Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 19:10
bon ben je cite en gros ce qui me parle dans le texte du gars et qui n'est pas trop compliqué.

En fait le brouillard dont il parle est ce que je vois en permanence: manifestement avec de l'entrainement on peut en faire quelque chose d'intéréssant. A voir si je laisse venir ou si je m'entraine : je peut toujours en apprendre quelque chose même si c'est long.

Mais il est super marrant de voir décrit de manière précise un tas de truc bizarres que tu vois toi en te disant que t'as du fumer la moquette.

Surtout qu'il semble que beaucoups aient vraiment bien étudié la question depuis des décénnies !

Eux sont des occultistes et parlent de corps de diamant au lieu de corps de gloire, mais ils parlent bien d'esprits de la nature, ange, archange, et égaelemnt de formes pensées.
On retrouve l'idée de l'ame au niveau du coeur et les vies antérieures.

Ils essaient d'expliquer comment nous créons le monde exterieur à partir du monde interieur avec notre égo.
Assez intéréssant bien que dit de manière un peu complexe.

http://pagesperso-orange.fr/jean-paul.barriere/divers1/foreign/zinefr/vietfr00.htm#table_des_matieres
--------------------------------------------------------
A partir de la citation de passages en vrac qui me parlent et représentent ce que je vois:


La pluie magnétique cosmique est incolore comme l’eau et, de même que la pluie consiste en gouttelettes d’eau isolées, cette pluie magnétique est constituée par des unités de force séparées. En outre, elle a de l’affinité pour l’eau, et Mesmer a découvert que les océans sont chargés de ce qu’il a appelé le magnétisme solaire; il en est de même des lacs, des fleuves et des rivières. Naturellement, le corps humain, hautement magnétique, trahit sa très lointaine origine océane dans le fait qu’il contient plus de 80% d’eau. Mesmer a affirmé également que le Soleil est un aimant puissant - ce que l’astronome vérifie de nos jours. (Frontiers of Astronomy, Hoyle).

...
Comme l’Ether Lumière est le canal servant aux forces qui provoquent les perceptions sensorielles et, particulièrement, celles de l’oeil, il est en général exact que les premières expériences de l’étudiant avec la vision éthérique se rapportent aux phénomènes de cet Ether. L’étudiant voit d’abord une sorte de buée ou de brouillard bleuté, ou de toile d’araignée, qui paraît remplir l’espace et cela, le plus souvent au crépuscule, ou dans une pièce faiblement éclairée, ou quand il passe d’un endroit sombre à une pièce éclairée, par exemple un corridor. Cette brume bleutée paraît violemment agitée quand la lumière la frappe et elle semble battre rapidement des ailes, à la façon d’un oiseau-mouche. Plus tard, l’étudiant constate que ces ailes frémissantes, ou toiles d’araignée de lumière, sont remplies des teintes de l’arc-en-ciel. Au milieu, scintillent et voltigent d’innombrables points de lumière argentée. Plus la lumière est forte, plus on voit de particules brillantes et plus elles sont grandes. Elles se précipitent dans l’atmosphère avec une grande énergie, apparaissant et disparaissant continuellement, sans jamais descendre vers le sol. (Pourtant toutes ne proviennent pas de la lumière du Soleil, certaines ont une autre origine).

Si l’on examine mieux cette sorte de toile d’araignée dans l’espace, celle-ci semble être formée de petits flocons transparents, qui ont un noyau en forme de comète - noyau qui est l’étincelle qu’on remarque d’abord, alors que le flocon, dans son ensemble, est transparent mais voilé. Les physiciens parlent de la lumière comme étant constituée à la fois d’ondes et de particules, car le photon lui-même est à la fois l’une et l’autre. L’occultiste voit ce photon dans la gamme appartenant aux radiations du Soleil, ainsi que nous le décrivons ici. Le flocon transparent semblerait représenter l’aspect ondulatoire du photon et le noyau brillant, ou étincelle, l’aspect particulaire. L’occultiste suggère que le premier aspect serait négatif et le second, positif; mais c’est une hypothèse.

Pour commencer, l’étudiant peut observer plus facilement cet éther en restant allongé sur son lit et en regardant un coin du plafond dans une pièce bien éclairée. Son regard ne restera pas fixé sur une surface mais se posera à l’intérieur de l’espace lui-même et, bientôt, il commencera à voir les ondes et les étincelles de l’Ether Lumière. Il faudra éviter la tension oculaire.

__________
Et on fait quoi si ce putain de brouillard est partout ? Y'a que quand je suis présent ici et maintenant qu'il veut bien disparaitre.

/// après le reste est à expérimenter : mais ce qu'il décrit la haut est ce que je vois tout le temps.
____________

L’Ether Réflecteur mérite son nom à plus d’un titre, car les images qui s’y présentent ne sont que des reflets de celles de la Mémoire de la Nature. La vraie mémoire de la nature est située dans une région bien plus élevée. Il en résulte qu’aucun clairvoyant exercé ne se soucie de lire dans l’Ether Réflecteur où les images sont confuses et vagues, comparées à celles qu’on peut trouver dans les régions supérieures. Ceux qui lisent dans l’Ether Réflecteur sont, en général, ceux qui ne peuvent faire autrement et qui ignorent, en réalité, dans quoi ils lisent. Ainsi, les psychomètres ordinaires et les médiums obtiennent leurs informations par l’intermédiaire de l’Ether Réflecteur. Dans les premiers stades de leur entraînement, les élèves des écoles d’occultisme lisent également, jusqu’à un certain point, dans l’Ether Réflecteur. Mais l’Instructeur les avertit des insuffisances de cet éther comme moyen d’acquérir des informations exactes, afin qu’ils n’en tirent pas de conclusions erronées”.

Alors qu’il paraît vide au premier coup d’oeil, il cache à l’intérieur de ses ondes translucides de profonds secrets, qui sont des reproductions non seulement de formes physiques, mais aussi de formes de sentiments et de pensées. Il en résulte que lorsque l’étudiant, qui s’exerce à devenir clairvoyant, apprend à lire dans cet éther, il peut être surpris de découvrir que non seulement il voit les images mouvantes d’événements passés de sa vie, mais encore les formations auriques et les formes-pensées qui les ont accompagnées, même s’il ne possèdait aucune clairvoyance au temps où ces événements avaient lieu.


Remarquez cependant que les pouvoirs suprasensoriels varient énormément selon les tendances et le tempérament de chaque individu car, de même que l’oeil physique ne peut voir un objet si la paupière le recouvre, la clairvoyance ne peut rien révéler tant qu’on ne porte pas son attention, délibérément et consciemment, dans la direction voulue. Maintes fois les saints ont fait preuve de clairvoyance, sans pour cela voir dans le monde astral autre chose que les formes pensées du Paradis et de l’Enfer - formes élaborées par leur communauté culturelle.

Des étudiants en occultisme ont développé la faculté de voir des esprits désincarnés, les forces de la Nature et les Hiérarchies célestes, sans avoir jamais découvert les forces nucléaires que connaissent les physiciens de nos jours, car ils n’ont pas pensé à chercher de ce côté-là.


Quand l’étudiant, qui a appris à développer sa vision éthérique, commence à percevoir l’agitation de l’Ether Lumière avec ce frémissement d’ailes qui le caractérise, ainsi que les rapides comètes d’énergie qui se précipitent en groupes, il commence à se rendre compte que l’espace vibre comme la houle de l’océan, en grands vagues lentes. Alors qu’il regarde à l’intérieur de ces espaces-vagues, il commence à voir ce qui peut d’abord sembler être des formes transparentes et incolores, parfois géométriques, mais qui ressemblent souvent à des formes de feuilles qui se meuvent dans l’océan d’éther, à la façon des plantes sous-marines. C’est alors que, son attention continuant de se fixer sur ces profondes vagues houleuses de lumière, l’étudiant peut soudain prendre conscience qu’en réalité il regarde dans l’Ether réflecteur, car derrière ces vagues mouvantes de lumière, son regard vient se poser sur ce qui paraît être un monde rempli d’images aussi brillantes et aussi claires que celles qui se réfléchissent dans un miroir. Là, il n’y a plus aucun mouvement, plus aucune ride.
...

Les images enregistrées dans l’Ether Réflecteur ne sont pas faciles à lire à première vue, car l’Ether semble en être tellement rempli qu’on peut voir au travers de chacune d’elles. Aussi est-il besoin d’entraînement pour les séparer les unes des autres, avant de pouvoir les lire. Cela se fait en utilisant le pouvoir de la volonté en gardant son attention fixée sur une seule image, sans permettre à d’autres images de nous distraire. Les voyants non exercés ont tendance à relâcher leur attention et à laisser les images voisines affluer et se mouvoir devant leur vision mentale, sans essayer de les contrôler ni de les analyser. La personne ordinaire ne comprend même pas comment il est possible d’exercer ce contrôle et se félicite même de ce flot d’images qui passent très rapidement devant ses yeux sans qu’elle soit en état de les faire cesser. Ceci explique le processus négatif qui peut conduire à l’obsession ou, au moins, à la médiumnité et, peut-être même, à un manque de contrôle mental et émotionnel que la Médecine qualifie de “déséquilibre” ou de “dérangement”.

Remarquez que ces images ne sont pas toutes des “annales enregistrées”. Elles comprennent , parfois, des scènes de notre monde actuel et des personnes vivant aujourd’hui sur la Terre. Elles peuvent aussi inclure des visages et des formes de trépassés, ainsi que des scènes des mondes intérieurs. Car cet Ether Réflecteur est comparable à un miroir à deux faces dont l’une, précise Max Heindel, réfléchit l’univers extérieur et l’autre, les mondes spirituels, intérieurs.

...

Le physicien est principalement intéressé par les attributs extérieurs de l’Ether Réflecteur. Il pense à des mondes et à des univers de matière qui sont expliqués par des lois inhérentes à ce plan subtil, ou réfléchies dans ce plan subtil. Mais pour l’occultiste, l’UNIVERS INTÉRIEUR, qui se réfléchit dans l’Ether Réflecteur, est de première importance. Ce qui disparaît ici, c’est la “sensation de barrière”, le sentiment de séparation entre l’humanité et l’Univers Vivant, avec ses Hiérarchies innombrables allant des forces élémentaires jusqu’à l’Etre Suprême UN, dans lequel toute la création vit, se meut et poursuit éternellement son existence.
...

On a fait remarquer qu’une fois que l’étudiant a appris à voir les vagues de l’Ether Lumière et qu’il s’exerce à voir dans ces vagues dans une obscurité presque complète, alors que l’air semble rempli de ces pulsations de lumière ou de brouillard bleuté, sa vue se repose sur des formes semblables à des feuilles qui flottent et errent dans l’éther comme des plantes dans l’eau. Là, il peut voir le modèle familier du gel sur les vitres glacées en hiver, et ses branches s’agiter dans des pulsations régulières. Après un certain temps, il peut prendre conscience de la présence de la couleur de la vie se mouvant parmi les formes. Il se peut qu’il voie un petit arbre à l’aspect de cristal se mouvoir lentement en vagues de lumière, et des grappes de petites choses ailées transparentes, comme des papillons de cristal, sur ses ramilles. Il découvre que lorsqu’il fixe son attention sur eux, tout cela semble venir soudainement vers lui et semble même s’agrandir; les couleurs et les détails de structure en peuvent être étudiés comme s’ils étaient agrandis. Mais si l’attention faiblit, tout disparaît.

...

Parfois, il a la conviction qu’il peut voir réellement avec sa vue physique ce qu’il y a dans cette lumière bleutée, et il fixe les yeux sur un objet quelconque dans la chambre, disons un tableau pendu à un certain endroit. Pendant un instant, il lui semble voir réellement le tableau; puis il se rend compte qu’il voit à la place les mêmes formes végétales qui reluisent, transparentes et cristallines dans l’éther. L’espace est rmpli de “modèles”: “Dieu géométrise”. A ce moment, l’étudiant qui s’exerce à la clairvoyance passe insensiblement de la vision du pôle négatif de l’Ether Lumière à celle du pôle négatif de l’Ether Réflecteur. Il lui est virtuellement impossible de dire où et quand la frontière a été franchie. Remarquez que ces “modèles” qui voguent dans l’Ether Lumière semblent indiquer qu’ils sont les modèles-types des forces élémentales qui construisent les forces terrestres. Les modèles géométriques, ainsi que les modèles compliqués des plantes de toutes sortes et les formes de vie qui travaillent avec elles et par elles, n’appartiennent pas seulemnt, comme on le constate ici, à des archives du passé mais directement au monde actuel.

C’est à la frontière entre ces deux éthers que les Forces Archétypales passent mystérieusement dans le continuum espace-temps. C’est là le lieu où ce qui est appelé subjectif devient objectif et où les formes-pensées sont sur le point de se matérialiser. Les archives, inscrites sur l’atome-germe du coeur au pôle négatif de l’Ether Réflecteur, sont seulement l’une des manifestations des pouvoirs qui résident dans l’Ether Réflecteur; il s’agit d’archives particulières appartenant à un seul individu. L’Ether Réflecteur de la planète est la “mémoire” du globe tout entier, puisqu’il reçoit ce qui est réfléchi, à partir de la propre enveloppe mentale de la planète où les archives - souvenirs de l’Esprit vivant de la Terre - sont gardées inviolables et inchangées.

Quelques images de l’Ether Réflecteur appartiennent entièrement à ce que nous appelons le passé, que ce soit dans le subconscient de notre existence présente ou dans le subconscient de la race enregistré dans l’atome-germe à la pointe du coeur, que nous transportons avec nous d’une vie à l’autre. Tout ce qui appartient au passé réside dans cette partie de l’Ether Réflecteur que nous appelons le “subconscient”, à la fois chez l’homme et dans la Nature, et qu’on peut sonder en employant la technique adéquate.

...

Remarquez que le clairvoyant n’est pas obligé “d’aller” dans la région éthérique pour lire les enregistrements de l’Ether Réflecteur. Il ne quitte pas son corps pour “aller” ailleurs. Il lit simplement dans l’Ether Réflecteur qui imprègne l’air qu’il respire et qui est relié spécialement au courant sanguin et à l’atome-germe dans le coeur. Max Heindel a déclaré pourtant que, selon lui, il faut pouvoir quitter son corps consciemment pour lire dans la Mémoire de la Nature dans la quatrième région du Monde de la Pensée, car ces archives existent effectivement dans l’atmosphère mentale de la planète.

...

Bien que l’Ether Réflecteur concerne surtout le passé et le présent immédiat, il est cependant également vrai que “les événements à venir projettent leur ombre devant eux”, mais au moment où cette ombre est projetée dans l’Ether Réflecteur, ces événements sont sur le point de se réaliser. Les clairvoyants voient souvent ces ombres du futur réfléchies dans l’Ether Réflecteur, le leur et celui des autres, mais ils ne voient pas les Forces Archétypales appartenant au niveau plus élevé du Monde de la Pensée, et qui ont la possibilité de changer ces ombres en un clin d’oeil. Par conséquent, l’étudiant doit prendre en considération que lui-même, l’Ego, actif en tant qu’être pensant et doué de volonté dans le monde mental, peut modifier ou annuler toute image qu’il voit dans l’Ether Réflecteur. Mais il le fait, non en s’attaquant à la matière environnante, mais en traitant par la force spirituelle l’Idée créatrice qui est derrière l’image qui appartient à la Région de la Pensée Abstraite, patrie de l’Esprit Humain.

Il existe bien des histoires intéressantes au sujet de personnes qui ont vu en rêve, en un éclair, des images d’événements à venir, généralement ceux qui sont sur le point d’arriver. Quelquefois, ces images ont le caractère d’avertissements annonçant un danger et, en tenant compte de ces avertissements, le clairvoyant a sauvé sa propre vie. Mais dans la plupart des cas, les images ne sont pas assez claires ni assez complètes pour que le clairvoyant puisse prévoir une action quelconque. Quelquefois, ces images présentent des événements sur lesquels il n’a aucun contrôle. Dans de tells cas, il est bon de se rappeler que LE VÉRITABLE SIÈGE DU CONTRÔLE SE TROUVE DANS LA RÉGION DES FORCES ARCHÉTYPALES DU MONDE DE LA PENSÉE, et c’est de là que l’Ego travaille avec les forces subtiles de la Nature et qu’il contrôle toute situation, en agissant en harmonie avec la Loi Cosmique.

...

L’Ego peut contrôler, et contrôle, les événements qui sont sur le point de se matérialiser et qui sont, par conséquent, visibles sous forme d’images dans l’Ether Réflecteur, puisque c’est à travers le pôle positif de cet éther que la pensée impressionne le cerveau. Mais que personne ne se laisse troubler par les prophéties des diseuses de bonne aventure ou par les images qu’on peut avoir soi-même en rêve par éclairs, car elles appartiennent uniquement à l’Ether Réflecteur et peuvent être rapportées aux forces spirituelles de la patrie de l’Ego, où il détient les rênes du pouvoir.

...


A la question “Comment l’enregistrement se fait-il?”, Max Heindel répond (Philosophie des Rose-Croix par Questions et Réponses, Tome I, question 54) : “Il y a trois sortes de mémoire: tout d’abord, il y a l’enregistrement qui est fait par nos sens. Ces impressions sont gravées sur les cellules du cerveau et nous pouvons nous les rappeler consciemment, pas toujours cependant..., car cette mémoire est extrêment peu sûre et capricieuse. Si nous n’avions que cette méthode pour posséder un enregistrement de notre vie, la loi de cause à effet serait invalidée et notre existence post-mortem ne serait point la conséquence de ce que nous avons fait, ou négligé de faire, dans le passé.

Il doit donc exister une autre mémoire et c’est ce que les scientifiques ont appelé la mémoire (ou intellect) subconsciente. De même que l’éther transmet à un appareil photographique l’image d’un paysage et en impressionne la plaque sensible dans ses plus infimes détails, de même l’éther qui transmet une image à notre oeil et l’imprime sur notre rétine, apporte à nos poumons une image identique qui est absorbée par le sang. Lorsque le sang passe dans le coeur, cette image s’inscrit de manière indélébile sur l’atome-germe sensitif situé dans le ventricule gauche du coeur, près de la pointe. Les forces (“l’âme”) de cet atome-germe sont emportées par l’Esprit au moment de la mort: elles contiennent l’enregistrement, ou panorama, de la vie entière dans ses moindres détails, de sorte que, indépendamment du fait que nous ayons observé, ou non, les faits d’une scène précise, ces faits font tout de même partie de la mémoire subconsciente”. (Nous pouvons ajouter que la troisième sorte de mémoire est la mémoire superconsciente située dans le Monde de l’Esprit de Vie, qui est le monde de la Conscience Christique. (Cosmogonie des Rose-Croix , début du chapitre III).

Max Heindel a dit que chaque atome du corps possède une pellicule d’Ether Lumière et d’Ether Réflecteur - ce qui doit former, pour l’ensemble du corps, une enveloppe ou aura. Au fur et à mesure que l’Ego développe une plus grande spiritualité, il attire de plus en plus d’Ether Lumière et d’Ether Réflecteur cosmiques, et la pellicule entourant chaque atome croît et s’étend jusqu’à englober le corps tout entier dans une aura étendue, qui possède des propriétés et des pouvoirs très spéciaux: c’est le Vêtement Nuptial d’Or de l’Initié.

L’enregistrement permanent de l’atome-germe suit l’Ego de vie en vie, mais la pellicule d’Ether Réflecteur de chaque atome possède un enregistrement minutieux de la vie actuelle jusqu’à la mort. L’ensemble est alors centralisé dans l’enregistrement permanent de l’atome-germe et emporté de vie en vie.
...
Il y a certains points importants à observer en relation avec ces visions dans l’Ether Réflecteur. En premier lieu, la caractéristique connue de cet éther qui consiste à transposer quelques-unes des images, comme ce fut le cas pour Madame Blavatsky, qui a lu un numéro de page à l’envers. On ne peut pas pousser trop loin l’analogie avec le miroir car, après tout, l’Ether Réflecteur n’est pas un miroir physique. C’est un miroir à quatre dimensions dans lequel les trois dimensions de l’espace sont expérimentées par la conscience comme une réflexion.

...

Cela signifie que, contrairement à l’image réfléchie dans le miroir, qui ne se mélange jamais avec notre moi physique mais demeure à part, il semble que nous soyons pris nous-mêmes dans le courant de l’Ether Réflecteur, de telle façon que nous nous trouvons au milieu même des événements montrés qui y ont leur place. C’est seulement tout au début que les images passent comme l’éclair, comme celles que nous voyons passer sur l’écran au cinéma. A un moment donné, l’étudiant remarquera qu’il est lui-même entré sur la scène qu’il voit se dérouler devant lui. Il va probablement se dire qu’il en train de voir une image se rapportant à l’une de ses vies passées. Et cela est vrai, la plupart du temps. Les premières images que nous percevons sont généralement celles qui se rattachent à nos existences passées. Pourtant, il se peut que nous ne nous reconnaissions pas dans une scène où se trouvent de nombreuses personnes et où l’une de ces personnalités nous attire.

L’étudiant s’identifiera inévitablement à la personnalité pour laquelle il éprouve le plus de sympathie car, grâce au pouvoir de cet éther, l’étudiant entre dans le modèle émotionnel du caractère qu’il voit. Ainsi, plusieurs femmes ont écrit à l’égyptologue Arthur Weigall en le remerciant pour sa bonne description de l’histoire de Cléopâtre - personnage qu’elles prétendaient avoir incarné dans une vie antérieure. Comment toutes ces femmes pouvaient-elles croire qu’elles avaient été Cléopâtre? Il est évident qu’elles avaient eu des visions de l’Egypte ancienne ayant Cléopâtre comme centre d’intérêt, et elles avaient senti une puissante identité émotionnelle avec la reine infortunée.

...

Ainsi, nous consatons qu’il y a une mémoire émotionnelle, de même qu’il existe une mémoire de la pensée et de l’action - ce que les clairvoyants peuvent également percevoir dans l’Ether réflecteur. Pourtant, la plupart des gens font rarement l’expérience de cette mémoire émotionnelle.

...
// moi merci j'en ai bien fait l'expérience :) et elle remonte  bien à d'autres vies.

Puisque la vision de l’Ether Réflecteur ne dépend pas du nerf optique, celui qui a perdu la vision physique peut apprendre à regarder dans cet éther où il peut voir, non seulement des images du plan intérieur mais encore celles du plan physique.Si cela paraît être une maigre compensation en échange de la vue physique, il faut considérer que, normalement, personne ne voit directement le monde physique. On ne voit, d’ordinaire, que l’image qui atteint la rétine de notre oeil, et qui est traduite en impulsions nerveuses, lesquelles à leur tour passent à l’intérieur du centre optique du cerveau où, d’une manière ou d’une autre, les impulsions nerveuses sont traduites à nouveau en une image que l’Ego interprète. Où cette traduction a-t-elle lieu? Où, sinon dans l’Ether Réflecteur qui interpénètre le cerveau?

...

Le terme “Lumière Astrale” n’est pas, comme on le sait, un orientalisme, mais il était employé jadis par les Instructeurs occidentaux quand ils se référaient au Corps de l’Ame, semblable à une étoile et à son aura. Paracelse en parle comme de la “lumière sidérale”. Les paroles du grand Paracelse sont des plus significatives: “Les choses cachées de l’âme, qui ne peuvent être perçues par les sens physiques, peuvent être trouvées grâce au corps sidéral, au travers duquel nous pouvons regarder la Nature, comme le soleil brille à travers le verre. On peut connaître, par conséquent, la nature intérieure de tout ce qui existe grâce à la magie, en général, et aux pouvoirs de la vision intérieure ou seconde vue”.
...

Le continuum espace-temps, dans son ensemble, est en relation avec l’Ether Réflecteur; c’est pourquoi les scientifiques modernes parlent de “voyager dans le temps” et de “l’annihilation, ou abolition, de l’espace et du temps”. Quand l’occultiste déclare qu’il “lit dans la Mémoire de la Nature”, particulièrement dans l’Ether Réflecteur, le scientifique dit qu’il “voyage dans le temps”, et bien des récits de science-fiction nous décrivent ces voyages dans le temps, comme s’il était possible à une personne vivant au XXe siècle de retourner réellement à des temps anciens et à d’anciens modes de vie, tout en conservant sa personnalité et ses connaissances actuelles. L’occultiste interroge ce flux du temps et voyage réellement à reculons, en toute conscience, au cours de ses Initiations, où il se remémore et passe en revue ses précédentes existences, non seulement ses incarnations en tant qu’être humain durant la Période de la Terre, mais aussi ses existences en tant qu’être semblable aux animaux, aux plantes, et même en tant qu’être semblable aux minéraux durant les premières périodes de l’évolution

Mais alors que ces périodes ont été expérimentées sans la conscience de soi, l’Initié les voit maintenant et s‘y introduit avec sympathie, ou avec empathie, et cela en pleine conscience de veille et conscience de soi. Ce faisant, il lui devient possible d’utiliser volontairement les forces qu’il a jadis utilisées involontairement, négativement ou passivement, sous la direction d’entités spirituelles très élevées.

///*********************

Au dela du fait que ce texte met certaines lumières sur la nature de la clairvoyance, et je confirme que ce qu'il décrit existe réellement au moins au niveau du brouillard avec les formes, les lumières et les couleurs;  ce que je trouve intéréssant c'est de voir à quel point les notions se ressemblent, qu'on soit dans la religion, ou l'occultisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Réflections
commenter cet article

commentaires