Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 19:12
bon, lundi matin..
Un peu de stress parce qu'on a un problème avec un patch qui peut avoir contaminé plusieurs clients, je pense avoir réglé le problème vendredi soir mais je ne suis pas totalement sur. D'où prise de tête ce matin.

Du coup impossible de penser à autre chose et de me laisser aller à être ici et maintenant.

C'est l'heure de la douche : et pof c'est reparti avec la lumière : j'en ramasse une tonne dans la tête.

Je résume encore au mieux un échange qui part de pensées pas vraiment formulées et de réponses instantanées d'en haut.

(non structurées avec des phrases : j'obtiens la connaissance directement.)

Donc moi je fais un dialogue avec mais ça n'en est pas un, une fois encore : le sens général y est par contre, mais bon, dit avec mon Ego.

(bon y'a des chances que ce soit la merde ce matin au bureau donc on va se détendre avant d'y aller)
- "Tu n'as pas la foi : c'est pour ça que ton Ego te bouffe ce matin."

(je vois pas en quoi la foi va résoudre le problème de mes clients)
- "Tout est parfait et si ce problème est arrivé tu sais pour quelle raison et ce que ça va faire alors pourquoi tu continues à douter?"

(je sais parfaitement pourquoi ce pb a eu lieu et la leçon à en tirer mais le savoir n'empêche pas mon Ego de continuer à pédaler.)
- "Parce que tu t'attaches encore à des choses futiles et sans intérêt: tu n'as rien et ne possèdes rien ; pourquoi t'attacher à des choses qui de toute façon ne pourront durer? c'est ton Ego qui te fait prendre des vessies pour des lanternes."

(oui je sais il essaie de contrôler, prédire et juger d'après Deepack Chopra et c'est vrai que toutes mes pensées vont dans ce sens depuis ce matin:
j'ai dû me faire au moins trois scénarios catastrophes, réfléchir à 10 manières de résoudre le problème et m'accabler et accabler les autres 100 fois au moins pour l'apparition de ce problème.)

- "Parce que ton Ego fonctionne ainsi. L'Ego est l'inverse de la foi.
Tu remarqueras qu'il essaie de contrôler mais ne contrôle jamais rien, qu'il essaie de prédire mais prédit toujours n'importe quoi et qu'il passe son temps à te juger et juger les autres : ce qui est tout sauf de l'amour et t'amène à en vouloir à des gens pour des problèmes qui n'existent pas et qu'ils n'ont pas créés.

C'est le pire incompétent qui soit : toute personne un peu saine d'esprit l'aurais déjà virée avec perte et fracas comme le pire des conseillers. Tant que tu ne savais pas que l'esprit pouvait se substituer à lui tu avais peur qu'il s'en aille.. bon passe encore.

Mais maintenant que tu sais qu'au delà de tes pensées,  je suis là pour guider  tes moindres actes, mais tu continues à te référer à lui : tu ne penses pas qu'il y a comme un bug là ?"

(c'est vrai je n'y avais pas songé comme ça : mais pourquoi je n'arrive pas à le lâcher?)
- "Parce que tu as peur : peur parce que lui te dit d'avoir peur !
Et puis tu es habitué à fonctionner comme ça depuis que tu es né, tout le monde te dit qu'il faut réfléchir encore et toujours, tout le monde te dit que tu aurais du prévoir tel ou tel truc, tout le monde te dit qu'il ne faut pas faire ci ou ça et que les autres ne doivent pas faire ci ou ça.

Alors tu fais pareil : tu t'es construit un mental qui beugle toute la journée en disant connerie sur connerie juste pour faire comme les autres."

(Il faut vraiment que je me rééduque entièrement c'est vrai. Mais bon j'avoue que j'ai encore du mal à aimer les autres ou à m'aimer. Pourquoi je n'y parviens pas?)
- "Parce que tu as beau savoir que Dieu est en tout et partout tu ne le vis pas.
Si tu le vivais réellement tu ne verrais que Dieu en te voyant dans le miroir et tu ne pourrais critiquer ce que tu vois : car c'est ainsi et c'est parfait.
Tu ne verrais que Dieu dans les autres et tu ne pourrais plus les juger mais seulement les aimer car ils sont tels que Dieu les a voulus et sont parfaits.

Tu ne verrais que le bras de Dieu dans ta voiture qui refuse de démarrer : dans ta maison qui a brûlé , dans tout ce qui a changé dans ta vie : et tu comprendrais que si c'est fait ainsi c'est pour ton plus grand bien.

Tu réaliserais que lorsque tu manges tu ne manges que le corps de Dieu et lorsque tu bois tu ne bois également que le corps de Dieu.

Que le papier toilette qui te torche le matin n'est autre que Dieu lui même : alors si lui même peut s'abaisser à te torcher les fesses dans tout son amour et sa gloire alors qui pourrait simplement songer à ne pas tout donner aux autres?"

(Torcher les autres je suis pas prêt .. je peux faire quoi à mon niveau moi?)

- "Eh bien lâche ton Ego un bon coup : cesse de faire ces trois choses.

N'essaie pas de contrôler : la vie est imprévisible et ne peut être contrôlée.
N'essaie pas de prédire   : tu crées ta vie ici et maintenant dans le moment présent et nulle part ailleurs, il n'y a nul futur à explorer pour toi.
N'essaie pas de juger     : personne n'est assez sage pour juger qui que ce soit quelles que soient ses capacités. Contente toi d'aimer.

Danse avec la vie : se débarrasser de l'Ego c'est embrasser la foi.

La foi n'est pas un concept abstrait vide de sens.
La foi se vit à chaque instant, à chaque seconde .
La foi, c'est se jeter dans l'inconnu; sauter dans l'abîme qui s'ouvre devant toi les yeux fermés, et découvrir
à chaque instant que loin de tomber dans l'enfer que tu t'étais imaginé tu n'atterris que dans les bras de l'univers pour pouvoir mieux danser avec lui la danse de la vie.

C'est ça la foi.
C'est s'en remettre à l'univers corps et âme, pas seulement 5 minutes par jour ou à chaque fois que tu vois venir un problème  : c'est à chaque seconde.
A chaque seconde tu meurs à toi même en te jetant les yeux fermés dans l'abîme et tu renais en atterrissant dans les bras de l'univers : ni plus ni moins."

(c'est tellement éloigné de ce qu'on m'a enseigné, c'est pas gagné d'y arriver.)
- "Et pourtant je t'assure que si tu m'écoutes tu y arriveras.
Nul ne peut partir d'ici tant que cette leçon n'est pas entièrement assimilée : car contrairement à ce que tu crois, il n'est possible de quitter la dualité que lorsqu'on l'aime d'un amour divin qui dépasse largement ce que l'Ego peut donner.

Alors choisi ton conseiller : moi ou ton Ego."

Ce matin j'arrive au travail et sur mon bureau je trouve un mail qui confirme que le problème à été réglé vendredi soir et qu'il n'y a plus de souci à ce sujet.

Bravo l'Ego.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

firstsight 20/05/2009 05:00

Bonjour ChristopheLes commentaires de cette exp 59 me font juste penser à cette phrase de maître Eckhart : " Le meilleur et le plus magnifique à quoi on puisse arriver dans cette vie est de se taire et alors de laisser Dieu agir et parler" ... c'est bien ce qui se passe quand le mental/Ego a fini de faire ses simagrées ...Merci de partager tes expériences, c'est une grande aide sur mon chemin, et en plus avec ton humour décapant, je prends des éclats de rire à chaque fois !Firstsight

christophe 20/05/2009 05:57


Merci:)


patrick 07/02/2009 19:32

Dans cet article tu décris tres bien la prison mentale dans laquelle on s'emprisonne...
Pour en sortir dur dur...
A ce propos:
Proverbe soufi sur le fait de tout vouloir prévoir et controler : "Si tu veux faire rire Dieu, parle lui de tes projets"

christophe 08/02/2009 06:09


He he c'est bien vrai :)


Ben 23/10/2008 16:28

Bonjour cher Christophe.

En cherchant des informations sur comment pratiquer la méditation sans support (Asamprajnâta-samâdhi ).

Je suis arriver, à un site qui décrit assez bien, ce qui vous expliqueé pour l'étape numéro 2 : c'est la méditation active.

Je vous fais un copier coller (c'est vers la fin).
-----

La méditation sans supports (sans attribut)

Il y a une grande controverse dans le monde du yoga à propos du symbole. Certains ne voient pas la méditation sans supports, d’autres s’insurgent contre toute représentation, toute idole.
Ces deux points de vue se défendent. Aucun ne peut prétendre à la perfection de la connaissance de soi telle que le yoga la voit.
Il y a un ordre dans le yoga, d’abord on utilise un symbole, un support pour atteindre le plan le plus haut, celui de l’ananda, puis, après, on peut supprimer le symbole et passer à la méditation sans support et pas avant !

Dans cette méditation, nous cherchons à maintenir la vacuité en éliminant tout symbole, c’est un exercice très difficile. La vacuité doit être maintenue plusieurs dizaines de minutes, voire plus d’une heure pour atteindre les premiers niveaux du point culminant : nibija samadhi (il y a plusieurs degrés dans les deux types de samadhi que nous ne pouvons détailler ici).
C’est le saut vers l’inconnu, plus de symbole pour s’identifier, plus rien pour altérer la conscience, même le sens de l’individualité a disparu (ce n’est pas l’ego déjà dépassé, c’est notre Moi, notre vraie personnalité).
Hors de tous symboles ou supports, de toutes manières limitatifs, la conscience peut se voir telle qu’elle est.

On ne peut pas dire grand chose sur cet état, on peut simplement dire ce qu’il n’est pas. Il n’est rien de ce que l’on connaît, ni de ce que l’on peut imaginer, ce n’est pas l’androgyne, ni l’opposé de ce que l’on connaît. Nous ne sommes plus dans la dualité, tous ces domaines appartiennent au monde des formes. Dans cette méditation, il n’y a pas de forme, donc pas de mots, c’est pour cela que le Bouddha l’a appelé « le vide ».
« Le vide » ce n’est pas le néant, il n’y a rien de connu, mais il y a quelque chose ; quand la conscience du Moi, le sens de l’individualité, s’évanouit, apparaît la pure conscience : le purusha ou l’Esprit.

C’est la deuxième face de notre être, le plan originel, nous sommes remontés à la source. Dans ce sens, nous pouvons dire que le yoga est un système involutif, nous sommes revenus au point de départ. C’est pourquoi certains maîtres disent que nous sommes déjà libres, mais que nous n’en sommes pas conscients, devenus ignorants sous le voile de la maya, l’illusion.
L’obtention du nibija samadhi est une expérience bouleversante au sens littéral du terme. Elle parachève la connaissance de soi. Nous sommes libérés des trois gunas :

* Tamas : la paresse, l’apathie, l’ignorance, l’inconscience

* Raja : l’envie, la colère, la passion

* Sattva : la connaissance, la paix, la lumière, la vertu

Maya, l’illusion a définitivement disparu, il n’y a plus de peurs ni pour soi, ni pour les autres, car ce que nous sommes, ils le sont aussi. Il n’y a plus d’ego, plus de karma, plus rien à prouver, ni à réparer, c’est cela la liberté.
Dans ces deux formes de méditations, avec et sans supports, la pratique se fait en posture immobile. L’état qui en découle provient d’une véritable mécanique, d’une technique. Les étapes ont toujours été les mêmes, de tout temps, pour tous les yogis. C’est pour cela qu’on peut parler d’initiation, de transmission de symboles et de techniques, depuis longtemps éprouvées.

La connaissance de soi n’est pas la connaissance de toutes choses et le nibija samadhi n’est pas la fin de la vie, ni de l’aventure yogique. Si le yogi cherche la liberté ce n’est pas pour en jouir dans un état statique, mais pour l’expérimenter et en profiter ici, dans le mouvement de la vie.
Commence alors la méditation active qui est de toute façon la suite logique de l’évolution. On aborde là un domaine encore plus mystérieux que les états précédents, on sait peu de choses sur la méditation active. On se contente de dire quelle est supérieure aux autres méditations. Celui qui en parle le plus est Sri Aurobindo dans « La descente du supra mental dans la matière ». C’est le domaine des grands maîtres yogis réalisés accompagnés de fabuleuses capacités.
La méditation active, c’est dans la vie de tous les jours qu’elle se manifeste dans toutes les situations. Ce n’est pas une technique étiquetée, référencée, c’est un état d’être. Chacun est unique et chacun réalisera sa propre œuvre, son propre chemin unique, inégalé car jamais reproduit. La méditation active, c’est l’art « d’être », en yoga dans l’action, dans le mouvement de la vie.
Elle se produit véritablement et totalement lorsque les deux faces de l’être se sont révélées (le manifesté et le non-manifesté). D’abord dans quelques actions de la journée puis de plus en plus, jusqu’à s’installer 24 heures sur 24.

Il peut nous arriver à tous d’avoir des expériences de méditation active à l’occasion de pratiques intenses qui mobilisent toute notre attention et nos capacités (les sports à risque, les arts, certains travaux…). La concentration peut être telle que nous passons en méditation active, c’est « l’état de grâce » où tout devient facile, évident, avec des résultats stupéfiants.

Mais cet état ne concerne que l’activité du moment, on n’y arrive pas quand on veut, on ne le contrôle pas et surtout cela ne change pas notre être intérieur, l’ego et la peur sont toujours là.
Les deux samadhis sabija et nirbija ont radicalement changé notre conscience, la quantité et la qualité de notre énergie, la connaissance que nous avons de nous-mêmes, des autres et du monde.

Avec la suppression de nos attaches, notre attitude face à nous-mêmes et à la vie est modifiée. Il n’y a plus de différence ou de désaccord entre la parole, la pensée et l’action. Il n’y a plus de référence au passé et au futur, chaque action ne concerne que le présent et chaque acte est l’expression de notre nature unique, de notre liberté, de notre conscience en communion avec le flux de la vie.

Dans les deux autres types de méditation, on s’éveille à soi-même, dans la méditation active on s’éveille à la vie, à la jouissance et au bonheur qui en résulte. La jouissance n’est pas l’ânanda cité plus haut, l’ânanda est un état statique tourné sur soi, la jouissance est un état dynamique tourné vers l’extérieur le monde et les autres.

C’est le but ultime du yogi (un but sans fin) et de chacun de nous d’ailleurs, être en yoga statique et dynamique, plus de différence entre sa vie intérieure et extérieure. C’est pour vivre cette vie supérieure (la méditation active) que le yogi entre-prend tout ce périple. C’est pour vivre que l’on s’incarne.

http://soignez-vous.com/2004/09/30/la-mditation-yogique-3/

----

Voila, j'éspéres que vous avez appris quelque choses.

Moi, je m'en vais chercher un support qui me permet de rester assis plus longtemps.

Bonne journée à vous.

christophe 23/10/2008 16:48


Merci pour le texte:)


Ben 21/10/2008 14:59

Merci Christophe.

Reprenons cette question alors :

2)En parlant de méditation, j'ai bien essaye toute "vos" techniques, mais au finalement, il faut bien se concentrer sur une ou plusieurs (pour votre technique à 7 point) pensées (respiration, point visuel, chakra) ) pour atteindre le silence ? Non ?

christophe 21/10/2008 15:24


En fait tu peut utiliser n'importe quelle technique de méditation qui te conviens : j'ai indiqué cela juste à titre indicatif.

Du moment que tu laisse passer les pensées sans rien attendre.
Moi je méditais sur un point en position allongé : j'avais fait un point au plafond avec un marqueur, mais c'est vraiment très personnel :)


Ben 21/10/2008 11:17

"""Excellente question et j'y répondrais par une expérience justement à l'occasion.""""

Et bien j'ai hâte de la lire, car j'ai plein d'idée et d'avis sur le sujet et votre expérience, m'intéresse beaucoup.

-------
1)
""""Au début tu ne peut rien faire de ce silence. Et puis si tu le laisse venir en toi, sans réfléchir en étant présent, il commence à te donner la connaissance"""""

Donc, le silence, vas vite se remplacer par des pensées, qui viendront d'une de vos questions.
Si vous n'avez pas de question le silence continuera ?

2)En parlant de méditation, j'ai bien essaye toute "vos" techniques, mais au finalement, il faut bien se concentrer sur une ou plusieurs (pour votre technique à 7 point) pensées (respiration, point visuel, chakra) ) pour atteindre le silence ? Non ?

------

3)
""""C'est s'en remettre à l'univers corps et ames,"""

Finalement, ce serait pas des réactions spontanées ?
Et donc, les réactions spontanée peuvent être dirigé soit par l'égo inférieur ou supérieurs ?

C'est ça ? Car, quand je regarde mais expériences, c'est comme ça que je le verrais.
Et vous ?

Ben

christophe 21/10/2008 13:54


N'essai pas de mentaliser : tu essai de faire de la théorie avec de la pratique.
Quand tu sera capable d'avoir accès à des connaissance à partir de l'esprit tu songera au reste à mon avis.

sinon fait ce que tu veut , mais agit, ne théorise pas :)
et ne te réfere pas à moi : ça se présentera différement pour toi obligatoirement.