Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 19:01
Aujourd'hui, une info qui tourne autour de moi sans réellement venir. Très chiant. Quand tu sens qu'en haut, ils essayent de t'expliquer un truc, mais qu'en même temps tu ne reçois pas l'information directement. Ca nécessite d'expérimenter, mais quoi ?

En face du boulot, il y a un buisson de fleurs très colorés qui me transpercent littéralement le cœur (les couleurs me font un effet étonnant depuis quelques jours). Mais y'a aussi la fleur elle même, et l'énergie qui lui est associée (ainsi que l'énergie de ceux qui s'en occupent, invisibles ou non). Ce matin, en allant au boulot, j'ai senti l'essence même de la forêt autour de moi (juste au moment où je passais sous une haie de platanes). Si je passe par la sphère mentale et pas par le cœur je me retrouve connecté ailleurs, dans d'autres dimensions, et plus dans l'ici et maintenant.

Finalement, j'ai eu enfin la leçon. Quand on pense, on disperse notre énergie dans le monde mental et on construit / écoute dans la sphère mentale. Quand on est dans le cœur, on est réellement dans la matière et les plans qui interagissent directement avec l'endroit où l’on est, à la fois à l'écoute des choses présentes  (même invisible), et émetteur d'énergie créatrice dans la matière, et non pas ailleurs dans une dimension autre. L'un des pièges du mental qui nous enferme dans l'impuissance, c'est la pensée qui nous relie à des égrégores et des constructions virtuelles continuellement, et nous fait fuir l'endroit où nous sommes venus nous incarner. Du coup, nous perdons tout pouvoir créateur / récepteur réel dans la matière.

Au final, les égrégores finissent par être créateurs d'institutions / entreprises qui ont une réalité dans la matière (bien que pas facilement modélisable autrement que par les objets/gens qui leurs sont reliés). Du coup, en passant continuellement par du mental et non pas par la matière, nous perdons toute notre énergie et sommes complètement piégés par le système des égrégores qui filtrent et régentent tout.

Contrairement à ce que l'on croit, on ne crée pas que des égrégore (mental), mais on fait des créations spirituelles également à un certain niveau, qui, si elles sont non duelles et pures, peuvent nous amener à des croyances qui ne sont pas les nôtres au départ. (appelons ça le monde spirituel ). Passer par le monde spirituel des autres c'est devoir appliquer leurs voies de fonctionnement. Il n'y a pas de liberté en cela pour moi (mais ça me concerne). D'ailleurs aucun Bouddha ou saint réel ne forcera personne à entrer dans sa voie contre son gré, surtout si elle n'est pas adaptée.

Qui plus est, ça peut être la voie de quelqu'un de se mettre au service de la sphère mentale (au service d'un pays / d'une église ou d'une institution) ou de la sphère spirituelle (au service d'une religion ou d'un gourou) que ce soit temporairement ou pour toute sa vie.

Mais si on se centre dans le cœur en émetteur / récepteur on devient présent ici et maintenant et on reçoit des infos de notre propre esprit divin, tout en créant au bon endroit par notre esprit divin directement (au lieu d'approvisionner les constructions des autres, surtout celles qui sont 'toxiques' pour nous.).

Le mental, au fond, n'est qu'un vaste piège dans lequel nous nous sommes englués (pour expérimenter).  Et les religions sont des créations spirituelles qui, si elles ont pour vocation d'aider un maximum de monde à s'élever à l'origine, ne correspondent pas forcément à tous, et sont limitées sur peu d'aspects. "Je ne suis pas ta voie" est peut-être ce que j'ai le plus entendu venant des saints de tous poils dans la sphère spirituelle, car, au delà de la dualité, ils profèrent tous la vérité et ne cherchent pas à nous engluer ici, (contrairement à la sphère mentale ou émotionnelle) mais bien à nous guider chacun sur notre propre voie.

Le cœur dépasse et transcende cet aspect parce qu'il ramène à la source des choses (à l'éclat divin qui est en chacun) et crée au niveau le plus profond. On retrouve la même notion que la voie du samouraï qui permet d'être a la fois puissamment dans le spirituel et dans la matière, dans un abandon total à son propre esprit divin, à tous les niveaux : dans le geste, la pensée, l'émotion,  la spiritualité. Tout est l' "action juste" car alignée sur notre esprit divin dans un abandon total.

Ce n'est que mon expérience, et chacun doit se faire la sienne, car nos voies sont toutes différentes, qui plus est, il ne s'agit pas de refouler les choses (émotionnel/mental/ spirituel) mais d'en faire l'expérience pour les transcender.

PS:
La notion d'essence et de nature semble enfin concrète, maintenant.
Même si la définir n'est pas simple, je vais m'y risquer: en résumé, l'essence de chaque fleur, chaque couleur et de chaque être aussi petit soit il, est différente, mais sa nature ne l'est pas forcément. On perçoit l'essence des choses manifestement par le cœur .

PPS:
Un effet étrange. Dans la journée, j'ai croisé un stagiaire devant la machine à café dans un contexte qui a activé ma vision mentale, et je suis repassé sur mon monde d'avant en une fraction de seconde. Le stagiaire est ci ou ça, il est défini précisément, la machine à café aussi etc... le monde mental. Ca a sauté immédiatement dans la seconde qui a suivi (comme si une mise à niveau s’était faite rapidement) et j'ai eu en face de moi une scène avec des couleurs et des êtres dont l'essence me comble le cœur (et non la forme ou ce que je projette sur eux).
Mes croyances m'avaient simplement emprisonné dans un monde subjectif basé sur le mental, et je passe en ce moment sur un monde subjectif centré sur le cœur et l'essence des choses (et non leur définition). Je ne peux pas décrire mieux. Apparemment, l'esprit m'a permis de rebasculer dans le contexte pour que j'aie cette compréhension.
Il semblerait qu'il faille comprendre que l'essence est plus réelle que la forme, et intégrer à long terme l'essence de chaque chose, jusqu'à percevoir le divin dans chacune (donc percevoir qu'en fin de compte, tout est d'essence divine). Je n'en sais pas plus. Intéressant programme !

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

karima 06/07/2009 11:51

Ok merci. C'est compris.

Guillaume 05/07/2009 21:08

C'est pour ça que pour bien faire faut éviter les intermédiaires et parler directement à ses guides et faire en sorte de s'en rapprocher en travaillant sur soi.

JONAVA 04/07/2009 11:37

Chrsitopheje ne saisis pas ce que tu dis à propose des religions. en fait je ne saisis pas globalement ton point de vue sur les religions. tout le reste par contre je comprends bien. Pense-tu que les religions sont aussi des égrégores?J e suis d'accord pour dire que le mental nous perturbe et nous empêche de saisir l'essentiel. Quoique je pense que les enfants, eux peuvent plus facilement. Sinon, je me sens souvent opressée effectivement par ce que je vois. Il y a des ambiances auxquelles je ne peux absolument pas participer et d'aur=tres qui me ravissent. Surtout des moments réels de bonheur. Hier, on a joué notre pièce de théâtre bonheur absolu. Je ne sais ce qui se passe, mais c'est un avant goût du paradis. JONAVA

christophe 05/07/2009 09:21


Tout est sur plusieurs niveaux : émotionnel, mental, spirituel.
Si tu cherche à percevoir une religion, tu vas en percevoir l'émotionnel accumulé à son niveau, le mental accumulé, et la voie spirituelle ouverte à partir de la religion. (les différents paradis,
et eventuellement voies de remontées).
Si tu es sur le niveau émotionnel sa vas pas aller loins (tu vas faire les cérémonies sans en percevoir beaucoup plus). Si le curé reste à ce niveau sa vole pas haut.
Si tu es sur le mental c'est pareil, au pire c'est a ce niveau qu'on trouve les institutions qui se battent entre elles et cherchent à etre meilleures que les autres en accumulant plus d'adeptes et
de richesse. Sa vas pas voler haut.
Si tu es sur le spirituel tu commence à toucher le niveau intéréssant de la religion. Mais tu vas etre sur une 'forme' et une 'méthode' créé par d'autres et qui n'est pas forcément totalement
adapté pour toi, surtout si tu n'es pas guidé par un maitre qui peu adapter les choses pour que tu puisse évoluer correctement.

Tout est multi dimenssionnel, n'oublions pas !


Karima 04/07/2009 08:49

Salut les illuminés :) je vais pas faire complexe j'en suis pas encore là. Une petite question qui va vous paraître basique sûrement mais cela va m'aider. Quand on dit qu'il faut se centrer sur le coeur, je fais comment ? dans la vie de tous les jours, il faut que je garde mon attention au niveau de la zone du coeur ? et à mon niveau ou j'ai pas encore assez calmé mon mental est-ce que c'est utile que je me centre sur mon coeur ou vaut-il mieux que je passe du temps d'abord dans la méditation? Bise. 

christophe 05/07/2009 09:16


Non, c'est moins simple que ça en fait.
En réalité il faut décaller la perception des choses au niveau du coeur, mais je pense pas qu'on puisse le faire consciemment a moins que sa soit inné.
Je dirais que cette perception ressemble un peu à celle de l'art. Sa se passe pas dans la tête mais à un autre niveau. Le truc c'est qu'il y a pas de formule magique pour ça, a force de lacher
prise et de se laisser guider on finis pas faire l'expérience.
D'ailleurs je dirais du coup que le scientifique persois la nature des chose et que l'artiste en persoi l'essence. (c'est simpliste mais au moins sa donne une vague idée de la question).
Parsque lorsqu'on persois à partir du coeur, les scènes de vies deviennent des oeuvres d'arts au niveau des différents sens et non plus des scènes qu'on analyse façon terminator.

Je peu pas définir mieu, mais l'art est peu etre la meilleur manière d'avoir une idée de la notion d'essence des choses et de perception avec le coeur.


kadak 04/07/2009 00:57

salut,excuse-moi si je n'ai pas répondu à ton email sur essence et nature, parce qu'en fait je ne connais aucune lecture qui aurait expliqué clairement le truc que tu voulais. Et moi-même c'ets un truc que j'ai du mal à expliquer. Et d'ailleurs d'après ce que je vois, tu as trouvé tout seul, en tous cas c'est ce que je sens en te lisant. J'avais l'impression qu'avant le goût spécifique des situations ou des gens t'échappait, que tu étais dans le domaine de la signification et non du sens, que tu découpais les trucs, et c'était ça que j'avais essayé de te dire à plusieurs reprises par rapport au fait que "l'autre" n'existait pas en tant que tel dans tes posts. Mais maintenant tu l'as trouvé, donc tout va bien. Par contre il y a un domaine que tu as éjecté de cette perception, c'est l'imaginaire. Or l'imaginaire contient autant l'essence divine que la vie quotidienne. Imaginer des trucs, ça n'est pas forcément se barrer en dehors du monde, si ce qui est visé est l'essence divine à travers une expression particulière.D'ailleurs quand tu vois un buisson il se compose de deux choses, un "objet matériel" et une projection imaginaire. Les rêves ne contiennent que les projections imaginaires, pas les objets matériels. Mais ce que tu as nettoyé pour le moment, c'est le buisson imaginaire (le voile émotionnel), donc normalement c'est tout ton imaginaire qui doit être modifié, et donc tu pourrais avoir le même sentiment en contemplant tes pensées ou les buissons. Le jour où tu nettoies le buisson matériel, tu peux le dématérialiser, c'est le niveau au-dessus.

christophe 04/07/2009 06:35


Pas de soucis pour le mail, c'etait simplement pour confirmer le ressenti que j'ai depuis plusieurs jours et donc c'est fait. Pour l'imaginaire effectivement j'ai eu une info dans ce sens que je
n'arrivais pas à comprendre et qui est claire maintenant.

Pour le reste on vas laisser avancer tranquillement :)
Merci pour toutes ces présisions, sa vas m'aider à avancer :)