Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 19:00
Ca fait plusieurs semaines qu'il se passe un truc bizarre. Parfois, je regarde une scène quelconque de la vie quotidienne et, brusquement, j'entends distinctement un commentaire, toujours le même. Deux personnes se disputent et ça fuse "Mais où est l'amour dans tout ça?". Je regarde une mouette qui s'envole et ; à nouveau "Mais où est l'amour dans tout ça?".

Je vais au boulot et commence à planifier ma journée sur la route, et encore : "Mais où est l'amour dans tout ça?".
J'éprouve une satisfaction pour une tache quelconque que je viens de réaliser, et, à  nouveau : "Mais où est l'amour dans tout ça?".

Au final, plusieurs fois par jour, et à chaque fois à des moments où je ne m'y attends pas, et sur des événements qui me déstabilisent. Assez frustrant. J'ai essayé toutes les réponses, toutes les pistes. J'ai même commencé à chercher l'amour caché dans chaque événement, en élevant 'ma vision' jusqu'à la source de l'événement. En demande à la mouette, à l'inconscient des personnes qui se disputent, en cherchant le sens de ma satisfaction (qui, bizarrement, s'envole immédiatement lorsque ce commentaire fuse, car elle est mise face à sa propre futilité).

J'ai trouvé toutes sortes de réponses, mais aucune de satisfaisante. Et puis, finalement, c'est dimanche que j'ai trouvé.
La réponse est invariablement la même : elle est dans mon centre tout simplement.

L'amour n'est lié à aucun événement, aucune action, aucune réflexion, aucune satisfaction, ou plutôt, il transcende toutes ces choses car il en est l'origine, le but et l'expression. Et cet amour, quel que soit l'événement, le lieu ou l'action, prend naissance dans nos coeurs. Il n'y a rien à chercher à l'extérieur, tout est là.

Avec suffisamment d'intention pour rester centré, l'extérieur ne peut pas affecter cela. Ni les bruits, ni les gens ni le reste. Parce que rien ne peut s'opposer à l'esprit divin. Amour inconditionnel brûlant, joie dénuée d'objet et toute la réponse à nos questions : car c'est ici que se tient l'esprit divin, et si on sait lui parler et qu'on veut bien entendre il a réponse à tout. Faire grandir cet amour, cette joie et cette vérité dans le coeur sont le chemin de retour vers l'unité.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

lds 08/04/2009 09:36

C'est une question de vue, de vision. Il "faut" voir le monde non avec ses propres yeux mais avec les yeux divin.

Blutack 07/04/2009 19:12

J'ai beaucoup de mal à voir l'amour comme le fondement de l'Univers et en particulier de nos vie. Quand on regarde toute la misère qu'il y a dans ce monde et je ne parle pas des pauvres africains qui meurent de faim mais de la misère qui touche tout le monde dans tous les aspects de nos vie, on peut très TRES difficilement imaginer que ce soit une infini bienveillance divine qui soit le moteur de tout ça.

christophe 08/04/2009 09:56


C'est une question de point de vue relatif.
Si la seule expérience que tu peut faire de toi même et des autres est celle de corps physiques qui sont soumis a des aléas, et que tu considere que manger et consommer est l'amour et le reste non,
alors la vie des africains est misérable.
Si tu considere que l'amour passe par la solidarité et le clan et non par la course après la consomation, alors la vie des occidentaux est misérable.
Mourrir de faim ou de surconsomation?

Maintenant élargissons le sujet:
1) Tu te perçoi(toi et les autres) comme un corps physique soumis à des aléas incontrolable : oui il y a de la misère dans le monde.
2) Tu te persois(toi et les autres) comme de l'energie pure qui peut se réincarner à volonté (en revivant tes vies antérieures et en expérimentant tes corps subtils dans la pratique) c'set déja
moins misérable, puisque une mort aléatoire n'est plus une fin en soi et tu as l'eternité devant toi.
3) Tu te persois(toi et les autres) comme une énergie pure dont l'intention créé  directement, et dont le libre arbitre fait que rien ne peut lui arriver sans son accord. Donc si il t'arrive
quelque chose tu voie pourquoi et ce que tu en obtiens sur l'eternité, et surtout tu réalise que tu l'a choisi.
La vie n'est plus que ce que tu en fait toi et ce qu'en font les autres. Difficile de comprendre les tenants et les aboutissants pour chacun sans voir assez haut.
4) Tu te persois(toi et les autres) comme le même flot d'energie qui créé à l'interieur de lui meme des histoires et des mondes pour s'expérimenter. Il n'y a pas de mort ou de naissance, que des
changements d'etat sans fin, puique le temps lui même est notre création commune. Parfois nous créons un nouveau jeu ou en changeons les règles et c'est tout. Nos formes sont parfaites et expriment
la perfection, alors nous avons créé un deuxième pole pour vivre une expérience de relativité : la dualité. Ce pole nous donne un piont de vue particulier qui nous permet de vivre des expériences
particulières.
C'est un jeu ou tout le monde alterne les roles puisque au fond nous sommes tous UN.

Tout dépend de ce que tu persois de toi ou des autres.
C'est une sorte de zoom qui vas faire le point sur une partie isolée et n'en voir qu'un aspect relatif(qui paraitra imparfait) ou qui vas reculer jusqu'a voir le tout et la perfection de
l'ensemble.

A expérimenter directement par soi même.