Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 19:00
Hier matin, je me lève avec l'impression qu'un de mes os est déplacé : comme si un truc avait bougé pendant la nuit (ce n'est pas la première fois que ça m'arrive!).

Je demande direct à l'esprit.

(qu'est ce qu'il se passe?)
"un de tes os a été décalé pendant la nuit"

(si je vais voir un ostéo ça va régler le problème?)
"oui, il va te le remettre en place, mais du coup, on sera obligé de te le re-décaler."

(Ca sert à quoi?)
"laisse faire, quand le problème sera vidé, on te le remettra en place nous même. Tu feras un 'faux' mouvement comme tu dis et ça sera en place, clair et net, tout seul. Si tu vas chez l'ostéo, on te fera faire un 'faux mouvement' dans l'autre sens pour le re-décaler nous même, alors ne perds pas ton temps."

(bon ok laisse tomber)

* * *

Depuis lundi dernier, j'ai mon avant-bras qui est pris de crispations par moments dans la journée : une sorte de tendinite. A priori, le problème vient de mon alimentation. C'est assez compliqué mais il s'agissait de faire une action (d'où le bras symboliquement), qui me repositionne au niveau alimentaire (c'est assez logique dans l'histoire). Le but est de penser à aimer mon corps, et à mettre mon intention pour le purifier.

(C'est désagréable, maintenant que j'ai compris vous ne pouvez pas réparer ça?)
"On peut, mais tu progresseras moins vite si on fait ça."

(ah bon? pourquoi?)
"Parce que ce tiraillement te rappelle qu'il faut surveiller ta nourriture, et permet de ramener ton intention sur ton corps physique. C'est nécessaire en ce moment. Si on l'enlève tu ne vas plus y penser et reprendre tes vieilles habitudes."

Les 'problèmes ' physiques ont leur raison d'être, même si ce n'est pas toujours évident à comprendre ou à vivre.
* * *

Le monde dans lequel nous vivons est le fruit de nos pensées, celles ci vont s'incarner dans la matière et créer notre réalité.

Il y a une base commune importante (la mère étant le ciment entre les réalités), et globalement nous obéissons aux même règles qui nous ont été inculquées très tôt (peut être même dès la conception dans son ventre).Les différences restent grandes malgré tout, et cela crée une énorme diversité, à la fois dans le monde tel qu'il est perçu par chacun, mais, en même temps, dans les règles qui s'appliquent aux uns et aux autres. Les choses sont très globalement les mêmes, mais dès qu'on regarde d'un peu plus près, c'est très différent.

Tel aliment qui est indispensable à l'un, va être mortel à l'autre (on le qualifie d'allergie), telle activité qui semble fabuleuse et indispensable pour l'un, est ennuyeuse à mourir pour l'autre. Tel corps filiforme qui semble pouvoir engloutir des quantité impossibles de nourriture et tel autre qui devient énorme a la moindre calorie. Les différences sont énormes et flagrantes, les tentatives de les masquer semblent d'autant plus ridicules (bien que l'endoctrinement soit très fort et très puissant, en vertu de la tentative de mondialisation).

On va qualifier de 'fou' quelqu'un dont la réalité finit par trop s'éloigner de celle des autres, mais globalement, des humanités très différentes et des réalités totalement distinctes se côtoient toute la journée.

En fait, le corps que nous voyons n'a aucune existence, au sens où nous le concevons. Par moments, c'est extrêmement flagrant. Aucun 'accident' physique n'est le fruit d'aléa et il n'existe aucun hasard. Si quelque chose casse, c'est que le corps le veut, et pareil si un problème physique survient. Il peut y avoir un prétexte externe quelconque (vous remarquerez à quel point un accident terrible peut laisser quelqu'un totalement indemne, et comment un accident anodin peut coûter la vie à un autre : la chance n'a rien à voir dans cela.)  J'ai fait l'expérience assez tôt de ce genre de réalité.

C'est difficile à comprendre et pourtant c'est dans une optique bien différente qu'il faudrait voir le corps. Il n'est pas un véhicule qui abrite une conscience, il est la création de la conscience elle même, par l'intermédiaire de nos pensées.

Les idées préconçues, intégrées au plus profond de nous, sont déterminantes dans son fonctionnement et ses possibilités. Aujourd'hui la phase qui s'annonce ne consiste pas à laisser son corps physique derrière soi, mais bien à l'intégrer au processus d'évolution.  Pour cela, il faut l'écouter, fonctionner avec lui, mais aussi intégrer la conscience de son corps physique, comme celle des corps subtils. Il a besoin de beaucoup d'attention et d'amour, car cela permet d'élever son niveau vibratoire, et il doit suivre la planète.

Ces temps ci, j'ai réintégré la conscience de mon corps assez fortement : c'est intéressant parce que, du coup, il est possible d'agir sur lui, dans une certaine mesure. L'énergie qui dénouait uniquement les problèmes des corps subtils semble pouvoir affecter le corps physique maintenant. Donc, en parlant avec les cellules ou les organes, il est possible de laisser des problèmes s'en aller, et de laisser le squelette se remettre spontanément et naturellement dans l'équilibre qu'il souhaite. Petit à petit, on peut renouer le dialogue avec le corps et réaliser qu'il est lui même constitué d'énergie qui se renouvelle sans cesse.

C'est l'image que nous nous faisons de nous même qui détermine sa forme, et ça n'a souvent rien à voir avec les 'directives' de mode qu'on nous impose.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

mathilde 15/04/2009 08:57

ok ayé j'ai compris :)

mathilde 15/04/2009 08:54

"le corps n'est pas un véhicule qui abrite une conscience, il est la création de la conscience elle même"
quelle claque!!! cest soudain si evident, merci
une chose m'echappe cependant, cest:
"par l'intermédiaire de nos pensées"
euh.. seulement les pensées?

christophe 15/04/2009 09:16


Et bien les pensées au sens large : il n'y a pas que des pensées superficielles.
Nous projetons la forme du corps également et notre 'mémoire' et nos 'idées reçues' jouent beaucoup la dedant. A approfondir.


Sébastien 14/04/2009 20:39

Bonjour Christophe,

Ton article est intéressant, malheureusement nous n'avons pas tous ta capacité pour dialoguer avec l'énergie, dès lors il est difficile de comprendre même son propre corps.

Avancer spirituellement ou élever son niveau de conscience est un long chemin, ou malheureusement sans aide le chemin est tumultueux.

christophe 15/04/2009 07:12


Tu peut déja donner de l'amour et l'attention à ton corps pour l'aider à suivre l'évolution de niveau vibratoire de la planète.

Pour le reste c'est juste pour donner une application intéréssante de la clairaudiance ou de la télépathie pour travailer sur soi. L'idée est de comprendre également que les maladies ou blessures
ne sont pas des fatalités mais bien des messages et des expériences qui nous apportent.