Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 19:15
Nous jouons tous des rôles dans la société : informaticien, médecin, commerçant, père, cousin, voisin etc.. il y a une multitudes de rôles.Ces rôles ne sont que des jeux et n'ont aucune existance réelle, en tout cas ils ont la seule existance que nous voulons bien leur donner. Bien sur cette remarque semble choquante à prioris. Je suis informaticien : c'est quelque chose de concret. Non c'est juste un comportement que j'ai et un comportement et une suite de choses 'préformatés' que la société semble attendre de me voir faire.

Mais cela n'as pas d'existance réelle. Ce n'est pas ce que je suis.Que se passerait il si cetait vraiment ce que je suis. Alors perdre ce travail me détruirais. Si ce n'est pas ce que je suis alors sa ne pose aucun problème. Nous avons l'habitude de prendre des tas de comportement, de les paquager et d'en faire des rôles. Ces rôles sont distributés et chacun les joue comme au théatre.

Mais il se passe une chose étrange. Nous nous identifions tellement à ces rôles qu'ils finissent pas tout diriger dans nos vies. Nous finissons par avoir peur de perdre ces roles, ce connu qui nous est si cher et qui préformate tellement bien nos journées. Que se passerait il si je perdais mon boulot? horreur je serais obligé de changer de role.

Mais que se cache il derrière ces roles? Il a ce que nous sommes. Ce que nous cherchons à retrouver et qui nous fait si peur au final. C'est le fameux "JE SUIS". J'existe sans avoir besoin de role, sans avoir besoin de me donner une forme. "JE SUIS" eternel et immuable, quelque soit les roles que je vois passer.

Cet attachement aux roles et une choses très importante à lacher. C'est un clef qui permet de passer du duel au non duel, du 6ème au 7ème chakra.

Beaucoup de gens parlent de 'Je SUIS' alors qu'ils n'ont pas forcément assez avancé sur la voie. Que se passe til? ils créent simplement un nouveau role 'Je SUIS' et se croient spirituel. Ils ont créé un role spirituel ,mais un role quand même.

Ce "JE SUIS" doit jaillir spontanément de l'extinction de l'identification aux rôles que nous jouons.

J'ai pu en faire l'expérience une fois : lorsque lors d'une séance de neurotrianing j'ai été dépouillé de mon nom.
La signification de mon nom dans la famille à sauté. J'ai été dans cet état particulier pendant tout une journée. Bien sur mon mental s'est empressé de me distribuer un nouveau role dès qu'il a put.

C'est ces roles qui empechent les fantomes de monter. Ils s'y sont tellement attaché et sont tellement identifié à leur forme qu'ils ne parviennent plus a la quitter pour s'élever.

Pourtant il n'y a que du temporaire dans un rôle, l'eternité se trouve dans "JE SUIS".


Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article

commentaires

CATHESSA 14/02/2009 08:32

Super cet article sur l'identité :-) et sur l'inévitable filiation car en portant un nom, c'est porté l'histoire d'une famille, d'un clan mais c'est aussi perpétué la lignée en acceptant de se reproduire, c'est adhérer à cette famille volontairement ou non !!!

PS :
A propos des aborigènes, j'avais lu "Message des hommes vrais" de Marlo Morgan où elle évoque effectivement la liberté de choisir un nom suivant les expérience vécues qui caractérisent la personne dans le moment présent et au cour de sa vie cette personne peut changer de nom uniquement parce qu'elle a évolué personnellement dans son cheminement de vie :
"Chez les aborigènes on change de nom en fonction de ses nouvelles compétences ou victoire ... Celle-qui-sait-faire-des-paniers. Celui-qui-a-vaincu-le-serpent."

christophe 14/02/2009 17:14


Oui, effectivement j'ai lu ce livre, effectivement les noms sont importants parsqu'ils en disent long sur le role que nous voulons jouer. Leur redonner leur vrai sens et s'autoriser à en changer
semble un moyen intéréssant de ne pas se perdre dans un role.


mathilde 10/02/2009 22:26

oui oui oui
le JE SUIS surgit quand les roles se taisent (lacteur qui est au dela de la piece) Ca me rappelle aussi la leçon du maitre des debuts brievement croisé, qui t'enseignait a sentir, a etre dans le present. Faire taire tout ce qu'on nous a appris pour naitre au present.
Cest pas aussi facile pour moi a explorer que ca le semble pour toi, mais je te suis 5 sur 5 sur cette piste.

lds 10/02/2009 08:45

Je crois que les rôles ont une fonction également pour ce que tu nommes le moi supérieur, ils sont utiles à un niveau auquel nous n'avons pas accès le plus souvent, et c'est peut être aussi bien.

soralili 09/02/2009 23:57

bonsoir Christophe.

ça ça m'amuses : je possède quatre noms de famille et quatre prénoms (et deux pseudo) et si je pouvais avoir deux douzaines de noms de plus cela ne me dérangerais pas du tout. C'est quelque chose d'incompréhensible pour moi le nom-identité :-)et la nécessité d'avoir des papiers d'identité me fait hurler de rage et d'incompréhension !!!

Je ne sais pas si c'est lié à mes anciennes vie, mais l'impression d'avoir été tant de personnalité déjà... et en même temps, comme elles s'emboitent comme des poupée gigognes ! je ne sais pas pour les autres, mais il y a en moi une trajectoire depuis xxxx ans ( à ramer !!!! :-) qui a une couleur d'âme particulière...

en même temps c'est étrange, chaque existence ce retrouve dans le moindre trait de caractère de cette vie ci... par exemple jusqu'au gout du lardon ou la haine de l'épluchage de patates !!! c'est un paradoxe assez étrange je trouve...

Le théâtre ... oui, avec un certain lâcher prise, il m'a sembler possible de prendre n'importe quelle personnalité... et cela permet de comprendre un peu mieux les autres.
:-)
chez les aborigènes on change de nom en fonction de ses nouvelles compétences ou victoire ... Celle-qui-sait-faire-des-paniers. Celui-qui-a-vaincu-le-serpent. je trouve cela quand même plus intelligent que de s'appeler machin truc ou duchemolle !!!!! :-)

christophe 10/02/2009 16:39


je pense aussi, mais bon nous devons faire avec nos traditions, qui nous charge bien souvent du karma famillial en nous donnant les noms des grands parents. Le choix d'un nom est très important
pour un enfant.