Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 19:27
Il s'agit d'observer une étape répétitive de notre vie. Le trajet pour aller au boulot (ou à l'école, ou pour les courses si on ne bosse pas). Si c'est à pied c'est bien, mais en moto, en voiture, en bus, en métro , peu importe.

On va prendre le temps de regarder autour de soi. Rien de plus.

A chaque fois, vous allez vous apercevoir que la machine à bla bla se met en marche instantanément (bla bla bla et au travail, y'a ça, et il faut que je fasse ça bla bla bla). Laissez passer ces pensées là, et reportez votre attention sur ce qui vous entoure.

Vous pouvez regarder :
- La nature qui vous entoure (il y a toujours des arbres, des plantes, des oiseaux, le ciel! depuis combien de temps n'avez vous pas pris le temps de regarder le ciel pendant un embouteillage?)
- Les gens. C'est fascinant de regarder les gens qui nous entourent. Ca aussi c'est marrant dans le métro ou dans les embouteillages.
- Les couleurs, les sons, les odeurs.

A chaque fois que vous regardez quelque chose, la machine à bla bla se met en marche et donne un avis ou enchaine sur un truc virtuel. Laissez passer et n'y portez pas attention. Ramenez simplement votre attention sur ce qui vous entoure directement et laissez les bla bla passer.

exemple :
- Quelqu'un passe. (bla bla : oula il est comme ci, comme ça, c'est bien , c'est mal etc..; on laisse passer et on se contente de regarder.)
- Un arbre (bla bla : ce week-end je dois jardiner : on laisse passer.)
- Une pub pour un truc (ah c'est vrai que c'est bien ça , je vais en acheter un : hop on laisse passer.)

Essayez de faire ça tous les jours, en redécouvrant le trajet chaque jour comme si c'était la première fois.
Laissez la machine à bla bla en second plan. Dès qu'elle part, vous laissez passer les pensées.

Voyez ensuite sur quel temps réel de trajet vous avez été en train de regarder la réalité et combien de temps vous avez passé en bla bla qui n'ont rien à voir, sans même regarder autour de vous. Voyez avec quelle vitesse vous jugez et partez sur des considérations qui n'ont rien à voir avec chaque chose que vous voyez. Vous verrez que c'est saisissant.

Inutile de forcer, laissez faire ce qui vient comme ça vient.
Le but est de s'observer et d'observer l'extérieur sans jugement et sans attente.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans techniques
commenter cet article

commentaires

myrian 08/10/2009 12:43


Bonjour Céliane,
Ton message me fait aussi très plaisir car ce que tu dis me parle beaucoup. Je n'ai pas encore expérimenter tout ça avec une forte intensité ni une très grande fréquence, mais ça m'est déjà arrivé
et le dessin, comme surement tout autre activité, permet de comprendre combien nous ne sommes pas séparé de ce que nous dessinons. Une ami m'a fait part d'un proverbe : "L'art du dessin n'est que
l'art d'exprimer l'invisble par le visible". Je ne peux pas l'expliquer mais je ressens bien cette phrase ^^


Vincent 29/09/2009 17:15


bonjour Christophe. Il m'est arrivé plusieurs fois cet été une expérience un peu bizarre, c'est comme un vide qui m'etreint d'un coup. La premiére fois que ca m'est arrivé j'etais au volant,
j'etais fatigué par un long trajet. Mon mental, comme d'habitude s'égarait un peu partout et puis d'un coup, il s'est arrêté, j'ai regardé la route vide droit devant moi et j'ai eu une nette
sensation de légèreté et de perte de mon moi, tout est devenu clair et j'ai eu la perception que ce n'etait plus moi qui conduisait, que j'etais un simple spectateur. Quelques secondes plus tard,
mon mental a traduit ce phénoméne par un "mais qui conduit?" car je savais que ce n'etait plus moi qui conduisait. En tout cas c'etait une expérience trés trés agréable et après coup j'ai réussi
plus ou mois à la provoquer  mentalement en commencant par toujours me poser la question "mais qui regarde? mais qui marche? etc... " car j'ai l'impression que c'est le point de départ pour
s'observer (voire pour s'observer observer). Qu'en penses tu?


christophe 30/09/2009 07:58


Sa veut dire que tu es plus vacuité et non duel.

C'est parfait dans ce cas, pratique ta méditation dans l'action en passant par la vacuité. C'est le mieu et le plus éfficace. A force de pratiquer sa vas évoluer tranquillement.

Le truc c'est qu'une fois qu'on l'a trouvé, on sait ce qu'on cherche donc on peu pratiquer. Alors que si on essaye de forcer en ne sachant pas ce qu'on cherche le mental créé une illusion.



ôphélia 29/09/2009 14:54



Ca c'est sûr: je suis recouverte d'une sacré crasse mais pour le moment je ne fais que me l'imaginer, car si toute la boue de peur accumulée devait me tomber dessus d'un seul coup, quelle
horreur! Je sens que le travail de nettoyage demandera beaucoup de temps (tu en es déjà à plus de 10 ans et tu n'es pas encore assez propre!) mais il faut bien commencer et je ne
supporte plus de ne pas être moi-même, enfermée dans l'illusion et le virtuel. Je pratique déjà ce que tu appelles la méditation en marche et que j'ai connu d'abord sous le nom
de "rappel de soi" et maintenant elle surgit des fois d'elle-même, subitement. C'est fugace car au moment ou "je" m'en rend compte, ça disparaît. Mais comme je
disais, mon chemin est tout entier à déblayer et je n'ai pas encore trouver tous les bons outils...
Sur ce, la chenille toute poisseuse te remercie pour tes conseils!  



christophe 30/09/2009 07:54


lol


ôphélia 28/09/2009 13:29


Merci pour ta réponse!
 Je vais donc tester la méditation pour trouver peut être cet autre chose...J'ai déjà essayé hier, au milieu des chênes, mais pour l'instant je me crispe trop:à chaque fois que j'éprouve une
sensation je me remet à penser et il faut repartir à zéro. Mais rome ne s'est pas faîte en un jour, alors l'évolution spirituelle...
 Si les expériences arrivent toujours de manière impromptues alors pourquoi elles arrivent? Sont-elles un message pour nous inciter à nous éveiller, nous donner le goût du divin
en vu du travail sur l'ego? Autant de questions qui ne mériteront  de réponses qu'en temps et en heure j'imagine. Néanmoins, je vais aller voir ton lien sur le sommeil. Le rêve reste
un domaine intriguant pour les endormis perpétuels que nous sommes car pourquoi le rêve "éveillé" du quotidien serait-il plus réel que le rêve "endormi"; il y avait d'ailleurs un
peuple ,dit le peuple du sommeil, qui ne vivait que pour et par le rêve et passait leur journée à raconter ce qu'ils avaient vécu pendant la nuit! Amusant non? La conscience doit donc pouvoir se
manifester dans cet univers surtout quand la personnalité dors.
 Enfin, bravo pour tes exercices: je te vois un peu comme un gros réveil matin qui se mettrait à sonner bruyamment pour nous obliger à nous réveiller à l'heure! Dommage qu'un seul
réveil ne suffise pas mais c'est un bon début. A nous d'en trouver d'autres comme toi tu as su trouver ton lutin.



christophe 28/09/2009 13:36


(dans ce lien kadak parle surtout des religions, mais tu peu surement la contacter concernant le sommeil, je sais qu'elle conait bien, en tout cas bien mieu que moi).
Ne soit pas pressée.
En fait au départ après l'eveil de kundalini, j'ai essayé toutes sortes de techniques 'magiques' et ai été incapable d'en utiliser une seule correctement.

Alors je n'ai travaillé que du nettoyage mental et émotionnel pendant 10 ans. Ensuite au fur et à mesure tout est arrivé seul et aujourd'huis les livres et les techniques que je trouvais fabuleux,
me paraissent des trucs élémentaires pour enfant.

Tout est question de nettoyage mental et émotionnel. Le reste viens facilement.
Méditer à la capacité de permettre ce nettoyage en puissance. (et les thérapies aussi!)



Céliane 28/09/2009 13:28


Bonjour Myrian,

Cela me fait plaisir de lire ton message ou tu explique ton expérience avec le dessin.
Je confirme en tant qu'artiste et enseignante de dessin que c'est un moyen pour ouvrir a plus de conscience.(Mais comme avec tout on peut aussi rester au niveau technique et mental) 
Notre façon de regarder, d'observer puis de restituer quoique ce soit en dessin nous donne des infos tout d'abord sur notre façon d'être même inconsciente.Car on ne dessine pas autrement
que ce que l'on vit  ( mais je dirai que toute les activités que l'on pratique peuvent nous apprendre ceci) Puis une fois nos mécanismes conscientisés on peut vivre des instants profonds
d'unité. Laisser le mental de côté pour approcher au plus près de ce que l'on dessine puis se surprendre a ne faire qu'un avec ce que l'on dessine.
Je me souviens d'un moment ou j'avais peins par ressenti les nuages, et après sur le trajet du retour en observant le ciel nuageux j'ai senti que si j'avais pu peindre ce que je sentais
intérieurement des nuages c'est qu'ils faisaient avec évidence partie de moi..
Ainsi on communie avec tout en dessinant , peigant , sculptant, on se rend compte que la conscience est une. Et c'est ce que j'aime partager avec les personnes qui suivent mes cours.
En fait tout activité qui fait apelle a nos sens peut nous permettre d'accéder au coeur de la Vie