Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 19:20
Hier, quelques expériences intéressantes lorsque ma vision mentale de certaines situations se dissout en direct.
Les situations provoquent l'activation de circuits de fonctionnement précis, et c'est étonnant de les voir se dissoudre sous ses yeux. C'est comme si on portait en permanence une multitude de lentilles déformantes. La lentille la plus déformante reste celle du mental et de la programmation robotisée de nos vies.

Alors que j'entre dans le bureau du patron pour faire le point des modifications à voir sur le logiciel de gestion interne, ma vision du monde rebascule en mental, sur une scène jouée en boucle depuis que je fais des réunions de travail.
Il y a le patron, le commercial, des informations qui vont être échangée, reliées à des idées, elles même liées à des causes, elles même créant des conséquences futures, et moi, au milieu, en train de percevoir tout ça, ainsi qu'une multitude de solutions de traitements. C'est lourd de percevoir les conséquences des demandes anodines avant qu'elles ne soient faites, de voir le karma du patron ou du commercial qui sont la cause de ces demandes, souvent dénuées de toute logique (ou ne possédant qu'une logique de façade construite après coup par leur mental*.)

D'un coup, ma vision des choses se modifie, et je ne vois plus que l'essence de la scène, sans rien du reste.
La lumière me conseille silencieusement de jouir de cette vision, sans me soucier de tenants ou d'aboutissants, de conséquences ou de résultats, de toute façon je serai guidé pour faire l'action juste. (expérimenté des centaines de fois au boulot). Extrapoler est donc sans aucune utilité. La scène est forcément devenue bien plus sereine, comme si je passais d'une tempête mentale à un tableau champêtre.

Ce matin, la lumière m'a prévenu qu'on allait travailler à nettoyer mes obstacles à la foi véritable, et donc à la perception du monde réel.

Principal obstacle, il nous accompagne depuis l'enfance, et porte un nom : la science.
(contrôler) C'est la base de la science au fond, la volonté de connaitre la vérité absolue sur tout pour qu'on ait l'impression de contrôler l'univers, ni plus ni moins.
(prédire)   C'est également la base de la logique : pouvoir prévoir à coup sur des actions / réactions.
(critiquer) On trouve également la base de la polémique, qui est une des spécialités de la science et qui conduit à une impasse (les politiques l'ont assez prouvé).

Donc, la science est construite sur une volonté de contrôler, prédire, critiquer. Ca ressemble beaucoup à une construction de l'Ego ça... dingue non? Comme tous les mensonges de l'Ego c'est une fausse promesse de sécurité, confortable mais impuissante à contrôler quoi que ce soit (je pense que nous en avons suffisamment la preuve dans le monde à chaque minute).

Ca ne veut pas dire que la science, dans l'absolu, est négative**, c'est la manière dont on nous amène à croire aveuglément les choses au cours de notre éducation, le problème. Au final, on nous bourre la tête de savoir, mais il n'y a aucune connaissance véritable et on nous apprend surtout à bien gober n'importe quoi sans discuter.

C'est ça qui, au fond, amène notre époque au paroxysme de l'obscurantisme et de l'ignorance.
Vient donc le moment dans mon cheminement de lâcher les croyances profondes liées à la science et à l'éducation.

*
C'est ainsi pour tout et partout, la logique est une couche de façade superficielle qui permet au mental d'excuser les actions karmiques de chacun qui sont dénuées de logique dans leur fondement.
Comprenne qui peu !

**
Ceux qui créent sont souvent sincères et certainement visionnaires pour certains, mais aujourd'hui la science est devenue principalement la religion du mental contrôlé par les institutions (égrégores). C'est une chose qui devra s'affranchir des institutions pour se développer réellement au service de l'humain. (Donc en dehors du cadre de la création d'armes de destructions massives ou de contrôle de masse en fin de compte). Mais n'oublions pas que, malgré ce que l'on essaie de nous faire croire, la science est très très jeune, et elle aura largement la possibilité de se bonifier et de s'affranchir avec le temps.

PS:
Sinon, il semble que lorsque l'on nettoie la vision mentale d'une situation, on perçoit l'essence des choses. Mais cette vision elle même n'est pas objective. Ensuite, il faut nettoyer l'essence des choses, jusqu'à percevoir l'essence divine. Y'a un sacré boulot je crois !

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

evildck 14/07/2009 22:20

"Jesus was a spaceman" yeeeaahhh :)C'était donc vrai ? (j'avais vu ça dans "conversations avec dieu")Petit message pour Christophe : je suis en train de lire le livre, sympathique et original! Hmmm dans la série chemin initiatique du gars qui n'y croyait pas à la base et qui se retrouve confronté à une nouvelle réalité, il y a aussi les bouquins de Robert Monroe, qui sont excellents à mon avis. D'ailleurs on y retrouve quelques expériences communes (notamment la communication avec des objets, des animaux, ou des phénomènes comme le vent).

christophe 15/07/2009 03:02


En tout cas pour jésus le gars de secte de castellane semblait y croire :)


evildck 12/07/2009 23:31

La sciences provoque des bloquages énormes ? Elle nous a permis de nous libérer d'une certaine forme d'obscurantisme, ne l'oublions pas... Que penser de Gallilé menacé d'être brulé sur un bûcher par l'église catholique? La religion nous à plongé tout un temps  dans l'ignorance, la science nous en écarte. Bien sûr les scientifiques ont un égo comme tout le monde, et le dogmatisme peut se retrouver dans de nombreux domaines autres que la science... Mais les fondations de la science provoquent justement cela : elle se reconnait comme le meilleur modèle dont on dispose à un moment donné, et sait quelle doit changer et abandonner des concepts avec le temps, changer les vieilles briques dans la maison en quelque sorte... Le dogmatisme viendrait de l'attachement à de anciens modèles (des formes de croyances prouvées, donc transformée en "connaissance", quelque part) qu'on refuse de changer (que ce soit pour le cout émotionnel, l'attachement, des raisons plus "politiques" etc ... toute reliées à l'ego)  De plus je me rappelle que mes profs de sciences tentaient de nous faire constater par nous même ce qu'ils nous enseignaient, en en faisant l'expérience. Point de bourrage de crâne de mon point de vue, mais plutôt une invitation à découvrir la vérité par soit même ...!donc ne brulons pas la science sur un bucher, sans elle nous n'aurions pas la vie que nous avons aujourd'hui (qui n'est pas parfaite loin de là...).

christophe 13/07/2009 07:32


Autant essayer de convaincre un diciple du grand jésus intergalactique endoctriné depuis l'enfance qu'il est en train de se faire enfler par de faux discours. J'imagine que même quand il se fait
bruler vif pendant que le maitre se barre avec la caisse,  il continue d'y croire :)

La science évoluera vers quelque chose de bien meilleur. Espérons juste que l'humanité n'aura pas trop muté entre temps ou que la planète sera encore habitable. Mais bon toutes les potentialités
existent, il suffit de choisir celle qui nous convient au fond :)



Guillaume 10/07/2009 08:07

C'est effectivement ce à quoi je voulais en venir ;)

lennon 10/07/2009 01:34

je suis d accord avec toi, les scientifiques tout comme les sceptiques sont l ego incarnés dans toute sa magnificence. je n aime pas porter jugement sur mes freres mais ya pas a dire, parfois je le reconnais j aimerais bien leur enfoncer leurs theories et leurs theses en pleine poire. c est truc la spiritualité entre autres sont des choses qui viennent et sont observé via le coeur, jesus ce pauvre diable ne pouvait dire mieux quand sur la croix il murmurait pere pardonne leur car il ne savent pas ce qu ils fonts. blague a part c est ce que je murmure moi aussi devant l adversité, je dois etre foutrement ennuyant parfois car en general c est par le silence sans rancune que je repond quand on me dit que je crois posseder la verité. il n y a pas de verité absolue et c est ce qui me plait dans ce long et etrange periple qu un jour un ethymologiste a nommeé cette aventure qu est la vie.

christophe 10/07/2009 07:06


Disons que c'est pour cette raison que la science actuelle est jeune : elle cherche encore une vérité absolue dans notre dimension. En résumé elle essaye de prendre les mesures exactes de quelque
chose(l'univers) qui change de forme constament, puique en processus d'auto création constant simultanément sur tous les espaces temps. (les passés et futurs changent constament).


Effe 09/07/2009 23:53

L'histoire semble montrer que l'ambition ultime la plus réaliste pour un scientifique c'est de ne pas être contredit.... de son vivant.

christophe 10/07/2009 07:03


Et bien, comme beaucoup d'hommes non scientifiques :)