Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 19:00
samedi matin : extase au supermarché.


Depuis que j'ai retrouvé la sensation particulière de l'amour divin, je sais ce que je cherche.

Au début j'ai essayé de me relier à Amma : ce qui a donné de bons résultats, bien que la sensation ressentie soit plus énergétique que divine. (puisque j'en étais au début de déblocage de la sensation). Par contre c'était trop fort par rapport à mon ancrage et je me suis retrouvé un peu dans l'espace après.

En plus je me suis fait engueuler par la lumière : elle m'autorise à me relier pour savoir ce que je dois trouver, mais elle me prévient qu'il est important que je sois capable de générer moi même mes extases.

En gros, je ne dois pas chercher à avoir des sensations plus fortes que ce que je peux générer moi même au risque de ne plus évoluer. ( parce que, apparemment je chercherais uniquement la solution de facilité en me reliant à un maitre au lieu de chercher à progresser.)
bon ok.

J'ai essayé un truc simple également : j'ai demandé à un ange de se mettre dans le canal central et de me faire sentir la sensation. Effet radical. Le long frisson d'extase s'installe immédiatement. Mais bon pareil c'est autorisé à titre d'expérience, mais ils ne sont pas là pour faire les choses à ma place.


Donc me voilà à la recherche de la clef de cette sensation. Et de manière totalement incroyable je l'ai trouvée à Auchan.

En neutrotraining elle m'a fait péter la structure mentale profonde de rejet du monde. L'effet a été totalement inattendu.

Alors que d'habitude je déteste la foule et je me ferme le plus possible pour ne pas ressentir les autres, là, je me mélange à la foule. Physiquement, énergétiquement, mais de manière plus subtile également. Un truc au delà de mes perceptions habituelles se mêle aux autres dans l'océan que nous formons.

Et là, un frisson d'extase commence spontanément. Ca commence sur le haut de la couronne du chakra coronal, et puis ça descend dans tout le corps en suivant le canal central et en éveillant chaque chakra à cette extase un par un.

Tous les bruits respiraient la paix : c'était fabuleux. (même les cris hystériques, les gens qui gueulent : tout ça se mêlait en un seul sentiment de paix). J'avais un sentiment du "nous" très fort dans cet état.

Et plus je tournais dans la foule plus la sensation se répandait partout.

J'ai tourné au moins une heure et demie dans Auchan pour, au final, acheter 4 produits qui se couraient après, mais je n'arrivais pas à m'en aller. La queue à la caisse n'en finissait plus mais je m'en moquais j'étais le plus heureux. La caissière n'a rien compris à mon sourire extatique alors que tout le monde faisait la gueule dans la queue.

La sensation s'est dispersée lentement après être sorti, et là, j'ai compris.

En fait cette sensation particulière je l'ai sentie de manière forte deux fois dans mon enfance.

Dans les deux cas j'ai fait un acte de solidarité totalement désintéressé. Les seules fois de ma vie.
Ce sont deux fois où je n'ai pas rejeté les autres (alors que c'était à l'encontre de ma structure de base donc de mon Ego.)

Donc quand je rentre dans le 'nous' le divin s'installe en moi. La solidarité est la clef du divin chez moi.
Tout simplement.

-----------
Samedi soir et dimanche en fusion

Bon donc je suis toujours très perturbé par mon blocage au deuxième chakra et je sens que ça bouge beaucoup, des choses veulent sauter.

Je vois un message de Effe sur la science, qui me fait disjoncter. (pas en rapport avec Effe ou la nature du message )

Et là le bouchon a sauté.

J'ai toujours eu un gros problème avec la société par rapport à la science. je ne peux pas adhérer à son fonctionnement parce que je sais que c'est, disons, très éloigné de la réalité de ce que nous sommes. C'est une chose que j'ai expérimentée très tôt. (très tô ,  j'ai compris que la science racontait souvent n'importe quoi avec conviction pour affirmer l'inverse l'année d'après avec tout autant de conviction, et les exemples concrets se multipliaient sans arrêt.  Je me suis bien aperçu que les adultes faisaient plus ou moins semblant de pas voir des gros trucs évidents.)

Du coup je n'ai jamais adhéré au monde matériel tel que nous le connaissons.
Je m'intègre parce que c'est nécessaire pour évoluer mais je ne suis pas à l'aise dedans.

Or, mon père nous a donné une éducation trop 'stricte' pour moi et qui m'a empêché d'exprimer la réalité de ce que je suis.

J'ai, du coup, toujours éprouvé une grande honte à être différent et je me suis réfugié dans le seul secteur où on peut passer pour un excentrique sans trop se faire emmerder (les informaticiens sont bizarres tout le monde le sait mais on est accepté socialement; et il faut bien plus de courage pour s'afficher ouvertement comme mystique ou voyant . Mais je n'ai jamais eu ce courage à cause de mon éducation. D'où le sabordage automatique de mes dons par mon mental dès que je suis en situation incluant d'autres personnes: ça me 'normalise'.)

Donc j'ai ingurgité ces années de collège , lycée et fac pour faire semblant puisque ce sentiment de différence et de décalage du monde me suit depuis l'enfance.
L'ouverture du troisième oeil n'a fait que confirmer tout ce que je savais depuis bien longtemps, et m'a montré que j'étais loin d'imaginer à quel point l'écart entre le vrai monde et la société est monumental.
(autant que si une colonie de fourmis miniatures sur une pastèque se croyaient le summum de l'évolution et considéraient la pastèque comme le seul truc existant dans l'univers. Bien sur on voit bien d'autres pastèques très loin, mais la plage est tellement grande..)

Le seul endroit où je me suis senti bien a été au stage de géobiologie : parce que sur les 12 personnes présentes, 11 étaient comme moi. Et je n'ai pu éprouver que de la compassion pour celui qui était différent et ne ressentait rien : et pour cause, j'ai été dans la situation de celui qui est différent toute ma vie.

Bien évidemment ce ne sont pas les autres qui me rejettent mais moi qui me mets à l'écart volontairement : donc je suis seul responsable de tout ça. C'est donc bien moi qui ai un problème. Du moment que j'accepte ce que je suis alors les choses s'améliorent, c'est ce que j'ai enfin compris.

Ce bouchon a sauté et le canal central s'est débloqué au niveau du deuxième chakra. Mais le chakra lui même reste très encrassé et se vide en ce moment même. Y'a encore du boulot à ce niveau, mais du moment que le noeud est desserré, ça ne peut que s'améliorer.
--

Malgré toute cette tension qui s'en va et donc me met en vrac (tu oublies amour divin ou centrage dans ces moments là, y'a pas moyen. je ne peux que demander à la lumière de nettoyer et elle s'y emploie. Et moi je laisse partir en me pardonnant et en pardonnant.)

Je me suis aperçu que ma conscience s'est encore étendue.
Jusqu'à présent mon état 'normal' est le suivant: je sens mon corps physique, mon corps éthérique
(10 à 20 cm autour de moi et il me relie entièrement aux flot d'énergies à l'intérieur et à l'extérieur.
Mon corps mental qui était bien encombré de formes pensées et qui se remplit de lumière quand je le nettoie;  et mon corps émotionnel.)

Tout ça inclut une perception forte dans le matériel puis, plus ça s'éloigne de moi plus ça devient subtil.
La je sens que ma conscience est une boule qui s'étend sur une zone bien plus grande que d'habitude mais que je suis incapable de mesurer.
Parce que si je perçois bien à partir du corps vers l'extérieur, je quitte le matériel en quittant le corps, passés les 20 cm je quitte l'éthérique et j'arrive dans un truc plus subtil puis la notion de distance disparait mais je sens que je m'étends très loin (ou très près: ce terme n'a plus aucun sens) dans un endroit plus subtil.

Je demande en haut et on me répond que ma conscience inclut maintenant le début de mon corps spirituel (donc l'équivalent du corps causal je dirais).
Ce que je sens dénué de forme et s'étendant dans un champ où l'espace n'a plus de sens.

Ce qui est super étonnant c'est que c'est permanent. Je ne fais pas de transfert de conscience pour ça : c'est présent tout le temps. Par contre ça plonge dans une dimension au dessus où je sens mais je ne comprends pas ce qui s'y trouve.

Comprenez que je parle de 'corps' par convention : mais c'est un tout. La conscience s'étend et plonge dans le subtil en s'éloignant du corps matériel sans aucune discontinuité. Certains paliers deviennent simplement de plus en plus subtils.

------------------------------------
Lundi dans le divin.

Finalement j'ai trouvé la réponse ce matin dans mon lit en me réveillant. Le nettoyage avait pas mal avancé.

J'ai enfin réussi à me recentrer un peu et là j'ai fait brûler le feu.
Le frisson divin s'est installé très fort le long d'un fil : le canal central. (je ne vise pas je demande à Dieu de le faire et ça se fait seul).
 
J'ai demande à ce qu'il prenne la taille de l'univers. Et il l'a fait. Sauf que cette sensation je l'ai sentie pleinement dans le corps spirituel. Difficile de décrire cet état de béatitude.

Cette sensation n'est pas 'forte' dans le sens où elle est normale à ce niveau de conscience : comme le vent dans mes cheveux. Elle est juste divine. Ou plutôt c'est la sensation la plus divine que je puisse ressentir pour l'instant. Puisque ce qui est fabuleux c'est qu'on va toujours plus loin à chaque fois.


Je suis présent dans plusieurs mondes subtils en même temps et il n'y a aucune séparation entre ces mondes.
Je suis dans le matériel, dans l'énergétique et dans le spirituel en même temps et je la sens en paix et dans l'amour quand le canal central est ouvert et qu'il est de la taille de l'univers.

Sinon le corps spirituel est bien là mais la sensation en est plus diffuse et, en fait, presque entièrement masquée par la sensation des autres corps. En fait on dirait qu'il s'agit, en nettoyant, de percevoir un truc qui était masqué, mais qui a toujours été là. Quand on a nettoyé et qu'on sait ce qu'on cherche on le trouve sans problème.

Cet  état n'est pas aussi subtil que la fois où j'ai failli fusionner avec la lumière donc on peut aller largement plus loin encore.

Pour moi , c'est comme si un pont se créait au fur et à mesure entre le manifesté et la vacuité.
A chaque fois il faut nettoyer : inlassablement , et plus ça circule librement plus on peut augmenter la puissance de l'énergie et plus la conscience augmente.

C'est à la fois une augmentation de conscience dans le subtil et une augmentation de l'énergie qui circule petit à petit.

Je sens une extension de conscience encore plus subtile au dessus de l'état où je suis : je peux tendre à faire tâtonner ma conscience plus haut , mais je ne suis pas encore prêt à y aller.

Nettoyer encore et toujours : c'est tout ce qu’il y a à faire.

Et la lumière m'a prévenu de ne pas canaliser plus d'énergie tant que je ne suis pas prêt sinon ça serait des gros contrecoups et la maladie. Donc il faut nettoyer et avancer dans le subtil et la puissance en respectant parfaitement les instructions et en se respectant soi même.

Et sentir le corps spirituel est monumental, c'est une sensation que je ne pensais pas sentir de mon vivant.
Par contre, par contraste, ça augmente la sensation de souffrance et d'inconfort du corps physique : les deux états sont très éloignés.

C'est très étonnant de les ressentir tous en même temps.

Explorons et nettoyons encore
.
Y'a du boulot là, parce que le deuxième chakra me joue encore sacrément des tours.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

voyageur 26/11/2008 13:43

Salut,oui tu restes avec les pieds sur terre mais quand la conscience augmente(ce que je peçois dans tes mots) et bien ,on est plus dans le troupeau,c'est ce que je voulais dire,il est même parfois de mise de faire semblant d'etre un peu plus bourru qu'on ne l'ait,pour changer de sujet:quand tu parles des formes pensées accrochées à ton corps mental ou causal ou autre(je sais plus)je pense à tout ce que j'ai formé de négatif en pensée,ca me fout les glandes si en plus ca reste agrippé!je le savais un peu qu'on vit dans son atmosphère....

christophe 26/11/2008 14:24



Je cite ma phrase préférée:


"Sois prudent avec ce mot d'élevé, l'averti Merlin. C'est l'égo qui a des hauts et des bas. Le but de la vie est la liberté et l'épanouissement.L'épanouissement sera
atteint quand tu connaitras Dieu aussi bien qu'il se connait lui-même."


Il n'y a que l'égo qui se croit si ou ça ou au dessus de ci ou au dessous de ça ! Nous sommes tous Un ne l'oublie pas et bien malin qui peut dire ou on en est réellement de notre propre évolution
puisque nous empruntons tous des chemins différents.


Oublie le négatif  et surtout trouve sa source dans l'égo ! Nétoyage toujours et encore !



voyageur 25/11/2008 20:18

Bonsoir maitre Yoda Christophe,et bien ,au vu de ce que tu vis,tu vas nous quitter les petits humains,et te rapprocher en même temps,je te souhaites beaucoup,beaucoup de progrès à l'infini,de construire encore ce pont vers le divin,tu nous tiens au courant,tout ces mots sont sincères,salut

christophe 26/11/2008 09:46


et bien je suis sur le plancher des vaches pour un bout de temps encore ça t'inquiete pas lol :)


kadak 25/11/2008 15:51

En fait je ne pense pas, parce qu'apparemment tu viens juste de découvrir ta terre pure. Et je pense que ça se serait vu si tes perceptions antérieures s'étaient produites à travers elle. C'est pour ça que je dis que tu percevais les elfes et fées à travers une sorte de plan astral, en tous cas un plan qui n'était pas celui de ton corps spirituel. Essaie de les voir maintenant à travers ton corps spirituel, et ta perception sera complètement différente.

christophe 25/11/2008 16:08



Et bien j'essayerais pour voir à l'occasion.



kadak 25/11/2008 13:19

"Donc ce que tu croise dans les niveau les plus bas à forcément une correspondance plus haute puisque tout même à dieu".
Tiens c'est marrant que tu sortes un discours là-dessus parce que ça n'était pas du tout ma pensée, que les lutins n'auraient pas de corps spirituel. Je parlais de ta façon de les percevoir jusqu'à maintenant (dans des plans pas tellement plus élevés que le matériel), pas de ce qu'ils sont vraiment. Il est évident que là où il y a un esprit, il y a une nature de l'esprit.
"Après il est possible qu'en montant on s'aperçoive qu'on est plusieurs à partager le même esprit divin"
Tous les êtres qui ont un esprit partagent la même nature divine. La nature est commune, mais les "personnes" diffèrent. Comme le disent les bouddhistes, le chien a la nature de bouddha.

christophe 25/11/2008 13:51



Effectivement vu comme ça; mais je pense que le problème est dans la manière dont on crois que je persois en lisant mes texes. Et c'est une chose que je vais détailler.



effe 25/11/2008 13:03

"pourquoi l'esprit divin serait plus celui de christophe que celui d'un lutin qui l'accompagne? n'a t il pas sa propre conscience individuelle? Et si c'est le cas, le mépriser ou l'ignorer n'est ce pas me mépriser ou m'ignorer moi même et donc refuser ma propre réunification?"

J'aime beaucoup cette conclusion.
Peut être même que quand dans l'approche dzogchen des lutins, il est dit que lorsque le lutin est unifié, les projections et les différents aspects de son propre esprit s'évanouissent(y compris ses "projections" humaines).

christophe 25/11/2008 13:49


He he on verra je détaillerais ultérieurement ma vision des choses (actuelle puisqu'elle évolue forcément).