Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 04:54
Je pratique une forme de taï chi style yang .

En fait je cherchais une pratique qui me permette de faire à la fois des arts martiaux (besoin d'évacuer de la violence à ce moment là),  et de l'énergétique. Quoi de mieux que le kung fu vu qu'on peut faire du physique pur et dur, on peut apprendre les armes, mais aussi faire du tai chi, et du qi qong.

Après avoir essayé différents cours qui ne me conviennent pas pour une raison ou un autre, je débarque dans une salle ou une prof fait un cours totalement différent. C'est traditionnel : tout le monde fait l'enchaînement complet qui dure une heure, quel que soit le niveau. Les débutants au milieu et les plus avancés à l'extérieur pour servir de repère visuel. Tout le monde fait ce qu'il peut et apprend par mimétisme.

Ce qui me frappe immédiatement c'est la sérénité et la perfection des gestes de la prof elle dégage vraiment quelque chose.

Je m'inscris au cours et j'y suis toujours d'ailleurs.

Après une année de pratique pendant laquelle j'ai appris l'enchaînement complet, j'ai pu le faire de manière machinale. Quand je fais le tai chi mon mental s'apaise immédiatement (et quand j'ai commencé j'en avais bien besoin) ne cherchant plus à diriger l'énergie dans mon corps puisque c'est le défaut du mental (tu focalises sur un point et l'énergie obéit, du coup elle ne circule plus comme il faudrait), celle ci circule librement dans l'harmonie de l'enchaînement. Je ne m'en soucie plus du tout. Je suis conscient mais plus ni dans le corps ni dans l'énergie en fait.

Il m'arrive même d'être une bulle de conscience et de ne plus reconnaître mes mains quand elles passent : elles se confondent avec l'image que j'ai et me sont aussi étrangères que le sol ou les murs. C'est très étrange on devient juste une bulle de conscience en train d'observer une chose. Cela ne m'arrive qu'en tai chi et de manière ponctuelle.

En réalité lorsque j'ai commencé à travailler la présence je me suis vite aperçu qu'effectivement les crispations étaient des pensées, il m'est venu alors une idée saugrenue : "mais mon corps aussi est une pensée et je peux laisser passer les sensations de mon corps comme je laisse passer les autres pensées en méditation".

Lorsqu'on fait ça le corps perd sa réalité et l'appropriation qu'on s'en fait. Parce que la sensation du toucher du corps fait beaucoup pour nous identifier à lui : mais ce n'est qu'une sensation et contrairement à ce qu'on croit la laisser passer nous emmène dans un état de conscience étendue et non pas dans l'autisme. (mais le fait que je sois conscient de mon corps énergétique y fait sûrement : j'ai autre chose pour attacher ma conscience.)

On peut également laisser passer la vue, l'ouie : ce sont des informations qui arrivent au cerveau donc des pensées. Etonnant à tester. Pour la vue en fait l'image n'a plus aucun sens : on ne distingue plus de forme c'est juste un tas de couleurs. Pour l'audition si on ne projette pas de sens sur ce qu'on entend ("tiens mon chien aboie, tien la concierge parle dans l'escalier") alors le son qu'on entend n'a rien à voir et devient une perception étrangère.

En tout cas le fait que je sente mon corps énergétique et que je me mette à ne plus sentir mon corps physique en tai chi m'a permis d'expérimenter ceci "Ce n'est pas le corps qui contient l'âme mais l'âme qui contient le corps."

Je dirais même que pour moi c'est ma première intuition qui est relativement juste : c'est (l'inconscient et le subconscient) qui créent la circulation énergétique et celle ci crée le corps.

Le corps physique n'est lui même qu'une conséquence de la circulation de l'énergie dans le corps énergétique : il est une conséquence en bout de chaîne due à une action ou une intention qui vient de plus haut, puisque la circulation de l'énergie est provoquée par des intentions issues de l'inconscient ou du subconscient.
Un schéma mental qui saute : c'est automatiquement l'énergie qui se met à circuler différemment et le monde qui se transforme (faiblement ou fortement suivant les cas).  Expérimenté des centaines de fois pour moi

Le corps énergétique est un niveau de réalité supérieur au corps physique.

J'aime bien en ce sens le principe de l'Ayurvéda que je trouve très cohérent pour décrire le corps, sa manière d'être, constituée par les trois doshas (types d'intentions il me semble) qui sont une combinaison d'éléments. Surtout que je peux sentir la présence de ces éléments dans le corps énergétique des autres s’ils sont particulièrement marqués dans un sens.
Les esprits de la nature sont très marqués par un élément, et certains hommes aussi. (très terre, eau, air ou feu..)

Je ne sais plus où j'ai lu qu'un proverbe indien dit la chose suivante :

"Si tu veux connaître tes pensées d'hier regarde ton corps d'aujourd'hui, si tu veux connaître ton corps de demain regarde tes pensées d'aujourd'hui."

Oui, ça me parle vraiment.
__________________________________________

En tout cas je dois reconnaître une chose. Bien que j'aie une conscience étendue des choses les techniques chinoises restent pour moi assez étrangères. J'obtiens des résultats mais, comparés à une minute en forêt il n'y a pas photo.

En fait la vision du corps énergétique comme biochamp et la perception de la nature ça n'a rien à voir c'est vraiment mon élément c'est clair. Là dessus l'agapé thérapeute ne s'est vraiment pas trompée.

Je dirais même que le mot de druide est bien adapté : un chamane va plutôt s'occuper d'esprits d'animaux et bien que j'adore les animaux, les plantes et les pierres sont vraiment mon domaine : non seulement je les adore et ils m'adorent mais mes perceptions sont décuplées dans une forêt. (émotionellement, énergétiquement, ma conscience s'étend également puisque mon biochamp se dilate librement n'étant plus constamment en défense comme en ville).

La dernière fois alors que je faisait mon tai chi dans une forêt j'ai même entendu un esprit de la terre me dire
"c'est nul ton truc je peux t'enseigner quelque chose de bien mieux !"

Eh bien il va falloir que je développe la clairvoyance parce que si je dois tâter un esprit pour avoir un enchaînement complet y'a du boulot.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Expériences
commenter cet article

commentaires

valérie 11/06/2009 13:08

j'ai aussi vécu une période d'attaques énergétiques pas bonnes du tout,et,me semble-t-il,toujours par derrière(par mon dos);Il m'arrivait de percevoir leurs présences..j'étais très mal à l'époque,c'était une période très dure.Je ne ressens plus ces phénomènes depuis que je me sens mieux.

arnaud.M 11/06/2009 12:44

Bonjours christophe , vos experiences m'ont interessé car en fait j'ai plus ou moins connu differents stades de vos experience mais pas aussi avancé que vous et surtout dans un ordre different de vous ( d'abord une forme d'entité que je qualifierai d'esprit du vent qui m'a traversé ?! puis meditation ss reellement m'ouvrir le 3eme oeil puis sensation de vitesse hallucinante ss etre entré en meditation enfin des voix qui m'appellent mais c'est tout ! ) bref c un petit apercu ! mais frustrant car le contact s'effectue trop brievement et je n'ai pas encore trouvé une methode qui me permet de reiteré a volonté la "connection" avec ce monde. BREF... ma question est la suivante : a plusieur reprise , j'ai ressentis comme une agression qui cherché a me nuire (entité ? esprit? energie consciente? ), avez vous deja ressentis ceci et qu'est ce que c'est ? comment s'en protegé? elle etait tjours precedé par "une augmentation de l'electricité dans l'air "ou "electromagnetisme",vous savez cet espece de sifflement indefinissable lorsque que l'on eteint ou allume la telé, dus moins j'ai dus mal a la definir.merci encore pour ce site car il me donne une base pour maitriser "mes dons" . PS: je l'ajoute dans mes favoris !!!

christophe 11/06/2009 13:18


Bien souvent ce sont nos peurs qui créent ce genre de chose, tout simplement.
Il suffit de laisser passer.
Il n'est pas forcément bon de vouloir se connecter à l'"invisible" puisqu'il y a de tout et également des choses qui ne sont pas très lumineuses.
Mais bon si on a pas le choix, alors il faut chercher la raison.

Si on est en souffrance, on vas rarement se connecter en haut :)
Il y a toujours quelque chose à apprendre dans ce genre de situation.


yannick 17/04/2009 12:44

Marrant, le fait de suivre votre voyage fait sauter des croyances limitantes ( pour reprendre le terme PNL ) de temps en temps, je suis limite en état de méditation. Ca me fait avancer à une vitesse hallucinante. Merci beaucoup pour cette expérience de vie par procuration. :-)

christophe 17/04/2009 14:22


avec plaisir :)


Ben 05/10/2008 00:08

Merci Christophe pour votre réponse et cette explication.

Je vais essayer.

Au plaisir. Ben

christophe 05/10/2008 07:49


avec plaisir :)


Ben 01/10/2008 20:45

Bonjour Christophe.

Je vous cite.

---
« "mais mon corps aussi est une pensée et je peut laisser passer les sensations de mon corps comme je laisse passer les autres pensées en méditation".

Lorsqu'on fait ça le corps perd sa réalité et l'appropriation qu'on s'en fait. »
---

J’aime beaucoup cette idée.

Mais ou fixez vous votre conscient durant l’exercice ?
Sur un objet, comment pour Expérience 1 : La méditation ?
Sur votre corps énergétique (chakra du cœur ?).
Combien de temps faut il (pour vous), pour que la vue se modifie par exemple.

Voilà, c’est une question, qui m’intéresse beaucoup.

Merci d’avance pour vos réponses et très bonne soirée à vous.

Ben

christophe 02/10/2008 07:14


Tu fait une méditation classique : moi je fixais mon attention sur un point ou sur ma respiration généralement quand je méditais. Ensuite tu laisse passer les pensées normalement et idem pour les
sensations du corps.

Je fais cet exercice plutot en mouvement en tai chi ou en situation normale de fonctionnement. Marche dans la rue, boulot etc..