Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 18:43
Donc depuis un moment on me dit que je dois bosser sur l'illusion de solidité du monde matériel et recentrer ma conscience sur le coeur.

J'ai une tendance à faire un rejet du monde matériel (ce n'est pas un scoop depuis le départ) c'est probablement pour ça que j'ai autant de facilité à me retrouver dans d'autres dimensions. Comme en même temps j'ai une peur panique de quitter mon corps physique je suis obligé d'être à plusieurs endroits en même temps au lieu de faire du voyage astral: je suppose que ça a été voulu dans ma structure mentale puisque rien n'est au hasard.
(sinon honnêtement depuis le temps j'aurais laissé mon corps là où il est et ne serais plus revenu à ce niveau de réalité.)

Donc du coup je travail plus en extension de conscience qu'en déplacement de conscience.

Revenons sur ce que je sais sur la matière:
Au début j'avais rencontré une amie de ma mère qui avait fait une expérience de montée de kundalini.
Je précise que cette femme ne connaissait rien à l'ésotérisme et ne pouvait pas avoir inventé ce qu'elle avait vu.

Elle m'a expliqué que pendant plusieurs mois lorsqu'elle touchait n'importe quel matériau elle sentait exactement de quoi la matière était constituée. Elle m'a dit qu'elle avait du mal à expliquer plus mais qu'elle avait compris depuis que la matière n'était qu'une combinaison des éléments primordiaux: (air, feu, eau, terre etc..) dans une certaine proportion, et il semblerait que c'était cette proportion qu'elle sentait; mais bon elle n’a pas pu expliquer davantage puisque c'est une expérience directe, dure à décrire apparemment.
Et elle n'a pas précisé s’il y avait plus d'éléments que les 4 primordiaux également. (une question plus intéressante que ce qu'on croit)

J'ai gardé cette info dans un coin de ma tête parce que je ne voyais pas à quoi ça pouvait me servir à ce moment là et puis ça me paraissait bizarre. Mais d'un autre coté je ne vois pas comment cette femme aurait pu inventer ça.

Depuis je me suis aperçu que beaucoup de gens parlent de ça en ésotérisme (ou dans les religions puisque le corps de gloire donnerait la maitrise de ces éléments) :  ce n'est donc pas une théorie, puisque je connais au moins quelqu'un qui a pu en faire l'expérience directe.

J'ai eu ma période ayurvéda : j'ai trouvé que la médecine indienne était particulièrement intéressante.
On trouve également cette idée d'éléments primordiaux qui composent nos corps et déterminent nos types de constitutions.

Assez intéressant et je confirme que je perçois ces éléments dans les corps subtils (disons au gout et à la texture) sur les gens où ils sont en forte proportion seulement pour l'instant. Je peux le déceler par comparaison aux corps subtils des esprits de la nature qui sont, eux, très marqués sur un élément.

Comme j'ai rejeté longtemps le monde matériel je ne me suis pas intéressé à la composition énergétique de ce monde jusqu'à présent. Mais en théorie je devrais pouvoir le ressentir comme les corps subtils : il suffit juste de lever le blocage mental qui censure et de pratiquer.

Je me suis aperçu par exemple que si je cherche des champignons dans la forêt : je peux déceler le type d'énergie d'un champignon de manière succinte en étant dessus. Ensuite en filtrant je devrais, en théorie, pouvoir me laisser guider au hasard dans la forêt par mon toucher pour trouver un champignon directement.

Dans les faits ça ne marche pas parce que je ne ressens pas très bien leur énergie en tant qu'élément matériel.
(j'ai obtenu bien plus de succès depuis, dans cet exercice, en suivant un elfe vers une plante précise par exemple : parce que l'elfe je peux le repérer facilement et lui me guide directement à mon but dans la forêt. La prochaine fois je demanderai à un lutin pour les champignons.)


Partant de cette constatation, et du fait que les grand dévas élémentaires contrôlent chacun un élément dans la nature , il apparait qu'ils ont une grande implication dans la création de la matière telle que nous la connaissons, et dans la création du monde matériel tout court.

Donc, ces dévas (les anciens dieux grecs et romains pour la plupart) ne doivent pas être négligés dans l'équation et détiennent probablement la clef de la matière.

Bien qu'il faille noter que l'élément qui relie le tout (ou qui se situe au dessous) est l'amour inconditionnel pour moi:
la nature profonde des choses. Mais à quel niveau la situer.. (est ce que c'est la part non manifestée qui est présente en tout au final? ou un élément supplémentaire plus subtil?)

C'est très clair en tout cas dans la terre pure, donc en cherchant sous les éléments on doit trouver cet élément primordial je pense.

Rappelez vous le film "le cinquième élément" de Luc Besson : à la fin le dernier élément est l'amour. (d'autres l'ont peut être appelé éther ou autre.. ma foi, à approfondir)

Comme personne n'invente rien mais puise dans l'invisible, il est bien probable qu'il y ait un fond de vérité à ce niveau dans ce film. (bon après, vu qu'on déforme les choses pour qu'elles entrent en 3D dans notre structure mentale rien n'est jamais sûr.  Mais je sens une vérité à ce niveau, et simplement en comparaison avec mon expérience de la terre pure ça parait logique.)

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Texte
commenter cet article

commentaires

effe 31/12/2008 23:30

"Comme personne n'invente rien mais puise dans l'invisible, il est bien probable qu'il y ait un fond de vérité à ce niveau dans ce film."
Je pense qu'il faudrait aussi voir dans ce qui me semble être une des grande source d'inspiration de ce film, à savoir, la BD de Jodorowsky, l'Incal, qui , elle est selon les dire de l'auteur, inspirée directement de l'expérience.

christophe 01/01/2009 17:14


fort possible : nous sommes très nombreux à recevoir les même choses d'en haut et à les exprimer dans des référentiels différents :nos structures mentales.