Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Evolution spirituelle.
  • Evolution spirituelle.
  • : Un blog pour noter toutes les expériences spirituelles que nous avons fait ou faisons avec pascal. Un moyen de s'y retrouver et de progresser.
  • Contact

Thérapies

3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 19:14
(mélange bordélique de tout ce qu'on à trouvé et recoupé pour expliquer le monde : ça vaut ce que ça vaut , mais ça se recoupe bien avec les accords toltèques)

Quand je parle de rève ici : je parle de notre vie éveillée le jour ! La nuit n'est pas mon rayon.

Pour comprendre un peu mieu la nature du monde, voici un point de tout ce que nous avons trouvé avec pascal.

Nous fonctionnons tous dans un rève personnel : nous sommes entièrement créateur de notre histoire.
Le rève du jour comparé au rève de la nuit possède quelques différences:

1) Il est constant (disons qu'il a une continuité entrecoupé de pauses dans d'autres endroits ou nous vivons également et que nous appellons sommeil.)
2) Il est collectif mais pas de la manière qu'on croit.
3) Il est solide : c'est du à la présence de certains voiles (ou règles dirons nous) et de la densité de la matière dans ce rève : la 3ème dimension est plus dense que la 4ème. (disons comme piste de départ mais à mon sens c'est une illusion aussi)

1) Constant : ben on est toujours le héros de l'histoire et les autres des personnages secondaire.. ça vas durer indéfiniment (le fait de mourrir ne posant pas de problèmes pour continuer l'histoire : on change juste de personnage en résumé.) sauf si on trouve la sortie : ce qui est plus ou moins le but du jeu mais ça ne vaut que quand on a tout finis, et bon ben tant qu'on s'amuse on a pas obligation de partir.

2) Collectif par groupes.
Notre rève est totalement indépendant de celui des autres, mais possède indéniablement des bases communes. : celles programmées dans l'inconscient.
Celle ci sont directement issues de la mère : qui est la base de l'inconscient individuel ainsi que de l'inconscient collectif : c'est le ciment de la famille, et de la société au sens large.

Donc le ciment de l'inconscient collectif est la notion de mère : sans lui chacun vivrait son propre rêve autonome de jour comme de nuit.
(tirage qu'on avait fait à une époque sur les runes et qui me parait très probable.)

Nous allons faire fusionner notre rève personnel avec celui des personnes qui font écho avec nous. Donc quand nous croisons quelqu'un qui correspond à une chose que nous voulons corriger, supprimer, ou bien ajouter dans notre inconscient : nous provoquons la rencontre avec une personne.(elle à besoin également de quelque chose chez nous : le monde est parfait et fonctionne beaucoup mieu que l'anpe pour faire correspondre les gens..)

Celle ci est également héroine de sont reve et ne nous voie que comme un personnage secondaire : qui plus est nous avons beau réver en commun nous vivons les choses de manière totalement différentes puisque les rèves sont personnels et restent hérmétiques.

Moi je suis un schtroumpf dans la camapgne, je cherche un truc commestible : dans l'inconscient collectif ça s'appelle un pizza.(moi je vois un champignon délicieux quand on parle de pizza)
Je suis avec un pote qui est tarzan dans la jungle, lui il veut aller chercher un truc commestible aussi qu'on appelle une pizza par convention.(lui il voit un régime de bannane pourries quand on parle de pizza)

Chez les schtroumpfs : tout se passe bien y'a pas de guerre. Je sort dans la rue : ben je croise que des gens sympas et les autres je ne les vois même pas.
Lui est dans une jungle hostile, d'habitude il se fait tout le temps attaquer sur le chemin : il croise des gens pas sympas..

Comment faire pour communiquer alors que je suis un schtroumpf et lui tarzan? Forcément on désigne les même choses en leur donnant un nom, mais ce qu'on persoi réellement est totalement différent. (comprenez vous la difficulté de communiquer et l'impossibilité de convaincre réellement quelqu'un de quoi que ce soit?
et pourquoi une pizza qui est bonne pour un est très mauvaise pour un autre?)

Si un type veut vivre un cauchemard : alors il le vit et le génere.
L'inconscient collectif vit un cauchemard. On part donc tous assez souvent d'un cauchemard.(on nous fait entrer dedant en créant notre structure mentale pendant la petite enfance.)

Quand il a compris qu'il peut vivre ce qu'il veut en guérissant la partie de lui qui génere le cauchemard, le rêveur peut améliorer son monde jusqu'a ce que dans son rêve il n'y ai plus que ce qui lui convient.

Si il se rêve guerrier, il rencontrera pleins d'ennemis (faut bien que quelqu'un lui donne la réplique non?)
Si il se rêve guérrisseur, il rencontrera pleins d'éclopés pour la même raison.
Si il se rêve sauveur du monde, il rencontrera pleins de gens qui ont besoin d'etres sauvés.


La notion de monde au sens large tel que nous le concevons, n'as à mon avis aucun sens : il s'agit de bulles de rêves totalement différents qui se recoupent entre elles avec des points apparement commun et pourtant totalement différents dans chaque rève.

Voila ce qu'est le monde pour moi au niveau le plus haut : une masse unique d'energie intelligente appelé dieu dans laquelle nous créons des bulles de rêves pour nous expérimenter.
Plus nous avançons plus nous gagnons du pouvoir conscient sur ce rêve jusqu'au jour ou nous expérimententons que nous somme dieu : ce jour la nous sommes libres d'exister en tant que dieu, et en même temps de visiter les rêves du monde à son gré. C'est le bouddha.(à mon sens)

J'ai pu tester de nombreuses manières différentes à quels point nous vivons dans des mondes différents : mais bon j'ai eu un indice: mon rêve personnel c'est totalement transformé brusquement; je ne pouvais pas nier son existance du coup : j'ai cherché dans ce sens dès le début.

"L'homme n'est pas un évenement isolé qui rêve d'un monde plus vaste : c'est l'univers tout entier qui rêve qu'il est un évenement isolé.
(je dirais même pleins d'evenements isolé vu qu'il est quand même infini et omnipotent !)"
Il est même dit clairement dans conversation avec dieu (tome3) que c'est la notion d'espace temps créé de toute pièce par nous qui nous permet de vivre simultanément toutes les expérience, donc si on rencontre quelqu'un on ne rencontre que soit même dans un autres espace temps.

Alors HO'OPONOPONO c'est plus compréhensibles maintenant? et les accords toltèques?

Quand vous guérissez le monde vous guérissez votre monde, il n'existe rien d'autre de toute façon à notre niveau : pas de monde au sens large (ou sous une forme qui est tellement différente de ce qu'on imagine que ça ne vaut pas la peine d'en parler tant qu'on est dans le rêve à mon sens .)

Chacun doit en faire l'expérience lui même de toute façon : puisque c'est plus ou moins le but de tout ça.

-------------------------------------------------
Note sur l'inconscient collectif : (s'agit il d'un rêve plus grand : d'une conscience plus grande qui essai de nous influencer constament : ou bien a t elle  juste été incluse au début dans la création de notre rêve alors nous lui donnons foi? peut etre un peu les deux.)

L'inconscient collectif vas constament essayer de nous faire retomber dans son délire cauchemardesque (le journal de 20h est fait pour ça entre autre.) mais en fait il s'agit de manipulation de masse.

Nous prétons tellement foi à ces choses qu'au final nous créons le monde ainsi : au bord de la destruction.

Il suffit simplement de ne pas se laisser influence par l'inconscient collectif et de vivre son propre rêve.
(nous ne pouvons le changer à notre niveau, mais nous pouvons choisir de ne pas être affectér par lui !
dixit conversation avec dieu également et j'avoue que je suis d'accord la dessus.)

Quand il y aura plus de rêveur qui rêves un paradis que d'autres qui rêvent un cauchemard l'inconscient collecrif aura surement  inversé la vapeur.

De toute façon chercher à modifier le comportement de l'inconscient collectif n'est pas souhaitable à mon sens : que chacun gère son monde à lui comme il l'entend.. tout autre choses finis de toute manière dans l'autre camps de la dualité : au début on veut toujours modifier les choses pour le bien des autres.

Mais qui somme nous pour juger les expériences qu'ils doivent vivre et qu'ils choisissent de vivre à un niveau plus haut?

C'est le syndrome du sauveur du monde qui au final génere lui même les conditions de son expérience.(un monde et des gens à sauver..)

Ce n'est que mon avis.

Partager cet article

Repost 0
Published by christophe - dans Réflections
commenter cet article

commentaires

fedydurke 07/05/2010 21:03



re-bonjour


Je crainds qu'on ai pris ma question pour de l'humour, ce qui n'est pas du tout le cas. J'ai acheté les accords tolteques et la maitrise de l'amour sur les conseils d'une dame que vous devez
connaitre. Donc, pardon, amour et verité + appliquer les accords tolteques ?



fedydurke 07/05/2010 01:56



Bonjour,


Je n'ai pas bien compris comment on changeait de vie ou de reve. J'en ai assez de cette vie la et je veux en changer, je souhaite ne plus souffrir. Comment je fais ?   Je veux devenir
dieu ou plutot un dieu, je pense constament a devenir Dieu ? Comment je fais pratiquement ?


fedydurke



Mag 05/05/2010 15:54


Merci à tous les "relatifs" et particulièrement toi Christophe, de permettre au mien de lire à travers tes mots mes expériences avec "l'absolu" pour lesquelles des maux s'installaient faute de mots
partagés, quel bonheur de te lire depuis une semaine :) quel bonheur de retrouver en moi la certitude que ne sachant pas que c'est impossible d'autres aussi le font, tu le fais, vous le faites !!!
Je peux gaie-rire maintenant, reprendre la connection, sortir de l'isolement, on y arrive !!!! Bon c'est mentalou qu'écris là, le reste n'a pas les mots, pas encore... Merci !!!


mikl 04/06/2009 23:08

Bonjour,Merci pour ce blog que je lis depuis une semaine chaque soir. Ton point de vue est toujours pertinent et enrichissant. La question que je me pose, surtout en lisant cet article c'est:Mais pourquoi Dieu a t'il besoin de s'entrainer? Quelle finalité? Je sais, je suis un peu ingénu en espérant une réponse, mais je te la pose quand même, juste pour avoir ton point de vue.Merci d’avance

christophe 05/06/2009 05:58


Disons qu'il y a un point de vue absolu et un relatif. L'absolu ne peut pas se connaitre, le relatif le peu, d'ou notre présence.