Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 19:24
Donc hier, en rentrant chez moi, l'esprit me dit que le travail va clairement porter sur les blessures de l'âme. Sujet un peu délicat pour moi. Je ne sais pas pourquoi je suis fâché avec mon âme (ou plutôt devrais-je dire, mon Ego est fâché avec). Par contre l'esprit, lui, est serein vis à vis de tout ça, alors je préfère passer par la lumière. Donc je ne veux rien savoir sur elle. D'ailleurs, les histoires de nature et d'ET me font une peur bleue. (je déteste voir des ET, et comme y'en a partout dans les dimensions un peu au dessus, je ne regarde pas la plupart du temps). Idem en ce moment pour les esprits de la nature. D'ailleurs, je ne dis même plus bonjour à la grande fée qui est à côté du boulot. (pourtant elle émet un amour important).

Je sais qu'en ce moment il faut que je normalise certaines choses pour pouvoir regarder à nouveau à ce niveau, sereinement. (si j'ai peur d'y aller, c'est qu'il ne faut pas y aller en fait). La guérison des blessures de l'âme semble donc une nécessité.

Donc, quand tu travailles l'Ego, c'est assez concret pour moi. D'un coup, une énergie reconnecte une peur, la peur raconte une histoire,  mais c'est présent et concret (une scène de vie ou un souvenir refoulé qui remonte, et l'énergie qui brûle correspond au problème dans le corps). Les souffrances de l'âme sont différentes, beaucoup plus puissantes et distantes. L'âme est quelque chose d'immense dont on ne peut pas comprendre grand chose avec le mental.

Disons qu'elle est pleine d'une expérience immense, et certaines parts d'elle sont en souffrance. Mais comment? Je ne peux pas dire, pas au sens humain en tout cas. Donc je sens la souffrance de l'âme (sensation à nulle autre pareil et pas très agréable parce que totalement décalée avec l'humain) et l'esprit s'en occupe tranquille. Je reçois une tonne de lumière et ne m'en soucie plus.

La lumière guérit l'âme en profondeur, c'est un soulagement important. Mais dur à définir, parce qu’encore une fois l'âme ne me semble pas très explicable, beaucoup moins facilement que le mental et l'Ego en tout cas. Hier soir, j'ai passé la nuit dans la lumière avec une énorme descente de lumière dans le corps dans un état de grâce important. Ca a duré plus de la moitié de la nuit. (avec deux rêves sympas au milieu). Plus je laisse le mental se réaligner, plus je deviens intime avec le divin, et plus la lumière descend en moi et investit le corps.

Ce matin, je me lève avec un peu la gueule de bois. Le contraste entre le divin et le monde manifesté est relativement important, voire déprimant. J'ai du monter un peu trop haut cette nuit. Mais l'âme semble aller mieux. Pour ce que je peux en comprendre.

Ce matin du coup, c'est boulot sur les blessures de l'Ego d'après la lumière: là, c'est plus clair pour moi et plus proche de l'humain. Et ça explique mon blues du matin.

La lumière m'a expliqué que si l'âme s'est construit un Ego en opposition avec elle même, c'était pour créer une dynamique de changement importante. On peut dire que c'est réussi. Mais du coup maintenant, l'Ego doit être modifié pour pouvoir se réaligner avec elle et ne plus être dans le rejet.

J'ai fait la marche de JP et du coup ça m'a bien recentré. Pas mal pour démarrer la journée.

PS:
a) Notre âme a autant expérimenté l'obscurité que la lumière puisqu'elle passe son temps en aller retour entre les deux pôles. Bien évidemment, pour que nos chers sauveurs du monde puissent exister, et que les victimes puissent s'expérimenter il faut bien des bourreaux. Donc, tout le monde se dévoue à tour de rôle.

Le truc, c'est que comme c'est contraire à la nature de l'âme de passer dans l'obscurité (qui a plutôt le sens, "inconscience de sa vraie nature", je dirais, plutôt que bien ou mal), ça provoque des blessures à guérir ensuite.
Mais apparemment l'esprit et le divin sont des experts pour la guérir et la réconforter. Et ensuite elle repart toute guillerette. Elle se remet vachement plus vite que l'Ego j'ai l'impression, ou alors les thérapies du divin sont vraiment des thérapies de choc.

b) L'âme crée un Ego pour s'expérimenter sous forme très limitée. Elle le 'moule' pour créer une expérience. Quand l'expérience est assimilée, elle va le modifier pour vivre une autre expérience. Et c'est cette modification à laquelle l'Ego résiste. Puisque par nature il est conçu pour bloquer quelque chose en 'limitant'. Donc, on peut dire que l'Ego doit gagner en malléabilité pour pouvoir avancer, mais on ne peut pas demander à un truc d'être a la fois souple et rigide, d'où le côté un peu rugueux par moments.

c)
Hier, alors que j'étais en plein dans mes blessures d'âmes qui remontent, que la lumière m'expliquait un tas de truc en silence tout en me baignant et en la guérissant, et que j'étendais mon linge en regardant le piaf éthérique battre des ailes dans un coin au milieu d'un tourbillon d'énergie, je me disais que quand même, mon monde est vraiment super bizarre comparé à avant. Mais tellement plus beau...

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

gaëlle 05/10/2009 02:02


Moi j'aime bien tes expériences Christophe. Elles me rassurent quant à ma santé mentale.
Je suis très sensible à pas mal de choses. Suffit qu'un personne à proximité décide de se décharger, de s'alléger (fasse son "truc léger"), pour qu'un mal dos m'assaille immédiatement. Sbloof!
J'endosse ardument les responsabilités des autres, celles dont ils ne veulent pas s'occuper. J'ai une alternative à ce mal de dos mais celà me demande quand même un peu de concentration. C'est de
me concentré en me visualisant comme une feu souterrain à la fois terre et brasier de lave ardente, portant du plus profond des entrailles de la terre  une énergie qui va servir à "porter" ses
gens, du même coup leurs responsabilités ne sont plus ressenti comme un poid ni pour eux pour moi. Dans ma visualisation je suis placée sous eux, Il me semble que celà fait sur les gens et même à
distance (je les déjà fait mais sans cette histoire de dos, à plusieurs km des personnes "portées") en effet d'énergie incroyable et moi ça me fait du bien aussi, ça me fatigue beaucoup moins que
ce mal de dos. ça me ressource même!
Et puis depuis longtemps et spontanéement je vois la lumière dégagée par toute chose. les hommes, végétaux et objet... je ne choisi pas toujours quand ça m'arrive, ça peut etre en pleine discussion
avec quelqu'un ou par décision consciente, mais le plus fort c'est quand ça arrive tout seul. Apparement je fait réellement une drôle d'impression aux gens face de moi (sorcière?). Je ne sais pas
interpréter ce que je vois.... je crois qu'un jour il faudra que je me penche sérieusement sur tout ça et que j'apprenne à maitriser et développer...!
Merci d'être là Christophe et pour tes expériences.

Grosses bises.

Gaëlle


christophe 05/10/2009 15:10


Merci à toi :)


Christophe A 18/09/2009 18:54

Je rejoins un peu Armelle sur son commentaire tes expériences nous sont étrangères ,pour l'instant,mais nous serons peut être utiles un jour si on a un début d'éveil.Donc tes descriptions sont utiles pour nous guider un jour même si chacun de nous peut vivre les choses différemment:on moins on saura qu'on est pas fou!!!par contre ce qui,à titre personnel,me parait intéressant c'est la motion de soin par la lumière.peux tu nous donner un ou des moyens de nous en servir personnellement pour commencer un travail sur notre mental nos blocages diverses sur les différents plans même si on a pas ton ressenti(méditations imageries guidées etc..).Enfin sur la notion de vacuité je vais raconter une expérience personnelle qui m'a directement ramène à mes propres interrogations.A une époque je m'intéressais au bouddhisme tibétain(lignée kagyupa ou j'avais pris "refuge") et je discutais avec quelqu'un sur la vacuité et la fin de la souffrance.Sa réponse était mes propres interrogations :la vacuité et le non désir c'est quoi être un légume qui ne ressens plus rien dans un état de béatitude.Tant qu'on ne vit pas quelque chose on ne peut pas le connaître.merci

christophe 19/09/2009 09:10


La lumière vient quand on est pret comme le reste. En fait tout est un cheminement, y compris la vacuité. On ne peut pas sauter dedant d'un coup (a moins d'avoir un karma de bouddha).

Et contrairement à ce qu'on croi cela n'inclu pas le fait de devenir un légume. C'est le mental qui fait croire ça. (et qui peu même illusionner à un niveau de pratique intermédiaire).

Donc ta conclusion c'est un peu ça : il faut vivre les choses :)

Je comprend parfaitement armelle puisque j'ai un mental assez rigide et que je ne crois que ce que je vois (les commentaires qu'elle fait j'aurais pu les faire aussi avant tout ça).
Mais je comprend aussi le point de vue du gars qui sort d'une expérience comme celle la et qui entend ce genre de propos. C'est à cause de ça que j'ai été obligé de chercher tout seul avec pascal.
Et c'est à cet immobilisme du mental que sont confrontés les gens qui essayent de faire bouger les choses.  Mais d'un autre coté chacun doit évoluer à son rythme et lacher le mental c'est
compliqué surtout quand il a une forte prise sur la personne comme dans notre société. Donc que chacun fasse comme il veut (et peu surtout!).




Armelle 18/09/2009 12:58

tu parles souvent de ton ressenti physique via du travail que la lumière ferait sur toi. par exemple hier j'ai eu la tete qui tournait des sensations physique de chaleur dans le corps et pleins de symptomes non habituels (pas quoditien donc), mais bon j'ai pris un doliprane car j'ai du prendre froid la veille avec toute la pluie qui est tombée sur le sud-est , d'ailleurs depuis c fini tout est rentrée dans l'ordre. Sans vouloir faire d'ironie, tu dis aussi qu'il y a des matins tu te lèves avec des gros coups de bluz, ça arrive à tout le monde on se lève en vrac parfois des périodes de vie difficile ou pas d'ailleurs, donc je voulais savoir si tout c faits, symptomes physiques et/ou psychiques sont toujours le fait d'un travail de la lumière sur soi, ou un coup de froid tout bêtement ? ne mettons pas de mystique un peu partout quand on ne c pas expliquer ? car l'être humain à besoin de donner du sens à ce qu'il vit et donc chacun en fonction de c croyances appel un phénomène avec le langage qui lui est propre ? bonne journée

christophe 18/09/2009 14:24


Je savais que je parlais un peu chinois, mais à ce point la c'est terrifiant. J'en suis à essayer d'expliquer du divin, du sans forme et du rien alors que déja le ressenti énergétique sa te parles
pas. (donc si j'en crois ta remarque tu n'as strictement aucun ressenti. C'est dur de confondre le flot d'un champ magnétique qui te crame entre deux bornes d'un magasin avec le reste si tu veut
savoir).

Bon peu importe, de toute façon il est clair que raconter ses ressentis ne sert à rien, et sa fait un moment que je m'en aperçois. Je vais réfléchir a un autre manière de faire eventuellement. Peu
importe, sa tombe bien le changement est dans l'air pour ce blog.

On verra.

-------------

Suite a ton mail je rajoute la précision que je ne parle pas pour toi quand je dis 'terrifiant', ni ne me sens offusqué parsque sont mis en doute mes capacités ou autre.
Mais sa me ramène a deux points sur la société:

1) Si on a pas soi meme des sensations énergétique ceux qui en parlent se retrouvent ramenés a etre fou ou un peu a coté de la plaque. Résultat en allant chez le psy ils repartent soi avec un
doliprane soit avec des cachets si ils ont les yeux trop exorbités. (et vivre une expérience mystique crois moi y'a de quoi avoir les yeux exorbités)

2) Je m'aperçois que j'ai assez décrit de choses, et que sa reste relatif puisque un ressenti, et que chacun vis les chose différement. Accésoriement j'aimerais aider les autres un peu différement,
en passant sur des chosees faciles à expérimenter pour tous et accès sur le vécu de la réalité du monde (qu'on soit sans perceptions, avec perceptions énergétiques ou perceptions de la vacuité et
du non duel).

Je vais donc travailler la dessus et cloturer la partie 'expériences' du blog.
Mais sa n'a rien à voir avec toi : j'en parles depuis un moment et je sens qu'il faut changer.
(j'ai dis ce matin a ma femme que j'arretais et entre midi et deux j'ai vu avec pascal qu'il fallait que je change le système. Donc ton mail est un déclencheur suplémentaire : mais rien à voir avec
toi en terme négatif.

Au contraire sa me ramène un peu a ce que je voulais faire, donc merci et ta remarque n'est ni conne ni rien d'autre puisqu'elle fait avancer les choses :)





jonava 17/09/2009 21:39

Salut CHRISTOPHEmaintenant que tu le dis,je crois bien avoir guéri quelque chose ce matin ou du moins pris conscience. Ca vient comme çaje me demande si je ne suis pas mise dans des situations qui provoquent plus facilement la venue de certaines blessures par analogien et pour pouvoir les regarder et les vvremais ça ne resemble pas à ton mondesauf des trucs bizarres : je suis allée chez des gens que je ne connaissais pas et j'ai senti qu'il y avait une personne handicapée j'ai appris plus tard que c'était vrai bizarre bonne nuit Jonava

christophe 18/09/2009 09:43


Et oui, on vie beaucoup la nuit en dormant l'air de rien :)
Domage qu'on rate la plupart des choses.


marion 17/09/2009 19:43

Les ET maintenant je me cogne la tête contre leurs vaisseaux véridique testé sur le Mont Beuvray :) Et sinon tu en es où côté incarnation?Biz

christophe 18/09/2009 07:39


lol
Coté incarnation sa vas très bien. Je suis carrément dans la matière. Et curieusement sa me permet de percevoir les autres niveaux encore mieu et en étant + conscient.
(c'est à dire que dans le Rien tu es super conscient, beaucoup plus qu'en temps normal, ou bien avant je pouvais perdre la réalité du monde à cause du manque d'enracinement. La quand je monte haut,
je m'enracine également très bas et le résultat c'est l'accès à du divin en conscience en contemplation du monde matériel.)
Aujourd'huis mon travail consiste à unifier tous les niveaux : donc accepter de vivre aussi bien le niveau humain que le niveau énergétique ou le niveau divin simultanément.
Une histoire d'accéder à la plénitude (dixit ma thérapeute de neurotraining).
Pour moi, le truc c'est d'arriver à accepter tous les niveaux en même temps. Et pas aller toujours me mettre a fond sur un seul niveau.