot. J'ai senti clairement que les autres incarnés on réussi leur but également... me demandez pas comment, mais on a passé une étape importante pour notre action commune, chacun à son  niveau.

Je suis un peu dans un no man's land maintenant, mais je sens que le nouvel état vas pouvoir commencer à se structurer bientot.  J'ai pleins de trucs qui lachent et qui semblent se mettre à niveau en contrecoup.

La polarité de mon boulot vas peu etre enfin passer du négatif (donc de la destruction de l'ancien) au positif (donc la création du nouveau).

L'autre possibilité que je n'exclu pas etant que j'ai bu trop de vin ce week end. Nous verrons bien.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 19:10
Donc, le plus gros du travail qui est fait à l'heure actuelle, consiste à me permettre d'accepter d'être humain et de vivre l'expérience humaine ici bas.

La première étape a été de reconstruire des couches plus étanches, pour m'isoler un peu plus des énergies que je croise dans l'océan. Après tout, j'ai le droit de faire semblant d'être séparé moi aussi, non? C'est un travail qui s'est fait sur le long terme en étant guidé par l'archange, et en faisant jaillir l'énergie du non manifesté pour qu'elle reconstitue mes corps à sa convenance (donc en passant par le père/mère). Ca m'a permis de remettre pas mal d'ordre déjà. A partir de là, j'ai commencé à pouvoir avoir une certaine intimité énergétique (qui est relative, mais disons que j'ai cessé de fusionner avec tout ce qui bouge pour créer une forme limitée).

La deuxième étape a été d'accepter la notion d'identité et de pouvoir réintégrer le monde  à l'intérieur, au lieu de le voir de l'extérieur. C'est l'étape de résolution du mental et de l'autisme(en neurotraining), qui a duré deux jours de boulot non stop de la lumière et du feu sur ma pauvre cervelle. (le cerveau n'est que la projection matérielle d'une chose plus complexe). J'ai pu commencer à me percevoir d'un point de vue à l'intérieur de l'image au lieu d'être l'image entière. La différence est énorme. C'est comme si, au lieu de jouer à un jeu sur écran, on pouvait vivre le jeu. C'est le principe de l'incarnation, et c'est saisissant. A ce moment précis, j'ai compris pourquoi nous revenions toujours ici, je ne peux pas le décrire mieux, c'est à vivre.

La troisième étape a consisté à habiter la forme du point de vue (du corps) où je suis, en ne laissant pas déborder ma perception de l'énergie. C'est comme si mon énergie avait épousé la forme du corps, et quand c'est arrivé, j'ai compris que je pourrais faire pareil sur n'importe quoi sans perdre ma conscience: une table, un tableau, une tasse, n'importe quoi, et aller l'habiter comme si c'était une forme que j'épouse. Mais bon, jouer à être un humain est un jeu plus évolué que jouer à être une table. C'est une tricherie et un trompe l'oeil, l'énergie est toujours au delà du corps, mais je ne le perçois plus constamment si je n'y fais pas attention, ce qui est une sérieuse évolution.

La quatrième étape s'est passée sur le rocher de l'incarnation.
Quand j'en suis redescendu, j'ai eu l'impression d'être devenu minuscule. Il m'a fallu un moment pour m'adapter à la sensation. Comme si, avant, je regardais des Schtroumphs et que, brusquement, j'avais le point de vue 'subtil' du Schtroumpf.

En réalité, la perception sans forme a accepté de focaliser sur l'expérience humaine précise, ou au moins de faire semblant, et non plus d'être dans une part immense de l'univers. Sur la double vue, il s'est passé pareil: c'est comme si, au lieu de regarder sur un espace très vaste, elle avait accepté de zoomer sur mon niveau humain et sur son environnement immédiat.

Le plus gros du boulot fait sur l'ancrage pendant le week-end par différents esprits,  me permet de faire varier le point de vue. Mon incarnation n'est donc pas 'fermée' et 'totale' mais je peux, par moments, demander à avoir le point de vue incarné, ou le point de vue global. C'est un peu fluctuant et j'ai du mal à recentrer l'expérience sur l'humain, mais j'en ai la possibilité maintenant!

Voilà, j'ai essayé de décrire au plus juste des choses somme toute, très relatives et pourtant fondamentales.

L'incarnation au final n'est qu'un trompe l'oeil, mais si on cumule toutes les 'feintes' et qu'on ne laisse pas déborder les perceptions, on peut vraiment s'y laisser prendre. Et par moment c'est réellement captivant.

L'âme et l'esprit divin s'amusent beaucoup, au final y'a que le mental qui marronne, mais bon, c'est le jeu...
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 19:08
Je me perçois principalement comme de l'énergie, le reste étant un simple film 3D avec des trucs dessus qui se croient indépendants les uns des autres mais ne le sont pas.

A ce niveau de perception, l'image du film n'est qu'une projection sur un océan d'énergie uniforme qui contient des courants énergétiques qui se croient séparés de l'océan lui même, mais qui n'en sont pas plus séparés qu'un courant d'eau froide dans la mer qui croirait ne pas être la mer. Ce point de vue permet, à partir de n'importe quel point de l'océan, d'appeler n'importe quoi situé dedans. Si vous parlez avec l'océan et que vous devenez lui, alors, de la plus profonde crevasse à la plus déserte des plages, tout est à votre portée. C'est ce qu'on appelle 'passer par l'unité' j'imagine, d'un certain point de vue. Parce que la perception par l'énergie n'est elle même qu'un aspect manifesté, et il existe un aspect non manifesté 'masqué' mais que je perçois clairement par moments, et que je ne peux pas décrire.

Le truc, c'est que la plupart du temps je peux rester dans mon minuscule bout d'océan avec la modélisation mentale. En fait, ils m'ont collé une peur panique d'aller voir ailleurs, (l'autisme) ce qui m'a permis de continuer à exister ici quand même. Bien que, par moments, je puisse percevoir énormément de choses (elles viennent à moi pour me faire évoluer), mais bon, j'imagine que c'est le jeu qui a voulu ça, et sans cette peur l'expérience n'aurait pas pu avoir lieu : je serais redevenu un 'moi' plus haut que je perçois clairement par moments. (je suis parfois obsédé par des visions de forêts, où je me perçois comme une chose sans forme qui est à la fois un aspect de la forêt et un être conscient à part entière, qui joue à être le vent ou les arbres. Je confirme que ça branche vachement plus une part de moi que d'être dans ce corps humain.) A d'autres moments, je sens d'autres parts de moi en train de faire autre choses (les incarnations multiples de cette même énergie) et par moments, leur envies, leur souvenirs ou leurs sensations se mélangent avec les miennes, mais ça reste très ponctuel et mon mental arrive à séparer.

La double vue a tendance à se résumer à un brouillard d'énergie et je n'ai pas le droit de percevoir plus pour l'instant. Le double du futur est formel : mon esprit humain disjoncterait et, comme j'ai déjà expliqué, j'ai moyennement envie de me retrouver à baver dans un coin en catatonie. En fait, le problème vient du fait que ce que je perçois est trop vaste pour un humain : je n'arrive pas à le ramener à l'expérience humaine, donc, une part de moi continue de percevoir un truc plus élevé, et mon esprit ne peut pas le décrypter. D'où le brouillard qui est une sécurité pour m'éviter de disjoncter. Je suis donc condamné à voir un brouillard d'énergies lumineuses qui virevoltent dans tous les sens, et qui se transforme par moments en visions.

Il existe un troisième niveau de vision sans forme qui est caché par le reste : lui amène des compréhensions très élevées et difficile à exprimer. Ce niveau là est bloqué sur quelque chose d'immense, et cette part a l'impression de se balader dans un monde de fourmis minuscules ici bas, comparé à sa nature.

Au final, il y a trois niveaux de visions:

Corps:
Le mental comme tout le monde, qui me permet d'être au niveau humain et de vivre ma vie quand même.
Rarement, il me montre des trucs d'autres dimensions, mais c'est toujours furtif et du coin de l'oeil fort heureusement.

Ame:
Entre autres la double vue qui refuse l'expérience humaine, mais me permet de communiquer par l'unité et l'énergie et de percevoir la 'vraie' nature des choses (ce vrai là étant relatif).

Esprit divin:
La perception sans forme qui refuse aussi l'expérience humaine, mais me permet de comprendre plein de choses instantanément et de manière non formulable sur le sens des expériences et des choses, puisqu’elle en est la part créatrice. Cette part filtre tout ce qui pourrait poser problème.


Donc, au final, à part mon mental, tout le reste de mes perceptions refuse l'humain.

C'est pour ça que face à une expérience humaine, je suis confronté à l'humain qui subit, à l'âme qui choisit et à l'esprit qui a créé l'expérience, et ma pauvre petite conscience limitée doit slalomer entre ces trois points de vues. Remarque, je suis très aidé par un système de 'censure' de l'esprit divin et assez habitué.

Il me semble que le but serait d'élargir la conscience pour pouvoir accepter ces trois points de vue.
Or, ma conscience elle même reste trop limitée. Pour une raison simple : je suis redescendu ici pour apprendre et vivre au niveau humain, pas pour l'étendre pour l'instant.

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 19:00
Un week-end très sympa, avec, comme d'habitude, la possibilité de parler librement de choses pas très ordinaires à plusieurs. On a bien rigolé et le résultat à été plutôt intéressant.

Comme d'habitude, moi 'on' m'a dit d'y aller, et qu'on allait travailler la dimension humaine et l'incarnation, donc j'y suis allé. La méthode est particulière : nous sommes allés sur un tas de lieux sacrés différents (chapelles ou lieux en pleine nature) et chacun y a un peu trouvé ce qu'il voulait.

Mon principal boulot a été de réintégrer l'incarnation et la dimension humaine, en passant par l'acceptation de la dualité et de sa fonction. Accepter sa nature réelle et en savoir plus sur son "cheminement de l'âme" n'est pas forcément quelque chose de simple et a dû passer par beaucoup d'étapes.

Ma technique est simple : j'arrive à un endroit, je demande s’il y a un truc à faire pour moi, je cherche si je trouve (et j'ai trouvé partout), je discute avec l'énergie qui peut m'aider, et elle travaille sur moi. Heureusement que le géobio était là pour nous aider à trouver certains endroits (quand on refoule, on bloque la perception de certaines énergies).

1er jour:
Le thème a été restructuration du bas du corps (partout où je suis passé j'ai été modifié à ce niveau par différents êtres), et acceptation de la nature humaine. Moral de la première journée : aller en dehors de la dualité ne doit pas être une 'fuite' mais un cheminement. Une part de moi n'arrivait pas à concevoir qu'on puisse faire le choix de l'amour en étant humain.

2ème jour:
On a travaillé par groupes pour tester les chakras et vérifier certaines de leurs particularités intéressantes. Disons que tout le monde n'est pas foutu pareil, et ça a été encore l'occasion de voir que je ne suis pas foutu normalement. (disons que certains chakras chez moi n'en sont pas, mais bon, je m'en doutais), et j'ai pleins de tubes surnuméraires, ce qui explique que je puisse me connecter directement à énormément de choses.
Disons poliment que je fait partie des 2% de bizarreries. Bien sur, je n'avais pas du tout envie de le voir.

Un passage dans la forêt par différents portails énergétiques, trajet assez fatigant qui s'est terminé devant un rocher. Un travail très intéressant sur ce rocher étonnant, truffé de tubes éthériques qui amplifient le son et le concentrent en un point précis, un lieu de guérison et aussi d'enracinement.

Le soir, travail au digderidoo et durant la nuit, dégazage de pas mal de trucs qui voulaient sortir.

3ème jour:
Travail dans une église avec différentes énergies, ce qui s'est traduit par le déblocage de certains limitateurs sur ma colonne (des implants apparemment) et la création d'un meilleur ancrage. Ca fait du bien quand on t'enlève des trucs qui bloquent (j'en avais un au dessus du palais, et un au niveau du cœur, plus d'autres apparemment).
Les deux allants de pair, le déblocage des limitateurs m'a fait largement décoller et l'ancrage a compensé.

Cette église contenait également des points de travail sur chaque chakra, qui étaient clairement indiqués par les bâtisseurs au niveau des vitraux. On trouve les mêmes types de tubes éthériques que sur le rocher pour alimenter l'église. Comme quoi, construire des cathédrales et des lieux sacrés, n'était certainement pas un travail purement matériel ni un 'truc' d'amateur, parce que les constructions énergétiques ont l'air carrément complexes.

Au final, un week-end en forme de 'pèlerinage' pour moi, avec des 'transformations' successives au fil des lieux, et dont je suis reparti bien mieux incarné.

En tout cas on a bien rigolé, bien bu, et bien mangé avec plein de bons vins amenés par Didier.

PS : je détaillerai ultérieurement les différentes modifications de la vision du monde que j'ai eue, au fil de l'avancée du processus d'incarnation. Il n'est pas total, mais il semble que, pour l'instant, il ne soit pas possible de faire mieux pour moi, et c'est déjà assez saisissant.

PPS : Bon, le problème est que j'incarne une énergie de la nature qui n'est pas de ce niveau, et donc, qui ne peut pas se contenter d'un seul corps. Du coup, on est un paquet à l'incarner, et disons que la séparation n'est pas très étanche. Ce qui est gênant est que certains sont sur la terre du futur, d'autres des non terrestres, et d'autres des êtres plus évolués qui changent de dimensions à volonté. Du coup, je me retrouve avec des souvenirs et des sensations qui posent problème à un esprit humain. A priori, l'étanchéité a l'air d'être beaucoup mieux maintenant à ce niveau. J'ignore pourquoi cette énergie a eu besoin de revenir vivre une ( ou plutôt des) expérience (s) humaine (s), mais c'est sûrement lié au retour à l'unité et à la fin de cycle.

Je n'en sais pas plus, ce n'est pas judicieux pour moi, et ça bloque bien. A priori j'ai également des blocages vis à vis de la nature, qui sont nécessaires pour l'instant. Ca va sûrement évoluer.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 06:36
Donc, je travaille toujours à affronter mes plus grandes peurs ces temps ci.
Ca se produit toujours de la même manière pour moi : j'ai très peur de retourner au Rien, c'est ma plus grande peur en fait. Et c'est celle qu'ils m'ont fait affronter. En fait, je suis un tas d'énergie (je me perçois constamment comme ça), et, d'un coup, l'énergie commence à se tarir, une terreur absolue m'envahit, et je sens que je commence à cesser d'exister physiquement et énergétiquement, je sens tous les centres énergétiques qui ne sont plus alimentés se bloquer, et je ne peux plus respirer . J'ai affronté cette peur déjà plusieurs fois, et j'ai toujours 'peur' qu'elle se re-manifeste.

Donc, mercredi dernier, alors que j'étais en pleine méditation dans un lieu sacré (bon ok j'étais au ciné en train de regarder Star Trek, mais bon je n'y peux rien, les trucs les plus marquants m'arrivent toujours en faisant des activités à la con, genre extase mystique au supermarché), il commence à me venir cette peur justement. La peur de me mettre à paniquer et à ne plus pouvoir respirer, puis de ne plus être alimenté en énergie. Bien sur, le simple fait d'y penser commence à le provoquer dans mon corps énergétique (j'ai dit qu'en ce moment toutes mes peurs prenaient forme instantanément). L'archange m'a tout expliqué, patiemment, et m'a permis de décortiquer le processus et de le comprendre (ça a duré tout le film et ce n’était pas agréable du tout).

En fait, le vrai problème que je rencontre en ce moment est 'la peur de la peur'. Or, cette peur là déclenche toutes les autres, et bloque entièrement les arrivées d'énergie du corps. Du coup, j'ai fini par comprendre que je n'avais pas peur de ne plus respirer et ça a sauté (en fait c'est le blocage énergétique qui me gène). Et il se trouve ensuite qu'il suffit de désamorcer cet aspect pour l'empêcher de se déclencher. Là, il faut l'expérimenter, parce que c'est trop personnel et c'est une épreuve face à laquelle chacun est mis, un jour ou l'autre, sur une voie spirituelle. La dépasser c'est apprendre à désamorcer le système de la peur et gagner beaucoup de pouvoir sur son propre contrôle (même si ce pouvoir ne sera jamais total dans la dualité!).

En réalité, le pôle négatif ou de l'obscurité ne fait rien par lui même : il se contente de nous faire peur, et c'est notre propre pouvoir créateur qui crée le danger réel ensuite. A expérimenter par soi même. Certains êtres de la peur existent et sont bien réels, mais si, au lieu de paniquer devant eux on se centre dans le coeur et qu'on fait valoir son libre arbitre, on ne craint rien (encore faut il être très clair au niveau inconscient, donc bien évidemment, ce n'est pas un truc qu'on fait un matin en se levant, mais le résultat d'un long cheminement).

Cette déstabilisation par la peur au début, permet ensuite de créer tous les dangers et les problèmes, et il en va de même pour toutes les 'plaies' de la société. C'est simplement comme ça que fonctionne le pôle obscur, mais au final c'est nous mêmes qui créons les problèmes.
Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article